Rêveur

Le temps

Recommended Posts

Le temps semble s'écouler inexorablement et toujours dans le même sens. Toutefois, selon la relativité, celui-ci n'est pas absolu. Selon vous, qu'est-ce-que le temps ? :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une catégorie de notre entendement (intuition kantienne).

 

Et, selon la formule de Robert Desnos, "(Le temps est) un aigle agile dans un temple."

 

Il semble que l'on soit sur la voie d'une description physique du monde dans laquelle le temps n'est pas nécessaire. :refl:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Selon vous, qu'est-ce-que le temps ? :)

 

Quand on ne me le demande pas, je le sais, mais quand on me le demande je ne sais plus.

 

 

(gonflé, là)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Selon vous, qu'est-ce que le temps ? :)

 

Bonjour Rêveur, :)

 

Voici ma propre définition du temps qui passe : « Le temps c'est la longueur de l'ombre d'un objet immobile qui est d'abord très importante, puis se rétrécie inexorablement jusqu'à marquer un minimum lorsque le Soleil est zénith, et enfin rallonge jusqu'à disparaître lorsque Monseigneur l'astre solaire se couche... Ceci se reproduit invariablement chaque journée de notre modeste vie, même si certains jours nous ne pouvons point mesurer la longueur de l'ombre à cause du temps couvert, pendant 18 262 parcours journaliers du Soleil, jusqu'à ce que l'on s'aperçoive, tout penaud, que l'on en est déjà à un demi-siècle et que l'on s'éloigne chaque jour un peu plus du berceau qui nous a vu apparaître sur cette bonne vieille Terre... »

 

Roger le Cantalien. :rolleyes:

Edited by roger15

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Roger :).

 

Tu es un véritable philosophe cantalien :D avec ta définition du temps qui passe (trop vite pour certains). Ces 18 262 parcours journaliers du Soleil, ça représente effectivement 50 ans. Mais toi tu approches ou même dépasses tes 22 000 "parcours journaliers" :be:. Quant à moi, véritable "ruine" :be::be: j'approche allégrement de mes 25 000 parcours journaliers.

 

80 ans, c'est 29 220 jours, premier obstacle pour beaucoup, insurmontable pour certains, usés jusqu'à la corde pour de multiples raisons :cry:. C'est loin du record de Madame Calmant avec ses 122 ans et ses 44 560 "parcours journaliers" :be:. Pas facile à battre ce record.

Share this post


Link to post
Share on other sites

d'après l'énnoncé:

"et toujours dans le même sens" donc une demi-dimension car non bilatérale comme les 3 autres dimensions...

cela écarte la perception quantique?

A plus

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le temps semble s'écouler inexorablement et toujours dans le même sens. Toutefois, selon la relativité, celui-ci n'est pas absolu. Selon vous, qu'est-ce-que le temps ? :)

 

Comment en être sûr ?

 

Imaginons que le temps avance par sauts ou ait des variations.

Est ce que nous le saurions ?

Est ce que ce serait observable ?

 

Non.

 

Entrainés par le temps, nous n'avons pas de repère pour l'observer.

La seule chose dont on soit sur c'est que notre relation au temps est constante.

Impossible de savoir si le temps lui même ne subirait pas d'accélérations, d'arrêts (pour peu que ça ait un sens). Impossible même d'être certain que ce soit un flux continu.

 

Le relativité permet d'expliquer des changements dans la relation au temps.

Si tu préfères, il est possible d'aller un peu plus vite ou plus lentement dans le train qui nous emmène mais personne ne peut en descendre.

Nous sommes emportés par le temps, le moindre petit quark subit la loi du temps.

 

Il est impossible de l'observer, comment l'étudier ?

 

Bon ciel

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après mon dico : « Celle des dimensions de l'univers selon laquelle semble s'ordonner la succession irréversible des phénomènes. »

 

Je trouve ça bien dit. Le temps est une des dimensions de l'espace-temps, objet parfaitement défini, et pas n'importe laquelle : celle qui correspond à l'irréversibilité machin tout ça.

 

La seule chose dont on soit sur c'est que notre relation au temps est constante.

C'est une lapalissade (ou une tautologie ?), de même que nous sommes immobiles par rapport à nous même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

le temps des cerises?

 

(une époque où au Lubéron ceci et cela...mais je m'égare)

 

Patte.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quand on ne me le demande pas, je le sais, mais quand on me le demande je ne sais plus.

 

 

(gonflé, là)

Disons, Augustinien...;)

 

D'après mon dico : « Celle des dimensions de l'univers selon laquelle semble s'ordonner la succession irréversible des phénomènes. »

 

Je trouve ça bien dit. Le temps est une des dimensions de l'espace-temps' date=' objet parfaitement défini, et pas n'importe laquelle : celle qui correspond à l'irréversibilité machin tout ça.

[/quote']

 

La première définition suppose l'existence de phénoménes pour prendre corps.

 

La seconde, non...Elle définit le temps selon un modéle abstrait, sans lui conférer de réalité phénoménale...

 

On perd de l'information avec ta reformulation. :cool:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous mélangeons constamment les mesures du temps et d'espace. Notre montre indique l'heure, qui en fait, représente la position du Soleil dans l'espace. Donc, pour nous indiquer le temps, elle se sert de l'espace. Le temps, pour moi, c'est la constatation du fait que j'ai vieilli et que le bracelet de la montre c'est usé...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nous mélangeons constamment les mesures du temps et d'espace. Notre montre indique l'heure, qui en fait, représente la position du Soleil dans l'espace. Donc, pour nous indiquer le temps, elle se sert de l'espace. Le temps, pour moi, c'est la constatation du fait que j'ai vieilli et que le bracelet de la montre c'est usé...

 

Et pourquoi le bracelet de ta montre c'est usé? Ne sait ce pas à cause du

mouvement? Alors, le temps ça serait donc.....;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est une lapalissade (ou une tautologie ?)' date=' de même que nous sommes immobiles par rapport à nous même.[/quote']

 

Pas évident à formuler.

 

Imaginons qu'on soit un soft qui tourne sur un PC.

Un truc du genre:

 

for (long i=1;i;i++);

 

Je sors mon vieux 386 et ma petite boucle met un certain temps.

La dessus tu prends le même soft mais tu le fais tourner sur un quadricoeur actuel.

 

Pour le soft, le nombre de cycles machine n'aura pas changé.

Pour moi, observateur extérieur, j'aurai vu une sacrée différence.

 

C'est ça que je voulais dire par relation constante au temps.

Aucun moyen pour nous, pauvres humains d'appréhender le temps qui nous entraine.

Nous en avons donc fait une constante exactement comme les cycles pour un soft.

 

Maintenant, qu'est ce qui dit que l'horloge est constante ?

Rien.

Le temps entraine de toute façon tout l'univers et il est impossible d'en sortir ou de l'observer directement.

Il semble que tout l'univers soit entraîné de la même façon et que rien ne puisse échapper au temps en l'état actuel des connaissances.

 

Si on imaginait un repère galileen du temps hors de l'univers, on pourrait concevoir que tout le basard accélère ou ralentisse sans que ça prête à conséquences.

 

Un peu ce qu'on voit dans certaines histoires ou un jour dans un monde magique vaut 2 semaines en vie de tous les jours.

 

Le temps est presque palpable sans être observable.

 

Tout de même, la relativité explique déjà qu'on peut aller un peu plus vite ou plus lentement que le flux temporel.

Le flux temporel lui-même serait invariant ? Pourquoi ?

C'est pas parce que je ne bouge pas de mon siège que la voiture est arrêtée.

 

Le temps, on sait pas encore ce que c'est.

On connait juste cette relation invariante qui nous arrange bien.

La relativité est venue un peu bousculer ça mais ça reste du mouvement relatif à cet invariant bien pratique.

 

Le temps accélère peut être par rapport à kekchose qui lui échappe.

Un machin qui échapperait au temps serait de toute façon hors de portée de toute mesure.

 

Bon ciel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Leimury, c'est toi qui fais exister le temps.... ;)

 

Y'a pas d'avant, y'a pas d'après.... Y'a, c'est tout!!!

 

Par contre y'a le mouvement (les mouvements)! Ne me demande surtout pas

pourquoi y'a mouvement, hein! Sinon, je vais la sortir... Oh puis tiens, pour te

faire plaisir: Mystère et boule de gomme.... :D:D:D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis en train de regarder la première conférence du lien, celle de Étienne Klein. Après environs 30 minutes, il dit :

 

"il est impossible de vivre à l'identique la même expérience en ayant conscience de le faire".

 

Je ne suis pas d'accord avec cela, a priori. Le raisonnement qu'il utilise est erroné. Il faut évidemment se mettre dans le contexte de la théorie pour bien comprendre de quoi il parle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Temps (comme l'Espace) est une construction de base de l'esprit qui structure le chaos en permanence pour permettre à la conscience et autres instances supérieures de l'esprit d'y survivre et d'y évoluer.

(Pitié ! Non ! Pas la lapidation...!)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le Temps (comme l'Espace) est une construction de base de l'esprit qui structure le chaos en permanence pour permettre à la conscience et autres instances supérieures de l'esprit d'y survivre et d'y évoluer.

(Pitié ! Non ! Pas la lapidation...!)

 

Mais pas du tout! Avec mon pauvre vocabulaire:rolleyes: Je disais à un moment,

que le temps était une notion intellectuelle et puis j'ai lu un membre du forum,

en parler en tant que fabrication intellectuelle. J'ai trouvé cette formule bien

plus mieux que la mienne. ;) Maintenant je dirai donc une construction intellectuelle.

Merci beaucoup! Si tu étais une fille je te ferai un gros bibi! :D:D:D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest shf

Question connexe, mais fort liée :

 

- Nous sommes apparamment des êtres "temporels", il appert de plus en plus que notre vieillissement est programmé dans nos gênes et que nous ne sommes pas immortels (même si l'on peut actuellement compter sur une espérance de vie plus grande).

 

L'échelle de temps que nous connaissons est sans doute liée au fait que nous ne sommes pas immortels, et donc en quelque sorte que nous ne sommes pas intemporels (d'où des notions bien claires du genre espérance de vie etc... quantifiées en temps de vie, la référence à notre échelle étant le temps de révolution de la terre autour du soleil - dans un premier temps :be:) !

 

- la question :

 

Indépendamment de notre condition, l'univers a-t-il une nature temporelle ou intemporelle ?

 

S'il est intemporel, quel sens ont des théories telles que celles du big-bang dans lesquelles on parle d'un instant zéro, donc temporel à propos de la naissance de l'univers ? (- LEQUEL BIG BANG JUSTIFIERAIT AUSSI L'EXISTENCE D'UNE NOTION TEMPORELLE A L'ECHELLE UNIVERSELLE ET NON PLUS HUMAINE !!! )

 

Et s'il est temporel, ce qui en fait justifie le big-bang, que s'est-il passé avant le big bang ?

 

Finalement, le problème de la définition du temps reste ouvert, très ouvert à mon sens ...:o

 

Et on me répondra sans doute que le temps est extensible etc. (Lorentz, Einstein etc...). Hélas, notre vie ne l'est pas (je ne parle pas des progrès de la médecine ou de l'art de bien vivre qui pourrait augmenter notre espérance de vie etc...), mais bien du fait que pour ce qui concerne la vie terrestre normale de l'humanité, le temps s'écoule de manière invariante et inexorable, lié à notre temps sidéral et planétaire actuel.

 

D'où, à notre échelle humaine (pas celle des particules etc...), la définition du temps en termes planétaires me semble intéressante, les anciens l'avaient déjà compris par leurs observations...

 

Et je conclus, définition toute simple, un an c'est 365j et des poussières, le temps que notre terre ait fait le tour du roi soleil, et un an, c'est l'étalon du temps à notre échelle..., un jour c'est 24h, le temps que notre terre ait fait un tour complet sur elle-même et que nous ayons passé une nuit de sommeil et une journée de lumière (je ne parle pas de ceux qui vivent au grand Nord ou en Antarctique), et notre rythme biologique vient de tout cela, en plus les saisons, les loirs qui dorment l'hiver, les bêtes qui hibernent etc....

 

Pas besoin de chercher plus loin, nous avons là les étalonnages de notre temps humain et terrestre....

 

Et on me dira, mais tu n'as quand-même pas défini le temps :?:!

 

Tant pis, je me contente de son étallonage à notre échelle :p,

 

 

Prenez du bon temps ce reste de W-end, et pourvu que l'autre temps (météo) vous apporte le soleil !

 

:)

 

 

Bon cieux et bonne éternité temporelle à tous :)

Edited by shf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le temps est une invention des horlogers suisses.

 

Bonjour: je viens de finir lire le livre: "Longitude" de Dava Sobel--en realite c'est un anglais qui est arrive a faire une horloge/montre tres precise--John Harrison avait trouve la solution des contractions et expansions des materiaux.

 

Car savoir l'heure exacte est tres important quand on est au milieu de l'ocean pour comprendre ou on est-- la longitude n'a pas de point "naturel!"

Voila pourquoi "Greenwich mean time" est la longitude zero!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest shf
Bonjour: je viens de finir lire le livre: "Longitude" de Dava Sobel--en realite c'est un anglais qui est arrive a faire une horloge/montre tres precise--John Harrison avait trouve la solution des contractions et expansions des materiaux.

 

Car savoir l'heure exacte est tres important quand on est au milieu de l'ocean pour comprendre ou on est-- la longitude n'a pas de point "naturel!"

Voila pourquoi "Greenwich mean time" est la longitude zero!

 

Ok, bonjour VNA,

 

Bon, que dire de mon côté (suis sans doute un"bad boy" sur ce forum -c'est moi qui le dis -), mais là n'est pas la question, peux-tu nous en dire plus sur ce bouquin ?, ça me plairaît sans doute de le lire... Sauf si c'est de la science-fiction "mal fagottée comme on dit" :cool:

 

Effectivement, le méridien de Greenwich n'a guère d'importance dans le sujet qui nous préoccupe (d'ailleurs, avant, c était celui de Paris -et même ça aurait pû être n'importe quel autre).;)

 

Effectivement, le problème de faire un point astronomique (sextant), consiste à prendre la hauteur d'un astre connu (pas trop de problèmes avec un sextant convenable et une petite connaissance de la voûte étoilée, et Dieu sait s'il y a assez de spécialistes ici), et surtout à voir à quel moment on l'a fait...avec grande précision.

 

Cet Anglais (mais je n'ai pas lu le livre et je te fais confiance) , traduit sans doute l'importance du temps, il sait qu'il faut le mesurer avec la précision la plus grande qu'il soit dans l'intérêt du navigateur, et c'est remarquable, vital même... Pourtant, à mon sens (et là je me trompe peut-être, il n'a sans doute pas une meilleure définition du temps que ce que j'ai cité dans un post précédant..)

 

On a maintenant le GPS: Ok, mais quand ça tombe en panne et qu'on est en plein milieu d'un océan, quid ?

 

Le saxtant évidemment : HAUTEUR + LA MESURE DU TEMPS, et tables éphémérides avec...

 

Réponse,"Savais pas à quoi ça servait etc... etc, on a notre balise Sat etc, et on a déclenche etc, etc..

 

GRANDE REPONSE A TOUT CA :

 

Si c'est vrai le bouquin que tu cites, et même sans ça , nous avons tous une idée du temps, et sa mesure faite avec précision, nous permet parfois de nous sauver :

 

Le temps :

 

Grandeur incroyable à l'échelle humaine,

 

impossible à vraiment définir,

 

mais mesurable à notre échelle (non seulement en terme de vie de l'individu, mais aussi par exemple en terme de repérage terrestre).

 

Et voilà : on essaye de mesurer une grandeur indéfinissable dans l'absolu et pourtant, on sent ce qu'est le temps (nos vieux, notre vieilissement, nos proverbes - si jeunesse savait et si vieillesse pouvait! - notre façon devoir les choses etc...).

 

Et j'aime bien ça ! oups, mais l'heure tourne, :p

 

Amitiés,

 

:)

Edited by shf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à toutes et à tous,

que la notion de temps soit relative, je n'ai pas attendu de connaitre l'existence de la théorie de la relativité pour le deviner. Quand je fais un boulot ch....t le temps me parait très long, quand je dois dois absolument finir ce même boulot à une heure précise, le temps me parait filer à grande vitesse. Lorsque j'observe le ciel et alors que j'ai la plus belle horloge devant les yeux je perds la notion du temps et je goute chaque instant qui passe. Une amie m'a dit un jour : il n'y a que trois choses qui ne lassent pas, le feu qui brule, les nuages qui passent et l'eau qui coure. Et il est vrai que l'on peut perdre toute notion de temps devant le spectacle de la nature. Mon intervention n'a rien de scientifique mais je suis réfractaire à mettre le temps en bouteille ou en équation. Tiens! une question concernant le temps, savez-vous pourquoi quand vous achetez une montre neuve les aiguilles indiquent 10h10?

Cordialement.

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour à toutes et à tous,

savez-vous pourquoi quand vous achetez une montre neuve les aiguilles indiquent 10h10?

 

Pour faire plus beau... Je n'achèterai jamais une montre qui a pas les aiguilles

qui marquent 10h10, na!!!:D:D

 

Une montre mesure le mouvement de révolution de la terre comme le compteur

d'une voiture mesure les km! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela remonte à l’introduction de l’heure de référence universelle, l’heure GMT pour Greenwich Mean Time. C’est lors d’une Conférence sur le méridien d’origine qui eut lieu en octobre 1884 que, après trois semaines de négociations diplomatiques, trente-cinq délégués de 24 nations ainsi que des politiciens et des astronomes adoptèrent le temps universel. Point de référence, le méridien zéro devint celui qui traversait l’observatoire de Greenwich. Depuis cet endroit, on divisa le globe longitudinalement en deux hémisphères de 180 degrés chacun. De l’autre côté de la Terre, ils se rencontrent à la ligne de changement de date qui s’étend le long d’un méridien. Il fut convenu que le jour commence et prenne fin à Greenwich et que soit introduite une journée de 24 heures.

 

Cet accord fut pris à 10h10 du matin.

(COPIER-COLLER:rolleyes:)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cet accord fut pris à 10h10 du matin.

 

Ah !? J'ai une autre version, mais je ne saurais dire avec certitude si c'est la mienne ou la tienne qui est la bonne :).

Attendons d'autres avis. Je vais faire une recherche en attendant (encore une histoire de temps).

Éric

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.