GéGé

La Collimation

Recommended Posts

tu les poses en long sur une cornière à un dizaine de mètre (voir plus) d'un mur et tu les fait tourner sur eux même, le point ne doit pas bouger si il ce déplace c'est qu'ils sont déréglé .

Ok merci . pour l'instant je les fais tourner dans le PO et le point reste en place.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

 

je me suis équipé d'un Cheshire donc et j'ai été surpris par le jeu de celui ci dans le porte oculaire et qui fausse complètement la vision de l'alignement des miroirs;d'après lui je suis complètement déréglé (le telescope bien-sur).J'ai entouré le coulant de plusieurs couche de scoth (proprement) pour l'épaissir un peu et maintenant y rentre pile poil sans aucun jeu et la c'est pas la même chose j'ai un léger déréglage bien plus proche de la réalité que j'ai vérifié avec un simple oeilleton de collimation qui m'annonce le même chose, moins précis bien-sur.. je suis étonné de ne pas avoir lu quelque chose qui parle de ça,avez vous rencontré le même problème?..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Mildiou :)

j'ai le même problème que toi avec mon cheshire Célestron,pourtant métallique et qui donne une impression de sérieux.j'ai fait le même bricolage que toi (à la mord moi...)aussi soigneusement que possible.Après,je le fais tourner dans le po et je vérifie que l'image ne bronche pas.Le problème est le même avec mon laser Baader mark3 et la vis de serrage du po ne suffit pas à le résoudre.Je me suis aperçu que même mon raccord 50mm/31.75 ne tourne pas rigoureusement rond.il y de trop grosses tolérances d'usinage un peu partout.Donc,il faut trouver des"trucs"pour moyenner l'erreur avec les moyens du bord.Je n'aime pas,mais que faire? :?:

P.S. fais gaffe si tu viens dans le sud ouest (ou si tu y es) on traite fréquemment contre le mildiou,ici!!:D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Mildiou :)

j'ai le même problème que toi avec mon cheshire Célestron,pourtant métallique et qui donne une impression de sérieux.j'ai fait le même bricolage que toi (à la mord moi...)aussi soigneusement que possible.Après,je le fais tourner dans le po et je vérifie que l'image ne bronche pas.Le problème est le même avec mon laser Baader mark3 et la vis de serrage du po ne suffit pas à le résoudre.Je me suis aperçu que même mon raccord 50mm/31.75 ne tourne pas rigoureusement rond.il y de trop grosses tolérances d'usinage un peu partout.Donc,il faut trouver des"trucs"pour moyenner l'erreur avec les moyens du bord.Je n'aime pas,mais que faire? :?:

P.S. fais gaffe si tu viens dans le sud ouest (ou si tu y es) on traite fréquemment contre le mildiou,ici!!:D

 

C'est quand même terrible d'être obligé de bricoler du matos neuf,enfin.Alors maintenant que le jeu du cheshire est réglé je me suis collé au réglage du

laser..je m'en suis pas mal sortie et le faisceau ne bouge 'pratiquement' pas quand je le fais tourner dans le porte oculaire,je m'en contenterais au pire l'oeilleton fera l'affaire puisque-tout est approximatif dans cette histoire..

Sinon Gérard de la bouillie bordelaise j'en mange des pleines bassines depuis tout petit..je crains rien,et merci pour ton message.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Difficile pour un debutant de connaitre la bonne méthode entre les inconditionnels e l'oeilleton, ceux qui ne jure que par le laser et enfin ceux qui préfere le cheshire... :?:

 

Je vous propose pour y voir plus clair un 'vote' avec les + et - selon vous des méthodes cidessous

 

- Oeilleton

- cheshire

- Laser

- autre (étoile, ....)

- une combinaison de plusieurs méthode (à détailler)

 

Enfin selon vous quelle méthode est la plus précise (génère le moins d'erreur)? avec à l'appui si possible des tests ou des comparatifs fait.

 

Merci pour votre participation ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je vous propose pour y voir plus clair un 'vote' avec les + et - selon vous des méthodes cidessous

 

Je crois surtout qu'il faut comprendre ce que l'on fait, quel que soit l'outil .

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Comic: ta méthode a l'air précise

est elle praticable en visuel sur un newton ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
@ Comic: ta méthode a l'air précise

est elle praticable en visuel sur un newton ?

 

A priori je dirais oui, à condition d'avoir au préalable collimaté le secondaire.

La difficulté sera de savoir d'emblée quelle vis du primaire va avec quel trou du hartmann, ce qui est simple avec un SC/DK, et de bien positionner le trou en face de la vis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je résume...

 

Colmic.... désolé d'avoir écorché ton pseudo !!!!! (Bravo Starac de me mettre dans le pétrin !!! ;) )

 

Mais: sur mon strock il y a 3 vis, ça devrait le faire ?

Ou bien il y a un risque d'inversion (par exemple)...?

 

Jean Marc :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coucou !

 

Il y a aussi la méthode du Doctor Colim, à savoir Daube-sonne, avec son laser barlowté, qui s'affranchit presque totalement des problèmes de centrage et d'alignement... Et question précision, c'est une tuerie ! Mieux que sur une étoile...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour avoir testé le laser longuement sur mon SV300, je trouve que cette solution est quand même vachement pratique pour les Newton. Je suis pas sûr que tu gagnerais quelque chose à utiliser la méthode hartmann qui, elle, est plutôt intéressante pour les SC et les DK.

 

Dans tous les cas, pour peaufiner la collim, on trouvera jamais rien de mieux que la méthode à TL :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Cosmic:

la méthode à TL?

 

Pour le laser j'ai été très déçu, j'en avais acheté un, il était tellement mal aligné que les vis de réglage ne m'ont jamais permis de l'aligner... plus du jeu dans le PO... du coup je fais ça au cheschire sans jamais être bien certain de la qualité de mon travail (pas assez d'expérience pour distinguer entre turbulence, qualité (?) de mon miroir ou erreur de colim....

Je suis par exemple surpris que mon scope semble très cool en CP et me donne des images très "plates" en planétaire...

Share this post


Link to post
Share on other sites
@ Cosmic:

la méthode à TL?

 

Pour le laser j'ai été très déçu, j'en avais acheté un, il était tellement mal aligné que les vis de réglage ne m'ont jamais permis de l'aligner... plus du jeu dans le PO... du coup je fais ça au cheschire sans jamais être bien certain de la qualité de mon travail (pas assez d'expérience pour distinguer entre turbulence, qualité (?) de mon miroir ou erreur de colim....

Je suis par exemple surpris que mon scope semble très cool en CP et me donne des images très "plates" en planétaire...

 

TL : méthode à Thierry Legault (lien sur ma page)

 

Le laser effectivement, il faut commencer par le collimater, car bcp de laser bas de gamme du commerce sont complètement déréglés.

 

Le principal problème que bcp rencontrent c'est le jeu du PO effectivement, pas de secret, faut un bon PO avec si possible un serrage annulaire, ou mieux, un Click Lock Baader (serrage annulaire rapide en 1/4 de tour, 45 euros, un must-have).

Share this post


Link to post
Share on other sites

le PO est de bonne qualité mais c'est un PO léger à serrage par vis nylon, dans mon cas c'est le laser qui était bien naze.

je vais aller voir la méthode TL, merci.

 

Edit: je viens de voir la page de TL.

J'utilise la première partie de la méthode quand j'ai un ciel calme pour peaufiner ce que j'ai fait avec le cheschire, il est par contre rare que je parvienne à avoir de vrais cercles de airy sur étoile faible pour faire le deuxième pasage, j'ai en général dans l'oculaire des trucs vibrillonants (pas sur du mot mais on comprend?) à peu près concentriques, mais j'ai jamais pu avoir de vrais beaux cercles !

Il me semble par contre que j'ai fait ça jusqu'à présent à des grossissements plus (trop) faibles.

Merci encore Colmic, à la prochaine sortie j'irais au bout de l'exercice avec le 7mm puis le 5mm.

 

PS: Starac n'a pas remarqué que sur mon post précédent j'ai écrit Cosmic.... Hi Hi! ;)).

cdlmt Jean Marc.

Edited by JMDSomme

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le laser non barlowté sert à régler le secondaire, le laser barlowté (qui ne nécessite en effet pas un laser bien aligné) sert a régler le miroir principal.

 

On ne peut donc pas remplacer A par B.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coucou Sixela,

 

Je suis d'accord avec toi, régler le secondaire avec un laser barlowté est tout simplement ridicule !

 

Par contre, l'alignement du secondaire est très très tolérant... Alors un alignement à l'œil, avec une boîte de pellicule trouée et en s'assurant qu'on a bien les trois pattes du miroir primaire au bord du champ, ça suffit amplement. Enfin, je ne fais que répéter les dires de cadors, grands techniciens en qui j'ai entière confiance (et quand je jette un œil dans leurs tubes, je sais pourquoi j'ai confiance !).

Share this post


Link to post
Share on other sites

- Oeilleton

- cheshire

 

Même combat,sauf que le Cheshire se voi mieux la nuit. Ne sert qu'à régler l'inclinaison du primaire.

 

A noter: beaucoup de "Cheshires" sont également dotés d'un tube avec réticule ("sight tube" en anglais) qui permet de positionner et d'incliner correctement le secondaire. L'oeilleton, par contre, on ne peut faire que ça de façon indirecte et imprécise.

 

Ça, c'est bon marché et on peut _tout_ faire, mais ce n'est pas pratique la nuit.

 

- Laser

Nickel pour régler l'inclinaison du secondaire, mais il faut un modèle bien collimaté lui-même et qui ne bouge pas dans tous les sens dans le porte-oculaire. Si on prend la Rolls style Howie Glatter, pas de souci (mais plus de sous non plus), si on prend un chinois pas cher chic, il faut du bol (et ne pas le laisser tomber!)

 

Régler l'inclinaison du primaire avec le retour du laser est dangereux, car il dépend de la précision avec laquelle le faisceau à l'aller va bien vers le milieu exact (au millimètre près, ce qui n'est pas mince affaire surtout quand le 'point' du laser est un petit rectangle). Mieux vaut alors un Cheshire.

 

Avec le "laser barlowté", on peut se faire quelque chose qui marche aussi bien qu'un Cheshire et est plus pratique, et qui dépend moins de la qualité du collimateur laser (en tout cas pour le réglage du primaire).

 

Par contre, sauf utilisation judicieuse du laser holographique (et beaucoup de connaissance, parce que les effets de perspective font qu'une utilisation naïve est dangereuse), avec les lasers on a rien pour correctement placer le secondaire sous le PO et pour éviter un PO légèrement mal tourné (ce qui n'est pas un drame, par contre). Évidemment, ça ne se fait qu'une fois, donc dépenser du fric pour ça...vaut mieux être copain avec un féru de la collimation.

 

- autre (étoile, ....)

A utiliser pour confirmer. Une fois que c'est d'accord avec la procédure avec des outils, inutile. Par contre, sur un SCT à un seul réglage, ce qu'il y a de plus pratique.

 

Enfin selon vous quelle méthode est la plus précise (génère le moins d'erreur)? avec à l'appui si possible des tests ou des comparatifs fait.

Placement du secondaire avec "sight tube" à aspect réglable (style CatsEye TeleTube)

Réglage de l'inclinaison du secondaire avec _BON_ collimateur laser (style Howie Glatter).

Réglage de l'inclinaison du primaire avec laser barlowté ou Cheshire (au choix)

 

Validation par _BON_ autocollimateur (y en a qu'un à ma connaissance) qui gonfle hénaurmément les erreurs mais mélange les différentes causes.

 

Petit bémol: ça donne une valise avec des outils de collimation qui coûtent plus qu'un Dob 200/1200 [dans ma valise: deux Howie Glatter (avec barlow, deux attachements holographiques, etc.), un TuBLUG, un CatsEye TeleTube, un CatsEye BlackCat, et un CatsEye InfinityII]. C'est un peu "overkill" pour un Newton, mais c'est pratique pour collimater un vrai-de-vrai Cassegrain ou tout est réglable et pour évaluer la stabilité de collimation quand on fabrique ses propres structures de télescope.

 

En visuel, l'autocollimateur c'est juste bon pour angoisser sans raison, puisque _aucun_ télescope de production de masse arrive à laisser toutes les réflexions empilées quand on bouge le télescope.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre, l'alignement du secondaire est très très tolérant...

[/Quote]

 

En visuel, oui. On se fiche pas mal d'un plan focal incliné, l'oeil compense assez bien en refocalisant.

 

Par contre, en photographie, cha fait vachement mal, et si on a un correcteur de coma (même en visuel), aïe, aïe...

 

Il est (si on a rien pour bien régler l'inclinaison du secondaire) alors _VITAL_ d'utiliser un Cheshire et/ou laser barlowté au bon endroit, pour le rendre insensible aux erreurs de pointage de l'axe du PO réfléchi. Pas toujours une mince affaire.

 

La position idéale: pour le Cheshire, le plan focal à mi-chemin entre l'anneau Cheshire et le trou de visée, pour le laser barlowté (avec écran entre le barlow et les miroirs!) là où la silhouette de l’œillet a la même taille que l’œillet physique sur le miroir.

Edited by sixela

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le laser non barlowté sert à régler le secondaire

 

:?:

 

A la limite la position du secondaire par rapport au PO, et encore si le secondaire est marqué, mais en aucun cas son orientation ou alors je ne pige vraiment rien à cette foutue collim !!!

 

Je me sers du laser pour le primaire et je trouve la précision suffisante (belles images planétaires quand la turbu le permet).

 

Comme dit plus haut, le laser lui-même doit être bien collimaté : à 6 mètres du tableau veleda de ma fille par exemple, ça prend 2 minutes en croisant les points du faisceau au marqueur fin quand on fait tourner le laser sur un support (2 bouts de bois en croix chez moi) puis en amenant le faisceau à l'aide des vis de réglage du laser sur l'intersection des points.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A la limite la position du secondaire par rapport au PO, et encore si le secondaire est marqué, mais en aucun cas son orientation ou alors je ne pige vraiment rien à cette foutue collim !!!

 

Mettre le laser dans le PO.

 

Régler l'inclinaison du secondaire pour que le faisceau touche le primaire au centre (visualisé par une marque, souvent un œillet).

 

Voilà. On ne règle pas l'axe physique du PO, mais on règle sa continuation par réflexion pour qu'il pointe vers le centre du primaire, faisant intersecter l'axe du PO et l'axe optique là bas (il suffit alors d'aussi faire une intersection au niveau du plan focal avec une autre procédure et voilà -- les deux axes doivent bien être les mêmes partout).

 

--

Régler l'inclinaison du primaire pour faire retourner le faisceau d'où il vient, c'est placer le centre de courbure du miroir sur l'axe PO. Malheureusement, le centre de courbure est deux fois plus loin que le point focal, et donc l'axe optique va croiser le plan focal à une distance qui est la moitié de la distance entre le faisceau et le centre du primaire au niveau du primaire.

 

Donc si le faisceau à l'aller tombe au milieu du primaire, cette distance est zéro divisé par deux et on collimate le télescope, et sinon, on _dé_collimate de la moitié de l'erreur de pointage à l'aller.

 

Ouais, c'est pas parce que ça dit "laser" que c'est précis...

 

Le laser barlowté ne tombe pas dans ce piège, puisque la silhouette de la marque au centre, c'est le miroir même qui la génère et la dirige (et à partir du centre, si au moin la marque est en effet centrée).

Edited by sixela

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Sixela pour ta réponse, je suis loin de votre niveau de maîtrise à beaucoup mais j'essaye d'apprendre et de comprendre donc j'espère que ça ne t'ennuie pas si je te pose des questions dans ce but :

 

Pour le secondaire, ta méthode est celle que j'applique la plupart du temps pour me faciliter la vie afin que le laser tape dans l'oeillet du primaire mais j'ai toujours dans un coin de ma tête l'idée que je dérége plus ou moins le secondaire à cause des imprécisions du laser lui-même, du jeu dans le PO et de l'erreur de verticalité du PO ; je garde d'ailleurs en tête cette phrase sortie de l'excellent tuto de Daube-Sonne :

Comprenant cela, en utilisant cette première méthode "classique", on accepte de dérégler son secondaire ; la manipulation du secondaire en faisant confiance à l'outil laser qui peut être légèrement faussé, avec un montage et serrage du laser dans le PO qui possède obligatoirement un jeu, conduit toujours à le dérégler plus ou moins.

 

Je comprends bien que le laser n'est pas le summum de la précision mais il faut avouer que c'est bien pratique surtout de nuit avant d'observer, si l'on se débrouille pour avoir la mire tournée vers soi on a le résultat "en live" des petits tours de vis qu'on donne sur le primaire...

 

En gardant cette précision relative à l'esprit, j'avais quand même en tête que la précision du réglage du primaire était suffisante avec la méthode du laser (tout du moins pour du visuel avec un newton du commerce)... Je n'ai jamais encore testé le laser powermaté, je vais quand même regardé de ce côté là ; pense-tu que je vais gagner suffisamment en précision avec le modèle 2x ? je vois que Daube-Sonne utilise plutôt une 4X ? je précise que j'ai un télescope ouvert à 5.

 

Par contre, peux-tu m'orienter sur cette phrase et sur les conséquences que tu décris stp, je n'ai pas tout saisi ?

Malheureusement, le centre de courbure est deux fois plus loin que le point focal

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le barlow, c'est n'importe quoi, pourvu que ça fasse une tache assez grande sur le primaire, assez grande pour envelopper l'oeillet sur le primaire.

 

Par contre, il vaut mieux avoir un écran de lecture de la silhouette entre la barlow et le télescope, par exemple au bout du tube PO, ou en utilisant un TuBLUG.

 

Lire la silhouette en aval de la barlow dans une fenêtre dans le collimateur laser, c'est difficile, car la silhouette est alors floue et agrandie. Mais on peut essayer. Et oui, c'est plus précis que d'utiliser le faisceau de retour.

 

Le point de courbure du miroir, c'est le point à partir duquel un faisceau divergent qui va vers le miroir pour être réfléchi reconverge vers le même point. Si un fait une approximation de la parabole par un cercle, c'est le centre du cercle (on voit bien que partant du centre d'une cercle, si on tire une ligne, elle croise toujours le cercle de façon perpendiculaire, et si le cercle est un miroir, le faisceau retourne sur lui même.)

 

Par contre le point focal, c'est le point vers lequel un faisceau parallèle selon l'axe optique converge. Il se trouve exactement a mi chemin entre le miroir et le centre de courbure. C'est là ou les faisceaux des objets "à l'infini" qui nous intéressent se focalisent, et c'est là que tu veux que l'axe optique intersecte l'axe du PO (s'ils ne sont pas parallèles).

Edited by sixela

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais si que le laser c'est bien.

 

Tu as les acharnés qui finissent par arriver à le régler.

Voici comment ça s'est passé avec mon laser de base à 40E:

Je l'avais dans le PO, je reglais le secondaire pour l'avoir au centre du primaire, faisais tourner et j'observais le retour (le retour 2x plus précis que l'impact sur le primaire).

A l'endroit ou le défaut était au pire je corrigeais pour ramener à la moitié... en théorie :D

En pratique dès que tu tripottes le laser ça bouge et je ne sais pas trop comment c'est foutu dedans mais tu as beau tourner, ça n'agit pas des masses.

Sur le mien le mieux que je sois arrivé à faire c'est que le cercle qu'il décrit soit de la taille de l'oeillet.

 

Comment faire avec cette bouze ?

Le jeter ? Oui mais c'est 40E quand même !

Le renvoyer ? Vu que j'ai enlevé la pate et que je me suis acharné sur les vis pendant une heure faut pas pousser mémé, je suis obligé de le garder.

Bon, et si on acceptait les défauts et le fat que le monde ne soit pas parfait en réfléchissant un peu.

On a tout de même un laser et un coulant, y'a tout de même de quoi faire non ?

 

Après tout quand tu règles le secondaire tu t'occupes de l'axe optique mais là tu te fous du retour.

Donc on fait tourner le laser et on s'occupe du centre du cercle décrit.

Les lasers c'est mal réglé mais en général le défaut est de l'ordre du diamètre de l'oeillet, ça fait tout de même pas la taille d'une assiette à dessert: ça suffit pour ce dont on a besoin :)

De toute façon en tube plein on s'occupe du secondaire une fois par trimestre histoire de vérifier mais ça bouge pas.

Faut reconnaître tout de même que laser ou cheshire ça se vaut: aucun gain d'ergonomie vu que pour le secondaire on a toujours les vis à portée de main.

 

Là ou le laser est très pratique c'est quand on règle le primaire sur un scope plus long que le bras - bref tous les newtons à part un 150/750 ou un 130/650.

Sur le réglage du primaire, rester tranquillement au cul du scope et voir le retour bouger au moindre petit mouvement sur la vis c'est tout de même vachement bien !

 

Conditions de départ:

Là tu as ton secondaire bien réglé, mais ton laser un peu de traviole, que faire ?

Magouiller (mais avec rigueur!):p

 

Vu que le secondaire est bon, on se fie à lui pour le laser.

Quand tu mets ton laser tu te démerdes pour viser le centre du primaire au serrage.

De là le retour sera fiable et tu peux tranquillement rester au cul du scope et voir ton réglage agir.

Pour peu que tu aies pensé à incliner ton scope vers 45° le test sur étoiles te montrera ensuite que ton scope est bon pour le service.

 

Et là du coup, quand on accepte les défauts, on se rend compte que n'importe quel laser à deux balles fera l'affaire :)

 

Bon ciel

Edited by Leimury

Share this post


Link to post
Share on other sites

Évidemment, sur un f/8 le faisceau de retour d'une laser chinois c'est "goudineuf". Mais ce qui va sur un f/8 n'est pas toujours assez précis sur un f/4.

 

Enfin, le collimateur laser chinois 'el cheapo', très peu pour moi. Je préfère me battre avec rien que mon télescope en utilisant des outils de collimation fiables plutôt que de me battre avec le télescope _et_ les outils de collimation...mais on peut avoir de la chance, le papier scotch permet de resoudre certains problèmes, etc. etc.

Edited by sixela

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour les précisions.

C'est vrai que je suis plutôt dans l'esprit : "du moment que ça marche et que ça me va...".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre, sauf utilisation judicieuse du laser holographique (et beaucoup de connaissance, parce que les effets de perspective font qu'une utilisation naïve est dangereuse), avec les lasers on a rien pour correctement placer le secondaire sous le PO et pour éviter un PO légèrement mal tourné (ce qui n'est pas un drame, par contre). Évidemment, ça ne se fait qu'une fois, donc dépenser du fric pour ça...vaut mieux être copain avec un féru de la collimation.

 

Ah !! :) Je suis justement toujours à la recherche d'infos sur l'utilisation d'une grille holographique. Et comme je pense faire partie de la catégorie des utilisateurs naïfs, sans connaissances, mais néanmoins curieux.. :D

 

Suite à l'achat d'un Howie Glatter, j'avais ouvert il y a plusieurs mois une discussion pour donner un petit retour d'expérience de son utilisation.

Mes demandes répétées de conseils sur l'utilisation de la grille holographique pour le positionnement correct du secondaire en hauteur par rapport à l'axe du porte oculaire sont restées sans réponses.. :cry::cry:

Je n'ai pas de copain féru de collimation mais j'aimerais bien utiliser cette grille holographique en étant certain que tout est à peu près correct..

 

Collim4.jpg

Une jolie grille en apparence correctement centrée. ??? Si quelqu'un peut me confirmer que tout va bien (ou pas)..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.