Jump to content

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation since 08/26/2022 in all areas

  1. Hello les ami(e)s, Me voici de retour des NCN et de mes vacances d'été pour vous présenter ma nouvelle photo réalisé durant ses dernières semaine. L'iris, NGC7023 et toutes ses poussières stellaire bien connue. niveau matériel toujours la même choses depuis des années ... une 80ed + HEQ5 + un APN (sans filtre). La photo totalise donc environ 30h de pose par tranche de 300sec, sur une dizaine de nuit. pré traitement et traitement avec Pixinsight. Ceci est ma dernière photo avec mon setup car j'arrête le CP longue pose ... pour faire autre choses avec mon nouveau T400mm 🥰 bisous a tous et bon ciel.
    18 points
  2. Bonjours à tous, voici ma petite dernière : J’ai décidé de vous faire quelques lignes de bafouille (très inspiré par l’article de photon millénium, merci monsieur Auroux🤗) pour expliquer l’objet. Donc IC1396 : la nébuleuse de la trompe, diamètre : 5 fois la pleine lune. Distance 2400 ~ 3000 AL et donc une taille de ~ 150 AL (c’est gros ! très gros ! exemple M42 c’est 25 AL) Gros nuage de gaz, en majorité composé d’hydrogène illuminé par les jeunes étoiles qui naissent en son sein. Elles se forment essentiellement dans les « globules de Bok », gros tas de poussière et de gaz, qui représente des proto-systèmes stellaires, le plus représentatifs étant celui-ci : Ainsi dans cette zone on estime la présence de nombreuses étoiles très jeunes (100 000 ans) ainsi que quelques centaines en cours de formation. Le rayonnement très énergétique de ces jeunes étoiles « pousse » la matière environnante et créer des cavités comme celle-ci : 2 étoiles sont remarquables : HD206267 : au centre de la nébuleuse (une géante bleue) qui est la principale source de l’ionisation des gaz de la nébuleuse : Mu Cephei (l’étoile grenat) : une supergéante rouge de 25 masses solaire 350 000 fois plus lumineuse que le soleil et 1200 fois plus grosse : Une petite nébuleuse planétaire est visible aussi à droite en dans le OIII, raie caractéristique pour ce genre d’objet. Je n’ai pas trouvé de données particulière et je suis une quiche sur Aladin, si vous avez des infos je prends On distingue bien aussi les petites grenouilles - LDN 1104-1006 (nébulosités sombres) Concernant les acquisitions, J’ai fait ça dans le Berry sur 6 nuits début Aout (pourvoir dormi dans un vrai lit avec le setup qui tourne, c’est à peu près la définition du bonheur…). C’est fait avec une TS76EDPH, une 2600mm et des filtres Antlia en 3nm sur une HEQ5 Après tris j’ai conservé 18H (108x300 en Ha, 40x300 en OIII et 68x300 en S2). Concernant le traitement c’est fait avec Pix. Le mixage SHO avec le plugin SHO AIP. Un travail très attentif a été appliqué aux couleurs, principalement avec des masques de chrominance. Une passe de renforcement des détails dans les structures sombres a été appliqué. J’ai une façon de traité très itérative, en laissant « poser » l’image pour la revoir avec un œil neuf : j’ai fait 18 versions avant d’obtenir cet équilibre qui me convient. La plus grande difficulté à été la gestion du pourtour de la nébuleuse. Full : https://www.astrobin.com/vi97gu/
    17 points
  3. Salut les planéteux, Ca y est j'ai pu finaliser un premier traitement "aux petits oignons" de la fenêtre la plus stable de la nuit du 23/24 Août 2022. Là j'ai fait "la totale", collimation soignée, traitement soigné, dérotation du flux vidéo de chaque capture puis dérotation de chaque image intermédaires de 7 vidéos. Et surtout j'ai pris le temps de trouver les bons paramètres dans Astrosurface. Niveau seeing, pour moi cette nuit est la meilleure depuis des années sur Jupiter au 300 Orion Optics ! Pas de tri manuel et j'ai pu garder de 75 à 90 % des images selon les vidéos. Je n'ai pas souvenir d'un tel taux d'images exploitables par le passé ! Quand je pense que la météo de Webastro annonçait cette nuit comme couverte, Météoblue comme partiellement couverte et MétéoFrance comme totallement découverte, c'était pas gagné d'avance. J'ai fait confiance à MétéoFrance, bien heureusement, mais j'ai juste sorti le 300, par prudence. Au final, nuit entièrement dégagée qui en plus était taillée pour un 400... Arrgggg.... Quel gâchi ! Mais bon, un jour, dans quelques siècles, la prévision météo sera une science exacte... http://www.astrosurf.com/uploads/emoticons/sad.png Au moins j'ai ma meilleure Jupiter au T300 et pour une fois l'Orion Optics soutient sans problème la comparaison avec le Mewlon 300 d'un certain balcon parisien fort renommé... http://www.astrosurf.com/uploads/emoticons/ph34r.png J'ai pris comme comparaison la 2e image de Jupiter de ce post de l'ami JLD. Prise la même nuit mais avec une configuration différente : http://www.astrosurf.com/topic/156605-mon-balcon-sest-incliné/ Penser quand même que mon image est en RVB versus en LRVB pour le Mewlon. J'ai aussi réduit en taille mon image à 90% de sa taille d'acquisition pour une meilleure lisibilité. Comme quoi, quand le seeing est enfin là, tout va ! Me reste encore pas mal de vidéos à traiter. A suivre, avec de la patience... Albéric SETUP : ------------ Télescope Newton 300 F/D 5.3 Orion Optics optimisé sur monture LXD 750. Imageur : ZWO ASI 385 MC couleur. Barlow 5x + ADC + Filtre Ir/UV Cut. Capture : --------------- 7 captures de 1 minute 10 environ, 95 imgs/sec, soit environ 6700 images par capture. Entre 05 h 01 et 05 h 12 HL le 24/08/2022. Expo de 10,5 ms et Gain= 400. Dérotation de chaque vidéo. Pas de tri, tout est mouliné et trié sous Autostakkert 3.0 De 75 à 90 % des images retenues.Registration sous Autostakkert 3.0, Dérotation des images intermédiaires. Traitement sous Astrosurface. Iris pour "white"/recallage des couches/saturation. Traitement séparé du satellite. Finitions cosmétique sous Photoshop. Image finale légérement réduite : 90% de la taille d'acquisition.
    15 points
  4. Bonsoir tout le monde voilà, mon séjour en Drôme s'est terminé dimanche, retour sur Paris et sa grisaille... Bilan assez mitigé cette année, seulement 4 nuits claires sur les 10 jours du séjour, le reste étant partagé entre les orages et le brouillard à cause des remontées d'humidité. Nous étions 16 cette année dans le gîte (voir https://www.casage.fr) toujours aussi sympa et Josette notre hôtesse toujours aussi accueillante Pour l'occasion j'avais emporté 2 setup complets à savoir, Setup 1 : APM 130/780 + correcteur APM/Riccardi sur EM400 Temma2 ASI2600MM + roue et filtres ZWO (6.5nm pour les narrowband) diviseur OAG-L et ASI174 mini pour le guidage ASIair Pro et tablette Samsung Galaxy Tab S7+ Setup 2 : FSQ106 au foyer sur EM200 Temma2 ASI6200MC + tiroir à filtres + filtre L-Pro et IDAS NBZ diviseur OAG-L et ASI290 mini pour le guidage ASiair Plus et tablette Samsung Galaxy Tab S6+ Vu qu'on me pose souvent la question, les 2 ponchos sous les montures sont là pour protéger les batteries de l'humidité la nuit et de la chaleur pendant la journée J'ai traité la première partie des images, à savoir celles du setup 1. Le but du setup 1 était de tenter de la haute résolution grâce aux 800mm de focale de l'APM et l'ASI2600 mono, le setup 2 étant dédié au très grand champ avec mosaïques sur la FSQ. La seconde partie sera pour un peu plus tard, car j'ai expérimenté la béta v.2.0 de l'ASiair et ses mosaïques sur la FSQ, ce qui donne beaucoup de boulot au traitement. Les images sont toutes réalisées au gain 100 et à 180s de pose unitaire. Refroidissement à -10°. Le traitement est identique pour toutes les images à savoir : - pré-traitement SiriL 1.04 avec un script perso - finition sous CS5 + le plugin NoiseExterminator (que je trouve bien meilleur que Topaz Denoise) Les images sont enregistrées en 4k, ce qui permet d'en faire des fonds d'écran si l'envie vous en prend Je vous conseille fortement de visualiser les full (en cliquant dans les images)... On commence par une image faite rapidement pour tester l'ASI2600MM, avec uniquement la couche Ha car l'objet était déjà très bas. Voici donc le coeur de M16 et ses piliers de la création, en version starless pour apprécier les détails dans les piliers. 20 poses de 180s seulement à gain 100. On continue avec le classique IC1396, soit la trompe d'éléphant, mais centrée de sorte à montrer les détails dans les globules de Bok en bas à gauche de l'image. 50x180s Ha 40x180s SII 40x180s OIII Soient 6.5 heures au total. On passe maintenant au mur de North America qui contient une belle zone Ha pleine de détails intéressants ainsi que des belles volutes de poussières sombres. 30x180s Ha 34x180s OIII Soient 3.2 heures au total. Et pour terminer, une image qui a pris les secondes moitiés de chaque nuit. Voici M33 en LHaRGB. 50x180s L 20x180s Ha 20x180s RGB Soient 6.5 heures au total. La full montre de beaux détails dans les bras... Voilà c'est déjà terminé pour ce setup, je passe dès demain au traitement des mosaïques à la FSQ Merci de votre visite.
    14 points
  5. Bonsoir, j'ai repris une de mes images de la Drôme d'août dernier dont je n'étais pas du tout satisfait, notamment les couleurs. Pour rappel des conditions de prise de vue et le matériel utilisé : Cette fois, j'ai utilisé l'outil PixelMaths de SiriL pour faire la composition SHO. J'ai appliqué des coefficients différents sur les R, V et B comme ceci dans pixelmaths : R= S*1.15 V= S*0.1 + H*0.45 + O*0.45 B= O*1.2 Ensuite passage en linéaire, suppression du bruit vert et finition dans CS5 avec StarXterminator pour préserver les étoiles et NoiseXterminator pour baisser le bruit. Merci à @clementv pour le coup de main sur les couleurs finales (pour rappel je suis daltonien, donc compliqué pour moi les couleurs ). Vous pouvez cliquer dans l'image pour avoir la full en 4k :
    10 points
  6. Bonsoir à tous, après le setup 1 j'attaque les traitements sur le setup 2. Pour rappel des setup et les images de la partie 1 : J'ai profité de ce second setup pour tester la nouvelle version bêta v2.0 de l'ASiair, en particulier les mosaïques auto. Et je dois dire que je suis... enthousiasmé, je ne sais pas si c'est le mot mais pour le dire plus crûment... Ca me troue le cul Après un premier essai sur les dentelles raté à cause de la dernière tuile qui est tombée dans les arbres en fin de première nuit.... Bon je vous la montre quand même mais c'est rageant quoi, je n'ai pu sauver que 3 poses sur la dernière tuile contre 20 pour les 3 autres... J'ai essayé de ne pas refaire la même erreur le lendemain sur Gamma Cygnii alias SADR. D'ailleurs pour montrer que l'ASiair se démerde pas mal du tout, voici tout ce qu'il a fait en auto : - création des 4 plans à partir de la carte du ciel intégrée, on choisit l'objet, on le centre, on lui précise le nombre de tuiles en x et y et le pourcentage de recouvrement. - à partir de là l'ASiair crée 4 plans dans lesquels on va tout simplement lui donner le nombre de poses, leur durée etc... - on lance le plan, l'ASiair pointe la monture sur la première tuile, fait la MAP en auto, lance les poses et passe à la tuile suivante, et ainsi de suite - il fait automatiquement le retournement au méridien, et reprend l'autoguidage (en multistars) - en fin de Plan, il remonte la température de la caméra, remet le PO à 0, park la monture et s'éteint lui-même. Cette seconde nuit, comme je savais que la tuile 4 passerait également dans les arbres, j'ai décidé de ne faire que 3 tuiles sur cette nuit-là, et l'ASiair m'a automatiquement repris la dernière tuile en début de nuit suivante. Certains diront "mouais mais Nina, Prism ou SGP font la même chose". De façon aussi simple, pas si sûr Enfin trève de blabla, voici donc l'image résultat d'une mosaïque de 4 tuiles de 20x180s chacune, soit 4 heures de pose au total seulement, mais c'était pour les tests de la bêta. FSQ106 au foyer sur EM200 Temma2, ASI6200MC et filtre IDAS NBZ. Traitement des 4 tuiles sous Siril, sans aucun DOF. Composition HHO pour mieux faire ressortir les nébuleuses, sur cette zone on n'y voit que du rouge sinon sans détail lisible. Reconstitution de la mosaïque sous Photomerge de CS5. Finition de l'image sous CS5 avec les 2 plugin StarXterminator (pour traiter les nébuleuses sans dégrader les étoiles) et NoiseXterminator que je trouve bien meilleur que Topaz. L'image originale faisait 20.000 x 12000 pixels, je l'ai réduite à 13k x 8k (soit quand même 104 millions de pixels au lieu de 240 !) pour qu'elle puisse s'afficher. On pourra légitimement ne pas aimer les couleurs, mais concentrez-vous surtout sur les détails de la full. On distingue la bulle de savon à côté du Croissant. on y voit également pas mal de globules de Bok un peu partout, si c'est bien ça ? Pour mieux apprécier la full c'est ici : http://www.astrosurf.com/colmic/ASiAir/sadr_mosa4x20x180s_NBZ.jpg J'édite avec une version annotée par Astrometry.net : On voit juste à côté de IC1311 une petite nébuleuse planétaire de type bulle de savon mini, c'est Patchick 6 :
    10 points
  7. Bonjour à tous, Je reviens avec une V2 de NGC 6888 que j'avais shooté au mois de juillet en HOO. Les détails de la première version sont ici: Après être passé à la critique constructive d' @*Axel*, j'avais du pain sur la planche 😅: comme pour mes précédentes images, j'ai démarré le traitement en pensant retrouver un fdc classique avec des zones bien noires. Or, ce champs est parsemé de gaz et de poussières et ma montée d'histogramme avait été bien trop timide. Je trouvais par ailleurs que la bulle d'oxygène autour du croissant était peu présente ainsi que la bulle de savon. J'avais également un problème de pixels froids sur mes masters. Il fallait donc que je reprenne mes process de pré-traitement qui dataient un peu 😄: A gauche, l'ancien master H de la V1, à droite le nouveau après avoir repris les process de pré-traitement. Voici donc la nouvelle version de ce croissant avec une monté d'histogramme un peu plus poussée tout en essayant de préserver les étoiles: Un crop sur le croissant et la bulle de savon: J'ai commencé à tester le process NoiseXterminator (essai gratuit 1 mois) rattaché à Pixinsight et je dois dire qu'il apporte un + indéniable. A voir si je franchis le cap de son achat après d'autres tests. Toutes les critiques sont les bienvenues; c'est comme çà qu'on avance 😉 Bon ciel à tous
    10 points
  8. Bonsoir @macfly51, Il me reste 10 mn pour tenir parole. Alors voilà : Pour trouver le carré de n'importe quel nombre, il faut se rappeler que notre numération ordinaire est en base 10. Aussi deux nombres particuliers sont à noter, ceux finissant par "0" et ceux finissant par "5". 1) Pour ceux finissant par "0", c'est très facile. Prenons comme exemple 302. Puisque finissant par "0" le carré se termine obligatoirement par "00". Il suffit ensuite de calculer de tête le carré du nombre précédent le "0" initial, en l’occurrence "3", 32 = 9 et de le placer devant notre "00" pour obtenir 900, ce qui est le bon résultat. 2) Pour ceux finissant par "5", c'est tout aussi facile. Le carré se termine implicitement par "25". Pour économiser 4 pages je ne ferai pas la démonstration, mais elle existe. Il suffit ensuite de seulement multiplier le nombre qui précède le "5" dans la donnée par le nombre qui le suit dans la numération. Placez enfin ce résultat devant les "25" précédents et vous avez le résultat final. Dit comme cela il faut deux aspirines, aussi passons vite à un exemple concret : Que vaut 352 ? A ) Puisque le nombre "35" finit par "5" son carré finit par "25" => R = .....25 B ) Devant le "5", c'est "3". Ce qui suit le "3" dans la numération c'est "4". C ) Multiplions les 3 X 4 =12... D ) Assemblons ces deux résultats partiels => 12... ...25 soit 1225 Il reste à le vérifier avec une calculette 352 = 1225 CQFD 3) Après avoir établi ces deux méthodes pour les nombres finissant par "0" ou "5", comment l'étendre à tous les nombres ? En appliquant un vieux truc vu en classe de quatrième (du moins de mon temps), les identités remarquables dont personne n'y a jamais trouvé la moindre utilité, sauf maintenant. Voici comment : Pour rappel les identités remarquables c'est : i ) : ( A + B )2 = A2 + 2AB + B2 ii ) : ( A - B )2 = A2 - 2AB +B2 Nous avons maintenant tout le matériel pour faire de tête le calcul pour n'importe quel nombre. Prenons un cas concret quel est le résultat de 362 ? 362 = (35 + 1)2 = 352 + (2 X 35 X 1) + 12 = 1225 + 70 + 1 = 1296 ; 372 = (35 + 2)2 = 352 + (2 X 35 X 2) + 22 = 1225 + 140 + 4 = 1369 ; Tient la calculette dit la même chose mais moins vite le temps de trouver l'appli et de tout taper ! Rigolo non ? Pour 392 nous pourrions faire (35 + 4)2, mais il est plus facile de faire (40 - 1)2 soit : 392 = (40 - 1)2 = 402 - (2 X 40 X 1) + 12 = 1600 - 80 + 1 = 1521 Bingo ! 382 = (40 - 2)2 = 402 - (2 X 40 X 2) + 22 = 1600 - 160 + 4 = 1444 Voilà c'est tout simple avec juste un peu d'entrainement quelques minutes par jour. Ceci me fait ajouter à la fameuse maxime "Une pomme par jour éloigne le médecin" la suivante : "Dix minutes de calcul mental par jour éloigne le syndrome d'Alzheimer". Amusez vous bien et ensuite épatez la galerie ! Ney PS : Le calcul mental c'est exactement comme le sport, si on n'en a pas fait depuis longtemps, cela prend un peu de temps pour s'y remettre. Les réflexes reviennent assez vite vous verrez.
    10 points
  9. Bonjour à tous, Cela fait maintenant 3 ans que je profite d'une partie de mes congés d'été pour passer une semaine sous des cieux exempts de pollution lumineuse, en famille. Après le Vercors la première année (je remet les liens si certains sont intéressés par ces spots): Les Alpes de haute Provence la seconde année: Nous avons décidé de découvrir le Quercy et plus particulièrement Saint-Cirq-Lapopie et ses environs: Ce village médiéval se situe dans le parc régional des Causses du Quercy où l'on retrouve le fameux "triangle noir du Quercy" (zone triangulaire au sein du parc où plusieurs communes du parc s'engagent à protéger le ciel nocturne) Dans le parc, plusieurs communes ont mis à disposition des sites d'observation afin de profiter du ciel étoilé (points bleus): Plus d'infos ici (cliquez sur les points bleus pour obtenir les coordonnées gps): https://www.parc-causses-du-quercy.fr/sites_observations J'ai donc profité de 4 nuits dégagées sur le site de Saint Martin Labouval pour installer le matos: une askar 107 PHQ et son réducteur dédié 0.7/ un DO avec asi 290 mini/ une asi 2600 monochrome avec RAF L,R,V,B,S,H,O/ une AZEQ6/ Asiair pro. J'ai décidé de shooter 1 objet sur 2 nuits et mon choix s'est porté sur LDN 1251 et la nébuleuse du cocon. Le site d'observation est désherbé et l'horizon est très bien dégagé sur 360°. Sur place, on trouve notamment une carte du ciel tournante (à la manière d'une table d'orientation) bien pratique pour les curieux voulant s'initier aux constellations: Pour commencer, quelques images d'ambiances réalisées au canon 70d et au 17-40 f/d4 L: Le setup attendant le couché de la lune (en arrière plan la carte du ciel tournante et un transat en bois sous l'arbre pour admirer le ciel) : La lulu en action: Qq filés d'étoiles: Passons à la première image de la semaine: LDN 1251 Il s'agit d'une nébuleuse sombre où naissent des étoiles. Elle est située à environ 1.000 années-lumière et fait environ 17 années-lumière de large (visuellement, c'est un champ couvrant 2 pleines lunes). Elle fait partie d'un complexe de nébuleuses sombres qui s'étend dans la région de Céphée (on retrouve dans cette région l'iris et l'hippocampe que j'ai shooté l'été précédent). Sur cette image, on peut observer des petites nébulosités associées à des étoiles très jeunes appelées "objets de Herbig-Haro" de couleur rougeâtre-orangé: elles se forment lorsque de la matière éjectée par ces étoiles naissantes entre en collision avec les nuages de gaz et de poussières environnants. On discerne également quelques galaxies lointaines en arrière plan. Un crop ("objets Herbig-Haro" visible avec qq galaxies en arrière plan): Image LRVB: - 4h de L (poses unitaires de 3 min à gain 100) et 1h par filtre couleur (poses unitaires de 3min à gain 100) - DOF Traitement Pixinsight (merci à @*Axel* pour son retour concernant la V1 de cette image. Il s'agit ici d'une V3 😅) La suite du séjour au prochain épisode 🙂
    9 points
  10. IC1805 avec mon ami Victor https://www.astrobin.com/m5culc/ Ces données ont failli partir à la poubelle initialement (image test sur le Newton et les étoiles sont pas au mieux de leur forme) mais finalement comme le SNR était bon Victor les avait traité en 2020 et je me suis lancé y a quelques jours Allez jeter un coup d'oeil au site web de Victor: https://astrovirusblog.wordpress.com/ A+
    9 points
  11. Je fait un sujet spécial. Plusieurs grosse protu 😉 Le pilier à disparu ce soir 😭
    9 points
  12. Salut à tous, J'ai imagé la nuit dernière la nébuleuse de l'Iris dans la constellation de Céphée. Comme je me suis pas mal concentré sur cette région du ciel ces derniers temps j'avais envi de la présenter avec ses voisines de la constellation (que j'avais déja présenté sur ce forum mais que j'ai retraité entre temps). Donc voici tout d'abord NGC7023, la nébuleuse de l'Iris. Sans doute la plus célèbre de ce coin du ciel: Newton 200/800 + réducteur 0,75x ASI2600MC Monture CEM40 Guidage avec un diviseur et une caméra ASI290MM Pilotage avec un Asiair Pro 172x120s: Et puis LDN1147, une nébuleuse sombre toute proche de l'Iris: Même matos que pour l'Iris, 114x120s: Ensuite LDN1235, la nébuleuse de la tête de requin sombre situé un peu plus loin Même matos, 118x120s: Et puis VDB141, la nébuleuse du fantôme de Céphée située elle aussi juste à coté de l'Iris. Même tube que pour l'Iris mais correcteur non réducteur et caméra ASI533MC 95*180s: Et enfin, histoire de bien situer tous ces objets, voici un plan large de la région réalisé avec un objectif Samyang 135mm et ma caméra 2600MC: Nico
    9 points
  13. Et voici Neptune !! https://www.nasa.gov/feature/goddard/2022/new-webb-image-captures-clearest-view-of-neptune-s-rings-in-decades Extraits traduits : La caméra proche infrarouge (NIRCam) de Webb image les objets dans le proche infrarouge de 0,6 à 5 microns, de sorte que Neptune n’apparaît pas bleu à Webb. En fait, le méthane absorbe si fortement la lumière rouge et infrarouge que la planète est assez sombre à ces longueurs d’onde proche infrarouge, sauf là où des nuages de haute altitude sont présents. Ces nuages de méthane-glace sont proéminents comme des traînées et des taches brillantes, qui réfléchissent la lumière du soleil avant qu’elle ne soit absorbée par le méthane. (...) Webb a également capturé sept des 14 lunes connues de Neptune. Dominant ce portrait webb de Neptune est un point de lumière très brillant arborant les pics de diffraction caractéristiques vus dans de nombreuses images de Webb, mais ce n’est pas une étoile. Il s’agit plutôt de la grande et inhabituelle lune de Neptune, Triton. Recouvert d’un éclat gelé d’azote condensé, Triton réfléchit en moyenne 70% de la lumière du soleil qui le frappe. Il surpasse de loin Neptune sur cette image parce que l’atmosphère de la planète est assombrie par l’absorption de méthane à ces longueurs d’onde proche infrarouge. Triton orbite autour de Neptune sur une orbite rétrograde (rétrograde) inhabituelle, ce qui conduit les astronomes à spéculer que cette lune était à l’origine un objet de la ceinture de Kuiper capturé gravitationnellement par Neptune. D’autres études Webb sur Triton et Neptune sont prévues au cours de la prochaine année. Le plus beau :
    8 points
  14. Comme je suis toujours en attente de mon setup astro pas grand-chose à monter en astronomie. Une petite photo macro sur un Anax Imperator mâle dans mon jardin près de la mare: Mais c'est en haute résolution quelle est la plus intéressante, Nikon Z7 45MP et optique macro z 50mm macro un crop 1/1 de l'image:
    8 points
  15. Bonsoir, Un peu de planétaire cette semaine. Tôt le matin, je me suis régalé sur Jupiter et Mars. Voici une des Jupiter, vers 4H30 HL, au foyer du Meade 254/2500. ADC ZWO, caméra Player One Neptune-c II IMX464 ça doit être une de mes plus jolie je pense.... Avec ses petits, Io, Europe, Ganymède. Je crois que c'est Europe qui s'est planqué derrière l'ombre de la géante gazeuse. Sur les captures ultérieures il n'est plus là. la brute issue de AS3 d'autres films à traiter
    8 points
  16. 7 points
  17. Hello! çà faisait une paye que je n'avais pas trainé sur ce forum! la nuit du 17 au 18/09, je m'attendais à des conditions pourries étant donné le flux d'est prévu... J'ai quand-même jeté un oeil dehors après que les copains aient finis leurs derniers verres et soient partis 🤪: les étoiles ne scintillaient pas trop... je regarde à l'oculaire, c'était plutôt pas mal, de la turbu certes mais beaucoup de détails par moments... J'ai donc installé la cam, j'ai fait quelques films dans le but de faire une petite anim de la rotation de la GTR... J'ai traité une partie des films, c'est quand-même pas mal du tout pour un miroir chinois, une de mes meilleures (si ce n'est la meilleure) à ce jour... Matos habituel : Newton UNC carbone 200/1000 avec powermate x5 - ASI24MC - firecapture 2.6 Tt : AS3, astrosurface, toshop : 3500 vues sur 10000 A venir une animation, quand j'aurai traité la douzaine de films 🙄
    7 points
  18. Bonjour, mes dernières prises avec mon fidèle SW200/1000 sur sa EQ6R-pro et avec une barlow x3 + Asi178MC + ADC Zwo : Jupiter les 29/8 (avec la GTR) et 11/9 : puis Saturne, le 11/9 :
    7 points
  19. Un nouveau tableau de maître dans la galerie de Webb : https://esawebb.org/news/weic2212/ traduction automatique : Dans cette image en mosaïque s’étendant sur 340 années-lumière de diamètre, la caméra proche infrarouge de Webb (NIRCam) affiche la région de formation d’étoiles de la nébuleuse de la Tarentule sous un nouveau jour, y compris des dizaines de milliers de jeunes étoiles jamais vues auparavant qui étaient auparavant enveloppées de poussière cosmique. La région la plus active semble scintiller de jeunes étoiles massives, apparaissant bleu pâle. Dispersées parmi eux sont des étoiles encore incrustées, apparaissant rouges, qui n’ont pas encore émergé du cocon poussiéreux de la nébuleuse. NIRCam est capable de détecter ces étoiles enveloppées de poussière grâce à sa résolution sans précédent aux longueurs d’onde proche infrarouge. En haut à gauche de l’amas de jeunes étoiles et au sommet de la cavité de la nébuleuse, une étoile plus ancienne affiche bien en évidence les huit pics de diffraction distinctifs de NIRCam, un artefact de la structure du télescope. En suivant le pic central supérieur de cette étoile vers le haut, il pointe presque vers une bulle distinctive dans le nuage. De jeunes étoiles encore entourées de matière poussiéreuse soufflent cette bulle, commençant à creuser leur propre cavité. Les astronomes ont utilisé deux des spectrographes de Webb pour examiner de plus près cette région et déterminer la composition chimique de l’étoile et de son gaz environnant. Ces informations spectrales indiqueront aux astronomes l’âge de la nébuleuse et le nombre de générations de naissance d’étoiles qu’elle a vues. Plus loin de la région centrale des jeunes étoiles chaudes, le gaz plus froid prend une couleur rouille, indiquant aux astronomes que la nébuleuse est riche en hydrocarbures complexes. Ce gaz dense est le matériau qui formera les futures étoiles. Au fur et à mesure que les vents des étoiles massives emporteront le gaz et la poussière, une partie de celui-ci s’accumulera et, avec l’aide de la gravité, formera de nouvelles étoiles. La version avec l'instrument MIRI : Aux longueurs d’onde plus longues de la lumière capturée par son instrument dans l’infrarouge moyen (MIRI), Webb se concentre sur la zone entourant l’amas central d’étoiles et dévoile une vision très différente de la nébuleuse de la Tarentule. Dans cette lumière, les jeunes étoiles chaudes de l’amas s’estompent en éclat, et du gaz et de la poussière incandescents s’avancent. Des hydrocarbures abondants éclairent les surfaces des nuages de poussière, représentés en bleu et en violet. Une grande partie de la nébuleuse prend un aspect plus fantomatique et diffus parce que la lumière infrarouge moyen est capable de montrer plus de ce qui se passe plus profondément à l’intérieur des nuages. Des protoétoiles encore encastrées apparaissent dans leurs cocons poussiéreux, y compris un groupe lumineux tout en haut de l’image, à gauche du centre. D’autres zones apparaissent sombres, comme dans le coin inférieur droit de l’image. Cela indique les zones de poussière les plus denses de la nébuleuse, que même les longueurs d’onde de l’infrarouge moyen ne peuvent pas pénétrer. Ceux-ci pourraient être les sites de formation d’étoiles futures ou actuelles. NIRCAM / MIRI :
    7 points
  20. c'est dur a faire. j'ai balancé 9heure de pose est c'est insuffisant les conditions etait juste a bonne a franchement moyenne selon les heures (fait sur deux nuit) avec ma nouvelle ... vieille CCD Moravian G2 4000 (+FSQ106 EQ8) info et détail : Le Fantôme / The Ghost ( Frédéric Tapissier ) - AstroBin (lâchez un petit j'aime si vous aimez, et rien si vous n'aimez pas (il n'y a pas de bouton "j'aime pas)
    7 points
  21. Hello Le 18/09, j'ai pu faire une série de films sur Juju, cf ce post : J'ai enfin traité les films pour faire l'animation, c'est bien les matinées pluvieuses 😉 Donc de 0h27 à 1h11 HL; Films de 9 à 10000 vues environ, 35% retenues. Tt AS3-Astrosurface-toshop Matos habituel : Newton UNC carbone 200/1000 avec powermate x5 - ASI24MC - firecapture 2.6
    6 points
  22. Bonjour àTous, 10 ans après avoir commencé l'astrophoto avec un APN, j'ai décidé de refaire ma première photo : la galaxie d'Andromède. Cette voisine de la voie lactée est sans doute l'objet le plus photographié, car il permet facilement de faire ses premiers pas en astrophoto. Lorsque j'ai réalisé ma première image de M31, je n'avais qu'un Nikon D300 non défiltré et la lunette que je venais de m'offrir pour l'occasion. Comme tout débutant, j'ai commencé modestement, et à l'époque, j'étais très content du résultat (30 poses de 120s à ISO800, traitement IRIS + Lightroom) : https://www.webastro.net/pages/constellia/image_pleine.php?photo=25519 J'ai continué doucement à pratiquer l'astrophoto en passant à l'APN défiltré puis à la CCD couleur puis enfin à la CMOS monochrome. Et en ce début d'automne, pour célébrer ces 10 ans, j'ai choisi de refaire une de mes premières images, avec mon matériel d'imagerie actuel qui n'a plus rien à voir en terme de performance (seule la lunette est voisine : WO105 Zenithstar et son réducteur vs TS102 ImagingStar). En 10 ans, les logiciels de traitement des images ont aussi évolué, permettant de mieux faire ressortir les informations contenues dans les fichiers bruts... et les techniques de traitements. Je vous laisse donc découvrir ma nouvelle version de la Galaxie d'Andromède : Matériel : caméra ZWO ASI2600mm + filtres L-RVB-Ha (ZWO), lunette TS102 Imaging Star Prises de vue sur 2 nuits : 5 & 20 septembre - temps total d'intégration = 8h35min Luminance : avec filtre L-Pro = 100x 60s + 60x 90s Ha : 41x 300s pour ajouter faire ressortir quelques nébulosités dans les bras d'Andromède R-V-B : 40x 60s sur chaque filtre Pré-traitement sous SiriL pour construire l'image couleur en L - (R+Ha) V B, post-traitement "light" avec Photoshop + Lightroom...
    6 points
  23. Excellente illustration, qui évite de mettre en cause un malheureux chat pour (essayer de) comprendre la superposition des états quantiques Et à propos de chat quantique, j'ai celui-là en stock, mais je ne sais plus où je l'avais trouvé... c'était peut-être sur Webastro 😁
    6 points
  24. Salut, Une image encourageante l'année dernière à la caméra couleur (533MC) m'avait donné envie de refaire le portrait de M33 avec des moyens plus conséquents, mais toujours depuis mon jardin de banlieue parisienne et avec mon 200/800 optique Zen. Ce qui a changé c'est la caméra, l'ASI183mm (monochrome donc) avec ses petits pixels donnant un échantillonnage 0.65"/pixel et la monture, une AP900 ayant remplacé l'AZ-EQ6. Aussi le temps d'acquisition : presque 8h de luminance dans de relativement bonnes conditions (FWHM de 2 secondes d'arc après empilement), 5h de H-alpha (FWHM de 1,75 secondes d'arc) ainsi que presque 4h de chrominance. J'ai un peu tâtonné au traitement pour inclure le H-alpha vous me direz ce que vous en pensez. Naturellement vous encourage à visiter la full qui regorge de détails. Je suis assez content du résultat vu mon environnement très pollué 😀 bonne journée, Dan Détails techniques : Astrographe 200/800 carbone optiques Zen + Wynne 2.5" sur AP900 ASI183mm, guidage OAG + ASI120MM, ASIAIRv1 Luminance 461*60sec à gain 110, -10 °C Chrominance 75*60sec à gain 110, -10 °C par couche H-alpha 57*300sec à gain 110, -10 °C Conditions de turbulence correctes (FWHM de 2" après empilement pour la luminance), pollution lumineuse (Tour Eiffel à 20km), un peu de lune.
    6 points
  25. Bonsoir, Je fais du ménage dans mes images. Une belle mosaïque du mois dernier. La full ici: (vivement conseillé) https://zoomhub.net/5rMLj Version réduite pour le forum:
    6 points
  26. Salut, j'avais posté il y a quelque jours une mosaïque de ce magnifique coin du ciel. Malheureusement la bonne finesse de la luminance sur le Quintette (2.1" de FWHM) ne s'était pas reproduite pour la tuile de NGC 7331 (3" de FWHM). J'ai donc attendu une fenêtre pour la reshooter. La nuit dernière était assez compliquée, seeing à la base plutôt bon (2.2" de FWHM au final), mais entre les fortes rafales du vent du nord, les passages nuageux et les menaces de pluie en seconde partie de nuit je n'ai sauvé que 70 poses de 60 sec. J'ai donc utilisé ces nouvelles poses pour les étoiles et le cœur de NGC7331, que j'ai mixé avec une luminance profonde (330 poses de 60sec) pour le fdc et les extensions. Je suis plutôt satisfait du résultat final, vu les conditions de prise de vue à proximité de Paris La full (clic droit) Zoom sur le quintette Zoom sur NGC7331 Détails techniques : Astrographe 200/800 carbone optiques Zen + Wynne 2.5" sur AP900 ASI183mm Guidage OAG + ASI120MM, ASIAIRv1 Luminance : 300*60sec pour le quintette, 330*60sec pour NGC7331, gain 110, -10 °C Chrominance 40*60 sec à gain 76 -10 °C par couche pour chaque tuile Conditions de turbulence correctes pour le quintette (FWHM de 2.1" après empilement) et variables pour NGC7331 (240 images à 3" et 70 à 2.2"), voiles d'altitude, rafales de vent pour NGC7331, pollution lumineuse (Tour Eiffel à 20km) Empilement Siril, traitement PI et Rawtherapee bonne journée, Dan
    6 points
  27. Bonsoir, Encore de belles conditions ce soir là, vers 22H. Bien nette à l'oculaire, toujours magique cette vision en direct, elle me fait toujours quelque chose avec ses anneaux. SCT Meade 254/2500 Roue à filtres pour ircut et LRGB ADC Zwo Caméras Player One Neptune-C II IMX464 / ASI290mm pour le LRGB On commence par la couleur: avec la Player One Ensuite LRGB avec la 290mm L R G B Avec filtre IR685nm Avec Barlow A la prochaine
    5 points
  28. Bonjour à tous ! Voici Abell 85, CTB-1 encore appelée nébuleuse Medulla, elle se trouve dans Cassiopée. C'est une coquille de gaz en expansion qui a la taille apparente de la plein Lune et qui me fait bien penser au croissant Une possible nébuleuse planétaire bonus, PN We 2-262, se trouve sur sa gauche. Skywatcher Esprit 80/400, ASI2600MM-Pro, Astronomik SHO 6nm et HEQ5 puis NINA + Pixinsight pour un mixage H/SHO. Acquisitions de 110 x 150" (4h35) pour chaque filtre soit 13h45 au total. Les captures sont faites au gain 185 vu que l'objet est plutôt faiblard et que je n'ai pas eu envie d'y passer tout l'automne ! Autres expérimentations de ma part avec la couleur faite sur la base de la recette @Colmic, ici (merci Michel). Celle des étoiles est tirée de chaque starmask S, H et O avec une autre recette du même style > R: 0.532*SII + 0.468*Ha, V: 0.114*SII + 0.272*Ha + 0.614*OIII, B: 0.200*Ha + 0.800*OIII.
    5 points
  29. Je fais également un peu de macro avec un Olympus Em1 et 60mm macro👍 Avec des mouches un peu plus fraîches 😁😉 Voici le résultat d'une p'tite sortie en matinée. 1 2 3 4 5 6 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
    5 points
  30. Salut à tous, Voici une image de la région autour de la nébuleuse de la bulle (NGC7635) et de l'amas ouvert M52. J'ai réalisé cette image la nuit dernière avec mon nouveau filtre Dual Band ALP-T de Antlia et le matériel suivant: Lunette Askar FRA400 Caméra ASI2600MC Guidage avec un do et une caméra 290mm Monture CEM40 Pilotage avec un ASIair Pro J'ai pu faire 67x300s avec le filtre Antlia et 110x30s avec un filtre IR-cut pour la couleur des étoiles. Nico
    5 points
  31. Hello tout le monde ! Comme certains l'avaient vu, je bossais sur un nouveau service météorologique pour astronomes, et ça y est ! Super content de vous annoncer le lancement de Ouranos 😄 ! Le service de météorologie spécialement conçu pour les astronomes. Vous pouvez dès à présent tester le service, n'hésitez surtout pas à proposer des idées, faire remonter des bug etc.. dans le formulaire de contact du site. Vous pouvez aussi installer très facilement l'app sur n'importe quel mobile via la fonctionnalité "Ajouter à l'écran d'accueil" de votre navigateur mobile. Je remercie Astrotophe pour l'API météo et son aide. Le service va évoluer et de nouvelles fonctionnalités vont arriver ! J'attends impatiemment vos retours ☺️
    5 points
  32. Bonsoir, Oui le titre fait rêver.... Mais retour sur Terre direct. 600mm c'est la focale de ma 80ED. Le diamètre est de 80mm seulement http://www.astrosurf.com/uploads/emoticons/biggrin.png Capturée ce matin à 7H, juste avant de partir bosser. Turbulence bien comme il faut. 1 seul film SER de 50000 images, 4000 retenues dans AS3 Traitement Astraimage FireCapture v2.7.10 Settings ------------------------------------ Camera=Neptune-C II Filter=RGB Profile=Mars Diameter=10.97" Magnitude=-0.39 CM=250.6° (during mid of capture) FocalLength=3400mm (F/16) Resolution=0.18" Filename=2022-09-19-0501_2-RGB-Mars_Neptune-C II.ser Date=190922 Start=065946.176 Mid=070116.181 End=070246.187 Start(UT)=045946.176 Mid(UT)=050116.181 End(UT)=050246.187 Duration=180.011s Date_format=ddMMyy Time_format=HHmmss LT=UT Frames captured=50038 FPS (avg.)=277 File type=SER Binning=1x1 Bit depth=8bit Data=RAW Debayer(Preview)=no Debayer(Data)=no (RAW) Debayer(Algorithm)=Bilinear Debayer(Pattern)=RG ROI=472x418 ROI(Offset)=1152x616 Shutter=3.572ms Gain=300 (46%) AutoExposure=off AutoGain=off Brightness=1 USBTraffic=85 WBlue=1000 WGreen=550 WRed=750 Histogramm(min)=0 Histogramm(max)=90 Histogramm=35% Noise(avg.deviation)=n/a eADU=n/a AutoAlign=false PreFilter=none Limit=180 Secondes Sensor temperature=70.3°F Focuser position=0 Après tout ce blabla, place à la bille rouge Lunette Skywatcher 80ED 80/600 ADC ZWO Barlow Explore Scientific 5X Filtre IRCut Caméra Player One Neptune-C II IMX464
    5 points
  33. Comme mon matériel astro n'est toujours pas la, et bien je poste encore quelques photos avec une Hymenopus coronatus (Mante Orchidée) au Sigma 150mm F2.8 Macro et un Nikon D300.
    5 points
  34. en effet de vrais bijoux le monde des insectes est fascinant ici une très petite guêpe Chrysis ignita qui fait 5/6mm elle aussi très colorée.
    5 points
  35. Bonjour à tous, Voici la nébuleuse du Pélican avec ses régions de formation d'étoiles. Cette nébuleuse en émission située dans la constellation du Cygne est distante de 1 800 années-lumière et a un diamètre de 30 années-lumière. Sa surface apparente est de 1° carré, soit quatre fois la surface de la Lune. Cette nébuleuse est une région HII (région d'hydrogène ionisé). Sa couleur rouge provient d'émission d'Hydrogène H-alpha. C'est une région très active de formation d'étoiles qui provoque la formation de fronts d'ionisation de gaz de la nébuleuse. On y trouve aussi des objets de Herbig–Haro (HH), dont l'objet HH555. Les objets de Herbig–Haro sont constitués de matières éjectées par les pôles de jeunes étoiles en formation. Cette éjection de matière résulte de collisions entre l'étoile et son nuage de gaz et de poussières. Cette image est réalisée avec mon Celestron C11 XLT et ma nouvelle caméra ASI533MM (mono) associée avec un filtre H-alpha 12nm le 11/09/2022 par une nuit de pleine lune... merci le filtre H-alpha ! Région cadrée dans la nébuleuse du Pélican : Image en plein format : Image du Celestron C11 XLT + couche couleur récupérée de l'image faite à la TS 72/432 : Précédent post sur la nébuleuse du Pélican à la lunette TS 72/432 : Détails techniques de l'image : * Optique : Télescope Celestron C11 XLT avec réducteur à 1900 mm de focale. Pare-buée et résistance chauffante. * Monture : - AZ-EQ6, Autoguidage par diviseur optique ZWO, caméra GPCAM2 IMX224. * Acquisitions : - Date des acquisitions : le 11/09/2022 de 23h41 à 03h37. - Caméra ASI533MM, capteur refroidi à -15°C. - Filtre Astronomik Halpha CCD 12nm. - Images brutes de l'objet : 45 images (44 retenus). 3008 x 3008 pixels. Exposition 5min. Gain caméra 100. Format fits. - Images brutes de pré-traitement : 110 images de darks, 1000 images d'offsets, 1000 images de flats. Format fits. - Autoguidage : Par diviseur optique ZWO. Caméra de guidage GPCAM2 IMX224. Dithering. Logiciels : Sharpcap 4.0.9268.0, PHD2 Guiding 2.6.11 * Traitements : - Alignement et empilement (moyenne additive + mise à l'échelle + rejet Winsorized sigma clipping) de 44 images (98% des images) avec masters dark, offset, flat. - Recadrage, symétrie. Transformation de l'histogramme. - Réduction du bruit. Ombres et hautes lumières. - Filtre passe-haut. - Masque de fusion : réglage des tons foncés / tons clairs, contraste. Logiciels : Siril 1.0.5, Photoshop CS6, AstroSurface STELLAR-S2, darktable 4.0.0. * Lien à mon site internet : http://encelade18.free.fr/photos/IC5070.html
    5 points
  36. Nouvelle image la barre d'Orion ! https://www.cnrs.fr/fr/telescope-james-webb-premieres-images-de-la-nebuleuse-dorion
    5 points
  37. Hello Je profite de ce fil pour partager quelques images récentes. Déjà montrer l'impact de la résolution en fonction du diamètre. Cliquez pour agrandire, on a de gauche à droite le Mewlon 180, le 210, le 250 et le 300. Pour la blague, cette pub ESO est authentique et a été censurée Les meilleures images de la saison pour le moment. Et sinon j'ai relancé ma série de tutos vidéo pour donner une botte très secrète que j'ai depuis longtemps mais que je n'ai pas partagé. C'est comment corriger la coma au traitement (en grande partie). C'est en 2 épisodes Et puis sinon il y a une playlist avec des tonnes d'autres astuces en planétaire. La playlist est ici et fera de vous un jedi en quelques heures (si vous n'en êtes pas encore un )
    5 points
  38. Chaine d'acquisition modeste redcat 51 + zwo 183.... sur une ap 1200 sous coupole 😁 image acquise à l'observatoire commun CPAFO situé dans l'Oise chez le poto @CCDOBS Fifi s'et chargé du programme d'acquisition et prétraitement, perso je me suis contenté du traitement. Très difficile exercice tant les contrastes colorimétriques sont important entre les deux "entités" qui compose ce cadre. obtenir un bon équilibre sur l'un détruit immanquablement le délicat équilibre de l'autre et je n'ai pas pu me résoudre à faire un truc différencié. trêve de blabla, voici la bête full info et détail sur astropoubelle Alors pourquoi aie je titré ainsi ? : c'est putaclic bien sur, mais aussi il y a bcp d'OIII et de Ha dans le secteur.... et ça fait quoi quand on les mélange ? un truc qui tue 100% de gens qui on eu le malheur d'en ingérer : H²O Bien sur si vous aimez lâchez un petit J'AIME sur Astrobin, rien si vous kiffez pas. commentaire bienvenu j'aimerai bcp pouvoir faire IOTD de la bin un jour. je ne suis pas sur que cette image à les qualité requises mais j'aimerais bien. apres mes deux APOD ce serai une consécration :))))))
    5 points
  39. version avec FDC neutralisée ça pique moins
    5 points
  40. Salut, la nuit dernière bien dégagée m'a permis de terminer ma mosaïque de deux panneaux sur le célèbre et esthétique champ contenant la galaxie spirale NGC 7331, avec les quelques galaxies d'arrières plan connues sous le nom de "Deer Lick Group" aux USA, ainsi que le Quintette de Stephan, groupement visuel de galaxies entre d'une part quatre galaxies en interaction à environ 350 millions d'a.l. et une galaxie d'avant plan, comme le suggère sa couleur bleue, à environ 40 millions d'a.l. Malheureusement les conditions de turbulences très bonne pour le Quintette (2.1" de FWHM après empilement) ne se sont pas reproduites pour la luminance de NGC7331, avec pas mieux de 3" de FWHM 😟 Je reshooterai peut-être la luminance à l'occasion, voici en attendant le champ complet Ainsi que des zooms sur les deux vedettes La différence de finesse entre les deux est assez frappante. Cela montre bien l'importance du seeing même en CP, tout le reste étant identique (télescope, monture, caméra) Et enfin l'image annotée par ASTAP Détails techniques : Astrographe 200/800 carbone optiques Zen + Wynne 2.5" sur AP900 ASI183mm Guidage OAG + ASI120MM, ASIAIRv1 Luminance : 300*60sec pour le quintette, 240*60sec pour NGC7331, gain 110, -10 °C Chrominance 40*60 sec à gain 76 -10 °C par couche pour chaque tuile Conditions de turbulence correctes pour le quintette (FWHM de 2.1" après empilement) et médiocres pour NGC7331 (3" de FWHM) voiles d'altitude pour le quintette, pollution lumineuse (Tour Eiffel à 20km) Empilement Siril, traitement PI et Rawtherapee bon dimanche, Dan
    5 points
  41. Dans votre profil, vous avez désormais accès à une nouvelle option: S'inscrire aux alertes de sécurité Petites Annonces Je souhaiterais avec changer le mode de fonctionnement du mail d'alerte, que vous recevez parfois lorsqu'un arnaqueur est banni. Le mail actuel se basant sur les personnes ayant posté des annonces, il ne touche pas les personnes qui achètent sans poster. Grâce à ce champ de profil, on pourra aussi avertir ces personnes. Je vous encourage fortement à l'activer, afin qu'on puisse plus tard switcher complètement le mode d'alerte.
    5 points
  42. Je viens de trouver l'annonce en question et de donne le lien : https://www.webastro.net/petites_annonces/telescope-vintage-80-mmc--pour-collectionneur-_77915.htm. D'abord, la formule optique de ce télescope est Dilworth Relay Cassegrain et dire que c'est du niveau du Questar, il n'a pas de scrupules. Certes, c'est un bel instrument, avec de belles images jusque vers 100x mais pas plus. J'en parle en connaissance car, j'en possède un (constructeur : Towa). Quant à en demander 3000, si l'instrument est en parfait état avec tous ses accessoires, un maximum de 150 euros, pas plus. J'ai payé le mien 50 euros en 2013 livré complet avec même un filtre solaire (un dont on visse sur oculaire et non de pleine ouverture). SBS n'était qu'un des labels de distribution (c'est Yves Delaye qui m'avait fourni l'info), Médas (sous le nom de Perl TCC 80) et Paralux (la version que j'ai avec tube bleu nuit).
    5 points
  43. Bonjour 🙂 La planète naine Pluton avec le Ouistiti (l'eVscope 2) 😉 Pour visualiser cette planète naine et son déplacement journalier actuel, j'ai réalisé quatre visions améliorées de quatre minutes chacune, à un jour d'intervalle pendant quatre jours consécutifs. Du 20 au 23 août 2022, à 22h00 en temps universel. Je pointais le Ouistiti en GoTo RA/DEC toujours sur la même étoile de référence et à la même heure (en temps sidéral) pour avoir toujours le même champ stellaire. Pour finir, j'ai monté ces quatre visions améliorées commentées dans un GIF animé. Pluton, officiellement désignée par "(134340) Pluton" ou "(134340) Pluto" à l'international, est une planète naine. La plus volumineuse connue dans le Système solaire (2 372 km de diamètre, contre 2 326 km pour Éris). Pluton orbite autour du Soleil à une distance variant entre 30 et 49 unités astronomiques et appartient à la ceinture de Kuiper, ceinture dont il est (tant par la taille que par la masse) le plus grand membre connu. Après sa découverte par l'astronome américain Clyde Tombaugh en 1930, Pluton était considérée comme la neuvième planète du Système solaire. À la fin du XXe siècle et au début du XXIe siècle, de plus en plus d'objets similaires furent découverts dans le Système solaire externe, en particulier Éris, alors estimé légèrement plus grand et plus massif que Pluton. Cette évolution amena l'Union astronomique internationale (UAI) à redéfinir la notion de planète, Cérès, Pluton et Éris étant depuis le 24 août 2006 classées comme des planètes naines. L'UAI a également décidé de faire de Pluton le prototype d'une nouvelle catégorie d'objet transneptunien. À la suite de cette modification de la nomenclature, Pluton a été ajoutée à la liste des objets mineurs du Système solaire et s'est vu attribuer le numéro 134340 dans le catalogue des objets mineurs. - Actuellement pluton est dans la constellation du Sagittaire. - Magnitude visuelle (actuelle): +14.33 (magnitude moyenne à l'opposition: +15.02) - Distance actuelle par rapport au Soleil: 34,590 UA (5174,628 millions de km) - Période sidérale: 248,549 années (terrestre) - Temps lumière: 04h 40m 40.3s - Jour solaire moyen: 153h 16m 57.2s - Diamètre apparent: 0,10" (2376.6 km) - Vitesse de rotation équatoriale: 13,529 m/s
    5 points
  44. Voilà quelques photos de la construction d'un dobson 400mm. début avec confection de l'araignée, systeme Strock, un poil modifié sur les support des vis de collimation : araignee finie , j'ai remplacé les vis laiton par de l'inox (celle en laiton n'etaitent pas parfaitement droite et j'ai eu du mal à bien centrer les pointes. En inox c'est nickel) puis construction de la cage secondaire, pleine, en bois, pour le coté pratique et finalement léger : 1,4kg de bois en epaisseur 8mm, apres défonce des 4 faces annexes pour en ramener l'epaisseur à 4mm (les bords sont laissés à 8mm pour meilleure surface de collage) puis confection du barillet 18 points et de la caisse primaire, basse, sans fond (ventilo prévu maintenu par des elastiques ou une structure alu legere) un balancier sur son axe et ses triangles : ajout des supports latéraux du miroir : vernissage de l'exterieur des caisses et peinture interieure à l'encre de chine recouverte de fondur. assemblage de l'ensemble pour couper progressivement les tubes à la bonne longueur. La lame métaux sur scie circulaire sous table fonctionne à merveille pour ça. reste à faire la monture
    4 points
  45. Bonjour à tous !!! Enfin un W.E potable pour sortir mon fidèle 150/750 A la base , mon objectif premier : IC1287 . Mais de ma terrasse, j'ai pas la possibilité de pointer au Sud tout la nuit. Donc une fois IC1287 hors champs, je fonce sur stellarium pour voir ce que je peu prendre ensuite . Là je vois NGC7293 : Coooool, on tente !!! problème, je peu l'avoir que dans 1h. Pas de problème, profitons de cette petite heure pour tester autre chose...M15 par exemple et Voila !! IC 1287 : 47 poses de 4 minutes: Résultat pas fou fou , mais bon M15 : juste 8 poses de 4 minutes mais je suis plutôt satisfait NGC 7293 : 76 poses de 4 minutes, la je suis content skywatcher 150/750 eq3-2 motorisé lunettes guide 50mm avec caméra T7M Canon1000d partiellement défiltrer (toujours pas de correcteur de COMA )
    4 points
  46. Salut à tous! Bon ciel hier soir au dessus de ma terrasse, du coup direction notre voisine Andromède (M31). 3h16 de pose pour lui tirer le portrait. J'ai encore un léger défaut Tilt dans un coin, je n'arrive pas à voir d'où ça vient. Exifs: 131 x 90 sec - 800 iso - DOF 32, 31, 31 Canon 700D défiltré - Filtre CLS - FF WO 0.8 -Triplet TS 80/400 - EQ6 Empilement et Pré traitement: Siril - Traitement: Photoshop, Starnet J'ai posté verticalement, je trouvais chouette de la mettre dans ce sens. Vos avis? Bon visionnage. @+ David
    4 points
  47. bonjour, ma petite expérience sur une tentative d’arnaque sur LBC , malgré l’utilisation de ce système sécurisé. il y a quelques mois, je réalise un achat d'un compteur de vélo par ce procédè sur LBC, le vendeur et moi même tombons d'accord sur le tarif, son compte date de 3 ans avec de bons retour sur les ventes, bref, j étais rassuré, il me demande mon numéro de tel pour pouvoir me communiquer les infos sur l'envoi, je lui donne et je fais donc le paiement vers LBC qui bloque cette somme, tout un système de traçage de colis se mets en place dés lors qu'on utilise ce procédé; colis en attente d'envoi, colis envoyé, et effectivement tant que je n ai pas validé "colis reçu" le vendeur ne peut rien recevoir or, là, pas de suivi colis....je communique donc avec le vendeur, qui me rassure et me dit qu'il a du se passer un truc en informatique et que lui n y est pour rien, il va voir avec LBC.... 2 heures après je reçois un SMS, sur mon tel, m'indiquant que c était LBC et que mon numéro de suivi était en lien....je clique sur le lien(mais je sais déjà que ça pue....) et la une superbe page d’accueil LBC sur lequel je n vais plus qu'a mettre mon pseudo et MDP......une belle page de Phishing afin de recuperer mes identifiants... le gredin n'avait plus qu'a rentrer sur mon compte, VALIDER la réception du compteur, , ce qui aurait eu pour effet de déclencher le virement de la sommes sauvegardée par LBC afin qu'il soit payé... le deuxième effet kiss cool; le gars refait la même chose de mon compte pour arnaquer d'autres personnes, profitant de mes bonnes notes et de mon ancienneté...il sait qu'il a peu de temps, mais il a le temps de faire ses courses, car vous n avez plus accès à votre compte, la premiere chose qu'il fait c est modifier le MDP....LBC traite les litiges sur des périodes allant parfois sur des semaines......(mon compte a été bloque pour une tentative de vol de compte, 1 mois ...) je souhaite qu'ils se soient amélioré la dessus donc par sécurité, connectez vous toujours sur LBC via votre appli ou votre accès internet, mais jamais à partir d un mail ou d un lien dans sms si vous en avez la possibilité utilisez relay colis qui est lié au Bon coin, tout le suivi se fait automatiquement, ainsi que le numéro de suivi communiqué automatiquement, les infos se mettent à jour toutes seules ce qui supprime les arnaques de ce type Je tiens a préciser que j ai pratiqué tout un tas d 'autres achats/vente avec ce système qui me satisfait pleinement, et que je conseille très fortement, je ne fais que parler d'une situation exceptionnelle je le souhaite.....
    4 points
  48. Salut tout le monde!!! 2 petites images réalisées cette nuits dans des conditions loin d'être optimum! Pas mal d'humidité, et du coup obligé d'avorter ma session sur les Pléïades/Californie plus tôt que prévu! Ce n'est que partie remise! Donc je continue mes tests avec mon Sigma 50mm ART f/1.4, et franchement il est adopté! Super piqué à f/2! 1ère image: la Galaxie Andromède et la Galaxie du Triangle (M31 et M33). Exifs: 46 x 120 sec - 800 iso - f/2 DOF 22, 22, 25 Canon 700D défiltré - Filtre CLS - Sigma ART f/1.4 50mm - Star Adventurer Empilement et Pré traitement: Siril - Traitement: Photoshop, Starnet 2ème image: Quand la Planète Mars rencontre les Hyades (Amas d'étoiles), Les Pléïades (M45) et la nébuleuse Californie (NGC1499) Exifs: 40 x 120 sec - 800 iso - f/2 DOF 22, 22, 25 Canon 700D défiltré - Filtre CLS - Sigma ART f/1.4 50mm - Star Adventurer Empilement et Pré traitement: Siril - Traitement: Photoshop, Starnet Surement pas assez de temps de pose, mais c'est pas facile de faire ressortir les nébuleuses sombres! Vivement cet hiver pour faire des sessions plus longues!! Bon visionnage!! David
    4 points
  49. Crop sur la partie basse de la pince https://www.astrobin.com/br8z1y/B/ A+
    4 points
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.