Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Matériel'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Bienvenue sur le forum
    • Webastro
    • Présentation
    • Sites
  • Les sciences
    • Actualité
    • Astronautique
    • Astronomie & Astrophysique
    • Logiciels
    • Les métiers
    • La médiathèque
    • FAQ Astro
  • Le coin des observateurs
    • Support débutants
    • La communauté de l'astro
    • Le matériel
    • L'actualité du ciel
    • Observation visuelle
    • Observation en Visuel Assisté
    • Astrophotographie
    • L'astro autrement
    • Le Soleil
  • Discut'
    • Science
    • Quizz, Jeux, détente
    • On fait une pause
  • Software de Linux et astronomie
  • Raspberry, Tinkerboard, etc... de Linux et astronomie
  • APN et autres matériels de Linux et astronomie
  • Logiciels et Méthodes de Paysages de nuit
  • Technique et Matériel de Paysages de nuit
  • Traitement d'images de Paysages de nuit
  • Photos de Paysages de nuit
  • Discussions générales de L'impression 3D en astronomie
  • Logiciels de conception 3D de L'impression 3D en astronomie
  • Discussions générales de L'astronomie vintage !
  • Restauration de matériels anciens de L'astronomie vintage !
  • Photos de vos antiquités ! de L'astronomie vintage !
  • Le vintage sur le terrain de L'astronomie vintage !
  • Intruments anciens, catalogues et documentations diverses de L'astronomie vintage !
  • Matériels de Jumelles et petits instruments
  • Les cibles et programmes de Jumelles et petits instruments
  • L'astronomie nomade croa de Jumelles et petits instruments
  • Généralités et discussions. de Jumelles et petits instruments
  • Achats de Achat groupé
  • Généralités de Laboratoire Visuel assisté et derivés
  • Optiques de Laboratoire Visuel assisté et derivés
  • Informatique de Laboratoire Visuel assisté et derivés
  • Divers de Laboratoire Visuel assisté et derivés
  • Vidéos de Laboratoire Visuel assisté et derivés
  • Sujets de Météo

Catégories

  • Files
  • Banque de fichiers 3D de L'impression 3D en astronomie

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Product Groups

  • Association Webastro
  • Mug Webastro
  • Posters
  • Autres Goodies

Calendriers

  • Communauté
  • Lancements spatiaux et événements de l'ISS
  • Évènements de Paysages de nuit

Catégories

  • Astronomie générale
    • Histoire de l'astronomie
  • Astronomie amateur
  • Astrophotographie
  • Observation en Visuel Assisté
  • Observation
    • Keskifovoir
  • L'astro autrement
  • Les bricoleurs
  • Logiciels
  • Les différents matériels
  • Tests de matériel astro
    • Les télescopes
    • Les lunettes (apo, achro, etc...)
    • Les montures
    • Oculaires
    • Les jumelles
    • Les filtres (visuel et astrophoto)
  • Médiathèque
    • L'Univers Express
    • Jeux
  • Fiches pratiques
  • Les fiches techniques

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Résidence


Intérêts


Occupation


Matériel


Site Web


A propos de vous

31 résultats trouvés

  1. Bon ça fait longtemps que je n'ai rien acheté. .... Je vais débuter mais doucement la quête d'un petit Graal bien sympa. Certains d'entre vous connaissent mes goûts pour les trucs un peu barrés et si possible petit. Ben celui-là ...... comment dire....... Pour me donner du coeur a l'ouvrage et me motiver je vais poster ici même le fruit de mes recherches. Quoi de mieux que de commencer par la notice.... Coulter_CT-100.pdf Une petite démo de notre Dave favoris. Liens. http://www.shallowsky.com/ct100.html
  2. Je suis allé chercher ce newton antique ce matin seul le miroir m'intéresse si quelqu'un se sent une âme de collectionneur, je donne le reste une jolie babiole qui égaiera votre salon pensez au sourire béat qui illuminera le visage de votre compagne (on) en apercevant l'oeuvre
  3. Comme je ne savais pas on mettre ça ce sera ici. Catalogue perso des optiques testées . Certainement des trucs a découvrir pour certains. Bon pour L'INSTANT c'est vide. NE RIEN POSTER SVP ENFIN PAS POUR L'INSTANT.
  4. A vous de juger mais, quand quelqu'un utilise l'excuse - selon moi -d'un matériel recherché et fait passer son prix de 230 € le 4 Février dernier à 300 € maintenant, moi, cela m'indigne: http://www.astrosurf.com/annonces/ventes/perl-halley-r8727/ http://www.astrosurf.com/annonces/ventes/perl-halley-r9095/
  5. EDIT du 10/03 : Ajout des points B-3 et B-4 Bonjour à tous Alors ça y est, je me suis lancé, j'ai testé Siril. J'ai fait joujou avec pendant toute cette dernière semaine, traité entièrement quelques images et commencé d'autres trucs. Verdict : le logiciel est excellent, un grand bravo aux concepteurs ! L'alignement semble très précis d'après ce que j'en ai vu ( au moins aussi bon que ce que je fais avec IRIS ), c'est rapide, et cela ne plante pas. Les deux dernières images que j'ai publiées ici ou sur astrobin ( https://www.astrobin.com/users/_Roch_/ ) sont entièrement prétraitées avec Siril ; pour le traitement, pour le moment je garde mes outils habituels. Néanmoins, le prétraitement est, de loin, l'étape la plus critique d'un traitement d'image astronomique à mon sens. Si les conditions sont réunies, Siril me permet de faire ce que je faisais avec IRIS en un temps infiniment moins long et avec beaucoup plus de facilité. Donc encore bravo à toute l'équipe ! Ceci étant dit... Si je commence ce post, c'est justement parce qu'il me semble que certaines choses pourraient être améliorées. Du bug mineur à la fonctionnalité importante, j'ai noté beaucoup de choses qui me semblent perfectibles, et d'autres dont j'ai eu l'idée et qui, à ma connaissance, ne sont présentes dans aucun autre logiciel. Donc, ce post, c'est à la fois une boîte à idées pour les concepteurs et un fil rouge me concernant, ou je noterai petit à petit les choses qui me viennent à l'esprit. Je n'ai qu'une semaine d'expérience "sérieuse" du logiciel, donc je pourrais encore manquer de recul ; peut être même que certaines fonctionnalités que je vais proposer existent déjà. Néanmoins j'ai envie de parler de tout ça tant que c'est frais dans mon esprit. Tout ce que je vais raconter maintenant concerne mon expérience du logiciel, cela pourrait donc être différent pour certains. Cela fait quelques années que je fais uniquement de l'imagerie pose courte, ce qui change un peu la donne sur certains points ; je sais que ce n'est pas le cas de la majorité des astrophotographes, pourtant je suis convaincu que cette technique d'imagerie sera de plus en plus populaire dans l'avenir et que beaucoup de monde finira par y venir. Notamment si un logiciel simple et rapide permet de rendre le truc plus accessible Donc je vais également aller assez loin dans certaines directions, et proposer quelques fonctionnalités un peu "avant garde" mais qui, à mon sens, seront bien utile dans les 5 ou 10 années à venir. Tout ce que je vais dire concerne également la version windows. Je sais qu'il a été pensé au départ pour linux, mais voilà, j'ai windows comme une grande majorité de personnes ici, et je n'ai pas envie d'apprendre à changer de système ; je préfère sortir faire de l'astro Donc encore une fois, il se peut que certains éléments dont je parle soient différents sur la version linux... mais malheureusement ça ne change rien pour moi. Pour plus de clarté, je vais organiser mes idées en trois grandes parties : A - Les petits trucs qui simplifieraient la vie B - Les modifications importantes qui seraient un vrai plus C - Les fonctionnalités "hardcore" pour aller toujours plus loin Donc prenez des cahuètes, c'est parti ! A - Les petits trucs qui simplifieraient la vie 1) Chargement des fichiers Premier constat lors du démarrage, lorsqu'on veut ajouter des fichiers dans l'onglet "conversion", on appuie sur le bouton "ajouter des fichiers à convertir", et là... on attend. J'ai compté 20s pour ma part. Alors 20s ça pourrait être supportable si ce n'était à faire qu'une fois ; cependant, mes fichiers sont rangés dans des dossiers individuels à chaque fois que je lance une séquence de capture, soit toutes les 15 ou 20 minutes. ça peut donc facilement faire 20 dossiers par nuit d'acquisition. Donc 20x20 secondes ça commence à faire long. presque plus long que le prétraitement lui même Qui plus est, le logiciel revient à chaque fois dans le dossier de base "Siril" alors que mes fichiers sont rangés ailleurs lors de l'acquisition... donc ça signifie à chaque fois naviguer dans les dossiers du pc. Pour finir, le design de la fenêtre laisse penser qu'une option "click and drag" doit être possible... or, ça ne marche pas. Pas pour mes fichiers .png en tout cas. Bref, voilà, rien de dramatique mais quelque chose qui mérite amplement sa place ici, à mon sens. 2) Les boutons Un truc qui m'a frappé en ouvrant le logiciel la première fois, c'est que je n'arrivais pas à trouver oùse trouvaient les boutons facilement. Une règle tacite qui me semble importante et commune à de nombreux softwares, est que le bouton "valider" ou "OK" est toujours situé en bas à droite lorsqu'il s'agit d'un truc important. Et là, c'est le bazar... Dans l'onglet "conversion", l'onglet "convertir" est au milieu à gauche Dans l'onglet "alignement", le bouton "aligner" est en haut au centre Dans l'onglet "pré-traitement", c'est en bas... Et en bas à droite se situe un bouton "modifier répertoire" qui me semble certes important, mais ne mérite pas cette place principale Ca fait que même lorsque j'ai trouvé l'emplacement du bouton, j'ai une appréhension à le presser parce que je me demande si c'est bien ça qui va lancer la commande principale du menu en question. Bon évidemment après une semaine je m'y suis fait, mais l'ergonomie est un truc qui m'a beaucoup dérouté au début et ça fait aussi partie des raisons pour lesquelles je n'ai pas essayé sérieusement Siril avant. Après, si ça ne gêne que moi, c'est un faux problème évidemment. 3) La conservation des paramètres C'est simple, dés que j'éteins le logiciel, si je le rallume, tout revient à son état initial. Il faut que je pense à cocher "garder le 1er canal" dans l'onglet conversion, il faut que je recharge mon dark principal dans l'onglet prétraitement, il faut que je pense à redéfinir mes paramètres de l'outil de détection d'étoiles... A mon avis il serait souhaitable de pouvoir garder tous ces paramètres en mémoire quelque part, puisque on reste souvent sur un même genre d'image à traiter. Qui plus est, on se souvient plus facilement de ce qui change plutôt que dece qui reste constant. Bon, si c'est déjà possible et que j'ai loupé cette option quelque part, toutes mes confuses. 4) Empilement bloqué à 2048 fichiers ? Il apparaît qu'on ne peut pas empiler plus de 2048 images à la fois sur la version windows. Cette limitation est vraiment handicapante. Je sais qu'on peut passer les fichiers en .ser pour contourner le problème, mais ça reste un truc dommage. 5) Gestion des fichiers Lorsque Siril enregitre les fichiers en .fit, la nomenclature me laisse penser que le nombre de fichers est limité à 99.999 puisqu'il y a un nombre fixe de zéros précédant l'index de chaquue fichier. Si cette limitation est bien réelle, encore une fois cela me semble trop peu ; on atteint parfois des nombres d'images dépassant la centaine de milliers et il est clair que cela ne va pas s'arrêter là ; d'ici quelques années, le million ou même peut être la dizaine de millions d'images seront monnaie courante, à mon avis. Donc si cette limitation existe, pour prévoir large, il faut rajouter des zéros 6) Sélection manuelle des images L'outil de sélection manuelle est très pratique et très rapide. Une option qui serait très appréciable serait de pouvoir enlever toute une série d'images ( en sélectionnant la première et la dernière à enlever ) plutôt que de devoir toutes les sélectionner individuellement ; très utile en cas de passage nuageux par exemple. 7) PSF dynamique C'est encore une fois un outil très intéressant ; je n'ai pas encore eu le temps de le tester à fond. Néanmoins, il serait appréciable de pouvoir trier les étoiles, par exemple par ordre croissant ou décroissant de fwhm, en cliquant sur l'en-tête de colonne correspondant. 😎 Windows 32 bits Bon je met celui là en dernier, parce que je dois être un des seuls à avoir besoin d'une version compatible windows 32 bits. Cependant, mon PC d'acquisition est en 32 bits et je ne peux pas le changer en 64. J'ai un pc fixe en 64 bits chez moi pour traiter, mais lorsque j'image, il m'arrive de rester plusieurs semaines avec uniquement mon petit pc d'acquisition... et heureusement que j'ai toujours IRIS dessus, car ne pas pouvoir commencer à traiter les images pendant tout ce temps serait une torture Donc je comprendrais très bien que ce ne soit pas une modification envisageable, je n'ai aucune idée de la quantité de boulot à fournir pour ce genre de truc, mais sachez juste que oui, il existe encore des gens que ça embête B - Les modifications importantes qui seraient un vrai plus 1) Calcul de la PSF sur les images Alors qu'on ne se méprenne pas, c'est un outil qui marche très bien. L'option qui permet de changer des réglages de la détection des étoiles est très intéressant. Là ou il y a un problème, c'est que lorsque le logiciel affiche une psf moyenne de l'image, il tient compte aussi des étoiles saturées, qui affichent toujours une valeur bien plus élevée ! Cela fausse donc la valeur moyenne de la FWHM puisque cela ne représente plus la réalité. On peut donc avoir l'impression qu'une nuit était mauvaise en regardant juste ce chiffre, alors qu'on avait juste plusieurs étoiles saturées dans le champ. Personnellement, pour donner un exemple, j'ai en moyenne entre 20 et 25 étoiles que le logiciel détecte sur mes poses de 2s, et dans ce chiffre 4 ou 5 sont saturées en général. Parfois la valeur de la FWHM monte à des chiffres comme 11 ou 12 alors que pour le reste des étoiles on est plutôt à 3. Evidemment, on peut toujours utiliser les étoiles saturées pour recaler les images. Par contre on ne peut pas les utiliser pour une mesure de la FWHM qui se veut précise, cela va tout fausser. Autre problème plus grave avec ce principe, si une grosse étoile saturée sort du champ en cours de l'acquisition, la FWHM va subitement descendre d'un cran sur les prises suivantes. Cela va donc fausser le classement des images par la PSF pour l'empilement qui arrivera après. On va sélectionner des images moins bonnes, mais que le logiciel considère meilleures simplement car la grosse étoile n'est plus fdans le champ. De la même manière, l'outil auto sélectionne parfois des galaxies en arrière plan au lieu des étoiles. Il y a certainement un moyen d'éviter cela, au moins en partie, mais j'y reviendrai dans ma partie "hardcore" Ce n'est pas un problème pour le recalage ( c'est même souhaitable d'avoir le maximum de points possibles ) mais cela fausse aussi le calcul global de la FWHM. 2) Images en 16 bits Bon alors là on va parler de dynamique. Certes, 16 bits est largement suffisant ( pour le moment...) pour traiter les poses unitaires sortant de n'importe quelle caméra. Le problème c'est qu'en empilant des milliers, des dizaines de milliers voir des centaines de milliers d'images comme on peut le faire de nos jours en poses courtes, les 16 bits deviennent largement insuffisants. A chaque fois que l'on fait la moyenne un nombre n d'images, on fait diminuer le bruit de fond de ciel d'un facteur sqrt(n) ce qui augmente la dynamique de notre image finale d'autant. Pour donner un exemple parlant, sur une nuit d'acquisition normale, je vais acquérir environ 10.000 images de 2s. Pour une image unitaire, la dynamique sera faible, notamment parce que j'utilise un gain très élevé. Mais après l'empilement de ces 10000 images, la dynamique globale sera 100 fois plus importante ( 100 = sqrt(10000) ) ce qui fait environ 6.6bits supplémentaires. Mes images unitaires ont une dynamique d'environ 7.5 bits lorsque j'utilise le gain maximal ; cela donne donc une dynamique finale de 14.1 bits. On pourrait penser qu'on a encore de la marge, mais non ! - D'une part ce calcul est valable si je met le gain à fond ( ce que je fais habituellement ) mais si j'image un objet lumineux, je peux avoir envie de descendre le gain et donc d'augmenter la dynamique de mes images unitaires. Si je met le gain à zéro, ça fait environ 11 bits de dynamique... additionnons 10.000 de ces images, on obtient une image à 17.6 bits, que l'on ne pourra donc pas coder snas perte d'information sur un système en 16 bits. De la même manière, on peut avoir envie d'imager en poses plus courtes ( ce qui augmente également la dynamique puisqu'on augmente le nombre d'images ) ou d'imager sur plus d'une nuit. - D'autre part, il faut une petite marge si on ne veut vraiment aucune perte d'information dans l'image. Même une image contenant 14 bits de dynamique aura quelques pertes si elle est codée en 16 bits et sera légèrement mieux rendue si elle est codée en 32 bits. On parle de quelques pourcents à peine, mais c'est de plus en plus flagrant à mesure qu'on se rapproche des 16 bits. Pour une image astro, ça veut dire moins de petits objets faibles dans le fond de ciel par exemple... Donc pour conclure, il est nécessaire d'avoir un système qui code les images en 32 bits au moins. Pour le moment on peut encore s'en tirer avec 16, mais c'est de plus en plus critique à mesure que la technologie avance... et déjà on peut avoir des pertes si on travaille en poses très courtes, à gain faible ou sur plusieurs nuits. 32 bits devraient permettre de voir venir pour un bon moment. Même si on imagine des images en 16 bits à la base, il faudrait en empiler environ 200 millions pour commencer à être vraiment gêné Après, pour gagner de la place et du temps d'opération, on pourrait imaginer un système qui modifie le nombre de bits sur lesquels l'image est codée en fonction de celle-ci... mais je vais laisser cette réflexion pour la partie "hardcore" 3) l'alignement des images Alors là, je vais parler d'une fonctionnalité qui n'existe, à ma connaissance, dans aucun logiciel astro. ( Pix peut être ? je ne connais pas bien... ) En imagerie poses courtes, on est très souvent tenté d'utiliser une monture un peu sous-dimensionnée, sans se préoccuper d'autoguidage ou de n'importe quel autre bazar. Le champ est réduit, et la conséquence est donc qu'on a une cible qui se balade pas mal dans le champ. On peut aussi avoir la rotation de champ qui s'en mèle si la MES n'est pas parfaite, ou pire, si on image à l'aide d'une monture altaz. Malheureusement, en utilisant les outils d'alignement / empilement actuels, cela signifie une dégradation significative. Soit on doit sacrifier du champ, soit on doit sacrifier des poses dans lesquelles l'objet est trop excentré, et ce même si l'objet principal peut parfois être encore entier dans l'image, c'est donc un gaspillage pur et simple Pourtant, il me semble qu'il pourrait exister une solution à ce problème, qui permettrait d'obtenir une image finale utilisant toutes les informations de nos images unitaires, sans compromis ni sur le cadrage ni sur le nombre d'images empilées. On va prendre un exemple pour que ce soit plus parlant ; on imagine deux images décalées en hauteur de 10 pixels. Lorsque le logiciel recale l'image 2, celle-ci sera donc déplacée de 10 pixels vers le bas. La conséquence est que l'information contenue dans 10 pixels du bas de l'image 2 d'origine sera perdue, et les 10 pixels du haut de l'image 2 seront transformés en pixels d'intensité zéro, ce qui rendra inutile les 10 pixels du haut de l'image 1 puisqu'à l'empilement cela créera un effet "escalier" extrêmement disgracieux. Il faudra donc recadrer l'image. Maintenant, imaginons un autre procédé. -Première étape : On place les images sur une grille plus large que les images d'origine. Ici dans notre cas, 10 pixels de marge suffisent, mais on pourrait imaginer un paramètre réglable. On aura donc notre image 1 et notre image 2 qui gagneront 10 pixels dans toutes les directions, et ceux-ci n'auront pas d'intensité définie ( pixels "transparents" ) -Deuxième étape : on aligne les images comme on a l'habitude. Simplement, au lieu d'attribuer la valeur zéro aux pixels inutiles, on garde des pixels "sans valeur attribuée" -Troisième étape : on procède à l'empilement. Simplement, au lieu de faire une somme, on va faire une moyenne ( ce qui revient absolument au même en terme de rapport signal/bruit si l'image est codée sur un nombre de bits suffisants ) et cette moyenne n’intégrera que les pixels pour lesquels la valeur est attribuée. Donc dans le cas de notre exemple, cela va nous donner une image 20 pixels plus haute au total qu'une image issue d'un empilement classique, et même 10 pixels plus haute qu'une image unitaire. Si la calibration est bonne, il n'y aura aucun bord visible sous ces 10 pixels puisque on fait la moyenne d'une image pour les 10 pixels du haut et la moyenne de deux images sur les pixels en dessous. Là où il y aura une différence visible, c'est sur le rapport signal/bruit ; il sera bien évidemment meilleur dans la zone centrale que dans les zones hautes et basses. Toutefois, avoir une image dont les zones externes ont un RSB moins élevé n'est pas vraiment un problème puisque l'objet principal est souvent situé près du centre ; les zones périphériques ne servent généralement qu'à ajouter du contexte. C'est d'ailleurs généralement déjà le cas, puisque le vignetage réduit également le RSB des zones périphériques. Pour un résultat vraiment parfait, certains paramètres doivent rester stables, comme le niveau de fond de ciel ou celui des objets photographiés ; cependant, une calibration des images préalables adéquate permettraiy de compenser des variations de transparences ou de luminosité de fond de ciel, et donc de résoudre ce problème supplémentaire Bref, j'espère avoir été suffisamment clair sur le procédé après je ne sais pas dans quelle mesure c'est réalisable facilement, notamment sur le point ou il est nécessaire de générer un pixel sans valeur attribuée. 4) la sélection des meilleures images L'outil de sélection automatique des meilleures images actuel fonctionne très bien. Néanmoins, il serait utile de pouvoir croiser plusieurs paramètres dans la sélection pour l'empilement final. Par exemple, on pourrait imaginer évacuer les 10% plus mauvaises du point de vue de la PSF ET les 10% les plus mauvaises du point de vue de la rondeur du même coup. Il serait d'ailleurs judicieux de pouvoir croiser encore d'autres paramètres dans notre sélection finale, dont certains pourraient être accessibles assez facilement : - Le niveau du fond de ciel ( une voiture qui passe, la lune qui se lève... ) - Le niveau de transparence, accessible sans trop de difficultés en mesurant l'intensité globale d'une étoile non-saturée sur toutes les images ( pour éliminer les passages nuageux ou quantifier l'arrivée de la brume ) Obtenir les graphiques associés à ces paramètres ( de la même manière que pour l'évolution de la PSF ) serait également très instructif. Si je ne me trompe pas, il n'est pas possible de sortir une séquence d'image constituées, par exemple, des 2000 meilleures images selon la PSF ; ce serait également une option appréciable, et ce, pour l'ensemble des critères de sélection imaginés ci-dessus. C) Les fonctionnalités "hardcore" pour aller toujours plus loin Work in progress... Qu'on ne se méprenne pas, je ne serai jamais assez reconnaissant envers les concepteurs de ce logiciel gratuit ; cependant à mon avis les possibilités de propulser ce logiciel bien au delà de ses possibilités actuelles sont multiples et ne pourraient que lui apporter du bien. Donc si certains des développeurs passent par ici et sont intéressés par mes idées ( qui ne sont pas encore vraiment écrites là d'ailleurs mais ça ne saurait tarder ), servez vous je vous en prie Romain
  6. SoX

    Réducteur 800 edge HD

    Bonjour à tous Suite à de nombreuses recherche et n'ayant rien trouvé, j'espère qu'une personne saura m'aider. je possède un celestron 8 Edge HD, Focale 2000 mm et 203 mm de diamètre. Je me suis acheté un réducteur de focale 800 edge HD adapté pour mon tube pour ainsi diminuer les temps de pose. j'ai fais mes premier test sur Orion avec un apn canon 200D. J'ai bien respecter la distance du backfocus préciser par celestron et j'ai la bonne distance. Après plusieurs image prise de Orion , mes photo sont splendide très belle étoile bien ronde même dans les bords. Mais je rencontre un problème , je n'ai pas l'impression que Orion apparaisse plus petite avec mon réducteur. alors que normalement elle devrait apparaitre plus petite sachant que je devrait être à 1422 mm de focale. j'ai l'impression de prendre mes photo en 2000 mm de focale avec mon réducteur. Ma question est : plus il y a de distance entre l'arrière de mon réducteur et mon capteur la focale va diminuer ? ou c'est l'inverse + je me rapproche de l'arrière de mon réducteur avec mon capteur la focale va diminuer ? ça m'enerve car j'avais vraiment l'impression de prendre des photo en 2000 mm même avec mon réducteur alors que je devrais avoir + de champ et voir Orion plus petite. Une personne peut m'aider ? Cordialement . Laurent
  7. A vous de juger mais, quand quelqu'un utilise l'excuse - selon moi -d'un matériel recherché et fait passer son prix de 230 € le 4 Février dernier à 300 € maintenant, moi, cela m'indigne: http://www.astrosurf.com/annonces/ventes/perl-halley-r8727/ http://www.astrosurf.com/annonces/ventes/perl-halley-r9095/
  8. A vous de juger mais, quand quelqu'un utilise l'excuse - selon moi -d'un matériel recherché et fait passer son prix de 230 € le 4 Février dernier à 300 € maintenant, moi, cela m'indigne: http://www.astrosurf.com/annonces/ventes/perl-halley-r8727/ http://www.astrosurf.com/annonces/ventes/perl-halley-r9095/
  9. Une lunette Perl Etudiant 50/600 est en vente sur LBC. 70 € (85 avec les frais de port). https://www.leboncoin.fr/sports_hobbies/1578302327.htm/ Visiblement, le propriétaire en a pris le plus grand soin. Avis aux amateurs...
  10. Bonjour! Venant de tomber par le plus grand des hazards sur ce document, je vous l'adresse en PDF. Il s'agit d'une analyse - le niveau d'objectivité sera laissé à l'appréciation de chacun-e - portant sur plusieurs modèles de télescopes de type compact. On y trouve, notamment, le Meade 2045, le Bausch & Lomb 800 (en fait le Towa 80/800), etc. OK, le document est en anglais mais, pour celles et ceux ne maitrisant pas la langue, un bon traducteur en ligne vous permettra d'accéder aux infos. Bonne lecture! compact telescope reviews.pdf
  11. Bonjour tout le monde, je commence le fil sur Stellarmate. Je viens d'acheter le système de mise au point Pegasus avec moteurs pas à pas. Je l'ai branché et cela a fonctionné directement, sans problème. Seul soucis, il me manque maintenant un port usb vu que j'ai la monture, la CCD, la caméra guide et la roue à filtre électronique dèjà branchées. Je vais essayer un mini-hub sans fil. Sinon la mini roue à filtre ZWO efw a fonctionné aussi directement. Branchée, utilisée. C'est vraiment génial de ne pas avoir à chercher les drivers, installer, désinstaller etc...
  12. Dossier en cours Bon je savais pas ou mettre ce dossier il sera très bien ici. Étant un inconditionnel du telrad voici un petit dossier le concernant customisation compris. C'est plus qu'un chercheur c'est un trouveur..... Alors oui il est gros lourd mais précis et surtout compatible avec des applications comme skysafari stellarium ou autre. L'avantage c'est qu'il dispose de 3 cercles de visée 0,5 2 et 4 degrés luminosité réglable par potentiomètre fort pratique Visée direct cheminement d'étoiles c'est l'outils parfait. Mais de base il n'est pas forcément souple d'utilisation car livré avec support a coller peu pratique. Mieux vaut lui ajouter un adaptateur pour queue d'arronde chercheur qui vas le rendre compatible avec tout telescope a rajouter également une rehausse plus pratique Personnellement j'ai pris un kit astrokraken qui permet de multiples montages Queue d'arronde vixen et chercheur piggytail et autres D'autres accessoires sont forts pratique. Notamment le module de clignotements variable. Le par buée a miroir également Ici en version électrique. Inconditionnel du telrad je suis...... Mon plus fidèle compagnon d'astro Des jumelles jusqu'àu gros dobson.... Ouki
  13. Bonjour à tous J’ai actuellement un newton de 300 en f/d4 sur une monture 10Micron GM2000 qui me permet de réaliser de l’imagerie du ciel profond. Je souhaiterais diversifier mes acquisitions sur du planétaire (y compris la Lune). Ce 2ème équipement viendrait en parallèle de mon newton actuel, le tout en poste fixe. J’ai parcouru pas mal de discussions sur le sujet et j’ai sélectionné quelques équipements qui devraient (je l’espère) répondre à mon besoin. Néanmoins, il me reste quelques points à éclaircir dans le sens où je n’ai pas trouvé de réponses aux ultimes questions que je me pose. Je cherche à rester relativement « modeste » sur ce setup afin maitriser la charge totale sur la monture, même si elle peut soutenir une cinquantaine de kilos, mon newton et tout son accastillage annexe tarant dans les 27kg, je vise une dizaine de kilos pour le setup planétaire. Je prévois une version pilotable à distance, car à terme, mon setup complet devait rejoindre des cieux plus propices à l’astrophotographie que ceux de ma résidence actuelle. Même si je n’y crois pas trop, vu la focale qui va en résulter, je pourrais peut-être profiter de ce setup pour faire un peu de CP, notamment pour des galaxies de petite taille, mais ça restera vraiment à la marge. Concernant le tube, j’hésite sur 3 modèles bien connus, chacun ayant des avantages et des inconvénients (collimation, buée, mise en température, …). Ces 3 tubes sont (pas forcément dans l’ordre préférentiel) : un mewlon 180, un MAK 180 ou un Celestron Edge HD 800. Dans le cadre de mon projet, le prix de ces 3 tubes n’est pas le premier critère de choix. Il y a d’autres modèles (INTES, …) , mais à des tarifs plus importants. J’ai aussi trouvé un Maksutov-Gregory de 190 en F/D 15 chez Ottiche Zen en Italie qui semble pertinent, mais je n’ai aucun retour sur la qualité de leurs optiques. Je vais quand même les contacter pour avoir des infos complémentaires. Au registre de la collimation, l’équipement étant installé en poste fixe, il ne devrait pas y avoir trop de risque de perte de collimation dans le temps. Coté caméra, je penche pour une ASI 294 MC PRO. Bien que le refroidissement ne soit pas strictement nécessaire en planétaire, la version non refroidie pourrait me convenir. Mais la version refroidie pourrait me permettre de faire du CP, soit dans le cadre de ce setup, soit montée sur mon newton actuel. Je privilégie directement la couleur plutôt que le N&B. J’ai bien une roue à filtres motorisée (Starlight Xpress) qui ne demande qu’à reprendre du service, mais plutôt pour y monter des filtres dédiés planètes et Lune. Concernant les 3 tubes que j’ai cité, ces modèles sont à primaire mobile. Une motorisation sera nécessaire. Mais, pour éviter tout risque de shifting, je voudrais ajouter un focuser (TS UNCSC2 ou FT 2’’) et bloquer le primaire. Si pour le Mewlon et le MAK, cela ne doit pas poser de soucis, je me demande si pour le Celestron Edge HD, cela ne risque pas de poser problème compte-tenu du correcteur intégré. En aucun cas, je ne pourrai garantir le bon back-focus à l’occasion de la mise au point, à moins que le correcteur intégré soit un peu tolérant, mais je n’ai trouvé aucune indication sur ce point. De fait, pour le Celestron, il m’a été conseillé de maintenir la MAP par déplacement du primaire. Pourquoi dans ce cas, ne pas prendre un C8 XLT ? Oui, mais quid de la coma engendrée sur du lunaire ? Et dans la continuité, je peux aussi dire adieu à mes petites galaxies. Oui, je veux le beurre et l’argent du beurre, mais juste un petit bout de beurre, je le rappelle ! A l’inverse, le Mewlon et le MAK ne disposant pas de correcteur, quel résultat escompter en lunaire en présence de coma ? Il y a bien évidement d’autres accessoires qui complèteront ce setup (barlow, pare-buée, filtres pour planétaire, résistance chauffante, …), mais là, on rentre dans les détails secondaires. Voila, j’aimerais que ceux qui font régulièrement du planétaire me fasse part de leur avis concernant les tubes et la caméra vers lesquels je m’oriente. Merci à vous.
  14. Bonjour, J'ai récupéré chez un copain une lunette MANENT et un Mizar 100-SL. Avec la lunette MANENT il y a plusieur accessoires, pour l'essentiel des oculaire ainsi qu'un objet dont je joins les photos qui permet de faire défiler une bande d'assombrissement plus ou moins prononcé. A quoi sert cet accessoire ?
  15. Bonjour, Heureuse acquéreuse d'une petite lunette juste parfaite pour les vacances et rentrer dans le coffre de ma twingo, je me pose une question : vaut-il mieux que je cherche à compléter les 2 oculaires en 24,5 mm qui m'ont été vendus avec par des oculaires 24,5 ou bien que je fasse l'acquisition d'une bague adaptatrice 24,5 vers 31,75 ? Dans l'idéal, vu que j'ai un oculaire 4 mm et 20 mm j'aimerai avoir un intermédiaire. Je compte pas grossir 100x avec cette lunette, pour le planétaire, je ferais à la maison avec ma "grande" lunette.... Oui, oui la barlow.... mais j'aime pas les barlow, c'est chiant 😛. Bref, je m'adresse aux spécialistes de l'ancien sur ce sujet, car j'y connais pas grand chose (tout en remerciant encore mille fois la personne qui m'a vendu la lunette, car je vais enfin pouvoir partir en vacances sans faire râler monsieur...)
  16. Bonjour à tous ! Je dispose d'un newton 200/1000 monté sur NEQ6 pro. J'image avec un Nikon D3100 non modifié au foyer, dans une zone rouge-jaune sur les cartes avex. Problème, au delà d'environ 30s le fond de ciel devient très très orangé et rien n'en ressort... J'ai donc pensé à monter un filtre cls devant le foyer. Pensez vous qu'un tel filtre serait adapté ? Vaut-il mieux le prendre en 1,25'' ou 2'' en vue d'une upgrade dans les années à venir vers une caméra monochrome plus roue a filtre? Merci à tous ! 😉 Ps: je peux fournir des brutes des 45s sur IC434 si besoin 😉
  17. litobrit

    Impossible de connecter l'AZEQ6

    Impossible de connecter mon AZEQ6 depuis quelques jours. Et il va se mettre à refaire pas beau Depuis j'ai tout changé, les drivers, Eqmod, ascom, réinstallé Maxim et CDC, changé la carte électronique de l'AZ, le câble direct usb. Mis les dernières mises à jour de W10. J'utilise un Mac avec Boot Camp. Ça fonctionnait bien avant. J'ai rebooté plusieurs fois, vérifié que les drivers sont bien installés. J'ai ce message, EQmod ne reconnait pas la monture. Il peut se connecter avec le simulateur mais pas avec la monture ??? Serais-je seul dans ce cas ? Une idée ? Grosse récompense
  18. Nico-Astro76

    Filtre H Alpha et APN ...

    Bonjour à tous ! C'est encore moi ! Je suis sur le point d'acheter mon matériel, mais une question subsiste avant de finaliser la commande, je procède sur un site spécialisé et je recherche une bague adaptatrice pour mon Canon 450D qui ira derrière ma lunette astro Skywatcher Black diamond dual speed 80ED Il y a plusieurs filtres proposés avec cette bagueet j'aimerais connaître les avantages du filtre H alpha : je vous partage l'article : https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-apn/bagues-canon-eos/bague-t2-m48-pour-canon-eos-tolerance-zero_detail Et voici la monture/lunette astro : https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/lunettes-astronomiques/lunettes-semi-apo/lunette-evostar-80ed-dual-speed-heq5-pro-goto_detail merci d'avance pour vos réponses ! Bon ciel, Nico
  19. Bonjour à tous, Le Bon Coin nous réserve quelques fois de belles surprises dans les annonces, ça ne vous aura peut-être pas échappé ! Il y a quelques mois, j'ai sauté sur une affaire assez peu courante. Un jeune vendait la lunette de son grand-père, récemment décédé, car il ne savait pas l'utiliser. Je suis venu la chercher en lui assurant qu'elle va être bien traitée et qu'elle verra un peu de ciel, ce qui lui a fait énormément plaisir, limite la petite larme aux yeux 😀 La pauvre avait une monture qui avait perdu ses jambes et ses flexibles, et n'était pas vraiment dans un bon état général (assez sale, du jeu dans les serrages...). J'ai donc trouvé sur une autre annonce de quoi la compléter : pieds en bois, flexibles "chromés", et une entretoise provenant d'une autre lunette de 60mm (un peu petite, les pieds ne sont pas assez écartés). L'adaptation des pieds a nécessité de raboter un peu les parties en bois. Après un premier nettoyage, son état est vraiment bon : la monture a presque aucun choc esthétique, la mécanique marche très bien, sauf une crémaillère sur l'axe AD qui est desserré, donc le mouvement est un peu difficile parfois, ça glisse ! Je n'arrive pas à resserrer les vis en question pour le moment cas leur accès est difficile. Une fois tout ce "travail" terminé, elle a bien meilleur allure 😃 ! Voici donc une Meade 395 90/1000 de 1993, "importée" des USA, car le grand père du jeune y a vécu quelques années et l'a rapatrié avec lui. Tous les documents et manuels (en anglais) sont en ma possession. C'est une achromatique sur monture allemande simple, avec des flexibles, aucune fioritures. La lunette en elle-même marche vraiment bien pour une achromatique de cette décennie : peu de chromatisme et de coma, assez piquée, la Lune est très belle avec un bon petit oculaire sympa, idem pour les planètes. C'est un sentiment partagé avec les autres astropotes qui pratiquent le visuel régulièrement avec différents instruments, ils la trouvent vraiment correcte pour son âge et sa gamme. Le tout pour... 35 euros la lunette + monture et les oculaires d'origine, 50 euros cumulé pour tout le reste. Elle sort de temps en temps au club de la SAT pour faire du lunaire et planète + ciel profond léger (les objets les plus faciles et lumineux), et sera utilisée pour l'événement "On the Moon Again" de cette année.
  20. Davy Bouchat

    (aide) Filtre cls

    Bonjour à tous o/ Alors voila, j'ai acheté un canon 100d avec le filtre astrodon inside dans les petites annonces du site. Evidement je vis dans une zone ou la pollution lumineuse est bien ennuyante... J'ai donc directement pensé à me prendre un filtre anti pollution lumineuse mais lequel ?! D'après ce que j'ai pu lire un filtre astronomik cls est suffisant puisque le filtre astrodon bloque déja les IR donc pas besoin de prendre un cls ccd. Mais est-ce qu'un filtre va vraiment améliorer la qualitée de mes images ? J'utilise une star adventurer et la plupart du temps un objectif 70-300 de chez tamron. J'arrive à monter à 2min de temps de pause quand je fais un bon alignement sur la polaire. Voici mon deuxième essai sur orion. (soyez indulgent je débute ) La photo est crop à mort car j'avais un gradient immonde (faut encore que j'apprenne à faire des flats ^^). Enfin voila, pour résumer est-ce vraiment utile de prendre un filtre anti pollu avec mon type d'équipement ? Si oui, est ce que j'aurai un gain d'information sur mon image ? (par exemple plus de détails dans le running man car la faut vraiment deviné ) Merci pour vos futures réponses Clear sky
  21. Bon alors je préviens, ne pas s'attendre à de la haute qualité (de toutes façons les image traitées viendront plus tard): Enfin un ciel (un peu) dégagé (j'ai un poil ! exagéré le rendu mais cela permet de voir la "qualité" du ciel. Pas de mise en station, pas de suivi motorisé, l'objectif est juste de faire quelques essais voire acquisitions avec la Datyson T7C encore pas testée sur la 120. Je poste ci-dessous quelques photos brutes parmi la centaine que j'ai acquis, je vais commencer à traiter ce soir ; je vais aussi mettre sur ma chaine youtube quelques vidéos pour mettre les liens ici et avoir des avis sur ce qu'il est possible d'en tirer, et comment (vu qu'il n'y a pas de suivi): Pas sûr que ce soit les meilleures ceci dit. Il y avait de la turbulence, on le voit sur cette vidéo : Voila pour le moment, je vais commencer par traiter quelques photos
  22. Wolfrayet

    Mise en station viseur polaire

    Salut je pense avoir besoin de conseils pour mettre en station ma monteur avec mon VP.Ce serait un nouveau type de viseur polaire avec de nouvelles graduations.Mais sincèrement j'y comprends rien. Je crois que les indications avec les années sur la droite sont un zoom du "3" sur le cercle. Mais est-ce que ça veut dire que je dois placer la polaire au milieu du 3 pour 2020?Si c'est le cas est-ce que je dois le faire à un moment particulier?J'ai aussi remarqué qu'on ne voyait rien du tout à travers le VP la nuit, j'arrive à voir la polaire mais aucune graduation, dois-je le faire avant que la nuit tombe? J'ai beaucoup cherché sur le net et je connais tous les tuto, mais ce n'est pas assez détaillé pour moi qui suis un peu long à la détente. J'aimerais vraiment réussir ma M.E.S. car je commence la photo et j'ai déjà de jolis clichés avec une M.E.S. approximative et quelques dizaines de secondes de poses, jusqu'à combien je pourrai monter en affinant ma précision?Merci Quelques ptites photos pour ajouter du contenu M31_Andromède.TIF M42_4_Saumur.TIF
  23. Bonjour, une perle vient de passer dans les PA Astrosurf Je cherchais un instrument historique un peu plus grand que la Telementor que je connais bien. d'abord un article (c'est en allemand) Dieter Lichtenknecker Autre lien sur wikipedia Opticien par passion de l'astronomie. Lichtenknecker Optics est inventeur du critère de qualité RC, résidu chromatique. http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/OUTILS/lk1.jpg http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/OUTILS/lk2.jpg http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/OUTILS/lk3.jpg http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/OUTILS/lk4.jpg La trouvaille conforme Conrady : 5/8 d'onde sur raie F et C 5 ans antérieur (1967) à la Zeiss C63/840 Telementor à l'époque où Lichtenknecker se tapait la bourre avec Zeiss. C'est le tout petit de la gamme de 1967, affiché RC 4.5 . Calcul, en fait plutôt mesure garantie par LO, pas forcément le même que le résidu chromatique actuel car LO affichait RC 0 à 3 comme "apo" Fabriqué après 1973 à Haaselt (Belgique) et à priori avant 1980. Le vendeur s'en est servi uniquement en solaire, je ne sais si il connait sa valeur : les objectifs LO étaient réalisés sur commande uniquement. Il faut savoir que même les objectifs AK (doublets collés) étaient réputés car on sent servait pour faire des Schaer-Refraktor avec le long f/D à 125mm de diamètre ou des chasseurs de comètes à haut contraste. Ne pas oublier que les traitements optiques étaient limités en 1965 (MgF2 ou Zeiss T3M), le collé permettait le top contraste en planétaire ou en champ profond (idéal pour la chasse aux comètes : la chevelure étant difficile à discriminer) C'est un bout d'histoire, avec des verres historiques je vais voir à le faire mesurer au banc et peut-être traiter car il est probable qu'il soit à la norme astro de Zeiss et ... superpoli. Bonne lecture Myriam
  24. pm77g

    Stellarmate

    Bonjour tout le monde, Pour ne pas encombrer le fil principal , je propose ici un sujet pour ceux qui utilisent le soft Stellarmate sur RPI. J'ai moi-même acheté un rpi et l'os stellarmate que j'ai flashé sur une microsd. Je ne suis pas expert, au contraire je suis même néophyte. Je ne prétends pas apporter de solution, mais plutôt créer une sous-communauté de stellarmate-mate
  25. Bonjour, est-ce qu'il y a un groupe ou une discussion pour ceux qui ont un raspberryPi avec l'OS de stellarmate?