Search the Community

Showing results for tags 'Tech'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Bienvenue sur le forum
    • Webastro
    • Présentation
    • Sites
  • Les sciences
    • Actualité
    • Astronautique
    • Astronomie & Astrophysique
    • Logiciels
    • Les métiers
    • La médiathèque
    • FAQ Astro
  • Le coin des observateurs
    • Support débutants
    • La communauté de l'astro
    • Le matériel
    • L'actualité du ciel
    • Observation visuelle
    • Observation en Visuel Assisté
    • Astrophotographie
    • L'astro autrement
    • Le Soleil
  • Discut'
    • Science
    • Quizz, Jeux, détente
    • On fait une pause
  • Linux et astronomie's Software
  • Linux et astronomie's Raspberry, Tinkerboard, etc...
  • Linux et astronomie's APN et autres matériels
  • Paysages de nuit's Tutos et Astuces
  • Paysages de nuit's Matériel
  • Paysages de nuit's Questions traitement
  • Paysages de nuit's Photos
  • L'impression 3D en astronomie's Discussions générales
  • L'impression 3D en astronomie's Logiciels de conception 3D
  • L'astronomie vintage !'s Discussions générales
  • L'astronomie vintage !'s Restauration de matériels anciens
  • L'astronomie vintage !'s Photos de vos antiquités !
  • L'astronomie vintage !'s Le vintage sur le terrain
  • L'astronomie vintage !'s Intruments anciens, catalogues et documentations diverses
  • Jumelles et petits instruments's Matériels
  • Jumelles et petits instruments's Les cibles et programmes
  • Jumelles et petits instruments's L'astronomie nomade croa
  • Jumelles et petits instruments's Généralités et discussions.
  • Achat groupé's Achats
  • Météo's Sujets

Categories

  • Files
  • L'impression 3D en astronomie's Banque de fichiers 3D

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.

Product Groups

  • Association Webastro
  • Mug Webastro
  • Posters
  • Autres Goodies

Calendars

  • Communauté
  • Lancements spatiaux et événements de l'ISS
  • Paysages de nuit's Évènements

Categories

  • Astronomie générale
    • Histoire de l'astronomie
  • Astronomie amateur
  • Astrophotographie
  • Observation en Visuel Assisté
  • Observation
    • Keskifovoir
  • L'astro autrement
  • Les bricoleurs
  • Logiciels
  • Les différents matériels
  • Tests de matériel astro
    • Les télescopes
    • Les lunettes (apo, achro, etc...)
    • Les montures
    • Oculaires
    • Les jumelles
    • Les filtres (visuel et astrophoto)
  • Médiathèque
    • L'Univers Express
    • Jeux
  • Fiches pratiques
  • Les fiches techniques

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Résidence


Intérêts


Occupation


Matériel


Site Web


A propos de vous

Found 1,964 results

  1. Bonjour tout le monde ! Je me suis dit que j'allais faire comme pour Siril et faire un poste à part pour annoncer la nouvelle version ! Donc voilà après presque 3 mois de boulo nous ( @patdut et moi ) vous présentons la nouvelle version de la NAFABox ! La 3.2. LE lien : https://github.com/Patrick-81/NAFABox Vous pouvez y retrouver toute les infos, tuto et images disques pour la NAFABox. Les nouveauté : - Vous pouvez utiliser NoMachine (concurrent de VNC plus complait) - Vous avez accès à la dernière version de Oacapture et Oalive ( logiciel d'acquisition rapide) - Les images toutes faites mis à votre disposition ont tout ce qu'il faut d'installer pour utiliser un RTC (afin de garder l'heure). Vous avez plus qu'à le brancher. - Plus grand compatibilité avec les périphériques externe. - Dernière version des différents logiciel. - Passage de Ubuntu Xenial ( 16.04LTS) à Ubuntu Bionic (18.04LTS). - Les script NAFABox prenne maintenant en charge les architectures amd64/x86_64, arm32/armhf/armv7 et arm64/aarch64/armv8 - Prise en charge officiel du Raspberry PI 3b+ - Nouveaux système de hotspot wifi pour une plus grande fiabilité et performance. Ce qu'il reste a faire : - Finir d'écrire l'aide en ligne ( avec @Argonothe et sur le Github). Comment vous pouvez nous aider : - Vous pouvez a tout moment proposer votre pierre à l'édifice pour ajouter ou corriger des fonctionnalité - En remontant des bugs sur le Github ( en créant une" issue") - En proposant un logo NAFABox - En créant un nouveaux fond d'écran NAFABox - En créant des images d'icones pour les application NAFABox - En hébergeant les images disques NAFABox sur votre serveur en public - En mettant un petit message de remerciement ! - En imaginant la suite .... Mon petit doigt me dit que @patdut à des truc en plus à annoncé par rapport à la NAFABox !! rester à l'écoute ! Lien des images pour la 3.2 : https://share.obspm.fr/index.php/s/oGtH7pbD9ZsyTTG EDIT : Lien du tuto pour le hotspot Wifi sur Tinkerboard ( et autre carte avec Armbian) : https://github.com/Patrick-81/NAFABox/blob/master/ConfigTinker/Install_Hotspot_Armbian.md L'image pour les raspberry 3b/3b+ est sortie !
  2. pyrou61

    Dithering ??

    Bonjour, Quelqu'un peut-il m'expliquer simplement ce qu'est le dithering ?...j'ai des trames verticales lors de l'empilement des photos. Y-a-il un logiciel de post-traitement qui le supprime ou tout du moins l'atténue ? J'ai vaguement compris qu'il s'agissait de darks mal faits !!!??? J'utilise Siril 0.9.10 merci
  3. Salut à tous, J'ouvre un sujet pour faire part d'un pbm plutôt inquiétant avec mon A7S. Sur le peu d'images que j'ai pu faire cette année, j'observe des bandes horizontales partant de la gauche de l'image (image empilée et pré-traitée). En remontant sur des images plus anciennes, ces bandes apparaissent un peu poussant les curseurs, mais pas systématiquement, et elles sont plus ténues et plus ou moins au même endroit. Je ne m'en étais pas aperçu jusqu'alors, elles devaient être éliminées par extraction du gradient, et puis les images étaient prises dans de zones plus denses en étoiles et plus lumineuses car dans la VL, avec un ciel un peu meilleur aussi. Mais sur les dernières en date, comme sur l'exemple suivant, ces bandes persistent malgré de multiples tentatives d'extraction du gradient. Bon il faut aussi dire que j'ai pris ces images avec un ciel un peu pourri et pas mal de PL... J'avais déjà vu des retours à ce niveau sur Cloudy avant d'acheter mon A7s, mais sans trop y prêter attention --> ici si vous êtes motivés pour un peu de lecture shakespearienne Apparemment ça pourrait être fortement associé aux flats. Bon et comme je suis une bille qui ne sais que prendre des photos, je sollicite un peu votre aide et vos conseils, possesseurs d'A7s ou juste astrams éclairés et avisés Une des images en question J'ai juste fait une extraction de gradient automatique (à oui je précise que j'utilise PI, au cas où) et une STF poussée.
  4. Astronoseb

    Votre avis m'interesse

    Bonjour, Je suis nouveau sur ce forum. J'ai beaucoup partagé ces derniers temps sur un autre forum : celui du visuel assisté, et petit à petit je me suis lancé dans des prises d'image à plus longue pose qui sorte un peu du VA classique. J'aimerai modestement partager sur ce post mes débuts, afin de recueillir vos avis éclairés sur mes photos et pouvoir grâce à vous progresser en astrophotographie. Mon matériel: C8 (acquis en août 2018) + EQ6-R (recensement acquis: avril 2019) + Camera Atik infinity. Autoguidage LUNETTE GUIDE ALTAIR-ASTRO 60mm + Caméra Altair-Astro GPCAM-3 224 couleur. Pas de filtres (pour le moment) J'ai dernièrement tenté une première prise de vue de M51 en 15 x 1min en bin1 avec autoguidage. Traitement avec 5 darks et offset sous pixinsight. Et j'aimerai donc avoir votre avis et vos conseils pour m’améliorer. Merci à tous pour votre aide... Astronoseb
  5. racdavnathewe

    Prétraitement avec PI

    Bonjour à tous, Faute de temps, je retraite de vieilles images. Au niveau du prétraitement lors de la calibration des brutes avec PI, le coefficient k0 est fluctuant. Sur certaines images (la majorité) il est au voisinage de 0.9, sur d'autres, il est de 0.1, 0.6 ... Les brutes sont toutes de la même série et faite le même jour. D’où cela peut-il venir? J'en appelle à l'aide des spécialiste de PI? En pièces-jointes, les paramètres de la calibration et les log de PI. En vous remerciant log.txt
  6. Bonjour, Afin de libérer l'espace du forum Astrophoto en vidant les sujets épinglés, je propose de commencer à regrouper les tutoriels. Ce sujet sera une première centralisation avant que tout ne soit proprement mis dans la Noctua. Noctua: Astrophotographie Tuto: Débuter en astrophoto avec un simple boitier et trépied !!!! Tuto: Débuter en astrophoto avec une monture équatoriale motorisée Tuto: créer une animation solaire, c'est facile ! Tuto: de la prise de vue au peaufinage d'une belle mosaïque ! Précédent sujet de regroupement
  7. Bonjour tout le monde ! Je lance cette conversation pour essayer de centraliser les conseils, expériences sur les périphériques et accessoires que vous vous servez sur la NAFABox. Ça me permettra de compiler ça dans une page d'aide sur le Github. Par exemple on parlera de : carte SD, hub USB, GPS, rtc, alimentation, power bank, .... A vos clavier !
  8. Chani11

    Un défi technique ...

    Bonjour, J’ai un petit problème à vous soumettre, auquel je n’arrive pas à trouver de solution. Celle ou celui qui pourra résoudre ce problème aura mon éternelle reconnaissance. Depuis quelques mois, impossible de faire une MES propre. Si je mets la polaire bien à l’heure dans la cible du viseur polaire, alors je ne la vois plus à l’oculaire du Newton 32mm (champ = 2.24°). Pour la voir, je suis obligé de descendre (en latitude) la polaire sous la cible, et bien entendu la précision de visée ensuite n’est pas top, et après un retournement, je suis carrément dans les choux, même avec un alignement sur trois étoiles (ce que je fais toujours de toute façon). Avant (depuis 2016) j’avais toujours une excellente précision et je ne me servais même jamais du chercheur. Alors je ne comprends pas ce qui a changé. Ce dont je suis sûr : - La base est parfaitement horizontale dans toutes les directions (avec un grand niveau à bulle), de même que la verticalité de l’axe d’AD pour le point de départ. - J’ai vérifié le bon centrage du viseur polaire, le point fixé ne bouge pas d’un poil lors de la rotation à 360° de l’axe AD. - La monture sort de révision de chez Pierro mais ça le faisait avant. - La monture n’a subit ni choc, ni torsion quelconque - C’est exactement la même chose avec la lunette 80, donc la platine, les anneaux et l’instrument sont hors de cause. - J’ai inversé le montage de l’instrument sur la tête de la monture, pareil. Figure du viseur polaire. A 19h30, la polaire doit en ce moment être positionnée à 3h (point bleu). Si je la mets là, elle est invisible à l’oculaire. Si je fais la MES avec le chercheur, je suis totalement dans les choux. La ligne jaune représente la ligne au dessus de laquelle je ne vois plus la polaire dans l’oculaire. J’ai testé différentes positions (x), dont celle juste à l’aplomb de 3h, sans résultats valables. La position « o » est la moins pire, mais je n’ai pas la troisième étoile de l’alignement après retournement, je la fixe au chercheur. De toute façon, après le pointage est assez mauvais. Voilà où j’en suis, l’erreur est tout de même énorme. J’espère que vous aurez une idée Merciiiiiiiii
  9. Bonjour, comme mon guidage commence à fonctionner, j'allonge les poses, et donc je fais des darks plus longs. mais surprise j'ai des zones lumineuses sur les coins droits haut et bas sur mes darks 300 sec, et même sur la gauche, comme une sorte de vignettage j'ai revu toutes les éventuelles lumières parasites, bien colmaté toutes les entrées de lumière dans le tube (newton 200x800), autour du po et via le primaire, ça ne change rien. je vais tester caméra hors PO et avec un bouchon pour voir. mais quelqu'un aurait il déjà eu ça ? et quelles idées auriez vous sur l'origine de ce pb ? et les solutions ? PS : en revoyant mes darks 60sec on peut voir que c'est déjà légèrement présent, mais en allongeant les temps ça devient flagrant. Merci, Bernard
  10. scorpius

    Capture ISS et focale

    Bonsoir, depuis quelques temps, je pratique l imagerie sur l ISS, j ai donc plusieurs setups, en ce moment la météo est vraiment capricieuse donc cela est pénible de prévoir un transit alors on prépare des calculs en vue de prises futures. Voici ma question: j ai dernièrement fait un transit avec mon canon1100d en mode vidéo, l iss c est un moucheron!! focale 600mm j avais un soleil complet dans le capteur avec mon systeme de barlow adaptative. avec un scope de 200 mm et toujours l apn 1100 d, plus un barlow X2, ce qui monte à 2000mm, il va me manquer deux petits bouts haut et bas.Comme l iss passe d ouest en est c est pas génant d après vous, en mode rafale, je devrais quand même avoir une ISS plus grande non? vidéo bruno
  11. Salut, Je possède actuellement un A7SII que j'utilise avec un Samyang 135 F/2 sur un tracker mécanique Omegon Mini Track LX2. J'obtiens un tracking convenable sur 30 secondes avec cette focale, ce qui est amplement suffisant avec ce capteur à 3200 iso. Je suis dans un ciel Bortle 5-6 Le plan est de transitionner doucement vers l'imagerie mono. Je me suis arrêté sur une ASI 183 mono refroidie; j'achèterai plus tard une vraie monture et un RASA 8. Les pixels de 2.4 microns, la résolution de 20MP, m'offreront un échantillonage correct à 1.2", et un guidage aisé à 400mm. Mais pour l'instant, je ne peux acheter que la caméra et les filtres + tiroir (pas de roue car le RASA ne peut pas en accueillir) + un ASIAIR et un petit powerbank. Ma question est, pourrai-je utiliser cet IMX183 avec le Samyang F2 sur le Mini Track? Cela pourrait faire un petit setup portable très versatile et confortable. En d'autres termes, y aura-t-il assez de signal pour imager en HSO et LRGB avec des subs de 30s sur mon tracker? Merci, Laurent
  12. Fli

    Avis brute !

    Bonjour, J'ai envoyé des photos mais sur un autre fil, je n'ai pas eu de réponse. En résumé, j'en appelle juste à une critique simple sans lancer de débat, d'un fichier brut, quels sont les défauts de prise de vue que vous voyez ? Avec bienveillance svp je débute...je ne suis pas content de mon résultat, mais j'ai du mal à identifier les erreurs, surtout sur la finesse des étoiles...avec votre expérience, qu'est ce qui cloche? Je ne trouve pas moi même les défauts après plusieurs tests et j'aimerais optimiser les rares bons moments propices en nomade. autre question : Il me semble avoir vu une mise en place d'un échange de fichiers bruts pour des gens qui voudraient bien les traiter ? J'ai une image finale de 52x60s (avec darks,flats,offset) ,j'aimerais savoir si cela existe? (dans le cas ou mon exemplaire de fichier brut join n'est pas "irrécupérable" en qualité. Quel conseil pour l'acquisition d'un logiciel de traitement photo? Je n'aime pas trop le principe d'abonnement...en pj le fichier brute NGC7000 Appareil Nikon D5200 Astrodon. Objectif vivitar 200mm f3.5 60s à 3200 iso sur monture SA. et une petite en souvenir de mon nomade ! Je vous remercie d'avance pour vos conseil qui m'encouragent et me font avancer..et je n'envisagerai pas l'achat d'une lulu avant de maitriser un peu plus les bases en grand champs avec des obj. ! Fli DSC_0228.NEF
  13. Bonjour à tous, J'ai une AZEQ6, j'autoguide avec une lunette de 80/400 et une ZWO 120mm J'image avec un newton 200/800. Voici mes erreurs RMS quand le ciel est sympa. Comme vous pouvez le constater l'axe dec est nickel, la MES est très bonne, il ne bouge presque pas. Je n'arrive pas à être aussi bon en AD. La différence de RMS génère des étoiles en grain de riz J'ai essayé le PEC sans résultat (car à chaque fois que je mesure (sur 30mn) mon erreur périodique, celle-ci varie ?? bref j'ai laissé tombé cette voie. Est-ce possible de faire mieux en AD (démonter la monture, nettoyage, graissage) ? Y arrivez-vous ? Quand le ciel est moins bon, je suis vers 0.5''/0.7'' end AD et 0.4''/0.5'' en DEC, j'ai très rarement la même valeur. Merci.
  14. Voici un petit thread qui permettra, je l'espère, de suivre mon évolution depuis les débuts en astrophoto avec du matos très modeste à savoir : - Skywatcher 150/750 - EQ3-2 - Kit motorisation double axe Alors j'ai tenté de faire sans moteur (cf ici : https://www.webastro.net/forums/topic/172567-astrophoto-sans-monture-motorisee/ ) Et j'me suis aperçu par moi-même que c'etait de la merde en barre, mais je voulais essayer quand même 😅 Donc je commande un kit motorisé et au cas où, j'achète celui avec le port ST4, si jamais j'ai envie d'autoguider un jour (kit avec la raquette rouge https://www.maison-astronomie.com/4769-large_default/moteur-double-axe-eq-3-2-cg4.jpg) Je précise parce que ça a toute son importance, vous verrez après. Les moteurs sont comme le kit basique, à savoir que ça fait un peu cheap et pas très solide, on verra dans le temps. Je suis le manuel (in english) : Je monte le moteur de déclinaison et je m'aperçois que c'est pas trop ajusté et que le connecteur est pas super rectiligne ... bon on verra j'me dis Ensuite, le moteur d'AD avec un p'tit embrayage en plastoc (le même que l'autre kit j'vous dit). Je met le truc sous tension et là j'entend un ronronnement (le moteur de suivi) que je trouve un peu bruyant, je ne sais pas si c'est normal d'ailleurs qu'il fasse ce bruit ... Et je commence mes essais, avec une nuit limpide devant moi 🤗 Mise en station un peu plus appliquée que d'habitude et puis je pointe le plus brillant que je vois pour faire des tests : Arcturus Les débuts sont marrants pasque j'ai pas l'habitude avec l'appareil photo : faut faire le point avec l'écran, je pointe le téléscope ou je veux, l'ecran de l'appareil s'eteint .... bref je commence déjà à me dire que cette nuit va etre épique (elle l'a été ...) je tente 30 sec de pose juste pour voir, le résultat est moyen mais ça a un style lol Je trouve ca correct pour ma 1ere photo. La suite l'a été beaucoup moins, j'ai testé quelques modifs d'isos puis j'ai cherché à pointer le triplet du lion juste en face pour "voir" Ben j'ai pas été décu, filé sur filé ... je ne comprenais pas, j'ai tout testé depuis 10sec de pose jusqu'à 2 min filé, filé filé ... j'ai testé tous les boutons mais rien à faire 😭 J'ai revérifié la mise en station ! nickel ! l'équilibrage, nickel aussi ! Bon j'ai au moins trouvé le triplet LOL : C'est beau hein ! 😥 🤪 J'ai tenté M51 en me disant que c'etait plus haut sur l'horizon, pour voir si le moteur réagirait différement : bon je l'ai même pas trouvé mais ca devait etre les nerfs lol pasque filé , filé, filé .... 😩 J'ai fini par tout ranger, frigorifié pasque ça caille sévère en ce moment qd meme, je sentait presque plus mes orteils ... putain ça se mérite ! En me couchant, je me disait que le kit repartirait directos par la poste dès lundi matin ! Mais ya un truc qui clochait, je ne comprenait pas pourquoi ca merdait donc ce matin je reprend mon kit, je vérifie tout, je regarde le manuel et là un putain de déclic : ce con de manuel a inversé les câbles de déclinaison et d'AD donc j'ai passé ma nuit à faire du suivi en déclinaison à cause de ce con de manuel 😡 Donc pour ceux qui achètent ce kit, gros bémol sur les branchements, réfléchissez en raccordant tout, ne suivez pas le manuel ! De mon côté, dès qu'une nuit correcte se représente, je ressors tout, je sens que je vais bien me marrer 😋
  15. Bonsoir à tous, ça fait un petit moment que je le promets, donc ça y est, je m'y mets enfin... Voici donc mon : TUTORIAL pour le traitement complet d'une image APN avec les scripts SIRIL et PHOTOSHOP Idéalement ce tuto est optimisé pour les possesseurs de Sony A7S, mais peut également servir à tout possesseur d'Appareil Photo Numérique. Je ne prétends pas que ce tuto est le meilleur, je ne prétends pas être un cador en traitement, c'est ma petite cuisine, qui me permet d'être satisfait du résultat après moult tâtonnements Cette cuisine c'est pas de la gastronomie 3 étoiles, mais c'est pas non plus le Kebab ou le Big Mac du coin. On va dire que c'est ma cuisine au beurre de Normandie à moi ! Et comme dirait mon humoriste préféré "Si dieu a créé des vaches en Normandie, c'est parce que là-bas les gens cuisinent tout au beurre" Bien évidemment ya mieux, bien évidemment certains vont y trouver à redire, n'hésitez pas, si ya plus simple et plus efficace, je suis preneur. La version PDF en ligne de ce tutoriel est disponible ici : http://www.astrosurf.com/colmic/Traitement_SiriL/Traitement_complet_APN_SiriL_Photoshop.pdf Ce tutoriel vous permettra : de pré-traiter vos images APN avec retrait des darks, flats et offsets sous SiriL de façon automatique à l'aide des scripts de réaliser un premier traitement sous SiriL (étalonnage des couleurs, ajustement de l'histogramme, retrait du gradient, etc..) de réaliser un second traitement un peu plus poussé sous Photoshop afin de faire sortir les tripes à votre image finale, ceci grâce aux scripts Astronomy Tools et Troy's Astro Logiciels nécessaires : SiriL 0.9.9-64 bits pour Windows à télécharger ici : https://free-astro.org/download/Install_SiriL_0_9_9_64bits-2_EN-FR.exe Un Photoshop quelconque, valable depuis CS2 (qu'on peut trouver gratuitement et légalement sur le web) jusqu'aux dernières versions CC en date. Ici j'utilise CS5 qui n'est plus tout récent mais qui fait bien le boulot. les scripts Astr0n0my T00ls pour Photoshop : https://www.prodigitalsoftware.com/Astronomy_Tools_For_Full_Version.html (oui je sais c'est payant, donc soit vous payez 20$ pour l'avoir légalement, soit vous êtes débrouillards et au-dessus des lois et vous saurez le trouver ) les scripts Troy's Astro Actions pour Photoshop : http://troypiggo.blogspot.com/2010/11/troys-astro-actions.html Adresses et tutos utiles : Siril : https://www.siril.org/fr/ Les cours et tutos sur Siril : https://siril.linux-astro.fr/ Liste des commandes utilisables dans les scripts SiriL : https://free-astro.org/siril_doc-fr/#Available_commands Très bon tutos vidéo sur Siril : https://www.youtube.com/channel/UCL6_FyoBsia3FlnfdSDA0CA IMPORTANT AVANT DE COMMENCER : Si vous aviez une ancienne version de SiriL, il vous faut impérativement la désinstaller avant d'installer la 0.9.9, puis suivre à la lettre les recommandations du message d'avertissement qui s'affiche à la fin de l'installation de SiriL 0.9.9. Si SiriL 0.9.9 ne démarre pas une fois l'installation effectuée, essayez de fermer votre actuelle session Windows et d'en ouvrir une nouvelle (clic droit sur le menu Démarrer, puis Arrêter/Déconnecter puis Déconnecter) Si vous ne voyez pas de menu Scripts dans SiriL, la réponse se trouve au point 1. Pour installer les 2 scripts Photoshop ci-dessus, téléchargez les fichiers .ATN correspondants et double-cliquez dessus. Si vous avez changé le dossier de travail de SiriL (par défaut après installation dans \IMAGES ou \MES IMAGES selon votre version de Windows, ce qui correspond en réalité au dossier C:\USERS\VOTRE_NOM_D_UTILISATEUR\PICTURES), vérifiez bien que les 4 sous-dossiers BRUTES, DARKS, FLATS et OFFSETS se trouvent dedans. Si vous êtes sous Linux... ben vous êtes sous Linux et vous savez déjà vous débrouiller non ? Donc logiquement ce tuto ne va pas vous apprendre grand-chose Parce que j'aime bien le chiffre 7 Allez, vous êtes prêts ? Attendez, tout d'abord, parlons de notre séance de prise de vue. Avant de continuer à lire ce tuto, vous devriez avoir obtenu : un certain nombre d'images BRUTES, et donc ce qu'on appelle des RAW (fichiers .ARW sur Sony, .CR2 sur Canon, etc...) un certain nombre (entre 30 et 100, si possible un nombre impair) d'images d'OFFSET (toujours des RAW, cette fois prises dans le noir absolu et d'un temps de pose le plus court possible, par exemple 1/8000s au même ISO que les brutes) un nombre certain (entre 20 et 100, si possible un nombre impair) d'images de DARK (toujours des RAW, toujours prises dans le noir absolu mais cette fois au même temps de pose que les brutes, par exemple 30s, et au même ISO que les brutes) quelques (une trentaine me suffit amplement) images de FLAT (toujours des RAW, cette fois prises sous une lumière uniforme, par exemple à l'aide d'un écran à flat, ou de jour sur le fond de ciel, etc..., et au même ISO que les brutes). L'histogramme de ces images doit se situer environ aux 2/3 du maximum, à vérifier directement en visualisant l'histogramme de l'image après la prise de vue. Certains vont dire "oui mais on peut très bien faire des flats à un ISO différent des brutes". Je réponds "Mes scripts ne sont pas prévus pour gérer en supplément des offsets spécifiques aux flats avec un ISO différent". Dans ce cas, prévoir de modifier mes scripts ou d'utiliser des flats avec un ISO différent en étant conscient que ça peut foutre la grouille au niveau des résultats. Dans mon exemple ci-dessous j'ai utilisé : une lunette de 106mm de diamètre et 530mm de focale (F/5) une monture équatoriale motorisée sur les 2 axes une lunette-guide de 60mm munie d'un autoguideur autonome un APN Sony A7S, réglé sur 3200 ISO et 30 secondes de pose unitaire et obtenu : 189 images brutes des nébuleuses Pelican et North America (personnellement je trouve que 180 c'est le minimum de poses à faire sur les nébuleuses avec un A7S, à F/5, 300 étant un idéal) 13 darks de 30s à 3200 ISO (oui je sais, pâââââ bien, faites pas ce que je fais !!) 35 flats à 3200 ISO (bien !) 27 offsets à 3200 ISO (pâââââââ bien, sachant que des offsets c'est vraiment pas compliqué à faire !) (Bon en fait, pour le A7S on s'en fout un peu, il m'est arrivé de ne faire que 3 darks et 3 offsets et ça marche aussi !!) Voici pour information une image brute de 30s à 3200 ISO, comme ça vous voyez de quoi on part... et à quoi on arrivera Mise à disposition des fichiers bruts : Pour vous faire la main avec ce tuto, je vous ai mis en partage les fichiers RAW utilisés pour ce tuto (j'ai mis 40 brutes au lieu de 180, faut pas déconner quand même !! Ainsi que 13 darks, 13 flats et 13 offsets) Vous pouvez y accéder en les téléchargeant ici : http://www.astrosurf.com/colmic/Traitement_SiriL/ Téléchargez le fichier images_brutes.zip et dézippez-le dans votre dossier \Images J'ai également mis en partage le fichier Resultat.fit (issu du pré-traitement et de l'empilement cette fois des 189 brutes). Alors on commence... par déposer ses images au bon endroit... Déposez vos images dans les dossiers correspondants : Copiez vos images brutes dans le sous-dossier brutes du répertoire de travail de Siril (donc par défaut dans \IMAGES\BRUTES) Copiez vos darks dans le sous-dossier darks du répertoire de travail de Siril (donc par défaut dans \IMAGES\DARKS) Copiez vos offsets dans le sous-dossier offsets du répertoire de travail de Siril (donc par défaut dans \IMAGES\OFFSETS) Copiez vos flats dans le sous-dossier flats du répertoire de travail de Siril (donc par défaut dans \IMAGES\FLATS) Puis on va lancer le script de pré-traitement des images avec SiriL (calibration, alignement, empilement)... Démarrez SiriL (normalement une icône SiriL s'est installée sur le bureau Windows) : Pour le A7S : Cliquez sur le menu Scripts puis choisissez le script Pre-traitement_APN_AvecDrizzle_AvecCorrectionCosmetique. Nota : pour le A7S j'utilise systématiquement l'option Drizzle qui va artificiellement augmenter la taille de l'image d'un facteur 4 (l'image sera 2x plus grande en largeur et 2x en hauteur). Cette option est bien utile pour les petites focales car les pixels du A7S sont très gros (presque 9µ) et on obtiendra alors une meilleure résolution. Cette option est néanmoins très gourmande en ressources et bien plus lente que le pré-traitement classique. Pour les autres APN : vous pouvez tester avec et sans Drizzle pour vous faire une idée de son apport. Nota : La correction cosmétique permet de supprimer les pixels défectueux dans l'image. Commentaire de Cyril à ce sujet : "Cette correction cosmétique là, celle rajoutée dans certains scripts, n'utilise pas le master dark pour trouver les pixels déviants. Elle fait une détection automatique à partir des statistiques de l'image." En gros, c'est généralement mieux avec que sans... mais parfois c'est pire Donc là aussi c'est à tester avec et sans pour se faire une idée. Le script est lancé... On peut alors au choix : moins de 100 brutes : rester devant l'écran, ouvrir son navigateur préféré, et mater quelques vidéos de Jackie & Michel avec un rouleau de Sopalin à portée de main de 100 à 300 brutes : aller manger un morceau et boire un coup, regarder un épisode de Battlestar Galactica, ou honorer Madame (si pas de migraine) plus de 300 brutes : aller se coucher, et attendre le lendemain matin pour la suite Nan je déconne !!! En réalité, tout va dépendre de : la puissance de votre ordi, de la taille de sa RAM, du type de disque dur (SSD fortement recommandé), etc.., mais aussi de la taille des fichiers de vos images brutes (traiter des images de 12Mpixels c'est bien plus rapide que de 42Mpixels !), bien évidemment du nombre d'images à empiler, et encore de l'option drizzle ou pas (compter 2x plus de temps avec drizzle). Pour mon exemple précis : sur un PC portable Gamer Asus ROG de 2015, i7 2.5Ghz, 32Go de RAM, CG GTX980 et SSD Samsung 1To, pour un script de pré-traitement APN Sony A7S de 12Mpixels avec Drizzle et correction cosmétique, pour pré-traiter, aligner et empiler les 189 images avec 13 darks, 35 flats et 27 offsets, il aura fallu très exactement 50 minutes et 37 secondes au total pour que le script se termine, soit effectivement un épisode entier de Battlestar Galactica (punaise c'est bien foutu quand même SiriL !!). On va maintenant récupérer l'image résultante de l'empilement... Cliquez sur le menu Fichier puis Ouvrir : Double-cliquez sur le fichier Resultat.fit : L'image devrait s'afficher dans les 2 fenêtres de visualisation (N&B à gauche et couleur RVB à droite). Bah quoi ???? Je vois rien, c'est quoi c'te binz ???? Calme, calme, pas taper... C'est normal car le mode d'affichage est en linéaire Dans la fenêtre de visualisation N&B, en bas de l'écran, sélectionnez Auto-ajustement : C'est mieux là non ? Bon il est l'heure d'aller dormir, je vous laisse ingurgiter cette première partie, et je continue dès demain soir Ah j'oubliais, pour toi là, le petit au fond à droite, oui toi là qui a lâché le tuto au niveau de Jackie & Michel... Bah tu peux arrêter hein, ya plus de Sopalin allez à demain pour la suite...
  16. tictactoc

    map objectif

    Quel est le meilleur moyen, de faire une mise aux point en cp, de qualité avec un objectif 70 ou 300 mm sur apn numerique ( canon eos 1000 )
  17. bonjour à tous Je suis tombé par hasard sur ce logiciel gratuit : NINA ou nighttime imaging 'in' astronomy lien : https://nighttime-imaging.eu/ est-ce que certains d'entre-vous ont des retours ou déjà testé (rien dans une recherche google : webastro + nina) ça semble un très bon logiciel de type APT, SGP, Ekos, avec une interface graphique bien soignée et simple à configurer - photo, roue à filtre, rotateur - map auto (focusing) - sequence - astrometry local ou internet avec API (compte gratuit) - alignement polaire (darv et/ou astrometry) - phd - méteo via openweathermap avec API ("plus besoin" de sonde) merci de vos retour
  18. Aïe, je plaide non-coupable, les prix sur Gear**** sont parfois trop tentants. Je suis tombé sur un tarif de 200€ port compris pour une anet e12. Reçue 5 jours plus tard, le colis est bien fait, je déballe sans délai. Le montage est d'une simplicité déconcertante. Elle est gigantesque, ma pauvre vieille Prusa i3 passerait à l'aise sous le support Z. Le boitier contenant l'alimentation, la carte de commande et l'écran est une vraie évolution, tous les câbles sont gainés jusqu'aux prises vissées. Malheureusement, côté extrudeur, hot bed, moteurs, buse, les connecteurs ne tiendront pas longtemps s'ils ne sont pas protégés. La fixation de la buse est médiocre, il faut démonter le ventilo pour accéder au réglage du serrage sur le rail X, pour un résultat qui est loin d'être convaincant. L'extrudeur type "Bowden" est donc séparé de la buse, et le filament est amené par un tube en téflon qui déstabilise la buse en fin de course à droite. J'ai choisi ce modèle pour le volume d'impression hallucinant (300X300X400) et les deux moteurs en Z qui assurent le respect de l'orthogonalité. Bon, pour l'instant, le moteur droit n'est pas dans l'axe, et refuse de monter au delà de 360mm, mais c'est une question de réglage. Par rapport aux modèles identiques à portiques alu, il n'y a pas d'écran tactile ( commande type Prusa i3), pas de reprise en cas de coupure, et pas de détecteur de présence filament. Honnêtement, ça ne me manque pas, j'ai vu beaucoup plus rustique. Après avoir collé le buildtak sur le plateau alu, et réglé la hauteur ( le plateau semble raisonnablement plat), je lance une impression de test avec le PLA livré dans le colis. Le résultat nécessitera quelques réglages ( je testerai avec mon filament habituel avant de bidouiller), mais c'est correct, malgré l'imprécision de la fixation de la buse. Je constate au passage la rapidité de chauffe de la tête et du bed (non isolé). Le bruit des ventilos de l'UC et du moteur d'axe Y est tel que je ne retrouve que difficilement le bruit type R2D2 des Prusa. La courroie Y est trop serrée et il faudra que je change les ventilos de l'UC. Au total, belle affaire pour une structure super rigide, un boitier intégrant toute l'électronique, une grande simplicité de montage. Un bricoleur rôdé aux Prusa y trouvera un vrai bonheur, un débutant part pour l'enfer. Il faut revoir la fixation de la buse d'extrusion et des moteurs en Z, protéger tous les connecteurs côté imprimante, vérifier tous les serrages et l'orthogonalité, et dans un deuxième temps, changer les ventilateurs d'origine si bruyants que ça frise le comique. Voili voilou, j’espère n'avoir pas été trop gonflant, à plus dans l'bus!
  19. xavier@cz

    Source de mon gradient?

    Bonsoir, je vais etre bref, j'ai traité une M101 il y a quelques jours. J'ai un p.. de gradient. Voila une série de copie d'ecran en ajustant les niveaux sous Siril.: A gauche avec un retrait en automatique boites de 50, separation 5 et degre 4 (2 ou 3 donne des trucs similaires sauf bien sur le 1). Après image pretraitées (mais les brutes c'est kifkif) en jouant sur le curseur des niveaux: A vue de nez, c'est circulaire, légèrement décéntre. Mais d'ou ça peut venir? Le matos: un Newton 150 f/d 5, son correcteur de coma (SW) et un Canon 6D. Bon ciel et bonne nuit, Xavier.
  20. Bonjour à tous Je souhaite raccorder ma station AAGcloudwatcher à mon installation astro (Nafabox sur tinkerboard S) via le réseau car la station météo est éloignée de l'observatoire. La société Moxa a développé une interface Linux pour le convertisseur série/Ethernet Nport 5110 mais j'ai une erreur lors de l'installation MOXA NPort Server Real TTY Driver Installation. System Information: Kernel 4.4.176-rockchip; Machine armv7l. =============================================================================== *********************************ERROR******************************** Unable to locate matching source for kernel 4.4.176-rockchip. Please install proper kernel-header/source or contact support@moxa.com. La hotline de moxa contactée, me demande d'installer le Linux Kernel headers pour ma version Mais j'ai de nouveau une erreur nafa@NAFABox:~$ sudo apt-get install linux-headers-$(uname -r) Lecture des listes de paquets... Fait Construction de l'arbre des dépendances Lecture des informations d'état... Fait E: Impossible de trouver le paquet linux-headers-4.4.176-rockchip E: Impossible de trouver de paquet correspondant à l'expression rationnelle « linux-headers-4.4.176-rockchip » E: Impossible de trouver de paquet correspondant à l'expression rationnelle « linux-headers-4.4.176-rockchip » Je suis preneur d'une idée pour me sortir de ce problème 😉 Merci d'avance Philippe
  21. Petitprost

    Asi 294MC Pro et Prism

    Bonjour , Ayant reçu l'Asi 294MC PRO j'ai profité du prêt d'un Laptop pour effectuer tous le process de l'acquisition /Map et Prétraitement /Traitement sur une version d'essai de Prism avant l'achat de la licence V10 Je me suis basé sur le tuto vidéo de Cyrill sur les APN me disant que cela doit être la même chose , https://www.youtube.com/watch?v=CSHXsZLakP8 Je précise que j'ai choisi le format Fits au lieu de CPA par commodité mais peut-être est-ce une erreur ? Voici mes paramétrages que j'avais chois : Je n'arrive pas à déterminer la matrice de Bayer car en ouvrant des brutes, elles sont en mono et la loupe ne montre pas de pixel de couleur . Si parmi vous il y a des utilisateurs de Prism avec capteur couleur je suis preneur de toutes remarques et conseils pour m'aider à avancer , je joins les fichiers d'une brute, des DOF Maitres et du résultat . https://we.tl/t-LbFyqTZtYa Merci Eric
  22. astrotophe

    Météo sur Webastro

    Bonjour, Ce sujet est pour faire remonter vos souhaits sur ce que vous souhaitez pour la météo de Webastro mais aussi si vous rencontrez des bugs ou des trucs bizarres.
  23. Prochainement sur vos écrans. Ouki To be continued Ouki
  24. Bonjour à tous, la semaine dernière j'ai reçu en test de la part de Skyvision une caméra Altair-Astro Hypercam 183M, en vue d'un achat. C'est ce modèle-ci : https://skyvision.fr/boutique/imagerie/camera/altair-hypercam-183m-v2-20mp-mono-ventilateur-de-refroidissement/ Toutes les infos techniques sont sur le site d'Altair-Astro : https://www.altairastro.com/product.php?productid=17075&cat=337&page=1 Un premier test rapide de Thierry Ruiz ici : https://skyvision.fr/nouvelle-camera-hypercam-183-mono/ Présentation et déballage de la caméra ici : Cette caméra possède le même capteur IMX183 monochrome que la Zwo ASI183MM à savoir : 5440 x 3648 pixels de 2.4µm soient 20 millions de pixels un capteur de 13x9mm (diagonale de 16mm) 17.5 images/seconde en mode full avec possibilité de faire du ROI à vitesse bien plus élevée images RAW 12 bits et vidéo SER 12 bits Voir le test de Christian Buil au sujet de ce capteur : http://www.astrosurf.com/buil/asi183mm/ Ses particularités : elle possède un ventilateur de refroidissement à vitesse variable (attention il n'y a pas de Peltier sur ce modèle) une sonde donne la température du capteur elle possède un dispositif de réduction de l'amp-glow (luminescence due à un composant électronique qui "rayonne" sur le bord du capteur) le hublot avant est traité anti-IR/UV elle est rose !! Elle est livrée avec : un nez 2 pouces avec filetage femelle M48 (filetage M42 femelle de base) un cable USB 3.0 de 1m50, le logiciel Altair-Capture qui permet de gérer les prises de vue, vidéo et même de faire du visuel assisté grâce à des fonctions d'empilement, suppression de dark et flat à la volée, une licence d'un an du logiciel Sharpcap pro. Son prix : 699 euros chez Skyvision. Dernière info de Skyvision : 2 nouveaux modèles sont dispo chez Skyvision : Le modèle PRO : https://skyvision.fr/boutique/imagerie/camera/hypercam-183m-pro-camera-dimagerie-astronomie-mono-20mp-4-go-ddr3-ram-refroidie-ventilateur/ Par rapport à la 183Mv2 que j'ai testée, elle possède un buffer de 4Go utile en planétaire. 779 euros Le modèle PRO TEC COOLED : https://skyvision.fr/boutique/imagerie/camera/hypercam-183m-pro-tec-cooled-camera-dimagerie-astronomique-mono-20mp-4-go-de-ram-ddr3/ c'est le modèle refroidi par Peltier, là aussi avec 4Go de buffer. 1260 euros J'ai donc profité d'un week-end prolongé dans la Drôme du 4 au 7 octobre pour tester cette caméra sur ma FSQ106. En planétaire, notamment en lunaire, l'IMX183 a déjà fait ses preuves, voir les belles images de Gérard Thérin par exemple. Ici je me suis concentré sur le ciel profond, en poses longues mais aussi en poses courtes pour faire plaisir à Albéric Je vous joins les FITs des images réalisées ici, comme ça vous vous ferez une idée vous-mêmes : http://www.astrosurf.com/colmic/Altair183M/ Matériel utilisé : FSQ106, diamètre 106mm, focale 530mm, au foyer (F/5) mais également avec le réducteur 0.73x (F/3.6) Monture EM200 sans autoguidage pour toutes les images visibles ici. un petit Tablet-PC HP avec un port USB3.0 sous W10 pour piloter la caméra la caméra Altair Hypercam 183M non refroidie le logiciel Altair-Capture SiriL pour l'empilement des images Avec la FSQ106, à F/5 l'échantillonnage sur cette caméra est de 0.93" d'arc par pixel et de 1.3" d'arc par pixel avec le réducteur 0.73x. La turbulence atmosphérique limite la résolution de nos images en pose longue au mieux à 1,5" d'arc dans nos contrées, ce qui correspond à la résolution théorique d'une lunette 80ED ! l'échantillonnage est donc presque parfait pour les focales que j'utilise. Place aux tests... Voici tout d'abord un dark de 90s à gain 25 (sur une échelle de 5 à 50 dans Altair-Capture, soit un gain à environ la moitié du max). Les seuils ont été poussés pour mettre en évidence l'amp-glow La fit : http://www.astrosurf.com/colmic/Altair183M/dark_90s_g25-0043.fit On voit l'amp-glow à droite de l'image, mais on ne le voit pas sur les brutes des images ci-dessous. Seul un dark avec les seuils poussés le mettent en évidence. Cet amp-glow se retire donc parfaitement avec les darks comme vous allez le voir sur les images suivantes. En poses courtes, j'ai réalisé une vidéo .SER de 5s de pose contenant 20 images identiques à celle-ci (toujours à gain 25). Le SER (757Mo) : http://www.astrosurf.com/colmic/Altair183M/M27_5sx20.ser Une brute en fit : http://www.astrosurf.com/colmic/Altair183M/m27_5s-0002.fit FSQ106 au foyer F/5, aucun dark, flat ou offset. L'empilement de 2 SER combinant 30x5s donne ceci (uniquement alignement + empilement sous SiriL, pas de dark). A noter qu'une inversion miroir se produit sur les brutes, je ne sais pas pourquoi. D'ailleurs c'était déjà le cas sur l'ASI1600. Il faut donc penser à cocher la case "inversion miroir horizontale" pour récupérer l'image dans le bon sens. Une image de NGC7331 + le quintet de Stephan, à F/5, gain 25, 15x60s soient 15 minutes de pose Pas de darks ni offset ni flat. En poses longues cette fois, voici quelques images de 90s à F/3.6, toujours à gain 25... Retrait de 15 darks de 90s. Aucun refroidissement si ce n'est le ventilateur en vitesse rapide, température extérieure : autour de 12°c une bonne partie de la nuit. M31, 10 poses de 90s soient 15 minutes : M33, 24 poses de 90s soient 36 minutes : M52, 10 poses de 90s soient 15 minutes : M42, 7 poses de 90s soient 10 minutes : Voici maintenant un comparatif avec l'ASI1600. NGC6946 prise à la FSQ106 à F/5, ASI1600 : 39x90s soient 59 minutes de pose, gain 200, filtre L, refroidissement par Peltier à -15°c, 40 darks Une brute en Fit : http://www.astrosurf.com/colmic/Altair183M/ngc6946-90s_ASI1600.fit Et NGC6946 à l'Altair 183M à F/3.6 qui donne sensiblement le même rapport de grandissement. 20x90s soit la moitié par rapport à l'ASI1600 (mais à F/D=3.6 contre F/D=5 pour l'ASI), refroidissement par ventilo (temp. 12°c), gain 25, 15 darks, aucun filtre. Une brute en fit : http://www.astrosurf.com/colmic/Altair183M/ngc6946-90s_Altair183M.fit Conclusion personnelles : Je suis enchanté par cette Altair Hypercam ! Pour une caméra non refroidie à 699 euros, on peut déjà bien s'amuser et entrer de plein pieds dans le monde de la CCD astro (en l'occurrence Cmos pour celle-ci !). Cette caméra possède des petits pixels qui sont tout indiqués pour la faible focale de ma lunette. Elle me permet d'aller tâter des galaxies inaccessibles avec mon A7S par exemple à cause de ses pixels de 9µ. Les résultats vont au-delà de mes espérances, l'amp-glow est invisible et le bruit de lecture comme le bruit thermique sont très contenus. Le logiciel Altair-Capture est très simple d'utilisation et permet l'empilement à la volée, ce qui ravira les fans de visuel assisté J'hésitais entre la version refroidie (à 1260 euros) et celle-ci, je pense que ce modèle répond parfaitement à mon besoin pour 560 euros de moins L'affichage de la température du capteur est très utile pour déterminer la température des darks à utiliser. On pourra alors se préparer une banque de darks à différentes températures. Le ventilateur intégré ne génère aucune vibration et doit être bien pratique surtout en solaire. J'essaierai dans les semaines qui viennent de faire quelques images en planétaire et lunaire pour achever le test... A suivre... Un grand merci à Sébastien de Skyvision pour le prêt de la caméra
  25. Bonjour à tous, comme promis la semaine dernière, voici les résultats de mes tests de la version refroidie de la 183M, pendant une semaine dans la Drôme. Comme pour la 183M, cette version m'a été prêtée par Skyvision pour test. Pour rappel, le test réalisé précédemment sur la 183M : Cette caméra possède le même capteur IMX183 monochrome que la Zwo ASI183MM à savoir : 5440 x 3648 pixels de 2.4µm soient 20 millions de pixels un capteur de 13x9mm (diagonale de 16mm) 17.5 images/seconde en mode full avec possibilité de faire du ROI à vitesse bien plus élevée images RAW 12 bits et vidéo SER 12 bits Voir le test de Christian Buil au sujet de ce capteur : http://www.astrosurf.com/buil/asi183mm/ Ses particularités : elle possède un ventilateur de refroidissement à vitesse variable elle possède un module Peltier pour le refroidissement du capteur capable de descendre à -45° sous l'ambiance le hublot de protection est entouré de résistances chauffantes pour éviter la buée une sonde donne la température du capteur elle dispose de 2 sorties USB2.0 permettant de piloter roue à filtres et caméra de guidage par exemple elle possède un dispositif de réduction de l'amp-glow (luminescence due à un composant électronique qui "rayonne" sur le bord du capteur) elle dispose de 4Go de mémoire DDR3 bien utiles en imagerie rapide le hublot avant est traité anti-IR/UV elle est de couleur fuchsia (oui je sais, on m'a dit qu'elle était pas vraiment rose !!) Elle est livrée avec : un nez 2 pouces avec filetage femelle M48 (filetage M42 femelle de base), un cable USB 3.0 de 1m40, une cartouche de dessicant interne et une de rechange, un bloc d'alimentation 220V/12V pour le refroidissement, le logiciel Altair-Capture qui permet de gérer les prises de vue, vidéo et même de faire du visuel assisté grâce à des fonctions d'empilement, suppression de dark et flat à la volée, une licence d'un an du logiciel Sharpcap pro, en option, une valise renforcée type Pelicase à 30 euros. Son prix : 1260 euros chez Skyvision. La semaine dernière j'ai profité de 4 nuits claires dans la Drôme entre le 30 mars et le 7 avril pour tester cette caméra sur ma FSQ106. Là encore je me suis concentré sur le ciel profond, en poses longues uniquement. Matériel utilisé : FSQ106, diamètre 106mm, focale 530mm, au foyer (F/5) Monture EM200 avec pilotage depuis Skyfari via module bluetooth SkyBT Autoguidage à l'aide d'une caméra Altair GPCam 290M derrière un diviseur optique ZWO AOG, pilotée par PHD2, pour toutes les images visibles ici. PC portable ASUS Gamer pour piloter les caméras, la roue à filtres et le focuser la caméra Altair Hypercam 183M Pro Tec le logiciel SharpCap pro 3.2 en mode live-stacking avec gestion du dithering SiriL 0.9.11 pour l'empilement des images Photoshop CS5 pour la finalisation Voici une image du montage sur la lunette : Montage avec réducteur 0.73x et roue à filtres ZWO : Et un aperçu des bagues utilisées avec le diviseur optique et la roue à filtres ZWO : Avec la FSQ106, à F/5 l'échantillonnage sur cette caméra est de 0.93" d'arc par pixel. Cette caméra permet donc de s'attaquer à des galaxies de taille modeste avec seulement 530mm de focale, comme vous allez le voir... Pour toutes les images qui vont suivre, le gain a été réglé sur 400 dans SharpCap pro, ce qui correspond au gain unitaire (e/ADU = 1) : L'offset a été réglé sur 200 dans SharpCap Pro (black level). Le refroidissement a été positionné sur -15°C, en-dessous de cette température le gain n'est plus vraiment perceptible. Voici un dark de 300 secondes à -15°C et à gain 25 sous Altair Capture, ce qui correspond à 2500 sous SharpCap, une valeur de gain beaucoup trop élevée : Ce dark de 5 minutes montre un amp-glow assez présent mais qui se retire très bien au traitement. Comme vous le verrez ci-dessous, sur des poses de 120 et 180 secondes, on ne voit plus aucun résidu d'amp-glow après traitement. Premier soir : Très belle nuit ce samedi avec une bonne transparence et une turbulence relativement faible. Après quelques galères à essayer d'utiliser le réducteur de focale (le prisme du diviseur optique générait un gros vignetage dans le coin supérieur droit), je me suis résolu à le retirer dans la nuit et à n'utiliser la caméra qu'au foyer F/5. Le trio du Lion pour commencer. M65, M66 et NGC3628. 55 poses de 60 secondes. Cliquez dans l'image pour obtenir la full : M101 dans la Grande Ourse. 60 poses de 120 secondes. Cliquez dans l'image pour obtenir la full : Second soir : Encore une belle nuit dimanche mais quelques cirrus sont venus gâcher la seconde partie de nuit. M58 et les galaxies Siamoises NGC 4567-68 dans la Vierge. 25 poses de 60 secondes. Cliquez dans l'image pour obtenir la full : NGC4725 et son compagnon NGC 4712, accompagnées de la belle NGC 4747, dans la Chevelure de Bérénice. 72 poses de 60 secondes. Cliquez dans l'image pour obtenir la full : En seconde partie de nuit, M51 quasiment au zénith, avec des passages de cirrus qui ont provoqué quelques halos sur les étoiles brillantes. 78 poses de 60 secondes. Cliquez dans l'image pour obtenir la full : Pour finir la nuit, un test en Halpha et en OIII (filtres Astronomik 6nm), sur NGC6888 la nébuleuse du Croissant, avec 15 poses de 180 secondes par couche. On aperçoit légèrement la petite bulle de savon en bas à gauche de l'image sur la full. Montage HHO sous SiriL : Cliquez dans l'image pour obtenir la full : Troisième soir : Après 3 nuits de disette avec pluie et même 5cm de neige dans la nuit de mercredi, la nuit de jeudi s'annonçait providentielle ! Malheureusement le mistral a bien soufflé en première partie de nuit, avec une turbulence infernale. M81 et M82 dans la Grande Ourse. 40 poses de 120 secondes. Les étoiles sont bien empâtées. Cliquez dans l'image pour obtenir la full : J'ai tenté d'y ajouter les couches RVB en seconde partie de nuit, mais pour le moment je n'arrive pas à les aligner correctement sous SiriL. Quatrième soir : Pour terminer la semaine, une dernière nuit vendredi avec encore pas mal de turbulence et une transparence médiocre. Les nuages sont arrivés vers 1 heure du matin pour ne plus repartir... M63 le Tournesol dans les Chiens de chasse. 37 poses de 120 secondes. Cliquez dans l'image pour obtenir la full : NGC4565 la galaxie de l'Aiguille dans la Chevelure de Bérénice. 13 poses de 120 secondes. Cliquez dans l'image pour obtenir la full : Et juste avant que les nuages n'envahissent tout le ciel (et provoquent les halos sur les étoiles brillantes), M108 et M97 dans la Grande Ourse. 15 poses de 120 secondes. Cliquez dans l'image pour obtenir la full : Conclusion personnelles : Tout d'abord, je suis complètement bluffé de voir ce que peut sortir ce genre de caméra avec seulement 530mm de focale ! Je n'imaginais même pas sortir des détails dans les galaxies Siamoises par exemple. Je pense que ce genre de caméra va permettre à certains amateurs de s'attaquer à des petits objets sans matériel imposant, et de faire par exemple la chasse aux supernovae ! Cette caméra se prend en main très facilement, le logiciel SharpCap pro permet l'empilement à la volée des images avec possibilité d'enregistrement des images individuelles et dithering entre x poses. ShapCap pro permet également de piloter sans soucis la roue à filtres et le focuser motorisé (via Ascom). Pas besoin d'autre logiciel de pilotage. Concernant les images, je vous laisse juger par vous-mêmes La plupart de ces images ont nécessité moins d'une heure de pose au total avec des résultats très encourageants pour un F/D de 5. En noir et blanc, des poses de 120 secondes maxi sont suffisantes pour sortir toutes les extensions et IFN. En narrowband, notamment avec un filtre ha ou OIII de 6nm, des poses de 180 secondes passent très bien. Avec un temps de pose total plus long (environ 3 ou 4 heures), le bruit devrait disparaître complètement et permettre de pousser le traitement encore plus loin. Reste la question : faut-il prendre la version refroidie à 1260 euros ou la version uniquement ventilée à 699 peut-elle suffire ? Si vous n'envisagez pas de narrowband, je pense que la version ventilée suffit amplement pour des poses de maxi 2 minutes, avec un rapport plaisir/emmerdement plus intéressant puisqu'on économise une alimentation et pas mal de consommation due au Peltier. En revanche la version refroidie permettra des poses de l'ordre de 5 minutes avec des darks bien régulés. Il sera alors facile de se créer une banque de darks de 60, 120, 180 et 300 secondes par exemple, à -15°. Un petit mot sur la GPCam 290M : cette caméra est réellement bluffante ! Elle est très très très... très sensible Pour de l'autoguidage sous PHD2, cette caméra m'a systématiquement trouvé au moins 10 étoiles de guidage malgré le petit prisme du diviseur ZWO. Elle dispose d'un port ST4, ce qui m'a permis de piloter l'EM200 sans passer par un pilote Ascom. Pour du Lucky-Imaging en poses rapides, cette caméra devrait trouver des clients. Encore merci à Sébastien de Skyvision pour le prêt des caméras.