Jump to content

Gildas974

Membre
  • Posts

    4,880
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    20

A propos

  • Résidence
    Ile de la Réunion
  • Intérêts
    Astronomie, guitare
  • Matériel
    Lunette fluorite de 100mm et Celestron 11
    Oculaires : Nagler 31mm, 17mm et 13mm, Or 9mm et 6mm, LV40mm, 20mm et 5mm, Barlow X2 et Barlow X3
    Montures : Ioptron CEM60, SXD2 Vixen (starbook ten)

Recent Profile Visitors

3,074 profile views

Gildas974's Achievements

  1. NGC 7331 et deux autres petites galaxies : NGC 7335 et NGC 7337 Bonjour à tous, Une petite observation du côté de Pégase : j'ai nommé la galaxie NGC 7331. Il s'agit d'une galaxie spirale barrée située à plus de 42 millions d'AL. Elle dévoile au C11 un joli fuseau assez étendu et un noyau bien marqué. Sa magnitude est de l'ordre de 10m. Mais plus délicat, je suis parvenu à distinguer deux autres galaxies autrement plus faibles : NGC 7335 de magnitude 13,5 et, plus faible encore, aux limites des capacités théoriques du C11, NGC 7337 de magnitude...14,3 ! Cette dernière surtout s'avère difficile à voir, mais avec une bonne adaptation à l'ambiance nocturne, on la distingue telle une vague, très vague tâche lointaine. Je joins une capture d'écran de Stellarium en guise d'élément de comparaison. Bon ciel à vous et à la prochaine observation ! gildas
  2. De très beaux dessins lunaires ! L'exercice est de surcroit si difficile ! Tu t'en sors super bien...
  3. DANS LE QUATUOR DE LA CONSTELLATION DE LA GRUE Bonjour à tous, Voici le bilan d'une petite veillée consacrée à un bel ensemble galactique de la constellation de la Grue. Il s'agit du Quatuor. En fait, trois galaxies forment un splendide trio et une quatrième est un peu plus à l'écart. J'ai dessiné les trois plus proches. Je joins d'abord à ce nouveau post deux captures d'écran pour situer ce quatuor invisible depuis l'Hexagone. Une capture plus détaillée où l'on perçoit bien les trois galaxies que représente le dessin plus bas. De forme elliptique, elles offrent toutes un fuseau bien allongé avec un noyau bien marqué . On devine pour l'une d'entre elles une certaine courbure. Le dessin a été réalisé à l'aide du Nagler 31mm (90x). Pour finir, une petite photo de Jupiter. Des vents d'altitude ont rendu la tâche un peu difficile mais le résultat demeure recevable. Bon ciel d'automne à tous ! C'est la saison idéale pour plonger dans des mondes si lointains. Gildas
  4. MESSIER 17 ET MESSIER 30 Bonjour à tous, Une petite veillée aux airs de rentrée : il est déjà bien tard en ce samedi soir, les constellations dites d'été déclinent vers l'ouest et la Voie lactée palit à vue d'oeil pour céder la place aux discrètes constellations de l'automne, celles qui, ici, à la Réunion, annoncent de façon encore lointaine, l'arrivée de l'été austral. J'ai choisi deux cibles symboliques toutes deux de cette transition entre deux saisons : tout d'abord la belle nébuleuse dite du Cygne, Messier 17. Je l'ai observé au C11 mais avec une certaine déception par rapport à il y a un mois : elle a entre temps perdu un peu de sa splendeur, à mi chemin entre le point culminant de la voûte et l'horizon. Mais étant donnée la magnitude élevée de cet objet, la vue reste splendide. Il manque malgré tout bien des détails qui sautaient aux yeux au début du mois d'août. Peut-être aussi le ciel manquait-il hier de transparence...Les veloutes principales sont cela dit visibles, y compris cette fameuse "houppette" si caractéristique de la nébuleuse. En vérité, lorsque la nébuleuse s'offre plus généreusement, comme au début du mois d'aout, c'est l'ensemble du cygne qui baigne dans une vaste nébulosité, avec des rainures bien plus marquées qu'hier soir sur la partie plus lumineuse de l'objet. C'est à 70X et muni du filtre UHC que j'ai effectué ce dessin. Messier 17, C11, X70 (filtre UHC) J'ai ensuite contemplé cet atypique amas globulaire : Messier 30 du Capricorne. Bien plus haut, avec le joyau du système solaire pour la carte postale. Cet amas globulaire est un peu particulier du fait de la présence de deux segments d'étoiles bien marqués. Au T280mm, il est piqué de partout, et ce, même à grossissement moyen (164x). Le noyau a aussi une forme particulière, et comme légèrement irrégulier. En vision indirecte, le poudroiement s'étend bien loin tout autour de la partie centrale la plus lumineuse. Sans conteste une star du ciel d'automne. Messier 30, C11, Nagler 17mm (164x) Voilà, c'est tout pour cette sympathique petite soirée ! Bon ciel à tous et bonne rentrée aussi ! gildas
  5. Je suis avec intérêt ce post car j'envisage d'acheter un UHC 50,8mm mais pour le visuel. L'optolong est moins cher mais l'astronomik a une réputation sans faille. Pour le visuel, cependant, l'optolong suffirait-il largement, ne nécessitant pas de payer quasi 100 euros de plus ? Je me pose la question...
  6. Merci beaucoup (avec retard !) Margarita et Armand pour votre message !
  7. Tu découvriras le ciel d'hiver métropolitain avec Orion au zénith ou presque (elle penche déjà du côté du nord à cette latitude !) et Sirius à la verticale. Ca déboussole un peu au départ mais ça envoie du lourd notamment en altitude, au volcan par exemple, c'est splendide ! Noel est cependant le moment où la météo peut se gâter. C'est souvent le 1er de l'an qui signe le début des hostilités climatiques avec fortes pluies, ciel lourd de nuages...Il m'est arrivé de ne pouvoir observer une seule fois tout le mois de janvier durant.
  8. Que de beaux dessins ! J'aime tout particulièrement celui de la Lagune. Les filtres UHC et OIII jouent pleinement leur rôle avec, perso, une nette préférence pour l'UHC. Il y a deux semaines, la nébuleuse Oméga avec ce dernier fut à tomber par terre... Enfin la météo semble se montrer plus clémente ! Bonnes observations !
  9. Salut ! J'ai lu avec intérêt ce post qui respire bel et bien le manque d'observation ! Patience, voici bien le mot d'ordre de tout astram en effet ! Messier 13 est souvent surnommé le crabe et à juste titre. Sans conteste une de ces étoiles doubles qu'on revisite sans cesse avec un grand intérêt ! Elle est tout simplement magnifique, Albiréo. C'est vrai que Saturne ne cesse de nous éblouir à chaque retrouvaille annuelle. Je l'ai observée pour la première fois à l'âge de 11 ans, soit près de 34 ans ! Et toujours le même intérêt pour cette planète. Certes, je ne retrouverai jamais le regard d'enfant que j'ai pu avoir à cet âge avec toute la magie d'un ciel d'été...Je m'en souviens comme si c'était hier. J'avais ma petite radio à côté de moi dans mon jardin, dans l'Oise. Il y avait Joe le Taxi de qui l'on sait et ce saxo qui résonnait dans l'obscurité tombante : ce fut le tube de cet été là...Et puis, pas très haut au-dessus de l'horizon sud, à proximité d'une étoile enrobée de mystère car difficile à observer dans de bonnes conditions, j'ai nommé Antarès, j'aperçois une étoile qui ne scintille pas. Je pointe alors ma lunette 60/700 grâcieusement prêtée puis donnée par le papa de mon voisin, et que vois-je : grossissement 35x (H20mm) un bel anneau ou plutôt deux anses de part et d'autre d'un petit globe. Il est alors minuit moins le quart et je réveille ma soeur et mes parents en fracas...Sans doute un de mes plus beaux souvenirs d'astronomie. Aujourd'hui, elle culmine au zénith, depuis un tout autre jardin...Sous les tropiques du Capricorne, à 800m d'altitude.... J'ai ce filtre qui en effet permet d'accentuer un peu les détails. Mais bon, c'est pas révolutionnaire ! Bonne reprise de tes observations. C'est vrai qu'on finit pas éprouver un manque après un certain temps. Pour moi, ce dernier est de l'ordre d'une dizaine de jours !!! gildas
  10. Ouaouh ! 2009....Quelle remontée dans ma petite vie d'astram ! Nostalgie... Félicitations pour ton dessin et cette belle prise de notes. C'est propre, rigoureux, bref, rien à dire ! Que du bon... Mon observation fut faite avec l'excellente lunette Vixen 103ED. En toute honnêteté, c'est kif kif avec la FC100 Takahashi, un poil meilleur peut-être dans la neutralité des couleurs, mais c'est négligeable. Cette vixen que j'ai revendue à un collègue de travail, j'ai toujours l'occasion de la revoir !
  11. Bonjour, Evite d'observer la lune quand elle est pleine. Inutile, trop lumineux, et aucun jeu d'ombres. Observe la jusqu'à son statut de lune gibbeuse. Le filtre lunaire à mon humble avis ne servira pas vraiment. C'est vrai que la lune peut être très lumineuse, mais 90mm reste un diamètre assez modeste pour devoir être équipé d'un tel filtre. Grossis davantage en revanche et tu vas en voir des détails notamment quand la lune est en quartier : des heures et des heures d'observation garanties !
  12. D'UNE DENTELLE À L'AUTRE. Bonjour à tous, Après avoir effectué un dessin de l'autre Dentelle au C11, je me suis à nouveau attelé à l'exercice mais cette fois-ci pour NGC 6992 à la lunette 100mm, munie comme au C11, du filtre UHC. Ce résidu d'étoiles offre une myriade de détails en vérité ! Sublime de beauté à l'oculaire. En revanche, filtre indispensable ! Voici pour clore ce nouveau post deux clichés de Jupiter et Saturne, là encore avec la FC100. Certes, la résolution n'est pas la même qu'au C11, mais les détails sont là ! Bonnes observations à tous ! gildas
  13. très très beau dessin ! traits tout en finesse, pâleur fidèle à ce que l'on observe...Bravo !
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.