Messages recommandés

Enfin quelque chose de pas trop idiot sur la question (noter le "Pour l'instant" à la fin).

 

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/developpement-durable-1/d/centrales-japonaises-quel-risque_28742/

 

Cet accident, classé initialement 4 sur une échelle allant de 0 à 7 (7 = Tchernobyl), est d'ores et déjà plus grave que celui de Three Mile Island, classé 5 (note pour les puristes : on écrit bien "Three Mile Island" et non pas "Three Miles Island").

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pas de problème en cas d'attentat. On a dans chaque centrale un Chuck Norris ou éventuellement un Steven Segal pour sauver la situation.

Ouf ! ;)

 

C'est vrai que les journalistes tombent parfois facilement dans le sensationnel. Mais encore une fois il ne faut pas généraliser à toute la profession. Malheureusement, comme l'argent est le nerf de la guerre dans tout les domaines, si le JT de France 2 n'en parle pas alors que TF1 oui, et bien il risque de perdre de l'audimat, car moins accrocheur que celui qui va flatter notre penchant pour le catastrophisme. Finalement même une connerie sera relayée sur quasiment toutes les chaines/journaux pour ne pas paraître à la traîne en matière "d'information".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et si on parlait astro :?:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ortog

J'aime bien le fait de se rassurer en disant que nos normes sismiques sont très bonnes...

 

1) L'échelle est ouverte et nos normes ne répondent que jusqu'à un certain point, au delà ... Même si c'est rare, c'est pas impossible.

 

Mais surtout....

 

2) Un tremblement de Terre dans les fonds océaniques crée très souvent un tsunami, or, construire près des cotes en prenant cas du premier risque et ignorer le second (celui du tsunami) est une ENORME erreur, pour pas dire, une faute !

 

Ceci dit, la troisième explosion a eu lieu...

 

Le risque de fusion du coeur n'est pas écarté. La radio activité locale à fortement montée... Ca commence franchement à craindre, car cette course contre la montre est loin d'être finie.

 

Quelqu'un sait combien de temps une enceinte peut résister en cas de fusion totale du coeur ?

 

Ortog

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne pense pas que le Japon est le meme reseau fluvial que nous , du coup ils n'ont surement pas eu le choix .

Ils ont construit sur la coté Est , il y a aussi plus de risque de Tsunami sur cette cote qu'a l'ouest entre le Japon et la Coré .

Mais les centrale nucleaire sur une cote qui donne sur la Coré du Nord , c'est peut être pas une bonne idée non plus ...

 

Pour le temps pendant lequel l'enceinte peu résister , ça doit pas être simple a savoir , déjà il faut savoir si la premiere explosion a l'exterieur de l'enceinte a gravement endommagé l'enceinte du coeur , ensuite pour le reste , je pense que personne ne peu vraiment savoir , mais si le coeur ne peu pas être refroidit , je ne donne pas longtemps a l'enceinte avant de ceder .

 

Les EPR sont refroidit a l'azote liquide , je me demande bien pourquoi ils n'injectent pas de l'Azote autour de l'enceinte , ça refroidirais un bon coup , ça laisserai peut être le temps aux Ingenieurs de trouver une solution .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je ne pense pas que le Japon est le meme reseau fluvial que nous , du coup ils n'ont surement pas eu le choix

C'est vrai que les pays ne sont pas sur un même pied d'égalité pour les ressources énergétiques, et ça influe effectivement sur les choix à faire..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je ne pense pas que le Japon est le meme reseau fluvial que nous , du coup ils n'ont surement pas eu le choix .

Ils ont construit sur la coté Est , il y a aussi plus de risque de Tsunami sur cette cote qu'a l'ouest entre le Japon et la Coré .

Mais les centrale nucleaire sur une cote qui donne sur la Co du Nord , c'est peut être pas une bonne idée non plus ...

 

Pour le temps pendant lequel l'enceinte peu résister , ça doit pas être simple a savoir , déjà il faut savoir si la premiere explosion a l'exterieur de l'enceinte a gravement endommagé l'enceinte du coeur , ensuite pour le reste , je pense que personne ne peu vraiment savoir , mais si le coeur ne peu pas être refroidit , je ne donne pas longtemps a l'enceinte avant de ceder .

 

Les EPR sont refroidit a l'azote liquide , je me demande bien pourquoi ils n'injectent pas de l'Azote autour de l'enceinte , ça refroidirais un bon coup , ça laisserai peut être le temps aux Ingenieurs de trouver une solution .

 

:mad::(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'aime bien le fait de se rassurer en disant que nos normes sismiques sont très bonnes...

 

1) L'échelle est ouverte et nos normes ne répondent que jusqu'à un certain point, au delà ... Même si c'est rare, c'est pas impossible.

 

Mais surtout....

 

2) Un tremblement de Terre dans les fonds océaniques crée très souvent un tsunami, or, construire près des cotes en prenant cas du premier risque et ignorer le second (celui du tsunami) est une ENORME erreur, pour pas dire, une faute !

 

Ceci dit, la troisième explosion a eu lieu...

 

Le risque de fusion du coeur n'est pas écarté. La radio activité locale à fortement montée... Ca commence franchement à craindre, car cette course contre la montre est loin d'être finie.

 

Quelqu'un sait combien de temps une enceinte peut résister en cas de fusion totale du coeur ?

 

Ortog

 

Je suis pas un spécialiste mais j'ai quelques notions car j'ai été formé aux risques nucléaire.

 

Si vous avez regardez le JT sur BFM avec P Hester et M.Chevalet, l'intervention des deux journalises scientifiques était parfaitement objective et les explication exactes.Rien à dire sur leur intervention donc je ne m'attarderais pas à dire ce qui a déjà été dit et très bien expliqué.

 

La grosse différence avec Tchernobyl c'est que l'accident est intervenu sur un reacteur à l'arrêt donc la surchauffe provient de la puissance réisduelle soit 1% de la puissance nominale cad 10 Mega Watts pour donner une idée.

 

Tchernobyl quand à lui a explosé avec un réacteur en pleine puissance qui s'est emballé.La puissance instantannée de celui-ci a été de 100X la puissance nominale juste avant l'explosion soit peut être 100 000 méga watts.

 

Vous comprenez ainsi qu'il y a un facteur 10 000 entre la puissance calorifique à l'origine de Tchernobyl et celle du Japon.

 

Or c'est la puissance calorifique qui dissocie les molécule d'eau à partir de 500° et qui génère de l'hydrogène et de l'oxygène.C'est le résultat de cette surchauffe.Quand il y en a suffisement çà explose.

 

Bien que très impressionnantes les deux explosions sont bien moins puissante que celle de Tchernobyl.Mais le principe est le même.

 

Cependant il reste du flou, l'enceinte de confinement a elle résistée?La cuve est elle intacte?Apparement oui , on suppose que les technicien de la centrale on laissé dégazé la cuve comme une cocotte minute et que le mélange gazeux explosif s'est accumulé dans la partie supérieur du bâtiment.En tout cas c'est bien ce qui s'est passé sur le rpemier réacteur.Ca se voit aux images.

 

Pour le second, le panache de débris est monté bien plus haut et cette poussière grise c'est du béton.C'est tout de même plus inquiétant.

 

 

Concernant la suite.Comme le dit Ortog ce n'est pas fini car le coeur va continuer à fondre.Le danger d'une fusion totale du coeur est que le combustible nucléaire représente une certaines masse, subdivisée en portion qui sont les barre de combustible afin de ne pas atteindre une masse critique.

 

Quand le combustible fond il vient à former une "flaque " de métal en fusion ce qui fait plus qu'une masse.On risque alors de dépasser la masse critique et de relancer des réactions en chaîne.Et là c'est franchement mauvaise limonade.

 

Mais mais mais !!!! Les ingénieurs sont quand même pas bête, dans le fond de la cuve il y a un genre de damier pour récuperer le combustible en fusion et fractionner ainsi les masses et éviter d'arriver à une masse critique.Chose que l'on avait pas à Tchernobyl.

 

L'enceinte contiendra une fusion du coeur la seule chose qui peut dsiloquer l'enceinte de confinement c'est une puissante explosion d'hydrogène.Mais normalement sur une fusion du coeur réacteur à l'arrêt l'enceinte de confinement doit resister largement.La cuve et l'enceinte en béton sont dimensionné dans les centrale pour ce genre d'accident.

 

Enfin voilà ce que j'en comprends de tout çà.

 

 

Pour ce qui est des retombée radioactive:

 

- Si on relâche des vapeurs c'est pas trop grave car on va y retrouver que des produits de fissions léger comme l'Iode,le Xénon.Le Xénon on s'en fiche c'est un gaz inerte il ne se fixe pas sur les organismes vivants.

L'iode est très toxique mais il est facile de s'en protègé et sa durée de vie est extrêmement brêve, d'ici un mois il n'y en aura plus autour de la centrale.Il représente un danger surtout pour les enfants et se concentre dans la chaîne alimentaire.

Il faut juste éviter de faire comme à Tchernobyl d'omettre de dire qu'il ne faut pas donner de lait de vache aux enfants.Malheureusements c'est la concentration de l'iode dans les produits laitiers dans les 15 jours suivant la catastrophe qui a conduit à autant de cancer de la Tyroide.

 

- Si il y a projection de produits de fission lourd.... là çà se complique.Ca devient beaucoup plus méchant.Si l'enceinte de confinement a résitée normalement on ne devrait pas voir ces radioéléments contrairement à Tchernobyl où l'explosion d'hydrogène comparable à une bombe de plusieurs centaines de tonnes de TNT à vaporisé des éléments lourds de fission comme le Strontium.

 

Visiblement on se situerai dans le premier cas.Ca reste encore gérable et les conséquences devraient être minime si la crise est correctement gérée.

On a eu pas mal d'info sur le premier réacteur ayant explosé, l'enceinte de confinement a bien résisté.Sur le deuxième il y a moins d'image, on voit pas.Mais les conséquence de cette catastrophe nucléaire repose essentiellement sur la tenue de cette enceinte et de l'intégrité de la cuve.

 

 

Pour en revenir aux doses mesurée autour de la centrale 1000 µ Sv ( micro sivert) par heure c'est franchement pas grand chose.Un Scanner corps entier c'est 10 000 µ Sv en l'espace d'une minute soit un débit de dose 600 fois supérieur.

Autre comaratif, c'est la dose que prenne les astronautes de la station ISS toute les 12H.

 

Voilà

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Tutu pour toutes ces précisions, heu... précises ! Ça permet de bien mieux évaluer la situation que les infos à la télé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oh punaise , voila ce que c'est de pas se relire .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dernières news :

 

16H56 - Désarmer - L'ambassadeur japonais auprès de la Conférence du désarmement de l'ONU appelle la communauté internationale à redoubler d'efforts pour faire "avancer le désarmement nucléaire". De tels désastres "comme le tsunami et le séisme sont au-delà du contrôle des êtres humains, à la différence des effets des armes nucléaires qui résultent des activités humaines", argue Akio Suda.

 

Ce qui s' appelle : "serrer les fesses APRES s'être chié dessus"

 

16H55 - Experts - Le Japon a officiellement demandé à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) l'envoi d'une équipe d'experts, annonce le directeur général de l'agence onusienne Yukiya Amano.

 

? ? ? ? ? ? ?

 

16H16 - Inquiétude - Le niveau d'eau dans le réacteur 2 de la centrale de Fukushima a de nouveau fortement baissé, ce qui empêche le refroidissement des barres de combustible, selon des médias japonais qui citent l'opérateur Tepco. Si les barres de combustible ne sont pas refroidies, elles risquent de fusionner et d'endommager dangereusement le coeur du réacteur.

 

On va y arriver ! :(:b:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dernières nouvelles (17h47 source : Reuters):

 

Selon les informations d'André-Claude Lacoste de l'Autorité de sûreté nucléaire, "il n'y a pas de doute" qu'il y a eu un début de fusion du coeur des réacteurs numéro 1 et 3 de la centrale de Fukushima et "sans doute début de fusion du coeur pour le réacteur numéro 2". "Nous sommes au début d'une crise qui peut durer des semaines", a-t-il prévenu

 

Cependant, les agences de sûreté nucléaire s'accordent pour dire que le classement de Fukushima sur l'échelle INES sera revu à la hausse. L'IRSN, cité par l'AFP, vient à l'instant de déclarer que Fukushima sera "au-delà du niveau de Three Mile Island sans atteindre Tchernobyl" (Three Mile Island a été classé au niveau 5, Tchernobyl à 7)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nous sommes au début d'une crise qui peut durer des semaines

 

En effet.

 

A quoi cela sert de suivre les infos minute par minute?

De braquer tous projecteurs sur Fukushima?

(il y a d'autres préoccupations dans le monde aussi, prendre un peu de recul permettrait de ne pas les perdre de vue)

 

Patte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Interessantes, ces discussions techniques sur "aura t'on un autre Tchernobyl ou pas ? ". Il est relativement facile de dire non, puisque le système de protection, et les causes de l'accident sont differents. On aura en effet autre chose, cela, c'est certain...

 

Question personnelle aux specialistes: vous êtes à Tokyo en ce moment. Vous y travaillez, y avez des responsabilités. Vous restez ou vous partez ?

 

Par ailleur, quelques points que je trouve intéressants en vrac:

 

- Il semble que d'énormes bacs contenant une masse importante de déchets nucléaires se trouvent au dessus des cuves. Ces bacs sont habituellement immergés. La ils sont hors d'eau. C'est très certainement le point le plus préocupant d'après certains spécialistes, ces déchets radioactifs étant désormais à l'air libre.

 

- les forces navales américaines qui avaient des navires en face des centrales, les ont fait reculer à plus de 160 km des cotes.

 

- Un technicien qui travaille sur une des centrales a envoyé un mail d'adieu à sa famille.

 

- Air France a annoncé partout à 11h qu'elle allait proposer des billets à 700 euros pour permettre aux français de quitter Tokyo. Impossible d'obtenir ces billets, apparemment, ils ont tous été pris par les gens bien informés.

 

- Je sais de source sûre qu'un avion français a été affrété pour ramener des français demain soir (c'est celui qui amène une équipe de la securité civile française et repart). A la cellule de crise de l'ambassade, on ne sait rien la-dessus. L'avion n'existe pas...

 

- Un billet Tokyo Paris AR coute environ 800 euros habituellement. Je viens de débourser 5000 euros pour permettre à mes deux enfants de quitter Tokyo demain et après-demain (c'est toute la famille qui s'est cotisée pour payer).

Les prix des billets ont été multipliés par trois en deux jours...

Modifié par PierreDesvaux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Un billet Tokyo Paris AR coute environ 800 euros habituellement. Je viens de débourser 5000 euros pour permettre à mes deux enfants de quitter Tokyo demain et après-demain.

Les prix des billets ont été multipliés par trois en deux jours...

 

 

Je trouve intolérable de profiter de la situation pour augmenter les prix de billet d'avion. D'autant plus que les medias annonce qu' Air France fait des réductions.....

 

J'espère en tout cas Pierre que tes enfants sont bien rentré sans souci :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir.

Pour ce qui est de l'option de sortir du nucléaire, option que plusieurs intervenants semblent croire complètement irréaliste, statistiques ou études à l'appui, il me semble que c'est une option tout à fait viable et réaliste. Évidemment pas dans la configuration de consommation à outrance telle que nous le connaissons aujourd'hui, mais demain quand nous n'aurons plus de pétrole et que nous devrons trouver des solutions de remplacement, qui sait?

Cordialement.

Eric

Modifié par Eric89
erreur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En effet.

 

A quoi cela sert de suivre les infos minute par minute?

De braquer tous projecteurs sur Fukushima?

(il y a d'autres préoccupations dans le monde aussi, prendre un peu de recul permettrait de ne pas les perdre de vue)

 

C'est exactement vrai, c'est une affaire qu'y va durer longtemps, très longtemps. Style la dernière marée noire en Louisiane. Tout le monde disait tchic et tchac. Ils n'avaient rien prévu mais ont quand même déployé de sacré moyens et système. Ca a duré +/- 8 mois ??

 

http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=63526&highlight=louisiane

 

Mais des erreurs comme ça, ca nous fera peut-être avancé et réfléchir ... ou pas.

 

Et il y a d'autres préoccupations

 

Et aussi dire, cela ne va pas être comme Tchernobyl. Comme si, ils savaient tout et maitriser tout :( . Ca vas pas ressembler à Tcherno mais sera aussi grave. )

Modifié par Vyber

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qui sait de quoi sera fait demain ??? ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

- Il semble que d'énormes bacs contenant une masse importante de déchets nucléaires se trouvent au dessus des cuves. Ces bacs sont habituellement immergés. La ils sont hors d'eau. C'est très certainement le point le plus préocupant d'après certains spécialistes, ces déchets radioactifs étant désormais à l'air libre.

 

 

 

En effet il y a une piscine dans le bâtiment réacteur.Celle ci est en communication avec celle qui entoure la cuve du réacteur et il y a un SAS entre les deux.

 

J'imagine mal aller les coller sur le toit ; normalement c'est à niveau de la cuve permettant ainsi le transfert de combustible sans jamais les sortir de l'eau.

 

Sur que c'est un problème aussi.

 

En regardant les images de l'explosion du deuxième réacteur, vu le volume de béton projeté en l'air ainsi que la hauteur de la colonne y a quand même des doutes sur sur la tenue de l'enceinte de confinement.

 

Sans vouloir être pessimiste je pense que l'enveloppe de confinement a sauter.Espérons que le cuve n'ai pas trop de dommage.On saura de toute façon.En tout cas c'est surement bine plus grave que le premier réacteur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'observe tout ça avec grand intérêt (mais sans connaissance, si minime soit elle)et je pense simplement que notre seule chance est que le Japon est une grande puissance sérieuse. On peut donc espérer qu'ils ont des installations bien construites, des ingénieurs performants et des moyens financiers qui permettent d'entretenir ce matos.

En matière d'atome, je crois qu'on joue tous un peu à l'apprenti-sorcier.

Je croise bien les doigts pour tous ces pauvres gens et pense bien à toi Pierre …

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mais demain quand nous n'aurons plus de pétrole et que nous devrons trouver des solutions de remplacement, qui sait?

Cordialement.

Eric

 

On aura du pétrole pour bien longtemps encore, t'en fais pas. Rien que les réserves de schistes dans le sous-sol français constituent l'équivalent de 94 années de notre consommation annuelle actuelle.

(sources: documents de com' de Total dispos sur le net + études + conférence d'un ponte du pétrole)

 

Sinon, merci Tutu pour toutes ces infos. Si j'ai bien compris, si l'enveloppe de confinement est intacte on est au niveau 5 avec une radioactivité de faible durée, et si elle a sauté niveau 6 avec dégazage de particules lourdes et pollution durable autour de la centrale, c'est bien ça ?

 

 

Clef, je réponds rapidement vu que pendant ce temps pas mal de choses ont été dites:

 

Moi non plus, mais il faut être conscient qu'il existe dans les 2 sens. Etre totalement confiant en la filière nucléaire est à mon humble avis aussi bête.

 

Je ne suis pas totalement confiant puisque le risque zéro n'existe pas. Je suis confiant, nuance. ;)

Au passage, rien que le charbon en Chine fait 3500 morts par an, et on en parle beaucoup moins...

 

 

Tu sais très bien que les lobbies cherchent à peser sur les décisions politiques au niveau national ou européen. Evidemment, ça n'est pas BP et je ne sais qui d'autre qui a lancé la guerre en Irak, mais franchement, tu crois vraiment que Bush était convaincu des armes de destructions massives ?

 

Ca ne change rien à l'affaire: c'est le gouvernement qui décide, c'est lui qui assume. On ne va pas jouer au petit jeu des lobbies, les lobbies c'est tout, c'est les entreprises, c'est toi, c'est moi. Tout influence sur les décisions politiques, mais seuls ceux qui les prennent sont au final responsables.

Idem pour les journalistes. Les seuls à être véritablement libres d'infliuence sont les journaux financés par leurs lecteurs. Et ils existent.

 

 

Je suis d'accord que c'est un peu exagéré et rapide comme réaction. Je trouve aussi que c'est un peu trop exploité par certains. Ceci-dit, comme je l'ai dit avant, par moment ce sont des cas extrêmes qui font prendre conscience de certaines choses, et ça n'est pas forcément une mauvaise chose. Un gamin qui jouerait avec quelque chose de dangereux, pourrait y jouer tant qu'il ne serait pas blessé, brulé ou qu'il n'ait pas une grosse frayeur. C'est comme ça que l'homme apprend ses limites, et je ne suis pas sûr que l'homme adulte soit si différent dans son fonctionnement :rolleyes:

 

La peur peut être utile. Mais elle est aussi aujorud'hui surexploitée par des tas de gens qui se servent des frayeurs des gens pour leurs propres intérêts. Les seules bonnes mesures sont celles qui sont prises longtemps après l'épisode de frayeur, et certainement pas à la va-vite comme plein d'écolo-fanas aimeraient voir prises aujourdh'ui ("allez, on arrête toutes les centrales dans le mois à venir !" :cool:)

 

Non pas que je veuille alimenter ces peurs que je trouve souvent exagérées, mais il est à mon sens aussi bête de verser totalement dans la théorie du complot que de l'écarter à tout prix.

 

Sauf qu'en cas de doute, mieux vaut se fier aux seules informations rationnelles et fiables qu'on a à disposition, et surtout se garder de toute extrapolation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Sinon, merci Tutu pour toutes ces infos. Si j'ai bien compris, si l'enveloppe de confinement est intacte on est au niveau 5 avec une radioactivité de faible durée, et si elle a sauté niveau 6 avec dégazage de particules lourdes et pollution durable autour de la centrale, c'est bien ça ?

 

 

.

 

On parle de rejet d'iode dans l'atmosphère ( passe sous forme gazeuse celui là) mais aussi de césium.J'ai un doute sur le fait que le césium puisse passé sous forme gazeuse.C'est un produit lourd de fusion mais qui a visiblement un point d'ébullition relativement bas à ce que l'on peut voir sur le net.

 

La question est : est ce qu'il peut s'échapper par les rejet de vapeur ou alors provient-il de projection de particule radioactive venant du coeur?

 

Cette question est à mettre en parallèle à : l'enceinte de confinement a elle résistée ou pas?

 

 

 

 

Je viens de trouver çà, une coupe schématique du bâtiment réacteur.

 

Sur le premier réacteur c'est le hangar en tôle situé au dessus qui a été soufflé.Sur l'autre c'est plus grave , çà a touché le structure en béton.

 

En effet la piscine de combustible usagé est matérialisée sous le portique jaune.Pas glop çà.M'enfin tant que çà beigne dans de l'eau çà va.

 

A savoir ce qui a été détruit la dedans maintenant.

BWR_Mark_I_Containment%2C_cutaway.jpg

Modifié par tutu56

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouais, enfin, bof.... comme d'hab les explications pour la population restent opaques.

Principe de précaution de rigueur:éloignement tant que possible.

 

Défenseur ou non du nucléaire, technicien ou pas, la famille avant tout!

 

PS:la population japonaise par définition a les pieds sur terre (même quand elle tremble)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On a déjà accepté, nous autres pékins de base, l'exploitation des gaz de schiste dans notre sous-sol? je croyais que les permis avaient été temporairement suspendus?

 

Ah, c'est vrai : on ne nous a pas demandé notre avis. C'était pas la peine que je cherche fébrilement où j'avais rangé les résultats de l'enquête d'utilité publique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On aura du pétrole pour bien longtemps encore, t'en fais pas. Rien que les réserves de schistes dans le sous-sol français constituent l'équivalent de 94 années de notre consommation annuelle actuelle.

(sources: documents de com' de Total dispos sur le net + études + conférence d'un ponte du pétrole)

 

CDB, il me semble que tu ne prends comme référence que les sources officielles, sans te poser plus de questions, me trompe-je?

Personnellement, et c'est une déjà moyennement longue expérience qui me fait dire cela, j'ai plutôt développé une grande méfiance envers ce type de sources. Un pétrolier est tout sauf une référence impartiale, en ce qui concerne les réserves de pétrole. Sans doute, ce travers de l'esprit me vient-il des trop nombreux et fréquents mensonges officiels que j'ai pu entendre. Tu as la moitié de mon âge, tu as encore le temps de perdre tes illusions ;).

Pour le gaz de schiste, si on cherche à l'exploiter alors que son extraction est plus difficile que le pétrole, pas besoin de sortir de St Cyr pour comprendre que nous tirons nos dernières cartouches de carburant fossile. Un changement radical de nos habitudes va devoir se produire. A nous de choisir de le faire de plein gré et dans la douceur, ou bien contraint et forcé dans la douleur.

Cordialement.

Eric

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais rédigé une réponse mais ma connexion a planté et me l'a fait perdre, donc je blase et j'ai pas envie de la refaire.

Mais non, je ne me fis pas juste à des infos oficielles, je me fie à du scientifique, et les documents de Total dont je parle sont des documents internes, pas des communiqués public. Et tout ça est juste lié aux méthodes d'extraction du pétrole, je t'invite à te renseigner un peu dessus, tu comprendras très vite et j'ai la flemme de réexpliquer (je boude !).

 

Ah, et non les gaz de schistes ne sont pas encore exploités en France, mais ils le seront certainement dès qu'on se sera assez assuré de la sécurité des méthodes employées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C A nous de choisir de le faire de plein gré et dans la douceur, ou bien contraint et forcé dans la douleur.

Cordialement.

Eric

 

Sans illusions : ce sera, comme toujours, forcé et dans la douleur :confused:.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai juste une chose à dire :

Nos enfants nous jugeront, quoi que l'ont fasse aujourd'hui. Mais j'ai bien peur que la sentence soit terrible...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Au passage, rien que le charbon en Chine fait 3500 morts par an, et on en parle beaucoup moins...

C'est vrai. La Chine n'est cependant pas à la pointe en matière de sécurité des vies humaines. Mais oui le charbon est dangereux à exploiter aussi.

 

On ne va pas jouer au petit jeu des lobbies, les lobbies c'est tout, c'est les entreprises, c'est toi, c'est moi. Tout influence sur les décisions politiques, mais seuls ceux qui les prennent sont au final responsables.

Pas tout à fait d'accord. Evicemment si j'essaie de te convaincre, tu peux me qualifier de lobby dans un sens.. Mais je n'ai aucun intérêt financier dans ce dialogue. Que tu changes d'avis ou non n'aura aucun impact sur mon compte en banque, et ça change pas mal de choses il me semble quant à l'objectivité et surtout à l'honnêteté de chacun.

 

La peur peut être utile. Mais elle est aussi aujorud'hui surexploitée par des tas de gens qui se servent des frayeurs des gens pour leurs propres intérêts. Les seules bonnes mesures sont celles qui sont prises longtemps après l'épisode de frayeur, et certainement pas à la va-vite comme plein d'écolo-fanas aimeraient voir prises aujourdh'ui ("allez, on arrête toutes les centrales dans le mois à venir !" )

Plutôt d'accord. Mais je me méfie aussi de la volonté réelle de changer les choses de certains. La crise financière récente n'a pas l'air d'avoir fait prendre conscience des choses aux banques ni aux gouvernements. La spéculation a de beaux jours devant elle.

Et je doute que la France soit vraiment objective pour parler de l'avenir du nucléaire, sachant que celui-ci est un peu notre fleuron industriel. Si on ne peut plus vendre de centrales... où va-ton ?!

 

Sauf qu'en cas de doute, mieux vaut se fier aux seules informations rationnelles et fiables qu'on a à disposition, et surtout se garder de toute extrapolation.

Tout à fait. Mais encore une fois l'extrapolation peut se faire aussi dans les deux sens.

Qu'elles soient fiables et rationnelles n'est pas garantie à 100% non plus, même si l'on est taxé de "théoricien du complot" en disant ça.

Je crois que comme bien souvent, tout ça est question de mesure, et la mesure ne consiste pas non plus à se forger une opinion sur les seules éléments révélés par les autorités ou les exploitants de centrales nucléaires.

 

Sur ce, je m'en vais regarder notre satellite un coup, le tube est dehors depuis 30 bonnes minutes ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas envie de perdre mon temps dans des débats stériles. Donc, je vous renverrai à H.Reeves "Mal de Terre" qui pourra éveiller certains sur la nécessité urgente de s'orienter vers les énergies renouvelables.

A bon entendeur, salut!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.