Jump to content

Fred_76

Membres association
  • Content Count

    13,505
  • Joined

3 Followers

About Fred_76

  • Rank
    Membre de l'association

A propos

  • Résidence
    Dieppe
  • Matériel
    Je n'ai plus rien

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Nul ne peut empêcher aux gens de croire ce en quoi ils veulent croire. S’ils sont persuadés que l’obscurité est synonyme d’insecurité, ce qui est faux puisque la police même l’affirme chiffres a l’appui, alors l’obscurité doit être synonyme d’insécurité...
  2. Celui ci ? https://www.baader-planetarium.com/en/baader-sky-surfer-iii-red-dot-finder.html Le principe des viseurs à point rouge est de projeter à l'infini une lumière rouge sur une lame de verre ou de plastique. Cette lame est nécessairement très fine pour éviter les réflexions parasites et à l'air libre des deux côtés. Elle est alors intrinsèquement très sensible à la buée, bien plus qu'un chercheur classique à lentilles dont les lentilles sont bien plus épaisses et n'ont qu'un seul côté exposé à l'air. Certains ajoutent une résistance chauffante sur leur chercheur. Quand on a un Dobson, c'est vraiment utile car en visuel on balade son télescope en permanence d'un objet à un autre. Mais en astrophoto, une fois qu'on a calibré correctement son Goto, on peut très bien se passer de chercheur. Je dirais même qu'on peut complètement s'en passer car pour initialiser le goto, il suffit juste de pointer sommairement vers une étoile lumineuse sélectéionnée par la monture, de regarder avec un oculaire à champs assez large, de centrer l'étoile puis de mettre sa caméra ou APN et de finaliser le centrage. On recommence sur la 2eme puis 3eme étoile et voilà. Avec mon "viseur" dans l'entrefer des colliers, je me passais complètement de chercheur, ça suffisait pour avoir tout de suite l'étoile dans le champ de mon 1000D avec 750 et 1000 mm de focale, sans passer par un oculaire, ni utiliser le Telrad (hyper sensible à la buée). Retenez que le plus simple est le plus efficace, surtout quand il fait -10°C dehors en pleine nuit !
  3. J'ai (encore) un Telrad et je le fixais tout simplement avec du velcro. Une bande adhésive sur le télescope, l'autre sous le Telrad et roule ma poule ! Le problème des chercheurs à point rouge c'est leur extrême sensibilité à la buée. Et la vision inversée des chercheurs, on s'y fait rapidement... sinon, avec le Goto, je n'avais même plus besoin de chercheur, j'utilisais celui livré par défaut sur tous les tubes. Jamais de problème avec la buée, les piles ou quoique ce soit, toujours dans le mille !
  4. Il me semble qu’on peut installer Windows sur Mac (mes fils font ça chez leur mère pour leurs jeux...).
  5. Très bonne méthode, plus efficace que celle que j'utilisais (étapes 1 et 2 identiques) mais à l'étape 3, application d'un flou gaussien pour avoir un dégradé régulier, puis soustraction de cette couche à l'image d'origine et réglage du décalage/exposition. Mais j'essaye quand même avec Siril car dès fois (rarement) ça marche très bien.
  6. Oui et alors ? Quoiqu'il n'y a que les imbéciles qui pensent que le confinement sera terminé à la fin du mois... En Chine il dure depuis 8 semaines (2 mois), et en Italie ils sont sur la même pente. Il y a peu de raison de croire, sauf si le traitement miracle fonctionne, que le confinement sera plus court chez nous. Oui on le sait, mais ce n'est pas ce que pensent bien des maires, ou s'ils le pensent comme nous, beaucoup ont peur des réactions de leurs concitoyens. Saisissons l'opportunité du confinement pour dire "on coupe la lumière parce que vous devez rester chez vous et au choix [on ne veut pas dépenser vos impôts pour éclairer pour rien] ou [les économies générées serviront à aider les soignants de la ville]". C'est un message qui sera mieux entendu par les grincheux et ceux qui s'opposent à tout. Dans le noir, pas beaucoup de gens ne sortent, et s'ils sortent, ils s'éclairent avec une lampe de poche ou une frontale et sont dès lors très visibles. Je suis à moitié d'accord avec toi. Mais si on attaque frontalement comme ça, on n'essuira que des refus. Le sujet principal de la pétition est de pousser les communes à couper l'éclairage en profitant de l'opportunité du confinement. Evidemment en sous main, c'est de leur montrer que l'éclairage à toute heure de la nuit n'est pas forcément utile.
  7. @Stellarhum : Tu n'as pas compris l'angle d'attaque retenu dans cette pétition. Le but n'est pas d'économiser de l'énergie, mais de couper l'éclairage publique inutile pendant le confinement. Donc LED ou pas, le principe est le même : pourquoi continuer à éclairer les rues quand personne n'a le droit d'aller dehors ? Evidemment, cette coupure d'éclairage va engendrer des économies substantielles, en monnaie sonnante et trébuchante, qui peut servir soit à faire un don à des associations en lien avec la médecine, soit à aider le budget de la commune, ou les deux. Au passage ça peut permettre à certains décisionnaires de se rendre compte que l'éclairage publique n'est pas nécessaire en temps normal toute la nuit... mais c'est un autre histoire, ça sera la cerise sur le radeau. Un des arguments avancés par un maire d'une commune voisine a été que la crise actuelle est anxiogène pour pas mal de concitoyens et que couper l'éclairage générerait ajouterait de l'anxiété. D'où l'idée de mettre en avant la solidarité avec le monde médical en disant que les gains faits avec cette coupure seraient reversés aux soignants. Apparemment cette approche porte ses fruits puisqu'il a repris la discussion avec moi et a même transmis l'idée à la communauté urbaine (c'est elle qui gère l'éclairage).
  8. As tu des préconisations pour le placement des échantillons et le choix de l’ordre du polynôme ? Je suis dans une zone avec beaucoup de PL et c’est pareil pour moi, le retrait de gradient avec Siril me donne toujours des images très curieuses avec des zones bizarres. Pourtant les flats sont corrects.
  9. Une belle circumpolaire avec un passage de l’ISS en prime et deux flares de satellites ! Peut être que le ciel est un peu sombre et le paysage pas assez présent. Mais chacun ses goûts 😉 Essaye l’empilement sous Sequator, il travaille directement sur les RAW et retourne un TIF 16 bits en sRGB où AbodeRGB ou Linéaire (au choix) qui permet plus de latitude en post traitement. Par contre Sequator ne bouche pas les trous des filés entre les images individuelles. Ça vaut quand même le coup d’essayer.
  10. J’ai eu des contacts avec le maire d’Octeville sur Mer. Sa réponse tient en 4 parties : 1) la commune a déjà engagé des réductions de consommation électrique (changement des ampoules par des leds, isolation de bâtiments...) 2) vue la situation anxiogène de la pandémie il ne souhaite pas ajouter d’anxiété en coupant l’éclairage public 3) ce n’est plus la ville qui gère l’éclairage public mais la communauté de communes 4) la ville offre déjà des facilités au personnel soignant (don de surblouses, non facturation du loyer à la maison des assistantes maternelles). Il reconnaît cependant que le geste serait salutaire mais ne peut rien faire de plus avant la fin de la crise. —- mise à jour —- Le maire d’Octeville sur Mer (76) vient de me signaler qu’il avait transmis l’idée à la communauté urbaine du Havre. À suivre.
  11. Un filtre ? Ils réfléchissent la lumière du soleil... Quant a un filtre logiciel, oui certes, sur des images du ciel profond, pas de soucis ça existe déjà avec l’empilement et réjection, mais sur les paysages de nuit, les filés d’étoiles et les timelapses, ça sera très compliqué. Il faudra le faire à la main.
  12. @ced06480 : Ne crois pas tout ce qui se dit ! La photo que j’ai postée ci-dessus a été prise entre 22:17 et 22:45, le 23 mars. Ce n’est plus « en tout début de soirée ». Si tu vas sur Heavens Above tu pourras constater que les étrons de Musk sont visibles jusqu’à minuit certaines nuits, et à ce moment jusqu’à 45-50° d’altitude, ce n’est pas non plus « en bordure d’horizon ». Et il n’y a que 300 satellites sur les 40000 prévus ! Donc ce qui arrive à certains endroits parfois dans la nuit arrivera à terme partout toutes les nuits.
  13. @Lolo le calcul du taux de mortalité n’est pas aussi simple à réaliser que tu le prétends. Même pour la simple grippe commune, que l’on connaît très bien, les services de santé mettent plusieurs semaines APRÈS la fin de l’épidémie pour le calculer. Ensuite un taux est par définition le rapport entre un nombre de cas et un nombre de référence. Ici le nombre de cas est le nombre de décès. On le connaît assez bien, quoique pas si bien que ça puisque les morts à domicile et dans les maisons de retraite ne sont pas comptabilisés. Le nombre de référence est par contre complètement inconnu. Il faut déjà s’entendre sur sa définition : - population française totale - population infectée avec ou sans symptômes, testée, diagnostiquée ou non - population infectée avec confirmation de la contamination testée ou diagnostiquée - population infectée avec confirmation formelle par test - population hospitalisée (et donc testée) - population hospitalisée et placée en réanimation La liste n’est pas exhaustive. Ensuite, pour calculer ce taux, il ne faut pas prendre le nombre de morts et le nombre de référence à l’instant T. En effet, les morts d’aujourd’hui ont été infectés il y à plusieurs jours. Cet effet retard doit être pris en considération. Pour le Covid19 on l’estime à environ 8-9 jours à partir de la déclaration des premiers symptômes et comme il faut 2-3 jours pour que les tests soient effectués et les résultats connus, on peut dire qu’il faut tabler sur un écart de 5-6 jours. Mais tout le monde n’est pas testé. En France seuls les cas « à risque » sont testés. Avec tous ces biais, le calcul d’un taux de mortalité est impossible, que ce soit en France, en Chine, en Italie, en Allemagne ou ailleurs. Il n’y aurait éventuellement que sur le Diamond Princess que l’on pourrait tirer une estimation. Il y avait 3711 passagers et personnel dont 712 ont été infectés (et testés) et 11 décès (plus en fait car certains, 2 a 5, ont été rapatriés et sont décédés ailleurs), disons donc 15 décès. Cela donne un taux de mortalité de 0.4% sur l’ensemble de la population, 2,1% sur les infectés. C’est bien au dessus de la grippe (0,1% de la population).
  14. Le réticule est le même pour les deux hémisphères. L’octan sert dans l’hémisphère sud, le cercle gradué sert dans l’hémisphère nord. Regarde les tutoriels dans le Club paysages de nuit, j’y explique comment faire la mise en station. Tu trouveras aussi des infos dans ce fil de discussion. Sinon, il y a le mode d’emploi de la SAM qui décrit tout dans le détail, mais bon c’est vrai, c’est d’un ringard les modes d’emploi 😉
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.