Jump to content

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation since 05/27/2022 in all areas

  1. Bonsoir ! Et oui, avec mes supers pouvoirs d'admin, je peux passer outre la fermeture des modos !!! Alors pour te répondre simplement.... Tu as déjà vu un concessionnaire de voiture être condamné parce qu'un de ses clients roule n'importe comment ? Non, ben ici c'est pareil. De plus, WA n'a ni hébergé ton fichier, ni procédé d'une manière ou d'une autre à sa distribution et encore moins à sa promotion. C'est toi qui a posté un lien vers ton site, c'est tout.... Maintenant finie la plaisanterie, pour information tu es exclu définitivement du forum, les blagues les plus courtes étant les meilleures... Toi tu n'as pas su t'arrêter. Ca fera des vacances pour tout le monde.
    14 points
  2. bonjour à tous, sortie de la 200mm , en LB rien que de la bouillie et Ha elle commence à jouer malgré des conditions météo venteuses et encore plein de je sais pas quoi comme nébulosités Paul cliquez plusieurs fois pour la pleine résolution mosaïque de 5 images la bête en action
    12 points
  3. Bonjour à tous ! Retour aux grands champs de nébuleuses avec une tulipe en SHO. Le Ha a été capturé avec APT puis NINA est arrivé pour le SII et le OIII, deux sessions entièrement automatisées pour faire un bon dodo. Merci JMD pour les conseils sur le retournement au méridien. Traitement avec Pixinsight pour une luminance en H + un peu de SII et de OIII et le SHO pour la couleur. SW Esprit 80/400, HEQ5, ASI2600MM-Pro et filtres SHO Astronomik 6nm (3x5h par brutes de 300"). Il y a un arc en OIII près de la tulipe que je n'ai pas réussi à faire ressortir suffisamment à mon goût, il faut probablement beaucoup plus de poses avec ce filtre.. Mais bon, il y en a un en haut/gauche que je n'attendais pas du tout La v1
    6 points
  4. Voici mon projet de printemps, le célèbre duo galactique fait avec une 76EDPH, une 2600mono et des filtres astronomiks deep sky J'ai fais quelques acquisitions en ile de France pour les couches couleurs (10h en RVB) , la luminance elle à été faites dans le Berry durant 4 nuits (pour un total de 20H conservé) Le traitement n'a pas été simple et les étoiles ne me donnent pas encore satisfaction, si vous avez des bons conseils pour leurs redonner une forme gaussienne je prends 😃 (j'ai tester pas mal de truc plus ou moins ésotérique (montée masquée, injection de couche starnet...) J'y reviendrai avec un peu plus de pratique sur Pix La full est ici : https://www.astrobin.com/kq5wzc/
    6 points
  5. Du coup si on pouvait laisser mon post, pour ce qu’il à été conçu, j’y met mes images, vous les regardez ou vous ne les regardez pas. Si cela vous semble intéressant vous passez à l’image suivante. Si cela ne vous semble pas digne d’intérêt, vous zappez. Il faut maintenant plus de temps pour lire les commentaires, qui ne sont que indirectement liée à ce post que pour consulter les images. Tient pour en rajouter une couche, je vous met deux astrophoto, faite avec une lunette qui permet d’observer les oiseaux, par un type qui n’y connaît rien en photo et pas plus en traitement d’image (votre serviteur). je les met ici, j’ai pas trouvé de rubrique, AP pourrie faite par des gens qui y connaissent rien.
    6 points
  6. Hello, Cible difficile aujourd'hui à vous présenter. Voici Jones-Emberson 1 (PK 164+31.1), nébuleuse planétaire dans le Lynx, prise durant 3 nuits en Mars 2022. Pas beaucoup d'infos disponibles. Découverte en 1939 par Rebecca Jones et Richard M. Emberson. Magnitude 14, ça flashe pas trop. Voici une carte pour se repérer: Les infos: Lunette 80ED Asi294mc pro , filtre ZWO DuoBand Ha/OIII. monture HEQ5 Rowan autoguidage lunette 70x400, Asi290mm / PHD2 acquisition NINA 251 x 120s Gain 120 -10°C Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, Photoshop. Une brute de 120s:
    6 points
  7. Salut a tous, je post aujourd'hui une photo réalisé il y a quelques semaine sur 3 nuits (les nuits commencent à être vraiment courte 😒) Donc NGC4565, la galaxie de l'aiguille Elle a une taille apparente de 16' x 2' d'arc, ce qui est vraiment petit pour une 80ed et sa focal corrigé a 525mm ... j'ai donc supprimé mon correcteur/réducteur pour passer à la focal native de 600mm de la 80 + effectué un Drizzle x2 et un bon Crop pour essayé d'avoir de la résolution mais aussi une bonne définition de la photo, pas facile. je ne pensais pas à arriver à avoir tant de détails dans la galaxie avec mon setup qui n'est pas vraiment fait pour ce genre de cible. le matériel : _80ed skywatcher _ Nikon D5300 Stock _Heq5 + guidage sur le chercheur SW + ASI 120mm _Asiair pro La photo : _3 nuits _ 9h de pose total par tranche de 300sec Logiciel de traitement : _Pixinsight / toshop / lightroom La photo version Jpeg compressé : La photo en .PNG non compressé : Au plaisir de vous lire pour commentaires, avis, ou critique ... Bisous
    6 points
  8. Ah tiens, MS qui rejoue les mêmes partitions que l'an passé. Dis, et je te le propose en toute transparence : soit tu nous filmes une petite session d'acquisition pour lever tout doute, soit tu te calmes une bonne fois pour toute. C'est très facile avec internet de débarquer dans n'importe quel forum dans n'importe quel domaine et dire : j'ai la solution miracle, je vous en parle dans quelques semaines. Puis les semaines passent, et dire ensuite que tu reviens en l'année prochaine, et ainsi de suite et ainsi de suite.... Sur le web on appelle ça un troll, que tu le veuilles ou non. Je ne vais pas passer par quatre chemins : ou tu montres pâte blanche et tu poursuis l'aventure avec nous, ou bien ciao (certains ont passé beaucoup de temps avec toi pour essayer de te comprendre et te faire raisonner sans succès). PS : on ne te demande pas que tu nous donnes les détails de ton logiciel, personne ne va copier ton codage, l'idée c'est de juste nous montrer que tu nous prends pas pour des cons....
    6 points
  9. Bonjour à tous, nous avons réalisé un petit film sur l'activité de la chromosphère du mois de mai avec nos instruments amateurs. Il sera projeté en séance le samedi 11 juin à 19h au planétarium de Montpellier. Rien de ce que vous ne sachiez déjà faire , mais il s'agit avant tout de le montrer au grand public, toujours curieux et intéressé. En parallèle le thème des océans et du vent est suggéré. Voici un extrait (2K, 1080p) le film n'étant pas encore finis. Bon ciel à tous
    6 points
  10. Un magnifique firmament en double boucle s'élevant de la surface Lunette 150 mm halpha avec etalon PST optimisé, barlow 2x + camera 486 asi et système anti-turbulence
    5 points
  11. un peu de soleil de ce matin avec le traitement des courbes avec photoshop Krotdebouk: ça marche aussi avec le quark!! et une animation sur 30 minutes
    5 points
  12. J'ai tellement de retard dans la publication ici que j'en suis encore sur le mois d'avril 2021, un mois exceptionnel ou j'ai pu observer quasiment non stop... Toujours avec le 150PDS, la QHY290M et l'EQM-35 non guidée; petite séance de rattrapage sur trois nuits placées sous le signe des galaxies, et @charpypourra compter combien de ces dernières il a déjà pu observer en visuel (quelques une seulement, et certainement pas aussi détaillées!) car oui, c'est à ça aussi que sert le VA: rendre accessible a tout le monde l'inaccessible, pensez tout de même que même dans un T1000 on en voit pas autant, et on parle ici d'un bête 150! C'est en tous cas ce qui m'amène a en faire pour aller plus loin que ce peut offrir l’expérience visuelle, qui si elle reste incomparable et d'une certaine façon irremplaçable n'en n'est pas moins limitée dans ce domaine Donc petit rappel; ce ne sont que des screens brut de Sharpcap, screens qui sont pris a la toute fin de l'observation, qui elle se déroule non stop et ce des les premières secondes. On est ici sur des poses de 10s non guidées, et dès la première image on en voit déjà plus qu'en visuel. Mais comme en visuel, puisque j'observe rigoureusement de la même manière, il faut rester un certain temps pour déceler les details les plus fins, ici ça ne demande pas d'utiliser la vision décalée et d'exploiter au mieux nos yeux et surtout la capacité du cerveau a analyser ce que nos yeux voient, non ici on va juste continuer a stacker pour en découvrir un peu plus, voire parfois rester beaucoup plus longtemps si on a pas vu ce qu'on espère voir! Arp 23 Cvn, magnifique duo de galaxies faussement monobras, une curiosité rare qui ne montre que les noyaux et l'amorce de bras dans un 400mm en visuel, alors qu'ici dès les premières secondes, la structure est évidente, les principales zones Hll bien vues ainsi que les extensions... NGC 3893 Uma, ici l’objectif était de faire apparaitre les faibles extensions des bras, très faibles, donc une observation plus longue. NGC 3631 Uma NGC 3756 Uma M98 Com, très belle galaxie, mais regardez le nombre de tachouilles lointaines dans le fond de ciel!!! The Hoag Object, combien l'on seulement déjà pointé en visuel? Même dans un T1000 seul le noyau est discernable, et pour cause il est déjà a mag 17! Et l'anneau de cette galaxie? Magnitude 20!!! Je vous passe les galaxies qui parsèment le fond de ciel et qui sont encore plus faibles que ça Et bien vous l'avez ici, avec un simple 150 et une camera mono. J'ai été tellement fasciné que je suis resté trois quart d'heure dessus, mais ne vous y trompez pas, ce rare exemplaire de galaxie a anneau est visible dès le début!!! NGC 3198 Uma la même avec 5mn d'observation supplémentaires, et la encore, une profondeur inatteignable en visuel... Notez que je ne cherche pas a confronter les deux, je cherche simplement a montrer que le VA est complémentaire au visuel, dans le sens ou il permet d'aller nettement plus loin, alors qu'en visuel on sera toujours limité par le budget (et le ciel si on a pas la chance de vivre au bon endroit), déjà conséquent pour un 400 artisanal, un 560 ou un 600 sont hors de portée pour beaucoup d'entre nous, un T1000 reste du domaine du rêve... Le Septet de Copeland Leo ACO 2065 planqué dans la Couronne Boréale. Pas sur que le visuel permette d'y acceder. NGC 4747 Com (ARP159 pour les intimes) en voila une qui avec une mag de surface a 13.98 ne laisse deviner que son noyau en visuel. NGC 4725 Com, sublime Une petit groupe du coté de NGC 4005 Leo La grande NGC 5033Cvn IC 4182 Cvn, pas facile du tout NGC 5529 Boo Arp 297 Boo, notez la tripotée de galaxies dans le fond NGC 5866 Dra, facile en visuel mais ici avec les extensions Arp 188 Dra, il faudra sortir l'artillerie lourde en visuel pour espérer deviner ce fabuleux serpent de l'espace. NGC 5905/5908 Dra NGC 2685 Uma (ARP 336), une galaxie très très spéciale, je voulais absolument mettre en évidence sa structure rare, et même en VA il faut beaucoup de temps, en visuel dans un 400 vous ne verrez que la partie brillante de cette lenticulaire atypique. Un improbable PGC 29472 Uma Arp 205 Uma Arp 24 Uma NGC 3982/77/72 Uma NGC 4290/84 Uma NGC 5963/65 Dra NGC 3953 Uma Il reste encore moult galaxies a publier derriere, la prochaine fois peut être! En tous cas c'est l'essence même du VA, ce n'est pas du visuel, ce n'est pas de l'astrophoto, c'est de l'observation EN LIVE a l'aide de moyens et techniques issus du monde de la photo, la est toute la nuance Qui oserait parler d'observation bas de gamme ici?
    5 points
  13. Un Copernic coloré de jeudi soir ! C'était mon premier essai lunaire-couleur à la caméra mono (ASI290MM) + filtres (LRGB Astronomik type 2C) dans une mini RAF ZWO 5 positions sur un C11XLT. Firecapture fait très bien le job pour automatiser la rafale LRVB (15"/filtre). Traitement AS3/RS6/IMPPG/Pixinsight. La couche rouge sert de luminance, la L est nettement moins bonne..
    5 points
  14. Au sud de la Vierge, nous pouvons trouver beaucoup de galaxies. Plus de 100 peuvent être recensés sur la version annotée, mais vous pouvez en trouver plus en parcourant la full. Elles appartiennent toutes à l’amas de la Vierge, une collection massive de plus de 2000 galaxies. Les principales sont ici : NGC 5054 : Galaxie spirale dans la Vierge et classée spirale (SAbc). Située à 79 millions d’IA, sa classe de luminosité est II-III avec une large bande HI. NGC 5044 : NGC 5044 est une galaxie elliptique située à environ 127 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 5044 est une galaxie LINER, c'est-à-dire une galaxie dont le noyau présente un spectre d'émission caractérisé par de larges raies d'atomes faiblement ionisés. NGC 5037 : NGC 5037 est une faible galaxie spirale qui fait partie du groupe de galaxie 5044. La galaxie est située à 91 millions d’années-lumière. NGC 5037 héberge un noyau galactique actif (AGN) fortement obscurci par la poussière. NGC 5035 : c’est une galaxie spirale barrée de type Sba D située à environ 99 millions d’années-lumière. NGC 5046 : petite galaxie elliptique située dans la constellation de la Vierge à environ 101 millions d'années-lumière NGC 5047 : NGC 5047 est une galaxie lenticulaire vue par la tranche et située à environ 86 millions d'années-lumière. NGC 5047 présente une large raie HI NGC 5049 : NGC 5049 est une galaxie lenticulaire vue par la tranche et à environ 138 millions d'années-lumière. NGC 5049 est une galaxie brillante dans le domaine des rayons X et elle fait partie du groupe de NGC 5044. Full and details Astrobin : https://astrob.in/dz6hzw/0/
    5 points
  15. Bonjour à tous, Voici la dernière avec le newton AG10 la collection de galaxie avec NGC5033! Pas mal de monde sur cette images mais après retour dessus je ne suis pas 100% satisfait du traitement trop dure sur la petite galaxie à mon gout avec un manque de quelque chose ... je sais pas. Bon on verra plus tard. J'espère qu'elle vous plaira tout de même le traitement n'est pas si facile je trouve sur 5033 en bas à gauche elle a un bleu sombre http://www.astrosurf.com/uploads/emoticons/smile.png mais de belles spirales. Newton AG10 OOUK à F3.5 pour être exact Monture CEM70 Caméra Moravian C3-26000-PRO Filtres LRVB ASTRONOMIK 36mm (un juste en 36 quand même) 4h30 en Luminance 1h15 par couche RVB Traitement 100% pixinsight La Full: https://www.astrobin.com/1kht3s/
    5 points
  16. Salut à tous ! Ca faisait longtemps que je n'avais pas publié de photos ici, alors je vous propose celle-ci dont je ne suis pas trop mécontent. Je dis pas trop, parce que si vous vous baladez sur la full, vous verrez immédiatement de gros défauts de collimation: en effet une des vis de collimation de mon hyperstar n'était pas serrée (ou s'est désserrée toute seule, je ne sais pas trop) et ma collim est partie en sucette pendant la nuit. Malgré celà, la taille de l'image fait que vu de loin c'est plutôt sympatique. Alors pourquoi particulièrement cette cible et pourquoi une heure seulement ? Alors c'est simple, une heure, c'est parce que c'est le temps qui me restait pour finir la nuit et que la cible soit assez haute dans le ciel. La première partie a été consacrée à une mosaïque que je vous poste ici aussi en bonus. En ce qui concerne la cible elle-même, c'est parce que je la chasse depuis trrrrès longtemps, et qu'avec la combinaison visible + météo + pas trop basse + pas de lune, je n'ai pas souvent eu l'occasion d'y aller ! En ce qui concerne le matériel, il s'agit de mon C9.25 EdgeHD, sur une AZ-EQ6 R Pro, une caméra ASI 6200MC Pro et un Hyperstar. 60x60s Lien vers la full: https://www.astrobin.com/full/ft7dra/ Et comme je vous ai promis un bonus, voici la mosaïque réalisée avant dans la nuit, 3 panneaux de 60*60s, soit 3 heures de pose au total. Une mosaique qui couvre une zone allant de la nébuleuse de l'aigle au nuage d'étoiles du Sagitaire. Bien entendu la full a le même défaut de collimation qui rend les angles assez moches, pour être honnête. Sur celle-ci le plus gros problème, c'est finalement la taille de l'image qui rend son traitement particulièrement compliqué, chaque opération prenant au mieux quelques minutes, voire quelques heures ! Full: https://www.astrobin.com/full/cmwruf Bon ciel !
    5 points
  17. Une nouvelle image grand champ réalisé dans la nuit d'hier. Il s'agit d'un champ dans la constellation de Céphée s'étendant de la nébuleuse de l'Iris jusqu'à la nébuleuse "dark shark" et centré grosso modo sur l'étoile Afirk. On y retrouve également la nébuleuse du fantôme que j'ai fait en parallèle en plan plus serré avec mon newton. Comme il y avait pas mal de voiles nuageux, je n'étais pas trop sur du résultat mais au final je suis quand même bien content du signal obtenu. Par contre j'ai un problème dans les coins que je ne m'explique pas bien avec cette configuration. Objectif Samyang 135 ouvert à f2.8 Caméra ASI2600MC Monture AZGTI Guidage avec une petite lunette guide imprimé en 3d et une caméra ASI224MC Pilotage avec un ASIAIR V1 120x120s: Nico
    5 points
  18. Bonsoir, Encore une nuit dégagé dans le Noooooord . Du coup le C8 prend racine sur la Heq5, j'aurais peut être une EQ8 et un C14 d'ici la fin de l'été qui sait....http://www.astrosurf.com/uploads/emoticons/ph34r.png Direction les Chiens de Chasse pour la nuit la plus courte de l'année. Un très bel endroit avec une floppée de choses dans le même champ. NGC 5350 est une galaxie spirale barrée située dans la constellation des Chiens de chasse à environ 106 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 5350 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1788. NGC 5353 est une galaxie lenticulaire située dans la constellation des Chiens de chasse à environ 106 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 5353 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1788. NGC 5354 est une galaxie lenticulaire située dans la constellation des Chiens de chasse à environ 117 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 5354 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1788. NGC 5350 est une galaxie spirale barrée située dans la constellation des Chiens de chasse à environ 106 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 5350 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1788. Source: Wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/NGC_5350 Les infos: Celestron C8 (203x2000) + réducteur Meade f6.3 Asi294mc pro , filtre Ircut. monture HEQ5 Rowan autoguidage lunette 70x400, Asi290mm / PHD2 acquisition NINA 98 x 120s Gain 120 -10°C Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, Photoshop. Une brute de 120s:
    4 points
  19. Version finale avec 4h de poses en plus, j'ai l'impression de ne plus grapiller grand chose de plus en signal sur l'objet, mais le fond de ciel est mieux (à part une bande récurrente que je récupère à chaque fois en bas de mon capteur et que les darks ne semblent pas corriger) . Pour les détails j'ai travaillé sur la couche de luminance avec un mixage de la couche d'origine et 2 autres couches (une traitée avec un unsharpmask et l'autre un mlt). Bon ciel !
    4 points
  20. Bonjour à tous, Voici une image prise au début du mois mais que je n'avais pas encore partagé. Il s'agit d'une image de l'étoile Polaire, une région pleine d'IFN aux formes étranges. A noter que c'est un coin un peu particulier à imager car il pose problèmes aux montures équatoriales et au logiciels d'acquisition qui ont du mal à pointer et à guider dans le secteur (mais ce n'est pas forcément très grave car les étoiles se déplacent lentement ). Samyang 135mm ASI 2600MC + filtre IR-Cut Guidage via lunette de guidage imprimée en 3d + ASI224MC Monture AZGTI Pilotage avec un Asiair V1 121 x 120s + DOF
    4 points
  21. Bonjour, J ai eu le droit à un deuxième essai mais cette fois sans aucun nuages 👍. Avec mon setup je n arrive pas à faire entrer le soleil entièrement dans le cadre, j ai du donc tronquer le haut de celui ci en voyant que ce transit serait bas. (Faudrait que je regarde si je peut mettre ensemble une barlow x2 et un réducteur 0,85 …) rafale en 1/4000 et 1000iso Mosaïque de 3 images, oui car y a un bout de panneau solaire sur la gauche. 80ed sur Heq5 canon 50d barlow x2 filtre Astrosolar n5
    4 points
  22. Bonjour, Premier essai de capture d un transit d ISS devant le soleil depuis mon jardin. Les conditions météorologiques étaient malheureusement horrible, ce qui m a grandement compliqué l exercice, j ai du refaire à plusieurs reprises jusqu’au dernier moment la mise au point et l exposition. J ai tenté une recolorisation mais j en suis pas du tout satisfait, quel est selon vous la meilleure technique? Merci 80ed sur Heq5 filtre astrosolar 5 canon 50d barlow x2
    4 points
  23. Bon, toujours dans le but de tester mon nouveau tube, je me suis lancé dans un mosaïque lunaire le 10/06. Plutôt bon seeing, mais je ne sais pas comment je me suis débrouillé pour avoir autant de tuiles: 82! oui oui 82! Hard à assembler N'hésitez pas à zoomer c'est fait pour! Newton Skywatcher 254/1200 caméra ZWO ASI 290MM filtre optolong IR Pass. Cela représente 2h de prises de vue et plus de 24 heures de traitement et de composition. https://photos.app.goo.gl/TeQET2c6AKsuEoRY9
    4 points
  24. Ami.e.s de la nuit, J’ai enfin fini cette petit composition de la Lune du 13 mars 2022. C’est la dernière de ma semaine miraculeuse. Vous trouverez quelques détails sur les formations plus bas. En fait je suis plutôt content qu’il n’y ait pas eu plus de belles nuits vu la vitesse avec laquelle j’arrive a obtenir un résultat. Heureusement a la retraite ou j’aurais plus de temps. Malheureusement il va encore couler pas mal d’eau sous les ponts d’ici la. ;-) Peut-être plus tard, je présenterai des comparaisons ombres et lumière de quelque cratère de ces 3 jours. Bon ciel au clair de Lune, Xavier. ************************** BULLIALDUS Type: Cratère Dimension: 61.00x61.00Km Hauteur: 3510.0m Taille apparente : 32.73" Origine du nom: Ismaël Bouillau, astronome et historien français du 17 ème siècle ************************** COPERNICUS Type: Cratère Dimension: 93.00x93.00Km Hauteur: 3760.0m Taille apparente : 49.90" Origine du nom: Nicolas Copernic, astronome polonais du 16 ème siècle ************************** CUVIER Type: Cratère Dimension: 75.00x75.00Km Hauteur: 3800.0m Taille apparente : 40.24" Origine du nom: Baron Georges Cuvier, naturaliste et paléontologue français du 19 ème siècle ************************** CYSATUS Type: Cratère Dimension: 50.00x50.00Km Hauteur: 4000.0m Taille apparente : 26.83" Origine du nom:: Jean-Baptiste Cysat, mathématicien et astronome suisse du 17 ème siècle ************************** GUERICKE Type: Plaine murée Dimension: 58.00x58.00Km Taille apparente : 31.12" Origine du nom: Otto von Guericke, physicien allemand du 17 ème siècle ************************** HERACLITUS Type: Cratère Dimension: 91.00x91.00Km Hauteur: 3800.0m Taille apparente : 48.83" Origine du nom: Héraclite, philosophe grec du 6 ème siècle av JC, auteur d'un traité De la Nature, considérait le feu comme élément primordial. ************************** LICETUS Type: Cratère Dimension: 75.00x75.00Km Hauteur: 3800.0m Taille apparente : 40.24" Origine du nom: Fortunio Liceti, philosophe et physicien italien du 17 ème siècle ************************** LUBINIEZKY Type: Cratère Dimension: 45.00x45.00Km Hauteur: 770.0m Taille apparente : 24.15" Origine du nom: Stanislas Lubiniezky, astronome polonais du 17 ème siècle ************************** MORETUS Type: Cratère Dimension: 114.00x114.00Km Hauteur: 5000.0m Taille apparente : 61.17" Origine du nom: Théodore Moretus, mathématicien belge du 17 ème siècle ************************** PARRY Type: Cratère Dimension: 48.00x48.00Km Hauteur: 560.0m Taille apparente : 25.76" Origine du nom: Sir William Edward Parry, spécialiste des régions polaires. Explorateur du Détroit de Lancaster. Découvreur de l' Ile Melville et du Détroit de Wellington. ************************** PLATO Type: Plaine murée Dimension: 101.00x101.00Km Hauteur: 1000.0m Taille apparente : 54.20" Origine du nom: Platon, philosophe grec du 5 ème siècle av JC ************************** TOLANSKY Type: Cratère Dimension: 13.00x13.00Km Hauteur: 880.0m Taille apparente : 6.98" Origine du nom: Samuel Tolansky (ex Parry A), physicien britannique du 20 ème siècle ************************** TYCHO Type: Cratère Dimension: 86.00x86.00Km Hauteur: 4800.0m Taille apparente : 46.15" Origine du nom: Tycho Brahé, astronome danois du 16 ème siècle
    4 points
  25. En attendant l'ADC, Vallis Schroteri-Aristachus-Herodotus en cinémascope C11XLT+ASI290MM+filtre R, 90% d'illumination
    4 points
  26. Salut a tous, Après l'aiguille (NGC4565) dont je suis vraiment très content, je passe à la galaxie du sombrero M104, une galaxie que je trouve superbe mais qui est malheureusement de notre point de vue vraiment petite ... j'ai donc essayé de sortir le maximum de cette magnifique galaxie avec mon modeste set-up. J'ai enlevé mon correcteur réducteur 0.85x, pris mon APN Aps-c avec des pixels de 3.75u, réalisé 9h00 de pose, fait un drizzle x2 puis un crop important... et fait un tri de mes bruts pour maximiser les "détails". Mais bon un moment ont arrive au bout ... et ce n'est pas le genre de cible idéal pour ma petite 80mm 😄. malgré tout je voulais vraiment imager cette belle galaxie et cette photo me donne relativement bonne satisfaction mais bon ... voila. Un avis, un coucou, un bisous, une critique ou n'importe quoi d'autres sont les bienvenue ici ☺️ bon ciel a tous. le matériel : _80ed skywatcher _ Nikon D5300 Stock _Heq5 + guidage sur le chercheur SW + ASI 120mm _Asiair pro La photo : _3 nuits _ 9h de pose total par tranche de 300sec Logiciel de traitement : _Pixinsight / toshop / lightroom La photo :
    4 points
  27. Hello, Une cible que je voulais tester au C8, un amas globulaire, quitte à prendre le plus grand au passage L'amas globulaire M13 ou Messier 13, très souvent appelé le Grand Amas d'Hercule, est parmi les objets les plus imposants du catalogue Messier. Il a été découvert par Edmond Halley en 1714, et ajouté par Charles Messier dans son catalogue le 1er juin 1764. Comportant plus de 500 000 étoiles, il est aussi l'un des plus vieux objets : son âge est estimé à 12 ou 14 milliards d'années. Il apparaît avec un diamètre de 20 minutes d'arc, soit un diamètre réel de 150 années-lumière. Il a cependant la particularité de contenir de nombreuses étoiles jeunes (appartenance confirmée d'après leur vitesse angulaire), ce qui est inhabituel pour un amas de cet âge : les scientifiques pensent que ces étoiles ne sont pas nées à l'intérieur de l'amas, mais ont plutôt été capturées par ce dernier. M13 a été utilisé en 1974 (le 16 novembre) comme cible pour l'envoi d'un message à une potentielle civilisation extraterrestre. Ce message a été envoyé à partir du radiotélescope d'Arecibo, qui participe également au projet SETI. Il contenait des informations comme les chiffres, le numéro atomique de l'hydrogène, du carbone, de l'azote, de l'oxygène et du phosphore, des données sur l'ADN, la forme et la taille d'un humain, la population terrestre, et la position de la Terre dans le système solaire. Il mettra plus de 22 000 ans à y parvenir (autant pour la réponse éventuelle). (source : Wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Amas_d'Hercule ) Pendant la prise de vue, j'ai envoyé un sms également en pointant le smartphone en sa direction Les infos: Celestron C8 (203x2000) + réducteur Meade f6.3 Asi294mc pro , sans filtre. monture HEQ5 Rowan autoguidage lunette 70x400, Asi290mm / PHD2 acquisition NINA 40 x 30s 81 x 60s 31 x 120s Gain 120 -10°C Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, Photoshop. Une brute de 120s:
    4 points
  28. Une nuit près du Cap Taillat (83) Toutes les images sont faites avec un Canon 6D (non defiltré) avec un Samyang 24mm f:1.4 sans suivit. 25 images ont été accumulées sous StaryLandscapeStacker pour chaque image. Traitement Lightroom et Photoshop La lumière sur le paysage provient essentiellement du phare du Cap Camarat diffusé par l'humidité marine. One Billion + One Stars by jean-paul mission, sur Flickr Sur la plage abandonnée... by jean-paul mission, sur Flickr Mediterranean Night by jean-paul mission, sur Flickr
    4 points
  29. Avez-vous un don particulier ? Moi : Je voudrais remercier tous ceux qui ont refusé le vaccin anti-CoVid. Merci pour avoir fait don de votre personne afin de garantir ma survie. Et ma dispersion. Et peut-être même mes mutations. Merci pour avoir fait votre part dans la continuation de ma pandémie. ET, euh... D'avance, désolé si je vous ai tué, ou quelqu'un à qui vous teniez. Oh, regarde, une sirène ! L'Australie se lance dans la course à l'espace. Ah ouaih, la forme est bizarre, mais je te garantis qu'elle reviendra !
    4 points
  30. Salut, Cela n'a rien d'exceptionnel en cette période et c'était déjà le cas avant le Covid, que ce soit chez SV et chez d'autres marques non artisanales (ie Celestron pour certains matériels, tubes optiques Edge HD ou accessoires qui étaient régulièrement en rupture). Idem chez Takahashi où certains clients attendent ou ont attendu des lunettes et des Mewlon 1 an et même plus. On comprend très bien qu'on souhaite avoir son matériel rapidement, notamment quand les grandes vacances et l'été approchent, mais c'est le lot commun de nombreux secteurs d'activité et cela va continuer ainsi avec les problèmes actuels. Chez Celestron, certains astrams attendent des tubes Edge HD depuis la rentrée dernière. Pour les artisans, un astram de mon entourage a attendu bien plus que 4 mois de délai supplémentaire pour un SV 500 Go-To (avant le Covid). Sur de l'artisanal, du moment que tu modifies le projet initial (ici, une simple brouette ajoutée à la commande), tu leur ajoutes une couche de travail supplémentaire qui n'était pas prévue (et tu décales donc d'autres clients qui attendent eux aussi). Pour mon Dob (DF, autre fournisseur, local pour moi), il y a 8/10 ans, on m'avait donné 12 mois de délai, et il fallu 14 mois, je considère que c'était un délai respecté. Dans le domaine de l'astronomie plus industrielle (magasins et boutiques en ligne), celui aujourd'hui qui n'accepte pas d'attendre des mois et être placé sur liste d'attente, n'a aucune chance d'avoir un matériel précis (cas des montures SW HEQ5 ou des boîtiers ZWO ASI AIR). Et les artisans comme les commerçants ne sont bien souvent plus en capacité de donner un délai précis, tout simplement car les fournisseurs eux-même ne leur en donnent plus ou n'arrivent plus à en donner ou alors le délai donné n'est pas fiable... Pas le choix, nous sommes obligés de faire avec... Bon ciel.
    4 points
  31. Bonjour, cette fois nous repartons sur une nébuleuse en SHO NGC 3324 & NGC3293 Au nord de la nébuleuse de la Carène, cette jolie petite nébuleuse en émission à la forme d’un médaillon. En l’étudiant attentivement, on pourrait y deviner le profil d’un visage féminin : celui de la poétesse chilienne Gabriela Mistral. Ce brillant nuage cosmique a été taillé par les vents stellaires et les rayonnements des jeunes et chaudes étoiles de l'amas ouvert NGC 3324. Avec ses nuages de poussière se détachant en silhouette contre le gaz atomique luminescent, cette poche de formation d'étoiles s'étend sur environ 35 années-lumière. Elle se trouve à quelque 7500 années-lumière de nous. L’amas en bas à gauche est NGC 3293, qui a été un simple nuage de gaz et de poussières il y a environ 10 millions d’années, mais quand les étoiles ont commencé à s’y former il est devenu le groupe d’étoiles brillantes que nous pouvons voir. Full & Details Astrobin : https://astrob.in/zg156s/0/
    4 points
  32. Bonjour à tous, phénomène exceptionnel dans le ciel creusois dans la nuit du 25 au 26 mai : la triple conjonction d'une nuit sans lune, d'un ciel dégagé et d'un long week-end férié !! Chose rarissime qui ne se produit guère qu'une ou deux fois par millénaire ... Fallait sauter sur l'occasion !! 🙂 Dans l'après midi, je monte le bestiau devant ma grange pour procéder à quelques réglages et j'en profite pour prendre quelques photos comme on me l'a demandé dans un autre post : étape 1, montage des tourillons et mise en place de la caisse du primaire sur la base. La cage du secondaire : Le miroir primaire : et enfin, voilà la bête (avec la jupe mise à l'envers par erreur, coutures à l'extérieur 🤥) : Une fois le positionnement des chercheurs revu et le secondaire réglé aux petits oignons, je démonte le tout et je charge la Clio : Pour l'occasion j'ai décidé de faire quelques kilomètres de plus que d'habitude pour monter sur le plateau de Millevaches et tester un nouveau site que j'avais repéré près de Faux-la-montagne où je vais habituellement bosser tous les jeudis. J'arrive sur place vers 21h00 et là...mauvaise surprise : après les fortes pluie des jours précédents, des engins agricoles ont creusés de profondes ornières sur l'esplanade où je comptais m'installer, le sol est trop inégal et il y a des flaques remplies de boue un peu partout !!! 😞 Il est un peu tard pour partir à l'aventure et je cherche donc une solution dans les environs immédiats : je trouve un coin à peu près plat et dégagé à la croisée de deux chemins de terre et enfin je peux y monter le tube. Seul bémol : il y a deux grands sapins qui bouchent l'horizon sud sur environ 20°... moi qui voulais tenter M83 vers minuit avant qu'elle ne soit trop basse...Je peux oublier !! Le montage est un calvaire car je me fais dévorer par des nuées de minuscules moucherons ( genre midges écossais ) hyper voraces. C'est une horreur, ils me bouffent le visage, les mains et le bas du dos pendant que je suis en train de visser les molettes pour fixer le serrurier, les tourillons etc... Heureusement pour moi, ils n'attaquent plus une fois la nuit tombée ! Voilà le tube enfin monté sur le site, attendant la nuit pendant que je me réfugie à l'abri dans la voiture : Enfin, vers 23h30, le ciel commence à bien s'assombrir et il est temps de passer aux choses sérieuses. Les midges se sont calmés et me laissent tranquille. Gienah est l'unique étoile du Cratère visible à l'ouest des deux sapins qui bouchent ma vue au sud mais c'est un jalon suffisant pour pointer ma 1ere cible de la soirée, M104 . C'était aussi la première galaxie pointée il y a 12 ans avec mon 250 lors de sa soirée inaugurale...la boucle est bouclée !! Au 24 mm, la vision de la "soucoupe volante" avec sa bande de poussière est déjà impressionnante mais guère différente au premier abord de ce que j'ai déjà eu l'occasion de voir à l'oculaire avec le 250. Attention, il faut cependant relativiser les choses : j'ai tendance, c'est normal, à me remémorer les vues exceptionnelles obtenues lors de nuits bien noires avec une transparence de folie et qu'on peut compter sur les doigts des deux mains à chaque décennies !! les conditions cette nuit sont loin d'être optimales, le ciel est encore clair et légèrement laiteux. D'ailleurs ce n'est qu'une première impression car en montant un peu en grossissement avec le 13mm puis le 9mm et en y passant du temps, l'écart se creuse : la vision est vraiment fabuleuse. Le noyau central de la galaxie, très brillant, est quasi ponctuel, le halo, bien visible surtout dans la partie nord est coupé en deux par une bande de poussière sombre qui semble légèrement irrégulière, comme festonnée. Au sud, le halo est beaucoup plus diffus mais bien visible et prend une forme de dôme en vision indirecte. D'ailleurs, c'est pareil au nord où une partie plus diffuse du halo semble s'étendre jusqu'à presque rejoindre l'étoile assez brillante située juste au nord du coeur de la galaxie. C'est si beau que je décide de faire un dessin que je n'ai pas encore mis au propre mais que je rajouterai bientôt à ce CROA. J'y passe donc un bon moment et je me régale. Une fois le croquis terminé, le cratère est enfin visible dans son ensemble et je peux tenter ma seconde cible de la soirée, la nébuleuse planétaire NGC 4361 en plein milieu de la petite constellation : elle est facile et apparait comme une large tache diffuse et circulaire dans le 24mm. L'étoile centrale est bien visible dès les faibles grossissements. C'est aussi l'occasion de tester et de faire joujou avec le passe filtre : c'est le OIII couplé avec le 9 mm qui donne les meilleurs résultats...le contraste augmente et il me semble percevoir un soupçon de structure à l'intérieur, comme deux lobes un peu plus brillants de part et d'autre de la centrale. Mais ça reste difficile à voir et la turbu, à ce moment et aussi bas sur l'horizon, ne me permet pas d'augmenter le Gr. Faudra que je la retente un peu plus tôt dans l'année avec un ciel plus noir lorsqu'elle passe à son zénith. En tout cas, c'est une NP qui semble intéressante et que je ne connaissais pas ! Changement de cap pour la suite : me voilà dans la Grande Ourse pour profiter du passage de M101 quasiment au zénith ! Certes le ciel pourrait être un peu plus limpide et un peu plus sombre mais je prends quand même une sacrée claque !! Dès le 1er coup d'oeil le 450 me montre ce que je n'obtiens avec le 250 qu'après une longue et minutieuse observation : les bras très diffus qui s'enroulent dans le sens des aiguilles d'une montre sont faciles à suivre et se prolongent assez loin, bien séparés les uns des autres. Ils sont texturés et montrent de nombreuses régions HII plus brillantes. Avec le 9mm, la vision est sublime avec moults détails ! Je n'ose même pas imaginer de pouvoir en faire un dessin tellement je suis intimidé !! J'en profite pendant un très long moment et je bave de plaisir l'oeil rivé à l'oculaire. Ce n'est pourtant pas une cible facile même avec un 450 : ça reste extrêmement diffus, à peine plus contrasté que le fond du ciel et pourtant il y a des tonnes de détails à percevoir dans les bras de cette superbe galaxie. je suis persuadé qu'un débutant serait passé dessus sans s'en rendre compte ou bien n'aurait perçu qu'une vague tache grise alors qu'il y a tant à y voir en y passant un peu de temps. Pour ma part, j'y reste scotché 45 minutes et encore je ne rompt le charme qu'à cause de l'arrivée intempestive de quelques petit nuages dans la zone ! Le reste du ciel est clair et je change donc de coin : me voilà maintenant dans la tignasse de Bérénice à lui chercher des poux ! Après un rapide passage sur NGC 4494 ( bien visible mais sans grand détails) je me dirige vers une de mes galaxies préférées, NGC 4565, l'aiguille : magnifique galaxie vue par la tranche que je connais bien. Là aussi, vision sublime dès le premier coup d'oeil mais assez comparable à ce qu'on peut obtenir avec un 250 par une bonne nuit et avec quelques efforts. Mais c'est dans les détails que le 450 fait la différence et aussi, bien sûr, en y passant du temps : la bande sombre est bien présente sur une bonne partie du halo qui s'étend très loin formant deux pointes très fines et très diffuses. Près du bulbe central, le halo acquiert de la structure et semble légèrement grumeleux. La vision est magique, bien contrasté et c'est un véritable régal ! Et puis soudain, je me rends compte que je suis en train d'observer non pas une mais deux galaxies : en effet, en vision décalée je perçois plusieurs fois de façon fugitive mais répétée une tache floue et allongée à l'extrémité d'une ligne de 3 ou 4 étoiles qui ne peut être qu'une seconde galaxie beaucoup plus petite et diffuse, certainement vue par la tranche elle aussi ! Malheureusement, mon atlas n'est pas assez précis pour pouvoir l'identifier...c'est une première pour moi car je ne l'avais jamais décelée avec le 250. J'ai envie d'en faire un dessin mais l'humidité a fait des ravages : mon bloc posé sur la table est tout gondolé et gorgé d'eau, je dois le mettre à l'abri dans la voiture ! Je voulais aussi continuer dans la chevelure mais les nuages rappliquent maintenant de ce côté : ben alors je retourne dans la grande Ourse ! Encore une galaxie pour prochaine cible : M109 : Encore une petite claque ! Si le 250 pouvait facilement me montrer la barre centrale avec comme deux bitonniaux un peu plus lumineux au bout ainsi qu'un halo très diffus entourant le tout, le 450, lui, me donne directement et sans grande peine ( suffit juste d'utiliser un peu la VI ) les bras très diffus de la galaxie qui commencent sur les bitonniaux lumineux de la barre et se prolongent assez loin. Au début je n'en perçois que deux puis, en jouant de la vision décalée et en montant un peu en Gr, il me semble en percevoir un troisième. C'est le pied ! Je passe ensuite sur un petit groupe de galaxies que je trouve très esthétique : NGC 3998, 3990, 3982 et 3972. Les quatre rentrent ensemble dans le champ du pano 24. Les deux premières très proches l'une de l'autre semblent en interaction. 3972 est vue par la tranche....le champ est magnifique. Je passe ensuite à M108 : très belle, grumeleuse, structurée, avec des taches ou barres plus sombre et plusieurs étoiles en surimpression, on dirait une mini M82. Je ne sais pas si c'est dû à une illusion d'optique mais une des pointes diffuse du halo semble s'incurver légèrement vers une étoile qui se situe à peu près dans le prolongement. L'autre côté du halo semble un peu plus épais et moins effilé. Je n'ai jamais eu autant de détails avec le 250 ! superbe. Comme je suis juste à côté, je passe dire le bonjour à la chouette, M97 : superbe boule diffuse bien définie et avec deux régions plus sombre assez bien visibles à l'intérieur, comme des yeux et qui lui valent son surnom. Je voulais utiliser mes filtres pour gagner en contraste mais l'humidité a encore frappé : ils sont couverts de buée et inutilisables ! Voilà un défaut majeur du passe filtres que je n'avais pas prévu ! Faudra que je m'habitue à enlever la réglette où sont vissés les filtres pour la mettre à l'abri entre deux observations. D'ailleurs, il n'y a pas que les filtres qui ont souffert : c'est mort pour les deux chercheurs ! Mais, pas question de plier le matos, il n'est que 2h30 ! Je décide donc de me rabattre sur des cibles très faciles à pointer quitte à finir en balayant la zonz au 24mm. Je continue donc dans la grande Ourse pour l'instant avec une magnifique M51 à tomber par terre : là, le 450 écrase largement le 250 ! Comme la dernière fois, c'est une vision digne des photos ! Bras texturés, zone HII, pont de matière, fines étoiles en avant plan...c'est dingue tous les détails que j'arrive à extraire de cette image avec un bon ciel et du diamètre !! c'est la plus belle et la plus impressionnante galaxie de cette soirée. j'y reste une bonne grosse demi heure...c'est l'extase, le pied !! vers 3h30, le ciel commence déjà à s'éclaircir vers l'est mais il me reste un peu de temps avant de tout devoir plier. Pour changer un peu des galaxies, je pointe le tube en direction de la Lyre qui a pris pas mal de hauteur depuis le début de la soirée. D'ailleurs, de ce côté la voie lactée est absolument magnifique et la plupart des constellation d'été brillent déjà assez haut dans le ciel. Ma cible n'est autre que M57, la nébuleuse de l'anneau : la plus grosse surprise au moment où je mets l'oeil à l'oculaire c'est la couleur !! Elle a une teinte verdâtre assez prononcée quand je la voyais grise dans le 250...je suis sur le c.l !! En grossissant un peu, elle redevient grise mais la vision reste magnifique : l'anneau est très épais, bien défini et j'y note des différences de brillance. La partie centrale est diffuse et filamenteuse. Je note aussi comme deux petites anses diffuses sur l'extérieur de l'anneau. Mais surtout, en poussant à 400X avec le 5mm j'ai la surprise de voir apparaitre par intermittence 2 ou 3 étoiles à l'intérieur de la nébuleuse dont l'une très proche du centre !! je la vois plusieurs fois, toujours au même endroit ! Ai-je vu la centrale ? J'en suis pas sûr mais on dirait bien !! En tout cas, je suis bluffé de cette vision d'une NP pourtant bien connue et déjà moults fois observée...le 450 apporte vraiment un plus...c'est top! Enfin, je termine ma soirée par deux amas globulaire tout proche l'un de l'autre mais bien différents : M53 et NGC5053. Le premier est riche, dense et résolu jusqu'au coeur : c'est une magnifique boule d'étoiles fines et brillantes. Le second est beaucoup plus subtil et j'ai même failli le louper la première fois ! Au premier abord le regard est attiré par une faible tachouille grisâtre mais en regardant mieux je me rends compte qu'il s'agit d'une nuée de fines étoiles très faibles : on dirait un amas ouvert car il n'y a pas de condensation centrale et il est de forme vaguement ovoïde. Le contraste entre ces deux globulaires est saisissant ! Finalement, vers 4h00 je décide de tout ranger. Il fait 4°, le matos est dégoulinant d'humidité, j'ai froid et je suis fatigué...mais heureux !! Je ne m'étais pas autant éclaté la rétine depuis bien longtemps. j'ai eu l'impression de redécouvrir le ciel et je n'ai qu'une envie : recommencer le plus vite possible !! (En fait, c'est déjà fait puisqu'au moment où je termine ce récit je rentre juste d'une nouvelle nuit d'observation. Donc encore un CROA en perspective...faudra juste patienter un peu. ) Bon ciel à tous, merci de m'avoir lu, JC
    3 points
  33. Bepi Colombo a effectué son 2ème survol de Mercure hier ; Ses caméras de navigation ont pris au passage quelques chouettes photos :
    3 points
  34. Bonjour à Tous et Toutes, pour ceux qui veulent savoir ce qu'est un gros dobson, rv à l'Observatoire des Baronnies Provençales Bon Ciel Bertrand
    3 points
  35. Pas d affolement on est encore loin des soldes mais Pierro Astro ouvre sa période de solde avec pas mal de petites bricoles utiles , au cas où ....
    3 points
  36. Salut, - Un dobson 300 motorisé en Altaz => 1500 euros - Une ASI290 en pose courte => 400 euros - Reste le PC portable mais ça tu en es peut-être déjà équipé. Au final pour moins cher qu'un EVScope ou un Stellina, on peut faire de l'observation planétaire à haute résolution, du CP avec un 300, de l'imagerie planétaire et CP avec de très bons résultats (voir Exaxe, Roch ou XS_Man) ou du VA. C'est bien plus versatile finalement
    3 points
  37. Faut pas oublier, dans toutes ces contraintes optiques et mécaniques, de s'émerveiller simplement en regardant dame céleste éclairer nos nuits
    3 points
  38. Slt @Alexandre Renou Sympa ton blog 👍 Je pratique également la macro-photo et j'ai souvent l'occasion de croiser de beaux papillons. La dernière fois, une première pour moi, le papillon frelons ! Je croise souvent leur prédateur également 😉 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 😉
    3 points
  39. merciiiiiiiiii @ Druidix J'utilise la 1ère méthode d'observation des protubérances solaires "découverte" par Jules JANSSEN en 1868 et mise au point par HUGGINS ; et utilisé par Angelo SECCHI, Lorenzo RESPIGHI, ZOLNER.. pour observer et étudier les protubérances jusqu'à l'invention de spectrohéliographe et du filtre H alpha. En gros : la lunette astronomique forme une image du soleil à son foyer. A ce foyer on positionne la fente d'un spectroscope de manière à n'admettre que le bord du soleil (là ou on peut espérer trouver des protus). On observe le spectre solaire et particulière la zone rouge ou se trouve la raie H alpha qui se trouve assez bien isolée des autres raies. En temps normale la raie est noire (en absorption). Si la fente croise une protubérance alors la raie devient lumineuse (raie en émission). On voit alors qu'une tranche de la protubérance. Pour réussir à la voir en entier on ouvre davantage la fente de manière à la voir en entier. Ces croquis sont extraits des livres d'astronomie solaire de l'époque. Cette technique fonctionne très bien , notamment avec un spectroscope assez puissant ( avec un réseau de 1000 traits/mm minimum). Avec un 600tmm ça fonctionne très bien mais le contraste est plus faible et le facteur d'atténuation lorsque la photosphère apparait est moins élevé donc peux présenter un risque si on ne maitrise pas la technique. Mes 1ers essais ont étés fait avec un réseau diapo de 1000t/mm "scolaire" et ça marche très bien.
    3 points
  40. Ah m..., c'est reparti pour un tour ? Le débat sur le VA, je le connais pour y avoir participé au tout début. J'ai abandonné depuis surtout à cause de la limite imposée par mon matériel, mais cette pratique m'avait redonné de l'intérêt pour le ciel profond. Je tiens aussi à souligner le mal qu'a fait ce débat sur le site lui-même. Des personnes, peut-être un peu trop enthousiastes pour certaines (qui se reconnaitront) et qui ne demandaient qu'à partager leur nouvelle passion se sont faites ostracisées et moquées par des pseudos tenants de la Vérité. Résultat, elles se sont barrées ailleurs. Bon vent ont pensé certains. Pour moi perte de compétences et d'expérience de ces personnes. Bref, j'ai trouvé ça très triste pour Webastro. Qui n'est plus le même depuis. Une certaine passion créative et euphorique a disparu. C'est le goût amer que me laisse cette énième controverse sur le sujet.
    3 points
  41. Perso j'ai pointé a la mano pendant plus de 20ans et je sais toujours le faire, avec le SV j'avais mis un star commander car je visais des choses totalement improbables et a la limite de la perception, et que les nuits dégagées sont parfois assez rares pour ne pas les vendanger a chercher un truc quasi invisible, ce qui ne m’empêchais pas de pointer souvent à la mano (surtout pour épater la galerie j'avoue, mais les cheminements à la @Jeff Hawke c’était mon truc ). Je comprends tout a fait le point de vue qui considère que le chemin est aussi important que la destination (c'est souvent mon cas dans bien des domaines), maintenant aux NAT par exemple, combien faisaient du visuel à la mano? Peut on dire que ceux qui ont un goto ne font pas vraiment du visuel (ou pire du visuel assisté, beaucoup seraient bien incapables de voir quoi que ce soit sans cette béquille, et alors? Si ce qui les intéressent c'est de voir et pas de chercher? ) et est-ce qu'on parle d'une grande majorité qui se bouzillent la vision nocturne a grand coup de lampe rouge et de tablette pour chercher leur destination... Bien, restons sérieux Instantanéité et découverte? Facile, puisque tu vois l'objet dès les premières secondes, avec un luxe détail déjà bien supérieur au visuel, et qu'en plus l'image devient de plus en plus fine et détaillée au fur et a mesure, bah tiens dis donc, comme en visuel quand tu t'arraches la rétine sur une pétouille qui ne montre rien au départ, et qui fini par se laisser arracher quelques secrets bien gardés... J'avais fais une fois un parallèle avec une observation de NGC 2903 que j'avais fait en visuel, j'y étais resté 2h car je la dessinais (dessin posté jadis ici d'ailleurs), crois tu que l'on peut voir d'un coup d'oeil ce que j'ai couché sur le papier cette nuit la? Absolument pas, le dessin quelque part, c'est du live stacking, mais bribes par bribes, et c'est le cerveau qui empile a l'aide du crayon, mais personne ne peut voir ça en visuel d'un seul coup d’œil, chaque détails est posé au fur et a mesure, vérifié, modifié, amandé, et le dessin prend forme au fur et a mesure, il ne représente absolument pas ce que l'on voit à l'oculaire, en aucun cas, il représente la somme des détails perçus au cours de l'observation, détails pas vu en même temps mais séparément: c'est de l'acquisition biologique Mon dieu! Ils font de l'astrophoto sans caméra 😆
    3 points
  42. Bonjour à tous, amis astrams ! Après le pélican, je poursuis mon tour zoologique avec ce petit éléphant. 1er éléphant et 1er HOO. Toute critique est bienvenue ! 😀 Askar FRA 400 sur EQ6 R Pro ZWO ASI 533 MC EAF ZWO 70 x 180s à gain 100 avec N.I.N.A. et filtre Optolong L-Extreme 25 darks, 25 flats, 25 offsets Autoguidage avec ASI 224MC sur lunette 60/240 À bientôt.
    3 points
  43. Hello, Nouveau inscrit au Club (que je suivais en cachette 🤭). Un très bon contact en Espagne me propose divers petits jouets sympas (je n'est pas encore discuté des prix, je m'emballe peut être trop vite car lui même à peut être l'intention de son côté de me flamber)... Peut être être que cela peut intéresser du monde ici : - vixen 70 sma - vixen FL 70s - takahashi Mt 130 avec réducteur de focale -pentax achro 100 f12 (optique parfaite, il doit refaire la peinture) -teegul 60 😱 -taka Fc60 😍 Je suis personnellement positionné sur les deux dernières (pour l'une ou l'autre ou les deux 🤦🏻‍♂️)- si quelqu'un à une idée des fourchettes ? Aucune idée des prix donc, j'espère qu'il ne confond pas collection et inflation. Mais si intéressé en Mp (ils vends d'autres pièces qui m'intéressent, plus il y en a et plus j'ai de la matière pour la nego :) Par ailleurs, et en cas d'acquisition j'envisage également (rien n'est certain) de me séparer de ma vénérable fct-76 (mais j'ai du mal 😢) Rikh
    3 points
  44. Bonjour, Je reviens avec une nouvelle version, bien meilleure à mon gout. Il s'agit d'un OOH ce coup là. N'hésitez pas pour des remarques, avis, conseils … Bon ciel !
    3 points
  45. Bonjour, j'ai enfin réussi à coller les morceaux de la journée du 1 juin . si L' autoguidage a super bien fonctionné (3 h sans etre chez moi et quelques nuages comme d'hab et ça n'a pas décroché ) , firecapture 2.7.10 à une fois fait des miséres donc perdu quelques images au début de séance donc version 2.6 avec un débit moins bon. j'ai commencé, par salve de 500i et quand les disques était au bord du débordement à 200images . Prennez patience au chargement , c'est trés long . 5à10mn Paul https://astropol.pagesperso-orange.fr/Sun_010622_07h33a14h30mn
    3 points
  46. Salut à tous, Comme beaucoup d'entre vous j'ai profité de la nouvelle lune et de la météo clémente de ces derniers temps pour me remettre à viser des galaxies. J'en ai également profité pour continuer à découvrir et à appréhender mon nouveau newton 200/800. Voici donc tout d'abord le couple M81-M82: 180*120s: Ensuite M106: 120*120s: Et enfin le triplet du lion (avec un peu trop de vent malheureusement ce soir là): 92*120s: Voilà, ça fait plaisir de refaire ces classiques que j'avais déjà tenté il y a un un an ou deux. Edit 23/03/2022 M97 et M108, 130x120s: Edit 25/03/2022 Chaine de Markarian, 150x120s: Edit 27/03/2022 M101 189x120s: Edit 09/04/2022: Nouvelle version de M101 avec l'ajout de 5h de pose avec le filtre L-extreme pour dévoiler les régions H-alpha: Edit 26/04/2022, NGC3486 avec cette fois une caméra ASI533MC Edit 27/04/2022, M63 avec la ASI533MC: Edit 25/05/2022, NGC5906 avec la 2600MC: Edit 01/06/2022, NGC5981/82/85 avec la 533MC: Nico
    3 points
  47. Lever de Lune au Cap Ferrat Photo de Guillaume Nox Les données de l’auteur · Pose unique de 1,3 s, F/7.1 à 800 ISO avec un Canon 700D et un zoom Tamron 70-300 sur trépied. · Photo prise pendant le lever de la Lune le soir du 16 mai 2022. Indications déduites · Le Canon 700D est un appareil photo APS-C. · La notice du Patrimoine sur le phare indique que la lanterne du phare de Cap Ferrat est à 76 m au-dessus de la mer, ou 32 m au-dessus du sol au pied du phare (le phare en lui-même fait 34 m de haut). Je n’ai pas trouvé de plan détaillé du phare. · La Lune s’est levée le 16 mai 2022 à 21h36 et était pleine à 99%. Sa taille était de 33.1 minute d’arc. Détermination de l’échelle de l’image (l'image a été éclaircie pour mieux distinguer les détails) La Lune mesure 33.1’ pour 404 px, cela donne un échantillonnage de 4,916’’/px. La lampe du phare est à 76 m au-dessus du niveau de la mer. Il est assez difficile de se faire une idée de la ligne d’eau au pied du phare car l’éperon rocheux se trouve en avant. La ligne sur le schéma est juste une approximation. La hauteur sur l’image est de 1350 pixels, l’échelle est donc d’environ 5.63 cm/px. On sait aussi que la hauteur de la lampe du phare est 32 m au-dessus du sol, et 640 pixels sur l’image, donc une échelle de 5,00 cm/px. Cela permet de calculer la distance à laquelle le photographe se trouvait du phare. Cette distance est le rapport de l’échelle d’un pixel en m, par l’échantillonnage d’un pixel exprimé en radians, donc : Cela restreint la zone d’observation au périmètre surligné en vert dans la vue ci-après. La Lune (son centre) se trouve à 441 px au-dessus de l’horizon. Elle est donc à 36,1’ au-dessus de l’horizon. Avec Photopills, on peut voir que, à l’incertitude de la réfraction atmosphérique près, la Lune avait cette élévation vers 21h45. Photopills permet de confirmer que la Lune se trouvait effectivement dans cette ligne de mire, depuis la pointe dite « des sans culottes », en contrebas du boulevard de la Princesse de Monaco. Une photo sur Google Street View confirme la vue que l’on a de cet endroit, très similaire à celle prise par Guillaume. Quelle focale a été utilisée ? Il n’est pas possible de déterminer la focale avec laquelle une photo a été prise si non ne connait pas les dimensions du capteur, ni comment la photo a été recadrée ou redimensionnée. Mais on peut quand même essayer de vérifier si le cadrage est compatible avec le matériel indiqué. Guillaume dit avoir pris sa photo avec un Canon 700D. Le capteur est de format APS-C et fait, selon Canon, 22,3 x 14,9 mm. Il a une résolution de 5184x3456 pixels. La photo postée est un carré de 2075x2075 pixels, elle a donc nécessairement été recadrée et très probablement redimensionnée. On peut calculer le côté C de l’image à partir de l’échantillonnage calculé sur la Lune. La focale F maximale (sans recadrage dans la petite dimension) nécessaire pour un tel cadrage est telle que : Cela correspond parfaitement à la focale maximale de l’objectif indiqué par Guillaume (Tamron 70-300). Cette focale est raccord avec le temps de pose retenu qui, selon la règle NPF, pour le Canon 700D avec 300 mm à f/7.1 retourne un temps de pose de 1,39 s. Ce temps de pose permet d'avoir la Lune bien nette. L’image a ensuite été recadrée sur les côtés pour tenir dans un format carré, et redimensionnée pour passer de 3456 pixels à 2075 pixels de côté, soit un facteur de 60%. Ce cadrage est aussi compatible avec une focale plus courte. Conclusion La photo de Guillaume Nox n’est pas un montage. Elle représente bien la Lune quelques minutes après son lever au-dessus de l’horizon, le soir du 16 mai 2022, vers 21h45, depuis la Pointe des Sans Culottes à Nice, avec le phare du Cap Ferrat à sa gauche. Elle correspond aussi au matériel indiqué, un Canon 700D avec un objectif Tamron 70-300, probablement réglé à la focale maximale de 300 mm, et le temps de pose ajusté en conséquence avec la règle NPF pour figer le mouvement de la Lune. Les bords à droite et à gauche (ou en haut et en bas) ont été recadrés pour tenir dans un format carré et l'image résultante réduite de 60% pour diffusion web.
    3 points
  48. Merci C'est surtout que les miroirs ont été polis par un orfèvre en la matière ! Une petite photo de mon voisin de camping et son telescope pas top pour l'astro(76mm/900mm), qui une fois modifiée et équipée de filtres, donne des images superbes en solaire, aussi bien en visuel, qu'en astrophoto.
    3 points
  49. Joli tout ça ! J'ai sorti la lunette également hier pour choper la double protu Malgré tous mes efforts je n'arrive pas à avoir une sélection bien lisse pour l'effet coronographe. @m27trognondepomme les tiennes sont niquels, comment fais-tu ? J'ai beau lisser la sélection, il y a des aspérités que je n'arrive pas à gommer. Petit tour sur le disque aussi :
    3 points
  50. Bonjour à tous, Voici une nébuleuse que j'avais découverte par hasard dans un coin de mes images lorsque je visais la nébuleuse de l'Iris. Je l'avais trouvé très sympa à cause de sa forme étrange et de ses couleurs chatoyantes. J'ai pu shooter hier presque 5 h malgré des poses unitaires parfois dégradées par des voiles nuageux ainsi que par le crépuscule et par l'aube. Newton 200/800 et correcteur de coma Monture Ioptron CEM40 Caméra ASI533MC + filtre Ir-Cut en 1.25" Guidage avec un diviseur optique et une caméra ASI290mm Pilotage avec un ASIair Pro 95*180s Nico
    3 points
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.