Jump to content

All Activity

This stream auto-updates

  1. Yesterday
  2. c'est pas très compliqué : dans l'ordre - le correcteur - le diviseur optique - la roue à filtre - la caméra ensuite il faut que le montage respecte la distance correcteur - capteur En alternative, si on est coincé par cette distance correcteur capteur ou d'autres contraintes de filetage ou bagues, il est possible de monter le correcteur après le diviseur optique sur certaines optiques suffisamment corrigées en bord de champ. c'est le cas des lunettes qui n'ont pas une focale trop courte : le correcteur corrige la courbure de champ i.e. la différence de focus entre le centre et les bord ainsi que l'inclinaison du champ en bord de champ. Mais si la focale n'est pas trop courte, alors le champ n'est pas trop incliné et on a juste le focus à réajuster. Du coup pour la caméra en bord de champ, il y a juste à faire la mise au point comme d'habitude et on a des étoiles suffisamment rondes. (plus rondes que certaines en bord d champ de Newton même après correcteur de coma !). Mais c'est pas le cas général, plus à garder en tête si la solution "normale" ci dessus ne fonctionnait pas. Concernant la position du prisme, il faut 2 choses - qu'il soit en dehors du capteur principal et avec un peu de marge. A vérifier avec un flat que le prisme ne fait pas d'ombre - qu'il soit positionné au milieu d'une des deux longueur (au bord du coté le plus long, en dehors du capteur principal) du capteur principal , donc pas dans un coin, ni le long de la largeur Réglage : 1) positionnement du prisme : on le rentre progressivement jusqu'à percevoir une ombre sur le capteur principal en faisant un flat, puis on le ressort un peu. 2) parafocalisation = mise au point du capteur de guidage au même focus que le capteur principal : (ça se fait en jouant sur la distance prisme-capteur guide, mais sans bougé le prisme qu'on vient de régler). a faire avec un logiciel de capture planétaire qui permet suffisamment de réglages de gain, temps de pose pour avoir une image de jour exposée (sharpcap, firecapture, etc...) - il faut le dégrossir de jour absolument, ça ne marchera jamais du premier coup de nuit, surtout le premier - il faut viser un objet suffisamment loin pour arriver à faire la mise au point sur le capteur principal. Pas besoin qu'in soit très loin, juste arriver à faire la mise au point. - ensuite on ne touche plus à la mise au point de la lunette, on la bloque si possible, puis on agit sur la mise au point intégrée dans le DO ou on fait coulisser la caméra dans le porte oculaire du diviseur optique suivant le type de DO. certains on un réglage de mise au point hélicoïdal. Mais dans tous les cas, on peut coulisser a caméra pour voir rapidement où se situe la mise au point de la caméra guide et si on arrive à la faire où si il faut changer quelque chose : - deux problèmes peuvent se poser si on arrive pas à la mise au point sur le capteur de guidage : -> soit il faut sortir encore plus la caméra de guidage : dans ce cas il faut ajouter des bagues allonges entre la caméra de guidage et le DO -> soit il faudrait plus rentrer la caméra de guidage mais on est en butée. Dans ce cas on peut essayer de remonter un peu le prisme pour le rapprocher de la caméra de guidage, mais en en gardant au moins un bout visible depuis l'entrée du correcteur (si on voit le prisme depuis l'entrée de la lunette, alors la caméra de guidage verra le ciel via le prisme). Si ça ne suffit pas, alors il faudra ajouter une bague allonge entre le DO et la caméra principale. ça va éloigner le capteur principal et donc le capteur de guidage aussi. Mais bien sur il faut toujours respecter la distance correcteur-capteur recommandée par le fabricant du correcteur, dans le même temps. Ensuite si et seulement si on est arrivé à para-focaliser de jour, on peut affiner de nuit afin d'avoir des étoiles bien rondes sur le capteur de guidage. C'est pour ça que les montages standards que proposent maintenant QHY et ZWO sont bien pratiques
  3. Nom de Zeus!!!!! Manu!!!!! Alors ça ça s'arrose amigo, excellente nouvelle de pouvoir te recroiser ici 😃
  4. Bonsoir Roger, Voir la Voie lactée depuis Nantes fait malheureusement partie de l'histoire ancienne. Plus encore maintenant que la Métropole vient de faire un acte écologique courageux en équipant progressivement et à marche forcée tous les lampadaires de l'agglomération en ampoules LED. On y voit maintenant aussi bien qu'en plein jour, il parait que c'est imparable pour lutter contre la délinquance. La lumière entre maintenant jusque dans notre chambre bien que les volets soient fermés. Le petit jeux entre le volet et le mur est suffisant pour cela. En effet seules les ampoules ont été changées, le lampadaire lui est le même et est fixé sur un mat issu des restes de la deuxième guerre mondiale. Tout le quartier est ainsi. Comme il a été classé patrimoine du XX ième siècle il y a quelques années, on ne peut plus rien changé. Tenez repeindre sa porte d'entrée de la même couleur qu'à l'origine, c'est non négociable, exige une permis de construire. C'est désastreux. Ney
  5. Bonsoir @macfly51, Ben oui, du moins il me semble sur mon 300P. La molette à trois ailes permet en la serrant ou la déserrant d'embrayer ou de débrayer l'entrainement du tube. Si le suivi moteur est activé, que je débraye le tube pour faire un pointage manuel, puis que je réembraye le mécanisme, le suivi s'est maintenu et le GoTo continue à faire son office sans besoin de réinitialisation sur une ou deux étoiles. Deux jeux de codeurs par axe permettent l'un d'assurer le GoTo, l'autre de mesurer le delta introduit par une manœuvre manuelle et d'indiquer au GoTo les décalages dont il doit tenir compte et ça marche plutôt bien. Ce principe est présent sur les deux axes et est un brevet déposé par SkyWatcher. Un rapide passage sur le site astroshop montre le "nouveau ?" 300P . Il n'y a plus cette molette apparemment. On revient donc au système à friction interne sur toute la gamme, d'où le descriptif semblable entre 10" et 12" maintenant, ce qui m'a enduit avec de l'erreur. Ney
  6. Merci pour le partage de ta magnifique et impressive image. Malheureusement trop nuageux chez moi à 21 heures! :- (
  7. Les formules de base Huygens et Ramsden sont à la portée des amateurs. Les pseudos plössls sont très décevants : deux doublets identiques convexité face à face. Il vaut mieux se mettre sur l'outillage de conception pour ne pas sortir une bouse moins efficace qu'un Huygens. Je l'aurais dit... c'est tout un art de gérer le repliement de l'astigmatisme comme fait le plössl Televue et encore mieux le plössl Tal : le choix du matériau des doublets est primordial. Seul un plössl asymétrique s'en sort mieux. (mais faut être doué pour refaire un Clavé). Les H et les R gèrent correctement l'astigmatisme en bord de champ en appliquant directement la formule optique, pas les plössls qui ne feront que corriger la couleur en utilisant des doublets achromatiques.
  8. Nouvelle image ! Sortie des tiroirs, datant de mon séjour dans le Triangle noire du Quercy : la nébuleuse de la Tête de la Sorcière (NGC 1909 , IC 2118). J'avais fait 18 images de 120S, à la 50ED, 450D défiltré, sans filtre, sur Star Adventurer, mais malheureusement, j'en ai gardé que 12 car j'ai eu un ballet de gros satellites... Aussi, malgré le bortle 3 et le ciel propre, elle était bien basse (~20° de hauteur d'après Stellarium), le suivi était pas top, mais surtout, purée ! qu'est qu'elle est discrète ! 😯 Voilà une brute : Du coup avec seulement 12 brutes... Faut tirer les curseurs pour la voir, et ça bruites bien Mais elle est là ! La prochaine fois je lui déduis une nuit !
  9. Superbe image fine, beaucoup de détails et de belles couleurs.Bravo
  10. Oui, Corinne et Denis, les membres du Club Albe, Joël, et d'autres qui arrivent...... Et les membres de la SAT (une vingtaine aujourd'hui....
  11. L'avantage est la correction full frame : 1.6° pour l'astronomie. Le violet (raie g) n'est pas "géniale" mais ça ne bave pas démesurément. A l'époque ça tient facile dans un grain de photo de 30 à 50um et on peut penser à la couleur. Le f/18 permet un confort correct pour un grossissement avec l'oculaire ortho Abbe de 7mm et les longs Huyghens. L'arrière du doublet est plat si mes sources sont bonnes. Deux faces à corriger pour finaliser l'objectif, ce qui permet une précision remarquable. Tout est dans le matériau de cette époque. verre baryté léger : Balk3 (excellente durabilité) et le "télescope flint" KzF2 en face arrière. Le f/D proche de 18 est obligatoire pour obtenir ce piqué. Le rouge H-alpha et le bleu F 486 sont à la limite de diffraction. Maximum de grossissement possible uniquement limité par la luminosité de l'objet cible. Thomas Back s'est probablement servi de ce genre de référence pour établir le critère d'apochromatisme moderne et a ajusté le besoin en correction du violet en plus pour la raie violette autour de 434/435nm (halo autour du disque sur l'image.) L'objectif a été calculé par Siegfried Czapski, atelier Carl Bamberg, Berlin-Friedenau : société qui est devenu ensuite Askania et dont le dernier concepteur reconnu est Dieter Lichtenknecker. Même si ils étaient indépendant, Zeiss et les ateliers berlinois travaillaient ensembles. Bamberg pour les gros instruments, Zeiss plutôt pour le grand public. Note : j'ai calculé une correction en orange mais il est probable que la correction soit dans le vert comme ci-dessous. J'ai observé une fois dans une 130f18°, c'est un régal de précision, comme quoi pas forcément besoin d'utiliser une apo (strehl diff limited sur le rouge et le bleu) en visuel. Cette 80 permet la photographie. Le successeur de l'objectif A est l'objectif AS qui est moins corrigé du point de vue couleur entre F et C mais plus pur côté violet et asphérisé pour un meilleur piqué de chaque couleur. (En fait la correction de l'objectif A est extrême, pas vraiment nécessaire en visuel ou alors on peut en faire des diamètres plus gros). Le Zeiss AS 150/2250 est la limite haute en photographie, il a été intégré dans la fameuse Zeiss Coudé. °Le club Tycho Brahé (Annecy) dispose de la "Robach" objectif A de 130mm à ~f/18. qui est célèbre pour avoir photographié la forme ellipsoïde de la Lune (effet de marée de l'attraction terrestre)
  12. Bonsoir tout le monde Il y a t'il déjà quelqu'un dans la place (à part les organisateurs, bien sûr) ? J'arrive demain après midi normalement. C'est peut être jouable demain soir Bon ciel Pat
  13. Bonsoir, Et voilà grâce au nouvel algo RBF de Siril, j'ai pu traiter mon image de dimanche soir sans gradient coloré. Pas encore nickel le Fdc mais avec mes conditions initiales, je suis assez content au final. C8 à F/6.3 vieux modèle, AZEQ6, ALTAÏR 294mc pro à -10, aucun filtre, Bortle7, NiNA, Siril et Pix environ 300x30s
  14. J’ai eu beaucoup de détails sur mars y a 2 ans avec de belles nuances sur les nuages bleutés, syrtis major etc , sur Jupiter avec les wos, des images de satelittes en transit bien propres etc. Et puis de l’observation de nébuleuses planétaires à 400x fort sympathiques alors bien sûr je n’ai pas de moyen de comparaison mais ce que je peux dire c’est sans doute une des meilleures choses que j’aie pu faire de 600e en occasion! … Pareil chez moi et j’y vois ici aussi un intérêt aux oculaires grand angle : descendre à 1,3mm de pupille de sortie et 150x de grossissement permet de bien définir les détails et diminuer le fond de ciel, et si on peut en même temps voir m42 en entier avec 100° de champs c’est le bonheur!!
  15. J ai envoyé un mail a Baader Pas de reponse a ce jour
  16. Qu'est ce qu'il y a de si dramatique dans les lingettes pour lunettes, pour que contrairement a ethanol, purosol, et autres trucohol, ce soit considéré si generalement comme une mauvaise idée? Les traitements d'oculaires seraient ils sans le moindre couche de protection contrairement aux lunettes de vue?
  17. merci beaucoup @sebseacteam ! Une compo très minimaliste - même un peu trop selon un certain point de vue - mais qui a un cachet particulier.
  18. merci de me venir en aide! et oui, désolé, ayant déjà pas mal posté de mes galères, je n'ai pas précisé... 80ED, EOS600D défiltré partiel, et en effet, je pars sur une erreur de ma part... Vu que je débute en tout malgré mes lectures, y compris avec l'apn, j'ai fait le tour des modes en réponse (brute tu parles bien d'une image de l'écran iPad quand même?) , full auto, P, TV, AV, et...dans l'ordre, j'ai beau débuter, je trouve ça bien étrange: ou l'pad émet trop fort...? bon, l'apn fonctionne hein 😅 ma toute toute première image est horrible, sans parler de son traitement, mais il prend bien quelque chose 😂
  19. Bonsoir Ney, Vous avez un embrayage sur un Flex 12" ??? 🧐 Je pensais que le rocker était trop étroit pour l'accueillir (d'ailleurs Orion l'a d'abord installé à partir du 14" , puis SW a suivi)
  20. Des nouvelles de ma lulu qui va retourner chez son fournisseur après contact le vendeur.dailleurs très pro.
  21. Merci beaucoup du compliment ☺️. Effectivement, j'ai hâte de pouvoir investir dans le correcteur de coma. En ce qui concerne l'eq3.2, j'avoue que ça fait le job. J'avais envie de passer à de l'eq5 mais honnêtement, vue le budget... Ma petite eq3.2 s'en sort haut la main. Un bon équilibrage, une bonne mise en station... Et ça fonctionne à merveille 😁😁.
  22. Content de te revoir, faut-il prévoir le breuvage des dieux pour le cercle de l'hyper-rouge 🤔
  23. Je ne sais pas. Mais je me posait justement la question sur un autre fil il y a quelques jours, ci il y aurait pas eu 2 séries différentes, avec qualité optiques non égal. Ca pourrait être possible apparemment.
  24. Oui étonnant cette linéarité. Tu peux poster une image brute, avec juste l'histogramme en automatique ? Pour voir si déjà tu as du vignettage à l'origine. Le contraire serait étonnant. La lunette on dirait une 80ED ou une 72?
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.