Estonius

L'écologie mène-t-elle à la dictature ?

Recommended Posts

Vous pouvez économiser l'eau dans plusieurs cas. Il y a les motifs concrets :

 

- Vous êtes peu argenté.

- La région est saisonnièrement ou toujours à court d'eau, et laisser couler pourrait faire sortir du robinet du voisin plus de gargouillis de tuyaux que de liquide.

- Après une étude de la proportion d'eau du robinet prise dans les eaux souterraines, du prélèvement total et de son renouvellement par la pluie, vous jugez que les compagnies des eaux vident trop vite les nappes (en solde net).

 

Même sans aucun des motifs précédents, il y a les motifs moraux :

 

- Vous vous entraînez à vous contenter de peu pour ne pas souffrir le jour où les media vous demanderont de réduire votre consommation quelque temps dans la région.

- Vous ne vous entraînez à rien du tout, mais c'est un principe pour vous : vous respectez l'eau (il y a des gens âgés qui respectent le téléphone en l'utilisant peu, parce qu'ils ont le souvenir des quatre ans qu'il leur a fallu l'attendre et du prix prohibitif alors de l'interurbain ; il y a des gens qui ont pour principe de ne pas jouer avec des pièces de monnaie "parce qu'on ne sait pas si on aura de l'argent demain", etc. C'est très respectable, ou très comique, au choix).

- Quoique dans l'impossibilité d'envoyer au Sahel l'eau que vous économisez, vous en êtes sobre par solidarité morale avec les éleveurs africains dont les carcasses du troupeau jonchent les zones gagnées par le désert.

 

Si vous êtes dans un pays où les eaux de surface sont surabondantes ou les nappes exploitées moins vite qu'elles ne se rechargent, économiser l'eau est complètement inutile mis à part la facture. Oui, la distribution/retraitement consomment un peu d'énergie.

 

L'eau n'est pas détruite par les usages qu'on en fait. Le soleil la distille un nombre illimité de fois pour réalimenter la pluie.

Edited by jarnicoton

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alors, si on a un tant soi peu d'optimisme, d'envie de prolonger notre espèce, de se dire que l'homme sait faire mieux qu'auschwitz ou monsanto, alors on économise l'eau et on protège les abeilles..[/b]

 

Point Goldwin, inconscience ou provocation ?

 

PS : L'économie de lettres majuscules c'est pour lutter contre quoi ? :?:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Point Goldwin et provocation sans aucun doute, inconscience absolument pas.

 

J'aurais pu trouver mieux mais ça me parle:

il y a dans les deux cas une forme d'eugénisme, une forme de totalitarisme et des effets exterminateurs (de formes très variées de vie pour le second "phénomène" dont, éminemment, l'être humain)...

 

Dans un sujet lancé sur un ton clairement polémique et certainement hors charte!!! (l'écologie mène t elle à la dictature?) je n'ai pas pensé choquer.

Je précise donc qu'il ne faut voir de ma part aucune forme de mépris à l'égard des victimes du premier terme de cette association d'idées, mais plutôt la conviction de la dangerosité volontaire et totalitaire... du deuxième de ces termes.

 

Voila, on n'est pas obligé d'être d'accord, c'est certain. Cependant je ne suis pas le seul à le penser. Beaucoup de paysans suicidés, et leurs familles de par le monde ont dû, et doivent encore le penser.

 

Pour les majuscules :1010:: c'est sans doute pour économiser mes tendinites chroniques de mec qui bosse depuis 25 ans sur le même logiciel CAO.

 

Autant ta remarque sur le fond me semble recevable et digne d'intérêt ou digne, au moins, d'une réponse aimable; autant cette dernière incidente me suggère une réponse qu'il vaut mieux que j'élude, par courtoisie pour les autres.

Sans rancune.

Jean Marc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Point Goldwin, inconscience ou provocation ?

 

PS : L'économie de lettres majuscules c'est pour lutter contre quoi ? :?:

 

Ne serait-ce pas toi qui demandais à certaines personnes de ne pas s'écarter du sujet initial:b:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et des peuples nous rempocherons légitimement d'avoir profité seuls des richesses du monde, de les avoir gaspillées et polluées, ce jour la avec toute la bonne volonté du monde et toutes les prius et consors nous devrons rendre des comptes et pas sur un bilan carbonne soyez en sur...

 

Un voyage hors de la sphère occidentale qu'elle soit ecolo ou techno et vous comprendrez mon point de vue.. Nous paierons que l'on se soit repenti ou pas, c'est mon point de vue.

 

Mais qui est responsable du "gachis" ?

Moi ? Toi ? La petite Voisine du quatrième ?

Parce que j'ose imprimer mes mails malgré toutes les recommandations d'usage ? parce que j'oublie de mettre mon ordinateur en veille ? Et j'en passe...

 

Et pendant ce temps là :

- les tonnes de journaux gratuits lu et non lus partent chaque jour dans les poubelles

- de l’électricité" est dépensé sans compter pour des éclairages publicitaires.

 

C'est de ma faute, peut-être ? Surement pas, et je ne pense pas que ce soit de la tienne non plus, ni de celle de la petite Voisine du quatrième !

 

Et il faudrait que je repente ???? J'en ai raz le bol de cette campagne de culpabilisation.

 

Pour s'en sortir il n'y a que 4 solutions :

 

1) Changer les mentalités : Je n'y crois pas une seconde, il faudrait changer l'homme, déjà de façon très différentes Marx et Nietzsche en faisaient la proposition. L’échec de toutes les tentatives d'économies de partage planifiées montre bien que ce genre d'utopie est irréalisable. Et pour une raison très simple : l'homme est un être imparfait

 

2) Laisser venir le chaos et reconstruire dessus. La futurologie s'est toujours trompée. On peut à la limite imaginer une situation cataclysmique dans laquelle ne resterait de l'humanité que 2 ou 3 millions d'habitants. Alors bien sûr les survivants bâtiront autre chose... (une autre démocratie, une dictature, allez savoir ?) dans un premier temps avant que les générations suivantes replongent dans les erreurs du passé.

 

3) Un gouvernement écologique ? Si l'Homme n'est pas prêt, le Capital luii s'y prépare. Il n'est pas prêt, mais commence à s'installer, l'écologie, le bio, le recyclage sont des business, ils vont devenir de plus en plus juteux au fur et à mesure que la propagande écologiste tombera entre leurs mains. Mais comment imposer au citoyen des comportement pour lequel il n'est pas prêt... et voilà qui renvoie à l'introduction de ce fil

 

Je vous remercie de votre attention (et merci de n'y voir aucune attaque personnelle, je me contente de défendre mon point de vue) ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qui est responsable ? C'est une vraie question ?

 

Celon ceux qui en subissent les conséquences on nome les responsables : les blancs, les occidentaux, les mécréants, en gros seulement 1/6eme de la population mondiale .

 

C'est pas de la culpabilisation loin de la.. L'Afrique nous maudit.. Et ces dernières semaines ça empire.. Disons que j'ai la chance d'être métissé cela permet d'entendre les deux discours sans mâcher les mots...

 

Pour en revenir au sujet : l'écologie mène-t-elle a la dictature, je dirais : OUI,

5,5 milliards de personnes nous regardent avec envie et beaucoup de ces peuples nous détestent (c'est peut dire...) le premier dictateur qui leur pomettras de nous saigner à blanc auras du monde derrière lui..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Responsabilité?

Je ne chercherais pas trop vite de ce côté là.

Au fond, notre espèce ne fait que suivre un tropisme puissant, inscrit dans les gènes de toute vie sur cette planète, celui de vouloir survivre, survivre mieux, prospérer et se multiplier, vivre enfin au lieu de survivre.

 

Notre souci est d'être trop intelligents, trop capables, notre problème est d'avoir trop vite (quelques millions d'années tout de même) appris à contrôler la matière, l'énergie, le flux (information, communication),

sans jamais nous être posé la question des limites.

Les questions de nos limites:

Question des limites de la dimension et de la nature du vaisseau qui nous porte.

La question de sa finitude dans un univers qui ne cesse de nous montrer son infinie grandeur, son inestimable variété, son incalculable richesse.

Question des limites de notre capacité d'adaptation à un monde que nous modifions à toute vitesse.

Et surtout la question de la capacité d'adaptation des autres espèces vivantes sans les quelle nous ne sommes RIEN.

 

Je ne suis pas choqué par le fait que certains pensent "encore" que nous pouvons tout faire, tout dominer, tout consommer, car la nature est immense et subvient à nos envies depuis toujours, depuis que sapiens nous sommes.

Beaucoup le pensent encore, même si "à la limite de leur conscience" cette idée commence à s'effriter.

 

Nous avons vécu depuis 200 ans une accélération impensable de notre capacité technologique qui ne s'est pas accompagnée de la conscience des limites:

cette planète est un ensemble fini, doté de ressources mesurées, au milieu de ce qui, pour nous, n'est qu'un immense rien.

 

Nous ne déplacerons pas nos populations vers une autre planète.

 

Nous nous adapterons peut être à ce que nous faisons de celle ci.

Ou... peut être pas...

 

C'est ici, à ce stade de conscience de ce que nous sommes et "d'ou nous le sommes", que commence éventuellement la question de la Responsabilité (avec majuscule SVP).

 

Notre génération devrait commencer à se sentir Responsable de son destin.

Cela comblerait peut être le vide laissé par l'abandon radical des religions et des croyances dans une grande partie du monde occidental et bientôt dans le reste du monde.

 

Passer du magique à la conscience... car il est, peut être, encore temps.

 

A mon humble avis.

 

Jean-Marc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si vous êtes dans un pays où les eaux de surface sont surabondantes ou les nappes exploitées moins vite qu'elles ne se rechargent, économiser l'eau est complètement inutile mis à part la facture

 

Il y a aussi l'idée de consommer un minimum pour éviter de devoir retraiter de l'eau.

Aujourd'hui en France, les cours d'eau sont pollués et impropres à la consommation, les nappes en baisse et fortement polluées, l'eau du robinet polluée également et chargée de chlore pour que l'on puisse l'ingurgiter sans trop de risque. Moins on consomme, moins on retraite et moins on pompe dans des nappes fortement en régression.

 

Le pire c'est de ne rien faire.

Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites
Notre génération devrait commencer à se sentir Responsable de son destin.

 

"Notre génération" n'y est pour rien.

L'homme des 19ème, 20ème et 21ème siècle n'est en rien différent de ses prédécesseurs, c'est le même.

Par ailleurs au risque de me répéter ce n'est pas moi qui publie des journaux gratuits ou des catalogues de boites aux lettres qui vont à la poubelle, ce n'est pas moi qui sur-emballe les tailles-crayons de super marché dans des blister d'un demi m², ce n'est pas moi qui organise des illuminations pharaoniques.

 

Je ne vois pas pourquoi j'irais m'auto-flageller pour des "méfaits" qui me sont étranger.

 

Le pire c'est de ne rien faire.

Beau sujet de philosophie, mais la réponse est loin d'être aussi évidente que le voudrait son énoncé

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Esto

Personne n'y est pour rien, ce n'est pas le sujet...

On ne dis pas que tu dois te sentir responsable au sens de coupable.

 

L'idée de la responsabilité c'est celle positive du choix: Je (Tu) Suis (Es)Responsable parce que c'est une position éthique, un choix de bien faire (de vouloir survivre comme l'espèce l'a toujours fait).

 

Donc: tu (ta génération) n'est pas responsable (coupable)

MAIS tout le monde maintenant pourrait (devrait?) y être pour quelque chose (se décider responsable): POSITIVEMENT.

Pour continuer à exister, tout simplement.

 

Je sais, le langage est une chose merveilleuse mais complexe.... ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aujourd'hui en France, les cours d'eau sont pollués et impropres à la consommation, les nappes en baisse et fortement polluées, l'eau du robinet polluée également et chargée de chlore pour que l'on puisse l'ingurgiter sans trop de risque. Moins on consomme, moins on retraite et moins on pompe dans des nappes fortement en régression.

Eric

 

Je pense que cette année les nappes ne devraient pas trop baisser avec tout ce qu'on se prend sur le coin de la gu..le depuis des mois :be:

 

Par chez moi, j'ai plutôt vu la Saône débordée, les autres cours d'eaux très hauts, des mètres de neige en montagne, les champs inondés et aussi... moins d'irrigation parallèlement :rolleyes: tout ça devrait faire son effet, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet Ted il y a de l'eau cette année et ce n'est pas fini car la neige abondante continue et elle fondra d'un coup au printemps alors que de nombreux cours d'eau sont déjà au taquet.

 

Ca ne fait pas beaucoup plus d'eau potable: une petite partie de la neige, une petite part de la pluie qui s'infiltre avant ruissellement.

 

Par contre il y en aura beaucoup pour délaver la pollution, diluer les pesticides (qu'on doit alors renouveler), lessiver les sols urbains et les sites pollués (l'industrie dans certaines région n'est jamais vraiment soumise à la dépollution quand elle abandonne un site...),

Mais aussi cela fait en ville déborder les réseaux unitaires (qui collectent eaux usées et eaux de pluie ensemble) : l'eau alors, au lieu de rejoidre la centrale d'épuration est directement rejetée au milieu, eaux usées comprises. On appelle ça un "déversement"...

 

Et donc ça va concentrer toute ces saloperies dans les lits de rivière, la bande côtière et le ventre des maquereaux et autres harengs...

 

Si on veut parler de l'économie de l'eau on devrait aussi parler de la préservation des zones humides, drastiquement réduites au siècle dernier et encore aujourd'hui (voir rubrique aéroport quelque part près de Nantes...).

Edited by JMDSomme
fôtes!

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vraiment génial, la machine ramasse-poulets de la vidéo de Mamé-rêve. Un dérivé ramasse-manifestants devrait être mis au point.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est vraiment génial, la machine ramasse-poulets de la vidéo de Mamé-rêve. Un dérivé ramasse-manifestants devrait être mis au point.

 

Je verrais bien un ramasse cons, ils auraient du taf! :p

Tu tiens un excellent brevet!

 

Mais gaffe:

Le ramasse pognon, c'est déjà au point... et c'est.. hors de prix.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah oui, là c'est très clair...:be:

Au fait Toutiet, puisque tu traînes par là: il en est ou ce toutietoscope?:p

Share this post


Link to post
Share on other sites
Au fait Toutiet, puisque tu traînes par là: il en est ou ce toutietoscope?:p

 

Comme je l'ai dit à cpeg dans "les bricoleurs" :

 

"... mon chemin "hors des sentiers battus" est un peu boueux en ces temps pourris, et ça ralentit fortement ma progression..."

Du moment que je ne m'enlise pas... ça va ! :be:

Share this post


Link to post
Share on other sites

La pensée écologique du jour (source : film de Gabin "le président", 1961, revu sur Dailymotion) :

 

" La situation est grave lorsque le ciel redevient bleu au-dessus des cités ouvrières "

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Hume

Bah je reprends le fil du topic au vol. J'ai des tas de comportement très écolos, j'ai toujours estimé qu'un peu de maîtrise de soi ne faisait de mal à personne, et j'ai toujours été fasciné par toutes les formes de vivant, mais loin de moi l'idée à adhérer au moindre parti politique (dont les préoccupations seront d'ailleurs souvent éloignées de l'écologie...)

L'attitude écologique devrait être un paradigme dominant tous les partis politiques de droite comme de gauche plutôt que d'être réduit à des polémiques politiciennes...

Petite remarque au vol : tout état formule des lois, qui sont censées être pensées et délibérées, mais la dictature ne commence vraiment que lorsque les lois vous poussent à faire des choses iniques ou stupides :)

(Comme par exemple, dans le cadre du topic, obliger à certaines formes de retraitements du papier hyper polluantes au lieu de penser à replanter au fur et à mesure qu'on abat les arbres, ou lancer l'ordre d'utiliser des solvants toxiques au lieu de laisser la nature se rétablir en cas de marée noire, imposer des ampoules contenant du mercure ultra polluant entre autres problèmes...)

(Ou se mêle de gérer des choses qui dépendent de droits et de libertés fondamentaux sans autre justification que le caprice d'une idéologie mais là, ça nous amènerait trop loin).

Edited by Hume

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bah je reprends le fil du topic au vol. J'ai des tas de comportement très écolos, j'ai toujours estimé qu'un peu de maîtrise de soi ne faisait de mal à personne, et j'ai toujours été fasciné par toutes les formes de vivant, mais loin de moi l'idée à adhérer au moindre parti politique (dont les préoccupations seront d'ailleurs souvent éloignées de l'écologie...)

L'attitude écologique devrait être un paradigme dominant tous les partis politiques de droite comme de gauche plutôt que d'être réduit à des polémiques politiciennes...

Petite remarque au vol : tout état formule des lois, qui sont censées être pensées et délibérées, mais la dictature ne commence vraiment que lorsque les lois vous poussent à faire des choses iniques ou stupides :)

(Comme par exemple, dans le cadre du topic, obliger à certaines formes de retraitements du papier hyper polluantes au lieu de penser à replanter au fur et à mesure qu'on abat les arbres, ou lancer l'ordre d'utiliser des solvants toxiques au lieu de laisser la nature se rétablir en cas de marée noire, imposer des ampoules contenant du mercure ultra polluant entre autres problèmes...)

(Ou se mêle de gérer des choses qui dépendent de droits et de libertés fondamentaux sans autre justification que le caprice d'une idéologie mais là, ça nous amènerait trop loin).

 

L'écologie politique est une connerie, comme croire que le social est une valeur uniquement partagé par ceux qui se disent socialos,

Ce sont des valeurs qui dépassent largement le clivage du microcosme politique.

 

 

Merci pour cette très belle vidéo. Prenez le temps de regarder les étiquettes de vos produits pour lutter contre l'huile de palme.

 

Adfas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas compris le rapport entre la mise bas des oranges outanes et le sujet déterré, mais j'ai pris beaucoup d'intérêt à la relire depuis le début.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.