'Bruno

Animateur Observation
  • Compteur de contenus

    21 867
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de 'Bruno

  • Rang
    Admirateur du ciel

A propos

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. 'Bruno

    Observation difficile

    Les débutants sont souvent surpris par la petitesse des images planétaires. Eh oui : au télescope, les planètes sont toutes petites... mais on peut voir des détails dessus ! (x240 est un très bon choix de grossissement.) Pas trop sur Mars, qui était très difficile cette année. Mais sur Jupiter on doit voir les deux bandes équatoriales. Mais il faut que la planète soit suffisamment haute. En juin-juillet dernier ça ne posait pas de problème. Ce qui peut aider, c'est de l'observer au crépuscule : elle est alors moins lumineuse et plus facile à examiner. En fin d'hiver prochain elle réapparaîtra dans le ciel du matin, ce serait une bonne idée de la viser un peu avant le lever du Soleil. Mais si les images sont toujours mauvaises, il y a peut-être un problème optique. Dans ce cas, une seule méthode : examiner une étoile à fort grossissement. Par exemple la Polaire : elle ne bouge pas. Il faut regarder si, au plus fort grossissement disponible, il est possible de faire une mise au point précise. Si y a un problème, on ne peut pas obtenir une mise au point précise (minuscule disque) et on peut même identifier le problème (par exemple si le miroir primaire est contraint, il y aura de l'astigmatisme : quand on fait la mise au point, l'étoile s'allonge un peu, et l'allongement tourne de 90° avant et après le point focal). Quant au ciel profond, sous un bon ciel et dans un 200 mm, il apportera toute satisfactions tant qu'on ne vise pas des objets trop difficiles. Là, M37, c'est une excellente idée : cet amas est formidable dans un 200 mm. D'ailleurs je suis déçu par ton impression. Tu étais bien sur M37 ? Tu parles de « regroupement d''étoiles » : soit tu as vu autre chose, soit tu as un ciel médiocre. D'ailleurs comment est ton ciel ? La Voie Lactée est-elle structurée (nodosités, séparation au niveau du Cygne) ou bien la vois-tu juste comme un grand truc flou qui barre le ciel ? Ou bien rien du tout ?
  2. 'Bruno

    70/700, 90/900 ou autre pour enfant de 8 ans

    Ah oui, une lunette 70/900 doit encore être meilleure. Mais est-ce qu'un enfant pourra facilement pointer des objets avec ? L'avantage de la lunette courte est qu'elle permet des grossissements plus faibles, donc plus de facilité au pointage, en contrepartie d'une qualité optique un peu moins bonne (chromatisme). D'un autre côté, les enfants s'intéressent plus à la Lune et aux planètes qu'au ciel profond, je pense, et si la monture est stable, pointer des planètes avec 900 mm de focale doit rester possible. En fait je ne sais pas (ça doit dépendre de la motivation et de la patience de l'enfant).
  3. 'Bruno

    Avis avant premier achat

    Quelques commentaires : 1) Le fait que le télescope ait un F/D de 15 n'en fait pas télescope « parfait pour les planètes ». Cette idée part d'une demi-vérité trompeuse. Je détaille : ce qui est important pour les planètes, c'est 1° le diamètre et 2° la qualité optique. les deux sont importants. Il se trouve qu'il est souvent plus facile de réaliser une bonne optique à long F/D qu'à court F/D (et c'est vrai autant pour les télescopes que pour les lunettes). Du coup, le petit Maksutov à F/15 est souvent de bonne qualité optique. Mais il n'a pas un grand diamètre. Ce qu'on peut dire, c'est qu'il donnera de bonnes images planétaires pour son diamètre (important : pour son diamètre). D'ailleurs il donnera de bonnes images tout court : les lois de l'optique ne dépendent pas des objets visés, et on aura de bonnes images du ciel profond pour son diamètre. À une exception près : les objets étendus (Pléiades, galaxie d'Andromède...) ne seront pas vus en entier à cause de la longue focale. Du coup, et pour cette raison précise, on dit parfois que ce télescope est optimisé pour le planétaire. C'est une demi vérité car le ciel profond n'est pas limité aux grands objets qui débordent du champ, bien au contraire (j'ai déjà vu les nébuleuses d'été − Lagune, Oméga... − dans un Maksutov 127 mm et c'était très bien, proche de ce qu'on voit dans un Newton 200 mm), et c'est trompeur car on oublie qu'il donnera de bonnes images planétaires pour son diamètre. 2) À propos de « Les maksutov sont en effet très bien pour l'observation planétaire car leur grande focale permet d'atteindre de forts grossissements. » En fait, on peut atteindre de forts grossissements avec n'importe quelle focale, y compris courte : il suffit d'ajouter une lentille de Barlow et de choisir correctement ses oculaires. Mais ce qui compte, c'est d'exploiter le fort grossissement (si on grossit trop et n'importe comment, on ne verra pas grand chose). Or, plus le grossissement est fort, plus il faut un grand diamètre et une bonne qualité optique pour l'exploiter. C'est parce que ces petits Maksutov ont en général une bonne optique qu'on peut exploiter de forts grossissements relativement à leur diamètre. Pour un tel télescope, x250 est un fort grossissement et une bonne qualité optique permet de l'exploiter. Pour un télescope de 300 mm, ce même grossissement est moyen et, si le ciel est stable, on peut exploiter de bien plus forts grossissements, quand bien même la focale serait relativement courte (par exemple 1200 mm). 3) Que conseiller pour 600 € ? Il y a plusieurs possibilités : − Si tu est motivé à l'idée d'apprendre le ciel et si la photo ne te tente pas pour l'instant (c'est passionnant mais cher et compliqué...), un Dobson manuel de 200 mm (ou 250 mm en allongeant un peu le budget) serait très bien. − Si tu souhaites une aide au pointage, l'Orion XT8 (200 mm) en possède une. Mais il n'est pas motorisé. − Si tu es attiré par une monture équatoriale, soit parce que tu sais que tu as besoin d'une motorisation, soit pour t'initier à l'astrophoto, tu peux viser un 150 mm sur monture équatoriale. − Si tu veux te spécialiser dans l'observation des planètes, attends quelques années ou déménage dans l'hémisphère sud, en ce moment elles sont mal placées... − Si tu veux privilégier la qualité optique sur le diamètre (voir moins de choses, mais les voir nettes), le petit Maksutov est une bonne idée. Ou même une petite lunette achromatique longue (F/D d'au moins 10). Mais je choisirais une marque reconnue : Skywatcher ou Orion par exemple. − etc. etc. Mais ces possibilités dépendent de facteurs personnels. Une bonne idée serait de rencontrer un club astro et de voir concrètement comment s'utilise tout ce matériel.
  4. Et puis actuellement Mercure est toute petite, environ 5" de diamètre.
  5. 'Bruno

    70/700, 90/900 ou autre pour enfant de 8 ans

    Pour l'observation visuelle le rapport F/D n'a pas cette signification (en photo, oui). Par contre, pour une lunette achromatique, plus le F/D est long, plus l'optique sera bonne (moins de chromatisme). Une lunette de 70/700 devrait être légèrement meilleure qu'une 70/500.
  6. 'Bruno

    Découvrez le catalogue Messier au fil des semaines

    C'est la première fois que je vois ce surnom, du coup je ne suis pas sûr que ce soit une idée de propager un surnom utilisé par une seule personne (à moins qu'il soit bien trouvé, bien sûr).
  7. 'Bruno

    Prix de vente

    Il faut se mettre à la place d'un acheteur potentiel, c'est-à-dire de quelqu'un qui cherche un 130/900. Le modèle Skywatcher sur EQ2 coûte 230 € (je viens de consulter le site du magasin de Colmar). Pour que ton télescope vaille le coup, il faut donc le vendre à un prix sensiblement inférieur à 230 € (sinon l'acheteur préférera le neuf, c'est normal). Et pour ça, il vaut mieux vendre séparément le télescope et les accessoires : l'acheteur potentiel ne voudra peut-être pas faire d'observation solaire, ou bien a peut-être déjà un oculaire, ou encore ne compte pas collimater avec un laser, etc. Une bonne idée pourrait être de le vendre au prix d'un 115/900 : ainsi l'argument de vente du matériel d'occasion serait d'obtenir le modèle supérieur pour le même prix. Je te laisse chercher le prix d'un 115/900.
  8. Si le but est de faire de l'observation visuelle, peu importe qu'on souhaite observer des planètes, des étoiles, des nébuleuses ou des galaxies : dans tous les cas, ce sont les mêmes qualités qui interviennent (le diamètre, la qualité optique). Un télescope qui est adapté à l'observation des planètes est tout aussi adapté au ciel profond et vice versa (en photo, non). Parmi les caractéristiques des télescopes (et lunettes) à examiner : − Le diamètre : c'est le plus important. Plus le diamètre est grand, plus on a du contraste (utile pour voir des détails sur les planètes), de la résolution (utile pour grossir) et de la lumière (utile pour voir les objets faibles). Bref : plus on voit de choses dans le ciel. − La monture : elle permet de suivre les astres. La monture Dobson basique est entièrement manuelle (donc pas chère), la monture équatoriale permet un suivi (manuel ou motorisé selon les modèles) sur un seul axe contrairement à la monture azimutale (donc plus pratique). − Une monture motorisée permet au télescope (ou à la lunette) de suivre l'astre pointé. C'est un avantage par rapport au suivi manuel, mais ça se paie (au détriment des autres caractéristiques). − Le pointage automatique permet au télescope de pointer tout seul les astres. En général cette fonction permet aussi la motorisation de la monture (mais une monture motorisée n'a pas forcément de pointage automatique). − Le poids, le volume : à regarder si on a des contraintes de transport. Pour un tube optique donné, la monture Dobson est la plus légère. Pour un diamètre donné, les Schmidt-Cassegrain et les Maksutov sont les tubes optiques les plus compacts. Ne pas oublier qu'un télescope peut se transporter en plusieurs morceaux, donc ce n'est pas le poids total qu'il faut regarder. Attention : la compacité se paie (pour rendre un télescope compact, on utilise une formule optique plus compliquée, donc plus chère). − Le F/D (distance focale divisée par le diamètre) : il n'a pas l'importance qu'on lui prête souvent, sauf concernant la qualité optique. Une lunette de court F/D ne donne pas de bonnes images à fort grossissement si elle n'a pas une qualité optique de top niveau. C'est souvent le cas aussi avec les télescopes compacts qui ont un miroir primaire à court F/D (bien que le F/D du télescope puisse être plus long).
  9. 'Bruno

    Oculaires pour un dobson 250/1250

    C'est sûrement subjectif, mais je préfère trois oculaires à 300 € que six oculaires à 150 €. Avec un 250/1250, je verrais bien les focales de 25 mm, 10 mm et 5 mm environ, en laissant à plus tard une focale encore plus élevée, genre 3,5 mm : elle servira sur les planètes quand les planètes seront plus hautes (2020 pour Mars, encore plus tard pour Jupiter et Saturne, donc ça ne presse pas). Ça donnerait des grossissements de x50, x125, x250 et (plus tard) x350 qui me semblent bien choisis. En restant au coulant 31,75 mm, je verrais bien une gamme Pentax XW avec le 20 mm, le 10 mm et le 5 mm. Ils n'offrent que 70° de champ mais on des qualités optiques de top niveau.
  10. 'Bruno

    [question] eye relief occulaire

    Attention, dans l'analogie astro/chaussures, Nike est analogue à Skywatcher (par exemple), pas à Synta ou GSO, donc évidemment qu'aucun concurrent n'achète chez Nike pour ensuite affiche sa marque. Par contre, peut-être que les usines asiatiques qui produisent des chaussures Nike en produisent aussi pour d'autres marques ? Je n'en sais rien, mais il me semble que ce n'est pas une pratique absurde.
  11. 'Bruno

    70/700, 90/900 ou autre pour enfant de 8 ans

    Est-ce que ce n'est pas un peu compliqué à manipuler pour un enfant, une monture équatoriale ? Je me dis que s'il est motivé et s'il a déjà une petite expérience, c'est possible. Mais il faudra bien lui expliquer deux choses importantes : 1° le principe (les deux axes du dessous ne doivent plus bouger lors de l'observation, etc.) et 2° on ne tourne jamais le tube avant d'avoir desserré l'ascension droite et la déclinaison (risque de détraquer le mécanisme). Le point 2° est lié à l'équilibrage. Bref, je pense qu'il sera nécessaire que papa connaisse d'abord la monture équatoriale pour pouvoir l'expliquer à fiston.
  12. 'Bruno

    Un quatrième occulaire ou une barlow ?

    Au niveau de la focale, entre 17 mm et 5 mm, c'est 9,2 mm qui est au milieu (car on passe d'une focale à l'autre en divisant par le même nombre). Et justement, 9 mm me paraît très utile avec ce télescope. Donc je trouve que tu as fait un excellent choix !
  13. Bonjour ! C'est le cas pour tous les corps célestes, et c'est une conséquence de la deuxième loi de Kepler (la loi des aires).
  14. Par contre, lorsqu'elle sera du matin, elle devrait être plus facile puisque, en automne, l'écliptique du matin est inclinée vers le haut.
  15. 'Bruno

    Trésors enfouis de Pégase et des alentours

    Très intéressant CROA ! Apparemment le ciel était plutôt transparent (la naine de Pégase en visuel, wahou !). En tout cas il y a plein de bonnes idées d'observations.