Coelix971

Membre
  • Content Count

    464
  • Joined

  • Last visited

About Coelix971

  • Rank
    Membre

A propos

  • Matériel
    Paralux 76/600
    Oculaires (pour nouveau Télescope) : Pentax XW 5-7 et 14mm

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Coelix971

    ça commence à bien faire.....

    Oui et sur la Basse-Terre;)
  2. Coelix971

    ça commence à bien faire.....

    Entièrement d'accord.
  3. Coelix971

    ça commence à bien faire.....

    Que c'est bien dit Lasilla!!!!
  4. Coelix971

    ça commence à bien faire.....

    Je suis d'accord avec toi. Cela dépend des circonstances. Mais globalement je suis d'accord avec toi. Mais le problème ne se pose pas en ces termes dans cette discussion, mais dans le minimum de respect à avoir envers la personne qui vous lit. C'est d'ailleur pour cela qu'on essaie d'inculquer un minimum aux élèves - notamment lors des heures de vie de classe. Là où je te rejoins c'est qu'un prof doit montrer l'exemple. Par exemple il ne peut pas téléphoner ou fumer (plus possible d'ailleur) en cours s'il le fait lui même. Cependant le problème de notre société réside aussi dans ta phrase. Un professeur n'est pas un enfant. Un enfant n'est pas un adulte et encore moins un prof. Ce que tu dis c'est un peu comme si tu reprocherais à des parents de regarder la télé après 20h alors qu'ils l'ont interdit à leur gamin. Il y a donc des choses qu'il a le doit de faire (quelques pseudo libertés) et pas un élève qui à ce stade je te le rappelle est un enfant. Et comme tu le dis, l'enfant est dans un stade d'apprentissage. Il n'est pas toujours (à mon sens) capable de voir jusqu'où il va trop loin. Et le tutoiement ne facilite pas la reconnaissance des limites. Comme le dit Takaya, la nécessité d'une distance est aussi facilité par le vouvoiement. EDIT: Nous, nous sommes conscients de cette distance et connaissons les risques si cette distance disparaissait. L'enfant non! Pour lui le prof à qui on pourrait parler comme à un ami est cool, jusqu'au jour où il est amené à punir ou réprimander. Là c'est la m..... Comme je l'ai dit précédement on a mis en tête aux enfants qu'ils sont égaux aux adultes. C'est une erreur fondamentale ou du moins il manquait une précision. L'enfant est dans l'apprentissage. Son expérience des pièges est nulle. Même si celle des adultes n'est pas achevée, elle a le mérite d'exister et cela fait la différence. C'est cette expérience qui permet de vivement conseiller à son enfant de ne pas toucher le socle d'un fer à repasser. Un enfant n'est pas l'égal d'un adulte. A partir de cela, il ne peut prendre comme argument que si je fais il fait aussi. S'il fait certaines choses comme moi, c'est parce que "je" (le monde d'adultes) le lui ai autorisé. Je finirai par dire: "Comment un enfant peut avoir envie de grandir de sortir du cocon familiale, de s'épanouir, s'il a autant de droits que ses parents? Cela fait partie de l'éducation que de dire : Quand tu seras grand tu pourras rester et écouter notre conversation! ou avoir un portable, rentrer après 00h et j'en passe!
  5. Coelix971

    ça commence à bien faire.....

    Je ne dirai pas que c'est la pire. A mon sens la pire actuelle demeure les jeux vidéos, devant la télévision. Car les jeux vidéos enferment dans un monde virtuel où pratiquement tout est possible. Ils empêchent aussi la communication - combien de fois ai-je vu, lors de réunions de familles, certains enfants à part sur une console portable. Je trouve cela grave, car ne favorise pas l'échange, le partage avec autrui. Cependant je te rejoins sur le fait que le mobile constitue un nouveau problème pour notre société. Il favorise (les modèles avec vidéo), en contribution avec la télé, l'idée selon laquelle on existe via l'image vidéo. Les jeunes que nous avons ne se séduisent plus les yeux dans les yeux, mais via des SMS et des photos. Il y a là une réelle perte de contrôle des parents là-dessus, car une fois rentré dans sa chambre, nul ne sait quel coup de fil passe-t'il (sans parler des coups de fil cochons ou pour savoir "si ton copain est fidèle ou un menteur (compose le ..... et tape fidèle)"). Il est très difficile pour les profs de gérer ce phénomène. Les libertés individuelles nous font demeurer pieds et mains liés. Il est aussi vrai que quand on voit quels portables ont certains élèves (la majorité), on se demande bien s'il y a réellement perte du pouvoir d'achat (sans compter l'abonnement, bien sûr). Je ne peux donner que mon avis ici, sachant qu'autour de moi, certains de mes collègues n'y adhèrent absolument pas. A mon avis, trois phénomènes sont responsables de la situation actuelle des profs: 1. La dégradation considérable du système et du monde du travail. L'école n'est absolument pas vu comme étant une garantie de s'en sortir et donc par la même elle est vue comme une obligation inutile par certains (dommage). Les principaux acteurs sont donc vu comme des chieurs qui eux par contre ont un boulot sûr (faut voir ce que l'on entend par sûr....)et qui gonflent tout le monde. 2. L'enfant roi (changement accepté et propagé par les parents eux-même) avec toutes les dérives qui vont avec. J'aurais tellement de choses à dire là-dessus que je préfère me taire. 3. Les profs eux-même. La façon de s'habiller, de parler, d'être avec les élèves. Je n'ai jamais compris qu'un prof puisse s'habiller comme ses élèves. En tongue (ici notamment), en bermuda, en tee-shirt et j'en passe. Un prof qui laisse voir son string (oui, oui, il y a 2 ans de cela) attend quoi comme réaction de ses élèves? L'habit ne fait pas le moine, mais peut laisser entrevoir un état d'esprit. C'est pour cela que, même si on n'aime pas les habits stricts (et je peux le comprendre) car dans l'esprit on ne se voit pas comme cela, une tenue faisant la différence entre prof et élève me semble nécessaire. Il en va de même du comportement, de la façon même de s'exprimer. Alors oui, la façon de s'exprimer doit prendre en compte le public que l'on a. Mais je crois qu'on sera d'accord sur le fait qu'un prof ne doit pas utiliser des termes comme "kif" par exemple. Il est, pour moi, important de marquer une distance avec les élèves tout en leur montrant l'envie de les faire réussir. Enseigner c'est aussi une pièce de théatre. J'ai une attitude plus sévère en cours que ce que je suis réellement. Je joue et il n'est pas question que je sois complètement moi-même avec mes élèves. Et donc pour te répondre, le tutoiement n'est pas admis dans ma classe et j'appelle mes élèves par leur nom de famille. Cela leur arrive de me dire: "Vous nous tutoyez et nous, nous devons vous vouvoyer?!!!" Ben oui, parce que: 1. (Premier niveau de réponse) Je suis un adulte et vous des enfants. Point barre. 2. (Deuxième niveau de réponse) Pour vous faire bien intégrer le fait que par respect pour un adulte, qui plus est étranger, on vouvoie. C'est une marque de respect envers lui. "Pourquoi nous appelez-vous par nos noms de famille? Car je suis votre prof, en cours nous avons une relation prof-élève pas de connaissance, d'amis ou autres. Quand vous sortirez du collège je vous appellerez par votre prénom car je le connais. "Pourquoi ne vous habillez-vous pas comme on vous voit parfois en dehors du collège, au supermarché, au ... par exemple? Parce qu'ici je viens travailler. C'est une marque de respect envers vous! et mes collègues. Dehors c'est autre chose, je suis en privé. C'est d'ailleur ce que nous vous demandons quand on vous impose une tenue correcte (jean ou jupe pas au ras des fesses, pas de décolleté pour les filles) J'ai été long mais je devais décrire l'ensemble pour que tu comprennes mon état d'esprit. A ce propos bonne rentrée aux collègues!
  6. Coelix971

    ça commence à bien faire.....

    Je vais être plus clair: Le rapporteur est utilisé au collège, mais sa maitrise n'est plus une compétence exigible. En d'autres terme, cette compétence peut ne faire partie d'aucun contrôle car pas obligatoire. Il en va de même de la translation, de toute la géométrie analytique, de la rotation et bien d'autres choses. Par contre il faut reconnaitre que maintenant la probabilité est maintenant exigible en 3ème.
  7. Coelix971

    ça commence à bien faire.....

    Je ne te le fais pas dire. Je trouve aussi assez marrant d'entendre certains parents dire que c'est difficile de "gérer l'enfant toute la journée surtout qu'il leur empêche parfois de suivre leur émission" Ce type de phrase est aussi remarquable car elle contient 2 informations: 1. Ils n'ont qu'un enfant et sont déjà emmerdés avec. Et nous avec nos 28-30? 2. Notion de priorité!!! Au passage sachez que l'usage du rapporteur n'est plus une compétence exigible au collège! Et pour l'astro il en est de même de la notation scientifique. Bonne soirée
  8. Coelix971

    ça commence à bien faire.....

    Tu mélanges des choses qui s'acquièrent (libre arbitre, le bon sens, la volonté) - qui sont justement parfois données car la rage de s'en sortir est forte - et d'autres innées (intelligence).
  9. Coelix971

    ça commence à bien faire.....

    Pas d'accord. L'envie aussi s'éduque. L'enfant qui voit ses parents glandouiller volontairement (c'est important, car certains ont réellement envie d'aller bosser) à la maison et qui les entend argumentant: "C'est con de travailler, car tu travailles pour l'Etat. On paie trop d'impôts dans ce pays de ..." , que veux-tu qu'il apprenne? Quelle envie lui est ici transmise? Il faut arrêter là. Eduquer c'est dur. C'est un vrai travail et il débute par les parents! Un enfant n'est pas une feuille blanche (son caractère) mais il est évident que ses lignes et ses premières notes sont écrites par ses modèles.
  10. Coelix971

    ça commence à bien faire.....

    D'accord, je prends PARDON?!!!! Je rêve?!!! Mais qu'y a -t'il de plus important que son enfant? Ne pas éduquer un enfant cela constitue pour moi "Une non assistance à personne en danger!" Cela devrait donc être puni comme il se doit surtout dans la société actuelle dans laquelle il est justement d eplus en plus difficile de faire à son enfant éviter tous les pièges de la vie.
  11. Coelix971

    ça commence à bien faire.....

    Qu'est-ce que c'est beau ce que tu viens de dire:wub: En fait, quand j'ai lu le post de norma, j'ai répondu illico. Je n'avais pas vu que certains avaient déjà fait le job!
  12. Coelix971

    ça commence à bien faire.....

    Arrête moi ces blagues!!! Voilà en deux mots (les tiens) tout le problème de notre société. La responsabilité vient toujours de l'Etat, de ses fonctionnaires ou du voisin. Quand dira-t'on clairement qu'il en est largement de celle des parents!!!! Est-ce politiquement incorrect? Les parents j'en suis sûr veillent aux mouvements sur leur compte en banque et ne laisseraient pas n'importe qui y faire n'importe quoi. Alors par pitié qu'ils s'occupent un peu de leurs enfants et qu'ils arrêtent de venir nous sortir:"je ne sais plus quoi faire je vous laisse carte blanche." Ce n'est pas mon enfant. Ce n'est pas moi qui lui dit à longueur de journée: "mange pas ça" "touche pas ça" et j'en passe plutôt que "NE mange pas ce ...", "Ne touche pas cette ...". Et pour ceux qui oseraient prendre pour prétexte le fait que tout français ne sait pas forcément parler français je prendrais l'exemple de ma grand-mère qui était totalement illettrée et su faire apprendre à ma mère correctement ses leçons; le français notamment! Alors oui en tant que prof j'ai bien lu et la conclusion que j'en tire c'est que certains parents (heureusement pas la majorité) n'ont pas la rage de donner 100 fois plus à leurs enfants. Pour finir je prendrai pour preuves le nombre de postes dans l'éducation nationale et cette nouveauté qu'est le socle commun de compétences. Malgré tous les avertissements et les informations divulguées la masse ne réagit pas! Le système reproduit les élites et la masse ne réagit pas! Le rapport profs/élèves est un paramètre dans la réussite de la masse, pas de l'élite (qui au passage ne se prive pas de cours privés). Plus il y a d'élèves dans une classe moins, en 55min, il est possible de répondre aux doutes de chacun. Le socle commun de ..... Une autre arnaque! "Tout élève doit sortir du système en ayant acquis ces compétences. Les autres n'étant pas exigibles, la priorité sera donnée - quant aux élèves n'ayant pas toutes ces compétences - à l'acquisition des exigibles. Oui mais attention, tout élève ayant acquis les exigibles ne doit aucunement être retardé dans l'apprentissage des non exigibles!" Les écarts vont donc s'accroître. Mais cette analyse n'est pas faite par la masse qui s'énerve des grèves à répétition des profs ces nantis. Nous nous questionnons rarement sur ce qu'il serait advenu d'un enfant s'il n'avait pu recevoir ne serait-ce qu'une partie des objectifs fixés par l'école. Par contre nous excellons sur ce qu'elle ne nous a pas donné. Menez un peu cette analyse concernant la présence des parents dans l'apprentissage et le suivi de la scolarité de leurs bambins. Ce type de post me met hors de moi. EDIT: Je précise que les parents sont les principaux formateurs- pour réutiliser ton terme - d'un enfant. Ils sont le premier maillon de la chaine. Tu aurais ajouté les parents dans ton post que je n'aurais pas été plus offusqué que cela.
  13. Coelix971

    ça commence à bien faire.....

    Je suis aussi entièrement d'accord. Je rajouterai à ce post ma révolte de voir apparaitre des dictionnaires de langage SMS ou autre et de faire passer cela pour un nouveau mode de communication. Alors que nous savons que la sélection passe par ce type de DETAIL. C'est triste car les "privilégiés" eux ne s'y trompent pas!
  14. Coelix971

    Plus vite que la lumière?

    J'avoue être aussi de cet avis. La nature a souvent montré qu'elle aimait les choses simples. Je crois effectivement que nos capacités actuelles sont sources d'interprétations malheureuses et donc d'hypothèses de plus en plus exotiques.
  15. Coelix971

    Skyvision 400 SP motorisé

    C'est vrai qu'il y a des fois de quoi décourager même un gars qui en veut. EN TOUT CAS MOI, JE NE DOUTE DE RIEN!!!! Alors M. Ruiz continuez ce que vous faites car j'en veux un. Je rajouterai qu'ils font rêver une bonne partie d'entre nous. Ne serait-ce que pour ça, merci!