Jump to content
bor1s

How to - Mesurer le bruit du fond de ciel et celui de lecture

Recommended Posts

Salut à tous ;-)

 

Petite parenthèse: pour ceux qui ne me connaissent pas, je viens de me présenter dans la section de présentation (logique...)

Et excusez moi de déterrer cette conversation passionnante! j'ai appris beaucoup de choses!

 

Cela dit, j'ai quelques questions... Cette histoire est bien jolie, mais concerne surtout le bruit de lecture, or n'est il pas négligeable (ou en tous cas moins important) dans la part totale du bruit sur pose longue?

 

Si non, au final, on fait comment pour déterminer la combinaison sensibilité - temps de pose idéal?

 

On relit bien le topic;)

Et bienvenu sur le fofo Azergoth

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est fait :-)

 

et il y a quand-même une chose qui me turlupine... (remballez moi si je fais ch*er)

 

Si j'ai bien compris, on parle ici du bruit de lecture, qu'on retrouve dans l'offset. Or ce bruit ne dépend pas (je me trompe?) du temps de pose.

 

Le bruit augmente cependant avec le temps de pose. Ne faut il pas voir si le bruit croit plus vite que le signal de l'objet, ou si au contraire, le signal de l'objet croit plus vite que le bruit? Dans ce dernier cas, ne faudrait-il pas poser le plus longtemps possible?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir

 

 

Une image est altérée par 3 bruits :

 

Celui du bruit de lecture (qui peut être assimilé à l'offset, en effet)

Celui du bruit thermique, associé au signal thermique, qui augmente avec la durée du temps de pose

Celui des "photons", associé au signal du fond de ciel qui augmente égalemlent avec la durée de pose.

 

 

Sur un site "pollué" c'est le signal de fond de ciel qui domine, donc c'est le bruit photonique associé qui est le plus important, surtout si les poses unitaires sont relativement longues.

 

 

Sur un site sous un ciel bien noir, ou en imagerie filtrée (ex : H Alpha) le fond de ciel reste discret et c'est le signal thermique qui domine, donc avec le bruit thermique qui lui est associé.

 

 

Bref le bruit de lecture est invariable quelque soit la durée de pose unitaire et se répéte pour chaque pose unitaire.

Les bruits thermiques et photoniques varient avec la durée de la pose unitaire, et leur importance par rapport à l'autre est fonction de la noirceur du site et de la technique utilsée pour l'acquisition (ex : filtrage).

 

 

 

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

re,

 

 

ne faudrait-il pas poser le plus longtemps possible?

 

Je pense que cette remarque est développée sur ce fil (que je n'ai pas relu...)

 

Il faut savoir que c'est le total des poses unitaires qui apporte le RSB sur l'image finale.

 

Donc on peut dire que 20 x 5 mn = 10 x 10 mn

 

 

mais.... sous condition que le bruit de lecture (offset...) de la pose de 5 mn soit "négligeable" face au bruit thermique + photonique.

 

Cela se vérifie trés facilement.

 

 

Bref faire de longues poses unitaires devraient se justifier par une petite analyse des bruits qui altérent l'image unitaire.

Car les longues poses unitaires ne sont pas tjrs justifiées et n'apportent rien de plus au final, sinon à prendre des risques (guidage....).

 

 

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.