Jump to content

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Past hour
  2. Mouais bof... Bon alors qui va se décider à nous le vendre ce Campus 400 ou ce Perl AE 2500 ssur monture Perl AE type C, en parfait état, à 50 Euros ? Albéric
  3. Bizarre ? Tu es sûr qu'il n'y a pas d'autre élément optique dans le porte oculaire qui pourrait allonger la focale (redresseur terrestre ou autre) ? Les vis de réglage du primaire sont peut-être en bout de course et miroir primaire avancé au maximum ? Ou alors le précédent proprio a raccourci le tube ? Albéric
  4. En effet le problème des "entrées / sorties" (I/O) est complexe et il faut également avoir en tête la problématique du coût car du SSD par exemple doit coûter en gros 10 fois le prix du disque classique. Sur des dizaines, voire centaines de pétaoctets, même une petite différence de prix sur le matériel unitaire a des répercussions énormes sur le budget. Il faut donc mettre en place une architecture de stockage et d'accès aux données qui soit parfaitement adaptée aux besoins. Par exemple, il peut être intéressant de mettre du SSD pour certains types de données alors que d'autres passeront l'essentiel du temps sur bandes magnétiques avant d'être copiées sur disque lorsque c'est nécessaire. En effet, c'est bien au Centre de Calcul de l'IN2P3 (https://cc.in2p3.fr/) à Villeurbanne que les données LSST seront traitées pour moitiés et stockées. L'analyse finale pour en extraire "la science" se fera un peu partout dans le monde à partir des catalogues d'objets astronomiques qui seront stockées dans une base de données et accessible au travers d'une plateforme d'analyse scientifique. À noter que le projet LSST a aussi toute une dimension d'éducation et de diffusion de la connaissance vers le grand public. Un petit centre de calcul sera même dédié à cela. Dominique
  5. Merci Alberic il va falloir continuer a bosser pour y arriver , mais c'est super encourageant 😉
  6. Nan pas du tout. Je suis, chanteur débutant, très débutant. Très nouveau. J’y ai été 3 fois déjà. Y a dix douze bonshommes et environ un peu plus qu’une trentaine de femmes. Ce n’est pas du courage ça pour quelqu’un qui n’a jamais chanté. La prof a amené une boite à idées pour des propositions en plus d’un programme. Pour cette année, je préfère la discrétion surtout que je ne sais pas si j’ai quelques possibilités. La première, se lâcher et oser, fondu dans la masse ça passe. L’exercice me plait, mais je laisse l’honneur aux anciens de proposer. Mais j’aurais peut-être des idées pour l’an prochain et je m’y prend en avance. Quelle existence !
  7. Ah oui, bien vu, 2 millions ou plusieurs millions de millions ! Et il y a encore un "plusieurs" ...
  8. Après essaie d'une visée d'un point fixe de plusieurs km, le problème est identique, je doit toujours avoir 1 - 1.5 cm en dessous de la jupe de l'oculaire pour voir nettement a travers mes oculaires. des idées pour régler mon soucis?
  9. Today
  10. Petit tuto rapide pour utiliser un module WiFi avec Synscan et Stellarium (sur PC) : Allez tout d'abord ici : https://skywatcher.com/download/software/synscan-app/ et récupérez la version qui vous convient, pour moi la version Windows program: Même punition avec Stellarium https://stellarium.org/fr/ : Lancez Synscan et cliquez sur paramètres, puis paramètres de connexion, ici j'ai indiqué 800ms de délai de lecture pour laisser le temps à la monture d'être reconnue. Décochez la recherche de monture et indiquez l'adresse IP de votre module (pour ma version c'est 192.168.4.1) à vous de vérifier dans la config de votre module. Une fois ceci effectué, vous pouvez cliquer sur Connecter à l'écran principal, le bouton passera alors au vert et vous pourrez diriger votre monture avec les flèches directionnelles, faire votre mise en station etc... tout comme avec votre raquette, en mieux 😁 : Laissez Synscan tourner en fond, puis lancez Stellarium et cliquez sur le bouton de configuration : Dans l'onglet Plugins cliquez sur Pilotage télescope et cochez Charger au démarrage : Dans l'onglet principal, enregistrez tous les réglages : Relancez Stellarium puis retournez sur Plugins/Pilotage télescope et cliquez sur configurer. Vous pourrez ici ajouter votre monture : Voilà les paramètres utilisés qui fonctionnent chez moi : Cliquez sur OK et connectez la monture ajoutée : Fermez les fenêtres de paramètres et cliquez sur la monture en bas du petit volet d'options : Voilà votre monture affichée dans Stellarium ! Ici vous pouvez lui indiquer d'aller sur l'objet actuellement sélectionné dans Stellarium, ou lui indiquer des coordonnées spécifiques. Puis cliquez sur Pointer. Une autre méthode consiste à utiliser les raccourcis de Stellarium, de base il s'agit de Ctrl+1 pour envoyer la monture vers l'objet sélectionné. Vous verrez alors le réticule indiquant la cible de votre télescope se déplacer sur la voûte céleste. ENJOY ! J'espère que cette méthode fonctionnera pour vous, je l'ai testée sur PC et sur tablette Windows avec succès. 😉
  11. Hello, Si le télescope est construit correctement, et il n'y a pas de raison d'en douter a priori, le centre de gravité doit coincider avec le centre des tourillons.
  12. Curieux... Je te le remets en pj Pour le reste c'est pas clair ton histoire de rj12 Tu peux faire une photo de ton câble ?(branché sur ta monture) EKOS_Doc.pdf
  13. Le lien n'est pas disponible...... Je vais regarder cela.... J'ai commencé à regarder une vidéo de toi, mais pour le moment pas mieux..... J'ai bien installé la version 3,3,6 et la version de Indi, je l'ai même compilé depuis Git...... Après, j'ai un doute sur une partie de mon câble..... est ce que le RJ12 est particulié ou pas ? Car j'ai un réducteur Série en Rj12 et après le câble droit en rj12, et dans le convertisseur il y a deux pattes de pas câblé ? Y a t il une personne qui a des infos sur le câble en RJ12 ? Est il possible de me brancher directement sur la monture sur le port autoguidage? il faut retirer la synscan ?
  14. Salut Albéric, Je fais un peu de réduction des étoiles mais sur les grosses baveuses. Je trouve que c'est plus coherent avec l'ensemble de mes photos ,seulement si j'utilise un echantillonnage serré , j'aime pas les soucoupes volantes à la place des etoiles. Mais c'est dur à diminuer car le manque de dynamique sur les hautes lumieres crée des artefacts style halo . Et cela augmente le temps de traitement , que j'ai plus avec ma petite crevette! alors je pratique que sur les grosses baveuses... A+ Fitswork le fait tres bien sans grosses prises de tete...si tu changes d'avis...
  15. Bonjour, un 16mm 82° avec 1 filtre oiii en 1"1/4, un filtre cls 2" et un laser de collimation pour 100€ dans le 33. https://www.leboncoin.fr/sports_hobbies/1693064915.htm
  16. Ce n'est pas faux... ça dépend ce qu'on entend par "plusieurs"...
  17. +1 avec clouzot, première raison à mon avis pour corriger le défaut de capteur, de suivi ou d'étalement causé par la turbu. J'ajouterais que ça peut être utile pour égaliser le diamètre des étoiles entre les couches LRVB ou SHO avant assemblage. Ça évite ou diminue des halos bizarres. Mais je te rejoins, la réduction sur l'image finale est vraiment à doser...
  18. C’est vrai... Mais dans la plupart des cas c’est aussi pour diminuer l’influence des étoiles qui « débordent » en saturant le pixel et sa capacité limitée à se remplir en électrons. On peut dire qu’on réduit un défaut du capteur... Ceci dit le starless complet j’ai un peu plus de mal même si ça donne parfois des résultats étonnants.
  19. client depuis de nombreuses années chez eux, tu peux y aller tranquille. Sam
  20. J2000 indique que la coordonnée est valide pour l'équinoxe 2000 à midi (ou plutôt JD 2451545.0 en date Julienne), il s'agit de l'année de référence (l'époque) utilisée pour définir les cordonnées de tous les objets d'un catalogue. Celle d'avant était J1950, tu vois celà ne change pas souvent, si tu cherches des coordonnées précises il faut les corriger par le calul en tenant compte de la precession des équinoxes et éventuellement de la nutation des pôles, les logiciels font très bien celà et je suppose que c'est la signification du terme "JNow" dans ton logiciel. Donc oui les coordonnées seront valable pendant pas mal de temps (des années même) si tu n'a pas besoin d'une précision extrème. Et puis tu ne le sais pas mais il y a bien d'autres corrections à apporter que celle ci si tu veux avoir la position réelle des astres dans ton ciel donc en résumé : - la precession des pôles (jusqu'à 50 arcsec /an de décalage à l'équateur) - la nutation des pôles (jusqu'à 0.1 arcsec /an de décalage à l'équateur) - l'aberration annuelle (jusqu'à 20 arcsec de décalage) - l'aberration diurne (jusqu'à 0.31 arcsec de décalage) - la réfraction atmosphérique (jusqu'à 36 arcmin de décalage à l'horizon) - la parallaxe annuelle pour les étoiles proche (jusqu'à 0.8 arcsec de décalage pour l'étoile Proxima) - le mouvement propre des étoiles (jusqu'à 10.27 arcsec /an pour l'étoile de Barnard) ... Mais aussi la parallaxe diurne pour les planètes (jusqu'à 57 arcmin pour le Lune) mais comme il s'agit d'astres en mouvement il faut calculer leur coordonnée pour le jour même. et je ne parle pas de déviation relativiste (passage de la lumière à proximité d'un astre massif) Enfin la connaissance du temps sidéral local (le vrai) pour positionner le point 0 du départ des ascension droite.
  21. Après, n'oublions pas que les étoiles des amas globulaires sont d'ancienne génération (*), ne contenant quasiment pas d'éléments lourds, donc qu'il est douteux que des êtres vivants aient pu apparaître dans la région. --- (*) Du moins pour les amas globulaires de notre galaxie. C'est vrai que ce n'est pas une règle.
  22. Salut Stéph, C'est très efficace en effet, très belle moisson ! Validation à 100% ! Albéric
  23. Salut les astroimageurs, Alors voilà, sur les posts on voit parfois cette étrange suggestion : "tu devrais faire une réduction d'étoiles". Je n'ai toujours pas compris l'intérêt de cette bidouille qui dénature les images. Pour le dire franchement, je trouve même ça stupide. Qui aurait l'idée de faire une réduction de cratères sur la Lune ? Ou une réduction des détails de l'atmosphère de Jupiter ? OK, on supprime les traces de satellites mais dans ce cas ce sont des parasites terrestres. Les étoiles sont là, elles sont naturelles et font parti de l'image, c'est absurde de les supprimer. Nous ne faisons que de l'imagerie à but esthétique, pas de la coronographie stellaire afin de détecter des exoplanètes ! Qu'en pensez-vous de votre côté ? Albéric
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.