Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'Matériel'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Bienvenue sur le forum
    • Webastro
    • Présentation
    • Sites
  • Les sciences
    • Actualité
    • Astronautique
    • Astronomie & Astrophysique
    • Logiciels
    • Les métiers
    • La médiathèque
    • FAQ Astro
  • Le coin des observateurs
    • Support débutants
    • La communauté de l'astro
    • Le matériel
    • L'actualité du ciel
    • Observation visuelle
    • Observation en Visuel Assisté
    • Astrophotographie
    • L'astro autrement
    • Le Soleil
  • Discut'
    • Science
    • Quizz, Jeux, détente
    • On fait une pause
  • Linux et astronomie's Software
  • Linux et astronomie's Raspberry, Tinkerboard, etc...
  • Linux et astronomie's APN et autres matériels
  • Paysages de nuit's Tutos et Astuces
  • Paysages de nuit's Matériel
  • Paysages de nuit's Questions traitement
  • Paysages de nuit's Photos
  • Paysages de nuit's Fake ou pas ?
  • Paysages de nuit's Logiciels
  • L'impression 3D en astronomie's Discussions générales
  • L'impression 3D en astronomie's Logiciels de conception 3D
  • L'astronomie vintage !'s Discussions générales
  • L'astronomie vintage !'s Restauration de matériels anciens
  • L'astronomie vintage !'s Photos de vos antiquités !
  • L'astronomie vintage !'s Le vintage sur le terrain
  • L'astronomie vintage !'s Intruments anciens, catalogues et documentations diverses
  • Jumelles et petits instruments's Matériels
  • Jumelles et petits instruments's Les cibles et programmes
  • Jumelles et petits instruments's L'astronomie nomade croa
  • Jumelles et petits instruments's Généralités et discussions.
  • Achat groupé's Achats
  • Météo's Sujets
  • Siril et Sirilic's Logiciel SIRIL
  • Siril et Sirilic's Aide SIRIL
  • Siril et Sirilic's Tutoriels SIRIL
  • Siril et Sirilic's Propositions d'évolution SIRIL
  • Siril et Sirilic's Tout sur les scripts !
  • Siril et Sirilic's Logiciel SIRILIC
  • Siril et Sirilic's Aide SIRILIC
  • astronomie avec arduino's Discussions
  • livre d'astronomie's Sujets
  • Astrophoto sur Pentax's Matériel
  • Astrophoto sur Pentax's Logiciels
  • Astrophoto sur Pentax's Tutos & astuces
  • Astrophoto sur Pentax's Discussions
  • Le Télescope Montois's Le nom des étoiles, un héritage du monde Arabe

Categories

  • Files
  • Paysages de nuit's Modes d'emploi
  • L'impression 3D en astronomie's Banque de fichiers 3D
  • astronomie avec arduino's codes de programmation
  • astronomie avec arduino's Fichiers divers
  • Astrophoto sur Pentax's Fichiers

Blogs

  • ASTROBOOK 21
  • kiwi
  • girafe234
  • Sciences de l'univers et de l'infiniment petit
  • Taloustar
  • livre d'astronomie's a vos lecture
  • Astrophoto sur Pentax's Actualités

Product Groups

  • Association Webastro
  • Mug Webastro
  • Posters
  • Autres Goodies
  • Messages publicitaires

Calendars

  • Communauté
  • Lancements spatiaux et événements de l'ISS
  • Paysages de nuit's Évènements

Categories

  • Astronomie générale
    • Histoire de l'astronomie
  • Astronomie amateur
  • Astrophotographie
  • Observation en Visuel Assisté
  • Observation
    • Keskifovoir
  • L'astro autrement
  • Les bricoleurs
  • Logiciels
  • Les différents matériels
  • Tests de matériel astro
    • Les télescopes
    • Les lunettes (apo, achro, etc...)
    • Les montures
    • Oculaires
    • Les jumelles
    • Les filtres (visuel et astrophoto)
  • Médiathèque
    • L'Univers Express
    • Jeux
  • Fiches pratiques
  • Les fiches techniques

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Résidence


Intérêts


Occupation


Matériel


Site Web


A propos de vous

  1. Salut tout le monde ! Ravi de poster mon 1er message sur ce forum, et avec lui ma première photo de la pleine lune, faite avec mon Dobson 200/1200, et un APN Canon 450D. Certes ce n'est "que" la lune, et je débute en photo donc j'ai passé assez peu de temps sur le traitement, et je sais que ça n'impressionnera pas grand monde ici, mais pour une première je suis quand même déjà assez content Ce qui m'amène à une question pour plus tard. Je suis super content de mon téléscope en observation, particulièrement du CP (j'arrive à voir vraiment plein d'objets y compris depuis chez moi - à Marseille donc évidemment pas dans les meilleures conditions), et j'aimerais avoir l'avis des spécialistes de ce forum (ou moins spécialistes d'ailleurs!) sur son utilisation possible en photo justement du CP. Je sais que j'aurai besoin d'une monture motorisée qui va me coûter un bras vu la taille du téléscope, et avant de me lancer là-dedans j'aimerais bien avoir une idée de la faisabilité (en tant que débutant toujours, même si je suis sacrément persévérant). Je suis conscient des questions de champ, et quand je parle de faisabilité, je veux parler des difficultés de mise en station, suivi etc... considérant la longueur de la focale. Merci à tous et à toutes et à bientôt ! FINAL.tif
  2. Bonjour à tous, fraîchement acheté et au chaud chez un amis en attendant qu'elle n'arrive chez moi d'ici quelques mois. Voici un instrument que je n'avais jamais vue auparavant. Le porte oculaire est un clavé et j'attends de la récupérer pour voir si les miroirs sont octogonale, caractéristique des clavé ansi que l'objectif. Je pense à un 80/1208, la encore j'attends de l'avoir entre mes mains. à suivre ...
  3. Bonjour a tous, J'ai un probleme : un fort gradient semble apparaitre en post traitement. Je me demande si ca ne serait pas un problème de léger tilt qui impacte mes flats Mon train optique : Skywatcher 80ED + Correcteur/reducteur 0.85x + 5mm de bague allonge + bague rotative artesky + M48/M54 (2mmm de tirage) + porte-filtre ZWO (avec filtre L-Ultimate) + Camera 2600mc duo Voici ci-dessous un flat a gauche, sa décomposition RGB en bas, et sur la droite, mon image après stacking (je la trouve trop rouge sur la droite et pas assez sur la gauche... - test de 30x180s) : Voila l'analyse de tilt faite par ASTAP sur un Light (le meilleur dans PI subframe selector) - (l'image semble inversée par rapport a PI --> Je ne sais pas pourquoi...) : J'ai essaye de tourner mon écran a flat de 180° ==> Pas d'impact, le flat garde la même forme J'ai essayé de tourner la camera au niveau de mon rotateur de champ (donc l'ensemble bague rotative artesky + M48/M54 + porte-filtre ZWO + Camera 2600mc duo) ==> Pas d'impact, le flat garde la même forme Mon écran a flat est un écran maison, fait avec un bandeau de leds en périphérie qui éclaire un disque blanc a l'arrière, et 2 feuilles de papier calque a l'avant Je veux bien un avis d'expert 😁 Merci, Raph
  4. Salut. Pourquoi ne pas avoir un sujet parallèle à notre "Occaz du Oueb" ici qui recenserait les ventes vintage. Je ne pense pas que cela ait été déjà proposé. Donc j'ouvre le bal.
  5. Bonjour Lorsque je lance le retour en position "home" l'Asiair plus m'indique en DEC 89.00.00 et non pas 90.00.00 Quelqu'un connait la raison ? Important ? Est ce qu'une doc de l'Asiair plus est sortie ? Merci pour votre aide Alain
  6. Bonjour à tous. Je ne souhaite pas polluer le fil sur l'ASIAIR par un problème peut être trop spécifique, mais je laisse le modérateur le déplacer si nécessaire. Je travaille avec une monture AP400 GTO, avec le dernier chipset, et un keypad avec la dernière version. L'appli ASAIR est sur un IPAD avec les dernières mises à jour et plein de mémoire. Même si cette monture est ancienne, elle est dans la liste des montures acceptant l'ASIAIR, et je n'ai jamais eu de souci avec l'ASIAIR jusqu'à la version 1.6. (voir mes quelques posts et quelques exemples de ce que j'arrive à faire avec, les images ayant toutes été faites avec cette version). Avec les versions ultérieures du soft ASIAIR impossible de faire une calibration du guidage. Pour faire simple, le process commence mais ne peut aboutir, les déplacements de la monture lors des tests dans les différentes direction et sur la compensation du backlash étant anormaux. Parfois la monture ne se déplace pas du tout. J'étais donc repassé sur la version 1.6, et j'ai fait hier soir un essai avec la dernière version 1.9.1.9.97 qui était sensée régler le problème, mais rien n'y fait (dans ce cas, j'ai l'impression que le "tracking de base" était désactivé, les étoiles défilant tranquillement sur l'écran). On arrive après à un avertissement du genre "Time out to settle...". Curieusement l'appli ASIAIR prétend se mettre en mode guidage, mais en fait ne peut pas le faire, la calibration ayant échoué. J'ai vu dans le forum ZWO (ou j'ai écrit deux ou trois lignes...) que certaines montures Celestron posaient un problème similaire (d'après le ZWO team, la dernière version du soft aurait résolu le problème...) J'ai envoyé des logs au support ZWO, et j'attends une réaction de leur part. Je vais refaire un test dès que possible, histoire de tout vérifier... Je crains donc devoir revenir à la version 1.6.7 qui marchait bien et que par chance j'ai conservée sur mon Iphone (mais c'est tout petit, et je ne peux utiliser le sky atlas...). Ce qui m'étonne, c'est que les montures AP suivent a priori le protocole Meade pour leur pilotage. C'est un protocole courant, et je reste un peu étonné que ZWO n'arrive pas à régler la question. J'aimerai savoir si certains rencontrent des soucis de ce genre, et éventuellement comment ils ont résolu le problème. Bon ciel à tous Jukka
  7. Bonjour/Bonsoir, Petite question, après avoir organisé une quantité non négligeable de câbles sur mon SETUP, j'ai une petite question concernant les câbles des résistances chauffantes. Pour gagner de la place et avoir moins de câbles sur le corps de ma lunette, j'ai enroulé autour du pare-buée le câble de ma RC princpale. Est-ce que cela peut avoir une influence sur l'entrée des photons chargés électriquement vers mon capteur ? Merci de vos réponses. OraxDOrion - Clément
  8. En testant en mode LIVE avec application des darks et flats à la volée, je me suis aperçu d'un truc louche au niveau des flats (fais avec un teeshirt sur fdc en ce moment) Il y a des points noirs visibles sur le flat et bien sûr l'image empilée : Quand je tourne le train optique, pas de changement Pas de filtre : pareil Une idée ? T°C de la 533 à -10°C (je me demande si c'est pas ça qui lui tire sur la tronche) Je viens d'en refaire une série T°C de la 533 à 0°C et là : plus rien
  9. Bonjour à tous, Ce topic est dédié essentiellement à l'ASiair et son remplaçant l'ASiair pro. Merci d'éviter les discussions polémiques ou déontologiques, les comparatifs avec les autres solutions Stellarmate, Nafabox, Astropibox, etc.. Ici le but c'est de discuter de tout ce qui tourne autour de l'ASiair, les paramètres, les accessoires divers, le fonctionnement et la prise en main. Vous trouverez ici le résumé des informations principales distillées sur les nombreuses pages de ce topic, très complet, proposé par @Sebriviere : ASIAIR PRO Webastro V3a.pdf Ainsi que le manuel complet de l'ASiair/Asiair Pro, traduit entièrement en français toujours par @Sebriviere, un gros boulot, merci à lui : https://drive.google.com/file/d/1inZAL9RVx0A2EGi2qgpdQw5Cl6iBCvpm/view?usp=sharing EDIT du 10/09/2021 : voici également la doc traduite en FR (encore une fois merci à Seb) pour l'ASiair PLUS : https://drive.google.com/file/d/1n97b7Y-Drs97tgThp7C86-pu3-RAUhsO/view?usp=sharing -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Post original sur la prise en main de l'ASiair : bon ben voilà, j'attendais depuis des jours l'arrivée de ma caméra de guidage pour pouvoir tester l'ASiAir, c'est fait !! Voici donc mes toutes premières impressions après une soirée d'essais... Tout d'abord qu'est-ce que l'ASiAir ? C'est un petit boîtier Raspberry/Tinkerboard qui embarque un OS Linux + des softs astro basés sur le projet indilib.org. Ce boîtier est muni d'une carte micro-SD contenant les logiciels et pouvant enregistrer les images, de 4 ports USB2.0 (pour y raccorder caméras imageur et guidage, roue à filtres, moteur de mise au point, monture), et d'une connexion Wi-Fi pour être piloté depuis une tablette, un smartphone ou un PC. Vous trouverez quelques autres références disponibles telles : Nafabox, stellarmate, etc.. Lectures intéressantes sur le sujet : https://www.webastro.net/forums/topic/154988-contrôle-setup-astrophotographie-nomade/ https://www.webastro.net/forums/topic/171122-nafabox-version-32/ Certaines de ces solutions sont gratuites (en dehors de l'achat de la Tinkerboard), d'autres sont payantes (Stellarmate, ASiAir). L'aSiAir est à 199 euros habituellement (190 chez P.A). Mais alors, quels sont les avantages de l'ASiAir ? Toutes les solutions proposées plus haut sont basées sur le socle INDI, contenant les outils astro Kstars, Ekos, etc.., avec une interface Linux. La grosse amélioration de ZWO a été de développer entièrement une interface iOS ou Android qui prend en charge l'ensemble de ces softs, avec une facilité d'utilisation déconcertante. Le point négatif, c'est que ASiAir n'accepte que les produits ZWO : caméras, roues à filtres et bientôt son nouveau moteur de mise au point. Je vous invite à découvrir ces 3 vidéos qui expliquent très bien le fonctionnement de l'ensemble : Qu'est-ce qu'il est capable de faire ? ASiAir est capable de gérer entièrement une soirée de prise de vue en pilotant : - caméra imageur ZWO - APN Canon et Nikon - caméra de guidage ZWO - roue à filtres ZWO - moteur de mise au point ZWO (quand celui-ci sortira en juin) - monture (toutes les montures reconnues par Indi le sont également ici, soit la quasi-totalité des montures du marché) Il peut enchaîner plusieurs séries d'images, par exemple 50xL puis 20xR, 20xV et 20xB, puis ordonner à la monture de se parker et éteindre l'ASIAir. Il peut gérer le dithering automatique entre les poses. Et le tout à distance, par Wi-Fi, depuis une tablette ou un smartphone !! ASiAir est fourni avec une micro-SD de 32Go, les câbles qui vont bien, un bloc convertisseur 12V/5V, des velcros pour le coller sur l'instrument. Première soirée de tests J'ai fini de récupérer hier l'ensemble des pièces ZWO manquantes. Hier soir le ciel était clair, j'ai donc décidé de tester tout ce beau monde depuis mon jardin qui se trouve à 3km du périph nord de Paris, autant dire sous un ciel des plus pourris Le matériel est le suivant : - monture Takahashi EM200 Temma2 - Lunette Takahashi FSQ106 au foyer - caméra imageur ASI183MM pro - caméra de guidage ASI290 mini - roue à filtres ZWO EFW-mini (5 filtres) - diviseur optique ZWO AOG - boîtier ASiAir Voici l'ensemble complet, monté à l'arrache vite fait dans le jardin. Par la suite, je ferai des jolis tresses de câbles J'ai donc commencé par brancher l''ASiAir directement à : - la monture via le câble USB-RS232 fourni - la caméra imageur ASi183 - la caméra de guidage ASi290 mini - la roue à filtres J'allume la tablette (Une Galaxy Tab A), j'ai installé au préalable l'application ASiAir directement depuis le Play Store, et je la lance. L'application va paramétrer automatiquement le Wi-Fi pour trouver le nom réseau de l'ASiAir, puis elle reconnaît automatiquement les caméras et la roue ZWO. Je découvre l'interface, je n'ai pas lu la notice volontairement pour me faire une idée de l'ergonomie et je dois dire que cette interface est vraiment USER-friendly Tout est bien foutu, tombe sous le sens, et pourtant c'est en anglais, mais les icônes sont faciles à comprendre. C'est simple comme une tablette en somme ! Et le tout piloté par le doigt Je commence par me familiariser avec la caméra imageur. On a 3 options pour elle : focus pour l'aide à la mise au point, Preview pour le cadrage et juger l'image, et enfin Autorun pour lancer les séries de poses. La fonction Focus est basée sur la FWHM de l'étoile, c'est ce qu'on trouve un peu partout sur la plupart des logiciels de prise de vue. Ensuite je vais paramétrer le dialogue avec la monture. A ce moment, je ne maîtrise pas encore les subtilités de l'application. Par exemple, j'aurais pu activer le GPS de la tablette, il aurait alors pris automatiquement les valeurs latitude, longitude, date et heure. Je ne l'ai vu qu'après en lisant la notice. La Taka est parfaitement reconnue, je peux la piloter depuis les 4 boutons présents à l'écran. Plus du tout besoin de la raquette ! L'autoguidage est piloté non pas depuis le port ST4 mais directement depuis le port RS232. Je passe ensuite sur Skysafari pour aligner la monture, et tout le reste pourra se faire directement depuis l'App de l'ASiAir (Choose Object et Goto). Je fais quelques tests de plate-solving, ça fonctionne parfaitement et réaligne automatiquement la monture sur Skysafari. Je lance ensuite l'autoguidage, qui est basé sur l'interface de PHD2, je ne suis donc pas dépaysé. Je pointe une étoile, j'appuie sur le bouton guidage et il fait automatiquement la calibration puis démarre l'autoguidage. A noter que l'ASiAir gère parfaitement le dithering entre les poses. On peut paramétrer le décalage en pixels et le temps de stabilisation avant de reprendre les poses. Voici une image de l'écran. On y voit l'image de M51 (pris juste au-dessus de Paris, ne m'en veuillez pas !!), le graphe d'autoguidage, et des infos comme la température du capteur, l'histogramme de l'image, etc.. Résultat de 10 poses de 60s au gain maxi, avec filtre L : bon c'est pas terrible hein ? Bah je suis déjà content de sortir ça à 3 km de Paris Je passe ensuite aux choses sérieuses. Je définis les filtres de la roue à filtres et je peaufine les paramétrages divers. Un essai sur M57, avec 2 poses de 180s en halpha avec retrait des darks de 120s (d'où la sous-correction sur l'ampglow à droite) : Je termine enfin la soirée par une série de 20 poses de 120s en Halpha sur NGC6888, suivis automatiquement par 10 darks. Et le tout en visualisant l'ensemble sur la tablette depuis mon lit bien au chaud !! Ce soir j'ai récupéré les images directement sur mon PC depuis le Wi-Fi en me connectant à l'ASiAir (mais il est possible aussi de transférer le contenu de la micro-SD) et réalisé un traitement rapide sous SiriL. 20 images de 120s en halpha, 20 darks. Aucun flat ni offset. Bon c'est pas l'image du siècle bien sûr, c'est pris juste au-dessus de l'horizon de Paris, mais le filtre halpha fait quand même des miracles ! Conclusion : Alors là je dois dire que cet ASiAir va au-delà de mes espérances. Le couple ASiAIR + Skysafari est fantastique ! Et le tout sans fil, bien au chaud Dans quelques semaines sortira le moteur de MAP ZWO qui est déjà pris en charge par l'ASiAir, on aura alors un ensemble entièrement autonome piloté à distance depuis la tablette. Tout est très simple à paramétrer pour un néophyte, En une soirée seulement, sans prendre connaissance de la notice, j'ai pu sortir une image avec autoguidage, dithering et pilotage de la monture + plate-solving. Je vais maintenant me pencher à fond sur les différents manuels disponibles sur le site de ZWO pour voir un peu plus les quelques petites subtilités (comment reprendre une pose le lendemain grâce au plate-solving par exemple) A noter que l'ASiAir pilote maintenant depuis la dernière version les APN Canon et Nikon, ça serait bien si ZWO prenait en compte le pilote ASCOM du A7S pour l'intégrer également, je pourrais alors revendre le Lacerta M-GEN En tout cas mon boîtier SkyBT ne me sera plus d'aucune utilité puisque l'ASiAir se comporte comme un SkyFi (qui est sensiblement au même prix d'ailleurs !) pour piloter la monture depuis SkySafari... ASIairPRO_fr.pdf
  10. Tiens, ça faisait longtemps que j'avais pas de question à poser Bon, pour mon Intes Mk66 que je dédie définitivement au Lunaire / Planétaire, je me pose une question de caméra. Pour info, je suis en théorie à 1800 (F/D 12), sauf que le mien, ayant bloqué le miroir primaire en position intermédiaire et n'utilisant qu'un P.O, je suis en fait avec une focale réelle (de par la construction et mon blocage de miroir), à un F/D plutôt proche de 15 (validé par du platesolve) ! Autrement dit, au foyer et dans l'idéal, il me faudrait un capteur avec des pixels de 15/5 = soit environ 3um. Du coup, je m'oriente sur des caméras en 2.9u... MAIS, ma question est alors Couleur ou Mono ? Voulant profiter de la plutôt bonne qualité que j'ai pu avoir sur l'Intes, le lunaire en Mono me tente ! J'ai bien vu les capteur imx 462/662, mais le 662 n'a pas l'air d'être dispo en mono, tout du moins à ce jour. Avez-vous des retours d'expérience quant en outre à la différence profonde de ces deux capteurs ? En outre, le 462M vaut-il toujours le coup en rapport au 662C...? Question subsidiaire : faites-vous du mono sur Jupiter pour la partie détail, mixé à une couche couleur par la suite ? Cela paraitout de même "touchy" car contrairement au CP, ça "tourne" vite ...quid d'aligner tout ça ? En 2.9, il y a aussi l'Uranus-C (imx585) évidemment, en couleur (là pour le coup ne semble pas exister en mono). Bref, voila ma réflexion du moment et j'attends vos avis divers et variés, s'il en est !!
  11. Bonjour tout le monde, je rouvre un forum aujourd'hui pour poser une question par rapport à l'asiair, depuis peu, j'ai commencé l'astrophotographie avec comme matériel : monture eq3-2 motorisée , tube 150/ 750 et apn d90 nikon , et j'envisageais d'investir dans l'asiair min de zwo, qui me ferait en même temps intervallomètre , pointage des astres, et mise en station, le problème, c'est que je ne suis pas sur que la motoristation que j'ai soit compatible avec l'asiair, voici la motorisation que j'ai : https://www.astroshop.de/fr/moteurs-de-suivi-classiques-et-goto/skywatcher-jeu-de-moteurs-ad-et-dec-pour-eq3-2-avec-interface-st4-autoguider/p,46067?utm_medium=cpc&utm_term=46067&utm_campaign=2402&utm_source=froogle-fr&gclid=CjwKCAiA_aGuBhACEiwAly57Me6506085RhlQMuimf-snl2iXJlPlI8NLsXGGrw3XaZ0Rlutbqo1rBoCyucQAvD_BwE&utm_content= 2eme question de base mon apn ne peut pas faire plus que 30sec de temps de pose sauf en mode bulb, ce qui implique d'appuyer sur la télécommande de l'apn pour commencer et arrêter la photo, ma question est donc est ce que la fonctionnalité intervallomètre de l'asiair me permet de dépasser les 30sec de pose, car si ce n'est pas le cas alors je n'investirait pas! Dites moi si vous savez! et dites moi en même temps si c'est vraiment une bonne idée d'investir dans un asiair et ou je dois mettre mon viseur polaire et mon chercheur qui ne servirait plus a rien😉 merci beaucoup!
  12. Salut à tous et merci de prendre le temps de lire mes questions! Je vais donc commencer sans plus attendre par expliquer ma situation: J'ai commencé l'astrophoto sous peu avec comme matériel un télescope Newton 150/750 avec une monture eq3-2 motorisée , et un apn d90 de chez nikon non défiltré, et j'ai plusieurs question , Premièrement, quand je veux faire de l'astrophoto, je suis obligé de mettre avec une barlow car impossible de faire la mise au point sinon, sachant que je préfère ne pas changer de télescope ou de porte oculaire (je préfère n'a pas avoir à basculer sur un low profil) avez vous des idées de comment régler ce problème (j'ai déjà essayé d'avancer le miroir primaire mais ce n'est pas assez) Ensuite une question sur les reglages de l'apn, c'est très simple , quel paramètre mettre pour la WB) ainsi que à combien dois-je mettre l'iso? -troisiemement , suis-je obligé de faire les dofs vu le temps de plus que ça me prend pour les résultats pas convaincants? Ensuite , dernière question que je trouve importante, le d90 que je possède ne peux pas faire plus que 30 sec de temps de pose, le seul. Moyen et celui que j'utilise est de se mettre en mode bulb et d'utiliser la télécommande (j'appuie pour commencer puis re appui pour arreter) ma question est donc, si j'investi dans un intervallometre, est ce que celui ci aussi sera bloqué à 30sec, ou pourra t-il faire plus? Car appuiera sur mon bouton toutes les 1 ou 2 min est assez compliqué, et si oui, le quel me conseillez vous d'acheter? Merci beaucoup!!!
  13. Bonjour, J'ai voulu nettoyer la lentille de ma lunette 72ED. Pour cela, il fallait que j'enlève le pare-buée. Or, au moment où je l'ai dévissé, la lentille a bougé en même temps que le pare-buée ! J'ai immédiatement resserré le tout aussi fort que possible ( avec raison tout de même ) ! D'après vous, cela a-t-il eu un impact sur la lunette ? Ou est-ce que tout est normal ? Je suis inquiet et j'ai des sueurs froides. 🤣 Merci de votre réponse.
  14. Hello, J'aimerais avoir votre avis sur la light ci-dessous : c'est une pause de 30s sans autoguidage (mais tracking quand même - je n'ai pas pu activer l'autoguidage a cause d'un autre problème, j'ai ouvert un autre topic pour ce problème!) Light_M42_30.0s_Bin1_gain100_20231218-223718_-10.0C_0234.fit J'ai l'impression d'avoir un problème de backfocus : les étoiles semblent allongées de manière un peu concentriques. C'est très léger et le manque de guidage rend la chose encore plus difficile a voir mais peut-être que votre œil avisé verra mieux que mon œil de néophyte 😁 Si je pose la question, c'est avant tout car j'ai une 2600mc duo, et que je ne suis pas arrivé a faire le focus sur la cam de guidage - si j'ai un problème de backfocus, celle-ci doit en souffrir encore plus que mon image principale! J'ai essayé au masque de bathinov, mais impossible de voir les aigrettes (je les vois mes elle sont très moches et difficilement distinguables) Si les étoiles semblent bien orientées de manière concentriques, cela signifie que je suis trop près de mon correcteur/réducteur et que je dois m'éloigner. Pourtant j'ai l'impression d'être déjà bon (voire trop loin) : Lunette SW 80 ED, avec correcteur/réducteur 0.85x (backfocus demandé : 55mm) Bague M48-M54, 2mm de tirage Tube allonge M54, tirage 16.5mm Tiroir a filtre ZWO M54, tirage 20mm Filtre tri bande altair astro (1mm d'épaisseur) Asi 2600mc Duo, distance capteur 17.5mm ==> Je veux donc un backfocus de 55.33mm (en comptant le filtre) et j'ai un backfocus de 56mm avec mon train optique --> J'aurais pu comprendre si j'étais trop loin, mais visiblement je suis trop près ?!?! Je précise que j'ai essaye de régler le focus en ôtant le filtre du porte filtre, et idem... J'ai tenté avec des expo de 2s a 10s, avec gain 0, 100 et 350 --> Idem... Le focus avait été fait au préalable pour le capteur principal avec un EAF et on voyait super bien les aigrettes avec celui-ci au masque de bahtinov Merci d'avance!
  15. Bonjour, J'ai trouvé sur un site de vente en ligne, bien connu, l'été dernier, une lunette de 60/800. Après quelques recherches il s'avère que c'est le modèle "Jupiter SYW 60/800" présent dans le catalogue Perl durant les années 70/80. Le modèle que j'ai acquis a encore son mode d'emploi édité par les établissements Cerf de Paris, probablement du milieu des années 70. A noter que ce modèle est un rebadgage Perl du modèle d'origine Carton CA60. Optiquement le tube est en bon état, objectif très propre sans rayures ni champignons. Le chercheur a bien vécu, le réticule n'existe plus, mais ses optiques sont propres aussi. Esthétiquement les deux tubes présentent des éclats de peinture blanches, surtout sur le chercheur mais cela ne nuit aucunement à leur bon fonctionnement. A noter que l'étiquette sur le PO a disparu. Le PO est fonctionnel, sans jeu mais un peu dur (graisse ayant bien vécue). Seul était présent comme accessoire une barlow en deux parties, bien usée, mais après nettoyage et remontage elle fera le travail, si nécessaire. La monture azimutale est en très bon état, il manque juste un flexible long, que j'ai trouvé sur le net plus tard. La lunette était dans une caisse en bois sans aucune protection. J'ai décidé de nettoyer, et réhabiliter cette superbe lunette, à priori de bonne facture si j'en crois les avis sur ce site et d'autres sites outre manche et outre atlantique. Esthétiquement je n'ai pas décidé de repeindre les deux tubes, autant par désir de conserver un aspect vintage que par mon incompétence à refaire deux tubes parfaits. Sur le tube principal, l'objectif a été nettoyé correctement, le tube aussi bien sur, sans oublier le revêtement noir intérieur. Le porte oculaire a été démonté, nettoyé et regraissé et il fonctionne maintenant onctueusement et sans jeu. J'y ai monté à la place du PO d'origine en 24,5mm, un PO de 31,75mm avec un adaptateur 24,5mm. La monture a été aussi démontée, nettoyée, regraissée et complétée par le deuxième flexible long manquant. Le trépied a été nettoyé, dégraissé, poncé et verni en deux couches. Toutes ses ferrures ont été poncées et repeintes, le tout remonté avec une nouvelle visserie. Pour la caisse, j'ai transmis le tout à un ami qui m'a fait une recomposition sympathique du rangement de la lunette dans cette caisse. Il me reste maintenant à la tester sur le ciel avec les oculaires qui vont bien. J'ai quelques oculaires de l'époque en 24,5mm à lui adjoindre : OR6mm Tani, OR9mm Vixen, Kellner 18 et 30 Celestron. Plus bien sur des oculaires plus "modernes", Clavé12mm, Taka LE 7,5mm et d'autres. Je posterai des photos de la lunette de pied et de cap plus tard. En attendant les photos de la caisse telle que je l'ai récupéré cette semaine. Pascal
  16. Bonsoir Le mot "antiquité" ne s'applique pas vraiment à mes vieux tubes, mais je me risque quand même à en montrer des photos... Ayant fait du ménage dans mes étagères aujourd'hui, j'ai exhumé deux instruments, les seuls à ne pas être conçus pour l'astronomie. Des jumelles, objectifs de 30 mm, avec un modeste grossissement de 4 1/2 et un champ de 3° 40'. Ces valeurs sont inscrites sur l'un des porte-oculaires, le faible champ est typique du type "Galilée". On trouve à peu près la même chose pour les jumelles de théâtre… mais là, il s'agit d'une "jumelle d'infanterie", c'est gravé sur l'autre porte-oculaire. Ayant acheté l'objet dans une brocante, je n'ai aucune indication sur son histoire mais il s'agit très probablement d'un modèle datant de l'époque de la guerre de 1914-1918. Une longue-vue "terrestre" (image non renversée), objectif de 40 mm, longueur (dépliée) 75 cm, grossissement 20. Elle a appartenu à mon grand-père paternel, et elle était le seul instrument disponible à la maison quand j'étais gamin dans les années 1950. C'est avec cette longue-vue que mon père m'a montré les cratères de la Lune mais je n'ai pas de souvenirs très précis de cette époque (très) lointaine ! Par contre, je me souviens bien avoir voulu observer davantage quand j'avais 12 ou 13 ans. Comme cette longue-vue n'a pas de support et qu'elle est assez "flexible", mon père m'avait conseillé de bricoler un pied. Je me souviens qu'il y avait un système en bois pour maintenir le tube bien droit, en forme de L, fait de deux tasseaux cloués. Le tout était articulé sur un manche à balai servant d'axe vertical. Et ça fonctionnait suffisamment bien pour mes modestes observations de l'époque ! Le vieux livre qui est sur la table n'est pas seulement là pour la déco, je suis en train de le lire. D'après son auteur Jean Bosler , ce pavé de 700 pages est "inspiré du cours professé (…) à la Sorbonne de 1919 à 1922" et tient compte "des grands progrès accomplis depuis", c'est-à-dire jusqu'en 1928. A l'époque, l'Astrophysique était une science "jeune" et le tome III de Bosler a été le premier cours d'astrophysique publié en France. J'ai d'autres vieux tubes à la cave, j'en parlerai un autre jour. A bientôt !
  17. A relire les anciens, dans leur contexte technique de l'époque, on comprend mieux leurs choix, parfois alambiqués. La théorisation du chromatisme par AE Conrady. Cela se situe grosso-modo 25ans après la publication du recueil technique des ateliers allemands vers 1903 (publication dirigée par le Dr M von Rohr, avec participation de S.Czapski, A Konig, tout ça avec la bienveillance de C.Zeiss, O.Schott et E.Abbe) J'ai récupéré des informations historique provenant du livre d'A.E Conrady rédigée en 1929, rapportée par Rudolph Kingslake (Eastman Kodak) Voice une comparaison des dispersions chromatiques des achromats de la fin du 19eme siècle au début du 20eme siècle Le verre Hard Crown 1203 de la firme Chance (liée à la famille Feil-Mantois) a été réutilisé et recomposé chez Schott en Balk3, ce verre très célèbre est maintenant disparu. En rouge : Siegfried Czapski en a fait la fameuse formule Zeiss E littrow fabriquée par les ateliers berlinois et mise en tube chez Zeiss au début de la société. Une fameuse planétaire extrêment piquée car très facile à contrôler. (3 courbures identiques et face arrière plate : le rêve de l'opticien). Schott & Genossen existe mais n'est pas leader du marché des verres. (cité en dernier) Quand la formulation de la condition des sinus pu être découverte par Abbe on a pu en faire des aplanats FC. En bleu : la formulation en aplanat (pas de coma) combinaison différente avec le verre Dense Flint de la maison Chance. (D332 chez Parra-Mantois et F13 chez Schott). C'est un équivalent de Balk3+F13 chez Schott, plus cher. En vert : après la guerre ce verre n'est pas présent au Japon, les objectifs sont réalisés avec la combinaison de verre la moins couteuse : équivalente au BK7-F2. Les achromats perdent 10% en dispersion bleu-rouge après la guerre de 1940-45. --------------- Sur la neutralité couleur du calage des instruments. Voici également un partie du texte que Danjon et Couder reprendra, expliquera et complètera dans Lunettes & Téléscopes en 1935. Conrady fit allusion à l'épaisseur des verres des grand instruments de plus de 50cm qui filtrent un peu de violet et de bleu. Il est bien fait référence à ce que le pouvoir résolvant peu être impacté par la présence de couleur parasite (côté bleu comme côté rouge) Un autre fondamental, la provenance du CA-Ratio, qui date l'époque de John Dollond plus d'un siècle avant. -> Le critère de Conrady que l'on considère suffisant pour exploiter au maximum un instrument, à l'époque ou il l'a formulée. Comme on le constate, il n'est pas basé sur l'association F2-BK7 qui est 100% germanique en 1929 et encore en 1935 (D&C) mais sur la référence des verres astronomiques de l'époque. Le borosilicate est un second choix. Je dois dire que c'est une demi-surprise pour moi de constater qu'en 1935, ce n'était pas les allemands qui était leader sur les instruments astronomiques. La sortie du Zeiss AS par August Sonnenfeld en remplacement de l'objectif A (après l'abandon du verre BALK3-BALK2 pour le BK7) se situe vers 1926. Ce sont des dates pivots sur l'essor de l'optique allemande. L'objectif pivot représentant la norme de l'achromatisme est l'achromat de 3" f15 (76mm/1143mm) en 1203 Hard Crown + 360 Dense Flint de chez Chance, souvent décliné en 76/1200 au début des lunettes japonaises, sans doute pour raison de marge technique pour le calage et de moins bonne qualité de la combinaison optique. (Résidu chromatique un peu moins bon : 2.7 au lieu de 2.35 pour une 80-1200) Ca plaisantait pas à l'époque ! AE Conrady place le résidu chromatique proche de 2.3 pour la parfaite correction avec la référence d'une 3", mais on gratte peut-être un peu trop sur les chiffres... vu qu'une 130mm f15 ça laisse une impression très légère de chromatisme, on est presque au double. AE Conrady explique aussi un subterfuge pour masquer le violet et le bleu dans sa formule de calcul algébrique des petits instruments : Pour les instruments terrestres, on aboutira à la généralisation du calcul et l'utilisation d'une autre méthode de contrôle quelques années plus tard chez Zeiss : les raies cadmium 480 et 644nm plutôt que les raies hydrogène. Dans le paragraphe du livre, il expose et synthétise l'état de l'art expérimental des réglages de microscopie, d'objectif de recherche, d'astronomie... Ci-dessous Conrady expose sa méthode de correction supplémentaire qui prend en compte la plage g'f (434-486nm), dite "bleue" et début du violet. Sa méthode translate la correction vers les couleurs chaudes (surcorrection) ou vers le bleu (sous-correction) Danjon et Couder reprendrons cet exemple de surcorrection (sans donner de méthode de calcul plutôt indigeste) pour l'astronomie §37 page 108 et §38 page 111 de lunettes & télescopes : Danjon Couder P107-114.pdf En résumant, meilleure est la tenue dans le bleu : plus on peut caler bas. Il faudrait que je le fasse pour montrer le décalage de surcorrection par rapport à 0.5555 um mais on verra plus tard si les questions se présentent. (voir plus bas) ---------------------------- Des commentaires de 1914 par Stanley sur les verres optiques, pas très gentil pour Schott en page 17. -------------------- Annexe après calculs selon l'équation de Conrady, le réglage optimal du minima focal, pour une restitution de la blancheur de l'image, pour des petits réfracteurs (<<50cm) réalisé en N-BK7-F2 se fait avec ces valeurs : vNBK7-535=65.383 , vF2-535=36.595. On l'obtient à 548.5nm, soit une sous-correction qui correspond (à l'épaisseur du trait) au réglage Zeiss F'C' "on foot" pour l'utilisation terrestre. Il y a des variations mineures suivant les verres mais grosso modo, Schott fourni de nos jours un des meilleurs verres F2. Attention, ce n'est pas le N-F2 qui est la version modernisée pour d'autres usages. Pour la dispersion, Hikari et Ohara propose des variantes qui ont des propriétés intéressantes pour l'équivalent du N-BK7. La vieille version du BK7 citée par UWE Laux "U_BK7" ou alors le O_BK7-O semble un peu mieux adaptée au F2/O_PBM2 : Schott et Ohara (O_PBM2Y) l'ont conservé. A propos des instruments : les Zeiss E ont leur réglage bien plus bas vers 563.5nm (+15nm), donc explicitement planétaire. Le focus de la raie e et au même niveau que la raie d pour optimiser le(s) piqué(s) visuels dans le jaune-vert, jaune et jaune-orange.
  18. Bonjour tout le monde ! Je crée un petit topic sur l'avis d'une lunette triplet : Meade 80mm F/6 ED APO Series 5000" (c'est un triplet) J'ai reçu une offre qui m'a l'air intéressante pour le prix (350€), qui comprend donc la lunette Meade et le correcteur reducteur Explore Scientific (il faut savoir qu'il a remplacé le focuser d'origine par un focuser démultiplié x10) Je n'ai jamais trop entendu parler de cette marque, je suis un peu mitigé.. (Bien sûr, je demanderais photos de la lentille etc...) Si vous avez des retours/avis à me faire découvrir, je vous remercie grandement d'avance ! Axel
  19. Salut tout le monde. Voila, aujourd'hui je suis tombé sur une colle. Habituellement un telescope japonais est en 24,5mm mais si on enleve le coulant, on obtient un filetage au diametre Vixen 36,4mm. diametre sur lequel on peut ensuite visser un coulant en 24,5 ou en 31,75. En tout cas sur tout mes telescopes j'avais ca, ce qui me permettait de passer facilement entre les deux coulant lors de mes observations. Mais la @Eadfrith m'a montré un telescope sur Facebook : un vieux 114/900 Andromede fait par Towa, tres classique. Le telescope est au coulant 24,5 mais une fois le coulant demonté, le diametre est de 31mm. Du coup on ne peux y mettre une bague en 36,4. C'est bizarre quand meme, je croyais que le pas universel etait 36,4mm. Il y a d'autre diametre? d'autres bagues existante? Vous auriez des infos pour m'eclairer? J'avoue que je bug un peu la.
  20. Bonjour a tous je voudrais savoir si le programme Synscan ne fonctionne qu avec ses modules propriétaires ou s il est possible de le faire fonctionner avec des modules DIY genre HC06 (Bluetooth) ou DT06 (wifi)? mon module HCO6( construit selon les plans EQmod) est opérationnel et fonctionne avec Eqmod, Stellarium sur PC mais pas avec Synscan, que ce soit sur pc ou sur android et je voudrais utiliser l application mobile de Stellarium qui elle , nécessite Synscan. et vous qui utilisez Stellarium mobile+ , comment procédez-vous ? cordialement RB
  21. Bonjour, Je fais appel aux amateurs d'instruments anciens de ce forum pour le compte de l'association Thury Observatoire qui organise un rassemblement d'instruments et d'objets anciens. (cf communiqué en pj). Si vous êtes intéressés par l'idée ou voulez en savoir plus, laissez moi un mot, un commentaire et n'hésitez pas à me contacter. Et encore mieux si vous avez l'envie d'exposer une de vos merveilles ou venir voir la superbe lunette Manent de l'association vous pouvez vous inscrire. Amitiés étoilés, Daniel Communiqué Janvier 2024.docx
  22. Bonjour, je m'interroge actuellement pour remplacer mon canon 1000D par une camera plus sensible. La question est donc maintenant de savoir, dois-je partir sur une camera couleur ou monochrome. J'ai l'impression qu'en terme de temps de pose total on est sur quelque chose d'équivalent, comme on ''utilise'' tous les pixels de la monochrome finalement cela compense le fait de devoir faire 4 couches. La question que je me pose, est pourquoi distingue-t-on les couches RVB ? Pourquoi ces 3 couches ne sont-elles pas traitées d'un seul coup ?
  23. Bonjour à tous, Je me suis fait un cadeau d'anniversaire et Noel a moi-même : une jolie petite cam refroidie - ASI2600mc duo 😁 Mais voila, hier j'ai branché tout mon setup et j'ai voulu tester ca --> Problème : en activant l'autoguidage, celui-ci part en vrille complet et compense dans la mauvaise direction! Je précise que sans autoguidage, mes étoiles ne bougent pas trop, mais des que j'active l'autoguidage, hop plein de corrections qui s'appliquent (j'entend la monture tourner - plus que si j'ai le tracking only) et au bout de quelques secondes, mes étoiles sont totalement off... (Note : je ne suis pas arrivé a faire le focus correctement sur ma cam de guidage, je pense a un probleme de backfocus et je vais ouvrir un autre topic - mais dans tous les cas, ca ne devrait quand même pas me faire ca je pense... Ca doit être un truc tout bête mais bon je n'ai rien trouvé... Donc si quelqu'un a une idée? Infos setup : EQM-35 Asiair plus (connectée en EQMOD a la monture) Guidage avec la cam secondaire de la 2600mc duo Lunette SW 80ED evostar + correcteur/réducteur 0.85x Merci d'avance!! Edit : petite précision, mon guidage fonctionnait bien avec la même monture, même asiair mais une ASI120Mini monté sur chercheur (et un APN pour imager)
  24. Bonjour tout le monde. Nouveau sur ce forum, je pratique l'astrophoto, en particulier VL et circumpolaires à l'UGA sur Canon et mon boitier actuel est un R6. Cependant je dispose aussi d'un téléobjectif Canon EF 400 f/5.6 qui est excellent. Il n'y a pas d'IS sur cet objectif, il est de conception 1993. Ben voilà, j'aimerai bien essayer de faire du ciel profond avec (j'ai vu quelques exemples encourageants sur le net avec cet objectif). Donc, je me suis dis qu'une monture équatoriale + autoguidage ferait l'affaire sachant que le poids Canon R6 + bague + 400 = 2.2 kg. Je n'ai pas forcément l'intention de partir dans du matos astro de compétition vu que c'est plutôt pour une activité annexe. J'ai un budget de 1000 € environ. Peut-être un peu de nomade mais j'habite en pleine campagne limousine bortle 3-4, avec du terrain donc déjà j'ai de quoi faire chez moi. J'ai un PC portable, mais pourquoi pas un ASIAIR plus tard... Ma première idée est un Star adventurer GTI mais pas avec le pied d'origine qui m'a l'air mauvais. J'envisageais un autoguidage avec une ZWO 120 mini + sa lunette, à fixer sur le sabot flash du Canon ou en parallèle. Et puis peut-être profiter aussi de la monture pour améliorer mes VL. Bref, j'ai commencé à cogiter, mais vos avis éclairés me seraient bien utiles, en particulier sur le choix de la monture, etc... car c'est un domaine où je débute. Merci d'avance.
  25. Bonjour à toutes et à tous, En 2018, pour ceux qui s'en souviennent, j'ai découvert les télescopes Mevolhon (voir discussion ICI). Lors de mes recherches de l'époque, j'avais constaté qu'un grand nombre d'astronomes et "maîtres opticiens" étaient tombés dans l'oubli. C'est logique: l'Histoire ne retient pas tout, ni tout le monde. Cela s'est à nouveau vérifié cette semaine. En effet, je suis désormais l'heureux propriétaire d'un miroir primaire taillé par... Félix Bacchi ! Et bien évidemment, si j'écris ici aujourd'hui, c'est parce que je découvre à peine ce nom! Mon "nouveau" miroir porte le numéro 148 et est signé sur l'extrême bord. La boîte en bois a été tamponnée par Félix Bacchi lui-même. Il s'agit d'un 200 mm. La focale m'est inconnue pour le moment. Cela dit, au regard des autres télescopes évoqués ci-après, j'imagine que le rapport f/d doit se situer entre 5 et 7 tout au plus. La surface du verre semble en bon état, par contre l'aluminure est à refaire. Toujours est-il que ce miroir aura une seconde vie, ça c'est sûr! Internet s'avère bien pauvre en infos lorsque l'on cherche à en savoir plus sur Félix Bacchi. Connu et réputé à son époque pour la qualité de ses miroirs et pour la finition de son travail, la Société Astronomique de France (SAF) le citait régulièrement dans les rapports des commissions. Selon Wikipédia (en espérant que les sources soient fiables...), Bacchi aurait signé 431 miroirs entre 1946 et 1978. Ses plus grands miroirs allaient semble-t-il jusqu'à 500 mm de diamètre. Son premier miroir (260 mm) aurait été utilisé dans un observatoire privé - "Le petit Forcalquier" - situé dans le jardin de la villa Charpentier (commune de Chassant), là même où vivait le grand-père de Félix Bacchi. L'encyclopédie ne précise pas si le télescope existe encore... Ci-joint la page Wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Chassant Parmi les autres instruments mentionnés explicitement sur Internet, il existe, entre autres: -> Un Newton 258/1562 (daté de 1966) à l'observatoire Sirène: https://www.obs-sirene.com/instrument/t250 -> Un Newton 208/1430 (daté de 1961) : http://surlalune.e-monsite.com/pages/espace/telescope-newton.html -> Un Newton 200/1200 ainsi qu'un 200/1000 (n°228) : https://www.webastro.net/forums/topic/92975-200-f6-artisanal/ -> Un Newton de 260mm : https://www.spaceobs.com/fr/Blog-de-Alain-Maury/Instruments/Restauration-du-telescope-Florsch-de-260mm (note: il n'est pas impossible que les télescopes fabriqués par Gérard Flosch aient tous été pourvus de miroirs signés Bacchi; à vérifier) Félix Bacchi est également connu pour avoir contribué à la "démocratisation" des machines à polir. Les techniques de polissage des miroirs ont parfois fait l'objet de débats quant au choix des outils ainsi que de leur précision. Ces débats tendent à disparaître aujourd'hui dans la mesure où les techniques des années 60 ont évolué au profit d'une qualité accrue. Mais c'est un autre sujet... Pour les intéressés, voici une piste: http://www.astrosurf.com/gap47/T400/Machine/1-machines-histoire.htm Par ici, la machine à polir de Bacchi: http://astrosurf.com/astroptics/files/mach_polir_saf_lastronomie0258.pdf Il me paraît intéressant de préciser que la machine à polir de Félix Bacchi a été rachetée (après son décès) par... Roger Mosser. C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleurs... miroirs? Si vous avez d'autres infos sur Félix Bacchi et ses optiques, je suis preneur! D'ailleurs, peut-être que certains parmi nous l'ont connu voire fréquenté? Merci de m'avoir lu! Astro-amicalement, Astropleiades
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.