Jump to content

Colmic

Animateurs
  • Content Count

    5,700
  • Joined

  • Last visited

7 Followers

About Colmic

  • Rank
    Gourou Bignole
  • Birthday 03/08/1965

A propos

  • Résidence
    Enghien 95
  • Intérêts
    Imagerie Soleil Halpha + imagerie CP
  • Matériel
    Tak FSQ106ED
    Intes Micro M703
    Tak EM200
    Vixen Porta
    ASI2600MC pro
    ASI183MM pro
    ASI290 mini
    Point Grey ICX674
    ASiair pro
    PST modifié
    Bino Baader Mark V
    2 TV Plössl 32
    2 Nikon NAV 17.5

Recent Profile Visitors

4,037 profile views
  1. Tiens @Steph_2.0 une image toute chaude sortie du four SiriL : 55 poses de 180s avec la FSQ et le réducteur 0.73x, et le L-Extrême (toujours depuis Paris) :
  2. Bonsoir à tous, je termine à l'instant le traitement de l'image de ce soir et j'avoue que je suis assez impressionné par ce filtre... Voici les dentelles du Cygne, prises depuis mon jardin à 3km du périphérique parisien ! J'ai utilisé le tout nouveau filtre Optolong L-Extrême (Ha 7nm + OIII 7nm) sur ma nouvelle ASI2600MC, le tout sur la FSQ106 et le réducteur 0.73x, et toujours piloté par l'ASiair pro. 55 poses de 180s, darks, flats et darks de flats, pré-traitement avec le script d'extraction Ha + OIII de SiriL. Retrait du fort gradient. Finition sous CS5. Ce filtre est vraiment fabuleux, pour comprendre le truc c'est qu'en visuel je ne voyais que Deneb, Véga et Altair !! Avec un rapport plaisir/emmerdement au top grâce à l'ASiair et l'ASI2600MC, les images en one-shot color c'est le pied Au sujet des filtres, j'ai fait un tuto/topo au sujet de ces filtres multi-bandes : Vivement la même dans la Drôme le mois prochain... Et la veille, au foyer cette fois, 35 poses de 180s, même traitement :
  3. Et ça fonctionne très bien. Quelques nouvelles du front : - j'ai reçu mon ASI2600 avant-hier et le câble spécial de conversion Jack 12V vers RCA pour brancher la résistance chauffante ou mon écran à flat depuis l'ASiair. Et bien là aussi, ça marche nickel, on pilote la puissance directement à l'aide d'un curseur de 0 à 100% depuis la tablette Du coup le montage est encore plus simplifié maintenant. Ici avec l'ASI2600MC : Là on voit pas le câble de la résistance chauffante, il passe derrière la lunette et va donc direct à l'Asiair pro. Et la toute première image de l'ASI2600, réalisé la nuit dernière avec le nouveau filtre Optolong L-Extrême, 35x180s de pose depuis mon jardin à 3kms de Paris !
  4. Sisi, un max de gradients surtout à gauche, mais l'extraction de gradient de SiriL fait bien le boulot. Je vais faire la même chose que toi, j'ai déjà -10 et -20, je vais rajouter -5 au cas où. Dans la Drôme on est à 1000 mètres d'altitude, ça devrait aller mieux En tout cas je suis conquis par la 2600, vivement un bon ciel pour voir ce qu'elle a dans les tripes J'ai de la chance, j'ai pas trop de tilt à première vue, mais il me faut une meilleure nuit pour bien juger, cette nuit j'avais de grosses rafales de vent (heureusement que l'EM200 tient bien !) Petite photo du montage avec l'ASiair et la 2600 :
  5. Ben voilà tout chaud, fait ce soir toujours depuis mon jardin parisien : 36 poses de 180s sur l'ASI2600 + L-Extrême, à -10° (il faisait 24 degrés dehors toute la nuit, impossible de descendre à -15° !)
  6. Ah je rajoute APP dans mon topic, merci ! Encore bravo pour tes images, tu as ouvert une nouvelle voie, perso je suis fan, j'ai aussi une ASI183 mono avec roue et LRVBSHO, mais mon rapport plaisir/emmerdement en prend un coup !! Avec la 2600 et le L-Extrême, j'espère ramener de la Drôme quelques images sympa dans un mois. Bien aussi ta bubulle
  7. Magnifique ! Si ce sont les images d'ISS et pas les images d'un astronaute dans la cabine photo, il me semble bien que c'est un A7S qui est monté là-haut !
  8. Dans les rassemblements de Harley on brûle toujours une japonaise. Je propose qu'on brûle une Taka (m'en fous moi j'y vais pas)...
  9. Merci Absolument, caméra couleur ou APN, même combat Je vais le préciser dans le topic...
  10. Salut à tous, je profite d'une excellente discussion qui a eu lieu récemment sur WA pour en faire un topic unique afin que les infos ne tombent pas dans les limbes du forum Petit préambule : les différents gaz intéressants en astrophotographie des nébuleuses Wikipédia : En astronomie, les nébuleuses en émission sont des nuages de gaz ionisé dans le milieu interstellaire qui absorbent la lumière d'une étoile chaude proche et la réémettent sous forme de couleurs variées à des énergies plus basses. L'ionisation est en général produite par les photons à grande énergie émis par une étoile jeune et chaude se trouvant à proximité. Souvent, un amas entier de jeunes étoiles effectue le travail. Cette ionisation échauffe le milieu interstellaire environnant. La couleur des nébuleuses dépend de leur composition chimique et de l'intensité de leur ionisation. Beaucoup de nébuleuses en émission sont à dominante rouge, la couleur de la raie de l'hydrogène alpha à 656,3 nanomètres de longueur d'onde, en raison de la forte présence d'hydrogène dans les gaz interstellaires. Si l'ionisation est plus intense, d'autres éléments peuvent être ionisés et les nébuleuses peuvent émettre non seulement dans d'autres nuances de rouge (soufre II à 671,9 et 673,0 nm), mais aussi dans le vert (oxygène III à 495,9 et 500,7 nm) et dans le bleu (hydrogène bêta à 486,1 nm). Ainsi, en examinant le spectre des nébuleuses, les astronomes peuvent déduire leur composition chimique. La plupart des nébuleuses en émission sont formées d'environ 90 % d'hydrogène, le reste étant de l'hélium, de l'oxygène, de l'azote et d'autres éléments. La bande passante des différents gaz ionisés : l'hydrogène H-béta (Hb) : bande passante 486nm (se trouve dans le bleu) l'oxygène (OIII) : bande passante 496nm à 501nm (se trouve dans le bleu-vert) l'azote (NIIa + NIIb) : bande passante 655nm à 658nm (se trouve dans le rouge) l'hydrogène H-alpha (Ha) : bande passante 656nm (se trouve dans le rouge) le soufre (SIIa + SIIb) : bande passante 672 à 673nm (se trouve dans le rouge) On voit que certaines bandes passantes sont très proches : Le Halpha et le NIIa sont quasiment confondus, et le NIIb est espacé de seulement 2nm Le SIIa et SIIb sont confondus, on obtient un ensemble SII de 2nm d'espacement Le SII est relativement proche du Ha, espacé de seulement 16nm Enfin le OIII et le Hbéta sont très proches, espacés de seulement 10nm Qu'est-ce que le SHO, le HOO ? C'est une technique d'imagerie qui consiste à prendre des images à l'aide d'une caméra monochrome équipée successivement de filtres qui laissent passer le SII, le Ha et le OIII (soit S, H, O). On va pour cela utiliser une roue à filtres équipée de ces 3 filtres, puis une fois les 3 séries d'images prises, on va reconstituer une image couleur selon les spécifications suivantes : Palette Hubble : le SII pour la couche rouge (pour rappel le SII est bien dans le rouge) le Ha pour la couche verte (pour rappel le Ha est aussi dans le rouge !) le OIII pour la couche bleue (pour rappel le OIII est dans le bleu-vert !) Pourquoi ? Tout simplement parce que le vert est la couleur que l'oeil voit le mieux (les détails notamment). Par conséquent les gars de la Nasa, pour les images de Hubble avec filtres S, H et O, ont imaginé placer le Ha dans le vert puisque c'est le gaz qui se trouve le plus abondamment dans les nébuleuses en émission. Ensuite, ils ont décidé de coller le SII dans le rouge naturellement, et le OIII dans le bleu. Un exemple d'image SHO (un peu pourrie puisque réalisée le soir du solstice d'été à 3kms de Paris avec la Lune !!) avec ASI183 mono et filtres Astronomik SHO 6nm : Palette HOO : le Ha pour la couche rouge (logique puisque rouge) le OIII pour la couche verte (logique aussi puisque bleu-vert) le OIII pour la couche bleue (logique encore puisque bleu-vert) On obtient alors une colorimétrie plus proche de la réalité, contrairement au SHO qui est entièrement en fausses couleurs. De plus on économise un filtre puisqu'on n'utilise pas le SII. C'est une technique intéressante car avec seulement 2 filtres ont obtient une image couleur sympa, alors qu'en LRVB il faut 4 filtres et autant de séries d'images. Un exemple d'image HOO (toujours réalisée à 3kms de Paris proche du solstice) avec ASI183 mono et filtres Astronomik H et O 6nm : Qu'est-ce qu'un filtre multi-bandes ? C'est un bout de verre (!) traité spécifiquement afin de laisser passer certaines bandes passantes utiles en astrophotographie, pour faire ressortir les nébuleuses. A la différence des filtres anti-pollution lumineuses qui sont spécialisés pour bloquer les longueurs d'onde des lampes au sodium et autres saloperies (!), les filtres multi-bandes sont là pour laisser passer spécifiquement certaines longueurs d'onde. Les filtres anti-pollution sont les CLS, UHC, LPR, LPS etc.. Et à la différence des filtres SII, Ha et OIII qui sont dédiés aux caméras monochromes, les multi-bandes prennent tout leur sens avec les caméras couleur, puisqu'on va imager toutes les bandes passantes en one-shot ! Il en existe 3 sortes : les filtres bi-bandes : ils filtrent typiquement le Ha et le OIII (ou le SII et le OIII) les filtres tri-bandes : se sont en fait des filtres bi-bandes mais plus espacés et de fait ils englobent plusieurs bandes (typiquement Ha + NII voire Ha + NII + SII et OIII + Hb) les filtres quadri-bandes : là aussi on peut dire que ce sont des bi-bandes à bande passante très large, ou alors de vrais quadri-bandes mais nous allons voir plus loin qu'ils n'ont pas d'utilité réelle Comment les utiliser avec une caméra ou un APN couleur ? Comme on ne va généralement utiliser qu'un seul filtre pour notre séance d'imagerie en One-shot, il suffit de les monter dans un tiroir à filtres (ou Filter Drawer en anglais). Les filtres sont insérés dans le tiroir et peuvent être interchangés sans démonter le train d'imagerie. Par exemple devant une ASI2600MC ça donne ceci avec le tiroir à filtres ZWO M48/M42 : Vous pouvez utiliser le même montage pour un APN, ou insérer directement la version clip du filtre contre le capteur de l'APN : Comment se comportent-ils avec une caméra ou APN couleur ? Pour comprendre comment se comportent ces filtres avec une caméra couleur, il faut déjà comprendre comment elles fonctionnent... Une caméra couleur c'est la même chose qu'une caméra mono sauf que sur chacun des pixels on a placé successivement des filtres rouges, verts et bleus afin de constituer une matrice dite de Bayer, qui une fois interpolée, reconstituera l'image couleur. Et on les a placés dans cet ordre là (il y a 2 fois plus de pixels avec filtres verts que de pixels avec filtres bleus et rouges, car le vert est ce que l'oeil voit le mieux) : RVBVRVBV VBVRVBVR BVRVBVRV VRVBVRVB Etc... Maintenant si on place par exemple un filtre Ha par-dessus tout ça, il reste quoi ? Le Ha étant dans le rouge, il reste : R___R___ ___R___R __R___R_ _R___R__ Etc.. Alors qu'une caméra mono avec le même filtre Ha aura reçu : RRRRRRRR RRRRRRRR RRRRRRRR RRRRRRRR En terme de signal, le canal rouge a reçu tout le flux nécessaire, pas moins qu'une cam mono (en réalité un peu moins à cause des filtres rouges sur les pixels qui réduisent un peu le flux) En terme de résolution en revanche, il ne reste plus qu'un pixel sur 4 puisqu'on a perdu les VV et le B. En chiffres : c'est un peu comme si on réalisait un bin2 sur la caméra, il nous reste donc : 50% de résolution en Halpha (soit racine de 1/4) soit une perte de 50% 50% de résolution en SII (soit racine de 1/4) soit une perte de 50% 86% de résolution en OIII (soit racine de 3/4) soit une perte de 14% par rapport à une caméra mono. Si on travaille en RVB pur, sur une cam couleur il nous reste : 50% de résolution dans le rouge (soit racine de 1/4) soit une perte de 50% 50% de résolution dans le bleu (soit racine de 1/4) soit une perte de 50% 70% de résolution dans le vert (soit racine de 2/4) soit une perte de 30% par rapport à une caméra mono. Mais il ne faut pas oublier que les algorithmes de dématriçage ont bien évolué et qu'on fait maintenant du traitement en drizzle 2x, ce qui diminue un peu la perte. Et le rapport plaisir/emmerdement est bien plus favorable sur la caméra couleur Ça c'était par rapport à des filtres mono-bande Ha, SII ou OIII. Voyons maintenant comment va se comporter notre caméra couleur (ou l'APN) avec un filtre multi-bandes : Si on reprend notre exemple ci-dessus : RVBVRVBV VBVRVBVR BVRVBVRV VRVBVRVB et qu'on applique un filtre duo-band Ha-OIII, il reste : RVBVRVBV VBVRVBVR BVRVBVRV VRVBVRVB Les pixels rouges ont reçu du halpha et les pixels verts et bleus ont reçu du OIII. Intéressant non ? Un exemple d'image HOO (réalisée à 50kms de Paris) avec ASI2600MC et filtre Optolong L-Enhance, le tout en One-shot : Et un autre exemple HOO avec filtre Optolong L-Extrême, toujours sur ASI2600MC cette fois en plein Paris !! Comment traiter les images couleurs avec filtre multi-bandes ? Vous pouvez soit traiter votre image comme une simple image RVB. Ou alors utiliser un script spécifique qui va extraire le signal Ha de la couche rouge, et le signal OIII des couches vertes et bleues, vous récupérez alors 2 images Ha et OIII puis reconstituez l'image couleur en composition HOO. Le tout nouveau SiriL 0.99 béta possède une telle commande et le script associé, ainsi que Pixinsight ou Astro Pixel Processor (APP). Les 2 images ci-dessus ont été réalisées avec le script SiriL. Les différents filtres Multi-bandes sur le marché Tout d'abord un peu d'excellente lecture avec ce test d'un membre de Cloudynights qui a testé une dizaine de filtres différents : http://karmalimbo.com/aro/reports/Test Report - Multi Narrowband Filters_Feb2020.pdf Un tout nouveau filtre est arrivé sur le marché et il est disponible depuis le 1er juillet 2020. C'est le filtre Optolong L-Extrême. Ici à côté du filtre anti-pollution L-Pro : Il est dispo chez Optique Unterlinden (importateur) au tarif de 290 euros https://www.telescopes-et-accessoires.fr/filtre-l-extreme-optolong-coulant-508mm-c2x31837848 EDIT : j'apprends à l'instant que l'IDAS NBX vient également de sortir début juillet 2020 au tarif de 299 dollars, je l'ai ajouté à la liste ci-dessous. Les filtres disponibles avec leurs bandes passantes du plus espacé au plus serré : Tous ces filtres existent en 31.7mm, 48mm et certains existent également en version clip pour certains APN. Les prix indicatifs sont pour le modèle M48. Optolong L-Pro (190€) : Ha, SII, NII, OIII, Hb (bande passante inconnue) équivalent à un CLS ou UHC mais avec les bandes plus serrées, on pourrait presque le considérer comme un multi-bande aussi je le place ici Altair quadri-band (249€) : (Ha + SII) 35nm et (OIII + Hb) 35nm Idas NB1 (269€) : (Ha + SII) 20nm et (OIII + Hb) 35nm ZWO bi-band (206€) : Ha 15nm et (OIII + Hb) 35nm (on devrait l'appeler tri-band d'ailleurs puisque le OIII recouvre le Hb également) Altair tri-band (259€) : Ha 12nm et (OIII + Hb) 35 nm Optolong L-Enhance (199 euros) : Ha 10nm et (OIII + Hb) 30nm Idas NB2 (259€) : Ha 15nm et OIII 15nm Idas NB3 (259€) : SII 15nm et OIII 15nm STC Duo-Narrowband (369€) : Ha 10nm et OIII 10nm Idas NBX (299€) : Ha 10nm et OIII 10nm Optolong L-Extreme (299 euros) : Ha 7nm et OIII 7nm Triad Quad-band (1350€) : Ha 4nm SII 4nm OIII 4nm Hb 5nm * * Le Triad est le tout premier filtre multi-bandes qui soit sorti sur le marché, mais il est d'une part très cher et ses bandes serrées n'ont pas d'avantage particulier sur les autres dans la mesure ou la caméra couleur ne fera pas la distinction entre le Ha et le SII puisque les 2 sont dans le rouge, les 2 bandes seront donc confondues, et idem pour le OIII et le Hb. On peut donc considérer que c'est plutôt un excellent (Ha + SII) 8nm et (OIII + Hb) 9nm Conclusion Il en résulte que l'Optolong L-Extrême possède un excellent rapport bande passante/prix (le Triad est à plus de 1350 euros !!) et le Idas NBX est promis également à un bel avenir si sa qualité optique est identique au reste de la gamme Idas. Reste à voir la qualité intrinsèque des verres utilisés dans chacun de ces filtres, Altair, ZWO, Optolong et STC sont chinois, alors que Triad est américain et Idas est Made in Japan (Les Idas sont connus pour avoir une excellente qualité optique). Il faudra voir à l'usage si c'est plus intéressant d'avoir un pur bi-band Ha + OIII plutôt qu'un quadri-band (Ha + SII) et (OIII + Hb). Pour du HOO pur, c'est évident, mais pour certaines nébuleuses ça reste à voir. Enfin si vous souhaitez réaliser du vrai SHO avec une caméra couleur, sachez que c'est possible. Techniquement c'est impossible avec un seul filtre car le Ha et le SII sont tous les 2 dans le rouge et les pixels rouges de la caméra couleur ne sauront pas faire la distinction entre les 2 bandes. Mais en utilisant 2 filtres (chacun sur une session d'imagerie) : IDAS NB2 qui laisse passer le Ha et le OIII IDAS NB3 qui laisse passer le SII et le OIII on reconstruit alors le SHO au traitement en récupérant la couche Ha du NB2, la couche SII du NB3 et la couche OIII du NB2 et du NB3 Notre ami @Steph_2.0 utilise cette technique depuis quelques temps avec beaucoup de succès. Exemple d'image SHO réalisée par lui-même avec une ASI2600MC (quand même 40 heures de pose !!)
  11. Salut, j'ai reçu ce matin le nouveau L-Extrême, je pense être un des tout premiers à l'avoir puisque la campagne mondiale de pré-commande s'est achevée seulement le 1er juillet et les premiers envois ont démarré le 5 juillet Il est dispo chez Optique Unterlinden (importateur) https://www.telescopes-et-accessoires.fr/filtre-l-extreme-optolong-coulant-508mm-c2x31837848 Mais peut-être que le stock a déjà été écoulé pour les pré-commandes. J'ai aussi le ZWO Duo-Band https://astronomy-imaging-camera.com/product/zwo-duo-band-filter Et mon pote David a de son côté le Optolong L-Enhance. On va donc pouvoir vous faire un petit test comparatif un de ces jours de tous ces filtres... Pour rappel les bandes passantes de chacun du plus espacé au plus serré : - Optolong L-Pro : Ha, SII, NII, OIII, Hbéta (bande passante inconnue) équivalent à un CLS ou UHC mais avec les bandes plus serrées - Altair quadri-band : (Ha + SII) 35nm et (OIII + Hbéta) 35nm - Idas NB1 : (Ha + SII) 20nm et (OIII + Hbéta) 35nm - Altair tri-band : Ha 12nm et (OIII + Hbéta) 35 nm - ZWO bi-band : Ha 15nm et (OIII + Hbéta) 35nm (on devrait l'appeler tri-band d'ailleurs puisque le OIII recouvre le Hbéta également) - Optolong L-Enhance : Ha 10nm et (OIII + Hbéta) 30nm - STC Duo-Narrowband : Ha 17nm et OIII 17nm - Idas NB2 : Ha 15nm et OIII 15nm - Idas NB3 : SII 15nm et OIII 15nm - Optolong L-Extreme : Ha 7nm et OIII 7nm - Triad Quad-band : Ha 4nm SII 4nm OIII 4nm Hbeta 5nm * * Le Triad est le tout premier filtre multi-bandes qui soit sorti sur le marché, mais il est d'une part très cher et ses bandes serrées n'ont pas d'avantage particulier sur les autres dans la mesure ou la caméra couleur ne fera pas la distinction entre le Ha et le SII puisque les 2 sont dans le rouge, les 2 bandes seront donc confondues, et idem pour le OIII et le Hbéta. On peut donc considérer que c'est plutôt un excellent (Ha + SII) 8nm et (OIII + Hbéta) 9nm Il en résulte que l'Optolong L-Extrême possède un excellent rapport bande passante/prix (le Triad est à plus de 1200 dollars !!). Reste à voir la qualité intrinsèque du verre utilisé, ça reste du chinois (comme Altair, ZWO et STC), alors que Triad est américain et Idas est Made in Japan (Les Idas ont une excellente qualité optique). Il faudra voir à l'usage si c'est plus intéressant d'avoir un pur bi-band Ha + OIII plutôt qu'un quadri-band (Ha + SII) et (OIII + Hbéta). Pour du HOO pur, c'est évident, mais pour certaines nébuleuses ça reste à voir.
  12. Attention à ne pas confondre résolution (faculté à distinguer de fins détails) et taille de capteur. En photographie, les arguments marketing ont fait qu'on mélange résolution et résolution. En marketing photo, quand on dit résolution on parle en millions de pixels... Plus t'as de millions de pixels et plus tu fais des belles photos en gros, quelle connerie !! En astro, quand on dit résolution on parle en secondes d'arc. Et cette résolution dépend essentiellement de 3 facteurs : - la focale de l'instrument - la taille des pixels de la caméra ou de l'APN - la turbulence atmosphérique qui va dégrader les images Enfin la limite de résolution est quant à elle conditionnée par le diamètre de l'instrument (120/D dans le vert, mais ça varie selon les longueurs d'onde utilisées). Donc non, augmenter la taille physique de ton capteur ne va rien changer à ta résolution, tu auras juste un champ plus grand. Pour augmenter la résolution, il faut soit augmenter la focale, soit utiliser des pixels plus petits à la base. Si je reprends l'exemple de mon précédent post, admettons que tu travailles avec une ASI533 et des pixels de 3.76µ. Si ta caméra était mono, tu as donc tous tes pixels qui travaillent, soit effectivement des pixels de 3.76µ En couleur avec filtre Ha tu as un pixel sur 4 qui travaille, donc l'équivalent de pixels de 7.52µ (2 x 3.76 en X et 2 x 3.76 en Y) c'est comme si tu faisais un bin2 sur ta caméra, il te reste donc : - 50% de résolution en Halpha (soit racine de 1/4) - 50% de résolution en SII (soit racine de 1/4) - 86% de résolution en OIII (soit racine de 3/4) par rapport à une cam mono. Si maintenant tu bosses en RVB pur, sur une cam couleur il te reste : - 50% de résolution dans le rouge (soit racine de 1/4) - 50% de résolution dans le bleu (soit racine de 1/4) - 70% de résolution dans le vert (soit racine de 2/4) par rapport à une cam mono. Mais il ne faut pas oublier que les algorithmes de dématriçage ont bien évolué, qu'on fait maintenant du traitement en drizzle 2x, ce qui diminue un peu la perte. Et comme tu le dis, le rapport plaisir/emmerdement est bien plus favorable sur la cam couleur Perso j'ai les 2 (ASI183 mono et ASI2600 couleur), mais je ne fais pas la même chose avec chacune.
  13. C'est pas une question de signal mais de résolution. Pour bien comprendre comment fonctionne une caméra couleur : Ta caméra couleur c'est la même chose qu'une caméra mono sauf que sur chacun des pixels on a placé successivement des filtres rouges, verts et bleus afin de constituer une matrice dite de Bayer, qui une fois interpolée, reconstituera l'image couleur. Et on les a placés dans cet ordre là (il y a 2 fois plus de pixels avec filtres verts que de pixels avec filtres bleus et rouges, car le vert est ce que l'oeil voit le mieux). RVBVRVBV VBVRVBVR BVRVBVRV VRVBVRVB Etc... Maintenant place un filtre Ha par-dessus tout ça, il reste quoi ? R___R___ ___R___R __R___R_ _R___R__ Etc.. Alors qu'une cam mono avec le même filtre Ha aura reçu : RRRRRRRR RRRRRRRR RRRRRRRR RRRRRRRR En terme de signal, ton canal rouge a reçu tout le flux nécessaire, pas moins qu'une cam mono, si tu poses 4 fois plus longtemps, tu ne récupèreras toujours que du signal rouge. En terme de résolution en revanche, il te reste 8 pixels sur les 32 d'origine, ça commence à faire mal au cul non ?
  14. Dans ce cas, il vaudrait mieux alors opter plutôt pour une cam mono. Le soucis d'un filtre unique sur une cam couleur c'est que tu vas perdre 3 pixels pour en conserver un seul, donc énorme perte de résolution. Admettons que tu montes un Ha pur de 6nm sur une cam couleur : - sur tes 4 pixels RVVB, tu vas avoir un bon signal sur le canal R - sur les pixels VV et B, tu vas avoir strictement zéro signal Idem pour le SII puisque c'est aussi dans le rouge En revanche tu auras un signal intéressant uniquement en OIII puisque les canaux VV et B auront reçu leur part de signal (puisque le OIII se trouve dans le bleu/vert) et le canal R aura reçu zéro signal D'où l'intérêt des filtres bi-band : - sur tes 4 pixels RVVB, tu as un bon signal sur le canal R (Ha) - sur tes 4 pixels RVVB, tu as un bon signal dans les 2 canaux V et dans le canal B. - et le tout en one-shot !! J'ai oublié de préciser que l'image des dentelles au-dessus a été prise depuis la région parisienne en plein mois de juin sous une Lune présente, donc pas le meilleur ciel loin de là
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.