Jump to content

About This Club

Un appareil photo, un objectif grand angle et un trépied, c'est tout ce qu'il faut pour entrer dans le monde merveilleux des paysages de nuit (nightscapes chez les gibies). Quand vous postez, n'oubliez pas de préciser le tag [Paysage] dans la case "Étiquettes"...
  1. What's new in this club
  2. Merci Fred pour ton analyse très complète. Pour être honnête, lorsque l'image est apparue sur les réseaux sociaux, j'avais remarqué très rapidement que quelque chose n'allait pas, en demandant à d'autres photographes de confirmer ou non mon ressenti. Ayant moi-même effectué une image de l'éclipse depuis la Dune du Pilat (donc même longitude par rapport à Etretat, à peu de choses près) la lune n'était en aucun cas à cette phase de l'éclipse et aussi basse. L'image est symbolique d'un problème profond qui gangrène le paysage nocturne depuis pas mal de temps; même si effectivement l'idée de l'alignement est très bonne et reste observable dans la réalité (dans la mesure de ce que tu as démontré), il ne faut pas s'abandonner à des optimisations photographiques pareilles. Il ne faut pas franchir une limite entre le tolérable en retouche (la lune devrait ici être déformée par les turbulences atmosphériques a minima et ne pas présenter une forme ronde quasi parfaite, par exemple), et déplacer littéralement les objets (ici, 3-4° d'écart en moins, c'est énorme); pas mal de gens ont beaucoup de mal avec ça, entre la liberté artistique et le souci du réalisme. Car pour quelques degrés entre l'élément au sol et l'élément céleste, cela fait toute la différence entre une photo très bonne, et une photo visuellement "exceptionnelle". Ça, les photographes le savent très bien. Le problème, c'est que bien souvent, les alignements ou les tailles apparentes ne collent pas à ce qu'ils ont envie de faire, ou ne correspond pas aux "standards" vus sur les réseaux sociaux. Le paysage nocturne, c'est une photographie qui mélange art et science, technique photo et esthétisme, ce qui est un cocktail extrêmement puissant ; une très bonne image de paysage nocturne, telle que réalisée par les meilleurs, c'est un équilibre entre tout cela. Ou alors, un truc tout simple : dire que les images sont des composites et des illustrations ! Dans ce cas, on détache la partie artistique de la science et du réalisme et dans ce cas, aucun problème. C'est tout bête à dire ou mentionner et les photographes amateurs ou pros sont d'accords là-dessus. Un raz le bol commence à monter doucement mais sûrement - et les personnes commencent à s'exprimer publiquement - de la part des amateurs et des pros qui respectent la démarche et le grand public (pour ne pas lui montrer n'importe quoi).
  3. Éclipse de Lune au-dessus d’Étretat Le 16 mai 2022, Louis Leroux a photographié la Lune au-dessus de la falaise d’Aval à Étretat, pendant l’éclipse. Cette image a un temps été nommée « meilleure photo de l'éclipse de Lune depuis la France » par Ciel & Espace. Elle a aussi été publiée dans Numérama et sur un site météo en Suisse. Alors, Photo-Montage ou Vraie photo ? Les données disponibles sont : (sur profil Insta ) : "no composite" Date et heure de prise de vue : vers 5h30 le 16 mai 2022 « en haut des falaises » Matériel : Canon 6D et lunette Askar FRA400 (400 mm de focale) HDR en 3 expos : 1/20s -> 0.5s -> 5s ISO 1600 (dans un message ultérieur, il dit avoir utilisé un réducteur de focale, sur cette lunette, le réducteur est x0.7) Sur cette photo, on voit que rien ne se trouve entre l’appareil photo et l’aiguille d’Étretat. Une simulation de la position de la Lune à 5h30 le 16 mai 2022 sur PhotoPills permet de placer l’endroit d’où la photo a été prise, c’est-à-dire sur la falaise d’Amont, on est à 1.19 km de distance. L’Aiguille fait environ 356 pixels de haut sur l'image et elle est donnée pour 42 m NGF (selon la carte topographique de l’IGN). Il faut déduire de ça la hauteur d’eau, qu’on trouve sur le site Marée.info. Il donne une hauteur de 1.5 m à 5h30. La hauteur émergée de l’Aiguille est donc de 42-1.5=40.5 m. Cela correspond à 40.5/356=0,114 m/pixel. Comme on est à 1190 m de distance, l’angle sous-tendu par un pixel est de arctan(0.114/1190)=19.71 secondes d’arc. De son côté, la Lune fait 240 pixels de large sur l’image (il faut considérer la largeur qui est la dimension qui n’est pas affectée par la réfraction atmosphérique). Selon Stellarium, le diamètre apparent de la Lune à ce moment était de 33’02.39’’ et son illumination se présentait de cette façon à l’œil nu ce qui correspond bien à la photo. L’angle sous-tendu par un pixel sur la Lune est donc de 33’02.39’’/240 = 8.26’’/px. Or le calcul pour la falaise donne un angle de 19.72’’/px. Il y a nécessairement eu un grossissement de la Lune d’un facteur 19.72/8.26=2.39. Voici à quoi ressemblerait la Lune sur l’image si elle avait été mise à la bonne échelle : Mais on peut poursuivre les calculs. Toujours avec Stellarium, à 5h30, la Lune se trouvait à une hauteur de 5°31’09.1’’ au-dessus de l’horizon. Avec la vraie résolution angulaire de l’image de 19.72’’ par pixel, cela donne une hauteur de l’ordre de 1010 pixels au-dessus de l’horizon. Voici donc à quoi devrait approximativement ressembler la photo à la bonne échelle et avec la Lune à la bonne place. C'est déjà très joli, mais moins impressionnant ! J'ai placé ici la Lune à la bonne taille selon deux dispositions : soit à l'aplomb de la Falaise d'Aval, comme sur l'image d'origine, à 5h30. soit à la même hauteur que sur l'image (3°8 au dessus de l'horizon), mais un quart d'heure plus tard vers 5h45 le cercle orange indique la position et dimension sur la composition originale Le Canon 6D a un capteur de 24 x 36 mm. Avec la lunette de 400 mm de focale, le champ cadré à l’échelle de l’image est tel que représenté par les rectangles en rouge. On voit qu'il n'est pas possible de cadrer l'ensemble de la scène sur une seule photo, sauf avec 200 mm en orientation portrait. Donc la photo de la falaise est constituée d'une pose pour le paysage avec environ 200 mm de focale, par exemple un téléobjectif 70-200 par exemple. La Lune a pu être prise quant à elle avec la lunette Askar. Si un réducteur de focale était utilisé, il aurait fallu un x0.5, or pour cette lunette, le réducteur est de x0.7 (*), ce qui permet de réduire la focale à 280 mm, pas 200 mm. (*) Il y a bien un réducteur x0.5 en 2" chez Kepler, mais il n'est utilisable, selon le constructeur, qu'en visuel et sur webcam en raison du très faible tirage qu'il impose. Les deux images ont ensuite été assemblées de façon habile car on ne voit pas le trucage (sauf si on pousse les curseurs à fond avec Nik Collection HDR Efex qui révèle un halo sombre, trace du masquage dans un logiciel de retouche). Comment réaliser la même photo sans photomontage ? Serait-il possible d'avoir une Lune aussi grosse ? Pour avoir une Lune aussi grosse et alignée comme sur l’image, il aurait fallut se placer à 2800-2900 m de l’Aiguille, c’est-à-dire dans l’eau… Il est impossible de se placer dans la plaine, le relief, les arbres et les habitations bloquant la vue sur la falaise. Et même en se plaçant au bord de la falaise, voici la vue que l'on a en direction d'Étretat. Donc, non, à moins d'être dans un bateau ou de prendre la photo avec un drone, ça n'est pas possible. Serait il possible d'avoir la Lune à la même hauteur au-dessus de la falaise ? La Lune est à peu près à 330 pixels au dessus de l'horizon, soit, à l'échelle de l'image, à environ 3°8' au dessus de l'horizon. Elle a atteint cette élévation vers 5h45. Depuis le poste d'observation du photographe, la Lune se serait trouvée plus à droite sur l'image comme je l'ai montré sur la simulation précédente, mais en se déplaçant un peu vers le sud d'une 30aine de m, la photo aurait été possible sans changer tellement la taille relative de la Lune par rapport à l'Aiguille. Il aurait pu aussi descendre sur la plage (c'était marée basse) et s'éloigner quasiment autant, ce qui aurait fait baisser d'autant Lune par rapport à la falaise. Ainsi l'ensemble pouvait entièrement tenir dans le cadre à 200 mm de focale comme on peut le voir sur cette rapide simulation. Il aurait même été possible de cadrer la Lune à l'intérieur de l'arche vers 6h15 (sous réserve de luminosité du ciel avec le Soleil levant). Mais la météo étant très capricieuse ce jour là, il ne fallait pas trop finasser ni prendre le risque de tout rater. Conclusion C'est une composition (ou image composite). Ca ne respecte pas ce que l’auteur dit. Il s’agit d’un montage d’au moins deux photos, l’une prise avec un objectif de 200 mm de focale environ pour la falaise, l’autre prise avec l’Askar FRA400 pour la Lune, l’ensemble assemblé sans respecter les tailles et hauteurs relatives. Au crédit de l'auteur, il a bien fait les deux photos du même endroit, à quelques minutes d'intervalle, et sans déplacer son trépied. Il a par contre utilisé deux focales différentes et déplacé la Lune vers le bas pour qu'elle rentre dans le format 3:2 de sa photo du paysage. Sans retirer le mérite du photographe qui a su trouver un excellent endroit pour photographier l'événement et avec pas mal de chance vues les conditions météo, il n'en reste pas moins qu'il aurait pu indiquer que son image était un photomontage, au lieu de dire qu'il s'agissait d'un "no composit" HDR de 3 images à 400 mm de focale. edit : à la suite de cet article, Louis Leroux a rectifié la description de l'image en précisant bien que l'image était prise avec 2 focales différentes, du même endroit, dans un intervalle de 10 minutes.
  4. Bonjour Voici deux versions du paysage depuis la route E65 entre Bijela et Perast, dans la baie de Kotor au Monténégro. La Voie lactée est juste cachée derrière la montagne. Canon 6D + Canon EF 24-70/2.8 L USM II. Empilement avec Sequator de poses de 13s pour les étoiles fixes, poses de 60 s pour le filé d'étoiles.
  5. Bonjour, Je viens tout juste de recevoir un filtre Optolong L-Pro UT pour Plein Format Canon. UT, c'est pour "ultra thin" (ultra fin), le verre ne fait que 3/10e mm au lieu de 1 mm. C'est mieux pour la photo à l'objectif pour des focales courtes de 24 mm et + dixit Optolong. Donc quelques remarques : - le filtre est livré dans une boite solide qui se referme facilement - une fois installé dans l'appareil photo, en l'occurence un Canon 6D, le filtre montre énormément de jeu et bouge tout seul à la moindre vibration. Il manque entre 2/10e et 3/10e de mm en longueur et en largeur. C'est pas terrible pour un filtre vendu plus de 200€. Cela dit, un peu de scotch noir et ça tient bien. - première lumière avec un flat, pas de problème de gradient coloré ainsi qu'on peut le voir sur cette photo tout juste sortie de mon boitier. D'abord les 3 plans de couleur, ensuite le résultat en couleur (sans rééquilibrer la BDB). Pour le moment c'est très rassurant. Je n'ai plus qu'à tester sur le ciel, quand la Lune sera moins pleine. La comparaison entre le filtre Astronomik CLS et le Optolong L-Pro UT, ça se passe de commentaire !
  6. Sympa le tuto je ferai un essai.truc bête je ne pensais jamais à mettre la luminosité au maximum de l'écran 🥳
  7. Hello, On connaissait chez Pentax le module AstroTracer, permettant d'effectuer un suivi de la voute céleste par un déplacement du capteur. Cela nécessitait l'utilisation d'un module GPS, soit interne au boîtier, soit externe via l'accessoire O-GPS1. Le dernier modèle APS-C de Pentax, le K-3 Mk III, étant dépourvu du 1er, et le 2nd n'étant pour l'instant plus produit (un O-GPS2 est annoncé pour la fin de l'année), Pentax a sorti un nouveau firmware qui permet de retrouver cette fonctionnalité sans le GPS. Apparemment, une photo doit être prise sans le suivi, et le boîtier détermine la position de l'observateur par analyse du filé des étoiles. https://www-ricoh--imaging-co-jp.translate.goog/japan/products/k-3-3/firmup/?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=en&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=wapp
  8. Faut faire des photos moches pour éviter ça, moi on me pique pas les miennes J'ai regardé sur une carte ; pour accéder à cet endroit il faut s'y rendre à pied ?
  9. Oui c'est juste que j'en ai un peu marre de voir mes photos reprises sans être crédité nulle part, même comme ça ils recadrent... Merci, oui effectivement il y a Mars toute timide 😉
  10. Splendide, toutes mes félicitations ! On a même la présence de Mars en rouge en bas à droite de Vénus 🙂 Le reflet sur l'eau est impressionnant 💯
  11. Très belle photo, par contre ça manque peut être un peu de signatures, de liens et de hashtags.
  12. Prise le 8 févier juste avant l'arrivée de l'heure bleue entre Nice et Monaco. Les caps nous laissent encore la possibilité de photographier la voie lactée depuis la côte d'azur, malgré une pollution lumineuse assez importante. On remarquera Vénus qui était assez énorme (elle est sortie rouge vif au dessus de l'horizon alors que nous nous installions) . Panorama au 35mm star adventurer mini
  13. Ils sont maudis ces lacs pour moi, 3 tentatives, 3 échecs 🤣, toujours des nuages ou de la brume qui sort de nulle part au mauvais moment
  14. Et avec les 7 soeurs, ce donne mieux même si je n'avais que 10 poses de 60 s. Mais la gestion des gradients est vraiment déroutante.
  15. Essai hier soir, avec un Canon 6D défiltré partiel, un Zeiss Sonnar 135 mm à f/2.8, 53x60 s à 400 ISO, sur Astrotrac (mais pas de dithering) pas mal de pollution lumineuse à cause de la brume. Flats, Offsets, Darks. Le gradient est très visible sur les brutes : Voici l'image après prétraitement (manuel, avec Siril) avant photométrie et retrait de gradient, en visualisation "Histogramme". J'avais fait un retrait de gradient sur les brutes avant l'empilement. Une fois la photométrie effectuée, en visualisation "Auto ajustement" : Puis retrait de gradient (ordre 2, c'est celui qui donne le meilleur résultat), toujours en mode "Auto ajustement" : Les traces noires à droite sont causées par des branches. Après un recadrage et une réduction du fond verdatre (SCNR) : Le retrait du gradient permet de corriger le problème mais dégrade nécessairement les bords, je suis obligé de faire un énorme recadrage. En sortie de Siril, après délinéarisation avant passage dans Photoshop : Après recadrage, réduction du bruit et couleurs dans Photoshop : Conclusion : ce filtre est limite utilisable. Il ne facilite pas du tout le travail et impose un fort recadrage. On peut donc l'utiliser en ciel profond, mais il est quasi impossible à utiliser en paysages de nuit. J'étais à deux doigts de le jeter à la poubelle. Je me garderais à l’avenir d’acheter des produits de cette marque, ça n'est pas normal de laisser passer un tel filtre dans le crible du contrôle qualité. C'est certain, j'aurais du le tester plus tôt, mais on ne fait pas toujours ce qu'on veut quand on peut.
  16. … trop tard, ça fait plus de 2 ans. Et voici la réponse très courte de Gerd Neumann : « Looking at the images I assume you got a faulty filter which passed our quality controll by bad chance. » Donc, comme il le dit, pas de chance.
  17. Au fait, si tu as acheté ton filtre en France, tu peux sans doute faire appel à la garantie des vices cachés.
  18. Apparemment, suite à ton post, cela a donné envoie à quelques uns de revendre des filtres Astronomik clip, qui se retrouvent dans le grenier...
  19. Bonjour Je vous fais part de ma déconvenue sur le filtre Astronomik CLS EOS-XL (pour boitiers Canon réflex plein format). Ceci afin de vous encourager à ne pas acheter cette marque. J'ai donc acheté ce filtre il y a 2 ans. Je l'avais jusqu'alors peu utilisé, faute de temps. Mais je me relance un peu dans l'astrophoto et me suis bricolé une boite à flat. J'ai essayé de la tester avec et sans filtre histoire de voir les réglages à mettre pour mon Canon 6D avec un objectif Zeiss 135 mm ouvert à f/2.8. Sans filtre, j'ai des beaux flats, donc ma boite est nickel : Mais quand j'ai mis le filtre, oulaaaaa... un beau gradient de gauche à droite : En fait ce qui est très curieux, c'est que le centre du vignetage causé par le filtre interférentiel change selon la couche couleur. Ici le point indique à peu près le centre du vignettage : Et si je tourne le filtre de 180°, le gradient pivote aussi de 180°. Donc le problème vient vraiment du filtre : Au début, je me disais que c'était à cause de la focale courte de mon objectif (135 mm) et de sa grande ouverture (f/2.8). Alors j'ai recommencé avec une ouverture de f/5.6. Je note une amélioration mais il y a toujours ce décalage du vignetage de la couche rouge en bas à gauche. Puis j'ai essayé avec un objectif 150-500 à 500 mm f/6.3. Pareil : En cherchant sur le net, j'ai trouvé d'autres utilisateurs confrontés au même problème : https://www.cloudynights.com/topic/555335-new-astronomik-cls-unusual-gradient/ https://www.cloudynights.com/topic/611142-astronomik-cls-ccd-filter-gradient/ https://www.cloudynights.com/topic/734820-where-did-all-the-red-come-from-rosette-with-cls/ https://www.cloudynights.com/topic/620330-astronomik-canon-eos-xl-clip-filter-some-expertise-feedback-needed/?p=8706473 https://stargazerslounge.com/topic/278733-correcting-colour-gradients/ Apparemment, l'effet est de plus en plus important avec l'âge du filtre. Il y a donc clairement une dégradation dans le temps des divers revêtements du filtre ce qui le rend de plus en plus difficile à utiliser. L'utilisation de flats permet normalement de réduire cet effet néfaste, mais les utilisateurs cités ci-dessus disent tous avoir du mal à le retirer, même avec les outils de PixInsight (DBE, ABE), ce qui les oblige à recadrer fortement l'image. Alors quand en paysages de nuit on ne fait pas (ou rarement) des flats, il est préférable de ne pas utiliser ce filtre. Je voulais le revendre, finalement je ne me vois pas le vendre avec un tel défaut... de même, je ne vous conseille vraiment pas d’acheter ce filtre, qu’il soit neuf ou d’occasion. A+ Fred
  20. Je suis nul en découpage ! Et mon imprimante m'a sorti des rondelles nylon parfaitement calibrées 😉 Par contre, en relisant le post je vois que je l'avais parcouru trop vite la 1ère fois, je n'ai jamais resserré la petite vis pointeau et ça explique sans doute le gros jeu que je prenais pour un irrécupérable backlash du système vis / pignon. Je regarde ça demain! Donc: encore merci pour ce tuto. J'ai collé sur cette base ma micromonture self made qui est compacte mais bien lourde la gueuse, et que je charge sévèrement avec le zoom 70/300 et le sony A7III....
  21. Tes photos sont magnifiques ! Bravo ! En fait les nuages donnent du relief aux ciels des paysages de nuit. a+ Fred
  22.  

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.