Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'Paysage'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Bienvenue sur le forum
    • Webastro
    • Présentation
    • Sites
  • Les sciences
    • Actualité
    • Astronautique
    • Astronomie & Astrophysique
    • Logiciels
    • Les métiers
    • La médiathèque
    • FAQ Astro
  • Le coin des observateurs
    • Support débutants
    • La communauté de l'astro
    • Le matériel
    • L'actualité du ciel
    • Observation visuelle
    • Observation en Visuel Assisté
    • Astrophotographie
    • L'astro autrement
    • Le Soleil
  • Discut'
    • Science
    • Quizz, Jeux, détente
    • On fait une pause
  • Linux et astronomie's Software
  • Linux et astronomie's Raspberry, Tinkerboard, etc...
  • Linux et astronomie's APN et autres matériels
  • Paysages de nuit's Tutos et Astuces
  • Paysages de nuit's Matériel
  • Paysages de nuit's Questions traitement
  • Paysages de nuit's Photos
  • Paysages de nuit's Fake ou pas ?
  • Paysages de nuit's Logiciels
  • L'impression 3D en astronomie's Discussions générales
  • L'impression 3D en astronomie's Logiciels de conception 3D
  • L'astronomie vintage !'s Discussions générales
  • L'astronomie vintage !'s Restauration de matériels anciens
  • L'astronomie vintage !'s Photos de vos antiquités !
  • L'astronomie vintage !'s Le vintage sur le terrain
  • L'astronomie vintage !'s Intruments anciens, catalogues et documentations diverses
  • Jumelles et petits instruments's Matériels
  • Jumelles et petits instruments's Les cibles et programmes
  • Jumelles et petits instruments's L'astronomie nomade croa
  • Jumelles et petits instruments's Généralités et discussions.
  • Achat groupé's Achats
  • Météo's Sujets
  • Siril et Sirilic's Logiciel SIRIL
  • Siril et Sirilic's Aide SIRIL
  • Siril et Sirilic's Tutoriels SIRIL
  • Siril et Sirilic's Propositions d'évolution SIRIL
  • Siril et Sirilic's Tout sur les scripts !
  • Siril et Sirilic's Logiciel SIRILIC
  • Siril et Sirilic's Aide SIRILIC

Categories

  • Files
  • Paysages de nuit's Fichiers
  • L'impression 3D en astronomie's Banque de fichiers 3D

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Product Groups

  • Association Webastro
  • Mug Webastro
  • Posters
  • Autres Goodies
  • Messages publicitaires

Calendars

  • Communauté
  • Lancements spatiaux et événements de l'ISS
  • Paysages de nuit's Évènements

Categories

  • Astronomie générale
    • Histoire de l'astronomie
  • Astronomie amateur
  • Astrophotographie
  • Observation en Visuel Assisté
  • Observation
    • Keskifovoir
  • L'astro autrement
  • Les bricoleurs
  • Logiciels
  • Les différents matériels
  • Tests de matériel astro
    • Les télescopes
    • Les lunettes (apo, achro, etc...)
    • Les montures
    • Oculaires
    • Les jumelles
    • Les filtres (visuel et astrophoto)
  • Médiathèque
    • L'Univers Express
    • Jeux
  • Fiches pratiques
  • Les fiches techniques

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Résidence


Intérêts


Occupation


Matériel


Site Web


A propos de vous

Found 139 results

  1. Bonsoir bonsoir ! Ce soir, je vous présente une photo prise le 10 octobre dernier. Il s'agit d'un lever de Lune avec de magnifiques couleurs, mais étant un grand passionné d'aviation, j'ai eu la chance d'être au bon moment, au bon endroit et surtout j'ai eu une belle météo pour ajouter une petite touche aéro. En effet, je me trouvais sur le tarmac de l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry près d'un Dreamliner au parking (Boeing 787-900) pour réaliser ma photo que voici : Comme d'habitude, l'image est hébergée sur Flickr, vous pouvez cliquer dessus pour avoir la full ainsi que les caractéristiques de la photo. J'espère que ça vous plaira !
  2. Salut Ci joint une photo de la Conjonction Lune Saturne de ce vendredi soir avec vénus et Jupiter. canon 350D 2 sec de pose A + nico
  3. 3 nuages, 3 matières, et trois échelles différentes 📷😉 Nuages lenticulaires fait d'eau à une dizaine de kilomètres, la lumière zodiacale constituée de particules interplanétaires à quelque dizaines de millions de kilomètres, et la voie lactée et ses myriades d'étoiles à quelque centaines d'années lumières. Photo faite depuis l'observatoire du Mont d'Arbois à 4h du matin au mois de septembre de cette année ( une seule photo ).
  4. Photopills une App pour préparer une séance de photo de paysage astronomique Version 2.11 1 Présentation Photopills est une application disponible sur smartphones et tablettes Android et Apple. Elle est dédiée à la préparation des sorties photo pour réaliser des paysages de nuit. Son prix est très léger - 10€ - au regard du nombre et de la qualité des outils qu’elle compile. Il serait ambitieux d’en expliquer toutes les fonctions, tant il y en a, je vais donc me cantonner à une description très sommaire des fonctions, puis une explication détaillée de l’outil « Planner ». Il fait partie intégrante des applis dont je dispose pour mes photos de nuit ! Une aide en ligne très complète est disponible, mais en anglais seulement. A noter que les nombreuses vidéos proposent maintenant un sous titrage en français. De nombreuses fonctionnalités sont ajoutées à chaque mise à jour. Je vais tenter de faire le tour de cette application, avec quelques cas pratiques. 2 Les onglets de l’application Quand on lance l’application, le panneau propose 3 onglets : 2.1 Mon contenu L’onglet « Mon contenu » propose les outils suivants : Liste des plans sauvegardés Liste de photos d’utilisateurs de PhotoPills, vous avez accès à plein de détails sur les conditions et lieu de prise de vue, ce qui peut être utile. Liste des points d’intérêts que vous avez sauvegardés Permet de sauver ses points d’intérêt, plans, planifications et d’importer une sauvegarde. Accède aux réglages de PhotoPills, en particulier les unités, le format des affichages de degrés… 2.2 Pilules (ex Outils) L’onglet « Outils » propose les outils suivants : Pour préparer une sortie, c’est l’outil central de PhotoPills. Il fait l’objet d’une description complète en Section 3. Pour des infos sur le Soleil, horaires... Idem mais pour la Lune. Permet de calculer l’exposition (ouverture, temps de pose, ISO) équivalente à une autre, par exemple afin d’optimiser un temps de pose, ou le réglage ISO. Permet de calculer la profondeur de champ en fonction des caractéristiques de son matériel. Calcule l’angle de champ observé par un objectif sur son boitier. Ce tableau résume les profondeurs de champs selon un ensemble de réglages. Ce tableau résume l’hyperfocale selon son matériel. Utilise la caméra de la tablette ou téléphone pour filmer la scène en face de soi, et superpose des éléments du ciel (voie lactée, soleil, lune…) pour se rendre compte de leur position en réalité augmentée Permet de préparer une sortie d'observation des pluies d'étoiles filantes (depuis version 2.11) Permet d’estimer la durée totale de poses à cumuler pour que les étoiles tournent d’une certaine quantité qu'on règle graphiquement sur l'écran Cet outil permet de calculer le temps de pose idéal pour que sans suivi, les étoiles ne laissent pas de filé visible sur l’image. On accède à deux calculs, la règle de 500, obsolète, et la règle NPF (mon invention ;-) ) bien plus fiable. Outil d’aide au calcul des durées des timelapses en fonction des poses effectuées, des intervalles entre poses, de la durée du film final… Indispensable pour cuire un œuf mollet. Cela dit il ne prend malheureusement pas en compte l’altitude ! Détermine à quelle distance on doit se trouver d’un objet pour qu’il entre dans le champ de son objectif. Permet de comparer deux ensembles de matériels différents pour qu’ils puissent observer la même scène de la même façon. 2.3 Académie L’onglet « Académie » propose les outils suivants : Ouvre la page Internet avec l’aide en ligne de PhotoPills, très complet, mais en anglais uniquement. Accède aux tutoriels (en anglais) sur PhotoPills, ils sont extrêmement bien faits pour qui comprend l’anglais. Articles de mise en pratique de la photo de paysages de nuit, toujours en anglais. Boutique en ligne des Goodies de PhotoPills Trombinoscope des développeurs de PhotoPills Évaluation de l’application N’hésitez pas à poser vos questions, en anglais, espagnol ou catalan. Les réponses sont très rapides et très pertinentes. Glossaire très complet de termes associés aux photographies. En anglais.
  5. Bonjour à tous Juste une petite photo d’ambiance d’hier soir côté jardin. 30 secondes de pose avec téléphone intelligent. Ce n’est pas de la grande résolution, mais la restitution de l’atmosphère est bonne. à bientôt stephane
  6. Prendre une photo de la Tour Eiffel contenue dans la Lune, possible ou non ? L'idée de cet article n'est pas de faire cette photo, qui n'est qu'un photomontage à la va-vite, mais de cadrer quand la Lune à la même taille que la Tour Eiffel. Où se placer, quelle focale utiliser, quand prendre la photo ? À quelle distance se placer ? La Tour Eiffel mesure 324 m à la pointe de son antenne. La Lune mesure entre 29.4 et 33.5 minutes d’arc (angle apparent). Il faut se placer à une distance telle que : Où : · H est la hauteur de l’objet qui doit faire la même taille apparente que la Lune · α est l’angle apparent de la Lune · D est la distance à laquelle il faut se placer Avec les données indiquées on a : La Lune se couchant vers l’Ouest, l’un des meilleurs endroits où se placer serait en haut d’une des attractions de Disneyland Paris à 35 km de la Tour Eiffel, idéalement depuis la Tour de la Terreur qui culmine à 66 m, ou d'une autre attraction plus basse mais à la vue dégagée vers Paris. Malheureusement, le relief sur le chemin remonte trop pour voir le bas de la Tour Eiffel, on ne la verra au mieux qu’à partir du 1er étage. Ci-dessous le relief simulé par le site Geoportail.gouv.fr. Mais cette simulation ne tient pas compte de la rotondité de la Terre. Plus on est éloigné, plus l’objet observé disparaît sous l’horizon. La hauteur masquée se calcule assez facilement avec la relation : Où : · D est la distance à l’objet, en m · R⊕ est le rayon de la Terre = 6 371 000 m · L est la hauteur masquée sous l’horizon, en m À 35 km de distance, les objets « s’enfoncent » donc en apparence de 94 m. À l’exception des platistes, on ne verra la Tour Eiffel qu’au-dessus de son 1er étage. La réalité est légèrement différente à cause de la réfraction atmosphérique qui peut faire « remonter » les objets lointains au-dessus de l’horizon. Il peut aussi y avoir des immeubles et arbres entre les deux points qui masquent la vue, Geoportail ne donne que le relief naturel. Bref, il est important de faire des repérages sur place pour vérifier que le point de vue est correct. Par exemple depuis la Cabane des Robinson, on voit bien la Tour Eiffel, mais comme la cabane n'est qu'à 25 m de haut, on voit moins bien la tour que depuis un endroit plus élevé : (extrait d’une photo de Maxfan, 2012) Malheureusement, une antenne téléphonique a été construite dans l’axe, comme le montre cette photo plus récente prise à peu près du même endroit : (extrait d’une photo de Jeff Lang, 2016) Le Panoramagique offre lui aussi une vue sur la Tour Eiffel. Il existe des bâtiments des les villes voisines capables d'avoir un point de vue plus dégagé. À vous de les chercher ! Quelle focale utiliser ? Prenons par exemple le boitier Nikon D850 avec ses 45 megapixels (capteur plein format de 8256x5504 pixels). Pour que la Tour Eiffel (ou la Lune) occupe le tiers de l’image en orientation paysage, soit 8 mm sur le capteur, ou 1835 pixels, il faut une focale telle que : Où : · h est la taille de l’objet sur le capteur · α est l’angle apparent de l’objet vu depuis l’endroit où la photo est prise · f est la focale à utiliser C’est beaucoup mais pas impossible. Cela impose d’utiliser un téléobjectif allant jusqu’au moins 500 mm de focale auquel on ajoute un doubleur. Le Canon 7D mk II a un capteur APS-C de 15x22.4 mm pour 5472x3648 pixels. La focale requise pour que la Lune occupe le tiers de l’image, ou 1216 pixels (donc 15/3=5 mm sur le capteur) est donc : Un téléobjectif allant jusqu’à 600 mm de focale suffirait, mais l’image serait moins résolue (1216 px contre 1835 avec le D850). Quand prendre cette photo ? PhotoPills calcule les créneaux suivants, et voici quelques simulations : 3 janvier 2020 à 0h35, le quartier de Lune sera à moitié derrière la Tour Eiffel 5 mai 2020 à 5h38, presque pleine au-dessus de la Tour Eiffel 11 mars 2020 à 8h19, presque pleine Lune en haut de la Tour Eiffel 8 août 2020 à 11h14, 3 quart au-dessus de la Tour Eiffel 29 octobre 2020 à 4h49, presque pleine Lune au-dessus de la Tour Eiffel 12 novembre 2020 à 16h11, ce sera un fin croissant juste derrière la Tour Eiffel 2 février 2021 à 10h44, lune au ¾ centrée en haut de la Tour Eiffel 25 août 2021 à 09h57, la Lune sera presque pleine et derrière la Tour Eiffel 19 mars 2022 à 07h38, la Lune sera presque pleine et derrière la Tour Eiffel 17 décembre 2022 à 13h31, quart de Lune au-dessus de la Tour Eiffel 9 mars 2023 à 8h08, la Lune sera presque pleine et derrière la Tour Eiffel 15 mai 2023 à 16h25, croissant en haut de la Tour Eiffel 5 août 2023 à 10h59, donc dans la journée, et la Lune sera aux ¾ et au-dessus de la Tour Eiffel Malheureusement aucune de ces dates ne se passe de nuit dans les 5 minutes qui suivent chaque heure du coucher du Soleil jusqu'à 1h05 du matin, on ne pourra donc pas cadrer la Lune avec la Tour Eiffel scintillante. Il reste à : avoir une bonne météo éventuellement avoir l'autorisation du parc pour photographier pendant les heures de fermeture... Et depuis l'Ouest parisien ? En se plaçant à l’Ouest de la Tour Eiffel, on obtient un beau panorama depuis les coteaux de Chènevière / Mézy-sur-Seine. La route d’Apremont semble un bon spot d'après Google Street View. De là, on peut voir la tour Montparnasse, la Tour Eiffel et l’ensemble des gratte-ciel de la Défense. (Photo 2014 Agence B. Folléa - C. Gautier paysagistes urbanistes / DRIEE-IF / Conseil Général des Yvelines) La Tour Eiffel se trouve à 35 km. Les dates où la Lune se lèvera sur la Tour Eiffel sont : 5 novembre 2019 à 15h14 30 décembre 2019 à 11h47 21 mars 2020 à 6h19 19 décembre 2020 à 12h35 5 mai 2021 à 4h40 5 novembre 2021 à 8h24 30 décembre 2021 à 4h45 29 mars 2022 à 7h07 19 juin 2022 à 1h45 26 octobre 2022 à 9h44 20 décembre 2022 à 5h07 11 mars 2023 à 23h37
  7. L’arche de la Voie Lactée au dessus d’une cascade – Mal truquée On trouve sur divers sites, comme FineArtAmerica des objets imprimés vendus avec cette photo, par exemple des serviettes de bain, mugs, sacs, posters, sous le titre « Milkyway Arch Over Raging Waterfall ». Ce qui surprend au premier coup d’œil, c’est bien sur l’arche de la Voie Lactée qui, normalement, doit couvrir 180° et qui visiblement sur cette photo, n’en couvre même pas la moitié. On voit aussi que la délimitation entre l’image de la cascade et le ciel est très médiocre : Ces seuls deux éléments permettent de conclure que cette image est un (mauvais) photomontage. Mais on peut retrouver les deux photos qui ont servi à faire ce montage. Pour cela, il suffit d’aller sur le site Tineye.com qui retourne l’image d’origine de la Voie Lactée. Il s’agit d’une photo de Michael Goh, prise à Nambung en Australie : La lumière derrière la pointe rocheuse est la Lune. Pour retrouver l’autre photo dont est tirée la cascade, j’ai remplacé le ciel par un fond bleu ciel. Pour le coup, Tineye.com n’a rien trouvé de convaincant, par contre Google a trouvé cette photo de Marc Beuret, de la cascade de Skógafoss en Islande, prise le 15 octobre 2017. Depuis cet endroit, il est absolument impossible de voir la zone centrale de la Voie Lactée quelle que soit la période de l'année car elle est toujours sous l'horizon (merci à Imma Barrera de me l'avoir indiqué 😉 ). Celui qui a fait le photomontage s'est contenté de détourer le paysage comme un sauvage et de renverser la photo. On peut s’en rendre compte par le personnage en jaune commun au deux photos mais inversé. On trouve les photos de ces deux photographes sur leurs pages respectives hébergées sur le site 500px : - Skógafoss, par Marc Beuret : https://web.500px.com/photo/231905337/skogafoss-by-marc-beuret - The Light Within, par Michael Goh : https://500px.com/photo/122186493/The-Light-Within-by-Michael-Goh Aucune des deux photo n’a été mise en vente sur une banque d’images (Adobe Stock, Alamy, Getty Images...). Il est donc très peu probable que celui qui a fait le photomontage ait acheté quoique ce soit aux photographes. Le dénommé «Adam Asar » a même mis en vente son photomontage sur Alamy, avec son copyright en la présentant comme une photo originale. Les deux auteurs ont été prévenus de l'utilisation faite de leurs photos. Alors ceux qui achètent les objets issus de ce photomontage, non seulement ne rétribuent pas les véritables auteurs des photos, mais en plus affichent un vulgaire montage montrant une impossible voûte céleste de l’hémisphère sud, sur un paysage de l’hémisphère nord ! C’est moins évident à prouver qu’une photo d’un ours blanc dans le désert de Namibie, mais c’est tout aussi faux.
  8. La Voie Lactée et le volcan Bromo Un photographe, Kris Bednarzewski a publié une photo de la Voie Lactée au-dessus du volcan Bromo, en Indonésie, pendant une éruption. Il a publié cette photo le 24 avril 2016 sur ses comptes Instagram et Facebook. Il dit qu’il a composé cette photo à partir de deux images prises à 37 minutes d’intervalle, du même endroit. La première pour la Voie Lactée, une pose de 30 s, l'autre pour le paysage, avec une pose de 1 s. Il a utilisé un Nikon D850 avec un objectif 14-24 mm. Il a profité d’une brèche de 15 minutes entre les nuages pour voir la Voie Lactée et n’a réussi à ce moment que 3 poses. Est-ce que cette photo a bien été composée telle que le photographe le dit, ou bien a-il juste superposé une Voie Lactée sur un paysage, comme on le voit (trop) souvent sur le Net ? Emplacement de la prise de vue Il est assez simple de savoir où le photographe s’est placé pour prendre la photo. Google est très pratique pour cela avec la modélisation du relief. Les lieux « classiques » dans la zone pour cadrer le volcan de cette façon se trouvent le long d’une route qui monte jusqu’au point de vue de « Penanjakan ». Étant donnée la hauteur nécessaire pour surplomber les formations, le photographe devait être placé à peu près dans la zone de Penanjakan, depuis lequel on peut voir ce que j’ai représenté sous l’extrait de la photo. S’il ne se trouvait pas exactement à cet endroit, il devait être sur cet axe. Date de la prise de vue L’éruption du volcan a duré un an entre novembre 2015 et novembre 2016. La photo ayant été postée en avril 2016, elle n’a pu être prise qu’entre novembre 2015 et avril 2016. La Voie Lactée dont on voit très bien le cœur (cerclé en blanc) est orienté légèrement à gauche et semble émerger du flanc droit du cône du premier plan (Batok). Le tableau suivant montre la position de la Voie Lactée le 15 de chaque mois en début, milieu et fin de nuit, les simulations sont faites avec PhotoPills : Mois Novembre Décembre Janvier Février Mars Avril On se rend compte qu’il n’y a qu’à partir du mois d’avril que la Voie Lactée prend une position similaire à la photo de Kris Bednarzewski en fin de nuit. C’est vers 3h30 du matin que le cœur se trouve juste à gauche de l’axe du cône volcanique et que la Voie Lactée semble surgir de la droite du cône : Si on observe bien, on peut distinguer Mars et Saturne à droite du cœur de la Voie Lactée. Comme Mars se déplace assez rapidement d’un jour sur l’autre, on doit être en mesure de déterminer la date avec un peu plus de précision. Sky Safari ou Stellarium permettent de simuler la position des planètes à la date voulue. C’est début avril qu’on arrive à cette configuration, ci-dessous une simulation au 4 avril : On peut maintenant raffiner la date en analysant sa position relative de Mars avec les étoiles voisines. Il faut repérer les coordonnées en pixels (x,y) de ces objets guides afin de calculer leur distance en pixels, puis de faire le rapport avec la distance angulaire mesurée avec Sky Safari ou Stellarium. Comme Mars se déplace beaucoup d'un jour à l'autre, on peut calculer la distance théorique entre Mars et ces 7 objets à diverses dates, et comparer ces distances avec la distance mesurée sur la photo. On arrive au tableau suivant : La photo n'a pu être prise qu'entre le 7 et le 10 avril, plus probablement le 8 ou le 9. Conclusion La photo de Kris Bednarzewski n’est pas un trucage. Elle a été prise depuis la point de vue de "Penanjakan" au nord du volcan Bromo, entre le 7 et le 10 avril, plus probablement dans la matinée du 8 ou du 9 avril 2016, vers 3-4h du matin. On peut par contre discuter du surtraitement qui donne à la Voie Lactée un aspect pas du tout naturel... mais ça plaît à la foule !
  9. Salut J'en avais déjà vus en photo mais jamais en réel Ces deux photos ont étés prises entre Calvi et L'ile Rousse en Corse la semaine dernière
  10. Salut, Pour notre rando cet été autour du Mont Perdu nous n'avons pu éviter la pleine lune donc pas de belles photos de voie lactée mais quelques images au clair de lune 1. Gavarnie depuis le refuge de Bayssellance En plus gros plan 2. Clair de Lune sur le Vignemale 3. Ce n'est pas de l'astro j'espère que vous ne m'en voudrez pas 😉 . Le lever du soleil depuis le sommet du Petit Vignemale avec une chouette lumière 4. 5. Dan
  11. Bonjour à tous, Un second essai tant que le ciel était dégagé. Depuis c'est dépression sur dépression et ce n'est pas fini... Fusion de deux photos, l'une pour le premier plan et l'autre pour le ciel avec suivi Star adventurer. Iso 1600, 1 mn , F/4. La version jpeg est moins croustillante que le Tiff. J'ai fait un essai en prenant 5 images en suivi et traitement avec Sequator, super pour le bruit qui a disparu, mais trop galère ensuite pour fusionner avec l'image exposée pour le premier plan, pas la même luminosité couleur et bruit. On voit trop la différence entre les 2 séries à certains endroits. Une astuce pour ce cas de figure ?? J'ai vu la façon de faire dans le post de Fred_76 en utilisant Sequator, en masquant une première fois le ciel et une seconde fois le premier plan, mais ça n'inclut pas une photo exposée pour le premier plan donc sans doute moins de netteté... Merci pour vos remarques et conseils toujours les bienvenus. jp
  12. Coulée 61G du Kilauea (Hawaï) – Vraie ou fausse ? Cette photo a été prise par Mike Mezeul , un photographe américain qui était parti à Hawaï pour faire un reportage sur la coulée de lave « 61G » du volcan Kilauea. Elle montre la coulée de lave, la Voie Lactée, la Lune et un flash Iridium. De nombreuses personnes sont persuadées qu’il s’agit d’un photomontage. Le photographe a fourni les détails techniques suivants : Boitier Nikon D810 Objectif Nikon 14-24 mm Exifs : 14 mm f/2.8, pose de 25’’ à 2500 ISO (pose unique) Date de prise de vue : entre le 1er et le 6 septembre 2016 Les détracteurs disent qu’il n’est pas possible, avec une pose de 25’’ d’avoir en même temps la Voie Lactée bien exposée avec la lave non surexposée, tout cela avec la Lune. Qui a raison ? La coulée de lave 61G du volcan Kilauea s’est écoulée du 24 mai 2016 au 30 avril 2018. La date avancée par le photographe est bien comprise dans cet intervalle de temps. Mike Mezeul montre une copie d’écran d’un RAW de cette photo sur lequel on peut voir les Exifs, et une date comprise entre le 1er et le 6 septembre 2016 (on ne voit pas la date ni l’heure exactes de prise de vue). Le montage ci-dessous montre en superposition la photo présentée au-dessus du RAW. La photo correspond, elle a été légèrement recadrée et pivotée. Si l’on se place à l’angle de champ ciblé, à la date et au lieu indiqués, on peut simuler le paysage suivant avec Sky Safari, et c’est le 6 septembre 2016 entre 19h30 et 20h30 qu’on a une configuration très similaire à celle de la prise de vue. La Lune est à ce moment un croissant de 5 jours et n’est illuminée qu’à 30%. Le Soleil s’est couché à 18h30, et la nuit astronomique a commencé à 19h45. Au moment de la photo, la nuit était donc largement tombée. L’historique des flashs Iridium ne remonte pas aussi loin dans le temps, il n’est pas possible de déterminer plus précisément l’heure de la photo. L’éclairage des nuages en bas à gauche correspond bien à la position de la Lune. Pour éviter que les étoiles ne filent, la règle NPF donne un temps de pose de l’ordre de 8 s avec ce matériel, qu’on peut pousser à 16 s pour un filé légèrement perceptible. Ici, le temps de pose est de 25 s, et on peut effectivement constater un filé non négligeable. Sur 500px, on trouve d’autres photos de la Voie Lactée avec des coulées de lave et voici en vrac quelques réglages utilisés: Canon EOS 7D, 16 mm f/2.8, 25 s 3200 ISO Canon EOS 6D, 14 mm f/2.8, 20 s à 6400 ISO Canon EOS 6D, 14 mm f/2.8, 25 s à 6400 ISO Nikon D750, 14 mm f/4, 15s à 3200 ISO (VL à peine visible) Canon EOS 60D, 18 mm f/3.5, 20 s à 1600 ISO (VL à peine visible) Le Nikon D810 est réputé pour son excellente dynamique, bien meilleure en particulier que les boitiers ci-dessus. Enfin, la présence de pixels chauds sur l’ensemble de la photo montre que le traitement qu’elle a subit était globalement assez rapide et sommaire (généralement un photographe de nuit retire les points chauds) et exclu en particulier l’empilement de plusieurs images : Tous les éléments présents sur l’image permettent de conclure que cette photo n’est pas un montage.
  13. Salut, J'ai testé mon fisheyes 8mm peleng canon 3.5 dans mon jardin. c'est une compo de 6 photos calculée par Hugin. Chaque photo est un resultat de 700 photos sans lune,fin aout,avec le canon 1300d à 3200iso Le star trail est fait par Sequator 1.55. la full: https://cdn.astrobin.com/thumbs/WEaSzBQU63Tn_16536x16536_wmhqkGbg.jpg
  14. Voie Lactée à Squeaky Beach (AUS) – photo truquée Voici une photo des blocs de granite de la plage de Squeaky Beach, dans le parc national de Wilson Promontory, à 180 km au sud-est de Melbourne en Australie. La photo est de Ray Cologon. Sur la page 500px où la photo est exposée, il est dit qu'elle a été prise entre juillet et août 2019. Une recherche de photos de la plage sur Internet et un passage dans Google Map permettent de repérer la position et l’orientation de la prise de vue. Le cœur de la Voie Lactée est donc situé au Nord-Ouest du photographe et orientée à 45° environ montante vers le Nord. On constate une Voie Lactée sortant de l’horizon entre l’Ouest et le Nord-Ouest et partant en diagonale vers le Nord, avec Altair dans l’axe Nord-Ouest. Jupiter et Saturne sont bien à leurs positions de mi-2019 telles simulées dans Stellarium ou Sky Safari. Problème Altair ne se trouve la nuit dans cet axe et assez haute au-dessus de l’horizon qu’entre fin mai et fin octobre. Cela correspond bien à la date de prise de vue, indiquée entre juillet et août. Mais à cette date, quand Altair se trouve au Nord-Ouest, la Voie Lactée sort de l’horizon au Nord et monte vers l’Ouest, autrement dit dans l’autre sens ! C'est en début de soirée que la Voie Lactée prend une orientation similaire à la photo, mais dans ce cas elle sort de l'horizon au Nord-Est, pas au Nord-Ouest, et Altair se trouve entre le Nord-Est et l'Est. Cette image est donc un montage d’un paysage et d’un ciel qui ne tient pas compte de la position réelle des éléments.
  15. La Voie Lactée au phare de Fanad Head – 2 exemples de photos truquées Voici deux photos de la Voie Lactée avec le phare de Fanad Head, en Irelande. Ces deux photos sont de Marius Kastečkas. En allant sur Google Map, il est possible de déterminer d’où le photographe a pu prendre ces points de vue : Voici quelques repères tels qu’on peut les voir sur les photos : Problème : 1. On ne peut observer la Voie Lactée dans cette position qu’en hiver (nov-déc) et dans ce cas, Vega est quasiment au Nord quand elle est sur l’horizon et certainement pas à l’Est. 2. Altair n’est dans cette position qu’en automne (sept-oct) et elle se trouve entre le Sud-Ouest et l’Ouest, pas au Sud-Est. Ces deux photos sont donc des montages d’une Voie Lactée sur un paysage, ne respectant pas la position réelle des éléments. Ce photographe - ou plutôt artiste - est coutumier du fait et réutilise assez souvent les mêmes fonds de ciel sur ses photos, par exemple : Ou encore (regardez les nuages en diagonale qui partent du centre vers l'angle en haut à droite) : Et puis, on trouve aussi ces deux photos sur ses sites (FlickR, 500px...) : Cela dit, si ce ne sont pas des « vraies » photos de paysages, il n’en reste pas moins une esthétique qui plaît à beaucoup, d'où le (relatif) succès de cet artiste.
  16. Bonjour, Mon premier essai avec la Star Adventurer. 5D MarkIII 16-35 mm F/4 à F/4 à 16 mm 1600 iso 1 pose de 60 s pour le ciel. Traitement avec Lightroom. Assemblage sous PS du ciel et du paysage terrestre. Le premier plan n'est pas original, il faut que je trouve mieux pour la prochaine fois. Merci pour vos critiques.
  17. Salut, J'ai testé mon fisheyes 8mm peleng canon 3.5 dans mon jardin. c'est une compo de 6 photos calculée par Hugin. Chaque photo est un resultat de 700 photos sans lune il y a 15j avec le canon 1300d à 3200iso. Chaque star trail est fait par Sequator 1.55. la full: https://cdn.astrobin.com/thumbs/WEaSzBQU63Tn_16536x16536_wmhqkGbg.jpg Stephane
  18. Une photo faite fin juin 2019 au dessus d'Isola 2000. J'ai volontairement joué avec la la pollution lumineuse de la station en fond de vallée pour donner un côté SF avec la route qui plonge dedans. Toutes critiques bienvenues 6D, 14mm samyang Ciel : f5.6 2 min 3200iso sol ; f2.8 3 min 3200iso feux: 2min f16 400iso Toute critique est la bienvenue
  19. Hello, et ben le 18-55 canon, c'est pas assez ouvert pour la voie lactée!!! Mais bon, les amateurs de toy story apprécieront la photo
  20. Bonjour à tous La semaine passée, c'était camping en famille près d'Embrun du Lac de Serre-Ponçon. J'ai profité d'une petite soirée "libre" pour faire un petit shoot, mais l'arrivée des nuages a bien écourté mon périple... Pas grave, j'ai réussi à prendre une photo de la Voie Lactée (avec Jupiter et Saturne) tout près d'Embrun (cliquez sur l'image pour l'agrandir) : Il s'agit d'une pose unique de 25s à 6400 iso avec un A7s Astrodon à 24mm ouvert à F4. J'aime beaucoup les choses simples !!!!! Bon courage à ceux qui bossent !
  21. Les cheminées d’une ancienne tannerie au clair des étoiles. EXIFS : Canon 6D + Sigma 14 mm f/1.8 à f/2.0 12x60s à 3200 ISO pour le ciel, suivi à la SAM, 4x60s à 3200 ISO pour le paysage avec lightpainting à la Maglite Xenon 2D, sans suivi. Sequator + PS CC 2019 pour l'alignement, l'empilement et le traitement. A+ Fred
  22. Bonjour, Désolé si le sujet a déjà été traité mais je débute dans l'astrophotographie. J'ai fait ma première série test d'images en astrophotographie il y a quelques jours : 30 images bruts, 10 flat, 30 dark, 30 offsets J'ai installé Deepskystacker puis fait quelques essais. Pour cela, j'ai suivi un tuto qui conseille de garder dans un premier temps les réglages par défaut sur DSS ( à partir de 7mn15) Le hic est quand le lance les premiers tests avec mes fichiers RAW, j'ai une image INEXPLOITABLE ( voir pièces jointes) C'est vraiment une question de débutant mais les settings de base sur DSS semblent permettre d'avoir un bon fichier master pour débuter une retouche sur Photoshop. Je n'ai aucune idée d'où vient ces rendus bizarres. Je me suis rendu compte que javais changé les ISO pour mes flats (par rapport aux images brutes en RAW), cela peut avoir une incidence ? J'ai fait un test sur DSS avec et sans les flat Quels autres infos je peux vous donner ? Ci joint une photo sortie de DSS avec et sans les flats et l'image brut en RAW D'avance merci pour vos retours David
  23. Bonsoir, Comme déjà mentionné sur le forum, j'ai utilisé Sequator pour empiler des images d'un paysage nocturne. Pour le ciel, le résultat semble satisfaisant. Mais j'ai un soucis de qualité avec le premier plan: mauvaise colorimétrie (trop de verts), textures un peu baveuses, pixels de défaut rajoutés par le logiciel. J'ai pourtant appliqué un masque le plus précis possible. Quelqu'un pourrait-il me donner son avis pour éviter ces problèmes de premier plan dégradé ?? Merci d'avance ! Gaël
  24. Bonjour, voici mon premier post ici. Une photo de début août avec ma fille. N'hésitez pas à critiquer.
  25. Dans le massif de l'Esterel entre Cannes et Fréjus il existe un petit paradis qui est magnifique pendant la journée avec ses rochers rouges, ses buissons verts et la mer bleue et pendant la nuit il est un peu à l'abri de la pollution lumineuse de la riviéra. Sur ces photos le paysage est éclairé par la lumière de Cannes reflétée par des nuages sur la gauche. Comme quoi la pollution lumineuse n'a pas que du mauvais Staring At The Sea by jean-paul mission, sur Flickr Standing On A Beach by jean-paul mission, sur Flickr Le gros point lumineux c'est Jupiter; le point un peu moins brillant à gauche de la voie lactée c'est Saturne. Pour les détails techniques, Canon 6D la première a été faite à 24 mm f:2.0 en fusionnant 2 images: une à 6400 Iso 15" f:2.0 pour le ciel et une à 800 Iso 120" pour réduire le bruit sur le premier plan. La seconde a été faite à 16 mm f:3.5 Iso 10000 20" en "stackand" 9 images pour réduire le bruit global avec Stary Landscape Stacker
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.