Jump to content

About This Club

Un appareil photo, un objectif grand angle et un trépied, c'est tout ce qu'il faut pour entrer dans le monde merveilleux des paysages de nuit (nightscapes chez les gibies). Quand vous postez, n'oubliez pas de préciser le tag [Paysage] dans la case "Étiquettes"...

  1. What's new in this club
  2. Merci de ton retour, oui tu a raison c'est presque too much ... pas facile de post traiter ce genre de photo ... en tout les cas merci encore pour ton tuto sur sequator .... bon ciel 😉
  3. Peut être trop de magenta et de bleu... sinon c’est une belle prise !
  4. Merci Fred, tu pense que je peu encore tirée un peu sur les manette... J'esserai merci 😉
  5. Tu peux aussi mettre un calque gradué pour le ciel afin de le rendre encore plus petant !
  6. Bon je vien de comprendre qu'il faut pas hésité à étiré dans le ciel ...
  7. Voici donc mon 1er essai hier soir avec vos conseils : J'aimerai vraiment vos avis, critique et conseils pour amélioration ... conditions: ciel de campagne de région parisienne réputé pour avoir un bon ciel dans la région village étoilé ... exifs : 15x25sec, pas de DOF. à 11mm. f2.8. materiel: Nikon d5300, Tokina 11-18 f2.8. + FILTRE COKIN CLEARSKY logiciel: sequator + lightroom pour finir. Alors je suis globalement content, même si la voie lactée ne ressort vraiment pas beaucoup ... Voici le tiff en sortie de sequator : final2.tif Si vous pouvez m'aiguiller pour savoir si je peut faire mieux (post traitement) ou si mon ciel ici ne le permet pas...
  8. Ahah merci, pour le flash j'ai fait des essais pour l'avoir en une seule photo, mais pas facile de rester immobiles, j'ai combiné plusieurs photos et celle retenue pour les mariés n'avait qu'une seconde de pose je crois ensuite j'ai assemblé facilement mes différentes expositions à l'aide de masques de fusion. Je dis facilement car l'appareil n'ayant pas bougé il s'agit juste de faire du manual blending. Oui les mariés étaient courageux de me retrouver à 1h du mat' en pleine montagne par 4°C, c'était là mon premier essai du genre donc ça a pris un moment en plus 😉
  9. Alors la Non ! @Astropaysages je ne suis pas d'accord que tu viennes ici avec tes superbes photos pour me narguer !! 😡 En tout les cas merci beaucoup pour l'astuce de la lampe c'est excellent, pour ce qui est du flash je connais la technique mais l'effet "fantôme" Est dure à d'oser. En tous les cas tu doit être vraiment spécialiser dans ce type de photo pour sortir de telles clichés. Tes mariés doivent vraiment être conquis par ce cliché ! (En même temps la photo à du leurs demander pas mal de patiente.... 😅)
  10. oui, je peux aussi procéder classiquement et ne garder que la trace de l'ISS à partir de chaque photo ou elle est présente...via des masques de fusion
  11. Tu peux empiler les photos en mode Star Trail dans Sequator afin de conserver la trace de l’ISS. Par contre sur 5 minutes les étoiles fileront. Il faudrait donc idéalement opérer en 2 temps : - empilement avec alignement pour avoir une VL nette - mais pas d’ISS, et paysage flou - empilement Star Trail pour avoir l’ISS et un paysage net - mais étoiles qui filent Puis sous Photoshop ou Affinity ou Gimp, superposer les deux images pour garder le paysage net et l’ISS de l’une et la VL nette de l’autre. plus facile à dire qu’à faire !
  12. Bonjour à tous, je souhaiterais inclure le passage de l'iss dans une de mes futures photos de paysages noctune. Bien que possédant une SAM, je ne pense pas faire une pose unique de 5min, donc il y aura plusieurs images compilées. Une idée de comment procéder? Car lorsque je stacke avec séquator ou autre, je sais enlever les satellites ou avion mais là c'est le contraire que je souhaite faire... Merci d'avance
  13. Quand le brouillard se lève, il faut savoir en profiter : A+ Fred
  14. Regarde la technique de cinéma appelée « nuit américaine ». Tu prends la photo de jour et ensuite tu l’assombris comme il faut. PS : inutile de recopier l’intégralité des messages dans tes interventions... ça prend de la place inutilement.
  15. Merci beaucoup pour c'est explication très claire ! j'ai presque tout compris et il ma tarde de tester cela sur le terrain ! LA dernière chose ... comment procède tu lorsque tu veux une personne physique sur la photo ? exemple un enfant au 1er plan assis a regarder les étoile ou en pointant du doigt la voie lactée... Car la technique du gros coup de flash pendant la pose je la connais mais l'enfant ne peu pas faire plusieurs fois exactement la même pose sur plusieurs photo donc l'empilement est alors impossible ?!
  16. Quand il n’y a pas beaucoup de lumière, une seule photo du paysage sera très bruitee et les possibilités de traitement limitées. Il est donc recommandé d’en faire plusieurs. Mais les étoiles vont bouger. Le paysage sera net mais les étoiles fileront... Après rien ne t’empêche de faire une seconde série sans toucher au cadrage, autrement dit en n’utilisant qu’un trépied photo et la règle NPF pour le temps de pose. Tu alignes et empile ensuite les photos du ciel. Mais comme les étoiles bougent, si tu alignes sur les étoiles, le paysage filera et sera flou... Donc tu te retrouves avec 2 images, l’une du paysage net avec les étoiles qui filent, l’autre du ciel net avec un paysage flou. Et il faudra alors repasser par les masques & co pour ne retenir que les zones nettes des deux et en faire l’image finale. Au lieu d’aligner les étoiles avec un logiciel, tu peux aussi le faire mécaniquement avec une monture équatoriale. L’avantage c’est que tu peux poser plus longtemps et faire apparaître plus de choses. Là encore le ciel sera net et le paysage flou. Enfin, tu peux te contenter d’une pose unique en respectant juste la règle NPF pour ne pas avoir d’étoiles qui filent, et éclairer le paysage avec une torche assez puissante. Mais le post traitement sera complexe à cause du bruit qui sera contenu dans l’image. Pour les zizos, on peut aller plus haut qu’en photo du ciel profond. A indice d’exposition constant, plus les ISO montent plus le bruit est faible. Mais plus la dynamique est faible aussi... Sur le Canon 6D on peut aller jusqu’à 6400 ISO sans trop de problème mais on perd vite les couleurs des étoiles. Pour conserver les couleurs, il faut réduire le temps de pose, ou bien baisser les ISO à 800-1600 ISO. Pour les autres boîtiers les chiffres sont différents.
  17. J'aurais peut-être plus de réponse ici... 😁 Bon après moult relecture et recherche, j'ai bien compris que en suivie l'ont doit traiter le ciel sur une photo et le 1er plan sur une autre puis faire un "montage photo". Car oui à ce niveau la j’appelle cela du montage ! empilé des photos identiques, réaligné des étoiles ...ect Ok. mais pour ma part détaché complètement un 1er plan à l'aide de masque pour le recollé sur une autre photo ... sa ouvre les portes à beaucoup de choses je trouve. voie lactée derrière la tour Eiffel ...ect 🤨. Bref après chacun sa pensée sur cette pratique et ce qui compte c'est le plaisir que l'ont prend à faire cela ... et si ont reste honnête sur la publication par la suite. Par contre, au lieu de compilé le sol puis le ciel, pourquoi ne pas cadrer avec la monture puis lancer 1 photos Fixe pour faire une photo du 1er plan correctement exposé avec le temps qu'il faut, puis lancer la série de photo du ciel sans toucher au cadrage initial. _Cela permettrai d'avoir la bonne exposition du sol sans bouger, en 1 seul pose, avec une bonne exposition et avec un iso minimum non ? _Dernière question en astropaysage doit-on partir sur la même technique iso qu'en astrophoto ? (je veut dire utiliser la meilleur plage dynamique des iso) ou monter beaucoup plus haut ? je pose cette question car beaucoups de photo paysage sont fait avec de grande voir très grande valeur iso ... mon APN (D5300) par exemple est fait pour être utilisé à 400iso selon le site dslr ... Merci d'avance pour vos retour 😉
  18. LR n’est pas adapté pour ce genre de traitement. Le mieux est d’utiliser RawTherapee qui peut faire comme LR mais permet aussi de soustraire les darks et d’appliquer des flats. Mais ça devient très fastidieux... Alternative possible : - étape 1 : sous Sequator développer les RAW avec pretraitement et darks flats et juste un alignement sans empilement, export en TIF - etape 2 : sous LR rééquilibrer les couleurs, lum... - etape 3 : sous Sequator à nouveau, empilement des images de l’étape 2
  19. @Fred_76 En effet l'effet de moiré est nettement visible. Par contre, impossible de supprimer le signal thermique avec des fichiers RAW combinés à aux images TIFF en sortie de Lightroom, cela m'indique une erreur. Tu as déjà rencontré cela ?
  20. Oui @julien, même pour un filé d'étoiles. Voici un filé d'étoiles avec 38 poses, Canon 6D et Samyang 14/2.8. 1) images prétraitées dans PS, uniquement les réglages homogènes (balance des blancs, lum, niveaux, clarté, texture, voile...) : 2) Même traitement que précédemment, mais j'ai ajouté la correction des déformations de l'objectif. On voit apparaître un moiré avec des grandes courbes irrégulières : 3) Même traitement que la première, mais j'ai effectué une légère rotation pour rectifier l'horizontale, on voit apparaître un moiré quadrillé: 4) Même traitement que la 1) mais rotation et correction des déformations de l'objectif. Les deux moirés semblent se combiner :
  21. Même pour un filé d'étoiles ? Car pas d'alignement dans ce cas.
  22. Parce que si tu fais cela tu auras un bel effet de moiré vu que la correction des déformations de l’objectif entraine une déformation non homogène des pixels. Cette déformation conjuguée aux légères rotations de l’alignement va générer le moiré. Impossible de retirer ce moiré sur l’image finale.
  23.  

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.