Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 09/23/2019 in all areas

  1. 3 points
    Grosse fierté personnelle, Siril est utilisé par des professionnels !! Alors ce n'est pas en astro, mais c'est vraiment cool :). Vous vous en foutez probablement, mais j'avais envie de le dire ;).
  2. 3 points
  3. 3 points
    Bonjour, Voila un petit accessoire qui fait mon bonheur. J'observe le plus souvent dans des environnements ou la pollution lumineuse est directe (lampadaire, lumière du salon, fenêtre du voisin, etc.). Et en ciel profond je suis souvent obligé de coller mes mains sur le côté du visage pour éviter une gène. Je cherchais depuis quelque temps une solution simple et amovible pouvant être adaptée d'un instrument à l'autre. Je l'ai trouvée ! C'est une bonnette tissu, relativement élastique, qui s'adapte sur jumelles ou tête bino. Je ne l'ai pas encore essayé de nuit, mais de jour c'est déjà convainquant. je n'ai plus aucune lumière latérale. Il reste un tout petit espace non couvert sous le nez. Disons qu'on est à 95% d'obstruction. Voilà à quoi ça ressemble : C'est une marque américaine (Alpine - Bino bandit), pas vraiment distribuée en Europe. J'ai du l'acheter sur ebay. A la base c'est un accessoire de chasse je crois. Ça marche aussi sur tête bino. 2 remarques tout de même : - J'ignore la durée de vie. J'espère ne pas agrandir les trous trop vite. Auquel cas ça ne tiendrait plus. - C'est assez cher pour ce que c'est (24€). M'enfin vu le service rendu ... Et le prix des filtres pour attaquer les dentelles ... Je ne me sens pas floué.
  4. 3 points
    exactement c'est l'intérêt du montage. perso je préfère ça plutôt qui changer de batterie au milieu, car en passant d'une batterie vide à une batterie pleine, ca fait un gros changement de tension et impédance de la source de tension, qu'il faut amortir derrière. Bon ça se gère, mais il faut faire attention, c'est non trivial en fonction du régulateur qu'on utilise derrière et de la charge. Alors que le coup des diodes, tout le monde peut le faire sans soucis. Et pour les plus expérimentés, remplacer les diodes par des MOS qui ont encore moins de chute. De mon côté, j'utilise encore des batteries au plomb, donc j'irai plutôt sur les MOS pour limiter la chute... Sinon pour info j'avais testé la Maxoak 50000mAH 185Wh, ça restitue 173Whr à 1A 12V ce que je trouve excellent.
  5. 2 points
    Un peu de vie dans cs thread: suivant mon idée j'ai dessiné le boitier en PETG imprimé 3D. Impressions 3D en cours, cela prends du temps avec une petite CR-10s.
  6. 2 points
    Bonjour, Une perl vixen à 45€ a Nanterre : https://www.leboncoin.fr/decoration/1681995346.htm
  7. 1 point
    Un peu de mal à sortir cette image qui manque de signal S2, avec en plus filtre Baader parfait pour faire des halos 🤬 Il y a une vingtaine de poses de 15' par couche (en bin2 pour S2 et O3) Avec la FSQ 85 et la ST8300M
  8. 1 point
    Hello, Les 3 sont très belles ; avec perso une préférence pour NGC1333 qui est réellement somptueuse. Perso les couleurs saturées ne me gênent pas. jb
  9. 1 point
  10. 1 point
    Salut Sauveur, Très bonne production, et variée en plus ! Super suivi des grosses gazeuses, il y a de belles images de Jupiter malgré la fin de saison pour elle. Saturne se laisse admirer, bravo. Bon ciel Vincent
  11. 1 point
    Jusque là je fais pareil mais comme je laisse la cam toujours en place je n'y touche pratiquement jamais. Il faut très légèrement desserrer la cam et la faire bouger d'un quart de poil pour faire le point. On lit parfois qu'un peu de défocalisation ne fait pas de mal en donnant une jolie forme de gaussienne à l'étoile guide mais dans mon cas ça marche quand même bien mieux quand la map est précise.
  12. 1 point
    Je te propose aussi de relire le papier de Jean Kovalevsky du BDL : http://articles.adsabs.harvard.edu//full/1962SSRv....1..313K/0000313.000.html
  13. 1 point
    Tant de bricolages et d'emm..... pour avoir peut-être un SC de 8" qui marche à peu près bien ? en espérant que le primaire n'a pas été impacté de bouts de verre ? mais le sauras-tu un jour si tout ça valait la peine ??? Si encore il y avait beaucoup d'€ à gagner.... mais si tu t'en sors à moins de 500€ tout compris, et si tous les conditionnels ci-dessus sont ok, et si.... et si... et bien ça n'equivaudra pas à l'achat d'un (bon) (même vieux) tube qui aura le mérite d'avoir un pedigree. Mais ce n'est que mon avis Je stockerais tout ça dans un carton, au cas ou, un jour, ...........
  14. 1 point
    Voui, j'suis ben d'accord avec Gehelem, la mise à niveau ne sert pas à grand chose pour la mise en station. La monture serait collée au mur qu'on pourrait toujours la mettre correctement en station. En fait, ça n'a qu'un seul interet, pas majeur, mais bon : si la monture est parfaitement au niveau, lorsqu'on met le telescope en station le réglage en hauteur fait monter la monture parfaitement verticalement et le reglage en azimuth déplace la monture parfaitement horizontalement, ce qui permet, effectivement de faciliter le réglage, surtout si on fait une methode de Bigourdan. Mais c'est tout, ça vaut pas le coup amha de se casser le chou pour çà. Eric
  15. 1 point
    "Grillé" par Skywatcher 707. C'est bien une (rare) Vixen Saturn (nommée Perl Vixen 106 chez Medas) Monture pour charge lourde (que l'on trouve sur le catalogue Médas de 1984 portant un newton 150/1300) Donc, affaire à ne pas rater. Voir : suw_03_85 (1).pdf
  16. 1 point
    Bonjour, mon retour d’expérience, si cela peut t'aider. J ai acquis (comme bcp ) une soixante d oculaires tous différents au fur et à mesure des années.ce qui' m'a permis de tester et comparer...ce que j ai fait cet été afin de définir mon set up oculaire idéal.et me débarrasser du superflue. j ai aligné 3 télescopes différents dans le jardins par une superbe nuit étoilée...un C9, une lunette achro Bresser 152/760 et un dob 400 LB Meade., chaque oculaire est passé sur chaque machine ce qui m'a permis de définir mes choix et surtout par rapport à mon ressenti. j' ai bien conscience et j en ai eu la confirmation qu'un oculaire est difficilement bon sur les 3 systèmes... mais j ai du faire des choix. des surprises bien sur j en a ai eu(notamment les TS ED 25mm, qui ne coutent pas 100 euros, avec un piqué et un contraste interessant...ou les Baader eudia en 5 et 7.5...bref) ce qu'il en ressort globalement, c est que les WO UWAN (ou leur clones...)en 28 et 16 sont topissimes surtout le 28... et contrastent forts(attention au 4 effectivement qui fonctionnait meiux sur ledob) à mon sens et les ES 100 valent vraiment le coup, j ai aussi choisi le 9,14 et 5.5 dans cette gamme en 2 pouce pour l'apport de lumière non négligeable qu'ils procurent...le positionnement est aussi une qualité pour cette serie, moins d ombres moins moins sensibles. les Nagler en 5,7 et 9 sont bcp plus adaptés sur le 400 mais ça ce n est plus un secret...ça a été discuté maintes et maintes fois... suite à ces essais, je me suis séparé rapidement de mon Delos 10.....après de nombreuses années de loyaux services, il s’avère maintenant inconfortable(relief d œil et positionnent), surtout après ce comparatif qui l'a relégué bien en queue de peloton...je trouvais les hyperions limite plus lumineux...et plus facile en postionnement une petite confirmation aussi, la serie Meade 4000 UWA , je confirme le 8.8 est magique....le 14 très bon, le 6.7 passe et le 4.7 terrible.... je na i jamais eu l occasion de mettre mon œil dans un Pentax, mais je n'en entend que du bien,surtout le 7 à priori... Suite à ce test, voici mon choix qui n'engage que moi pour mes tubes et lunettes(et qui sera sans doute discuté 😉 en 2 pouces - WO UWAN 28 (ou Nirvana chez SW )82° -TS xwa 20 (ou WO 20) 100° ou nagler type 5 en 20 tres bon aussi -ES 14 100° -ES 9 100° en 1.25 - nagler 5,7 et 9 - ES en 11 82° - WO UWAN 3.5 en 110° -mes 4 Meade serie 4000 certaines focales se chevauchent, mais j ai du mal à me séparer de mes cailloux.... voila, pour t'aider, ce que dit Hoth est vrai, et son post te ramenra vers les diffrents oculaires cités, ces produits sont dits "blanc" et déclinés sous de multiples marques, pour exactement le même produit, moins cher.... Samuel ps; je dispose d un tableau à main levé de ces essais, sur les 3 machines et critères qui m'ont aidé à choisir
  17. 1 point
    Je cite Jean Dragesco dans l’article mentionné par Myriam : Voilà ce qui explique pourquoi les limites données ici sont très théoriques puisque il y a une quantité d'autres paramètres que l'instrument lui même, en premier lieu l'acuité visuelle très variable d'une personne à l'autre tout comme la pupille max.
  18. 1 point
    Un beau télescope Newton / Cassegrain de 72 cm de diamètre à vendre sur Ebay USA pour 50 000 dollars : https://www.ebay.com/itm/28-Newtonian-Cassegrain-Telescope-Tube-Assembly/333343635532?hash=item4d9cd4384c%3Ag%3AVccAAOSwOytdj2c~&fbclid=IwAR0Ppv5ar6z3lqnm7qYV9Jc5Un_fa7ZYBdxqNpY6gLume9EpuFwBcR2aBIE C'est du trés beau matériel attention!
  19. 1 point
    Il me semble que c'est en projet pour l'ASIair.
  20. 1 point
    Bonjour, Dans le 13, un c8 à 300€ dans le grenier: https://www.webastro.net/petites_annonces/vente-de-celestron-ultima--lunette-kowa_54264.htm
  21. 1 point
    Toute mes félicitations mon cher ami Sauveur pour tout ce beau travail sur les gazeuses avec en prime le passage de l'iss...magistral!!! Cela fait un bail que je n'ai sorti, le temps est pourri et je m'ennuie fortement!!!😪 Bon, je me lance, je viens passer mes vacances de noël chez toi avec ma famille et mon matos!😎...je plaisante, hein. A+
  22. 1 point
    oui c'est très bon. Perso je ne vois pas d'intérêt au starless, même au traitement où j'ai fini par abandonner ces méthodes qui amènent en réalité plus d'artefacts que de bons résultats.
  23. 1 point
    Hello, Ce topic est passionant 😂! De mon côté, mes derniers essais/shoots m'ont permis d'affiner les temps de pose pour voir comment ça réagit quand on empile et qu'on tire les seuils ce qui fait ressortir le bruit. Je suis en train d'apprendre à maîtriser Pixinsight en accéléré et m'attaque maintenant à la partie post traitement d'où le fait que je ne poste encore aucune image finalisée. Ce capteur est quand même à mon sens un peu plus bruité que les meilleurs CCD à plus gros pixels et ce, malgré le bruit de lecture faible et un QE élevé. Cela nécessite, je trouve, de poser assez longtemps avec des iustruments assez ouverts pour avoir du signal et surtout, permettre de lisser un maximum le bruit de fond du ciel qui ressort assez vite! Mais bon, à 1200€ la caméra de 20MP utilisable en planétaire comme en ciel profond, on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre car bien utilisée, on peut venir chatouiller des caméras 3X plus chères voire plus. Sans parler du fait que ses petits pixels permettent l'utilisation d'instruments plus petits (idéalement avec focales entre 250 et 400mm), plus transportables, et donc moins chers tout en ayant une resolution sympa, dans la limite du pouvoir séparateur bien sûr! Après, concernant le débat CCD vs CMOS, quand je clique sur les images FULL prisent avec la plupart des caméras CMOS , je dois bien avouer que je suis souvent relativement déçu (hormis avec la 1600MM qui semble moins bruitée mais dont le capteur panasonic réagit mal sur les étoiles brillantes). On retrouve souvent pas mal de bruit et/ou le fameux "effet peinture" à cause d'un excès d'antibruit peu discret en post traitement 😓. En ce qui me concerne, avec une lunette ouverte à F5 (Esprit 80ED 80/400) associée à la 183MM PRO en narrowband, le "sweet spot" (meilleur compromis) signal/bruit est comme suit : -->Poses unitaires de 10min à GAIN 200 en BIN 1X1 en Narrowband sous un ciel de ville (70 000 habitants à Colmar), avec Dithering high toutes les 3 images. C'est une sorte de compromis (dynamique > 11bits vs peps de l'image vs ratio Signal/bruit). Concernant les images finales, si votre objectif est de limiter le bruit du fond du ciel quand on pousse les seuils ET d'avoir des images en FULL regardables sans utiliser de fonctions de lissage de bruit (ou alors à peine) souvent utilisées en excès : -Luminance : minimum 8H de pose et viser idéalement 10h de pose ou plus par couche utilisée soit 60x600S dans mon cas (à partir de 45x600 ou 50x60 le bruit se lisse pas mal). Par exemple, sur les dentelles, comme les couches Ha et OIII servent à la luminance, je pose donc au moins 08h de chaque. -Couleurs : viser idéalement la moitié soit mini 4H et idéalement 5h de pose ou plus par couche utilisée pour faire la couleur soit 30x600S à gain 200. Ne poser que 2h par exemple fait qu'il est difficile d'avoir du signal dans la couleur. Du coup, mon approche sous entend 20H-25h par objet avec une lunette ouverte à F5 et pour cela, vive Sequence Generator Pro qui prend du temps à paramétrer correctement, mais qui une fois maîtrisé, permet de faire le job pendant son sommeil sur plusieurs nuits . Dans tous les cas il n'y a pas de miracle, pour avoir de belles FULL de vrai mâle , il faut poser longtemps. Par contre, si on vise une image finale réduite à 50%, on peut en effet poser moins longtemps et utiliser plus d'antibruit sans trop dénaturer l'image 🙂. J'espère que ça pourra en aider certains selon leurs préférences, moi j'ai choisi mon approche .
  24. 1 point
    … le rêve, quoi ! D'ailleurs, ça ne passe pas forcément inaperçu, yzencausent même sur internet :
  25. 1 point
    pour ceux qui n'ont pas suivi tous les post et veulent se faire une idée de ce que peut faire la raquette le descriptif des menus est ici https://groups.io/g/TeenAstro/wiki/SmartHandController-Menu-structure
  26. 1 point
  27. 1 point
    Sauveur, Sauveur, mais tu ne t' arrêteras donc jamais de nous proposer aussi régulièrement de superbes images alors que tout le monde a laissé tomber depuis longtemps ...
  28. 1 point
    Bonsoir , je me suis inscrit au club d'astronomie local et j'y ai fais ma première rencontre d'astrams. Vu le temps nous n'avons fais que du théorique Les bases de l'astronomie du point de vue astrophysique ( je ne suis as certain que le terme soit le bon) en gros des maths sur le fonctionnement de notre système solaire ( et de l'univers en général ) avec évocation des théories de Kepler, les différents axe de rotation de la terre ( autour d'elle même et autour du soleil ) les calculs de temps réel et basé sur le temps universel etc.... En gros les BASES , et j'en est appris je pensé avoir quelques connaissances de base , extrêmement basiques finalement Je ne m'attendais pas du tout a retourner en cours a mon age mais j'ai apprécié la ballade De facon tout a fais secondaire j'ai craqué mon slip , mon PEL et mon assurance vie pour acheter un EXPLORE SCIENTIFIC ULTRA LIGHT DOBSONIAN 254MMM GENERATION II Je l'est pris chez BRESSER.DE au prix de 492.90 FDP IN pour le modèle d'exposition bien-sur j'ai bien lu le fil posté depuis quelques jours sur le fofo Réception ES 300 question et déception il en ressort que le problème ne vient pas de BRESSER mais de Explore scientific , et ces problèmes la je ne devrais pas les avoir ,vu que le modèle était en expo , si il y avait de gros défaut sur le télescope ils ne l'auraient pas exposé , bien-sur je m'attends a ce qu'il arrive avec quelques rayures , mais bon tant qu'il fonctionne ( avec 260€ de reduc et une garantie on va a pas pleurer non plus ) Pour les oculaires j'ai investi dans un 25 et un 10 mm 52° de chez Explore scientific OCULAIRE EXPLORE SCIENTIFIC 52° LER 10MM AR dont j'ai lu quelques retours assez bon et qui ne plombent pas trop mon budget qui etait de 500€ a l'origine . je les remplacerais plus tard mais pour le moment a 70€ l'unité il ne coûtent pas excessivement cher. Merci a vous de l'aide que vous m'avez apportés je vous ferez un retour après montage/collimation et visuel
  29. 1 point
    Alors je te conseille plutôt la 071. Voici la balance des pour et contre de chacun Pour le A7S: - faible bruit du capteur - gros pixels donc récolte beaucoup la lumière mais que 12 mégapix, l'échantillonnage va être élevé, peu de détails, il faudra faire du drizzle à moins d'aimer les images pixelisées - filmer le ciel en live à xx xxx ISO, le pied! Les moins: - non refroidi, faudra à chaque fois faire des darks à la température extérieure et à différentes durées en fonction de la cible - quid de la photo diurne? Point à vérifier quand c'est défiltré - grand format, le GPU 4 lentilles corrige très bien jusqu'au APS-C plein format RECTIFICATION (je pensais de mémoire avoir lu cette info dans le descriptif produit) après ça ne va pas couvrir tout le champ donc vignetter -> changer de correcteur, ça douille! Pour la 071: - refroidit, une bibliothèque de dark et bias et tu n'en parles plus - échantillonnage petit mais avec les petits pixels et le Newton F5 c'est l'idéal pour collecter beaucoup de lumière sur de petits pixels - pas besoin de changer le correcteur Les moins: - utilisation uniquement astro - nécessite une batterie adéquate pour la refroidir Dois-je faire attention à l’échantillonnage pour choisir mon imageur ? >> Non ce que tu as ça passe nickel, en Alsace t'es limité par la turbu, j'ai une moyenne de 0,6-7 arc/sec RMS avec une lunette de 60/240. Les excellents ciels, très rare c'est 0,4-5 Les rapports d'échantillonnage c'était bon pour l'époque, maintenant les cam d'autoguidage ont de petits pixels et les soft de guidage calcul au dixième de pixel. J'ai récemment guidé directement au Newton en prenant la cam principale comme guidage puis l'autoguidage en parallèle, c'était identique, tant que tout est bien paramétré. Si je passe sur une caméra refroidie je devrai changer mes habitudes de traitement ? >> Non ça ne change pas grand chose au traitement, c'est la cam mono qui diffère au traitement VSD fait de superbes photos avec la 071 et une lunette Orion de 900 de focal https://www.astrobin.com/users/VSD-67/ Après tout dépend ce que tu cherches, soit que faire de la photo (071) ou multidisciplinaire (A7S), également voir si le prix fait pencher la balance Bon choix!
  30. 1 point
    Bonjour, Après une longue période d'arrêt (la faute entre autre à un joujou de 400 mm), je redémarre astrophotographie. Pas encore de nouvelles photos prises mais un retraitement d'une mosaïque de 9 images prises aux 600D fin 2016. 9 images de 600D, ça fait 14000*9000 pixels environ et une grosse image. Newton SW200 + paracorr + DO + QHY5IIL + NEQ6 Courroies. Traitement full pixinsight. Quelques difficultés à aplanir le fond du ciel (à améliorer) avec Pixinsight; quelques étoiles bizarres aux raccords... je dois développer ma technique (des astuces? tuto? recommandation?) Donc 9 images faites de 15 images de 5 minutes en 2 nuits. Les prises orchestrées par SGPro avec contrôle à distance via Teamviewer. Pour aller voir la full et d'autres informations, clic sur l'image. Le téléchargement de la plein résolution peut poser des problèmes de téléchargement... Bonne soirée
  31. 1 point
    Trouvé https://nsa40.casimages.com/img/2019/09/26/19092601584378647.png
  32. 1 point
    Bonjour à tous, Je viens vous exposer ma toute première photo en LRVB (L HaR V B plus précisément). Le traitement en LRVB étant tout nouveau pour moi, la photo est loin des très belle mais j'en suis plutôt satisfait 😀 Matos: Lunette TS 107/700 photoline apo triplet sur monture EQ6R ASI 1600mm et filtre LRVB et Ha 7nm et logiciel APT lunette guide kepler 60mm et camera starshoot autoguider luminance 2h (60s unitaire) RVB 1h pour chaque couche (30s unitaire) Ha 3h30 (300s unitaire et 3 de 600s unitaire) le tout refroidit à -6°c temps de pose total 8h30 Traitement: DSS, Pixinsight (pour le retrait du gradient) et photoshop Par contre j'ai de la chrominance sur les étoiles et je ne sais pas trop d’où viens le problème. J'ai assemblé mes couches couleur avec photoshop à la main, est-ce le problème, ou alors c'est parce que j'ai fais une luminance ? N’hésitez pas à me dire si j'ai mal fais quelque chose pour que je ne fasse pas la même erreurs la prochaine fois car je débute en lrvb 🙂
  33. 1 point
    Bonjour, Un drôle d'ensemble, un 200/1000 dual speed sur monture à fourche de c8 à 170€ dans le 64: https://www.leboncoin.fr/image_son/1679777211.htm
  34. 1 point
    Oui j'ai l'EAF aussi et ça fonctionne très bien et très facilement sur l'ASiair. On peut paramétrer les mini-maxi dans l'appli, demander au focuser d'aller à une valeur spécifique, ou sinon on pilote une raquette virtuelle avec 4 boutons : - 2 boutons pour le dégrossisage de la MAP (valeur paramétrable) - 2 boutons pour la mise au point fine (valeur paramétrable) L'EAF dispose de 60.000 pas donc c'est très, très précis. On peut aussi paramétrer une valeur pour le backlash. Pas besoin de le monter sur une molette démultipliée, moi il est monté en direct sur l'axe non-démultiplié de la FSQ et avec la CCD + diviseur + roue à filtre + caméra de guidage, ça monte et ça descend parfaitement même au zenith. Pour le moment l'ASiair ne gère pas encore l'autofocus, mais ZWO a annoncé travailler là-dessus pour une prochaine version.
  35. 1 point
    Bonjour à tous, J'ai fait le test avec 18* 18650 "chinoises" données pour 2200 mAh montées en 6S3P le résultat avec la monture branchée, une mise ne station, recherche de la cible et suivi (avec Ekos) j'arrive à une autonomie de 7h et 11 minutes pour 5,18 Ah et 63 Wh. Pour info j'ai testé un composant qui permet un équilibrage actif, mais au regard des faibles différences entre les 18650, la meilleure cellule ayant un voltage de 4.116 et la moins bonne 4.094 soit 0.022 V de différence à pleine charge, le gain est négligeable. Prochain test avec BMS avec équilibrage passif sur le même jeu de 18650. En complément la consommation de la monture est de 0,8A et 6,8W A suivre le même test avec des 18650 de bien meilleure qualité données pour 4000 mAh 🙂 Ps.: Je donnerai les caractéristiques réelles des batteries probablement aujourd'hui ou demain, dès que les composants commandés à cet effet, auront fini leur grande marche depuis la Chine 😉
  36. 1 point
    Oui, je sais, ce n'est pas la modestie qui m'étouffe ! Pour une fois que je gagne ....
  37. 1 point
    Il n'existe pas "d'examinateur du GIEC". Tout scientifique pouvant prouver une activité scientifique peut demander à être relecteur des rapports provisoires, qu'il ait ou non une expertise climatique. Gervais est un spécialiste provincial de la physique des matériaux... Sa compétence peut être rapidement estimée à ses allégations sur la "pause" des températures depuis 1998, ânonnée contre toute évidence par la plupart des négationnistes Comment peut-on nier les faits ? La façon la plus simple consiste à tronquer les courbes au bon endroit. Certes, il s'agit de manipulation qui devrait discréditer son auteur. Mais ni Allègre ni Courtillot ni Gervais ne cherchent d'autre effet que la gloire médiatique, fut-elle éphémère. Il n'hésite pas non plus à citer des auteurs contre leurs conclusions : " « Selon S. K. Solanki, de l'Institut Max-Planck de recherche sur le système solaire et ses collaborateurs (2004), le Soleil sortirait justement d'une période de cinquante à soixante ans d'activité intense sans équivalent depuis huit mille ans (I. G. Usoskin et al. 2003). La Terre a donc effectivement connu un réchauffement climatique récent - largement dû au Soleil ! » On consulte donc l'étude publiée, en 2004, par M. Solanki et ses collaborateurs. Voici comment se conclut le résumé de l'article en question : « (...) Nous attirons l'attention sur le fait que la variabilité solaire n'est vraisemblablement pas la cause dominante du fort réchauffement des trois dernières décennies. » Les auteurs disent donc précisément l'inverse de ce que leur fait dire M. Gervais dans son ouvrage". Gervais s'est aussi rendu célèbre par sa théorie de l'océan dégageant du CO2, alors que la fonction de puits de carbone de l'océan au niveau des pôles est un élément essentiel et non controversé du cycle du carbone. Mais on peut être physicien sans être chimiste... Ses élucubrations ont été plusieurs fois démontées, ici ou là. Il rejoint parfaitement le Courtillot de la Terre plate et noire, ou l'Allègre des courbes bidouillées, parmi les faussaires de la science.
  38. 1 point
    Salut, avec ma Heq5 pro d'origine je ne pouvais pas dépasser 2'30". Avec l'autoguidage et l'installation d'un kit Rowan (poulies / courroies), à la place des pignons moteur, ben c'est no limits. Les pauses de 10 minutes sont propres et c'est la turbulence atmosphérique qui est la principale limite à la qualité finale.
  39. 0 points
    bonjour, la voisine qui fait le poirier
  40. 0 points
    Oui mais pour le coup avec le 30mm c'est pas possible
  41. 0 points
    Bonjour tout le monde, allez j'ouvre un post pour les débutants comme moi, qui veulent publier leurs permiers résultats. Chers novices, publions nos premières photos, sans honte, sans peur du jugement, mais plutôt avec l'idée de pouvoir progresser dans ce domaine qui nous rassemble et nous passionne Quand aux plus expérimentés, faites nous part de vos commentaires, astuces et conseils pour nous aider à faire (presque) aussi bien que vous, les "grands" ! Je commence donc, en vous présentant ma première Andromède (M31 pour les intimes), prise hier soir. Le ciel de ma campagne ardennaise était beau, la Lune en croissant allant se poser tranquillement vers l'horizon tandis que je préparais tout le matériel (lunette 80ED sur sa monture HEQ5 pro goto et le canon 1300d non défiltré, et c'est tout ! car avant d'être un grand, faut d'abord faire ses permiers pas de petit). Après une bonne soixantaine de poses (j'en ai gardé 43, les plus belles les moins ratées 😄), 30 darks et 30 offsets), 1min chaque à 1600 ISO (800 eut été suffisant ?), un traitement sous Siril et le reste avec PhotoDirector (une version d'essai qui laisse un vieux filigranne pas chouette mais bon, en attendant photoshop...), voici le résultat, je vous laisse seuls juges : ( autocritique : le fond de ciel est sûrement trop noir, le cadrage pas au poil et faut pas regarder les étoiles de trop près mais bon... je l'aurai un jour, je l'aurai!) Le lien astrobin : https://www.astrobin.com/full/4n4fc8/0/?nc=
  42. 0 points
    Salut, Si tu mets tes oculaires 1,25" sur ta tourelle et tes oculaires 2" directement dans le RC, ça n'irait pas mieux ? Pasque c'est un peu bête d’acheter des 2" qui sont cher et les mettre en 1,25" qui vont te donner une qualité d'image pourrie avec le vignettage. Autant prendre des 1,25". Enfin ce n'est que mon avis. 1. Si ton diaphragme d'entre de ton oculaire 2" fait 40 mm par exemple, tu va avoir une partie qui ne va pas être illuminée en 1,25", cela va donc vignette. 2. Si l'image est vignettee, elle est vignettee. Si tes oculaires font 70° de champs par ex, c'est dommage de payer du champ qui va être inutilisable. D'autres avis vont certainement arrivés
  43. 0 points
    Voir, si besoin : https://www.facebook.com/SAV-MEADE-187811851678766/
  44. 0 points
    Joel Tisse, Tu as donné tous les paramètres techniques. Tu n'as plus qu'à faire les calculs..., tu réfléchis un peu et tu auras la réponse 😜.
  45. 0 points
    oui tout a fait d'accord. ça résout déjà plus de la moitié du problème. en faisant gaffe + isolation etc... j'ai réduit de 75% ma conso d'énergie fossile à confort égal. mais ma conso énergétique est réduite de 40% seulement. le reste c'est du transfert vers le bois ou le solaire (et bientôt l'éolien). sur le bilan énergétique j'ai en gros 50% sur le chauffage, 30% sur les transport et 10% sur l'eau chaude. c'est pour ça que je dis que pour atteindre les -90/-95% salvateurs il faut forcément perdre en confort (plus de chauffage, ni de transport ni d'eau chaude… ça pique un peu…). si tout le monde passe au bois et a la voiture elec on va avoir des soucis de déforestation, de qualité d'air, de manque de lithium et d'ENR... bref le transfert c'est une chose mais ca doit s'accompagner d'une réduction de la conso pour être viable. dans ma logique il faudrait prendre le problème à l'envers : partir du constat de combien je dispose sur place ou très localement (bois, solaire, éolien, hydrau…) et comment je l'utilise pour vivre au mieux sans taper dans des stocks non renouvelables. après s'il y a un excèdent on peut éventuellement l'exporter ou installer de l'industrie pour la consommer sur place. c'est ce qui s'est fait a une époque: les fonderies alu dans les alpes pour raffiner la bauxite a proximité des barrages.
  46. 0 points
    L'autre nuit je me suis endormi sur mon fauteuil devant mon télescope. Je me suis réveillé, il était 3h environs et j'ai regardé la voie lactée qui m'a paru très contrastée et avec beaucoup de "relief". Puis j'ai mis l'oeil à l'oculaire direction orion. J'ai été scotché. Je n'avais jamais vu la nébuleuse ainsi. Des reliefs très marqués, tout bien dessiné, encore plus marqué et impressionnant avec l'oIII évidemment. La question con qui en résulte: est-ce que le fait de dormir permet aux yeux d'augmenter leur sensibilité (du noir le plus complet pendant un temps assez long, on passe à une lumière très faible du ciel profond)?
  47. 0 points
    Bah... ça me paraît très clair. Faut y aller là, je vois pas comment il vend pas la monture avec, il a pas l’air de vouloir mettre autre chose dessus 😅 peut-il d’ailleurs ? Quand tu auras pris contact, reviens vers nous, Bruno et moi te diront pour la négociation mais ça sent le truc jouable 😏
  48. 0 points
  49. 0 points
    YESSSSSS c'est super pratique pou 0.99€
  50. 0 points
    Salut à tous ! Le ciel a été considérablement étoilé ces toutes dernières nuits ( sauf la nuit du 16 au 17 juillet dans ma région). Et la nuit du 17 au 18 juillet, j'ai préféré dormir de 22h30 à 5h00, pour être en forme et observer plus longtemps les 2 nuits suivantes, ç'est-à-dire les nuits du 18 au 19 juillet et du 19 au 20 juillet... J'ai fait des observations assez diverses, et je vais essayer de vous les faire partager:be:. J'ai donc fait le plein d'observations, toutes réalisées avec mon télescope Maksutov-Cassegrain de 127mm. Mon site est situé en ville, il y a donc de la pollution lumineuse à prendre en compte... Voici mon CROA, s'étendant sur 4 nuits : Je commence par observer la Lune le 16 juillet vers 19h25TU dans la Vierge. Elle a la forme d'un croissant déjà bien avancé, âgé de 4 jours 23 heures 43 minutes. Et elle est éclairée à environ 34%. Je fais cette observation alors qu'il y a des nuages, et je profite d'une courte fenêtre entre les nuages pour utiliser mon Mak 127. Je rends visite à la Mer du Nectar, et ses environs proches. A l'oculaire 6,7 mm je peux facilement voir les cratères qui l'entourent et la forment : Fracastor, Beaumont, Piccolomini, Théophile (dans l'ombre), Mädler, Isidore, Capella et Bohnenberger... L'impression que donne la Mer du Nectar est splendide, à la limite de la lumière et de l'obscurité, le long du Terminateur... à déguster sans modération... Puis, je suis allé dans Ophiuchus, pour trouver Cérès, l'incontournable planète naine, située au sud de Thêta Ophiuchus, étoile de mag 3,25. Cérès avait une mag de 7,34 donc elle est discernable sans problème... à 73x dans le même champ qu'une étoile de mag semblable, une étoile de mag 7,4. L'observation a eu lieu vers 21h00tU, au-dessus de l'horizon sud. Le lendemain, dans la nuit du 17 au 18 juillet, avant d'aller me coucher, j'observe encore la Lune croissante, dont la fraction éclairée a augmenté : environ 45%. Elle est âgée de 6 jours à 19h41TU. Elle est toujours dans la Vierge, avec un DA de 32'12". Cette fois-ci, j'ai observé une région plus au nord: vers le cratère Bürg. Voici les cratères que j'ai reconnus: Bürg, Mason, Plana, Aristote, Eudoxe, Galle, Atlas, Hercule, Cepheus, Franklin, Posidonius, Chacornac, Le Monnier... à 283x. Je trouve que certains ont vraiment l'air es thétiques...tout particulièrement Posidonius... mais de toute façon, ils sont tous beaux ! Je me réveille alors le 18 vers 5h00 heure légale, et je décide d'observer Jupiter. Je la trouve dans les Poissons, avec un grossissement de 200x; sa mag est alors de -2,45 pour un DA de 43,9". Les 4 satellites galiléens sont à l'ouest de Jupiter, et une étoile s'invite dans le champ du 9,5mm : ç'est HIP1127 de mag 8,55. Puis, pendant que je suis dans le coin, je rends visite à Uranus, toujours dans les Poissons vers 3h30TU à 73x. La mag d'Uranus est de 5,8 et la planète est dans le même champ que l'étoile HIP417 de mag 6,3. La planète est facilement reconnaissable, car relativement lumineuse ! Puis, le 18 juillet à 19h30TU, je réobserve notre satellite naturel, encore situé dans la Vierge. Il est alors âgé de 6 jours 23 heures 49 minutes. Sa fraction éclairée est de environ 57%. Nous sommes toujours en Lune croissante, mais après le Premier Quartier. Cette fois, je vais au sud de la Lune, dans la région du cratère Stöfler... où je vois aussi les cratères Maurolycus, Barocius, Licétus, Héraclite, Faraday, Goodacre, Fernelius...une balade lunaire inoubliable ! Puis, comme la nuit n'est pas encore totalement tombée, je me dirige vers un astre immanquable : Vénus, dans le Lion, qui resplendit dans le ciel à 20h15TU environ. J'utilise un filtre bleu, et des grossissements de 200x, 283x et 380x. Sa mag est de -4,01 pour un DA de 17,7". Sa phase est tout simplement exceptionnelle: grâce au filtre, on voit bien ses contours éclairés à environ 64%. ç'est vraiment le bijou du ciel ! Puis, je retrouve ma planète naine préférée...eh oui, Cérès ! Elle est toujours dans Ophiuchus avec une mag de 7,36. Cette fois, à 73x, elle est toute seule dans mon 26mm; j'en profite pour repérer un petit groupe d'étoiles proches un peu moins lumineuses que Cérès pour l'observer les fois prochaines... Puis, j'attends une demi-heure, pour aller dans le Sagittaire, ses étoiles commencent à apparaitre... Ma cible est alors la nébuleues Oméga M17 de mag 6 et de taille 46'. A 73x, elle est belle et s'étale d'ouest en est parmi les étoiles de l'amas qui lui est associé. Je reconnais principalement une étoile de mag 5,35 au nord de la nébuleuse. Et de même mag que M17, je remonte maintenant vers M16, la célèbre nébuleuse de l'Aigle dans la Queue du Serpent. Personnellement, je la préfère à M17, car moins étendue et plus compacte, donc plus esthétique. La mag de M16 est de 6 pour une taille de 35' ! A 73x, elle est superbe à l'oculaire ! Puis, voici une cible inédite pour moi : M4 dans le Scorpion, amas globulaire que je n'ai jamais vu ! Sa mag est de 5,9 et sa taille de 26'. Il est proche d'Antarès...là... à peine visible, mais grâce aux étoiles qui me servent de repères, on le devine, en adaptant ma vue à l'obscurité et en utilisant la vision décalée... On voit une tache laiteuse toute faible sans aucun détail... Décevant, mais je l'ai vu ! Plusieurs facteurs sont responsables pour les difficultés à l'observer ! Mais cette fois, je l'ai vu, même si ç'est du gris sur du noir ...! Puis, je termine par la nuit du 19 au 20 juillet. J'observe d'abord la Lune, cette fois située dans la Balance, et éclairée à environ 67%. Toujours croissante, elle est âgée de presque 8 jours, à quelques minutes près, au moment de l'observation à 283x. Et cette fois, j'observe la région centrale lunaire : du cratère Manilius au cratère Albatégnius. J'observe donc les cratères Hipparque, Halley, Hind, Horrocks, Pickering, et en allant vers le nord, les cratères Triesnecker, Agrippa, Godin, Delambre, Dionysius, et jusqu'au cratère Jules César. A 283x, la Lune se dévoile et se révèle magnifique...! Puis, je recherche un objet que je n'observe pas souvent...: M5 ! ç'est un amas globulaire situé dans la Tête du Serpent. Sa mag est de 5,8 et sa taille de 17'. Il est petit, mais on le distingue bien, près de l'étoile 5 du Serpent de mag 5. On voit l'étoile et l'amas dans le même champ à 73x et l'amas est une tache laiteuse sur le fond noir de l'espace. Puis, direction...Ophiuchus...pour voir la planète naine Cérès...! Sa mag est de 7,37. Pour la trouver, je descends sous l'étoile Thêta, et je retrouve les étoiles que j'avais repérées la nuit précédente. Elle est bien là, proche de 2 étoiles de mag semblables: 7,4 et 7,5. ç'est passionnant de suivre son déplacement... Puis, je vais dans le Sagittaire, pour voir un amas ouvert: M23, de mag 5,5 et de taille 27'. Il est beau, mais ses étoiles sont plus faibles que celles de son voisin M25. M25 est aussi dans le Sagittaire. Sa mag est de 4,6 et sa taille de 32'. Ses étoiles sont bien lumineuses, et M25, comme M23, est facile à repérer ! Puis, dans les Poissons, je vais voir Jupiter. A 23h14TU, Europe, Ganymède et Callisto forment un triangle à l'est de la géante, et Io est seul à l'ouest. La mag de Jupiter est de -2,47 pour un DA de 44,1". Et l'étoile HIP1127 est visible dans le même champ à 200x. Puis, j'observe la plnète à 380x. Epoustouflant ! Quel grand DA, on voit la bande équatoriale nord. Puis, je me dirige vers Uranus, de mag 5,8. Elle est visible au chercheur 8x25, au nord-ouest de Jupiter. A 73x, il y a 3 étoiles dans le même champ: HIP417 de mag 6,3 et HIP236 de mag 8,05 ainsi qu'une étoile de mag 9,6 juste au-dessus d'Uranus. L e champ est splendide, et Uranus bien lumineuse ! Je me suis vraiment régalé en faisant toutes ces observations ! Ce sont toujours des instants inoubliables et uniques ! A plus, et bon ciel ! MEADE.
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.