GéGé

Fabuleux!

Recommended Posts

Ben moi, je viens de finir "Maquillages", le dernier livre de Christophe Barbier et outre le fond, j'ai bien apprécié la forme même sans imparfaits du subjonctif.

 

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce pays de fous où les gens semblent considérer que l'initiative et la réussite personnelle sont un méfait. Ce pays de fous où en voyant des gens adopter des langages sectaires, à rester dans leur culture et à mépriser celle de ceux qui les accueillent, on parle d'intégration.

 

Ce pays de fous dans lequel je me tappe une classe préparatoire pour un concours à une Grande Ecole d'ingénieur, pour soi-disant faire partie de l'Elite Française, et à l'arrivée gagner à peine plus qu'un ouvrier qui aurait commencé sa carrière à 16 ans après avoir délaissé l'école pour une tierce raison.

 

Ce pays de fous où j'entends dire qu'il n'y a que pauvres et riches malgré la majorité écrasante de classe moyenne, qui paye pour les deux, et qui se fait elle bel et bien exploiter.

 

Ce pays de fous dans lequel je n'ai d'autre avenir que de payer pour ceux qui ne travaillent pas, quelle qu'en soit la raison...

 

Ce pays de fous où l'on m'a appris que l'on se faisait par son travail, dans le programme même de l'éducation nationale, pour finalement me révéler qu'il n'en est rien, que si je reste ici, j'aurai beau avoir suivi les études les plus dures de la Nation, et m'être classé parmi les meilleurs, je gagnerai pas tellement mieux que ceux qui ont passé leurs études à faire la bringue à la place Saint Pierre à Toulouse.

 

Justice selon certains? Je ne vois de justice que là où le travail, la volonté et l'acharnement sont récompensés à leur juste valeur, et non pas dans un pays où des fous considèrent que cette règle est infondée et injuste.

 

Alors navré d'avoir fait de la politique sur un sujet qui ne le réclamait pas vraiment. Mais la vérité est devant vos yeux: les ingénieurs, les "élites" comme disent les vieux, vont en bonne partie faire carrière ailleurs. Peut-être que pour bon nombre d'entre vous, le système tel qu'il est aujourd'hui est juste, mais le fait est que pour quelqu'un qui se bat pour un concours, pour une carrière à la hauteur de ses espérances, chaque jour de son existence, ce système là, ou un homme est "riche" quand il gagne 4000 euros net par mois, soit, après dépenses nécessaires (loyer et soupe par exemple), 2500-2000€, soit 24000-30000 par an, n'a pas grand chose de bénéfique à lui apporter...

 

Navré de vous paraître blazé de la France, je n'écris pas cela de gaieté de coeur... Je ne souhaite pas manquer de respect envers ceux qui ne pensent pas comme moi, et par "fous", je désigne le mode de pensée national actuel, pas les individus eux-même... Mais ce cri que je vous délivre là, mes chers, est partagé par une grande, très grande partie de ceux qui sont dans ma situation.

 

Liberté, égalité, fraternité dis tu Gégé dans un post voisin? ah bon... Que ce soit dans le vote du premier tour où dans la pensée Française moyenne, je ne vois plus cela nulle part... Ne restent plus que jalousie, envie, vol et appels à la haine, entre ethnies autant qu'entre catégories sociales. Cela me dégoûte. L'idéal Français est celui d'un homme droit, qui sait accueillir, mais qui a le devoir de rejeter quand il ne peut plus assurer l'intégrité de son peuple. L'idéal Français, c'est celui de l'homme qui se fait par son travail, pas de celui qui vit grâce à celui des autres, et ce massivement.

 

Nicolas

Edited by White-Sky

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben viens chez nous hein, m'fi...tu verras: c'est le bordel aussi. Mais au moins, c'est le bordel "ailleurs", donc tu gagnes 2 ans avant de découvrir que finalement, c'est partout la même chose sauf là:

5aa58204c9e21_nocomment.jpg.f3079ba012d4bf74c1963e8ccc067639.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eh, ami Belge, ne critique pas la Belle Gique, ce pays qui a montré qu'une vraie démocratie peut se passer longtemps de gouvernement! C'est un beau pays, un pays adulte, vraiment démocratique.

 

:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

White-sky, sais-tu ce que coûtent réellement tes études?

Environ 10 à 100 fois plus que les dérisoires frais d'inscriptions que tu auras à payer... et pour peu que tu sois aussi bon et travailleur que tu le dis, elle ne te coûteront rien et tu seras même payé.

 

Et donc une fois ton diplôme obtenu, tu comptes quitter la France?

C'est bien, tu ne vaudras pas mieux que les "profiteurs du système" que tu dénonces...

 

Avant de parler, il faut réfléchir... même si je comprends aussi ta révolte...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je te rejoins, Lasilla.

C'est méritant de faire des études, mais c'est aussi une chance. Je connais des gens qui passent le bac à 24 ans, parce que jusque là il fallait travailler pour aider la famille à vivre. Alors, le mérite personnel et la reconnaissance éternelle du pays envers ses élites, bof bof.... c'est aux élites de dire merci au pays.

Edited by GéGé

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y a des codes pour le langage, pour les maths, la circulation routière...mais quand chacun fait ce qui lui plaît, ça donne...rien, le bordel quoi...la société actuelle.

Le sms a tué la langue de Molière...:cry:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce pays de fous où les gens semblent considérer que l'initiative et la réussite personnelle sont un méfait. Ce pays de fous où en voyant des gens adopter des langages sectaires, à rester dans leur culture et à mépriser celle de ceux qui les accueillent, on parle d'intégration.

 

Ce pays de fous dans lequel je me tappe une classe préparatoire pour un concours à une Grande Ecole d'ingénieur, pour soi-disant faire partie de l'Elite Française, et à l'arrivée gagner à peine plus qu'un ouvrier qui aurait commencé sa carrière à 16 ans après avoir délaissé l'école pour une tierce raison.

 

Ce pays de fous où j'entends dire qu'il n'y a que pauvres et riches malgré la majorité écrasante de classe moyenne, qui paye pour les deux, et qui se fait elle bel et bien exploiter.

 

Ce pays de fous dans lequel je n'ai d'autre avenir que de payer pour ceux qui ne travaillent pas, quelle qu'en soit la raison...

 

Ce pays de fous où l'on m'a appris que l'on se faisait par son travail, dans le programme même de l'éducation nationale, pour finalement me révéler qu'il n'en est rien, que si je reste ici, j'aurai beau avoir suivi les études les plus dures de la Nation, et m'être classé parmi les meilleurs, je gagnerai pas tellement mieux que ceux qui ont passé leurs études à faire la bringue à la place Saint Pierre à Toulouse.

 

Justice selon certains? Je ne vois de justice que là où le travail, la volonté et l'acharnement sont récompensés à leur juste valeur, et non pas dans un pays où des fous considèrent que cette règle est infondée et injuste.

 

Alors navré d'avoir fait de la politique sur un sujet qui ne le réclamait pas vraiment. Mais la vérité est devant vos yeux: les ingénieurs, les "élites" comme disent les vieux, vont en bonne partie faire carrière ailleurs. Peut-être que pour bon nombre d'entre vous, le système tel qu'il est aujourd'hui est juste, mais le fait est que pour quelqu'un qui se bat pour un concours, pour une carrière à la hauteur de ses espérances, chaque jour de son existence, ce système là, ou un homme est "riche" quand il gagne 4000 euros net par mois, soit, après dépenses nécessaires (loyer et soupe par exemple), 2500-2000€, soit 24000-30000 par an, n'a pas grand chose de bénéfique à lui apporter...

 

Navré de vous paraître blazé de la France, je n'écris pas cela de gaieté de coeur... Je ne souhaite pas manquer de respect envers ceux qui ne pensent pas comme moi, et par "fous", je désigne le mode de pensée national actuel, pas les individus eux-même... Mais ce cri que je vous délivre là, mes chers, est partagé par une grande, très grande partie de ceux qui sont dans ma situation.

 

Liberté, égalité, fraternité dis tu Gégé dans un post voisin? ah bon... Que ce soit dans le vote du premier tour où dans la pensée Française moyenne, je ne vois plus cela nulle part... Ne restent plus que jalousie, envie, vol et appels à la haine, entre ethnies autant qu'entre catégories sociales. Cela me dégoûte. L'idéal Français est celui d'un homme droit, qui sait accueillir, mais qui a le devoir de rejeter quand il ne peut plus assurer l'intégrité de son peuple. L'idéal Français, c'est celui de l'homme qui se fait par son travail, pas de celui qui vit grâce à celui des autres, et ce massivement.

 

Nicolas

 

+1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Y a des codes pour le langage, pour les maths, la circulation routière...mais quand chacun fait ce qui lui plaît, ça donne...rien, le bordel quoi...la société actuelle.

Le sms a tué la langue de Molière...:cry:

D'accord avec toi, je ne trouve pas cela très fabuleux :confused: ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce pays de fous où les gens semblent considérer que l'initiative et la réussite personnelle sont un méfait. Ce pays de fous où en voyant des gens adopter des langages sectaires, à rester dans leur culture et à mépriser celle de ceux qui les accueillent, on parle d'intégration.

 

Ce pays de fous dans lequel je me tappe une classe préparatoire pour un concours à une Grande Ecole d'ingénieur, pour soi-disant faire partie de l'Elite Française, et à l'arrivée gagner à peine plus qu'un ouvrier qui aurait commencé sa carrière à 16 ans après avoir délaissé l'école pour une tierce raison.

 

Ce pays de fous où j'entends dire qu'il n'y a que pauvres et riches malgré la majorité écrasante de classe moyenne, qui paye pour les deux, et qui se fait elle bel et bien exploiter.

 

Ce pays de fous dans lequel je n'ai d'autre avenir que de payer pour ceux qui ne travaillent pas, quelle qu'en soit la raison...

 

Ce pays de fous où l'on m'a appris que l'on se faisait par son travail, dans le programme même de l'éducation nationale, pour finalement me révéler qu'il n'en est rien, que si je reste ici, j'aurai beau avoir suivi les études les plus dures de la Nation, et m'être classé parmi les meilleurs, je gagnerai pas tellement mieux que ceux qui ont passé leurs études à faire la bringue à la place Saint Pierre à Toulouse.

 

Justice selon certains? Je ne vois de justice que là où le travail, la volonté et l'acharnement sont récompensés à leur juste valeur, et non pas dans un pays où des fous considèrent que cette règle est infondée et injuste.

 

Alors navré d'avoir fait de la politique sur un sujet qui ne le réclamait pas vraiment. Mais la vérité est devant vos yeux: les ingénieurs, les "élites" comme disent les vieux, vont en bonne partie faire carrière ailleurs. Peut-être que pour bon nombre d'entre vous, le système tel qu'il est aujourd'hui est juste, mais le fait est que pour quelqu'un qui se bat pour un concours, pour une carrière à la hauteur de ses espérances, chaque jour de son existence, ce système là, ou un homme est "riche" quand il gagne 4000 euros net par mois, soit, après dépenses nécessaires (loyer et soupe par exemple), 2500-2000€, soit 24000-30000 par an, n'a pas grand chose de bénéfique à lui apporter...

 

Navré de vous paraître blazé de la France, je n'écris pas cela de gaieté de coeur... Je ne souhaite pas manquer de respect envers ceux qui ne pensent pas comme moi, et par "fous", je désigne le mode de pensée national actuel, pas les individus eux-même... Mais ce cri que je vous délivre là, mes chers, est partagé par une grande, très grande partie de ceux qui sont dans ma situation.

 

Liberté, égalité, fraternité dis tu Gégé dans un post voisin? ah bon... Que ce soit dans le vote du premier tour où dans la pensée Française moyenne, je ne vois plus cela nulle part... Ne restent plus que jalousie, envie, vol et appels à la haine, entre ethnies autant qu'entre catégories sociales. Cela me dégoûte. L'idéal Français est celui d'un homme droit, qui sait accueillir, mais qui a le devoir de rejeter quand il ne peut plus assurer l'intégrité de son peuple. L'idéal Français, c'est celui de l'homme qui se fait par son travail, pas de celui qui vit grâce à celui des autres, et ce massivement.

 

Nicolas

 

+1

Share this post


Link to post
Share on other sites
White-sky, sais-tu ce que coûtent réellement tes études?

Environ 10 à 100 fois plus que les dérisoires frais d'inscriptions que tu auras à payer... et pour peu que tu sois aussi bon et travailleur que tu le dis, elle ne te coûteront rien et tu seras même payé.

 

Et donc une fois ton diplôme obtenu, tu comptes quitter la France?

C'est bien, tu ne vaudras pas mieux que les "profiteurs du système" que tu dénonces...

 

Avant de parler, il faut réfléchir... même si je comprends aussi ta révolte...

 

Oui c'est vrai le coût réel des études est certainement de ce niveau mais alors on n'en a vraiment pas pour son argent vu le niveau déplorable des enseignants, le peu de motivation qui les anime et leur incapacité à transmettre les connaissances. Sans compter les moyens dérisoires engagés dans certaines filières ! Une année d'étude dans une université américaine coûte tout autant mais alors on sait pourquoi on paie, il suffit d'ouvrir la porte d'un labo pour s'en rendre compte et d'assister à un cours magistral pour voir ce que cela signifie insuffler le savoir à des étudiants.

 

Oui tout ceci me fait réfléchir et les profiteurs ne sont pas toujours là où l'on pense :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lasilla, gégé, vous voulez que je vous envoie la fiche d'impôts de ma famille? Vu la quantité d'argent qu'on se fait prendre, je crois que c'en est là d'être redevable... Je ne me sens pas redevable envers des gens qui ne font rien de leurs journées et qui se permettent ensuite de traiter de voleurs, de profiteurs, et qu'il faut prendre aux types comme moi qui nous crevons la santé à faire les 50 heures tout compris de maths, de physique, de SI, et ça rien qu'à 17 ans. Je n'ai aucune aspiration à vivre dans un pays où celui qui ne fait rien et regarde les autres bosser a massivement son mot à dire et considère que ces actifs qui bossent et qui se font prendre la moitié de leur argent (bientôt 75% hein tant qu'à y être...) sont des salauds qui l'exploitent et qui devraient lui donner plus.

 

Etre redevable n'a rien à faire dans cette histoire. Qui a un jour dit "La France a payé mes études, même si c'est moi qui les ai faites, et qui me suis fait traiter de crétin par mes colleurs pendant deux ans, je lui suis entièrement redevable et en conséquence, même si sur les 40 prochaines années, je ne pourrai y gagner que deux voire trois fois le smic pour nourrir mes gosses, je décide de rester"? Peu de gens hormis ceux qui décident de gâcher la chance qui ne leur est pas offerte, mais pour laquelle ils ont travaillé tout ce temps. Que je sache, les quinze gars qui se font virer de ma promo dans un mois, ben ça leur fait une belle jambe que l'état leur ait payé quelque chose, ils ont juste pas assez bossé pour passer.

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eh, ami Belge, ne critique pas la Belle Gique, ce pays qui a montré qu'une vraie démocratie peut se passer longtemps de gouvernement! C'est un beau pays, un pays adulte, vraiment démocratique.

 

:)

 

No critique du tout...sans être un grand amoureux de mon pays,je comprends finalement que si je m'y trouve bien, c'est qu'il est complètement représentatif de sa population...dont je fais partie...avec ses contrastes, ses incohérences, ses faiblesses et ses richesses

 

L'idée était surtout dans le sous-entendu et la photo: la solution n'est pas dans un billet d'avion: elle est en soi

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'idée était surtout dans le sous-entendu et la photo: la solution n'est pas dans un billet d'avion: elle est en soi

Et oui, on croit toujours que l'herbe est plus verte ailleurs, alors qu'une belle pâture doit beaucoup à celui (celle) qui la cultive.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personnellement, je crois à ce que je vois. Et ce que je vois, moi, c'est que mes deux frères sont ingénieurs, et mon oncle. Mon oncle a 58 ans et gagne +-5000€/ mois.

 

Mon premier frère est dans une boite en Belgique (moonmaniac ça va te plaire) et gagne 6000€/ mois brut à 22 ans. Mon second frère est à 8000 en Argentine.

Ensuite, vous me direz "sorti de son contexte", moi ce que je vois, c'est la différence entre un type en fin de carrière en France et un nouvel ingé ailleurs.

 

Tous ont pour moi la même unique directive: ne reste pas en France.

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Personnellement, je crois à ce que je vois. Et ce que je vois, moi, c'est que mes deux frères sont ingénieurs, et mon oncle. Mon oncle a 58 ans et gagne +-5000€/ mois.

 

Mon premier frère est dans une boite en Belgique (moonmaniac ça va te plaire) et gagne 6000€/ mois brut à 22 ans. Mon second frère est à 8000 en Argentine.

Ensuite, vous me direz "sorti de son contexte", moi ce que je vois, c'est la différence entre un type en fin de carrière en France et un nouvel ingé ailleurs.

 

Nicolas

C'est surtout que ça ne veut pas dire grand chose si tu ne précises pas le coût de la vie dans ces pays, le coût de l'éducation, le coût de la santé etc .... ;) .

Et puis si tu ne te plaît pas ici, n'hésite pas : il faut partir :) .

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est surtout que ça ne veut pas dire grand chose si tu ne précises pas le coût de la vie dans ces pays, le coût de l'éducation, le coût de la santé etc .... ;) .

Et puis si tu ne te plaît pas ici, n'hésite pas : il faut partir :) .

 

Va voir le coût de la vie en Argentine :)

Edited by White-Sky

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce pays de fous où les gens semblent considérer que l'initiative et la réussite personnelle sont un méfait. Ce pays de fous où en voyant des gens adopter des langages sectaires, à rester dans leur culture et à mépriser celle de ceux qui les accueillent, on parle d'intégration.

 

Ce pays de fous dans lequel je me tappe une classe préparatoire pour un concours à une Grande Ecole d'ingénieur, pour soi-disant faire partie de l'Elite Française, et à l'arrivée gagner à peine plus qu'un ouvrier qui aurait commencé sa carrière à 16 ans après avoir délaissé l'école pour une tierce raison.

 

Ce pays de fous où j'entends dire qu'il n'y a que pauvres et riches malgré la majorité écrasante de classe moyenne, qui paye pour les deux, et qui se fait elle bel et bien exploiter.

 

Ce pays de fous dans lequel je n'ai d'autre avenir que de payer pour ceux qui ne travaillent pas, quelle qu'en soit la raison...

 

Ce pays de fous où l'on m'a appris que l'on se faisait par son travail, dans le programme même de l'éducation nationale, pour finalement me révéler qu'il n'en est rien, que si je reste ici, j'aurai beau avoir suivi les études les plus dures de la Nation, et m'être classé parmi les meilleurs, je gagnerai pas tellement mieux que ceux qui ont passé leurs études à faire la bringue à la place Saint Pierre à Toulouse.

 

Justice selon certains? Je ne vois de justice que là où le travail, la volonté et l'acharnement sont récompensés à leur juste valeur, et non pas dans un pays où des fous considèrent que cette règle est infondée et injuste.

 

Alors navré d'avoir fait de la politique sur un sujet qui ne le réclamait pas vraiment. Mais la vérité est devant vos yeux: les ingénieurs, les "élites" comme disent les vieux, vont en bonne partie faire carrière ailleurs. Peut-être que pour bon nombre d'entre vous, le système tel qu'il est aujourd'hui est juste, mais le fait est que pour quelqu'un qui se bat pour un concours, pour une carrière à la hauteur de ses espérances, chaque jour de son existence, ce système là, ou un homme est "riche" quand il gagne 4000 euros net par mois, soit, après dépenses nécessaires (loyer et soupe par exemple), 2500-2000€, soit 24000-30000 par an, n'a pas grand chose de bénéfique à lui apporter...

 

Navré de vous paraître blazé de la France, je n'écris pas cela de gaieté de coeur... Je ne souhaite pas manquer de respect envers ceux qui ne pensent pas comme moi, et par "fous", je désigne le mode de pensée national actuel, pas les individus eux-même... Mais ce cri que je vous délivre là, mes chers, est partagé par une grande, très grande partie de ceux qui sont dans ma situation.

 

Liberté, égalité, fraternité dis tu Gégé dans un post voisin? ah bon... Que ce soit dans le vote du premier tour où dans la pensée Française moyenne, je ne vois plus cela nulle part... Ne restent plus que jalousie, envie, vol et appels à la haine, entre ethnies autant qu'entre catégories sociales. Cela me dégoûte. L'idéal Français est celui d'un homme droit, qui sait accueillir, mais qui a le devoir de rejeter quand il ne peut plus assurer l'intégrité de son peuple. L'idéal Français, c'est celui de l'homme qui se fait par son travail, pas de celui qui vit grâce à celui des autres, et ce massivement.

 

Nicolas

 

Tout ceci est bien trop mais alors bien trop caricatural a mon gout et sent fort l'aigreur :mad::mad:

 

L'ideal Francais :?::?: L'idéal de la république, je sais ce que c'est et jusqu'ou il m'a amené mais L'idéal Francais :?::?:

 

Et puis, il n'y a pas que le salaire dans la vie, l’intérêt du travail, tu en fais quoi ?? Je pense que ton discours reflète surtout la peur que tu as de l'avenir

et surtout la peur légitime de voir qu'a la fin, ton labeur n'a pas ete justement recompensé. Je te comprends, je suis passé (comme bien d'autre) par la.

N'ai pas peur, il le sera, forcément, il le sera. ( la, je fais du Duras pour coller un peu a la thematique du post :be: )

Mais je pense que tu te trompes et de colère et de cible.

 

Aprés, Heureux qui comme Ulysse ....

Edited by Sobiesky

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lasilla, gégé, vous voulez que je vous envoie la fiche d'impôts de ma famille?

Non, merci, la mienne me suffit!

 

:D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Personnellement, je crois à ce que je vois. Et ce que je vois, moi, c'est que mes deux frères sont ingénieurs, et mon oncle. Mon oncle a 58 ans et gagne +-5000€/ mois.

 

Mon premier frère est dans une boite en Belgique (moonmaniac ça va te plaire) et gagne 6000€/ mois brut à 22 ans. Mon second frère est à 8000 en Argentine.

Ensuite, vous me direz "sorti de son contexte", moi ce que je vois, c'est la différence entre un type en fin de carrière en France et un nouvel ingé ailleurs.

 

Tous ont pour moi la même unique directive: ne reste pas en France.

Nicolas

 

Tu sais, je ne veux pas te contre-dire. En plus, franchement, je te comprends. J'ai été 7 ans à l'unif, j'ai croisé et rencontré pas mal de monde...donc franchement, je te comprends.

 

Le tout c'est qu'à mon âge (41), sans pour autant être amorti (en tout cas j'espère, bordel...:D), on voit les choses différemment...comme si on passait d'un Plössl à un Ethos.

 

Mais je ne veux pas donner de leçon: le fond de mon message est que chacun doit se faire sa religion et tant mieux si ton contexte personnel te permet d'envisager de prendre le risque d'aller voir ailleurs. Là où tu as raison, c'est que ça te rendra plus riche...mais probablement bien plus et aussi autrement que tu ne l'imagines.

 

Mais ne renie pas ta patrie: vas expérimenter et n'oublie jamais que c'est là que tu reviendras toujours pour te ressourcer et retrouver tes racines.

 

Le reste, c'est juste matériel...

 

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vas voir le coût de la vie en Argentine :)

Je me demande bien ce que tu fais encore en France alors :D !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une feuille d'impôts locaux est souvent cruellement sans rapport avec le revenu. Faut le dire.

Pour l'impôt sur le revenu, on observe souvent des lamentations directement proportionnelles au nombre d'euros qui restent après paiement de l'impôt. Paradoxal !

White Sky, va gagner tes huit mille euros là où sera reconnue ta valeur, suffisamment illustrée par ton style.

Comme disait ma grand-mère : iyadcdpacqsp !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu sais, je ne veux pas te contre-dire. En plus, franchement, je te comprends. J'ai été 7 ans à l'unif, j'ai croisé et rencontré pas mal de monde...donc franchement, je te comprends.

 

Le tout c'est qu'à mon âge (41), sans pour autant être amorti (en tout cas j'espère, bordel...:D), on voit les choses différemment...comme si on passait d'un Plössl à un Ethos.

 

Mais je ne veux pas donner de leçon: le fond de mon message est que chacun doit se faire sa religion et tant mieux si ton contexte personnel te permet d'envisager de prendre le risque d'aller voir ailleurs. Là où tu as raison, c'est que ça te rendra plus riche...mais probablement bien plus et aussi autrement que tu ne l'imagines.

 

Mais ne renie pas ta patrie: vas expérimenter et n'oublie jamais que c'est là que tu reviendras toujours pour te ressourcer et retrouver tes racines.

 

Le reste, c'est juste matériel...

 

A+

 

:) Je n'ai jamais parlé de renier ma patrie de toute manière, juste que je ne vois pas pour moi l'intérèt de rester faire ma carrière ici. Franchement, vous savez, ceux qui sont appelés à diriger l'industrie dans l'avenir, c'est les gars comme moi (au secours :be:), mais le fait est que si la France parvient à nous assurer un dîplome, elle ne nous assure absolument pas une situation, dans la plupart des cas, où on a l'impression que ça en valait la peine.

 

La France est sûrement un très beau pays, mais c'est toute une génération d'ingés comme moi qui se barrent. C'est vous qui votez. Posez vous la question du pourquoi :).

 

Le fait est que je vois ça de mes 17 ans, je suis certes jeune, mais je suis loin, très loin d'être bête et sans ambitions. Et je vois qu'ici, j'aurai mon boulot dans un bureau d'étude parisien, mes 3500€ mensuels et pis voila pour 5 ans avant d'attendre une un peu meilleure opportunité dans une autre boite...

 

Ce n'est pas le bureau d'étude qui m’intéresse. On ne peut pas monter. Moi c'est la logistique, et, est-ce mal, oui, l'argent aussi. Je fais pas ça pour la beauté du métier exclusivement, même si ça serait louable... Et je sais d'expérience familiale, et parce-que même nos profs nous le disent, que ce n'est plus en France que la plupart des gens font vraiment carrière aujourd'hui...

 

Nicolas

Edited by White-Sky

Share this post


Link to post
Share on other sites

et en plus, en Argentine, il doit y avoir de très beaux coins pour l'astro ;) !

(quoique dans le Périgord aussi :D !)

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est beau la jeunesse aujourd'hui tu pense une chose dans 10 ans tu verras ce sera autres chose , la vie te faconne , elle est la la plus belle intelligence , celle de la vie et du vécu , dans la finalité il n'y a qu'elle qui sert

 

EDIT j'ai oublie le principal c'est super effectivement gégé cette mixité (j'en sait quelque chose je vit avec une moitié de casa chez moi;))

Edited by allioth

Share this post


Link to post
Share on other sites
j'ai oublie le principal c'est super effectivement gégé cette mixité (j'en sait quelque chose je vit avec une moitié de casa chez moi;))

Oui, c'est d'une richesse de sentiments inouïe!

Share this post


Link to post
Share on other sites
vu le niveau déplorable des enseignants, le peu de motivation qui les anime et leur incapacité à transmettre les connaissances.

 

oncle a 58 ans et gagne +-5000€/ mois.

Mon premier frère est dans une boite en Belgique (moonmaniac ça va te plaire) et gagne 6000€/ mois brut à 22 ans. Mon second frère est à 8000 en Argentine.

 

J'ai 37 ans, 15 ans d'expérience, un bac+5 avec mention en astrophysique et physique des plasmas, je suis professeure certifiée (concours passé en candidat libre et réussi du 1er coup) et je gagne 2162,34€ brut par mois +21,62€ d'indemnité de résidence, 2,29€ de supplément familiale de traitement et 99,93€ d'indemnité suivi et orientation, soit un total brut de 2286,18€

De l'autre côté, le total de mes retenues salariales se montent à 505,47€.

 

Je vous laisse faire le calcul?

Pour ce prix, je dois enseigner à des gamins qui espèrent gagner 2 fois mon salaire dès leur entrée sur le marché du travail, et qui méprisent ma profession... et encore, j'ai de la chance, je n'enseigne pas dans un lycée où je pourrais craindre pour ma sécurité, même si j'ai parfois du séparer des bagarres.

Où trouver la motivation?

 

J'exagère à peine, hein? Non, je ne suis pas blasée, mes gamins m'aiment parce qu'ils sentent que j'ai la passion de ma matière et que je m'investis pour leur réussite.

Mais mes chiffres sont exacts.

 

 

 

Je n'ai pas l'impression de profiter du système... mais je me soumets volontiers à votre jugement...

Share this post


Link to post
Share on other sites
vous savez, ceux qui sont appelés à diriger l'industrie dans l'avenir, c'est les gars comme moi

Oh merde, c'est aussi grave que ça :( ?

 

La France est sûrement un très beau pays, mais c'est toute une génération d'ingés comme moi qui se barrent. C'est vous qui votez. Posez vous la question du pourquoi :).

Le France ne manque pas d'ingénieurs, mais d'entrepreneurs. Des gens qui ont des c..., qui sont capables d'hypothéquer leur maison pour leur entreprise, qui créent de l'emploi.

Un ingé c'est quoi? un exécutant, avant tout, point barre. L'avenir dira si tu fais partie des exécutants ou des dirigeants...

 

Ce n'est pas le bureau d'étude qui m’intéresse. On ne peut pas monter.

Monter où?

Pour le moment je ne te sens pas du tout capable de diriger des hommes. C'est normal, tu as 17 ans. Quelques bonnes baffes de la vie, et l'humanité te viendra. Si en plus tu as les compétence, tu pourras "diriger".

De toutes façons, un bon dirigeant est quelqu'un qui a été dirigé, et en a tiré des leçons. D'humanité, avant tout. Et ça, c'est pas à l'école que ça s'apprend!

 

 

Diriger, ça s'apprend sur le terrain. Un jour, mon employeur de l'époque m'a dit: voilà, tu es le chef de projet et de l'équipe!

Grave erreur, je n'étais pas fait pour ça. Les collègues qui se taisent quand tu entres dans le service etc...

Pourtant, je le voulais. Je croyais le vouloir.

Vraiment, on n'apprend pas à diriger à l'école, et il faut d'abord se connaître soi-même très bien. Toute un vécu, quoi.

 

Un bon dirigeant a avant tout du charisme. J'en ai connu 2! Seulement 2! Le genre de mec qui, lorsque 200 personnes sont en ébullition, prêtes à s'étriper, avec les coups bas et les luttes de pouvoir, réunit tout le monde et tout à coup le calme tombe, on peut parler. ça c'est fort!

Edited by GéGé

Share this post


Link to post
Share on other sites
2,29€ de supplément familiale

Eh voilà, un avantage acquis! C'est une hooooonte!

 

 

(pour les autres: it's a joke!)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, au fait, j'oubliais...

Le salaire que j'annonce est en réalité plus élevé: en effet, je ne suis payée que 10 mois sur 12, comme tous mes collègues, mais pour des raisons pratiques, la paye est annualisée.

Les fameux "deux mois de vacances" des profs sont donc des congés sans soldes, tenez vous le pour dit.

 

Et bien évidemment, étant payée pour 10 mois de travail, je n'ai aucun espoir d'un 13 ou 14ème mois... évidemment! :be:

 

Autre chose: étant prof dans le privé sous contrat d'association avec l'état, je cotise à un régime de retraite de droit privé: mes prélèvements sont sont environs 100€/mois plus élevés que mes collègues du public, mais je toucherai environ 150€ par mois de moins qu'eux.

Et si je ne me débrouille pas pour avoir au moins 9h d'enseignement par an dans ma matière, je perds mon concours, et donc le droit d'enseigner.

A vie.

Pour le récupérer, il faudra que je le repasse.

 

Ca m'amuserais beaucoup de voir un ingénieur perdre son ingéniorat à sa 1ère période de chômage...

 

 

C'est moins glamour d'un coup, hein?

Mais venez donc faire prof si vous trouvez ça si merveilleux ou si vous pensez pouvoir être meilleur ;)

Edited by Lasilla

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.