Jump to content

All Activity

This stream auto-updates

  1. Past hour
  2. Je suis partant moi aussi pour aller "me geler sous les étoiles" 🙂 ça fait un bail, ça va faire du bien de se dérouiller un peu je vise 19h également, à ce soir !
  3. Bonjour, j'ai un vieux C8 et je n'utilise que ça (ou un Samyang). J'utilise un télé 200mm pour le guidage ce qui n'est pas top mais ça marche. Monture celestron cg5 goto. Je suis en ville donc ciel pas top On peut faire bcp de choses mais il y a qq trucs : - le réducteur de focale est bien utile - j'ai imprimé un bathinov pour chaque focale : 2000 et 1260. Et j'ai accepté que mes étoiles ne sont jamais super nickel - backfocus super sensible: je me suis fait un tube à vis pour ajuster finement la distance - Mes ultra sensible. Je n'utilise jamais le viseur. La fonction d'alignement polaire de la monture fonctionne mais n'est pas super précise je trouve. J'utilise Nina et maintenant c'est top - attention à ton équilibrage aussi - enfin, j'avais aussi un 350 mais depuis que j'ai investi dans de la caméra ASTRO (qui d'ailleurs doit être obligatoire pour NINA), j'ai changé de monde... Profite bien Samuel
  4. Superbe, hâte de voir les premières images Pour le Hub USB intégré, j'ai plusieurs copains qui ont eu des soucis, car en réalité il semble être en USB2 et pas en USB3. La plupart ne passe que la caméra de guidage avec, tout ce qui fonctionne en USB passe en externe (il n'utilise pas le hub). C'est un peu dommage car l'USB3 existe depuis des années.
  5. Bonjour à tous.

    Astram depuis 3 ans, observateur qui c'est lancé en astrophotographie il y a tout juste deux années.

  6. Today
  7. Bonjour, j’ai réessayé de reshooter Orion, en prenant compte de vos remarques. Cependant, l’axe d’ascension droite commence à faire des siennes, en se bloquant quand j’arrête d’appuyer sur les touches directionnelles et à du mal à partir en faisant un bruit bizarre. Pour ceux qui se demandent : équilibrage était correct, la masse Max aussi donc je ne vois pas ce qui a causé ça. merci
  8. Tu as essayé le "cargo de nuit" fallait que je la fasse 😁 Avec de la patience tout arrive
  9. Mak 180 j’imagine honnêtement j’ai trop d’instruments et pas assez de temps pour tous en profiter (je travaille de nuit 22/06) 180 nuits par an en moyenne Je vais vous dire une vérité : je voulais m’offrir un Mak 180 (J’ai un 127) pour un dernier achat avant le projet du 400mm. Les meilleures observations lunaire / planétaire /ciel profond y’a pas à chercher de midi à 14h c’est avec mon Dob 250 et 300 que je les ai ! j’ai voulu compléter ces gros tubes avec des lulus (80 Ed , Meade 395 , achro 150/750 , mak 127) pour quand j’ai pas le temps de préparer le Dobson j’en suis très satisfait mais il n’en demeure pas moins que tous ces instruments n’arrivent pas à la cheville des gros voir la lune dans le 300 avec une tête bino c’est quelque chose mais vous devez le savoir J’imagine que le rendu lunaire doit être peut-être plus stable dans le mak 180 Par rapport à mes newton ?… je ne sais pas..
  10. Je pense partir vers 17h donc arrivée vers 18h30 mais j'irais faire mon curieux pour voir le plateau en travaux avant de l'installer à la cabanne de pierrefitte. 19h est bien.
  11. En bord de rue avec éclairage public, direct. Condition de ciel moyenne. Hauteur moyenne. A la 150 ed Skywatcher, 60x ok avec plossl 20 télé E bien visible en vision direct, pas de trace de F. Pour comparer la réflectivité de 2 Rc, parfait. Televue enchanced aluminium 2 vs skywatcher diélectrique de base 2 ( de la 80ed) Avantage televue.
  12. Possibilité disponible une fois que tu as 12 messages au compteur. Tu pourras éditer ta prochaine réponse...
  13. @22Ney44 a pris une bolée de cidre nantais, ce soir. Je ne le connaissais pas tant de fantaisie. Mais peut-être est-ce du cidre breton ?
  14. Une belle étoile veille sur toi et les tiens! Ne lâche pas l'affaire, et fais respecter tes droits! Il va filer, ce cargo!
  15. Yesterday
  16. Ah oui, je m'exprime mal. Comment dire... L'univers qui exerce une interaction sur moi.
  17. Ben je me demande si il y a vraiment une différence. Pour notre rôle, oui, peu importe, je prend la notion d'observation parce que c'est ce que nous expérimentons. Mais peut-être devrais-je parler d'interactions (peu importe que ce soit nous qui interagissons ou des particule, ou des cailloux, ou de l'énergie, avec le reste de l'univers): Je suis assez d'accord avec cela. Et je dirais du coup, "l'univers réel est celui avec lequel je peux interagir" (et là ça marche même sans nous: pour les cailloux, les particules, les galaxies, l'énergie...Etc). Et ça veut dire que pour ma planète d'observateurs à 4500 AL, les pyramides sont bel et bien pour eux en construction. Et ce que ça implique sur la notion de temps est assez stupéfiante. N'est-ce pas le sens de la théorie de la relativité? Nous ne pouvons avoir une vision globale, absolue, et objective de l'univers. Du simple fait de notre place dans cet univers. Le seul dénominateur commun, c'est la vitesse maximale. Et personnellement je trouve cela profondément rassurant et porteur d'une "richesse" (je trouve pas de mot qui définisse vraiment ce que ça m'inspire) infinie.
  18. Oui il y a une différence énorme. D’ailleurs l’univers serait à peu pré identique si nous n’étions pas là pour l’observer Tu n’interagis pas avec m51 justement : tu peux aller y changer une ampoule ? Pour moi on observe un univers dont la réalité observée est décalée dans le temps en fonction de la distance
  19. Je me souviens avoir observé une supernova dans M51 l'été 2005 (il me semble). Elle a explosé quand ? En 2005 ou bien il y a plus de dix millions d'années ? Je pense qu'on peut dire les deux selon le contexte. Mais le fait même qu'on puisse dire les deux est déjà le signe que la notion de présent n'est pas simple. En tout cas, pour moi l'univers réel, réel dans le sens de ma réalité subjective, est l'univers avec lequel j'interagis : l'univers observable. Egill : je n'aime pas que tu parles d'information. Qu'est-ce que tu entends par là ? Les propriétés de la matière ? Dans ce cas mieux vaut parler des propriétés de la matière. Par exemple les galaxies lointaines nous envoient des ondes électromagnétiques dont les longueurs d'onde dépendent des atomes présents dans la galaxie, mais aussi de la distance de cette galaxie (qui vause un décalage vers le rouge). L'information, c'est un terme vague qui m'évoque de l'ésotérisme.
  20. Et pourtant, précisément, c'est là dessus que je me met à me poser des questions... PArce que la vitesse de la lumière est absolue... donc les informations que la lumière nous transmet ne le sont-elles pas aussi? Encore une fois, y at-il une différence entre une chose et son information? Sachant que nous ne percevons QUE des informations (et que les choses n'interagissent entre elles QUE par l'intermédiaire d'informations, jamais directement entre elles, en tant qu'elles mêmes), jamais les choses en elles-mêmes, en tant qu'elles mêmes. Tu dis que ça existe même si on en a pas l'information... mais quelles sont les implications du fait qu'on ait une vitesse bornée et absolue, qui par conséquent conditionne le temps et l'espace, sur la notion même d'"existence"? L'information et ce qui l'a émis ne se confondent-ils pas du fait que la vitesse est bornée (et ce que ça implique donc sur les notions de passé, de présent et de futur)?
  21. Parfois grisant et parfois un peu déboussolant voir donnant une certaine mélancolie. Oui je partage ta vision dt encore tu parle de rapport au réel , mais en fait ce n’est que la vision du réel. Il y a d’autres facons de appréhender : les 4 autres sens, les ondes électromagnétiques hors du champs du visible, les neutrinos, les ondes gravitationnelles. si la lumière nous impose une image déformée par le temps ( un peu comme les photos anciennes de voitures de courses où les roues sont déformées par le décalage du rideau de l’obturateur : on voit la roue être ici et en même temps être déjà là ), nos sens nous en imposent une vision déformée en qualité, et filtrée.
  22. Clairement dans un premier temps observation, plus tard photo après avoir apprivoisé la bête :) mais pas la priorité J'avais vu le Celestron Nexstar 8 car il a "l'air" plus facile à prendre en main, le wifi, la possibilité de connecter au tel...
  23. Oui, certes, je ne dis pas le contraire, et c'est bien la raison de mes interrogations. La vitesse de la lumière (la vitesse "maximale" quelle qu'elle soit) n'est-elle pas un absolu tel que notre rapport au réel n'est qu'un rapport au passé, quoi que nous fassions? Et que du coup, parler d'un présent commun (comme dire "telle étoile est entré en supernova et a disparu il y a x milliers d'années alors qu'on la voit rayonner de mille feu en ce moment) n'a pas beaucoup de sens. Que notre place dans l'espace temps n'est pas qu'une histoire de position dans l'espace, mais bien aussi dans le temps. Et que ça implique énormément de choses sur ce que nous considérons comme "la réalité". Demain est-il une notion "réelle", tangible? Pourtant quand on pense à cette étoile disparue "il y a x milliers d'années", en concevant un présent commun, on parle bien en fait de demain pour nous. Comme je le disais, l'idée de mon message était d'exprimer des interrogations au fil de l'eau. Je manque malheureusement de connaissance pour préciser tout cela. Mais de ce que je crois avoir compris de certaines connaissances que la science a établi sur notre univers, j'en conçois un vertige qui je dois bien le dire est assez grisant.
  24. Bon sang mais je reçois pas ces trucs moi!!! Je vais finir par me vexer!
  25. Non, déjà sur la Lune il y a 1 seconde de décalage c’est énorme sur des échelles locales c’est négligeable en pratique courante , mais au niveau terrestre ça joue déjà : le délai des fibres optiques pose problème aux traders pour donner des ordres au bon moment . il y a le même phénomène pour la gravitation : la force de gravité évoquée par newton n’existe pas, c’est la loi d’einstein qui est juste jusqu’à preuve du contraire. Pourtant localement(distance courtes et champs de gravité faible : échelle du sytème solaire à peu près ) ça fonctionne plutôt bien (ça marche pas tout à fait sur le péri hélie de Mercure ) Si, je crois, mais pas perceptible l’un pour l’autre si tu regardes 2 galaxies situées à la même distance de la terre, tu les voies vivre le même instant, mais elles ne peuvent pas voir leur instant commun recicproquement Oui, tu ne peux pas voir l’univers tel qu’il est à cet instant mais le fait que tu ne puisse pas le percevoir ne veut pas dire que cela n’existe pas . Ça existe mais tu ne peux pas savoir à quoi ça ressemble .
  26. Alors effectivement, si on parle de corrections "continues" (ou fréquentes pour être certainement plus proche de la réalité) de sa position, on peut peut-être, par un abus de langage, considérer que le JWST "orbite" autour de L2. Alors que ça serait simplement la projection de sa position au fil du temps qui évoquerait une trajectoire "circulaire/elliptique" autour du point et pas vraiment une orbite au sens habituel ? J'ai vu et compris l'explication sur le site de la NASA concernant une position pas exactement en L2, c'est juste que je n'arrive pas à comprendre comment le JWST pourrait orbiter autour de ce point sans assistance régulière.
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.