Jump to content

All Activity

This stream auto-updates

  1. Past hour
  2. Quiquonque se fait le chantre de la parole obscurantiste n'est pas inoffensif. Ca commence comme un bruit de fond, comme le bzbz d'un moustique et finit en vacarme comme un nuage de sauterelles.... La solution serait d'envoyer tous les antivaccins sur la Lune 😁
  3. la première gamme correcpond aux LER, Large Eye Relief. Je crois qu'ils sont plus récents et disposent d'un tirage (dégagement oculaire) plus important, ça peut être appréciable lorsqu'on porte des lunettes, pour profiter pleinement du champ des oculaires. Je ne sais pas ce qu'ils valent en réalité. Voici les grossissements correspondants aux oculaires 24-18-8,8-4,7mm : 50x-67x-136x-255x. Il faudra choisir entre le 24 et le 18 . Il faut compter autour de 120€ en occasion par oculaire.
  4. Un petit sujet intéressant sur la lunette 70/700 que tu devrais lire fastball83. Et contrairement à ce que certain diront, c'est la lunette d'initiation à petit prix pour bien débuter et "comprendre et savoir connaitre le ciel". J'ai gardé une Sky-Watcher en 70/700, que j'ai pas mal modifié et bien elle me sert encore (en même temps quand on voit actuellement la qualité du ciel, rien ne sert de sortir l'artillerie).
  5. Un joli Pelican ! En effet, curieux ton phénomène d'étoiles :(... Si je peux me permettre une critique constructive, un poil moins de contrsate et FDC moins noir, ton image pourrait révéler sans doute quelques trucs qui sont dans le signal je pense !
  6. Merci infiniment pour ton retour 🙏 J'ai regardé les Explore Scientific en particulier les 82° que je ne connaissais pas du tout et qui pour le coup, et qui semblent très bon (rapport qualité prix surtout pour du 82°) 😎 J'ai trouvé 2 gammes : 4.5mm / 6.5mm / 8.5mm => LIEN 4.7mm / 6.7mm / 8.8mm / 11mm / 14mm / 18mm / 24mm / 30mm => LIEN mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi c'est coupé en 2 gammes 😅 Dans cette optique, le 4.5mm (ou 4.7mm), le 8.5 (ou 8.8mm) et le 24mm (ou 18mm) semble être un bon ensemble... tu penses ? (Sur de l'occasion, je dois pouvoir trouver cela à des tarifs raisonnables.) dans tous les cas, je pense que je prendrai une petite lunette point rouge (en plus de chercheur que j'ai) pour faciliter un peu la recherche.
  7. Depuis que j’ai le ss50 j’ai subi 3 maj. il faut laisser l ´accès au web constamment, Bluetooth actif. avec l’equinox c’est similaire. Le basculement blue tooth wifi s’effectue automatiquement. les parametrages autant que je me rappelle se font au début. ici avec un iPad, un téléphone c’est riquiqui en image et capacité sauf le top,autant pousser sur une tablette même android. le routeur internet doit être à proximité, moins de 5-10m.
  8. Bonjour 🙂 Une autre façon de réaliser la collimation. Cette méthode itérative est utilisée par plusieurs utilisateurs de Smart télescope Unistellar. Cette méthode est dérivée de la méthode que j'utilise pour collimater mes Schmidt-Cassegrain, mais à très fort grossissement et sur la tache d'Airy d'une étoile située sur l'axe de la chaîne optique. Nous réalisons une VA de 2 à 4 minutes dans la voie lactée (pour avoir un maximum d'étoiles sur le capteur) et on regarde la coma des étoiles sur tout le bord du champ de la capture, surtout dans les quatre coins (c'est l'endroit où la coma est la plus forte, car la plus éloignée du centre du capteur). Il est normal d'avoir de la coma sur les étoiles en bord de champ, car nos Smart Télescope ne possèdent pas de correcteur/aplanisseur de champ. Si la coma des étoile est homogène, de même intensité et pointent toutes en direction du centre du capteur: c'est collimaté, pas besoin d'ajuster la collimation Si ce n'est pas le cas, alors la collimation doit être ajustée (un ou deux bords de champ montrent une coma stellaire plus prononcées que le ou les bords de champ opposés et les coma ne pointent pas en direction du centre du capteur) ---- Ajustement de la collimation: Faire un Goto sur une étoiles brillantes située dans la Voie Lactée (pour avoir un maximum d'étoiles sur le capteur et avoir une étoile centrale comme référence bien visible). Puis faire une VA de 2 minutes (ou plus). Analyser la coma stellaire en bord de champ sur la capture de la VA (ne pas hésiter à zoomer). Repérer le bord ou le coin qui présente la plus forte coma stellaire. En vision temps réelle et uniquement avec les vis de collimation, déplacer l'étoile de référence située au centre du capteur en direction du bord ou du coin présentant la plus forte coma stellaire. L'amplitude du déplacement est fonction de l'amplitude de la décollimation. Puis avec les mouvements lents de l'application, replacer l'étoiles de référence au centre du capteur. Refaire une VA de 2 minutes (ou plus) et recommencer les étapes 2, 3 et 4 jusqu'à ce que la coma stellaire en bord de champ soit homogène, de même intensité et pointent toutes en direction du centre du capteur. Il s'agit d'une méthode itérative. Bonne collimation... 😉
  9. Today
  10. Oui je connais ces chaines à vocations scientifiques et ça fait peur de lire ces commentaires d'une inculture abyssale Il y a pas mal de youtubeur qui ont fait des vidéos pour débunker toutes ces théories complotistes à propos des missions lunaires: Astronogeek: sommes-nous vraiment allez sur La Lune? https://www.youtube.com/watch?v=M74B0YHZabQ Defekator: On n'a pas dansé sur La Lune: https://www.youtube.com/watch?v=BrEtgFHVvkY Stardust: Missions Apollo : conspiration ? https://www.youtube.com/watch?v=JzYwARg0NAg Le journal de l'espace: CBS News a filmé APOLLO 11 en STUDIO ! https://www.youtube.com/watch?v=xjsDLmA3BOc
  11. En ces temps où les nuits sont les plus courtes de l'année, bien joué
  12. Bonjour à tous, Voila, j'ai réussi à rajouter 46 poses aux 44 précédentes cf : Soit un total de 6h d'exposition sur IC5070. 90*240 secondes skywatcher 150/750 eq3-2 motorisé lunettes guide 50mm avec caméra T7M Canon1000d partiellement défiltrer
  13. Il y a peu, une rumeur a circulé sur les réseaux sociaux, rumeur selon laquelle le concepteur de Chang'e 6 aurait affirmé qu'ils (les Chinois) n'avaient pas déceler les traces des missions Apollo sur la Lune... de telles rumeurs alimentent les suspicions de mensonges autour d'Apollo, elles sont pléthore. En fait, et comme souvent, on manipule l'information. Ici en l'occurrence, certains ont tronqué les propos confus de Pei Zhaoyu durant la transmission télévisée de la mission Chang'e 6, alors qu'il parlait du cratère Apollo, site d'atterrissage de la sonde. La confusion a vite été réalisée avec les missions Apollo... @polorider La (fausse) couverture de Tintin, mêlant les tomes "On a marché sur la Lune" et "Les bijoux de la Castafiore" est géniale 😅, on ne s'en lasse pas !
  14. Hélas... Point point. Toujours de longs temps d'attente, et des erreurs 503.
  15. Ce n'est pas grave. Ces imbéciles sont inoffensifs, à l'inverse des antivaccins.
  16. La sonde Chandrayaan 2 a photographié les sites d'Apollo 11 et 12 avec plus de résolution encore. https://www.cieletespace.fr/actualites/la-sonde-lunaire-chandrayaan-2-detaille-les-sites-d-apollo-11-et-12
  17. Un petit mot sur Fraunhöfer et Pierre-Louis Guinand. Le verre flint est né aussi en Angleterre, certes, mais c'est grâce à la technique de notre ami suisse PLG que les verres flints sont devenus utilisables pour l'optique. En effet, le rajout d'oxyde de plomb donne un verre filandreux et instable (cristallisation partielle). C'est du à la réorganisation chimique du plomb qui se recombine en différentes versions de son oxyde.
  18. Généralement je commence à partir de 22h45 : Focus Preview avec shots différents expositions et plate solve pour m'assurer que les étoiles sont bien rondes. Une fois que cela me convient, le lance le PA. Hier j'ai fait cela, le plate solve a fonctionné. Ensuite Je lance le PA , premiere photo solved, la monture fait une rotation de 60-65 degrés gauche, photo et là plate solve failed. J'ai essayé plusieurs expos J'y ai passé du temps avant de laisser tomber
  19. Hum... je t'invite à venir faire un tour dans les espaces commentaires de YT sous les vidéos du Journal de l'espace (Quentin), ou de Thibault Bourdin (la Folle histoire) qui a réalisé un doc sur le pourquoi les Soviétiques n'ont pas réussi à aller sur la Lune... c'est infesté d'Apollo-sceptiques et ils ne sont pas chinois 😄. J'y ai déjà écrit pas mal de commentaires (Danastro), arguments à l'appui... peine et temps perdus... d'autant que beaucoup sont loin d'être courtois et polis...
  20. Jolie tout ça 👍 Petite préférence pour la HaRVB
  21. Bonjour merci de votre retour, C'est étrange l'appareil était stocké dans son sac en général. Il n'y a pas d'alarme à incendie dans ma chambre qui justement est très peu lumineuse et plutôt froide car à moitié enterrée. Est ce que l'humidité par exemple peut donner des résultats similaires ?
  22. Pour info, il n’y a pas moyen de faire des mosaïque (genre 3/4 panneaux) avec cette appareil ?
  23. Tu vois hier soir, j’étais un peu tôt et lancer mon PA (un peu trop pressé 😅), en expo d’une seconde, ça crochait pas. en 2 seconde ça passait.
  24. Pour info, le Booster B12 a passé 2 tests cryogéniques en janvier dernier, rien depuis. Le Ship S30 a lui réalisé un test de mise à feu statique, sans passer par la case "spin prime test" (test des turbopompes) avant celui-ci, contrairement aux précédents ships. Apparemment, SpaceX avait passé un accord avec la FAA, stipulant qu'un échec d’amerrissage du Booster et/ou du Ship lors du test précédent ne déclencherait pas d'enquête, à condition que le reste du vol se passe bien. Le vol ayant réussi jusqu'à l'amerrissage, il est donc probable qu'il n'y ait pas d'enquête pour échec (mishap investigation,) seulement une enquête plus brève (non bloquante,) permettant de diminuer le délai entre 2 tirs. Toutefois, vu les travaux effectués jusqu'ici entre chaque tir (on est toujours sur du prototypage,) je ne suis pas certain que ce sont les délais d'investigation de la FAA qui sont en cause dans le délai observé entre les vols précédents. Cette fois-ci, seul SpaceX sera responsable du délai avant l'IFT-5. On verra si le roulement entre chaque essai est plus fluide. La Tour Mechazzilla n°1 est toujours aussi en phase de prototypage, certaines pièces doivent être changées entre chaque tir, même si elles sont de mieux en mieux protégées. La tour Mechazzilla n°2 en cours d'assemblage possède, je suppose, ces modifications "d'usine." Je suis tout à fait d'accord. D'autant plus que la Tour actuelle est entourée d'installation (tout le système de stockage et de remplissage d'ergols, ainsi que le système cryogénique,) et même la seconde tour en cours d'assemblage n'est pas très loin. Il y a intérêt à ne pas se louper d'un mètre. Je me demande pourquoi ils ne testent pas d'abord un atterrissage sur une piste de béton, assez éloignée d'autres installations. Je ne sais pas quels sont les risques de dégâts qu'un Booster de 70 mètres (un immeuble de plus de 20 étages quand même,) peut provoquer, même s'il est vide de ses ergols. On verra si la confiance ou la raison l'emporte, pour ne pas réitérer l'échec de la table de lancement sans déluge d'eau. Mais qui sait, on peut toujours être surpris.
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.