pioneer6014

Rosetta

Votre avis sur les chances de succès de Rosetta ?  

255 members have voted

  1. 1. Votre avis sur les chances de succès de Rosetta ?

    • Ca va marcher, c'est sûr.
    • L'atterrisseur va probablement s'écraser sur la comète.
    • Les chances de succès sont très minces.
    • Ca n'a aucune chance de march
      0


Recommended Posts

C'est passionnant, merci les gars de relayer toutes ces infos :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
La valeur pour le rapport D / H de la comète est plus de trois fois la valeur terrestre (5,3 x 10-4). Ce est parmi les valeurs les plus élevées jamais mesurées dans le système solaire. Cela signifie qu'il est très peu probable que les comètes comme 67P / Churyumov-Gerasimenko sont responsables de l'eau terrestre.

 

Pas compris comparé au "Bandeau d'alerte"

 

Compris ;)

 

"Philae a foré dans le vide"

 

http://www.lepoint.fr/sciences-nature/philae-sur-tchouri-la-tentative-de-forage-du-robot-a-echoue-10-12-2014-1888639_1924.php

Edited by bang*gib

Share this post


Link to post
Share on other sites
Effectivement; voici un article de la NASA. Cette nouvelle a été publiée dans le journal 'science'.

http://www.jpl.nasa.gov/news/news.php?release=2014-423

 

EDIT : Un article en francais http://www.lemonde.fr/cosmos/article/2014/12/10/rosetta-n-a-pas-trouve-d-eau-oceanique-dans-la-comete-tchouri_4538171_1650695.html

 

Cela confirme les "fuites" qui avaient été relatées ici il y a quelques pages ! C'est le premier résultat scientifique important ; Beaucoup d'autres vont sortir dans les jours qui viennent.

 

Pour l'expérience SD2, hélas, les craintes étaient fondées. Pas certain du tout que Philae puisse refaire un forage à l'avenir, et pourquoi ses chances seraient-elles plus élevées ?

 

Le communiqué, en français, du CNRS :

http://www.insu.cnrs.fr/node/5115

Edited by jackbauer

Share this post


Link to post
Share on other sites
Par le chercheur de nancy qui a bossé sur l'analyse: article du républicain lorrain d'aujourd'hui :

14773-1418294864.jpg

Chouette article :)

J'aime bien le terme "eau hydratée" :D

À hauteur de 15% ;)

Ce qui nous fait tout de même 85% d'"eau non hydratée"...

 

C'est curieux cette conclusion indiquant que la vie sur Terre ne provient certainement pas d'une origine extraterrestre. C'est pourtant l'hypothèse qui tient la corde au regard de l'âge de la Terre "viable" comparé au degré de complexité des organismes vivants actuellement présents sur Terre.

 

À moins d'imaginer peut-être que les formes de vie primitives aient pu naître sur Terre dans des conditions qui nous paraissent aujourd'hui impropres à la vie.

Edited by yui

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous avons forcément une origine extraterrestre car tout ce qui a fait la Terre, et la fait encore, provient de l'espace... que ce soit le simple atome d'hydrogène ou un petit caillou.

Le bombardement incessant qu'elle a subi dans sa prime jeunesse, ainsi que sa position dans l'espace, lui ont donné les éléments pour qu'elle développe les océans, les terres, son atmosphère et la vie.

 

La question est plutôt de savoir quelles briques de la vie ont été apportés par les comètes (ou astéroïdes) ? Acides aminés simples ou complexes ? Bactéries unicellulaires ou multicellulaires ?

Est-ce qu'une simple "soupe primitive" a suffit pour développer les acides aminés ? etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourtant dans les océans, depuis leur création, il y a eu de sacrés brassages... alors que l'eau de la comète n'a pas évolué.

Comment dans ce cas dire que l'eau des comètes n'est pas à l'origine des océans de la Terre ?

Est-ce que le marqueur D/H ne peut pas bouger... évoluer ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pourtant dans les océans, depuis leur création, il y a eu de sacrés brassages... alors que l'eau de la comète n'a pas évolué.

Comment dans ce cas dire que l'eau des comètes n'est pas à l'origine des océans de la Terre ?

Est-ce que le marqueur D/H ne peut pas bouger... évoluer ?

 

Malgrè les nombreuses lectures proposées, c'est un raisonnement que j'ai eu aussi.;)

 

 

Une condition qui Détériore...

Edited by bang*gib

Share this post


Link to post
Share on other sites
Malgrè les nombreuses lectures proposées, c'est un raisonnement que j'ai eu aussi.;)

 

 

Une condition qui Détériore...

Oui oui c'est imaginable. On pourrait avoir un mélange de deux sources donnant une signature identique à un seul type d'bjets du système solaire et on se planterait bien dans l'interprétation.

Par contre, on a sûrement des contraintes nous donnant des sources possibles ou impossibles... Mais c'est au delà de mes connaissances.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://blogs.esa.int/rosetta/2014/12/12/comet-67pc-g-in-living-colour/

 

Extrait traduit :

 

 

L’ équipe OSIRIS de Rosetta a produit une image en couleurs de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, telle qu'elle serait vue par l’œil humain. Comme prévu, la comète s'avère pour être très grise, en effet, avec seulement des variations de couleur légère et subtile vus sur toute sa surface.

Pour créer une image révélant les « vraies » couleurs de 67P, les scientifiques ont superposé des images prises dans l'ordre par le biais de filtres centrées sur des longueurs d'onde rouges, verts et bleus.

Toutefois, comme la rotation de la comète et Rosetta s'installe au cours de cette séquence, les trois images sont légèrement décalées par rapport à l'autre et sont prises sous des angles légèrement différents d'observation. Un travail minutieux est nécessaire afin de superposer les images avec précision, raison pour laquelle il a fallu si longtemps pour arriver à la première image de la véritable couleur de 67P/C-G.

Il s'avère que, 67P/C-G semble gris foncé, en réalité presque noire comme du charbon,"dit Principal enquêteur Holger Sierks de l'instrument de l'Institut Max Planck pour la recherche système solaire (MPS).

Comme expliqué dans les messages de précédents pour les images NAVCAM, l'intensité des images a été améliorée pour couvrir toute la gamme du noir au blanc, afin que les détails de la surface soient visibles. Mais les couleurs n'ont pas été améliorés : la comète est vraiment très grise.

Néanmoins, une première analyse plus détaillée révèle que la comète reflète la lumière rouge légèrement plus efficacement que les autres longueurs d'onde. C'est un phénomène bien connu observé sur de nombreux autres petits corps du système solaire et est due à la petite taille des grains des surfaces. Cela ne signifie pas, toutefois, que la comète aurait l'air rouge pour l'oeil humain. La lumière naturelle du soleil atteint un maximum dans la partie verte du spectre et la réponse de le œil humain est assortie de la même façon. Ainsi, dans l'ensemble, la comète semblerait plutôt grise à le œil humain, comme on le voit ici

(…)

Les images ont été prises le 6 août 2014 à une distance de 120 kilomètres de la comète

 

cmy43Q54.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc elle est bien grise ,merci.

L'image du post#4657 montre des points blanc dans le ciel noir.:?::?:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Donc elle est bien grise ,merci.

L'image du post#4657 montre des points blanc dans le ciel noir.:?::?:

 

La dernière image est traitée, elle a donc un fond de ciel noir alors que les autres images sont plus brutes.

Beaucoup de points blancs correspondent a des pixels morts ou "chauds" qui n'ont pas été effacés par un traitement photographique.

 

Enfin je crois. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
La dernière image est traitée, elle a donc un fond de ciel noir alors que les autres images sont plus brutes.

Beaucoup de points blancs correspondent a des pixels morts ou "chauds" qui n'ont pas été effacés par un traitement photographique.

 

Enfin je crois. :)

 

Merci.

Je suis toujours à l'affût d'un dégazage sauvage avec soulèvement de blocs :be:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui oui c'est imaginable. On pourrait avoir un mélange de deux sources donnant une signature identique à un seul type d'bjets du système solaire et on se planterait bien dans l'interprétation.

Par contre, on a sûrement des contraintes nous donnant des sources possibles ou impossibles... Mais c'est au delà de mes connaissances.

 

Tout ça c'est bien passionnant. Une affaire à suivre en tous cas à plus ou moins long terme.

Mais c'est au delà de mes connaissances.

Mais dans tes connaissances tu connais du monde.;)

 

et philae dans tous ça ou il est?

 

Tout seul dans son coin abandonné parce qu'il n'a pas réussi à faire son forage.:cry:

 

ESPACE - Le robot européen Philae, qui s'est posé en novembre sur la comète Tchouri, n'est pas parvenu à effectuer un forage dans le sol, a indiqué le CNES. Selon les mesures faites par la sonde Rosetta, l'eau terrestre ne proviendrait pas des comètes mais des astéroïdes.

Edited by bang*gib

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/11607-gp-rosetta-rosina-et-l-eau-de-la-terre.php

 

Très intéressant, sur le site du CNES :

 

Bernard Marty et Christelle Briois sont 2 des auteurs français de l’article publié dans Science. Ils nous expliquent ce que ces résultats de ROSINA nous apprennent sur la formation du Système solaire et sur l’origine de l’eau terrestre

 

Egalement, la description technique de l’expérience :

 

http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/11606-gp-rosina-une-experience-cle-de-la-mission-rosetta.php

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'image postée au #4664 avec la saturation des couleurs exagérée pour donner une meilleure idée des teintes.

Telle-quelle, l'image d'origine semble être en noir et blanc tant les nuances sont subtiles. ;)

 

106.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

et tous les Gallois sont sont des rugbyman.

ce qui est évidemment faux...

 

Par le chercheur de nancy qui a bossé sur l'analyse: article du républicain lorrain d'aujourd'hui :

14773-1418294864.jpg[s]

...Ce ne sont pas les comètes qui ont apporté l'eau sur terre...

Dans Le Monde d'aujourd'hui :

3LXjGmnU.jpg[s]

...La terre ne s'est pas abreuvée à la source glacée des comètes...

 

Je suis franchement gêné de penser que les chercheurs peuvent tirer des conclusions sur une population à partir de un individu ou deux ou trois. Au moins de faire une grosse supposition en disant que la matière d'origine était d'abord finement broyée ensuite parfaitement mélangée avant de constituer les comètes.

 

Peut-on affirmer qu'une comète n'est pas beaucoup plus vieille que le système solaire ?

 

Après tout, le disque préplanétaire pouvait être constitué des gaz, des poussières, des morceaux de taille variable... et des noyaux cométaires venus d'origines différentes, avec des compositions différentes. Et qui transportent avec eux, pourquoi pas, une vie surgelée prète à redémarrer.

 

La question est plutôt de savoir quelles briques de la vie ont été apportés par les comètes (ou astéroïdes) ? Acides aminés simples ou complexes ? Bactéries unicellulaires ou multicellulaires ?

Est-ce qu'une simple "soupe primitive" a suffi pour développer les acides aminés ? etc.

...En femme moderne et pressée, tu remplaces la "soupe faite maison" par un "plat préparé" au rayon surgelés. C'est pratique pour gagner un petit milliard d'années d'évolution ! C'est la panspermie de Fred Hoyle. J'en parlais dans le fil MSL. Reste le problème de la radiation de fond que tend à casser l'ADN sur le long terme.

 

Ici, je ne tente pas d'opposer affirmation contre affirmation, mais plutôt de dire qu'une simple mesure ne suffit pas de trancher entre deux scénarios, alors qu'il peut y avoir d'autres scénarios dont beaucoup n'ont même pas été envisagés.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressante suggestion. Mais, j'ai retenu d'une conférence d'Agnès Acker, que les disques stellaires se composaient de particules ne dépassant pas le micromètre. Il ne reste donc pas d'élément d'une taille proche d'un comète. Il est possible qu'elle sous entendait par là une taille moyenne, mais j'ai toujours supposé que les éléments plus lourds ne pouvaient pas rester dans le nuage, vu la faible force de gravité qu'il exerce.

 

Compte tenu de la faible vitesse des comètes, il me semble impossible qu'un noyau cométaires ai pu avoir le temps de dériver sur une distance suffisante, pour provenir de l'extérieur de notre disque planétaire. En 10 milliards d'années, en ligne droite, doit à peine atteindre le dixième d'une année lumière, non ?

 

Pour en revenir à l'article du monde, il est à noter que les citations de Kathrin Altweeg sont remplie de conditionnel contrairement aux conclusions du journaliste.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

(...) j'ai toujours supposé que les éléments plus lourds ne pouvaient pas rester dans le nuage, vu la faible force de gravité qu'il exerce.(...)

 

Cette affirmation est quelque peu hasardeuse. En effet qu'un objet soit "lourd" ou "léger" l'accélération gravitationnelle en un point donné de l'espace est exactement la même (c'est connu depuis Galilée :p ). Donc, si les éléments lourds ne peuvent pas rester dans le nuage, les éléments légers ne le peuvent pas non plus, et il n'y a plus de nuage :be:

 

(...)En 10 milliards d'années, en ligne droite, doit à peine atteindre le dixième d'une année lumière, non ? (...)

 

Prudence ! Là, il est difficile de raisonner intuitivement sur des distances et des durées aussi éloignées de nos expériences quotidiennes.

Je reprends tes chiffres pour calculer la vitesse :

 

vitesse = distance / temps = (1/10 x (nb de s dans une année) x 299792458 m/s ) / (10 000 000 000 x (nb de s dans une année) )

 

en arrondissant la vitesse de la lumière à 300 000 000 m/s ça donne

 

vitesse = 30 000 000 / 10 000 000 000 = 3 /1000 m/s ou 3 millimètres par seconde.

 

Ce n'est plus une comète, c'est un escargot :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai effectivement fait une grosse erreur en faisant mon estimation rapide. J'ai fait le ratio entre la vitesse de la lumière et les 50000 km/h donné pour Chury, en mélangeant certainement les unités :).

 

Donc c'est tout a fait vraisemblable qu'une comète errante se fasse capturer par le soleil.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette semaine, du 15 au 19/12 se déroule à San-Francisco un très gros meeting scientifique : AGU Fall meeting. (American Geophysical Union )

A cette occasion, les différentes équipes responsables des instruments de la mission vont présenter les premiers résultats scientifiques.

Sur ce lien on dénombre pas moins de 72 abstracts !

https://agu.confex.com/agu/fm14/webprogrampreliminary/Session1556.html

 

C’est mercredi 17 que seront présentés les travaux ; Une conférence de presse est prévue.

On peut s’attendre à une avalanche de publications !

Share this post


Link to post
Share on other sites
http://blogs.esa.int/rosetta/2014/12/15/cometwatch-10-december/

Une nouvelle et superbe mosaïque de 4 images de la NAVCAM prises le 10/12 à 20.1 km du centre de 67P

Résolution 1.71m/pixel

Pendant ce temps l’ESA scrute avec attention les photos à haute résolution prises par OSIRIS dans le but de découvrir où se cache Philae…

 

wTMbYOvT.jpg[s]

 

en voulant cliquer l'image ci dessus, je vois une publicité de d'imgbox.com.

 

Découvrez comment gagner 2,100 € par jour et plus avec ma méthode par Mathieu Barriault

Ma méthode efficace, vous sera donnée gratuitement!

En plus j'ai oublié de baisser le son avant de cliquer, et on entend un message audio à renfort de décibels qui explique aussi comment faire fortune, ce qui est un peu en dehors du sujet du fil !

 

Pour revenir au sujet, je viens de copier un bout de l'image d'origine, que j'ai envoyé vers mon hébergement à 30€/an qui n'est pas bardé de publicité !

2014-12-16_extrait-67P-en-oeil-de-mouche.jpg

 

Ma question à 2100€ est de savoir ce qui se cache dans la fosse que j'ai zoomé.

Une copine qui est prof d'art, me disait qu'il y a deux sortes de sculpture soustractive, pour laquelle on commence avec un bloc et on enlève des morceaux comme pour la taille du bois ou de pierre. L'autre sorte de sculpture est additive comme pour certaines poteries ou sculpture en le plâtre où on crée une forme en rajoutant de la matière. Il y a aussi des formes mixtes, avec un dominant soit de soustraction soit d'addition. Dans ces images de la comète, le dominant apparaît additif.

 

Notre corps est aussi à dominant additif. Même si l’ontogenèse du pavillon de l'oreille (vecteur de publicité sornore) commence informe et soudée, les cellules superflues ayant servi d’échafaudage disparaissent (par apoptose si je me souviens bien) et l'essentiel devient additif dans sa croissance.

Cette similitude entre notre corps et le noyau cométaire, tous deux à dominant additif, peut expliquer l'attrait psychologique de ces images cométaires. Elles nous ressemblent.

Cela expliquerait quelques représentations plus ou moins anthropomorphes que l'on a vues de la comète.

 

Même si je ne peux pas proposer de mécanisme, ne pourrait-on imaginer que la première ébauche de cellule vivante a commencé dans une structure macroscopique qui est devenue microscopique par la suite.

 

Mais quoi qu'il en soit, les images comme celle que tu as présentée contient quelques éléments très évocateurs du vivant. A contrario, on voit très peu de tels éléments sur la lune terrestre, façonné par des évènements cataclysmiques. Tandis que les images d'Io paraissent très vivantes avec ses coulures superposées (additif) ou les zones alluvionnaires de Mars et quelques pierres aux formes complexes et arrondies.

Edited by Paul_Wi11iams

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.