Jump to content

Astro-N5

Membre
  • Content Count

    214
  • Joined

  • Last visited

About Astro-N5

  • Rank
    Membre

A propos

  • Résidence
    Moselle 57
  • Matériel
    .

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. @Iguel Salut, tu as regardé du côté de chez sumerian optics ? C'est peut-être un peu plus cher j'ai pas comparé les prix, mais il fait du super matos
  2. L'ES 300mm est en rupture de stock partout je crois.
  3. @QuantumAtomos Pour l'ES, tu peux changer les ressorts du secondaire pour des plus rigide, et rajouter des rondelles de chaque côté des ressorts, ce qui améliore bien la tenue de la collimation. Si tu compte te déplacer sous un meilleur ciel pour observer, alors l'ES est un bon choix @Darth Vader Ah oui ? Des ES 300mm ?
  4. La meilleur solution serait que quelqu'un qui s'y connait vienne t'aider toute une soirée, en t'expliquant comment faire et quoi faire avec ton télescope étapes par étapes. Et si la personne a différents oculaires pour te montrer à quoi t'attendre, ça serait encore mieux. Ou sinon si tu connais personne, regarde si il y a un club astro pas loin de chez toi
  5. La barlow explore scientific x2 est vraiment sympa, c'est une bonne barlow. Avec ton 25mm + la barlow, c'est comme si tu avais un 13mm un peu près, donc c'est pas mal tout ça. Il te manquerait plus qu'un 6 ou 7mm et tu aurais de quoi faire un bon moment. Ne pas hésiter à voir au niveau des occasions. Un cheshire n'est pas évident à utiliser quand on débute. Si tu as la possibilité d'avoir un laser qui se règle, regarde cette vidéo très intéressante :
  6. Tu as 2 possibilitées selon moi : - Acheter 2 oculaires de qualité, neuf ou d'occasion, mais ça risque de dépasser le budget. L'idée serait de prendre un grossissement moyen (14mm environ), et un plus fort (7mm environ) - Acheter un oculaire de qualité et une barlow correcte. Avec cette option, niveau budget ça pourrait passer contrairement à la première. La l'idée serait par exemple de prendre la barlow explore scientific x2 à 90€, qui a de bon retour, et de prendre un oculaire de 14mm, ce qui donnerait avec la barlow derrière, un oculaire de 7mm niveau grossissement. Tu peux regarder sur https://www.stelvision.com/simulateur-telescope/simulateur-telescope.php pour voir ce qui te conviendrais le mieux en terme de grossissement, tout en gardant à l'esprit qu'il ne faut pas dépasser 1x le diamètre du télescope, c'est mieux. C'est sur qu'on a toujours tendance à ce méfier de l'occasion, mais les annonces sur le site sont sérieuses, et tu peux éventuellement consulter le profil de la personne et échanger avec elle en demandant des photos de l'objet. Ou sinon, tu prends un oculaire maintenant, et la barlow (ou 2ème oculaire) plus tard.
  7. Je te déconseille ce genre de mallette ou les oculaires sont vraiment bas de gamme. Dis nous plutôt ton budget, et on va pouvoir te conseiller au mieux. Comme dit Fulie, prend un laser qui peut se régler, car si il n'est pas aligné, ça sera encore pire, ton télescope sera encore plus déréglé. Pour les planètes il va falloir attendre un peu avant de les observer plus tôt, mais elles resteront aux alentours des 15 / 20 degrés de hauteur malheureusement, sauf pour mars.
  8. @kivien Oui comme je l'ai dis il faut grossir pour saturne . Ce qui va limiter le grossissement de ton télescope c'est son diamètre, et surtout la qualité du ciel (turbulences). 500 ou 600x est beaucoup trop. Reste sur du 1x le diamètre, donc 200x ça sera déjà très bien pour commencer. Un 6mm ou maxi 5mm ( https://www.stelvision.com/simulateur-telescope/visu.php?D=200&F=1200&FD=6&type_choix=manu&f_1=&f_2=&f_3=&f_4=6&f_5=5&champ_nom=82&champ_alt=&cibles=saturne&simu_personnalisee=Simuler il faut cliquer sur l'image pour te faire une idée de comment tu pourras observer saturne). Pour une barlow de très bonne qualité, il va falloir mettre le prix (TeleVue powermate par exemple). D'autre sont moins cher évidement, mais un peu en dessous en terme de qualité d'image. A voir car je connais pas trop les autres modèles. Mais si tu n'accroches pas plus que ça, c'est pas la peine de trop d'investir. Le plus intéressant serait de partir sur un oculaire de qualité à grossissement fort (6mm par exemple, pour du planétaire/lunaire) et un autre à grossissement moyen (10, 12 ou 13mm, pour du ciel profond et aussi du planétaire/lunaire) pour venir compléter ton oculaire de 25mm. Ca serait un bon setup pour pouvoir observer correctement avec ton dobson. Regarde du côté de la gamme explore scientific 82°, ils ont un super rapport qualité prix. Pour la condensation, il faut aéré ton miroir, quand tu sors ton télescope pour le mettre en température, enlève le cache. Je te déconseil la malette. Les filres, tu t'en serviras quasiment pas et les oculaires se sont des plössl avec un faible champ. A ce prix là, autant investir dans 2 oculaires de qualité (comme je l'ai cité juste au dessus), d'occasion éventuellement, ça reviendrait quasiment au même prix. Il y a toujours des choses à observer. Alors c'est sur, la lune sera observable plus vers la fin du mois car là, elle arrive en fin de nuit, de même que pour les planètes, sauf que là, il va falloir attendre un peu plus longtemps avant de pouvoir les observer en début de soirée. Tu n'as pas l'air satisfait de ton 25mm, mais c'est un bon oculaire pour le ciel profond, pour voir les grands objets dans leurs éléments : M31 par exemple, les pléïades, ou se balader dans la voie lactée etc... En parlant de voie lactée et de pollution lumineuse, si tu la vois dans le ciel, c'est que tu n'es pas trop impacté par la PL, et sa c'est bien pour le CP.
  9. @kivien Alors si tu as utilisé ton 25mm, c'est normal que tu n'aies vu quasiment aucune différence avec ta lunette. Pour saturne (et même les autres planètes), il faut grossir si tu veux voir une différence, à condition que la turbulence le permette. J'ai fais une simulation sur Stelvision, avec ton 25mm et un oculaire de 10 et 7mm, clique sur l'image, tu verras que la planète apparait déjà plus grosse que dans ton 25mm et laisse apparaitre plus de détails : https://www.stelvision.com/simulateur-telescope/visu.php?D=200&F=1200&FD=6&type_choix=manu&f_1=&f_2=&f_3=25&f_4=10&f_5=7&champ_nom=82&champ_alt=&cibles=saturne&simu_personnalisee=Simuler
  10. Salut @CiscooW Ne pas oublier d'inclure dans le budget un outil pour régler la collimation du télescope (style laser de collimation qui puisse se régler, c'est important si jamais le laser n'est plus aligné), si tu prends un dobson, et éventuellement un oculaire ou deux de qualité. Pour bien choisir, regarde sur https://www.stelvision.com/simulateur-telescope/simulateur-telescope.php ce que ça donnerait avec le matériel que tu achèterais Ce n'est pas obligatoire d'acheter un PSA (qui est en anglais d'ailleurs, sâche le), Stellarium sur PC et mobile, marche tout aussi bien, et est clairement plus facile à comprendre quand on débute.
  11. Salut @kivien Ton télescope de 200mm fonctionne avec 2 miroirs, alors que sur la lunette vivitar, ce sont des lentilles en verre. Quelques astuces pour améliorer significativement tes observations : Laisse ton télescope se mettre à température ambiante, sors le dehors 1h avant d'observer. Fais une collimation correcte (alignement des 2 miroirs entre eux, aide toi d'un collimateur laser correctement réglé et aligné). Laisse ton œil s'habituer au noir total sans lumière parasite, pendant 20/30mins avant d'observer (luminosité du téléphone au mini, et stellarium en mode nuit) tu y verras d'avantages de détails. Regarde via ce lien si tu ne te trouves pas dans une zone trop pollué par la PL, ce qui dégraderait significativement les images que tu observerais à l'oculaire : https://avex-asso.org/dossiers/pl/europe-2016/ . Dans ce cas, si tu peux te déplacer sous un ciel bien noir, ça serait nettement plus intéressant pour le ciel profond du moins. Garde un budget pour un ou plusieurs oculaires de qualité qui grossissent d'avantage (les explores scientific 82° ont par exemple un super rapport qualité prix). Si tu te sens un peu perdu par tout ça, rapproche toi d'un club astro, ils t'apprendront des tas de choses et tu pourras même observer dans un 300 ou 400mm qui sait. Ne pas hésiter à se remettre en question, tes observations s'amélioreront avec le temps, c'est sur. Ton œil, à force d'observer, va s'habituer et va voir de plus en plus de détails sur les objets au fil du temps. Tu peux sinon te rabattre en attendant sur les planètes et la lune (voir les anneaux de saturnes, les bandes nuageuses de jupiter et ses satellites, les cratères lunaires ou les ombres des chaines montagneuses est tout aussi magnifique). La ou l'astronomie est intéressante et à sa part de magie, c'est le fait de pouvoir observer des objets qui se trouvent à des distances faramineuses, le tout avec de simple miroirs ou lentilles. Les planètes se trouvent déjà à plusieurs millions de kilomètres, mais pouvoir observer des amas d'étoiles, des galaxies, des nébuleuses qui restent parfois des tâches grisâtres et flou (ça n'empêche pas de voir des détails dedans, comme le relief des nuages de gaz et leurs ombres par exemple) à plusieurs millions d'années lumières, c'est fou non ? Et tout ça en direct (avec un léger décallage ) ! Après on accroche ou on n’accroche pas, tout le monde n'aiment pas forcément ça, mais persévère, ça vaut le coup et qui sait, plus tard tu te prendras peut-être un 400mm une fois que tu auras déjà une certaines expériences sur le ciel. Le gain en diamètre va te permettre de voir de plus en plus de chose c'est certain. Par exemple les bras spiraux de M51 vont pouvoir se dévoiler correctement à partir de 300mm, comme les subtiles couleurs sur M42, des amas d'étoiles (M3, M13 etc) bien mieux résolu et détaillé etc... Mais ne surtout pas dire qu'on voit rien dans un 200mm, c'est absolument faux. Avec ton 200mm par rapport à ta petite lunette de 70, c'est le jour et la nuit en ciel profond, et même en planétaire tu vas gagner en détails, c'est indéniable. Mars, qui sera très proche de nous et haute dans le ciel (ce qui est rare) cet été, va légèrement dévoiler ses canyons (les zones plus sombre à sa surface) et sa calotte glaciaire, tu y verras plus de couleurs sur saturne et ses anneaux (tu pourras même voir la division de cassini), de même que sur jupiter et ses bandes nuageuses, tu pourras grossir d'avantage sur les cratères lunaire etc... Après c'est comme tout, l'observation astronomique ça s'apprend.
  12. Ah j'aimerais bien essayer un PST ça me dérangerais pas J'ai eu aussi un Hélioscope de herschel en 31.75mm avec ma lunette apo 120 à l'époque. Un de marque APM il me semble. Pas possible d'observer les protubérances, mais la surface du soleil en lumière blanche était magnifique : les tâches noires superbement bien dessinées et nettes, la granulation du soleil était bien mieux que dans la lunt je trouve. Par moment on avait littéralement l'impression que le soleil se fissurait, j'avoue que ça me manque. Mais c'est comme tout, il faut du diamètre la aussi pour voir tout ça, une lunette de 120 minimum je dirais, même 100, ça reste trop juste, et un ciel correcte.
  13. Bonjour, Je n'ai jamais pu observer dans un PST. Par contre j'avais une lunt LS35 à l'époque et en visuel c'était vraiment très sympa. Les protubérances apparaissaient bien nettes et la granulation du soleil également. Le filtre pouvait soit faire apparaître les protu' soit les tâches noires. Le soleil est rouge au début puis au fur et à mesure de l'observation il devient rouge orangé. Par contre elle n'est plus fabriqué, elle a été remplacé par la LS50. A voir de ce coté là ça peut-être intéressant pour toi. L'Atelier du moulin de Blandé est un revendeur de lunt, passe un coup de fil à Frédéric pour avoir des infos et des conseils sur quelle lunette choisir
  14. @Akiluc J'ai des jumelles NIKON ACULON A30 10x25 mais je les utilise très peu car sans trépied l'image bouge trop. Mais c'est très sympa avec de se balader dans la voie lactée ou sur la lune. Avec un chercheur qui grossit (surtout si l'image est inversé) c'est moins évident de se situer dans la voûte céleste je trouve, c'est pour ça que j'utilise toujours un point rouge ou un laser vert, avec un oculaire de longue focale comme le 30mm que tu as. Si tu enlèves le chercheur il risque effectivement de se dérégler car il ne sera pas remis forcément dans la même position dans son embase. Test au pire tu verras bien.
  15. @Akiluc Les choses sérieuses commencent Au début, c'est pas forcément facile et on peut vite perdre patience. Surtout que pour le CP, il faut quelques bases indispensables, et les observations sont un peu plus exigeantes que pour le planétaire/lunaire. Le mieux au début est de se rabattre sur des cibles pas trop compliquées : M3, M8, M13, M15, M16, M31 etc... avec une magnitude accessible. Pour stellarium, je laisse la carte du ciel fixe et j'essaye de m'orienter par moi même et de trouver les constellations avec le téléphone sous les yeux. Pour trouver un objet du CP pas trop difficilement, attends 20/30mins que ton œil s'habitue à l'obscurité, ensuite il te faut un repère facile dans le ciel : à l’œil nu, tu pointes par exemple la grande ours, ensuite tu compares avec l'application et le ciel ce que tu peux voir autour, par exemple Hercules un peu en dessous et plus à droite, et tu essayes, en te basant avec l'application de bien percevoir les étoiles principales qui forme la constellations, et mieux apprécier les distances dans le ciel, par rapport à stellarium, de sorte à avoir une échelle pour te repérer plus facilement. Ensuite, toujours dans Hercules, tu pointes avec ton viseur point rouge l'étoile juste à gauche de M13 par exemple et tu essayes de trouver l'amas d'étoiles. Il est très accessible, je me suis déjà amusé à le trouver avec une paire de jumelle basique, sous un ciel vraiment très pollué par la PL Le truc aussi, c'est que les objets les plus simples à observer (les planètes et la lune) arrivent en ce moment vers 3/4h du matin... Il va falloir attendre la fin du mois pour voir la lune plutôt, et quelques mois pour les planètes (tu peux visualiser tout ça sur stellarium pour programmer tes sorties dans le mois). Mais ça vaut vraiment le coup d’œil. Attends de pointer saturne pour la première fois avec ses anneaux, ou de voir jupiter avec ses bandes nuageuse et ses satellites, mars avec ses canyons et sa calotte polaire, ou encore les cratères de la lunes au 8.8mm. On ne s'en lasse jamais
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.