Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 17/09/2018 dans toutes les zones

  1. 7 points
    Bonjour à tous, Voici ma dernière image, la nébuleuse du Cœur IC 1805 (ou SH2-190) qui est une nébuleuse en émission située environ à 7500 années-lumière de la Terre. La Brillance de la nébuleuse provient des radiations d’un petit amas ouvert d’étoiles : Melotte 15. Cet amas contient de très jeunes étoiles, bleues et chaudes vieilles d’1.5 millions d’années. Il lest situé pratiquement au centre de la nébuleuse et est le foyer de nombreuses étoiles brillantes avec une masse d’environ 50 soleils. Un énorme merci à Bernard (alias @Litobrit) qui a magnifiquement traité cette image. Je n'aurai pu obtenir tout le potentiel de cette image sans son expérience/talent en SHO. Concernant les détails d'acquisition : Telescope ASA10" Moravian G2-4000 Paramount MyT Maxpilot & TheSkyX pro Ha : 56 x 900s OIII : 38 x 900s SII : 39 x 900s Total : 33hrs
  2. 7 points
    voici un truc difficile a faire, car très exigeant sur la qualité du ciel (pollu) sur la météo, sur le nombre de poses pour la qualité j’étais dans le perche, c'est bien mais c'est assez insuffisant surtout en début de nuit ou ce truc est franchement dans la tourbe jusqu’à 2h30 du mat (en plus j'avais une ville a l'est.. la tronche des brute ! -voir plus bas) meteo bonne a passable donc bruité, assez nettement et de petit artefacts (aigrettes sur certaine etoiles que je ne m'explique pas. c'est pas la premiere fois que cela m'arrive et je ne suis aps le seul avec l'a7s a rencontrer occasionnellement ce soucis) ça mériterais 4x plus de poses. s'il fait beau je m'y colle promis https://www.astrobin.com/367492/0/?nc=user j'ai posté l'image sur astrobin, et si elle vous plait lâchez un "j'aime", ça ne vous coûte rien est c'est bon pour mon moral le brute en debut de nuit
  3. 7 points
    bonsoir à tous ! Ce n'était pas le seeing exceptionnel, Jean-Luc vous l'a déjà dit mais par moment les IR passaient très bien. Là où cela devient très difficile ce sont les heures où on image Mars en ce moment. Certains sont contents parce qu'ils peuvent imager tôt mais moi ça n'arrange pas trop mes affaires, pourquoi ? Les tram jusqu'à 23H30 sont très nombreux et font tout vibrer, jusqu'au 15ème, j'espère simplement ne pas me retrouver un bas un de ces jours ! (certains vont dire oh non le tube optique est cassé) Le gagnant de cette soirée c'est l'IR 685, c'est un sacré bon compromis, le RG 610 ne donne rien, c'est beaucoup trop bas et il immédiatement sanctionné par la turbu ! J'ai quand même vite retirer le filtre quand le moment le plus stable est arrivé pour y mettre l'IR Cut pour la couleur. Je me rend compte que le petit ° de plus diminue fortement la turbulence, surtout à cette élévation. Et la petit RVB pure... Oui c'est moins bien mais les couleurs à cette élévation sont bien détruites par la turbu. J'espère que ça vous aura plus. Bon ciel à tous !
  4. 5 points
    Bonsoir à tous, Je vous présente un dessin de M42 relevé en Janvier 2017 en région nantaise, que j’ai mis du temps à mettre au propre (travaillant dessus sur de courtes périodes très espacés). Voilà le résultat réduit (la full ici). Matériel : Dobson 400 Oculaires de diverses focales (24, 16, 9 mm) Filtres OIII, Hbeta Relevé de terrain : relevé d’étoiles, isophotes, couleurs sur feuilles blanche avec champ étoilé, au crayon HB : Premier relevé sur les nuits du 17 (1h30), 18 (2h) et 21 (2h) Janvier 2017, sur 6 feuilles A4 pré-étoilées (mosaïque du champ de M42). A la maison, j'assemble les numérisations de mes relevés, et ‘j'imprime le résultat en deux feuilles A4, est et ouest, pour relever des détails supplémentaire la prochaine fois, et harmoniser les transitions et les niveaux. En plus de cela, j’imprime en une seule feuille la vue globale pour un relevé des informations de couleur. Le soir du 23 Janvier, sur 2h : relevé des couleurs, correction des transitions, recherche de nouveaux détails dans les parties sud. CROA complet du relevé ici : https://www.webastro.net/forums/topic/151977-une-traversée-en-solitaire…/ Mise au propre (un sujet avait été posté pendant les travaux ici: https://www.webastro.net/forums/topic/153656-m42-en-a1-cest-parti/) : D'abord, report des étoiles sur une feuille tirée d'un rouleau Canson. Pour cela, on relève les coordonnées sur Gimp, à la taille voulue, puis on reporte les points sur la feuille. Un peu plus de 120 étoiles ! Puis on dessine en reproduisant les relevés. Numérisation du dessin en plusieurs panneaux A4 (une vingtaine pour avoir beaucoup de chevauchement) avec mon ancien scanner dont j'ai démonté le capot. Des repères à l'arrière de la feuille m'ont permis de tout scanner sans rien découper. Sous Gimp: Inversion et mosaïque retouches (niveaux, poussières, étoiles) colorisation Bons cieux ! Thomas
  5. 5 points
    Salut, J'ai tenté une nebuleuse obscure, VdB142 ou la trompe d’éléphant, en pose rapide. C'est bigrement difficile! on est vraiment en limite du champ d'application des poses rapides , du moins avec une camera couleur. L'acquisition se passe bien, c'est la partie facile. Bien sur on voit rien sur le capteur en pose de 2s et gain 450 avec un 300mm F4: Au bout de 12-13 minutes , on voit la trompe se dessiner en fond ( histogramme serré), on se dit : genial! Cela va vraiment donner! Mais ...non. J'ai passé un temps fou pour faire ressortir la nébuleuse du fond sans trop amplifier les défauts du capteur. La difficulté c'est les transitions entre le fond et la nebuleuse. Je m'en sort pas trop mal tout de même . Pourquoi ne pas augmenter le temps de pose unitaire? Mes étoiles s'allongent de trop et les détails dans la nébuleuse se lissent. J'utilise pas de filtre , donc j'ai du signal infrarouge , du coup j'ai des étoiles qui apparaissent derrière le nuage obscure. Au bout de 10h d'acquisition et presque autant de traitement : a+
  6. 5 points
    Bonjour à tous, Après plus de 25h de traitement, j'ai l'immense plaisir de vous présenter ma vidéo de l'éclipse totale de Lune du 27/07/018 puise depuis la Plaine de Walsch en Lorraine au photoStrock T400 + Sony A7s sur table équatoriale. N'hésitez pas à faire suivre, et surtout, à liker et vous abonner sur Youtube. De grandes choses sont prévues pour bientôt! N'hésitez pas non plus à poser des questions sur sa réalisation, etc, car je compte faire un VLOG (blog vidéo) de questions / réponses. Christophe de la Chapelle https://www.youtube.com/watch?v=8ueXYjKnB8g&feature=youtu..be
  7. 3 points
    Coucou, Aujourd'hui, SH2-129 en HOO, la Chauve souris en vol, et Nicolas Outters y à trouvé une grosse nébuleuse planétaire qui se nomme OU4 (qui peut se nommer aussi le Calamar) ; les nébuleuses planétaires restent les seules objets (avec les comètes) sur lesquelles on peut associer son nom, qui sera alors gravé dans les tablettes... A l'acquisition, en Ha, déjà ça envoyait pas trop du rêve, alors en OIII, je n'avais quasi rien sur les brutes, il fallait tirer à bloc sur les niveaux pour obtenir quelque chose et ça donnait beaucoup de bruit. J'ai trouvé qu'elle était TRES chiante à avoir. Je ne suis pas trop satisfait du traitement, je trouve que le fond est trop clair, le rouge bizarre, fin des trucs qui me plaisent pas, mais en ce moment j'ai pas envie de m'investir, alors ça ira. 25h de poses totales, deux nuit par couche, et quelques minutes pour les RVB des étoiles infos supplémentaires, full, et couche Ha sur Astrobin 😀 Version B : Full sur Astrobin
  8. 3 points
    Je suis tombé sur cette vidéo d'un timelapse produit par un marin en asie, c'est assez fascinant à regarder:
  9. 3 points
    Bonsoir Vinsastro et plus, Retour de petite expérience. je possède une AZEQ6, un Newton SW 254/1000, une ASI294 couleur. Je guide avec un OAG et une ASI290mm. je pratique l'astrophoto à petit niveau ( le mien 🤨 ) à 90% du temps (quand il le permet ). Je n'ai pas de problèmes insurmontables, sauf en cas de vent à cause du gabarit du tube. La monture nécessite un bon équilibrage, c'est primordial mais avec les 16-17 kg du tube + accessoires, les différents problèmes de frictions cités plus haut sont à relativiser (pour mon cas, ça ''balance'' souple). D'autre part je possède une lulu TSO 80/352 qui apparaît comme un véritable poids plume et qui s'adapte bien avec cette monture. Quand j'ai un pb j'essaie de suivre les conseils avisés que je retrouve ici . Avec PHd2, pour les deux, je taquine à environ 0.5'' en RMS global. Apparemment suffisant pour du CP longues poses...mes étoiles sont rondes. Petite info ; j'ai amélioré le suivi en autoguidage DEC depuis que j'utilise le PôleMaster pour bonifier la mise en station. Pour le visuel, cette monture est top. Le principe AZ permet, sans avoir accès à la polaire, de conserver une bonne orientation de l'oculaire ; fini la génuflexion ou l'utilisation de l'escabeau, à 63 ans ça compte😉 Pour tout te dire, j'avais acheté initialement un EQ6 -R lors de sa sortie et globalement j'avais le même comportement que celui de l'AZ maintenant . Mais jeunesse oblige, une vibration gênante était apparue très rapidement ( pb résolu aujourd'hui par le fabricant) , je te dis pas pour les photos et avec l'amplification acoustique du tube, on aurait dit une abeille !!! je me suis donc retourné alors vers l'AZ. un peu plus chère mais au global je ne regrette pas. Après, on parle de matériel Chinois, et ce qui est vrai pour un exemplaire ne l'est pas forcément pour l'autre.... Voilou mon histoire, bon courage pour la suite.... Alain
  10. 3 points
    Bonjour à tous Je ne suis pas peu fier de vous présenter l'aboutissement d'un assez gros projet : trois nuits complètes sur le célèbre Quintette de Stephan en poses courtes. Le traitement m'a demandé beaucoup de temps, et je n'en suis pas totalement satisfait, mais tant pis, j'en ai marre Alors je sais, c'est déjà la troisième fois que je rends visite à cette cible, mais je pense que ce petit groupe en vaut la peine. Et puis comme c'est mieux à chaque fois... Le seeing était très bon, estimé entre 1.0" et 1.8" selon les périodes ; j'arrive à environ 1.3" après empilement. J'avais prévu 2 nuits pour le N&B et une nuit pour la couleur, malheureusement j'ai dû me contenter d'1h par couche au total à cause de soucis mécaniques et météorologiques Donc au final 13600x2" pour la couche noir et blanc, 500x4" pour le bleu et idem pour le rouge, vert synthétique. T250/1300 maison , QHY290 refroidie à -10°C, correcteur GPU 4 lentilles... qui dépasse dans le tube ce qui explique la forme bizarre des étoiles ( c'est un problème en voie de résolution pour les prochaines sessions ) Sans plus attendre, les images présentées à 140% si vous cliquez vers la full : Bon alors comme j'aime bien les chiffres, sur une telle image j'ai voulu chercher ses limites. Les catalogues venant à manquer au delà de la magnitude 21, je me suis basé sur le catalogue GAIA pour caractériser quelques étoiles entre magnitude 20 et 21, puis j'ai mesuré la brillance d'un petit groupe d'étoiles faibles au centre du champ pour en déduire leur magnitude ; les étoiles ont été "vérifiées" ensuite sur une image pro. En terme de séparation, je me rapproche des limites de l'instrument... Un crop à 200% anoté : Et puis comme j'aime bien les comparatifs, j'ai voulu aller voir ce qui se faisait chez les pros. Bon pas Hubble, il triche lui non, j'ai plutôt trouvé une image acquise en 2004 par le télescope GEMINI North ; 8m de diamètre quand même le bestiau. https://www.gemini.edu/gallery/media/stephans-quintet Alors c'est clair qu'en sensibilité l'image parle d'elle même ( d'autant que c'est fait en 18mn chrono ), mais... Comme je l'avais fait pour M51, j'ai réalisé une petite animation afin d'observer d'éventuels changements. L'image GEMINI datant de 2004, on y voit quelques étoiles qui se baladent. Mais ce qui m'étonne le plus dans tout ça, c'est de voir à quel point j'en suis proche en résolution. Certes mes détails sont brouillés dans le bruit, mais ils sont bien présents ; c'est particulièrement évident sur les zones brillantes. Avec quelques milliers d'heures de pose en plus, j'aurais peut être un résultat comparable... Copyright : "Gemini Observatory/Association of Universities for Research in Astronomy" Alors certains diront que ouiiiiiiiiii, mais c'est faciiiiile, t'as un peu réduit l'imaaaaage, et puis toi tu rajoutes de l'accentuationnn... Certes. Mais d'abord, je m'en fous, na. Bon pour terminer, je ne suis pas vraiment satisfait de mon traitement, je trouve que la réduction du bruit "bouffe" trop de trucs, mais je n'arrive à rien de mieux avec ce que j'ai... donc si quelqu'un veut s'amuser avec un TIFF, je peux fournir Bons cieux Romain
  11. 3 points
    Salut, Voilà enfin le résultat : image à 40%, et compressée Je suis mitigé : il reste quelque défauts liés à l'assemblage des tuiles (faut les chercher aussi), et la couleur est peut être à revoir. Mais les nébuleuses ressortent bien. C'est tout de même un sacré boulot les mosaïques en grand champ Aller, dites moi ce que vous en pensez. Ah oui, une petite question, qu'est ce c'est que cet "objet" près d'Albireo. J'ai fait une grosse réduction d'étoiles pour rendre les faibles filaments visibles. ça pourrait être sympa de cadrer cette cible.
  12. 2 points
    Pour éviter de voir des catalogues ou documents relatifs aux instruments "anciens" se perdre dans les profondeurs du forum ou disparaître purement et simplement (tel que le site de "telescope Blue book"), plusieurs membres du club ont émis le souhait de voir la création d'une liste de catalogues et de documentations diverses. Je fais donc un "appel au peuple" pour que cette liste puisse s'étoffer au fil du temps grâce à vos diverses contributions (les documents transmis seront intégrés au fur et à mesure dans ce sujet). Pour ma part, je vais également inclure divers éléments dans ce qui est aujourd'hui une bien mince ébauche du sujet (une dérogation sera accordée pour les catalogues d'instruments anciens français compte tenu d'un assez faible volume de documentation sur ces matériels). Par ailleurs, n'hésitez pas à faire part de vos commentaires ou souhaits de modifications de la présentation de ce regroupement de documents. * Alinari (Italie) - catalogue 1963 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/f/ff/Alinari_1963_Telescopes_And_Accessories_(Italian).pdf * Arcane (France) Pendant quelques années, cette entreprise (basée à Saint Quentin) qui a cessé son activité (reconversion dans l'édition d'Astro Magazine dont, également et malheureusement, la parution a été arrêtée), a proposé une gamme de télescopes de newton à f/6 dans différentes dimensions : 130/795 / 155/930 / 180/1080 / 205/1200 et 305/1830. Instruments de qualité avec de bonnes optiques, ces télescopes disposaient de quelques particularités : monture à fourche, porte oculaire micrométrique à cabestan, araignée à lames courbes (2 demi-cercles) . 2 descriptifs : - le 205 (site de paolo Griraud) : http://paolo.giraud.free.fr/t205g.htm - le 305 : http://0557849947.free.fr/arcane_305.htm *Astronomical Equipment (Angleterre) - catalogue 1970 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/7/7b/Astronomical_Equipment_1970s_Telescope_Handbook_And_Catalog.pdf * Astro-Physics (USA) - historique de l'entreprise (traducteur automatique) : https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.company7.com/astrophy/index.html&prev=search - matériels et tarifs 1985/86 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/8/87/Astro-Physics_1985_And_1986_Literature.pdf - catalogue 1987 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/b/ba/Astro-Physics_1987_Catalog.pdf * Brandon (USA) - 1990 - présentation lunette apo 94 mm à f/7 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/d/dc/Brandon_1990s_Catalog.pdf * Bresser (Allemagne) : - catalogue 1984/85 : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/bresser8485a.pdf (comprend des instruments de diverses provenances) * Broadhurst Clarkson and Fuller (Angleterre) - catalogue 1985 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/f/fd/Broadhurst%2C_Clarkson_%26_Fuller_1985_Telescope_Catalog.pdf * Edward Byers Co (USA) (Entreprise connue pour ses montures de grande précision) - le site : http://www.edbyersco.com/custom_orders.html - descriptif complet de 1980 de la monture type 58 : ttps://wiki.telescopeclassics.com/images/e/eb/Edward_R._Byers_1980s_58_Equatorial_Mount_Catalog.pdf * Carton (Japon) - catalogue japonais de 1965 : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/Carton1965Q.pdf - catalogue japonais de 1975 : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/Carton1975.pdf - catalogue japonais de 1985 : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/Carton1985CST.pdf * Cave Optical- Astrola (USA) - Le site : http://www.cave-astrola.com/index.html - catalogue 1960 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/d/d8/Cave_Optical_Company_1960s_Catalog.pdf - catalogue 1973/1974 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/2/2b/Cave_Optical_Company_1974_Catalog.pdf * Celestron (USA) - historique Celestron : http://www.astrosurf.com/luxorion/celestron-histoire.htm - catalogue 1974 : http://www.astrosurf.com/luxorion/Illustrations/celestron-catalog-july-1978.pdf - catalogue 1978 : http://www.astrosurf.com/luxorion/Illustrations/celestron-catalog-july-1978.pdf - les montures Celestron : https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.scopereviews.com/page3l.html&prev=search - historique du C 8 (site scopereviews - traducteur automatique) : https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.scopereviews.com/C8History.html&prev=search - le Comet Catcher : https://wiki.telescopeclassics.com/images/4/4d/Celestron_1980s_Comet_Catcher_Literature_And_Instructions.pdf *site "Classic Telescope" : https://web.archive.org/web/20160201112755/http://geogdata.csun.edu/~voltaire/classics/ , assez "fouillis" qui mélange instruments, marques, manuels, catalogues et dates mais très documenté. Fonctionne bien avec W 10 mais plus difficilement avec des versions antérieures. * Cheshire Optical (USA) - catalogue 1985 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/7/72/Cheshire_Optical_Instrument_Company_1985_Catalog_And_Price_List.pdf * Ets S R Clavé (France) L'entreprise crée par Serge René Clavé en 1937 avait pour but initial de développer des secteurs divers tels que des bancs de contrôle, des périscopes, des objectifs spéciaux de surveillance et divers matériels destinés à l'armée française mais une rencontre avec Jean Texereau dans les années 50 a fait que l'optique astronomique (objectifs, miroirs, lames de fermeture, oculaires et accessoires divers tels que barillets et porte oculaire) est devenue une activité à part entière dont le leitmotiv principal était de réaliser des matériels de grande qualité. Les formules optiques employées étaient classiques, mais le verre entrant dans leurs conceptions l'était beaucoup moins(verre spécial fabriqué par le société française Parra-Montois ( http://archives.croissy.com/2013/07/la-verrerie-parra-mantois.html). Deux précisions sur les matériels : - les oculaires étaient au coulant français 27 et 50 mm (les oculaires Plossl asymétriques dotés de verres Parra-Montois étant plus recherchés que les oculaires équipés de verre Schott) et ce n'est qu'à partir des années 70 que les coulants américains en 31,75 et 50,8 mm sont apparus dans les catalogues Clavé. - il n'y a jamais eu de tubes Clavé puisque le fabricant a toujours refusé de concevoir cette partie mécanique (pour lui, le tube n'était pas intéressant "parce qu'il ne s'y passe rien"). Serge_René Clavé a dirigé son entreprise jusqu'à sa mort début 1988 et en 1989, Clavé a été racheté par la société Kinoptik en continuant de diffuser des accessoires astronomiques durant une dizaine d'année. En 2003, l'activité astronomique de Clavé a été reprise par la société Astronomix (cessation d' activité à la fin de 2013). 3 publications diverses (source : site ch Rydel ) - publicité 1963 : http://www.astrosurf.com/astroptics/files/pub_clave_1963.pdf - catalogue 1985 : http://www.astrosurf.com/astroptics/files/clave_catalogue_clave_1985_3.pdf - tarifs 1985 : http://www.astrosurf.com/astroptics/files/clave_tarif_clave_1985_2.pdf Par ailleurs, il est nécessaire d'évoquer le Clavius (site laurent : http://www.astrosurf.com/laurent/clavius.htm) puisque ce télescope porte le "logo" Clavé bien qu'il soit de provenance Astronomix et n'a aucun rapport avec les instruments S R Clavé. N.B : Sachant les violentes polémiques dont ce télescope a fait l'objet, ce paragraphe, édité à simple titre d'information, sera immédiatement effacé s'il fait l'objet d'une nouvelle discussion dans le cadre de ce sujet qui traite uniquement des instruments anciens. * Cleveland Astronomics (USA) - catalogue 1960 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/7/73/Cleveland_Astronomics_1960s_Catalog.pdf * Coulter Optical (USA) - catalogue 1970 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/8/8c/Coulter_Optical_Company_1970s_Flyer.pdf * Criterion (USA) - catalogue 1960 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/a/a3/Criterion_Manufacturing_Company_1960s_Catalog_And_Literature.pdf - catalogue 1968 (PDF) : https://wiki.telescopeclassics.com/images/b/b5/Criterion_Manufacturing_Company_1968_Parts_And_Accessories_Catalog.pdf - brochure "Dynamax" 1978, instrument connu comme étant un mauvais avatar du C 8 " : https://wiki.telescopeclassics.com/images/e/e3/Criterion_Scientific_Instruments%2C_Inc._1978_Criterion_Dynamax_Brochure.pdf * Devaux- Chevet / la maison de l'astronomie (France) 3 contributions d'alaindutexas : - année 1983, édition du nouveau guide astro : Nouveau Guide Astro 1983.pdf - année 1987, édition du nouveau guide astro : Nouveau Guide Astro.pdf - matériels - liste des tarifs 1984 : Tarifs année 1984.pdf 5 contributions de GoodGuy : - catalogue du matériel 96/97 : https://www.webastro.net/applications/core/interface/file/attachment.php?id=71061 - catalogue 1998 : Catalogue materiel 1998.pdf - tarifs 1997 : Tarif 01-02-1997.pdf - tarifs 1998 : Tarif 10-01-1998.pdf - tarifs 2000 : Tarif 10-04-2000.pdf * DR Johannes Heidenhain (Allemagne) - catalogue et tarifs 1968 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/e/eb/Heidenhain_1968_Catalog_And_Price_List.pdf * Edmund Scientific (USA) - catalogue 1962/63 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/6/67/Edmund_Scientific_Company_1962-3_Catalog.pdf - catalogue 1969 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/c/ce/Edmund_Scientific_Company_1969-1_Catalog.pdf - catalogue 1983 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/4/4a/Edmund_Scientific_Company_1983_Holiday_Sale_Catalog.pdf * Eikow (Japon) : - catalogue japonais 1972 : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/EIKOW1972No2Q.pdf - catalogue japonais 1979 : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/EIKOW1979.pdf * GOTO Optical (Japon) - catalogue 1956 - distribution d'instruments pour les USA - : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/Goto1956USA.pdf - catalogue 1977 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/7/78/R.V.R._Optical_1977_Goto_Optical_Manufacturing_Company_Catalog.pdf * site de P. Harrigton (USA) - intéressant panorama illustré et classé par décennies d'instruments et d'accessoires (plus ou moins bons) : http://www.philharrington.net/old.htm (pour la visualisation, cliquer sur les vignettes à gauche). * Hosoi (Japon) - catalogue 1984 . Il y avait aussi du "dobson" au Japon : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/Hosoi1984.pdf * Jaegers Optics (USA) - catalogue 1960 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/e/e5/A._Jaegers_Optics_1960s_Catalog.pdf * Kenko (Japon) - catalogue japonais 1985 : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/Kenko1985.pdf * Kosmos (Allemagne) - catalogue1968 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/f/fa/Kosmos_1968_Catalog_And_Price_List_(German).pdf * Ateliers R. Mailhat (France) - catalogue non daté ( avant Guerre) - source : Conservatoire des Arts et Métiers : http://cnum.cnam.fr/PDF/cnum_M9920.pdf * M. Manent (France) - quelques pages ( 197/198 et 200/203) de catalogue non daté : http://adsbit.harvard.edu/cgi-bin/nph-iarticle_query?bibcode=1994IrAJ...21..167A&db_key=AST&page_ind=31&plate_select=NO&data_type=GIF&type=SCREEN_GIF&classic=YES - l'excellent site d'harounastro : http://astrosurf.com/harounastro/introduction.htm (Voir, entre autres, la restauration de la lunette Manent-Viennet 160/2400 de 1919 et le catalogue Manent) - lunette Manent 75 mm (contributeur : ceresius38) : https://www.webastro.net/forums/topic/126695-retour-a-lastronomie-dune-lunette-manent/ * Meade (USA) - historique Meade (traducteur automatique) : https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.company7.com/meade/history.html&prev=search - catalogue 1972 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/7/75/Meade_Instruments_Corporation_1972_Catalog.pdf - bulletin de 1978 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/3/34/Meade_Instruments_Corporation_1978_Reflectors_Catalog.pdf - la série LXD 55 (Schmidt Newton) et sa (triste) monture : http://analyticalscicom.siteprotect.net/Astronomy/Telescopes/imagesm/LXD55/lxd55_telescopes.htm * Médas et sa marque Perl (France) 2 catalogues - Source: site laurent - 1972 : http://www.astrosurf.com/laurent/Perl_1972.pdf - 1974 : http://www.astrosurf.com/laurent/Perl_1974.pdf - le catalogue du 1er trimestre 1984 étant en mode "reproduction partielle interdite" ne figurera pas dans cette liste. Pour les membres qui souhaitent obtenir des informations, voir le site Costi : http://www.astrosurf.com/costi/Catalogues/ - 1996 : catalogue Medas1996.pdf (contribution de sifoto) * Mizar (Japon) - catalogue non daté : https://wiki.telescopeclassics.com/images/9/99/Mizar_Astronomical_Telescopes_And_Accessories_Catalog.pdf - catalogue 1973 : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/Mizar1973.pdf * site de Rod Mollise (USA) Tout sur les télescopes catadioptriques (SC, Mak) : https://skywatch.brainiac.com/used/used_sct.pdf Certainement une des meilleures références en la matière. * Nikon (Japon) - brochure japonaise 1976 lunette Nikon 8 cm : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/Nikon8cm1976-9.pdf - brochure japonaise 1982 lunette Nikon 10 cm : https://wiki.telescopeclassics.com/images/c/c8/Nikon_1982_10cm_Refractor_Brochure_(Japanese).pdf - catalogue japonais 1986 : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/Nikon1986.pdf * Optical Research Corporation (USA) - catalogue 1970 ( à voir) : https://wiki.telescopeclassics.com/images/3/36/Optical_Research_Corporation_1970s_Telescope_Catalog.pdf * Optical Techniques (USA) - catalogue Quantum , le rival malheureux du Questar : https://wiki.telescopeclassics.com/images/e/ec/Optical_Techniques%2C_Inc._1978_Quantum_Catalog.pdf * Polarex / Unitron (USA) - historique des instruments Polarex/Unitron (Site) : http://www.unitronhistory.com/ - catalogue 1958 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/8/84/Unitron_1958_Catalog.pdf - catalogue 1970 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/d/d7/Unitron_1970_Catalog.pdf - catalogue 1978 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/f/ff/Unitron_1978_Catalog_(German).pdf et, pour terminer, le dit "Unitron 3 " compact refractor" de 1977 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/d/de/Unitron_1977_Compact_3_Inch_Refractor_Model_131C_Brochure.pdf * Pentax (Japon) - un petit historique des instruments de la marque : https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=zh-TW&u=http://familystar.org.tw/index.php%3Foption%3Dcom_smf%26Itemid%3D45%26topic%3D25782.0&prev=search - catalogue japonais de 1977 : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/Pentax1977.pdf * site de Pedro Ré (Portugal) un historique de présentation de matériels divers sur la période 1953 à 1985 : http://www.astrosurf.com/re/adds.html , et bien d'autres sujets (contribution de sifoto). * Questar Corporation (USA) - historique (traducteur automatique) : https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.company7.com/questar/index.html&prev=search - Le site : https://www.questarcorporation.com/questar.htm - brochure 1972 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/8/83/Questar_1972_Brochure.pdf - le Questar 7 ", le "grand frère" du 3,5 " : http://www.company7.com/questar/telescopes/quest7.html * Royal Astro Optical (Japon) - catalogue 1970 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/b/bd/Royal_Astro_Optical_1970s_Catalog.pdf - catalogue 1972 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/3/3c/Royal_Astro_Optical_1972_Catalog.pdf * le télescope réflecteur - Schiefspiegler : - site (traducteur automatique) : https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://spider.seds.org/scopes/kutterb.html&prev=search Pour information : actuellement, une entreprise fabrique ce type de matériel (qui est le plus souvent l'œuvre d'amateurs) avec une gamme de 140 à 200 mm : https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=de&u=http://www.wolterscope.de/produkte/index.html&prev=search (mais voir les tarifs). * Secretan (France) - catalogue Lerebours et Secrétant( 18??) : http://www.sil.si.edu/DigitalCollections/trade-literature/scientific-instruments/pdf/sil14-51622.pdf - catalogue 1942 : http://tobin.fr/Secretan_Instruments_astronomiques_1942_text-searchable.pdf - mesure d'une lunette Secrétan (source : astrosurf) : http://www.astrosurf.com/topic/55001-mesure-dune-secrétan-oldies-but-goodies/ - Secrétan 110/1200 (source plou jl) : https://www.webastro.net/forums/topic/27148-nouveau/ * Syndicat des constructeurs en instruments d'optique et de précision (France) - catalogue 1901-1902 (dont liste des constructeurs d'instruments astronomiques et catalogues) : http://www.sil.si.edu/DigitalCollections/trade-literature/scientific-instruments/pdf/sil14-51731.pdf * SYW (Japon) - catalogue japonais non daté - décade 1970/80 : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/Yamamoto.pdf - catalogue SYW distribution USA non daté : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/SYW_USAQ1.pdf * Takahashi (Japon) - historique des instruments (Site P. Sogorb) : https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://astrosurf.com/sogorb/takahashi/takahashi.html&prev=search * Tasco (USA) - catalogue 1978 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/0/0c/Tasco_1978_Telescope_Catalog.pdf * Televue (USA) Entreprise crée en 1977 par Al Nagler. Des oculaires mais pas que ... - Un petit historique (traducteur automatique) : https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.company7.com/televue/telal.html&prev=search * Vixen (Japon) - catalogue japonais 1972 : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/Vixen1972.pdf - catalogue japonais 1981 : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/Vixen1981.pdf - catalogue japonais 1985. Voir page 7, trace du partenariat Vixen/Celestron : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/Vixen1985.pdf - catalogue japonais 1991 : http://yumarin7.sakura.ne.jp/retrokan/Vixen1991.pdf * Zeiss Jena (Allemagne) - historique de l'entreprise (traducteur automatique) : https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.company7.com/zeiss/history.html&prev=search - Brochure 1970 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/d/df/Zeiss_Jena_1970_Optical_Museum_Brochure.pdf - catalogue 1979 en 3 parties : part. 1 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/4/47/Zeiss_Jena_1979_School_And_Amateur_Telescope_Catalog_Part_1_(English_And_German).pdf part. 2 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/f/f6/Zeiss_Jena_1979_School_And_Amateur_Telescope_Catalog_Part_2_(English_And_German).pdf part 3 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/b/bf/Zeiss_Jena_1979_School_And_Amateur_Telescope_Catalog_Part_3_(English_And_German).pdf - catalogue 1986 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/7/78/Carl_Zeiss_Jena_1986_Astronomy_Catalog.pdf - catalogue 1990 : https://wiki.telescopeclassics.com/images/8/89/Carl_Zeiss_Jena_1990_Telescope_Catalog_(German).pdf - un site très complet sur la Zeiss Telementor 63/840 (traducteur automatique) : https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://whuyss.tripod.com/zeiss/manual.html&prev=search * et, pour rêver, une visite du musée des instruments astronomiques à Tawa (Japon) (traduction automatique) : https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.cloudynights.com/articles/cat/articles/a-visit-to-the-museum-of-astronomical-telescope-r3040&prev=search
  13. 2 points
    Hello, Cet été, j'ai eu la chance de passer 3 nuits (malheureusement la première n'a pas été complète à cause de la fatigue) dans la réserve Dark Sky Alqueva, en Alentejo au Portugal du 10 au 13 septembre (plus d'infos : http://darkskyalqueva.com/). Mon papa et moi avons dormi à l'hôtel Herdade Naveterra (http://darkskyalqueva.com/directorio/hotel-rural-herdade-naveterra/). Le logement était très agréable et le cadre calme et reposant. Il se trouve tout au Nord de la réserve et ne bénéficie donc pas du ciel le plus exceptionnel du coin (vers le Nord) mais qui bénéficie donc d'un superbe horizon Sud. La première nuit d'observation a commencé tard car nous sommes allés manger au restaurant avec mon oncle. J'étais de plus fatigué et n'ai donc ni dessiné, ni pris de photos cette nuit. Je me suis contenté de prendre mes repères et de profiter de ce ciel tout de même très bon. Le mardi matin nous nous sommes baladés et j'ai pu aller nager dans le lac qui est à quelques centaines de mètres de l'hôtel. Je joins la vue que l'on a depuis la piscine dudit hôtel. On y voit sur la gauche différentes "terrasses". Celle du bas m'a servi de spot d'observation. En arrivant au bord du lac, nous avons vu un pédalo abandonné, il a apparemment passé quelques années au fond de l'eau. Je le note comme potentiel avant-plan pour des photos de nuit: La journée a été calme, on a passé la matinée à discuter avec le propriétaire de la maison puis sommes allés faire un peu d'œnotourisme dans cette belle région. Le soir, après un très agréable apéro avec le maître des lieux, d'autres résidents sont arrivés du Canada pour la nuit. J'ai donc monté le télescope dans le jardin pour leur montrer les planètes actuellement visibles ainsi que la lune. Nous avons aussi pu assister à l'apparition de la VL au fur et à mesure que la hauteur du soleil sous l'horizon diminuait. J'ai donc pris mon télescope jusqu'au lieu d'observation et mon papa m'a suivi avec sa chaise et le sac contenant les oculaires et le matériel à dessin, il a été suivi par Roofy, le grand chien de la maison qui est une peluche. J'ai commencé la soirée avec quelques photos d'ambiance, d'abord vers le pédalo: Puis vers le télescope: On peut voir en fond que la maison est éclairée car les Canadiens étaient vers la piscine, mais ils ont éteint assez vite. On voit aussi la PL de la ville d'Alandroal à 4-5km à l'Ouest-Nord-Ouest au dessus par contre, le ciel est propre. J'ai donc profité du ciel pour revoir quelques Messiers classiques ainsi que les dentelles qui étaient vraiment belles. J'ai beaucoup papillonné et ai surtout été surpris de la hauteur de Formalhaut sur l'horizon Sud, on est ici à 38°N. J'en profite donc pour pointer des objets qui non seulement sont plus bas à la maison, mais aussi un peu délavés dans la PL de l'arc lémanique. Hélix a été la première de ces cibles et a été une grosse claque. Je ne me souviens pas de tous les objets pointés, mais le premier qui a été dessiné est NGC253, la galaxie du Sculpteur. C'est un objet impressionnant, tant par sa taille que par la foultitude de détails en son sein le dessin a été long et assez ardu, placer les bords n'était pas facile. Il me semble l'avoir faite trop allongée ou pour être exact, pas assez large. Le dessin avait aussi une difficulté supplémentaire. Le chien m'interrompait parfois pour me demander des caresses. J'ai fini la soirée à me balader dans ce coin ainsi qu'en passant par M31, 7331 et la quintette et bien d'autres objets. J'ai fini avec la nébuleuse d'Orion qui a arraché une exclamation à mon papa La nuit du 12 a également commencé tard, à nouveau pour cause de repas avec mon oncle. J'ai attaqué avec une série de photos dont la meilleure est celle-ci: J'ai ensuite laissé poser l'APN au bord du lac pour un filé direction Sud dont on peut apprécier la noirceur, ce sont des poses de 2min30. Pendant que l'APN et la terre tournaient, j'ai profité de mon télescope. D'abord en pointant NGC488, une petite galaxie assez intéressante. J'ai ensuite dessiné un couple de galaxies assez terne mais sympa, NGC1400/7. Il m'a semblé voir quelques autres galaxies dans la zone lorsque je m'y suis baladé après avoir rangé le dessin. Je me souviens d'avoir ensuite continué en pointant notamment NGC1300 qui m'a assez déçu, mais j'étais fatigué. J'ai donc fait une pause pour m'hydrater et aller chercher l'APN au bord du lac. En revenant je remarque une NP sur le PSA, NGC1535. Après l'avoir pointée, je comprends tout de suite qu'il s'agit le l'œil de Cléopâtre, tant la notion d'œil est évidente, sa couleur aussi. Après le dessin, je consulte heavens-above pour trouver la comète 21P. La comète est très brillante et étendue, la vision est magnifique. Orion est assez haute dans le ciel. Je profite de ces moments pour observer M42 et M43 qui sont vraiment splendides. J'ai toutefois la sensation que l'aube approche, il se trouve en fait que c'est la lumière zodiacale que je vois s'élever au dessus de la PL de l'Espagne. Je regarde sur heavens above constate que l'ISS est à une heure de passer au dessus du Portugal Je choisis donc le prendre en photo le passage de la station et prépare donc mon APN qui a besoin d'une batterie pleine. Je règle de délai de mon APN pour qu'il lance les poses 5min avant le passage de la station et ai la chance de voir une étoile filante passer dans le champ. Je profite de cette heure pour explorer Cassiopée puis remarque l'aube commence à arriver. Je repointe donc M42 pour voir l'évolution de ses couleurs au fur et à mesure de l'augmentation de luminosité ambiante. Au bout d'encore une heure, je décide de photographier mon environnement pour partager ces moments avec vous et plus tard de faire un autoportrait avant de boucler. Nous sommes donc allés dormir avant de remettre cap au Nord, vers Vila Real. La nuit du 14 Septembre a été pour moi l'occasion de montrer le ciel à ma grand-maman paternelle ainsi qu'à la famille de ma tante. Nous étions à 50m d'un lampadaire sur leur terrasse mais ce fut suffisant pour montrer la lune, les planètes et quelques amas. J'ai profité du seeing plutôt bon de ce soir là pour leur montrer ce qu'était le dessin astronomique. Voici donc un dessin de Mars. C'est tout pour ce voyage familial avec une dimension astronomique. Je ne peux que vous recommander le Portugal comme destination de vacances mais également pour un séjour astronomique, du moins dans la réserve Dark Sky Alqueva, le ciel est bon et l'endroit est sympa (surtout si vous aimez le bon vin). Merci de m'avoir lu. Astronomicalement José
  14. 2 points
    Bonjour à tous, Une lune titanesque, prise Dimanche 30 Septembre vers 6h30, avant d'aller se défouler au Vtt. Prise avec la lunette 120-600 toujours, Asi224mc, filtre Continuum 540nm, barlow 3x. Ce qui nous fait 1,2,3,........, 41 tuiles assemblées avec Microsoft ICE. Logiciels utilisés: Firecapture, Pipp, As3, ICE, Astra Image, Gimp 2.10 g_Moon_062259_300918_ZWO ASI224MC_G._pipp_AS_F400_lapl4_ap213_stitch AS by sebseacteam, sur Flickr Et la full: Bonne soirée
  15. 2 points
    Bonjour à tous ! Série lunaire dans des conditions moyennes, plus facile d'imager du côté du terminateur avec les jeux d'ombres. Pas mal de petits cratères se retrouvent lissés avec la turbulence mais c'est toujours bien agréable d'imager cette zone de la lune, que je n'arrive pas à voir souvent. Les cratères les plus photogéniques, Eudoxe (en bas) et Aristote : Mosaïque de 2 images (combinées sous ICE) au terminateur Janssen, Fabricius (bon là manifestement ça a souffert) et en haut à gauche en haut Piccolomini : Cléomedes (en bas à droite) et Geminus : Et en pleine lumière de haut en bas, Platon, Mons Piton et Montes Spitzbergen tout en bas. C'est très intéressant d'imager ces zones en pleine lumière, j'ai pas mal mitraillé mais ça ne passait vraiment pas pour l'ensemble des captures, c'est la seule rescapée. Cette fin septembre ne ressemble pas du tout aux conditions que l'on a pu avoir en Juin, Juillet et Août ! Bon ciel à tous Will
  16. 2 points
    Au Pic du Midi pour le weekend, voici 2 vidéos prisent avec l'oculaire de vision nocturne et mon téléphone Xiaomi Mi Mix 2. La Lune était fortement présente. La qualité de la vidéo youtube est nettement inférieure à la vidéo d'origine, qui elle même est inférieure au live derrière l'oculaire. J'y retourne le weekend prochain, je prévois une vidéo des constellations et de la Voie Lactée. Plus d'infos sur mon site : https://oculaire-vision-nocturne.jimdo.com/
  17. 2 points
    Lune du 28/09/2018 Cette fois-ci mosaïque complète de 5 tuiles à la 80ED mais: - cette fois-ci pas de barlow donc 600mm de focale - filtre orange baader 570nm et utilisation seulement de la couche rouge Débayerisation Pipp Empilement Autostakkert 3 Déconvolution Pixinsight Assemblage Photoshop
  18. 2 points
    Hello je n'ai pas posté ici depuis un moment. Mon Mewlon est retourné dans son placard car j'ai un C11 depuis quelque semaines. Pas mal de boulot pour mettre ça en route et trouver les bon réglages, mais ça commence à venir malgré 20m/s de jet stream. JLuc
  19. 2 points
  20. 2 points
    Bonsoir à tous, J'ai le plaisir de partager avec vous une image un peu spéciale pour moi : c'est un objet qui m'a toujours fasciné et c'est quasiment la réalisation d'un rêve d'enfant que de pouvoir en avoir fait une photo ! Lorsque j'étais jeune, j'avais le poster de la photo de cet objet prise par le HST dans ma chambre… je n'aurais jamais imaginé pouvoir un jour en faire ma propre photo ! Je dois même dire que c'était encore le cas il y a quelques mois seulement, mais avec la possibilité de louer du temps d'observation sur des télescopes de rêve au Chili, tout (ou presque) semble désormais possible. Cet objet, c'est la galaxie ESO350-40, plus connue sous le nom de la "roue de charrette", dans la constellation du Sculpteur. L'image de référence, c'est bien sûr celle du HST, qui est une pure merveille. Cet objet me fascine pour plusieurs raisons. D'une part, en raison de sa distance : 500 millions 1/2 milliard d'années -lumière ! Je trouve fascinant de penser que lorsque les photons captés par la CCD ont été émis, la Terre avait des journées de 20h et ressemblait à ça : Et qu'à cette époque, les poissons n'existent même pas encore… ni les plantes hors de l'eau d'ailleurs ! C'est l'époque de la "faune de Burgess" et de la première grande extinction du vivant... A cette distance de 500 millions d'années-lumière, son Redshift est de 0,03, soit une vitesse d'éloignement de 10.000 km par seconde ! Certes au niveau amateur, on peut observer des objets (bien) plus éloignés, mais en dehors des quasars, la liste se réduit très vite… disons que c'est un objet parmi les plus éloignés dont on peut encore capter des détails de "surface" au niveau amateur. Et encore, "amateur" c'est vite dit car dans le cas présent j'ai utilisé le télescope RC de 1m de diamètre et de 6,7m de focale de Chilescope… c'est accessible aux amateurs mais ça n'est plus vraiment du matériel "amateur" dans le sens classique du terme… mais il faut bien ça pour attraper des détails sur cette galaxie de 1' de diamètre apparent, mais en réalité 1,5 fois plus grand que notre voie lactée. Mais surtout, je trouve cet objet fascinant en raison de sa structure particulièrement atypique. C'est une des rares galaxies annulaires, formées par la collision quasiment frontale de galaxies. Il faut en effet des conditions de collision très particulières pour qu'une telle galaxie se forme. Pour ESO350-40, la théorie dominante est qu'elle est le résultat de la collision d'une galaxie spirale avec une autre galaxie plus petite (probablement l'une des deux petites juste à côté…), avec un angle d'approche de quasiment 90° et un impact dans les bras spiraux, le noyau de la galaxie initiale semblant avoir préservé son apparence globale. L'onde de choc qui a résulté de cette collision (dont la vitesse de propagation est estimée à 300.000 km/h) a généré des perturbations gravitationnelles qui ont conduit à la création de très nombreuses étoiles jeunes et massives (et donc bleues) en périphérie de la galaxie ; le noyau initial conservant majoritairement sa composition initiale d'étoiles plus agées (et donc globalement rouges-oranges). D'où ce contraste superbe entre le noyau initial et la couronne extérieure. Entre les deux, des ponts de matière, de gaz et d'étoile se sont formés ; ce qui laisse à penser pour certains chercheurs que la galaxie est en train de reprendre sa formation spirale. Il existe de nombreux exemples de simulations informatiques qui illustrent cette hypothèse, plus ou moins fidèlement (par exemple celle-ci). J'ai moi-même essayé de réaliser une petite simulation pour accompagner cette image, mais je n'ai pas réussi à obtenir un résultat visuellement proche… les paramètres doivent être réglés très finement, donc une petite marge de manœuvre ce qui explique sans doute la rareté de ces objets. D'autres pensent que cette galaxie ne résulte pas d'une collision mais que sa structure peut s'expliquer par des instabilités gravitationnelles et des perturbations asymétriques (si vous voulez plus de détails c'est par ici). Bref, un objet fascinant qui n'a pas encore révélé tous ses secrets ! Et puis, enfin, je ne sais pas pour vous, mais moi je la trouve juste magnifique cette galaxie ! Allez, bref, place aux images ! Le champ total (à la FLI 16803 à 6,7m de focale) : La full en bonne qualité : Un petit crop sur la galaxie : La full : Pour finir, j'ai piqué l'idée très sympa de Litobrit pour illustrer la taille de la galaxie ; donc voici un petit comparatif. Faut bien regarder jusqu'en bas à droite ! ASA RC1000 f/6 Monture AltAz FLI Proline 16803 Filtres Astrodon LRGB L : 14x600s bin1 RGB : 16 x 300s bin2 Pixinsight et PS J'espère que cette image vous plaira ! Je signale quand même que si l'image du HST reste évidemment la référence, cette galaxie a déjà été imagée par des amateurs avec de très bons résultats, notamment Damian Peach ou Capella. Bon ciel ! jb
  21. 2 points
    Je suis d'accord, entre les questions de débutants, les génies incompris et les fils hors-sujet comme celui-ci, la modération laisse à désirer sur le forum astrophysique...
  22. 2 points
    Bonjour à tous, J'ai l'impression que mon shoot du 17 (ci-dessous) sera le dernier pour 2018 : la Planète Rouge s'éloigne, et l'automne arrive... J'ai essayé ce soir, confiant en Météoblue et malgré le voile : grosse turbu, rien d'intéressant. Voici donc regroupées sur une petite planche mes 4 mars de 2018 (RGB only), première année où j'ai sérieusement planché sur notre planète soeur depuis mes débuts il y a 3 ans. On voit clairement l'avantage des 10 degrés gagnés lors de ma capture de fin juillet aux Baléares, associés au diamètre maximal de la planète près de son opposition. On voit aussi que je dois stabiliser mon traitement couleurs, même si ici j'ai essayé d'harmoniser les 4 prises. 2 ans d'entraînement d'ici 2020, si tout va bien le C8 devrait pouvoir prendre le relais Place au lunaire désormais (entre autres) ! Bon ciel dégagé à tous. Julien
  23. 2 points
    Salut Si ton PO est comme celui de la photo, la vis flèche rouge sert a bloquer la PO, la vis flèche jaune assoupli ou durcit le mouvement
  24. 2 points
    Bonsoir à tous, nous revoici pour la suite de notre traitement d'image ! Cette fois-ci nous allons voir comment peaufiner notre image pour en tirer la substantifique moelle On ouvre notre image dans Photoshop... Lancez votre Photoshop favori et ouvrez l'image TIF précédemment enregistrée (dans le dossier \Images) : On va ajuster les niveaux de l'image... Commencez par afficher l'histogramme (sur mon CS5 il se situe sous forme d'onglet près des calques etc..) : Le but de la manœuvre va être de commencer par aligner nos 3 couches R, V et B correctement, car on voit ici que la couche rouge est décalée par rapport aux verte et bleue : Cliquez sur Image, puis Réglages, puis Niveaux : Commencez par sélectionner la couche bleue et tirez le curseur Basses lumières vers la droite pour supprimer la partie vide de la courbe à gauche : Idem pour la couche verte en surveillant cette fois l'alignement de la couche verte avec la couche bleue sur l'histogramme : Idem pour la couche rouge, mais cette fois en recalant la courbe en jouant sur les basses lumières mais aussi les tons moyens : Cliquez sur OK, et observez le résultat au niveau de l'image elle-même : Relancez l'ajustement des niveaux une seconde fois (Image/Réglages/Niveaux...) et tirez cette fois le curseur des tons moyens vers la gauche au niveau de la couche RVB. Tirez le curseur jusqu'à obtenir une belle image avec un fond de ciel pas trop noir : On peut passer beaucoup de temps sur cette étape, par ajustements successifs des niveaux. Personnellement je ne joue pas trop avec l'outil Courbes, mais je sais que certains d'entre vous en usent beaucoup. Disons que l'outil Courbes est remplacé dans mes exemples par un script Astronomy Tools qui fait bien le boulot. Passons maintenant aux scripts Astronomy Tools... Pour afficher les scripts, selon votre version de Photoshop, ça doit se passer dans Fenêtre, puis soit Scripts, soit Actions : Sélectionnez le script Increase Star Color (Augmenter la couleur des étoiles) puis cliquez sur le bouton Play pour exécuter le script : Le script va s'exécuter (ça prend un peu de temps selon le script) et vous rendre la main : Vous avez compris le principe des scripts ? Alors j'enchaîne cette fois avec Make Stars smaller (réduction d'étoiles) : J'enchaîne ensuite avec Local Contrast Enhancement (amélioration du contraste) : Notez cette fois une subtilité : je trouve personnellement que ce script donne généralement des résultats un peu trop forts (de même que le script suivant). Dans ce cas il est possible d'annuler le script précédemment joué en lançant le script : ...As Layer Underneath : On se retrouve alors avec 2 calques : l'image avant le script de Contraste et l'image après le script. Et il est possible alors de jouer sur la puissance du script Local Contrast Enhancement, comme ceci : sélectionnez le calque Before Action Ajustez le curseur d'opacité (dans mon cas 30% me donne une bonne valeur) : cliquez ensuite sur Calque puis sur Aplatir l'image : On réalise la même opération pour le script suivant : Lighten Only DSO and Dimmer Stars : Lancez le script Lighten Only DSO and Dimmer Stars Lancez le script ...As Layer Underneath Jouez sur le curseur d'opacité, cette fois vers 70% Cliquez sur Calque puis sur Aplatir l'image : Exécutez maintenant les scripts suivants : Fade Sharpen To Mostly Lighten Space Noise Reduction Passons cette fois au script Troy's Astro Action Tools... Ici je trouve qu'un seul script est utile, mais bien utile : Separate Stars and Sky Ce script va séparer en 2 calques disctincts les étoiles et les nébulosités, ce qui va nous permettre un traitement sur ces dernières sans affecter la tronche des étoiles Exécutez donc ce fameux script Separate Stars and Sky : Attention ce script a un petit bug au lancement, il affiche un message d'erreur sans incidence sur la suite. Cliquez sur Continuer et le script devrait se dérouler ensuite correctement : Vous allez alors vous retrouver avec 3 calques : Stars (les étoiles) Starless (les nébulosités) Base (le calque d'origine) Sélectionnez le calque Starless et décochez (en cliquant sur l’œil) les 2 autres calques : Observez l'image. Il ne reste que les nébuleuses et c'est sur elles qu'on va appliquer un filtre de netteté : On a le choix entre plusieurs filtre de renforcement, mais personnellement je n'aime pas trop le Netteté optimisée qui a tendance à rajouter du bruit. Cliquez sur Filtre, puis Renforcement, puis sur Plus net : Et une seconde fois sur Plus net : Recochez le calque Stars : Et cliquez sur le menu Calque puis Aplatir l'image. Le calque Base sera alors supprimé puisqu'il ne sert plus à rien. On va maintenant redimensionner l'image à sa taille finale... Souvenez-vous, au tout début de notre tuto, on a coché le fameux Drizzle qui a augmenté la taille de l'image. Il est temps enfin de réduire l'image, et c'est là que nous allons bénéficier des améliorations que nous avons fait dessus. En réduisant l'image, on verra moins le bruit et les imperfections qui étaient visibles sur l'image Drizzlée (j'invente des mots ). Cliquez sur Image puis sur Taille de l'image... : Personnellement avec le A7S je repasse l'image en format 4k, soit 3840 pixels de largeur : On va terminer avec une petite saturation... Cliquez sur Image, Réglages, puis Vibrance... : Déplacez les curseurs vers +20 en vibrance et +15 en saturation :
  25. 2 points
    Salut tout le monde, me revoilà pour la suite de notre Tuto... Dans cette partie, nous allons voir les différentes actions de traitement à réaliser sous SiriL. On commence par redécouper l'image... Ceci est très important pour la suite, car si l'on conserve les bords noirs, certains traitements ne se feront pas correctement sous SiriL. Tracez une zone dans l'image N&B à l'aide de la souris afin de conserver la partie intéressante de l'image. Effectuez un clic-droit dans la zone tracée puis sélectionnez Recadrer : L'image n'a alors plus de bord disgracieux : On va maintenant ajuster le fond de ciel et la balance des couleurs... Cliquez sur Traitement de l'image, puis sélectionnez Étalonnage des couleurs... : Tracez une zone dans le fond de ciel. Il est important de choisir une zone noire (donc pas dans une nébuleuse) et sans trop d'étoiles. Dans ce cas précis de la région de NGC7000, il n'est pas très simple de trouver une zone de fond de ciel véritable, on a des nébulosités sombres un peu partout à ne pas confondre avec le vrai fond de ciel... On va dire que cette zone est pas mal. Inutile de choisir une zone trop grande, ce qui compte c'est d'avoir un vrai fond de ciel uniforme : Dans la fenêtre d'étalonnage des couleurs, cliquez une première fois sur le bouton Utiliser la sélection courante, puis cliquez sur Neutralisation du fond de ciel. Observez maintenant le changement au niveau de la fenêtre de visualisation de l'image couleur. A gauche, avant la neutralisation, à droite, après la neutralisation. Ça commence à ressembler à quelque chose non ? Nota : à tout moment vous pouvez annuler la dernière commande en cliquant sur Edition puis Annuler ou bien en tapant CTRL+Z au clavier. N'hésitez pas à utiliser cette fonction plusieurs fois si vous pensez que le résultat ne vous satisfait pas. On va tenter cette fois d'ajuster la balance des couleurs. Dans notre cas précis, toujours de la région NGC7000, cela ne va pas être simple car on a de la nébuleuse un peu partout. Il faut dire que je ne suis pas gâté par la nature, car je suis daltonien (ah vous pensiez quoi ? Bande de pervers ), et pour moi cette partie de travail est généralement un vrai supplice Perso je n'hésite pas à aller chercher quelques exemples d'images de référence sur Internet (si possible des images LRVB issues de vraies CCD) pour avoir une idée de ce que sont les bonnes couleurs. Par exemple, cette image de Steve Cannistra me paraît cohérente. On a du rouge et du rose, ces nébuleuses sont sensées avoir beaucoup de halpha et de OIII : Après divers tâtonnements (et donc plusieurs CTRL+Z plus tard !!), je pense avoir trouvé une zone comprenant quelques étoiles qui permettront à SiriL de trouver une balance qui me paraît correcte. Tracez une zone autour de quelques étoiles, sans trop de nébulosités pour ne pas fausser le calcul. Cliquez sur Utiliser la sélection courante. Cliquez sur Appliquer : Observez maintenant le changement au niveau de la fenêtre de visualisation de l'image couleur. A gauche, avant la balance des blancs, à droite, après l'application de la balance. Je m'en remets à vous, est-ce que c'est mieux ? On règle l'histogramme de l'image... Pour cela il va nous falloir repasser l'image en mode linéaire. Normalement vous devriez savoir le faire Pour rappel, cliquez sur le menu déroulant ou vous lisez Auto-ajustement et sélectionnez Linéaire : Cliquez sur le menu Traitement de l'image puis sélectionnez Transformation de l'histogramme : Important : positionnez le curseur du haut au maximum (valeur 65535) Dans la fenêtre Histogrammes, cliquez sur les engrenages puis vérifiez que la valeur de perte ne dépasse pas 0.1% en bas à droite. Commentaire de Cyril à ce sujet : "L'engrenage faut faire attention. Il peut y avoir plus de 10% de pixels clippés parfois avec cet outil. Il peut te calculer un truc ou tu auras une perte terrible. Et ça, c'est balo." Commentaire de Cyril à ce sujet : "C'est pour ça que moi je le fais à la main. Je joue avec les curseurs et je zoom (le bouton +), puis je rejoue avec les curseurs de façon plus précise et je rezoom, etc .... " Puis cliquez sur Appliquer. Vous devriez maintenant visualiser une image identique à celle obtenue en auto-ajustement : Maintenant il s'agit de jouer sur les curseurs Basses lumières et Tons moyens (ne jamais toucher au curseur Hautes lumières). Commencez par tirer légèrement le curseur Basses lumières vers la droite, de façon à ramener la courbe vers la gauche de l'écran. Observez attentivement le pourcentage de perte de signal en bas à droite de la fenêtre, il doit rester inférieur à 0.1% : Cliquez sur Appliquer et observez le résultat (là encore n'oubliez pas que vous pouvez revenir en arrière par CTRL+Z) : Tirez sur le curseur Tons moyens (en forme de triangle) cette fois vers la gauche pour bien faire ressortir les nébulosités : Cliquez sur Appliquer et observez encore le résultat : Quand vous serez satisfait du résultat, vous pouvez refermer la fenêtre de l'histogramme. On va supprimer le gradient de l'image... Bien que cette image ait été réalisée dans la Drôme sous un excellent ciel et au zénith, et que je pense pas qu'elle en ait besoin, je vais quand même vous montrer comment supprimer le gradient de l'image. Cliquez sur menu Traitement de l'image puis sur Extraction du gradient... Il est important de réaliser cette action uniquement après avoir passé l'image en linéaire puis ajusté l'histogramme, sans quoi le résultat pourrait être désastreux. Dans la fenêtre d'extraction de gradient, cliquez sur la coche Automatique. Cliquez sur Calculer. Cliquez sur Appliquer. Observez le résultat au niveau de la fenêtre de visualisation couleur. A gauche, avant l'extraction du gradient, à droite après l'extraction : MESSAGE IMPORTANT : Personnellement j'utilise les valeurs automatiques et ça me donne généralement de bons résultats. Mais dans ce cas précis, nous avons vraiment beaucoup de nébulosités un peu partout, difficile de faire la part des choses. Je pense d'ailleurs que dans mon cas, le retrait de gradient a dénaturé l'image, on le voit au niveau du bas et de la droite du Pélican. Commentaire de Cyril à ce sujet : "Je ne conseille vraiment pas d'utiliser le mode auto pour le retrait de gradient. Mais alors, vraiment pas. Des fois je suis à deux doigts de l'enlever ..." Dans ce cas, au lieu de prendre les valeurs automatiques, il faut : sélectionner uniquement des zones dans le fond de ciel sans nébulosités un peu partout dans l'image, en cliquant dans la fenêtre de visualisation N&B, cliquer sur la coche Manuelle au lieu de Automatique, cliquer sur Calculer et Appliquer. Commentaire de Cyril à ce sujet : "Je dirais pas qu'il faut un nombre précis (de carrés), car serait erroné. Mais il faut bien remplir le FDC. S'il y en a pas assez alors on prend des échantillons plus petits." On va supprimer le bruit vert... Cette fonction est équivalente au fameux filtre HLVG qu'on trouve sous forme de plugin Photoshop. cliquez sur le menu Traitement de l'image, puis sélectionnez Suppression du bruit vert (SCNR)... : Conservez les valeurs par défaut, puis cliquez sur Appliquer : Observez le résultat au niveau de la fenêtre d'affichage couleur de l'image. A gauche, avant, à droite, après : Refermez la fenêtre de réduction du bruit vert. On va monter un peu la saturation... Dans le menu Traitement de l'image, cliquez sur Saturation des couleurs... : Et choisissez une valeur entre 0.20 et 0.30, selon les goûts de chacun Ici j'ai pris 0.25 : Observez le changement dans la fenêtre de visualisation couleur. A gauche, avant, à droite, après : Vous pouvez refermer la fenêtre de saturation. Une petite déconvolution pour finir... La déconvolution va améliorer la tronche de vos étoiles, améliorer le "piqué" de l'image en général et les détails dans les nébulosités. Cette fonction, associée au Drizzle, me donne de très bons résultats, enfin je trouve Cliquez sur le menu Traitement de l'image, puis sur Déconvolution... : Dans la fenêtre de déconvolution, réglez le curseur autour de 0.8 (j'ai bêtement appliqué les tutos et ils disent que c'est une bonne valeur ça vous va comme explication ?) : Cliquez sur Appliquer et observez le résultat (le traitement peut prendre une petite minute). A gauche, avant, à droite, après : Fermez la fenêtre de déconvolution. Et enfin on va sauvegarder notre image en TIF... Cliquez sur Fichier puis sur Enregistrer sous... : Choisissez TIFF et donnez un nom à votre image : Gardez les valeurs par défaut (16 bits-entier non signé, aucune compression), puis cliquez sur Enregistrer : Voilà, le traitement sous Siril est terminé, on a déjà une première image TIF sympa à regarder qui satisfera sans doute nombre d'entre vous. La suite consistera maintenant à lui sortir les tripes je vais me coucher et demain on passera à la finalisation sous photoshop Merde, il est 5h34, je me lève à 9h...
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+02:00