Jump to content

Newton

Membre
  • Content Count

    21,214
  • Joined

  • Last visited

About Newton

  • Rank
    ENArque du forum
  • Birthday 10/03/1972

A propos

  • Résidence
    Français exilé à Leuze (Belgique)
  • Intérêts
    Tennis, Karaté, Informatique, Guitare
  • Occupation
    Manager en Télécom
  • Matériel
    Monture orion svp, tube 200/900 Orion optics L/8 et, Dobson 300/1500, lunette achro 80/400 sur EQ1 de table et ETX70 pour le fun, oculaires Antares W70 19mm, Plössl GSO 4mm, Plössl Orion 12.5
  • Site Web

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour à toutes et à tous Le choix du premier instrument d’astronomie est souvent une étape difficile : quel type d’instrument, quelle formule optique, photo ou visuel, quel budget, etc… A cette étape vient ensuite s’ajouter une question récurrente : quels accessoires prendre en plus pour observer ? Cet article apporte des éléments de réponses à cette question. https://1drv.ms/u/s!AqwChwwyH2y1nxJYvgmKsfe-nFOh Il part de l'hypothèse ": la taille et qualité de l’instrument ne peuvent pas changer (ou à prix fort en ce qui concerne la qualité...), autant mettre le maximum tout de suite." Commentaires bienvenus pour l'amélioration du document
  2. Bonjour à toutes et à tous La magnitude, la magnitude surfacique, les formules de grossissement, de champ, de pouvoir séparateur, la résolution... combien de termes utilisés par nous, les astrams, qui déboussolent le débutant. Afin de les aider dans leur quête du savoir, voici un article intitulé: Les formules importantes pour l'observation avec un instrument d'astronomie On y trouve les formules, bien sur, mais surtout des explications permettant de les comprendre et de bien les utiliser. Dans le fichier fourni sur le lien ci dessous se trouve aussi un outil excel permettant d'utiliser les formules de l'article à son propre instrument. Bonne lecture et bon amusement Tout commentaire pour améliorer l'article est le bienvenu. Le lien: <<<<< cliquez ici: https://1drv.ms/u/s!AqwChwwyH2y1nxBcaDKTGZrOIMAV >>>>> Pour info, le sommaire: 1 Notions de dimensions angulaires en observation 1.1 La théorie 1.2 La pratique 1.3 Une planète, c’est grand comment dans un télescope ? 2 Caractéristiques des instruments astronomiques 2.1 Le "tube" 2.1.1 Le diamètre de l’instrument 2.1.2 La focale de l’instrument 2.1.3 Le rapport Focale/Diamètre : F/D 2.1.4 Le diamètre du porte oculaire 2.1.5 L’obstruction 2.2 L’oculaire 2.2.1 Qu’est-ce qu’un oculaire 2.2.2 N’oubliez pas la mise au point ! 2.2.3 La focale de l’oculaire et le grossissement obtenu 2.2.4 Le champ apparent de l’oculaire et le champ réel 2.2.5 La pupille de sortie 2.2.6 La lentille de sortie d’un oculaire 2.2.7 Le tirage d’anneau ou eye relief d’un oculaire 2.3 La lentille de barlow 3 Les magnitudes 3.1 Magnitude apparente (ou magnitude) 3.2 Magnitude absolue 3.3 Magnitude surfacique 4 Les limites d’un instrument 4.1 Grossissement maximal 4.2 Grossissement résolvant 4.3 Grossissement équipupillaire 4.4 Les limites en magnitude 4.5 Clarté de l’instrument 4.6 Le pouvoir séparateur 4.7 Résolution de l’instrument 4.8 Résumé sur les limites 5 Résumé des formules utilisées
  3. Bonjour à tous Ca y est, il sont là. Les tags, ou plutôt préfixes, sont disponibles dans la section photo. Ils sont obligatoires car ils faciliteront la recherche de photos. Ces préfixes ne sont à utiliser pour tous vos discussions (photo et technique) ! Par exemple, si vous postez un sujet sur le traitement d'image, sur un conseil sur un logiciel, etc..., utilisez le préfixe [Tech]. Sinon, utilisez le préfixe correspondant à votre objet. Liste des préfixes [Tech]: Pour tous les sujets techniques autre que les photos en elle-même [Amas glo]: Les amas globulaires [Amas ouv]: Les amas ouverts [Gal]: Les galaxies [Néb diff]: Les nébuleuses diffuses ou sombres (et les dentelles aussi...) [Néb plan]: Les nébuleuses planétaires [Lune]: La lune [Planète]: Les planètes [Comète-Astéroïde]: Les comètes et les astéroïdes [soleil]: Le soleil (lui, ça fait longtemps qu'on là ce préfixe) [Divers]: Ah... Plus compliqué... Et bien tout ce qui ne rentre pas dans les autres. Par exemple: objets multiples, constellations, étoiles doubles, etc... Le préfixe se sélectionne à la création du sujet juste à gauche du titre Cas particuliers: Bah oui mais vous allez me dire "et si j'ai une photo avec un amas globulaire et une galaxie, je mets quoi ?" Et bien soit [Amas Glo], soit [Gal]... Ou alors [Divers] si vous considérez que c'est un ensemble. Pour faire une recherche sur un préfixe, deux possibilités: - Une fonctionnalité très intéressante de ce préfixe, c'est que si vous cliquez dessus, vous avez automatiquement tous les tags de la rubrique correspondante ! Facile et rapide... - Pour allez plus loin vous pouvez aller dans la "recherche avancée" et il y a un critères pour faire la recherche sur un préfixe spécifique. Quelques sujets ont déjà été modifiés pour montrer à quoi ça ressemble.
  4. Attention ! L'observation du soleil est TRES DANGEUREUSE et ne peut se faire qu'avec un équipement spécialisé et suivant une méthode bien définie. N'utilisez surtout pas les soit disant filtres solaires fournis avec les télescopes, vous courriez un très gros risque. Ne faites ce genre d'observation qu'en présence de personnes expérimentées dans l'observation solaire et connaissant ce matériel et ces méthodes. Le site "Soho" permet de voir à quoi ressemble le soleil en ce moment. Vous pouvez le consultez là, l'heure affichée étant en TU: http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/realtime/realtime-update.html Pour connaître l'heure sur votre montre, si vous êtes en France, ajoutez 1 heure en hiver et 2 heures en été à la valeur TU. Les mises à jour sont régulières mais pas en temps réel. Les phénomènes visibles sont dépendants de l'activité du soleil et suivent des cycles de 11 ans. 2008 fut une année très pauvre ! En lumière blanche, ça donne A 304 Angstrom
  5. Hello ! En voyant le prix d'un filtre H-alpha pleine ouverture pour l'observation du soleil, je me posais une question. Afin d'éviter d'avoir un filtre pleine ouverture, ne peut on pas: - Mettre un 'atténuateur' pleine ouverture (ex: feuille astrosolar laissant passer 1/100000 en visuel) - Un autre filtre à l'oculaire Je me doute que ça pose un problème... Je suppose que la feuille astrosolar va bouffer trop de h-alpha. Est ce correct ? Et si oui, à part bien sur un h-alpha pleine ouverture, n'y aurait pas un autre moyen ?
  6. Bonjour à tous. Sur ce forum (et sur d'autres), on est tous là à parler de notre matos, de nos nouveaux oculaires, de nos futurs tubes ou montures... Et tout ça, ça coûte cher. J'avoue, je fais pareil. Et bien, par moment, malgré tout ces bazars, il me prend des envies soudaines: jouer au gars fauché. Pas un rond ! Rien ! Tiens, si: 26.50€ en poche maximum. Et bien, vous savez quoi ? C'est souvent sans matos ou presque que j'ai éprouvé le plus de plaisir à faire de l'astro. Et je parie que vous vous êtes déjà retrouvé dans ce cas là. Par défaut, je considère qu'on a quand même un PC. Je sais... c'est pas bien... Mais si vous lisez ce post c'est que vous pouvez en utiliser un, non ? Soit. Même sans PC c'est possible Pour ZERO €. Des logiciels gratuits - Cartes du ciel: http://astrosurf.com/astropc/cartes/ - Winstar: http://www.winstars.net/telecharger.html - Atlas virtuel de la lune http://astrosurf.com/avl/FR_index.html - Il y en a d'autres que vous trouverez sur: http://www.interstars.net/index.php?logiciels=accueil Avec ces logiciels, on peut imprimier des cartes Des Atlas du ciel gratuits http://www.asahi-net.or.jp/~zs3t-tk/atlas/atlas.htm http://www.asahi-net.or.jp/~zs3t-tk/atlas_85/atlas_85.htm Des éphémérides http://astrosurf.com/ephemerides/ Grace tout à ça, on trouve la position des planètes, de la lune... Des yeux ! Bah oui... Rien qu'avec ça, on peut facilement repérer (quand ils sont visibles, voir les éphémérides) - La lune: rien qu'à l'oeil nu, ont peut voir les grandes zones - Les planètes: sans problème pour Jupiter, Saturne, Mars. Un peu plus difficile pour Vénus et Mercure car elles sont proches du soleil donc uniquement juste après le lever ou juste avant le coucher. - Les étoiles: les principales ou remarquables (étoile polaire, véga, Sirius...) - Les constellations: savoir les reconnaître (grande ourse, Orion, Cassiopée...) - La voie lactée - Les grands amas: les pleïades (M45), Mel 111 près de la chevelure de Bérénice, l'amas du cancer (M44)... - Une ou deux galaxies: M31 sous un bon ciel. M33 plus difficilement - les étoiles filantes. En moyenne, j'en vos 2-3 par nuit. Jusqu'à 50 lors des pics. Pour 10€ Allez, on rajoute une carte tournante avec les étoiles et constellations. Et certaines ont aussi les objets les plus brillants ! Allez, des exemples: http://www.astronome.fr/cartescelestes.htm Et bien gràce à cela, ça devient beaucoup plus simple de se repérer ! Et en 1 ou 2 mois, vous connaîtrez toutes les constellations ! Et en 3-4 mois, vous saurez situer les principaux objets de Messier. Pour 25€ Bon... Aux 10€, je rajoute la somme colossale de 15€ pour acheter une paire de jumelles 10x50 Bresser ou Meade chez Lidl. Ce ne sont pas des foudres de guerre, mais pour 15€, on accède à un grand nombre d'objets supplémentaires - La lune: Aaaaaah, oui ! Tout de suite c'est mieux ! - Quelques étoiles doubles (ex: Mizar dans la grande ourse) - les planètes avec leurs satellites (Jupiter et Saturne plus difficilement) - Des beaux amas tels que M45, M44, le double amas de persée, M7. Une bonne vingtaine très faciles et très beaux! - De belles galaxies (M31, M33, M81, M82...) - Quelques amas globulaires (M13, M15, M5...) Tous ces objets sont décrits dans le forum débutant http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=4651 Et puis il y a aussi le fameux "Binocular certifacte handbook". http://www.minds.may.ie/%7Eastro2/IFASData/IFASBinocularHandbook.pdf Et puis tant que j'y suis, voici un post à lire quand on débute... http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=4387 Pour 26.50€ Je rajoute une lampe de poche à 1€50. J'ai mis du vernis à ongle rouge sur le verre pour ne pas être ébloui. Grace à cette lampe, je peux lire mes cartes... Un de mes meilleurs souvenirs d'astro c'était en été, allongé dans l'herbe sur une paillasse en montagne. J'avais une carte tournante, une paire de jumelles et ma lampe. Je suis resté 4 heures comme ça à voir le ciel tourner et à me repérer dans le ciel. C'était génial. Bon, c'est pas tout ça... J'attends mon tube à 800€ d'ici quelques jours.
  7. ETX-70 de chez Lidl : Le test de Newton Bon… Pour ne pas faillir à la tradition, comme je viens d’acheter un nouveau matos, je viens poster un petit test à chaud après des essais en intérieur (et oui…), en observation terrestre et en astro. Les essais à l’intérieur ont eu pour but de tester les différentes fonctions de l’autostar (paramètres, types d’objets…). En observation terrestre, j’ai regardé des oiseaux dans des conditions moyennes (brumeux) et pour l’astro, c’était dans un endroit éloigné des grandes villes (la plus grande : Tournai à 15 km) mais pas dans un noir absolu (vert sur une carte de pollution). De plus, il y avait un croissant de lune qui venait ennuyer le monde et comme il n’était pas tard (20H), les voisins avaient leurs lumières allumées. Donc pas terrible… Matériel fourni : 8/10 - La lunette. 70mm de diamètre, 350mm de focale - La monture GOTO - Un trépied avec niveau à bulle - 3 oculaires super MA (des kellner ?) de 25, 12.5 et 4mm - une Barlow x3 - un redresseur terrestre (qui multiplie la focale comme une Barlow. Au moins x2) - un sac à dos qui peut contenir tout ce matos - Un mode d’emploi Alors là, franchement chapeau ! Pour 199€ et même 169€ en Belgique, il y a vraiment tout ce qu’il faut. Sans être des foudres de guerre, les oculaires sont honnêtes et couvrent bien les grossissements nécessaires. On peut quand même se demander pourquoi une Barlow x3 est fournie… Inutilisable avec le 4mm, redondante avec le 12.5 mm (équivaut à 4mm). Elle ne sert qu’avec le 25mm afin d’obtenir l’équivalent d’un 8.3mm. Une x2 n’aurait pas non plus apporté grand-chose car elle n’aurait servie qu’avec le 12.5mm. Et comme en plus il y a déjà un redresseur terrestre qui double (au moins) la focale… Bref, ne pas la mettre aurait pu faire baisser encore le prix de l’ensemble. Remarquez, je ne m’en plains pas car apparemment, elle semble de bonne qualité et je vais peut être l’utiliser sur mon 130/900 et/ou pour la photo. Le mode d’emploi est traduit en un Français correct, parfois imparfait mais il permet de faire fonctionner l’ensemble sans problème. Le trépied est un peu léger. Il y a d’ailleurs un crochet pour y attacher un poids. La stabilité est moyenne mais suffisante. Avec du vent en position haute, ça doit quand même bouger. Avantage : il est très transportable et se plie/déplie très rapidement. Le niveau à bulle est bizarre… Tout petit, on a du mal à le voir dans le noir avec une lampe rouge. Et puis il n’est pas sensible donc niveau précision ce n’est pas terrible. Mais les tests que j’ai faits avec le goto ont montrés que ça semblait suffire comme précision. Bref, un matériel très complet, certainement perfectible mais largement suffisant pour l’observation. Rien besoin d’acheter en plus pour commencer et même approfondir. Le tube : 6.5/10 C’est un 70/350. La robustesse donne confiance… Il est fourni avec un cache vissable mais aussi un pare buée qui se visse lui aussi. Pas de risque de le faire tomber donc. Un système de miroir permet de choisir quelle sortie utiliser pour observer : - au dessus pour l’astro. Un porte oculaire vient accueillir les oculaires qui se fixent avec une petite vis. Pas très robuste mais suffisant - à l’arrière pour l’observation terrestre avec un prisme redresseur. Celui-ci vient se visser dessus. Le système de mise au point est à la fois excellent et mauvais… Excellent parce que ce n’est pas un porte oculaire en plastique qui bouge mais le tube lui-même. Ca semble beaucoup plus stable et ça reste bien aligné. Par contre, la vis pour faire la mise au point devient inaccessible quand on se rapproche du zénith et il faut soit acheter un truc à 30€, soit en fabriquer soi même (pas un centime). La précision de la mise au point est perfectible : si on tourne dans un sens, tout va bien. Mais si on veut revenir en arrière, il faut un petit temps avant que le tube ne bouge à cause du jeu. C’est gênant mais pas insurmontable. Une des raisons pour laquelle j’ai acheté l’ETX70 est la courte focale du tube et le rapport F/D de 5 : il permet d’obtenir de grands champs. C’est quand même dommage que le diamètre soit si petit. Avec 70mm, ce n’est pas très lumineux et j’ai été un peu déçu en voyant le double amas de Persée. J’ai même cru que je n’étais pas au bon endroit. Ils flashent dans mon 130/900 comme 2 phares alors qu’ils sont juste présents dans l’ETX. C’est donc un tube qui inspire la confiance, robuste et précis mais qui aurait aimé grandir un peu en diamètre. La monture : 9/10 Je suis bluffé ! J’aurais pu me contenter de ce commentaire mais je vais essayer d’expliquer un peu. On peut l’utiliser de 3 manières différentes : - entièrement manuelle - guidée en utilisant les touches de déplacement - automatique avec le goto En manuel, il suffit de débloquer les deux freins et on peut se balader dans le ciel. Ca marche mais ça n’est pas très précis. Si on veut serrer la monture pour garder l’instrument dans une direction, il faut pointer 1° au dessus afin de prendre en compte le poids du tube. Et puis quand on s’approche du zénith, c’est vraiment très difficile de repérer un objet… Donc pas terrible. Mais ce n’est pas son domaine d’utilisation. Ca devient plus intéressant si on ‘allume’ la monture. Il devient alors possible de la déplacer avec les flèches de direction de l’autostar. En changeant la vitesse de déplacement, on peut avoir un positionnement très précis. Mais alors quel boucan !!!! Raaaaaaahhh ! Bon, j’exagère mais c’est quand même bruyant. Et puis vient le goto. Aie… J’en vois déjà qui me disent que je suis passé du côté obscur ! Non, rassurez vous, je reste fidèle à ma sky view pro et aux cercles de coordonnées. Mais pour celui qui aime ça, le système est vraiment efficace. Tous les objets que j’ai demandés se sont trouvés dans l’oculaire de 25mm. Ca me paraît correct vu le peu de temps que j’ai passé au réglage (au moins 2 minute !) : Mise à niveau approximative, pointage vers le nord et l’autostar fait le reste ! Il pointe 2 étoiles, on ajuste un peu et c’est tout. Avec un peu plus de soin, je suis persuadé de pouvoir l’avoir au centre à chaque fois, y compris dans l’oculaire de 12.5mm. Et s’il semble dérailler un peu, il y a un mode d’entraînement qui permet de résoudre les problèmes. Il semble qu’il y ait aussi un mode ‘synch’ pour plus de précision mais je n’ai pas encore étudié la question. Une fois l’objet trouvé, le suivi est plus que correct. Ca couine un petit peu en raison des moteurs mais on garde l’objet bien au centre même à fort grossissement. L’autostar comporte aussi des outils vraiment intéressants : visite guidée, choix d’un objet, heure de lever/coucher et même les descriptions ! Je me suis fait lors de mon premier test un petit tour des objets de mon choix : M36-37-38 (amas dans le cocher), M31 (Andromède), M15 (amas de pégase), M81-82 (galaxies dans la grande ourse), M45 (pléiades) tout ça sans aucun problème. Une des prochaines étapes sera la pose de ma webcam. Niveau stabilité, pas de problème ça tiendra. Reste à voir si le suivi sera bon. Au vu de certaines images, je pense que c’est possible de tenir quelques secondes. Pour le prix, c’est vraiment du bon matos. On est loin du jouet qui pointe approximativement. Observation terrestre : 7/10 On peut utiliser le porte oculaire du dessus mais les images seront alors inversées. Le grossissement est alors de x14 avec le 25mm. Pour y remédier, il faut installer le redresseur à l’arrière du tube. L’inconvénient c’est qu’on y rajoute un grossissement d’au moins 2x. Ce qui donne un grossissement minimum de 30x. On perd donc en luminosité et en champ mais ça reste exploitable. L’ETX70 est finalement bien adapté à l’observation terrestre. Il est très transportable : un sac à dos qu’on peut emporter partout (5kg max au total). Il se déploie rapidement. On peut utilise la raquette de commande. Ca fait un peu de bruit mais c’est beaucoup plus précis. On peut même mémoriser un objet. Niveau chromatisme, ça devient visible à partir du 12.5mm avec le redresseur terrestre. On est alors à grossissement X60. Ca reste toutefois raisonnable. Avec le 4mm + redresseur, l’image n’est plus nette en raison du petit diamètre. Comme le ciel était nuageux, j’ai plus utilisé l’ETX de jour que de nuit. Je me suis amusé, non pas à zieuter la voisine, mais à regarder les oiseaux du coin. C’était plaisant et mon prochain but sera la buse que j’ai vu passé avant-hier ! Observation astro : 6/10 C’est un bon instrument. Qualité honnête du tube, bonne monture bien adaptée. Ca semble donc être un excellent instrument. En fait, c’est un instrument correct, sans plus. Et c’est ce fameux diamètre qui fait baisser la note. 70mm, c’est peu et des objets lumineux dans un 130/900 sont juste visibles dans l’ETX. Je n’ai pas encore testé à fond d’autres objets mais j’imagine la difficulté pour voir M33 ou M1 par exemple. Ca doit être possible mais un débutant regardant dans l’oculaire sera certainement déçu. Etant donné que j’ai observé dans des conditions moyennes de pollution lumineuse, l’instrument doit être meilleur dans un ciel bien noir. En raison de la transportabilité de l’ETX, je crois que c’est vraiment là qu’il devient intéressant : dans le coffre ou sur le dos, on fait quelques bornes pour trouver un endroit bien sombre et là, les objets doivent devenir bien visibles. Quand on augmente le grossissement (4mm -> X87), on voit nettement le chromatisme. Sur la lune, il est important. Il ne gène pas vraiment l'observation de la lune mais c'est quand même bizare de voire des couleures bleuâtres autour... Donc, si c’est pour observer du balcon en plein Paris, on oublie malgré l’autostar qui est vraiment bien foutu. Avis général : de 1/10 à 8/10 Vous allez me dire, ‘le gars il ne veut pas se mouiller !’. Et bien si. Je dirais même que je vais trancher sec. Pour moi, l’ETX-70 est un piège à con qui devient un excellent instrument si on sait l’exploiter. Voici donc quelques exemples d’utilisation permettant de justifier les 2 notes Le débutant en ville/banlieue qui ne veut pas bouger : 1/10 Il achète l’ETX. Il va sur son balcon. Il essaie de mettre l’instrument en station. Il n’y arrive pas et ça l’énerve car il ne reconnaît pas les étoiles. L’instrument pointe n’importe où… Il l’utilise alors en manuel pour zieuter la lune et c’est tout. L’instrument va finir au grenier. Le débutant en ville/banlieue qui s’y connaît un peu mais qui ne veut pas bouger : 4/10 Il arrive à mettre l’instrument en station et le goto marche bien. Il indique bien la lune. Et puis saturne aussi et c’est sympa. Il veut essayer mars mais avec un 350 mm de focale, c’est tout petit donc ça l’énerve. Et puis il essaie des objets peu lumineux avec le goto. Mais comme le ciel est trop clair, il ne les voit pas dans l’oculaire. Alors ça l’énerve encore plus et il poste sur webastro pour dire que son télescope ne marche pas bien. Le débutant qui habite dans un endroit sombre ou qui veut bien se déplacer : 6/10 Là, ça commence à devenir intéressant. L’instrument devient utilisable et permet de voir beaucoup de choses. Ca permet de découvrir rapidement de nombreux objets. Mais attention au piège ! Le goto est vicieux, perfide. Il montre ce qu’il veut bien vous montrer. Vous restez dépendant de lui. Et vous risquez d’une part de vous lasser de cette simplicité, d’autre part même si ça vous plait, vous ne ferez certainement pas l’effort d’apprendre le ciel. Et ça c’est 80% de l’intérêt de l’astro ! Donc méfiance. Et dans ce cas, on peut se demander s’il n’est pas plus intéressant de prendre un instrument qui n’a pas de goto mais avec un diamètre un peu plus grand (style 114/900). Pour le même prix, on verra plus et mieux ! Bon, l’ETX garde quand même l’immense avantage d’être très transportable. Le webastrien qui a déjà roulé sa bosse mais qui ne veut pas bouger : 7/10 Raaah, le fainéant ! Bon… C’est quand même un instrument sympa. Mise en température rapide, on le sort en 5 minutes. C’est parfait pour les petites observations rapides. Et puis c’est aussi intéressant pour ‘dégrossir’ le ciel avant de tuyauter avec le gros. Ca remplace aussi les jumelles 10x50. Certes, c’est moins facile à utiliser mais c’est beaucoup plus stable. Et puis ça peu servir à webastrien-junior qui veut regarder la lune comme papa ou maman. Le weabstrien itinérant : 8/10 Voila. Il est fait pour ça. On l’emporte où l’on veut. Il sert à la maison (comme le webastrien qui ne veut pas bouger), en vacances, etc... J’imagine de belles nuits en montagne à 2-3000m en été près du refuge. Ca doit être le pied. Et puis il sert la journée aussi. La chasse aux marmottes, aux chamois. Ou alors un week-end chez mamie parce qu’il faut bien aller la voir de temps en temps ? En plus mamie habite à la campagne ? Super ! Mamie va vous voir plus souvent. Et elle vous donnera 2-3 pièces pour vous acheter des oculaires Voila… J’espère que vous allez vous reconnaître dans cette liste. Comme vous pouvez le voir, je ne conseille cet instrument qu’à ceux qui savent exactement ce qu’ils vont en faire ou comme deuxième instrument. Aux autres, je conseille plutôt un diamètre plus grand. En tout cas, moi j’en suis très content ! A vous maintenant !
  8. Bonjour à tou(te)s En général, on définit la luminosité d'un objet par sa magnitude et sa magnitude surfacique. J'ai remarqué les choses suivantes: - un objet avec une magnitude importante (petite valeur de mag ex:M31) de grande taille avait une faible magnitude surfacique (grande valeur) car il est très étendu. - des nébuleuses planétaires très petites (ex NGC6210 mag=9.7) ont une magnitude faible (grande valeur de mag) mais leur magnitude surfacique est plus importante (mag surf=5.9) J'en déduis donc qu'il y a une relation entre mag, mag surf et taille. Mais quelle est cette relation ? Et comment la mag surf est elle mesurée ?
  9. Saluto ! J'ai remarqué que les NEwton de skywalker avaient des types de miroir différents: - 114/900 sphérique F/D: 7.9 - 130/900 sphérique F/D: 6.9 - 130/650 parabolique F/D: 5 - 150/1200 parabolique F/D: 8 J'ai aussi vu que plus le F/D était petit, plus le miroir parabolique était nécessaire. Mais pourquoi ? Quelqu'un a un site sur ça ? (J'ai vaguement entendu parler de landa/4, et que le but était de ramener tous les rayons vers un point unique, mais justement, je comprends pas pourquoi c'est pas une sphère qui fait ça...) En fait, je me pose la question parce que j'hésite entre un skywatcher 130/900 et un 150/1200. Il y a quand même une différence de prix peu négligeable (même en allemagne...) entre le 130 et le 150 et je me demande si les 100€ vont vraiment m'apporter une réelle qualité en plus. Donc, voici mes 3 questions: 1) Voir plus haut (à propos de l'explication mathématique sphérique/parabolique 2) Le 130/900 n'est il pas à la limite ? Ne devrait il pas avoir un parabolique ? 3) passer en 150/1200 parabolique, quels réels avantages y a t il ? (luminosité, détails, influence du parabolique...). parce que sur papier, le pouvoir séparateur du 130 et du 150 sont très proches (0.9'' et 0.8''). Et puis à la limite, si quelqu'un à 100€ à me filer... il n'a même pas besoin de répondre à mon post Bonne nuit
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.