Jump to content
jackbauer

Actualité exoplanétaire

Recommended Posts

En surlignant le texte (comme pour un copier-coller) le texte apparaît.

 

C'est époustouflant tout ce que ces techniques d'observations peuvent nous apprendre et nous permettre de mesurer. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, jackbauer a dit :

hum hum c'est illisible (je sais pas pourquoi)

Cliquez sur le lien, le texte est en français

tu as dû faire un copié/collé en texte formaté au lieu d'utiliser le texte brut

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.eso.org/public/france/news/eso1905/

 

L’instrument GRAVITY innove dans le domaine de l’imagerie exoplanétaire


Grâce à l’interférométrie optique, un instrument de pointe installé sur le VLTI révèle les dégâts causés par une tempête à la surface d’une exoplanète

 

L’instrument GRAVITY qui équipe l’Interféromètre du Very Large Telescope (VLTI) de l’ESO a effectué la première observation directe d’une exoplanète au moyen de l’interférométrie optique. Cette technique a révélé l’existence d’une atmosphère exoplanétaire complexe composée de nuages de fer et de silicates emportés dans une tempête à l’échelle planétaire. Cette technique offre des possibilités uniques de caractériser nombre d’exoplanètes connues à ce jour.


Ce résultat a été annoncé ce jour par la collaboration GRAVITY [1] au travers de la publication d’une lettre au sein de la revue  Astronomy and Astrophysics. Y sont présentées les observations de l’exoplanète HR8799e effectuées au moyen de l’interférométrie optique. Cette exoplanète fut découverte en 2010 en orbite autour de la jeune étoile HR8799 de la séquence principale, distante de quelque 129 années lumière de la Terre et nichée au coeur de la constellation de Pégase.
(...)
C’est la toute première fois que l’interférométrie optique est utilisée pour discerner les détails d’une exoplanète. Cette nouvelle technique a permis d’obtenir un spectre d’une qualité inégalée, dix fois plus détaillé que toutes les observations antérieures. Les mesures effectuées par l’équipe ont révélé la composition de l’atmosphère de HR 8799e – quelques surprises furent au rendez-vous.
“Notre analyse a montré que HR8799e est dotée d’une atmosphère composée d’une quantité de monoxyde de carbone nettement supérieure à celle de méthane – ce qui surprend, connaissant la chimie d’équilibre”, explique Sylvestre Lacour, chercheur CNRS à l’Observatoire de Paris – PSL et à l’Institut Max Planck dédié à la Physique Extraterrestre, par ailleurs leader de l’équipe. “Ce résultat surprenant peut s’expliquer par la présence, au sein de l’atmosphère, de puissants vents verticaux qui empêchent le monoxyde de carbone de s’associer à l’hydrogène afin de donner du méthane.”
L’équipe a découvert que l’atmosphère était également composée de nuages de poussière de fer et de silicates. Ce résultat, combiné à l’excès de monoxyde de carbone, laisse à penser que l’atmosphère de HR8799e subit actuellement une énorme tempête particulièrement violente.
“Nos observations évoquent une boule de gaz illuminée de l’intérieur, des rayons de lumière chaude tourbillonnant au travers de zones orageuses constituées de nuages sombres” ajoute Lacour. “Des mouvement convectifs enserrent les nuages de particules de silicates et de fer, qui se disloquent et s’infiltrent en surface, sous la forme de pluies. En résulte l’image de l’atmosphère dynamique d’une jeune exoplanète géante, subissant de complexes processus physico-chimiques.”

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut!  en faisant une recherche sur tau ceti  je suis tombé sur un article de wikipedia faisant mention de 5 planètes autours de l'étoile

ors je n'en ai jamais entendu parlé comme je sais qu'il faut se méfier de wikipedia j'aimerai avoir votre avis

lien ci joint https://fr.wikipedia.org/wiki/Tau_Ceti

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est très intéressant, je vais jeter un coup d’œil.

 

De loin ça me semble pas choquant, mais il faut se méfier des découvertes multiples de planètes en vitesses radiales surtout quand le signal sur bruit est faible.

Il s'agit certainement d'un bruit stellaire pas encore identifié (granulation, supergranulation ou autre ?) ou un artefact de échantillonnage temporel.

A suivre donc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Connaissiez-vous l'étoile de Teegarden ? Non ? Il s'agit pourtant de la 24ème étoile la plus proche du Soleil. C'est une naine rouge, découverte seulement en 2003 grâce à un programme de recherche menée par un certain... Bonnard Teegarden !
Elle se situe à 12,5 a.l ; son rayon est 10% celui du Soleil et sa masse à peine 9 %
Son âge est estimé à 8 milliards d'années


Deux planètes ont été découvertes avec le spectrographe CARMENES installé sur le 3.5 m de Calar Alto en Espagne (mesures collectées depuis 3 années)
la 1ère planète (b) a une masse minimum de 1.05 fois celle de la Terre (période 4.91 jours)
la 2ème planète (c) a une masse minimum de 1.11 fois celle de la Terre (période 11.4 jours)
Pas de transits observés devant leur étoile, donc la densité ne peut pas être calculée ; Mais elles sont probablement rocheuses ; De plus elles gravitent dans la "zone habitable" 
C'est une nouvelle remarquable découverte, comme le système de Trappist-1 car ces planètes seront des cibles de choix pour les futurs ELT et TMT

 

Le papier des découvreurs :
https://www.aanda.org/articles/aa/pdf/forth/aa35460-19.pdf


The CARMENES search for exoplanets around M dwarfs
 Two temperate Earth-mass planet candidates around Teegarden’s Star

 

Ces deux nouvelles venues viennent s'ajouter au tableau des planètes "potentiellement habitables " :

 

 

h1.jpg

h2.JPG

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

https://arxiv.org/abs/1908.04717


La campagne de HARPS dédiée aux naines rouges vient de livrer un nouveau système planétaire. Il concerne GJ 1061, une étoile qui fait seulement 15% du rayon solaire et 12% sa masse ; Son âge est estimé à 7 milliards d'année et sa distance environ 12 a.l : c'est une voisine.


3 planètes ont été détectées par vitesse radiale
les périodes sont de 3.2 jours (masse minimum 1.38 fois celle de la Terre)
                                       6.7                                            1.75
                                      13.3                                            1.68
La 3ème planète est juste au milieu de la "zone habitable" de la naine rouge (c'est à dire dans la zone où l'eau peut demeurer liquide à la surface, dans certaines conditions)

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour,

 

pardon je change un peu de sujet, mais j'ai cru voir qu'un simple teleobjo et une monture eq etait necessaire pour de l'astrophoto d'exoplanetes... est ce vrai ?

  • Haha 1
  • Gné? 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, TYCHO_BRAHE a dit :

bonjour,

 

pardon je change un peu de sujet, mais j'ai cru voir qu'un simple teleobjo et une monture eq etait necessaire pour de l'astrophoto d'exoplanetes... est ce vrai ?

 

Oulah ! Même les plus grands grands télescopes actuellement en service n'en sont qu'au seuil de la détection (méthode de transit, vitesse radiale ....) de manière indirecte donc.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

Tu dois confondre exoplanète et planète.

 

Les planètes (Mercure, Venus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Netptune) sont situées dans notre système solaire. Les 4 premières sont visibles à l'oeil nu, pour les autres, il faut au minimum des jumelles. Avec un petit telescope, on peut les prendre facilement en photo. Les details sont facilement accessibles sur Mars, Jupiter et Saturne. Pour venus et mercure, on peut voir les "phases" (comme la lune). Pour Neptune et Uranus, les couleurs sont bien visibles (encore plus en photo) mais pas de details (sur Uranus on peut en avoir avec un gros diamètre).

Pour ces planètes, on parle de millions, voire millards de kilometers (environ 4 miliards pour Neptune).

 

Les exoplanètess se situent en dehors de notre système solaire est sont inaccessibles. Celles détectées par les puissants telescopes se trouvent dans notre propre galaxie (la voie lactée) les distances se chiffrent en années lumières: 4 pour les plus proches, soit environ 40 000 millards de kilometers)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

non je suis bien conscient qu'on ne la verra pas comme jupiter dans un C11, mais c'est un sujet que je ne connais pas du tout et part simple methode de transit on m'as dit que l'on pouvais...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien sûr que c'est possible mais limité au transit de grosses exoplanètes "pas trop éloignées".

Ici HD189733 b :

 

http://astrosurf.com/buil/extrasolar/obs.htm

 

Il faut que la baisse de luminosité de l'étoile lors du transit ne se retrouve pas noyée dans le bruit.

 

Albéric

Edited by xs_man

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/06/2019 à 05:35, jackbauer a dit :

Connaissiez-vous l'étoile de Teegarden ? Non ? Il s'agit pourtant de la 24ème étoile la plus proche du Soleil. C'est une naine rouge, découverte seulement en 2003 grâce à un programme de recherche menée par un certain... Bonnard Teegarden !
Elle se situe à 12,5 a.l ; son rayon est 10% celui du Soleil et sa masse à peine 9 %
Son âge est estimé à 8 milliards d'années


Deux planètes ont été découvertes avec le spectrographe CARMENES installé sur le 3.5 m de Calar Alto en Espagne (mesures collectées depuis 3 années)
la 1ère planète (b) a une masse minimum de 1.05 fois celle de la Terre (période 4.91 jours)
la 2ème planète (c) a une masse minimum de 1.11 fois celle de la Terre (période 11.4 jours)
Pas de transits observés devant leur étoile, donc la densité ne peut pas être calculée ; Mais elles sont probablement rocheuses ; De plus elles gravitent dans la "zone habitable" 
C'est une nouvelle remarquable découverte, comme le système de Trappist-1 car ces planètes seront des cibles de choix pour les futurs ELT et TMT

 

Le papier des découvreurs :
https://www.aanda.org/articles/aa/pdf/forth/aa35460-19.pdf


The CARMENES search for exoplanets around M dwarfs
 Two temperate Earth-mass planet candidates around Teegarden’s Star

 

Ces deux nouvelles venues viennent s'ajouter au tableau des planètes "potentiellement habitables " :

 

 

h1.jpg

h2.JPG

 

Elle est intéressante cette liste, mais prend-t-elle en compte uniquement la zone habitable ou est-elle plus générale ? Parce que ce que je vois ici c'est presque exclusivement des naines rouges, avec donc une proximité de l'étoile très importante et des rayons x et autres joyeusetés à cette distance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne le répèterais jamais assez, "zone habitable" c'est du jargon d'astronome. ça veut dire que c'est la zone, dans un système, où l'eau est succeptible, dans CERTAINES CONDITIONS, de rester à l'état liquide à la surface d'une planète qui s'y trouve. Rien d'autre !

Par exemple dans le système solaire 3 planètes figurent dans la ZH : Vénus, la Terre et Mars

Donc peut-être qu'aucune forme de vie ne peut se développer sur les mondes qui figurent sur cette liste !

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as bien raison, cette expression de zobe habitabe est très frustrante car emplyée à toutes les sauces. Dans certains reportages grands publics, on a même parfois parlé carrément de planète habitable. 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, xs_man a dit :

Bien sûr que c'est possible mais limité au transit de grosses exoplanètes "pas trop éloignées".

Ici HD189733 b :

 

http://astrosurf.com/buil/extrasolar/obs.htm

 

Il faut que la baisse de luminosité de l'étoile lors du transit ne se retrouve pas noyée dans le bruit.

 

Albéric

On n'est pas dans le contexte de la question qui était "un simple teleobjo et une monture eq etait necessaire pour de l'astrophoto d'exoplanetes.". Et ça reste une méthode pour prouver l'existence de l'exoplanète, malheureusement sans la voir.

 En tout cas, super intéressant, merci pour le partage !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, jackbauer a dit :

Je ne le répèterais jamais assez, "zone habitable" c'est du jargon d'astronome. ça veut dire que c'est la zone, dans un système, où l'eau est succeptible, dans CERTAINES CONDITIONS, de rester à l'état liquide à la surface d'une planète qui s'y trouve. Rien d'autre !

Par exemple dans le système solaire 3 planètes figurent dans la ZH : Vénus, la Terre et Mars

Donc peut-être qu'aucune forme de vie ne peut se développer sur les mondes qui figurent sur cette liste !

 

D'où ma question. L'infographie liste les "planètes potentiellement habitables", et la zone habitable n'est pas le élément qu'il est possible de déterminer actuellement. Donc ce que je demandais c'est de savoir si la liste c'est "juste en zone habitable" ou "tous les critères connus sont pris en compte".

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est indiqué en bas du tableau !! Au dessus d'un rayon de 1.5 Terre on estime actuellement qu' une planète est gazeuse ; Donc les planètes géantes sont exclues

D'un autre côté elles peuvent avoir des lunes qui elles seraient dotées d'atmosphères comme Titan...

 

 

00m.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://nouvelles.umontreal.ca/article/2019/09/10/de-l-eau-detectee-sur-une-exoplanete-situee-dans-la-zone-habitable-de-son-etoile/

 

Pour la 1ère fois on a détecté de la vapeur d'eau dans l'atmosphère d'une exoplanète  située dans la "zone habitable" de son étoile ! Cet exploit a été réalisé par Hubble sur l'exoplanète K2-18b, découverte par le satellite Kepler autour d'une naine rouge distante d'environ 111 a.l
Son rayon est de 2.24 fois celui de la Terre et sa masse 8 fois ; Avec une période de 32 jours elle reçoit la même insolation que notre planète vis-à vis du Soleil

 

extrait :

 

De la vapeur d’eau détectée dans l’atmosphère de l’exoplanète K2-18b
Une nouvelle étude menée par le professeur Björn Benneke, de l’Institut de recherche sur les exoplanètes de l’Université de Montréal (iREx), son étudiante au doctorat Caroline Piaulet et plusieurs collaborateurs a permis de détecter de la vapeur d’eau et peut-être même des nuages d’eau liquide dans l’atmosphère de l’exoplanète K2-18b. «Il s’agit du plus grand pas effectué à ce jour vers notre objectif ultime de trouver de la vie sur d’autres planètes, de prouver que nous ne sommes pas seuls. Grâce à nos observations et à la modélisation du climat de la planète, nous avons démontré que la vapeur peut se condenser en eau liquide. C’est une première», expose le professeur Benneke. 
L’exoplanète K2-18b, qui est environ neuf fois plus massive que la Terre, se trouve dans la zone habitable de l’étoile autour de laquelle elle orbite. Cet astre, de type M, est plus petit et plus froid que le Soleil, mais à cause de sa plus grande proximité, K2-18b reçoit pratiquement la même quantité totale d’énergie de son étoile que la Terre en reçoit du Soleil. 
Les similarités entre l’exoplanète K2-18b et la Terre font dire aux astronomes que l’exoplanète aurait potentiellement un cycle hydrologique permettant à l’eau de se condenser en nuages et à la pluie liquide de tomber. La détection a été rendue possible en combinant huit observations de transit ‒ lorsque l’exoplanète passe devant son étoile ‒ faites par le télescope spatial Hubble. 
Les scientifiques estiment à l’heure actuelle que l'enveloppe gazeuse épaisse de K2-18b empêcherait probablement l'existence de la vie telle que nous la connaissons à la surface de la planète. Cependant, l’étude montre que même ces planètes de masse relativement faible et donc plus difficiles à étudier peuvent être explorées par des instruments astronomiques qui ont été conçus au cours des dernières années. En analysant celles qui sont situées dans la zone habitable de leurs étoiles et sur lesquelles sont réunies les conditions propices à la présence d'eau liquide, les astronomes font un pas de plus vers la détection directe de signes de vie au-delà de notre système solaire.

 

Papier de la découverte : https://arxiv.org/abs/1909.04642

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, jackbauer a dit :

En analysant celles qui sont situées dans la zone habitable de leurs étoiles et sur lesquelles sont réunies les conditions propices à la présence d'eau liquide, les astronomes font un pas de plus vers la détection directe de signes de vie au-delà de notre système solaire.

 

Signe de vie est juste un peu trop fort;)

Sinon pour l'eau et les instruments c'est vraiment super.:rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et bien chapeau bas pour cette découverte.  La vache, savoir qu'il y a de l'eau sur une planète à 111 a.l. ... faut le faire ! :guitare:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est plus que temps que l'EELT arrive sur les rangs !

Le temps passe... Que c'est long !

 

Albéric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une première montrant que les techniques de détection progressent sans cesse.

 

Le petit reproche qu'on peut faire à cette vidéo, c'est l'insertion sous un commentaire "water in its atmosphere" d'une illustration par une planète "bleue" suggérant fortement la présence de vastes étendues d'eau. On n'en est pas encore là.

649851016_exo-planeteK2-18b(detectionvapeurdeau).thumb.jpg.b83d11c76ce4e6e09fa330c346b417df.jpg

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.