Bonjour à tous,   Après l'avoir rapidement présenté lors des RAP 2017, j'ai l'immense plaisir de vous présenter officiellement mon nouveau "slimStrock 250".   Son cahiers des charges était simple : - faire un télescope de we à prendre "au cas où", même en train ou en avion. - faire un télescope pour le visuel à prendre en train en plus du photoStrock.   Le concept: - supprimer totalement tout espace vide dans le télescope une fois rangé. Ce qui exclue le concept à 2 cages que l'on connaît sur le Strock traditionnel. - faire la construction la plus simple possible, ce qui exclue le carbone.   Pour ce faire, le télescope s'inspire: - du Strock 250 original, pour sa technique de construction. (http://strock.pi.r2.3.14159.free.fr/Ast/Strock-250.html), - du slim Carbone de Laurent astro pour la globalité de son concept. (http://laurentastro.unblog.fr/slim-ou-le-telescope-de-voyage-en-version-fine/).   A gauche, le Strock de José Rodrigues, à droite, le Slim Carbone de Laurent Astro, et au centre le slimStrock 250:   Une vue un peu plus plongeante:   Dans le détail: - structure en 2 anneaux qui s'encastrent l'un dans l'autre, - une araignée à 3 branches "Strock" démontable qui se fiche dans l'anneau de cage du secondaire. - fixation des tubes par double système Strock (cintrage) pour les 2 cages. Les tubes sont donc cintrés en "S" et enfichés, tant dans la cage du primaire que du secondaire. - les tubes ne sont pas vissés entre eux, mais enfichés, ce qui implique un réglage assez fin. L'adhérence est augmentée en les trempant dans de la colle à bois diluée. - le porte oculaire est totalement démontable et offre un passe-filtre en 2". - le barillet est un barillet 6 points en "plaque" avec des cornières alu en T. - la caisse propose un espace suffisant pour loger l'ensemble des parties démontées du télescope (hors tubes et oculaire). A terme, les tourillons voire les tubes pourraient y entrer également (lorsque le barillet sera refait).     Une vue sur le barillet (le "bas" est à gauche) :   On notera enfin: - un pare-lumière fabriqué à partir d'une pochette à rabas en plastique. - un masque de bahtinov fabriqué à partir d'une pochette à rabas en plastique. - l'utilisation d'un viseur point rouge minimaliste (airsoft) trouvé sur Amazon (et qui fait l'affaire). - le miroir secondaire est muni d'un fil chauffant de 8.1 ohms et d'une protection thermique (couverture de survie) afin de limiter la buée au maximum. - Les tourillons sont réalisés "au centre de gravité", et ne sont pas définitifs car j'attends une éventuelle fabrication du barillet à base d'une plaque alu (et non plus bois).     Le résultat: - un poids de 7kg identique au Strock (hors oculaires). - un volume de 41x33.6x6.4cm soit 8.8 litres soit le tiers du Strock original (26.7 litres).     A l'utilisation, le télescope marche très bien, et la structure offre la robustesse nécessaire à son utilisation. Seul défaut (lié à sa légèreté et la proximité des points de touche en altitude), il met un peu de temps à se stabiliser après l'avoir touché. Résultat optique : observation nette de la division de Cassini en pleine ville (qui plus est, dans le Nord, donc Saturne était franchement basse).   Des photos des différentes étapes de la construction sont dispo sur demande...   Vos questions et suggestions d'amélioration sont les bienvenues!   Christophe de la Chapelle