Jump to content

Fred_76

Membres association
  • Posts

    15,324
  • Joined

  • Days Won

    34

Everything posted by Fred_76

  1. Et oui. C’est bien UNE mais c’était pas CLAIR non plus ! C’est comme la question très formelle : « le russe Ishlakov a sauté 5.35 m après avoir marché sur une mine qu’il venait de poser dans le jardin d’enfants (*), pouvez vous dire mieux ? ». (*) J’ai un peu adapté la question originale à l’actualité
  2. 1 cm de côté en apparence, ca ne veut rien dire… Cest 1 cm pour un objet a bout de bras, sur le mur d’en face, sur la maison au bout de la rue, à l’altitude de vol des avions, ou à celle de l’ISS, ou de la Lune ou plus loin ?
  3. C'est à cause des arrondis ? On arrondit les instants à la minute près, donc de 19h55m30s à 19h56m29s il est toujours 19h56m. Non ?
  4. Non, ce n’est pas un trépan. Les trépans de forage ressemblent plutôt à ça : Mais c’est une très grosse scie cloche. Elle a permis de découper le morceau d’acier en dessous sur la photo.
  5. J’ai moi aussi un peu rechinstiqué un bidule pour en faire une lampe 😉 Ca pèse un âne mort mais ça fait sympa…
  6. L'air n'est pas absolument immatérielle par rapport à la lumière. Ce n'est pas comme dans le vide où la lumière se déplace en ligne droite. L'indice de réfraction de l'air dépend de plusieurs facteurs, essentiellement la température, la pression et l'humidité. En plus les mouvements d'air (vent, convection thermique) vont brasser l'air en permanence et au final on se retrouve avec plein de "cellules" de propriétés diverses les unes à coté des autres, toutes se déplaçant en permanence. Chacune de ces cellules aura un indice de réfraction différent de ses voisines ce qui va donc légèrement détourner les rayons incidents. Au final au lieu d'avoir une image stable, on a une image fluctuante : Sur l’image de la Lune on voit les effets de la turbulence à grande échelle. Mais il y a des effets à bien plus petite échelle, qu’on voit en observant une étoile avec un télescope assez grand. Non seulement l’étoile danse (grande échelle), mais en plus son image est éparpillée en plein de petits points lumineux qu’on appelle les tavelures (petite échelle). Tu es en terminale et les principes que j'ai évoqués sont normalement tous au programme.
  7. Si ça te fait des halos, c’est probablement à cause de reflets à l’intérieur de la bague d’adaptation. Il faut dans ce cas la peindre avec une peinture noire matte. On en trouve dans les boutiques de modélisme. La peinture noire matte XF-1 de chez Tamiya semble faire consensus. Il faut bien dégraisser la surface avant de peindre.
  8. Optolong propose des filtres LPro ultra fins. Mais vendus uniquement en Chine (AliExpress chez Starpal). Épaisseur de 0,3 mm, en monture clip (Canon, Nikon…). Super fragiles donc.
  9. Trop tard. Mais je doute que dire « pour qu’un objet soit visible, il faut qu’il émette de la lumière ou soit éclairé » suffise au prof ! Cela dit, c’est un bon début, mais comme je l’ai dit c’est trop tard, il a déjà passé son épreuve et je doute qu’il revienne nous dire comment ça s’est passé 🥺
  10. En fait une n’est pas dans la phrase, cela dit, c’est pas clair non plus.
  11. C'est un peu tard pour s'y mettre ! Tu étais dans les WC à 10 minutes de ton passage ? Ils sont compliqués les copains !!! C'est pourtant simple, en 5 signes : Φ ∝ L-2 CQFD
  12. Belles images, peut être un peu trop poussées à mon goût.
  13. Non, il n'y a pas de débat. Je te renvoie à ça : Voir lien ci-dessus. Est-ce vraiment un problème ? J'ai indiqué le rapport F/D nécessaire et il est tout à fait compatible : Oui, c'est d'ailleurs LE point bloquant avant même de se lancer dans le moindre calcul sur l'optique. Ben si, j'ai largement parlé du point 4. Le 3 effectivement n'a pas trop été abordé car il déborde complétement du sujet et fait appel à des notions bien plus compliquées à appréhender en Terminale (flux lumineux, magnitude...). Non, le problème n'est pas théorique. On peut très facilement déterminer les dimensions d'un instrument capable d'une telle prouesse, sur le papier. Par contre : 1) il sera inutile à cause de la turbulence atmosphérique 2) il sera impossible à fabriquer sauf à imaginer des choses qui n'existent pas encore Oui cela dit, se contenter de dire qu'il suffit de résoudre un détail de 1,70 m à 386 000 km de distance ne permet en aucun cas de dire qu'il s'agira d'un humain... Pour mémoire, un humain se caractérise (au moins s'il est tout seul sur la Lune) par un corps, une tête, des bras et des jambes, tout ça dans un scaphandre. Il faut donc être capable d'identifier, même vaguement, ce genre de détail. Ce n'est donc pas un détail de 1,70 m qu'il faut résoudre, mais des détails bien plus petits. En video-surveillance on estime qu'il faut être capable de voir un humain avec au moins 6-8 pixels de haut pour 3-4 de large, donc le découper en 18 à 32 "cases" afin de le distinguer d'un animal. Ca donne la dimension des détails à résoudre pour l'astronaute (en prenant en considération que le scaphandre fait plus de 1,70 m de haut !).
  14. C’est que tu as mal lu. On a largement donné toutes les explications pour TOUT calculer, ainsi que le pourquoi. Par contre inutile de chercher des passages à copier-Collet, faut pas exagérer. Il faut que tu comprennes les choses pour trouver le « comment », comme tu dis. C’est la base. Tu ne trouveras pas de corrigé ici !
  15. Je pense que tout a été dit il y a quelques jours à ce sujet : Pour la différence de prix, et bien je pense que Daystar prend une grosse marge. En plus avec les achats chez Daystar il faut ajouter la TVA et les frais de port et de douane… Achète sur AE (en vérifiant bien que tu achètes chez SVBony et pas un sombre revendeur) et tu auras la même chose, pour une fraction du prix, TVA et port inclus (pour la douane, je ne sais pas).
  16. Alors regarde le lien donné, tu as toutes les pistes, de la verte à la noire.
  17. Masse, densité, vitesse, angle… ça ne suffit pas. Il faut aussi considérer la composition, la nature physique, si l’astéroïde est seul ou accompagné… La plupart des gros astéroïdes (> 20-50 m de dia environ) sont en fait une agglomération de nombreux cailloux de tailles diverses, plus ou moins fermement tenus les uns aux autres par la gravitation. Les anglo-saxons appellent ça des « rubble piles ». Une telle météorite se fractionnera alors en une multitude d’objets dont seuls les plus gros arriveront au sol, les autres provoquant une énorme onde de choc dévastatrice. On peut penser à l’événement de la Tunguska dont on n’a a priori retrouvé aucune trace probante de l’impacteur, alors qu’il a complètement ravagé une région entière, heureusement dans une zone déserte. L’impact de Rochechouart Chassenon a quant à lui laissé un cratère d’une 20aine de km de diamètre, et il semble que la météorite était plutôt de type ferreuse, donc globalement monobloc. Sa taille est inconnue mais devait être de l’ordre de 0,5 a 1,5 km de diamètre. Elle a tout ravagé dans un rayon de 400 km au moins. Des cailloux plus petits sont tombés. Celui de Cheliabinsk ne faisait qu’une 20aine de m de diamètre et l’onde de choc a détruit toutes les vitres sur une sacré surface, ce qui a provoqué pas mal de blessures. On n’a retrouvé qu’un gros cailloux de quelques 100aines de kg au fond d’un lac. Si ce cailloux était tombé dans les tribunes d’un stade plein, ça aurait été un carnage… D’autres cailloux sont tombés, qui n’étaient pas plus gros qu’un pavé à leur arrivée au sol et traversé des toits ou voitures. Pas de mort à déplorer mais c’est par chance car de tels cailloux suffisent à tuer toute personne se trouvant au point de chute. Avant d’arriver au sol, les astéroïdes faisaient quelques m de diamètre. Le phénomène qui décrit la perte de matière pendant la rentrée dans l’atmosphère s’appelle l’ablation.
  18. Sujet clos. C’est trop tard pour le faire à ta place. Fallait t’y prendre plus tôt. Certains s’y sont mis il y a 6 mois ! Sinon pour répondre à ta question, la réponse est « non c’est pas possible ».
  19. Encore un qui se réveille au dernier moment et attend des autres qu’on lui mâche tout le boulot… Le sujet est intéressant mais demande quand même pas mal de paramètres et de notions nouvelles à prendre en compte, bien trop pour tenir dans les 5 minutes alloués au « Grand Oral ». Alors il faudra simplifier les choses. Je ne sais pas qui propose ces sujets à la con, mais le prof qui a eu l’idée de celui-là ne connaît strictement rien au problème et ne sait en plus pas formuler la question de façon claire… c’est du grand n’importe quoi : comment envoyer les élèves au casse-pipe.
  20. Ben un peu quand même… passer de 400 à 500 dégrade la résolution de 25%. Normalement on utilise d’ailleurs 550 nm.
  21. De toutes façons, le texte qui défini le Grand Oral, je l’ai déjà cité, précise que L’ÉLÈVE NE DOIT PAS SE CANTONNER À SES COURS et DOIT FAIRE DES RECHERCHES PERSONNELLES. Donc il lui est alors tout à fait possible, et même recommandé de : - utiliser la tache de diffraction - utiliser les secondes d’arc (sans se planter dans les calculs) - parler de la turbulence atmospherique - utiliser la résolution limite de l’œil humain Le prof qui lui mettrait une mauvaise note pour motif que ce n’est pas au programme de terminale serait bien inspiré de revoir le BO de l’ÉN et de fermer son claquoir !!!
  22. Gné ???? Si j'ai bien compris les dates du "Grand Oral" : Nous sommes le 19 juin et donc tu présentes ton "Grand oral" la semaine prochaine. C'est SEULEMENT le week-end précédent que tu te préoccupes du sujet... trop tard ! Bon courage. Cela dit, tout a été expliqué en long et en large dans les pages précédentes, on ne va pas tout recommencer, alors remonte un peu dans le fil de discussion et tu trouveras toutes les réponses à tes questions (sauf l'exposé à présenter, faut travailler un peu, désolé).
  23. Voici l’éclairage de mon voisin (on a un champ entre nos maisons), un spot qui est allumé 24/24 7/7 (pas de détection de présence). Il éclaire toute la façade de ma maison et l’intérieur, comme on peut le voir sur la 2e photo. Il a en fait 3 autres spots du même type qui éclairent le reste de son terrain. Il est aussi du genre bourru à frapper avant de causer. Un autre voisin était allé le voir pour d’autres nuisances (son terrain est un dépotoir) et non seulement il avait été insulté, et limite menacé de se faire casser la gueule, mais en plus le dépotoir avait pris de l’ampleur… même la mairie n’ose rien faire. Bref, je dois vivre avec cette nuisance ou risquer un pain dans la gueule si j’ai le culot de la ramener…
  24. Selon des éclipses, c’est certain, ça devient difficile car on ne voit plus grand chose…
  25. L’enseignement du système « sexagesimal » est au programme du cycle 3 de l’Éducation Nationale. Je renvoie les étudiants a n’importe quel dictionnaire pour la définition de « sexagesimal », qui n’a rien à voir avec une douleur dans le bas ventre après une nuit agitée. Grandeurs et mesures Au cycle 3, les connaissances des grandeurs déjà fréquentées au cycle 2 (longueur, masse, contenance, durée, prix) sont complétées et structurées, en particulier à travers la maitrise des unités légales du Système International d'unités (numération décimale ou sexagésimale) et de leurs relations. Un des enjeux est d'enrichir la notion de grandeur en abordant la notion d'aire d'une surface et en la distinguant clairement de celle de périmètre. Les élèves approchent la notion d'angle et se familiarisent avec la notion de volume en la liant tout d'abord à celle de contenance. Source : https://www.education.gouv.fr/bo/15/Special11/MENE1526483Aannexe2.htm Pour mémoire le cycle 3 (cycle de consolidation) regroupe les classes du CM1, CM2 et de 6e et concerne donc l'école et le collège.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.