Jump to content

Gildas974

Membre
  • Content Count

    4,705
  • Joined

  • Last visited

About Gildas974

  • Rank
    Membre

A propos

  • Résidence
    Ile de la Réunion
  • Intérêts
    Astronomie, guitare
  • Matériel
    Lunette fluorite de 100mm et Celestron 11
    Oculaires : Nagler 31mm, 17mm et 13mm, Or 9mm et 6mm, LV40mm, 20mm et 5mm, Barlow X2 et Barlow X3
    Montures : Ioptron CEM60, SXD2 Vixen (starbook ten)

Recent Profile Visitors

2,176 profile views
  1. Très beau tout ça ! Depuis la Réunion, j'ai vérifié la faisabilité de l'observation. Ben c'est mort !
  2. Ouaouh ! Splendide ! J'ignorais qu'il y avait une aussi belle comète en ce moment !
  3. JUPITER AU ZENITH Bonjour à tous, Une petite veillée contrariée par les nuages stagnants. Fort heureusement cependant Jupiter brille fort et, au fond, la couverture nuageuse aura plutôt joué le rôle de filtre ! Il est 23H30, un petit coup d'oeil par la fenêtre et la lune brille fort, dénuée de tout nuage. Je me dis alors que c'est tout bon, d'autant que les alizés se sont aussi calmés. J'installe tout le matériel (C11, ordinateur, caméra), un bon petit quart d'heure tout de même, et, voilà-t-il pas que peu à peu des nuages venus du nord (alors que, comble de l'ironie céleste, le flux en journée vient du sud !) recouvrent peu à peu l'ensemble du ciel. Vous connaissez tous cette situation qui donne envie de g....tout seul dans la nuit au risque de se faire passer pour un gros malade mental ! Bref, j'ai quand même décidé de tenir tête à ces satanés nuages et m'en suis au fond pas trop trop mal sorti. Comme dit plus haut, Jupiter est assez brillante pour s'affranchir de ces obstacles. Mais pour l'ambiance, avec soudain cette lune blafarde et cette étrange lumière cendrée tout autour de soi, c'est pas terrible terrible. Bref, un dessin tout de même et une photographie prise dans le même intervalle de temps. La photo témoigne en fait d'un léger flou, on sent qu'il y a comme...ben oui, comme un voile ! Mais ça va, ça se laisse regarder ! Puis un dessin effectué à plus de 230X. La turbulence ne m'a pas permis de grossir davantage. Pour autant les détails croustillaient et abondaient par moments. Les nuages, plus ou moins bénéfiques au départ, auront hélas raison de ma veillée. Le voile s'est peu à peu densifié m'obligeant à tout remballer, avec un certain agacement ! Ce soir, j'espère que ce sera un peu mieux. Bonnes observations estivales à tous ! gildas
  4. Quel beau dessin ! Bravo Landesgnocq ! Une grande fidélité de plus à la configuration lunaire du site. J'ai déjà tenté cette méthode de dessin lunaire. Il me faudrait cela dit de fines mines de pastels pour plus de précisions quant aux menus détails.
  5. Superbe observation qui nous rend si insignifiant. Je comprends cette émotion à peine descriptible. J'observais dernièrement une étoile connue pour abriter une exo-planète. Eh bien, sans même la voir, le simple fait de l'imaginer graviter autour de cette étoile devient source de contemplation ineffable combien même l'observation se résume à quelque chose d'invisible...
  6. Merci à toi Iserois et Francis. Je vais refaire le dessin de M99 qui est au Scan complètement loupé. Le tout devait être plus nébuleux et surtout une spirale tellement plus diffuse.
  7. Bonjour astrornans, J'ai lu ton premier post et ta reprise de l'astronomie. Beaucoup doivent s'y reconnaître dans ce joli parcours, et surtout ces débuts si modestes mais peut-être les plus marquants et teintés de poésie : une simple 10X50, ou bien l'inévitable 60/700, le mythique 115/900...Pour moi, c'est tout cela aussi qui résonne quand j'observe même si une partie de la magie de cette époque a peut-être disparu... Bravo pour ton acquisition Takahashi et aussi ce trépied Berlebach. J'ai la même marque pour le trépied du C11. Tu verras, c'est du costaud en plus d'être si esthétique avec le bois comme matière. Belles observations ! Pas trop trop embêté avec les lampadaires que l'on voit sur la dernière photo ?
  8. Merci de ton passage Etoilesdesecrins. Je m'aperçois que le second dessin est massacré sur mon écran de portable ! Je vais devoir y remédier au niveau du scan. La bande sombre de M64 était d'une netteté remarquable au C11. Je n'ose imaginer ce que donnerait un 400mm au site du volcan....Ce que l'on ne fait que discerner au C11 doit alors être vu avec une réelle facilité. Je n'ai pas souvenir d'avoir vu ce contour sombre à la FC100. Bon ciel !
  9. UNE VEILLEE TRES GALACTIQUE. Bonjour à tous, L'hiver austral est là, la température est fraîche pour ne pas dire froide à haute altitude et on ne va pas s'en plaindre. Le ciel fut d'une pureté exemplaire, pas un souffle de vent, bref, cela sentait bon la belle soirée dès le départ. Pour ce retour au volcan qui ne m'avait pas revu depuis cette longue période de confinement, j'ai bien entendu sorti le bon C11 avec comme perspective une belle plongée essentiellement dans le monde des galaxies. J'ai opté pour une star du ciel du printemps : M64. La lune était encore apparente, et je puis vous dire que même en fin croissant elle brille fort, c'est étonnant ! Mais fort heureusement (désolé pour elle !) elle va vite disparaître sous l'horizon. Revenons à M64 : elle dévoilera dès le premier coup d'oeil cette subtile courbe sombre qui enveloppe le noyau si bien marqué de cet univers lointain. J'ai grossi le tout près de 170X pour avoir une vision confortable de l'ensemble. Messier 64, T280mm, 164X Puis j'ai choisi de simplement admirer la célèbrissime Messier 51 : les spirales se dessinaient de façon incroyable. Un vrai tourbillon me donnant l'impression d'observer à travers un bien plus gros diamètre : de multiples bras spiraux entourant tel un cyclone le coeur de la galaxie. la compagne plus petite semble laisser deviner comme un panache que je n'aurais jamais imaginé apercevoir ! Ce n'est pourtant pas Messier 51 que je tenterai de dessiner mais une autre galaxie bien moins célèbre, tout au moins dans notre hémisphère : Messier 99. Située dans la constellation de la chevelure de Bérénice (le seul nom de cette constellation est plein de poésie n'est-il pas ?), ce monde lointain est situé à plus de 110 millions d'AL... Sans être, loin de là, aussi impressionnante que M51, telle fut ma surprise de bien deviner cette sensation de tourbillon autour d'un noyau bien marqué et surtout deux bras spiraux enfin surtout un particulièrement discernable en vision indirecte. Le dessin reflète, soyons honnête, la synthèse des détails perçus et non la vue offerte à l'oculaire de façon constante. Messier 99, T280mm, 164x J'ai achevé cette belle soirée par la contemplation de l'incontournable Centaurus A. Elle est toujours aussi ténébreuse et tellement claquante par rapport à d'autres galaxies plus diffuses. Au contraire celle-ci brille à l'oculaire et à 230X c'est tout le mystère du coeur de ce monstre qui se laisse deviner par une très fine lame que la bande sombre daigne nous offrir. Sans conteste l'une des galaxies que je préfère, et ce dès ma plus tendre enfance ! J'ai pris le temps aussi d'admirer l'amas des bijoux qui rime alors avec feu d'artifice...Et que dire aussi de Messier 3, ou bien encore la Lagune... Mais le travail du lendemain ne me permet pas de rester plus longuement : l'altitude, la route ajourées à une trop longue veillée, et c'est le réveil difficile assuré avec un mal de tête diffus classique après trop d'heures à plus de 2000 mètres. Bonnes veillées astro à tous ! gildas
  10. Merci les astram ! Bon, c'est pas si mal mais que ça tremblait à l'oculaire ! Il m'a fallu ruser avec un temps de pose très rapide et un gain poussé à fond...Ca a à peu près bien fonctionné, mais ce n'est pas ma plus belle prise loin s'en fait ! Le plaisir était là cependant !
  11. Bonjour à tous, Les alizés soufflent fort depuis des jours et des jours sur le département, résultat : des images très instables, voire totalement indigestes ! J'ai tenté tout de même hier soir de photographier la géante du système solaire. C'est juste pour dire que je l'ai photographiée ! Bon week end à tous. gildas
  12. Bonjour Noctambule, Je possède un C11 en parallèle à une lunette de 100mm. Grande satisfaction ! C'est en effet un instrument très polyvalent, mais qui, peut-être ne sera spécialiste de rien ! En planétaire et lunaire, que dire : un régal. Fouiller la lune avec un tel instrument est source d'admiration à chaque fois. Lorsque le ciel est stable, et que la collimation est faite aux petits oignons, il est possible de grossir énormément : 800X (bon c'est pas tous les soirs non plus !!) , avec un bon Pentax, eh bien c'est tout simplement sublime. Saturne est un spectacle à elle toute seule. Idem pour Jupiter et Mars qui vont à nouveau occuper les devants de la scène d'ici peu. Les amas globulaires sont aussi un terrain de prédilection du C11...Je ne compte plus ceux que je parviens à résoudre. Ce télescope répond aussi présent pour les nébuleuses planétaires. Les galaxies pour les plus brillantes en tous les cas dévoilent subtilement leur structures en spirales. Messier 51, Messier 33, Messier 83. La galaxie du sombrero est une splendeur avec sa superbe bande sombre (Ici elle est au zénith faut le dire !). Je précise aussi que j'observe souvent à 2200m. d'altitude...Ca aide ! Mais pour être franc, le C11 ne permet pas d'explorer à loisir les galaxies : Il faut clairement au moins 400mm. Le C11 ne permet pas non plus d'offrir les grands champs que propose un instrument comme un réfracteur. On oubliera par exemple la splendide vue d'un amas ouvert, perdu dans la Voie lactée. Ce n'est pas ce qu'on lui demande. A moins peut-être d'utiliser un réducteur de focale ? Le C11 s'en sort très bien en photo planétaire. Je ne me suis cependant jamais adonné à celle du ciel profond...Là, je pense que ce doit être un tout autre défi. 2800mm de focale, ça ne s'apprivoise pas facilement... Bref, le C11, c'est un peu le couteau suisse de l'astronomie. Il touche en effet à tout, ou presque. Côté pratique : l'instrument est encore assez facilement transportable. Mais c'est pour moi la limite. 13kg, ok, mais je ne ferais guère le saut vers un C14. Déjà en terme de prix, c'est une autre catégorie, mais aussi en terme de poids. 12/13kg, ça se gère encore très bien pour l'installation sur la monture. Je n'en mènerais pas large avec 20kg. Il est aussi nomade sans aucun problème. Il accumule les kilomètres le pépère ! Il est compact et se range à l'arrière d'une voiture sans souci. Côté mise en température, il est exigeant en la matière...A la Réunion, je n'ai pas ce problème dans les bas, mais si je vais au volcan, la différence de 20° exige un temps d'adaptation. Pour autant, j'entame direct les observations sans attendre sa mise en température. Mais je n'ai que rarement pu contempler les planètes là haut. Car même après deux trois heures de mise en température, l'image manque encore de stabilité pour ces dernières exigeant de forts grossissements. L'instrument parfait n'existe pas. Ce C11 est pour moi un vrai compagnon de route, complétant à merveille ma FC100. Je ne m'en lasse absolument pas. Je ne suis pas non plus dans la course au diamètre. Voilà n'hésite pas à poser des questions au sujet de cet instrument ! gildas
  13. Magnifique. On pourrait penser à une éclipse !
  14. Splendide ! Tout en finesse ! Le VA joue pleinement son job ici. De mon côté j'ai deux petits dessins à mettre au propre...Un peu paresseux là !
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.