Jump to content

About This Club

Un appareil photo, un objectif grand angle et un trépied, c'est tout ce qu'il faut pour entrer dans le monde merveilleux des paysages de nuit (nightscapes chez les gibies). Quand vous postez, n'oubliez pas de préciser le tag [Paysage] dans la case "Étiquettes"...

  1. What's new in this club
  2. Alerte ! L'essaim des alpha-monocérotides semble prometteur avec un ratio ZHR grimpant à près de 240 met/h à 06h14 (heure française) ce vendredi 22 novembre 2019, d'après Peter Jenniskens, expert de la NASA pour ce genre de phénomènes. Attention ce pic ne durera qu'une demi heure centré sur 6h14, donc débt vers 6h fin vers 6h30. Peter Jenniskens n'est pas infaillible, on peut ne rien voir, ou voir plus ! Le radian sera au Sud - Sud Ouest, à environ 40° au dessus de l'horizon. La Lune sera à l'Est - Sud Est, à 30° au dessus de l'horizon et au 1/4 pleine (dernier croissant). Ce seront donc de bonnes conditions pour observer l'évènement, à condition que la météo soit propice. A+ Fred
  3. La version 2.11β est actuellement en cours de test. L'équipe a beaucoup travaillé sur l'intégration d'un nouvel outil (ou pilule) pour préparer une sortie photo pendant une pluie d'astéroïdes. Je n'en dirai pas plus, mais cette nouveauté semble très prometteuse. Ne ratez pas la prochaine pluie qui aura lieu ce vendredi matin 22/11/2019 entre 5h30 et 7h00 du matin, avec un pic estimé à près de 235 met/heure vers 06h15. Il s'agit de la pluie des alpha-Monocérotides. D'autres modifications (mineures) : l'onglet "Outils" s'appelle désormais "Pilules" (Pills en anglais). les Pilules ont été réorganisées
  4. Je ne sais si je déterre le sujet ? Créé par fred_76 le 25 juillet 2018, le dernier message date de 16 octobre, mais de quelle année ! ? Ceci dit, je viens de faire l'acquisition, pour l'ASTROPHOTOGRAPHIE PAYSAGE DE NUIT, d'un objectif 50mm f1,8 du fabricant chinois YONGNUO. Au déballage du colis, la première impression est très positive. Belle boîte carton, l'objectif est enveloppé dans un sac plastique avec sachet anti- humidité, et surprise la lentille externe, comme celle côté boitier sont protégées par un film plastique. La construction,semble solide , et ne fait pas du tout pacotille ! Possédant un NIKON D5100, je retrouve les huit plots de commande côté baïonnette; sur le dessus le bouton MF/AF. Ce petit objectif d'allure sérieuse est vendu moins de 80€ ! Dés une météo favorable, je ne manquerai pas de revenir avec quelques essais.
  5. Merci pour ta remarque judicieuse, c'est corrigé !
  6. Bonjour Juste une petite remarque.... Ce n'est pas la Star Adventurer Mini qui se connecte au wifi du téléphone ou de la tablette, mais bien la tablette ou le téléphone qui se connectent au wifi se la SAM ! ;)
  7. Prendre une photo de la Tour Eiffel contenue dans la Lune, possible ou non ? L'idée de cet article n'est pas de faire cette photo, qui n'est qu'un photomontage à la va-vite, mais de cadrer quand la Lune à la même taille que la Tour Eiffel. Où se placer, quelle focale utiliser, quand prendre la photo ? À quelle distance se placer ? La Tour Eiffel mesure 324 m à la pointe de son antenne. La Lune mesure entre 29.4 et 33.5 minutes d’arc (angle apparent). Il faut se placer à une distance telle que : Où : · H est la hauteur de l’objet qui doit faire la même taille apparente que la Lune · α est l’angle apparent de la Lune · D est la distance à laquelle il faut se placer Avec les données indiquées on a : La Lune se couchant vers l’Ouest, l’un des meilleurs endroits où se placer serait en haut d’une des attractions de Disneyland Paris à 35 km de la Tour Eiffel, idéalement depuis la Tour de la Terreur qui culmine à 66 m, ou d'une autre attraction plus basse mais à la vue dégagée vers Paris. Malheureusement, le relief sur le chemin remonte trop pour voir le bas de la Tour Eiffel, on ne la verra au mieux qu’à partir du 1er étage. Ci-dessous le relief simulé par le site Geoportail.gouv.fr. Mais cette simulation ne tient pas compte de la rotondité de la Terre. Plus on est éloigné, plus l’objet observé disparaît sous l’horizon. La hauteur masquée se calcule assez facilement avec la relation : Où : · D est la distance à l’objet, en m · R⊕ est le rayon de la Terre = 6 371 000 m · L est la hauteur masquée sous l’horizon, en m À 35 km de distance, les objets « s’enfoncent » donc en apparence de 94 m. À l’exception des platistes, on ne verra la Tour Eiffel qu’au-dessus de son 1er étage. La réalité est légèrement différente à cause de la réfraction atmosphérique qui peut faire « remonter » les objets lointains au-dessus de l’horizon. Il peut aussi y avoir des immeubles et arbres entre les deux points qui masquent la vue, Geoportail ne donne que le relief naturel. Bref, il est important de faire des repérages sur place pour vérifier que le point de vue est correct. Par exemple depuis la Cabane des Robinson, on voit bien la Tour Eiffel, mais comme la cabane n'est qu'à 25 m de haut, on voit moins bien la tour que depuis un endroit plus élevé : (extrait d’une photo de Maxfan, 2012) Malheureusement, une antenne téléphonique a été construite dans l’axe, comme le montre cette photo plus récente prise à peu près du même endroit : (extrait d’une photo de Jeff Lang, 2016) Le Panoramagique offre lui aussi une vue sur la Tour Eiffel. Il existe des bâtiments des les villes voisines capables d'avoir un point de vue plus dégagé. À vous de les chercher ! Quelle focale utiliser ? Prenons par exemple le boitier Nikon D850 avec ses 45 megapixels (capteur plein format de 8256x5504 pixels). Pour que la Tour Eiffel (ou la Lune) occupe le tiers de l’image en orientation paysage, soit 8 mm sur le capteur, ou 1835 pixels, il faut une focale telle que : Où : · h est la taille de l’objet sur le capteur · α est l’angle apparent de l’objet vu depuis l’endroit où la photo est prise · f est la focale à utiliser C’est beaucoup mais pas impossible. Cela impose d’utiliser un téléobjectif allant jusqu’au moins 500 mm de focale auquel on ajoute un doubleur. Le Canon 7D mk II a un capteur APS-C de 15x22.4 mm pour 5472x3648 pixels. La focale requise pour que la Lune occupe le tiers de l’image, ou 1216 pixels (donc 15/3=5 mm sur le capteur) est donc : Un téléobjectif allant jusqu’à 600 mm de focale suffirait, mais l’image serait moins résolue (1216 px contre 1835 avec le D850). Quand prendre cette photo ? PhotoPills calcule les créneaux suivants, et voici quelques simulations : 3 janvier 2020 à 0h35, le quartier de Lune sera à moitié derrière la Tour Eiffel 5 mai 2020 à 5h38, presque pleine au-dessus de la Tour Eiffel 11 mars 2020 à 8h19, presque pleine Lune en haut de la Tour Eiffel 8 août 2020 à 11h14, 3 quart au-dessus de la Tour Eiffel 29 octobre 2020 à 4h49, presque pleine Lune au-dessus de la Tour Eiffel 12 novembre 2020 à 16h11, ce sera un fin croissant juste derrière la Tour Eiffel 2 février 2021 à 10h44, lune au ¾ centrée en haut de la Tour Eiffel 25 août 2021 à 09h57, la Lune sera presque pleine et derrière la Tour Eiffel 19 mars 2022 à 07h38, la Lune sera presque pleine et derrière la Tour Eiffel 17 décembre 2022 à 13h31, quart de Lune au-dessus de la Tour Eiffel 9 mars 2023 à 8h08, la Lune sera presque pleine et derrière la Tour Eiffel 15 mai 2023 à 16h25, croissant en haut de la Tour Eiffel 5 août 2023 à 10h59, donc dans la journée, et la Lune sera aux ¾ et au-dessus de la Tour Eiffel Malheureusement aucune de ces dates ne se passe de nuit dans les 5 minutes qui suivent chaque heure du coucher du Soleil jusqu'à 1h05 du matin, on ne pourra donc pas cadrer la Lune avec la Tour Eiffel scintillante. Il reste à : avoir une bonne météo éventuellement avoir l'autorisation du parc pour photographier pendant les heures de fermeture... Et depuis l'Ouest parisien ? En se plaçant à l’Ouest de la Tour Eiffel, on obtient un beau panorama depuis les coteaux de Chènevière / Mézy-sur-Seine. La route d’Apremont semble un bon spot d'après Google Street View. De là, on peut voir la tour Montparnasse, la Tour Eiffel et l’ensemble des gratte-ciel de la Défense. (Photo 2014 Agence B. Folléa - C. Gautier paysagistes urbanistes / DRIEE-IF / Conseil Général des Yvelines) La Tour Eiffel se trouve à 35 km. Les dates où la Lune se lèvera sur la Tour Eiffel sont : 5 novembre 2019 à 15h14 30 décembre 2019 à 11h47 21 mars 2020 à 6h19 19 décembre 2020 à 12h35 5 mai 2021 à 4h40 5 novembre 2021 à 8h24 30 décembre 2021 à 4h45 29 mars 2022 à 7h07 19 juin 2022 à 1h45 26 octobre 2022 à 9h44 20 décembre 2022 à 5h07 11 mars 2023 à 23h37
  8. Petit retour d'un sondage effectué sur un groupe Facebook (Nightscaper) et sur le forum Chassimages, fréquentés par des photographes du monde entier, généralement passionnés de paysages de nuit. La question était : "Quelle est votre méthode pour faire la mise au point pour les paysages de nuit". 41 ont répondu (36 sur Nightscaper, 5 sur Chassimages) dont : 35 font la mise au point manuellement sur une étoile, au LiveView, parmi lesquels 6 s'aident d'un masque de Bahtinov 3 font la mise au point en AF de jour sur un élément lointain et scotchent l'objectif 2 utilisent une lampe torche puissante ou un laser très puissant (interdit en France) pour éclairer un élément lointain du paysage et faire la mise au point en AF 1 fait la mise au point à l'hyperfocale en s'aidant de l'échelle gravée sur son objectif
  9. Putain! Ça c'est de l'enquête poussée ! Ce qui légitime toute cette recherche (étonnante à priori...) c'est que le montage fasse l'objet d'un commerce. Les propriétaires des images ont ils une chance de récupérer des droits ou simplement de faire interdire la diffusion du bidule?
  10. L’arche de la Voie Lactée au dessus d’une cascade – Mal truquée On trouve sur divers sites, comme FineArtAmerica des objets imprimés vendus avec cette photo, par exemple des serviettes de bain, mugs, sacs, posters, sous le titre « Milkyway Arch Over Raging Waterfall ». Ce qui surprend au premier coup d’œil, c’est bien sur l’arche de la Voie Lactée qui, normalement, doit couvrir 180° et qui visiblement sur cette photo, n’en couvre même pas la moitié. On voit aussi que la délimitation entre l’image de la cascade et le ciel est très médiocre : Ces seuls deux éléments permettent de conclure que cette image est un (mauvais) photomontage. Mais on peut retrouver les deux photos qui ont servi à faire ce montage. Pour cela, il suffit d’aller sur le site Tineye.com qui retourne l’image d’origine de la Voie Lactée. Il s’agit d’une photo de Michael Goh, prise à Nambung en Australie : La lumière derrière la pointe rocheuse est la Lune. Pour retrouver l’autre photo dont est tirée la cascade, j’ai remplacé le ciel par un fond bleu ciel. Pour le coup, Tineye.com n’a rien trouvé de convaincant, par contre Google a trouvé cette photo de Marc Beuret, de la cascade de Skógafoss en Islande, prise le 15 octobre 2017. Depuis cet endroit, il est absolument impossible de voir la zone centrale de la Voie Lactée quelle que soit la période de l'année car elle est toujours sous l'horizon (merci à Imma Barrera de me l'avoir indiqué 😉 ). Celui qui a fait le photomontage s'est contenté de détourer le paysage comme un sauvage et de renverser la photo. On peut s’en rendre compte par le personnage en jaune commun au deux photos mais inversé. On trouve les photos de ces deux photographes sur leurs pages respectives hébergées sur le site 500px : - Skógafoss, par Marc Beuret : https://web.500px.com/photo/231905337/skogafoss-by-marc-beuret - The Light Within, par Michael Goh : https://500px.com/photo/122186493/The-Light-Within-by-Michael-Goh Aucune des deux photo n’a été mise en vente sur une banque d’images (Adobe Stock, Alamy, Getty Images...). Il est donc très peu probable que celui qui a fait le photomontage ait acheté quoique ce soit aux photographes. Le dénommé «Adam Asar » a même mis en vente son photomontage sur Alamy, avec son copyright en la présentant comme une photo originale. Les deux auteurs ont été prévenus de l'utilisation faite de leurs photos. Alors ceux qui achètent les objets issus de ce photomontage, non seulement ne rétribuent pas les véritables auteurs des photos, mais en plus affichent un vulgaire montage montrant une impossible voûte céleste de l’hémisphère sud, sur un paysage de l’hémisphère nord ! C’est moins évident à prouver qu’une photo d’un ours blanc dans le désert de Namibie, mais c’est tout aussi faux.
  11. OK ce n'est pas l'orientation qui me gênait c'est la constellation; j'ai vu
  12. Je ne vois pas où est le problème. En reprenant ta simulation du 07/04/2016 à 19h30 (à droite) et en la réorientant comme il faut parce que la photo a été prise vers 3-4h du matin j'arrive à cette configuration très similaire à celle de la photo (à gauche) : A noter que Mars se trouve bien dans le Serpentaire à cette date, juste à la limite avec le Scorpion :
  13. bonjour Belle démonstration J'avais un doute sur la position de Mars: je le voyais dans le Scorpion mais en fait Ophiuchus s'étend très près d'Antarès Stellarium Cartes du Ciel
  14. Merci pour ce lien. J’ai mis à jour la page.
  15. Salut Fred et merci pour toutes ces informations sur les objectifs Il y en a un qui n'est pas dans la liste, mais qui je pense a ça place, en tout cas c'est celui que j'ai choisi, mais pas encore testé, le Samyang 20mm f1.8 ED AS USM pour plein format. Tester ici: https://maximeoudouxphotographie.fr/test-samyang-20mm-f-1-8-ed-as-umc-astrophoto/
  16. Très bien ce sujet récapitulatif sur les filtres @Fred_76 Cokin a également sorti le sien, qui ressemble drôlement au Nisi. Il y a les courbes spectrales sur leur site http://cokin.com/fr/nuances-clearsky/1064-filtre-anti-pollution-lumineuse-nuances-clearsky-taille-m-3611532101492.html J'ai revendu le Nisi car je m'en servais peu, mais je crois que je vais tester le cokin. Je ferai un retour dès que je me serai décidé 😅
  17. Essai UHCE à 135mm (sur fond nuageux) avec le zoom sony 70/300 G OSS Essai à 300mm, c'est mieux mais hormis le vignetage il reste une variation colorée sensible. Pour être probant: à refaire sur ciel nocturne en zone polluée (chez moi donc...)
  18. @JMDSomme, je viens d'avoir la réponse de Astronomik (en fait Astro-shop car c'est la même société) : Bref, ils ne semblent pas bien au courant de la réelle qualité de leur produit, vu ce que tu as constaté.
  19. Il s'agit du Canon EF 35 mm f/2.0 IS USM (environs 500€)
  20. Je pensais effectivement tenter de faire deux séries avec le même nombre de prises avec et sans suivi pour avoir une homogénéité des expo avec les réglages identiques. Avec 5 images o a effectivement un décalage mais en prenant un peu large et en recadrant ça devrait être faisable. L'essai initial que j'avais fait ne comportait qu'une image du sol d'où l'hétérogénéité des expositions et la difficulté à fusionner proprement les images. C'est un peu addictif comme activité 😀. Il n'y a plus qu'à attendre une météo plus propice pour essayer. Bon WE jp
  21. @Fred_76 il faut tout de même préciser, pour mon image, qu'elle a été prise avec un 35mm (samyang AF) et que d'après ce qu'on m'a dit ensuite, cette focale très courte sur un format 24x36 met le filtre différentiel en difficulté car les rayons incidents sont alors loin d'être parallèles (d'ou le monstrueux gradient qui s'ajoute au vignetage sensible de cet objectif assez moyen). Faudrait tester avec le 300mm pour voir si c'est mieux... Oups.... j'avais pas lu correctement... tu as déjà tout expliqué parfaitement....
  22. Le suivi permet d’avoir plus de signal dans la VL car on peut poser plus longtemps. On peut donc faire en sorte de poser aussi longtemps pour le ciel (avec suivi) que pour le sol (sans suivi) avec les mêmes réglages Ouverture / ISO. Comme ça les 2 ensembles ont les mêmes IL et le traitement est plus simple. La difficulté dans ce cas est la jonction entre les deux ensembles. On ne peut pas stacker énormément d’images du ciel, sinon le filé du sol sera vite très gênant. L’autre méthode sans suivi est plus complexe car on est limité en temps de pose pour le ciel pour éviter le filé des étoiles. Et avec ce temps de pose le paysage est généralement sous exposé. On peut alors faire du light painting si le paysage n’est pas trop éloigné. L’avantage c’est que la jonction ciel/sol est plus simple à gérer.
  23. Bonsoir Fred, Oui c'est galère, j'ai laissé tombé pour l'instant. Pour la photo du dessus j'ai préféré travailler sur deux images avec des caractéristiques d'expo identiques. L'une sans suivi pour le premier plan net et l'autre avec suivi pour des étoiles sans filé. La superposition n'est peut être pas parfaite, il reste des zones dans les feuilles peut être à reprendre. A force d'avoir le nez dessus... Je ne maitrise pas du tout PS, je ne travaille qu'avec LR, mais là il va falloir que je m'y mette car la superposition des images dans Sequator réduit beaucoup le bruit.
  24. Ce n’est pas simple de traiter deux séries avec des expositions différentes, d’autant plus que les délimitations entre les deux sont complexes (arbres, branches, herbe, zones transparentes...). Il n’y a pas d’autre solution que de galerer avec les masques de fusion dans Photoshop... et beaucoup de patience !
  25. Bonjour à tous, Un second essai tant que le ciel était dégagé. Depuis c'est dépression sur dépression et ce n'est pas fini... Fusion de deux photos, l'une pour le premier plan et l'autre pour le ciel avec suivi Star adventurer. Iso 1600, 1 mn , F/4. La version jpeg est moins croustillante que le Tiff. J'ai fait un essai en prenant 5 images en suivi et traitement avec Sequator, super pour le bruit qui a disparu, mais trop galère ensuite pour fusionner avec l'image exposée pour le premier plan, pas la même luminosité couleur et bruit. On voit trop la différence entre les 2 séries à certains endroits. Une astuce pour ce cas de figure ?? J'ai vu la façon de faire dans le post de Fred_76 en utilisant Sequator, en masquant une première fois le ciel et une seconde fois le premier plan, mais ça n'inclut pas une photo exposée pour le premier plan donc sans doute moins de netteté... Merci pour vos remarques et conseils toujours les bienvenus. jp
  26.  

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.