lyl

Membre association
  • Compteur de contenus

    309
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de lyl

  • Rang
    Bzzzzz
  • Date de naissance 14/02/1967

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. lyl

    Quels formules d'oculaires pour un maksutov ?

    ES 62°LER : bonne idée à partir du 14mm Sauf pour les petites focales, dans ce cas cherchez un pseudo-masuyama pour 7.5mm et 10mm. A d'autres valeurs : si possible ou un ortho ou un plössl asymétrique pour profiter du contraste.
  2. lyl

    lunette et oculaire Vintage Telementor

    complète ....bien plus que ça. 300 à 500 c'est le tube nu sur eBay, là il y a un chercheur en sus monture EQ : +300 ~ un oculaire Zeiss ortho : 70 à 120 suivant le type.
  3. lyl

    Lunettes Swarovski Leica ou Zeiss

    Ceci dépend beaucoup du calage et de la qualité du traitement et surtout sur quels type de verres il est appliqué (et leur épaisseur) D'après un document partiel réalisé par Marcus Ludes. A 550nm : (planétaire) Un petit peu optimiste : ortho/plössl 97% en moyenne pour les oculaires avec 4 surfaces. Les meilleurs étant les Televue plössls°, les seuls à battre les Zeiss et les Pentax dans le tableau que j'ai récupéré. Synta : en recul de 2% environ. Grand champ : 95% pour les derniers Nagler T6 qui sont compacts. Souvent entre 90-95% pour les autres. APM UF est derrière mais le calage est meilleur sur les couleurs des nébuleuses (ex.: raie F et Oxygène) Le vieux panoptic 15mm excellent à l'époque (de 1ere génération, n'est plus fabriqué) était à 90%, juste devant le meade UWA Takahashi ortho = Kasaï ortho ~ 96-97% ° : traitement spécialisé choisi par Al Nagler à 96% minimum sur presque tout le visuel, 98% en pic planétaire. Aussi bien que Zeiss. 86% de transmission, oculaire compris : ce n'est pas mauvais mais pas exceptionnel non plus. Il faut vérifier si c'est la moyenne de la plage ou une valeur garantie. Comme je suis au fait de la technologie car j'ai fait une demande récente. Comparaison de traitements récents à gauche. Un AR 4 couches moderne (multi-matériaux, brevet récent 400-700nm avec Si02, Nb2O5,Si02,Sn02), à droite. (Très proche de ce que m'a proposé MCM. Note : c'est en cas de réalisation parfaite sur verre BK7). Le SMC modernisé (pas l'ancien) et le multi-coating Meade sont de l'ordre de 0.2%. L'EMD explore scientific à 15 couches n'est pas communiqué ni le nano-coating grand angle de Nikon.
  4. lyl

    Qualité des optiques professionnelles

    Ils ont péniblement atteint l/2.5 ... 250nm, 10 fois la tolérance pour un défaut de calibrage. Hubble était trop "myope", impossible de faire le focus pour une histoire d'un malheureux 1mm en bout de course du focuser. Par "chance", le défaut était régulier et ils ont pu créer et insérer un correcteur. --------------------------------- Canon Optron (le fabricant que Tak utilise en sous-traitance pour les optiques de réfracteur) est capable en standard de faire de la rugosité à 3nm, son "superpoli" est à 0.3nm (spécif. pour la fluorite) Note pour douci, superpoli, rugosité : ce n'est pas l'écart rms à la courbe théorique, c'est la finesse des irrégularités que l'on contrôle par exemple à la lame de phase. Ca impacte la diffusion et donc le contraste local. (ex. les halos autour des objets brillants. ) Pour donner une idée des techniques automatisées "standard" et de leur précision : (les pads sont des outils flexibles qui soutiennent l'abrasif ou la solution abrasive) Hydroplaning Mode : le survol fluide.
  5. lyl

    Qualité des optiques professionnelles

    La spécification initiale pour Hubble était de 25nm rms pour la forme du mirroir principal. Michel Bonnin (Skyvision) a pour critère 35nm rms pour la forme, son douci (pas le même critère) est plus poussé. Zeiss poli ses objectifs astro à l/8 ptv et l/28 rms minimum (20nm). Pour information Zeiss forme de nombreux chinois actuellement.
  6. lyl

    Choix excellent oculaire planétaire pour C8

    J'ai une alternative à proposer mais il s'agit d'un équivalent de petite annonce. En 5mm, 6mm et 8mm
  7. lyl

    lunette de 90mm achro

    Je viens d'en remettre une en état : une catastrophe d'entretien. (vieille Meade FH 90/1000, BK7 F2) Je pense à faire retraiter l'objectif que j'ai du repolir (faces externes seulement). Deux micro-pics sur la lentilles du doublet arrière mais ça n'a pas d'effet (ouf) La bête est correctement espacée maintenant et produit des images dont j'ai du mal à voir du chromatisme. Images prises avec une asi 0185MC (sur-échantillonage x2) Note photo ci-dessous, c'est temporaire : j'ai enlevé l'espaceur pour obtenir les anneaux de newton, c'est uniquement pour trouver la bonne orientation entre les lentilles, j'ai retrouvé une marque constructeur, j'ai remis la marque presque effacée au crayon de papier. Pas définitif. Du bleu qui ne bave pas c'est plutôt agréable ! Le doublet respecte le critère de Sidgwick. Il lui faut juste un filtre semi-apo pour enlever un léger voile. Le piqué dans les vert-jaune-orange est épatant Le peps d'une bonne achro : disque d'Airy (limite de diffraction) = 2pixels. Zoom sur le haut de la barre de balustrade, partie supérieure blanche (le capteur a sont pic à 460 et 615nm) --------------------- images faciles pour une planétaire : Note : Bresser 90 RC=6.4, cette Meade FH RC=4 (résidu chromatique) ---------------------------------- C'est une formule optimisée pour l'observation planétaire, mais elle convient aussi pour de la photo avec roue à filtre, on peut modifier l'engin vers f/8 à coût raisonnable. En attendant : diffraction limited de 520nm à 612nm (le trou du méthane). La coma n'est pas corrigée mais le chromatisme est au minimum, bien en dessous de la formule classique du doublet de fraunhöfer qui lui est sans coma pour l'observation grand angle. (réglage en bas : spot rouge plus étalé, le bleu est "idem" en moyenne de spot mais avec plus d'aberration sphérique -> moins de piqué)
  8. lyl

    OCULAIRES KEPLER (GSO) XWA 100°

    C'est une référence pour les tests optiques, pas forcément Halpha car c'est vrai qu'on prend plutôt du 632,8nm avec une des raies d'un HeNe mais ça n'a pas de sens de qualifier uniquement la qualité de réglage et du design sur une seule couleur. Si c'est juste pour montrer que c'est une copie : on avait comprit depuis longtemps. La différence se fait sur des petits détails pour lesquels une usine n'a pas encore copier ce que fait l'autre. Maintenant, - d'une part est-ce que tu es capable de dire quel est le contraste de l'ethos du ES 100° ou du Kepler d'après les chiffres indiqués ? - d'autre part, est-ce que tu es capable d'affirmer lequel est le plus efficace (au sens pour la moyenne de la population d'observateur) d'après les chiffres indiqués ? moi j'ai la réponse théorique par information provenant du fabricant : mais ce n'est pas indépendant alors je ne partage pas forcément. http://atom.lylver.org/AstroSurf/Design Optique/Oculaires/Televue/DDE-TV.JPG Et sinon oui, je vois le Halpha comme quelques % de la population et même un résiduel au-delà de 700nm à travers un filtre IR-pass Myriam
  9. lyl

    OCULAIRES KEPLER (GSO) XWA 100°

    Euh, il manquerait pas le bleu Hbeta et le rougeHalpha pour un vrai test de champ profond ? Enfin peut-être que la norme de chromatisme a changé. Ou alors c'est une copie très proche.
  10. lyl

    Focuser hélicoïdal - Helical Focuser

    Non ils ne sont pas identiques : j'ai eu les deux. Le deuxième équipe une Vixen 102M et un newton 150f5 qui avait une crémaillère, ils sont bons. Le premier est casse-pied, je l'ai remplacé. Plus court mais aussi moins robuste : pas le même gabarit qu'un focuser Lolli.
  11. Essaye, ça peut s'avérer bien corrigé, nous ne disposons pas des formules optiques donc à part demander au concepteur comment ça peut fonctionner, il n'y a que la règle de symétrie d'effet sur le front d'onde qui s'applique à l'optique en question.
  12. Ceux là qui sont génériques https://en.wikipedia.org/wiki/Teleconverter#/media/File:FrontTeleconverter.png
  13. Une Barlow astro est différente car elle s'insère près du point focal de l'instrument : ses contraintes sont l'ouverture (f/D) et le type de courbure de champ de l'instrument. Un doubleur photo, lui s'insère en amont de l'objectif et dépend de la distance modifiable vers l'objet mais pas du ratio f/D, qui est fixe pour lui. La modélisation optique est complètement différente.
  14. lyl

    Lunette APO ou télescope Schmidt-Cassegrain?

    Bonjour, ayant contacté beaucoup de magasins, qu'est-ce qu'il ne suffit pas dans leur arguments de vente ? Apparemment tu pars à l'aveuglette. Parle nous de tes observations et des objets ou zone du ciel. Il existe des instruments qui font tout mais pas tout bien. J'ai investi à peu près le même budget que toi mais ça ne sert à rien si l'on ne sait pas ce que l'on préfère observer ou photographier ou encore analyser.
  15. lyl

    oca Siebert Optics pour bino

    HP73 : je suis sur Annecy, côté Chambery