Jump to content

sebastien.lebouc

Membres association
  • Posts

    730
  • Joined

  • Last visited

2 Followers

Recent Profile Visitors

3,568 profile views

sebastien.lebouc's Achievements

  1. y a eu un très joli flare parallèle au filament au bord du limbe, à 4h sur ta dernière image. J'apporterai quand même une nuance, Michel. Cette filtration 0,5A que tu montres, issu d'un double stack, est de bien meilleure qualité qu'un filtre unique qui serait de 0,5A en simple stack. En effet, la double filtration a pour principal mérite de réduire l'aile bleue et l'aile rouge du filtre et de supprimer complètement les fuites de photosphère (le fameux double limbe, ou "artéfact"). La courbe de transmission devient bien "carrée", alors qu'en simple filtration elle prend le profil d'une cloche. Au pied de la cloche, la photosphère qui rayonne dans toutes les longueurs d'onde en profite pour s'engouffrer dans la faille. Et comme elle est des milliers de fois plus brillante que la chromosphère, on la voit autant que la chromosphère...et fait baisser le contraste. J'ai un daystar quantum 0,4PE, le double limbe est pourtant encore visible ( c'est celui qu'on a mis sur la L200 de Banjo le week-end dernier😲). En revanche, ce double limbe reste pour moi le meilleur moyen de caler ma bande passante sur le centre du Halpha. Le sujet est abordé également sur solarchat, voici un document qui illustre bien le phénomène.
  2. Piouuuu... Les prix ont été divisés par 2 en 25ans pour un télescope moderne équivalent (avec structure d'artisan, électronique et asservissement pilotable au besoin à distance).
  3. Salut David On peut dire que tu l'as bien rentabilisé ton séjour!
  4. Absolument. Ils sont constitué d'une lame de mica emprisonnée dans un sandwich de filtres de rejets et de lames de verres polarisées. cette lame est unique, clivée dans le substrat. ces étalons ont donc des épaisseurs légèrement variables, et la température intervient aussi dans la détermination de la bande passante. En plus, comme précisé dans le mode d'emploi, le filtre étant placé en bout de chaine optique, tout au bout du porte oculaire, il y a de fortes chances que le dispositif plie sous son propre poids. Ce tilt induit va générer un décalage de la bande passante. Un même quark placé sur 2 instruments différents (avec des mécaniques plus ou moins robustes) pourra donc avoir des réglages différents!!!! Pour le bon réglage, comme colmic. Une autre solution, c'est de regarder le "double limbe" solaire. C'est la boule de photosphère qui apparait bien sphérique et brillante en bord de disque, avec les spicules juste au dessus. si le filtre est bien sélectif et bien réglé, la photosphère doit pratiquement s'éteindre, à l'avantage des spicules qui deviennent prépondérants. Le "diamètre" du soleil devient alors le relief tourmenté, constitué par le sommet des spicules. L'expérience montre qu'il faut limiter au maximum les montages coulants mâles dans coulant femelle, et privilégier un montage en vissé (42 ou 48) pour atténuer les bloblotages et tilts.
  5. Y en avait un la semaine dernière, mais faut dégainer plus vite que son ombre! http://www.astrosurf.com/annonces/ventes/pst-coronado-r25157/ A 400mm de focale, le soleil au foyer doit faire un tout petit moins de 4mm de diamètre. Donc parfaitement illuminé par le BF500, et rentre largement dans le carré de 5mm de ta caméra.
  6. PST d'occasion? diamètre 40mm, 400 de focale,un BF500 dedans. Soit on l'utilise tel quel, soit en en configuration "modifié". On doit en trouver dans les 500-600€ d'occasion. Avec la quincaillerie pour adapter le PST mod, éventuellement changer l'ITF fatigué, un ERF pour coiffer ton actuel astrographe (lunette?), on doit être exactement dans le budget😊
  7. Vraiment pas cher. Surtout avec le numéro du SAV (appel gratuit) qui va devoir gérer le positionnement du chercheur et quelques autres bricoles....
  8. Pour se recentrer sur le coeur du sujet, et pour avoir connu ce site depuis presque 9 ans (un examen national que présentait un des anciens astronomes en juin 2013, et qui cherchait un vacataire pour cette occasion), voici mon point de vue: Le site a un grand potentiel astro en particulier et touristique en général. Situation de prime abord idéale, si ce n'est que: -Le foncier est détenu par une commune 800m plus bas, qui en confie la gestion à une association municipale, dont aucun membre n'est astronome, et qui par tropisme s'en attribue la plupart des bénéfices. -Ce site prometteur fait donc l'objet d'une équation quasi insoluble: il y a 30 ans, il y avait un téléphérique , une route parfaitement traficable, les moyens logistiques du CNRS, une production d'électricité sur site et une adduction d'eau. Désormais tout repose sur les investissements votés par une structure associative à 3h de marche, et sur la volonté d'un exploitant local qui est là 5 mois à la belle saison. Recherche astro et exploitation commerciales sont en effet ici complètement antagonistes: le site astro qui a motivé la création du site se définissait par son sommet isolé loin des turbulences, l'intendance devait suivre. Un refuge exploitable commercialement se situe sur une proximité de ressource en eau, le ciel a beaucoup moins d'importance... Désormais, il faut acheminer l'eau potable, vivre avec des citernes (je vous laisse regarder la pluviométrie locale des 6 derniers mois...), produire son énergie électrique et la partager (ouvrir la coupole ou alimenter le poele à granule), la stocker dans des batteries hors d'age puisque les investissement sont réduits lorsqu' on gère de saison en saison. Tout repose donc sur la qualité de l'infrastructure, qui est comme beaucoup d'endroit, la variable d'ajustement... Alors à titre personnel, privé, tout le monde peut vivre selon ses désirs et aspirations avec minimalisme, et en assumer pleinement les conséquences. Mais dans le cas d'une exploitation commerciale réclamant ici le recrutement d'un "collaborateur" (le gérant estival paie l'utilisation du site et souhaite naturellement rentrer dans ses frais et plus surement en tirer du bénéfice... ), avec cette gestion endémique de bout de chandelle, c'est plus que rock and roll de devoir choisir entre la lumière dans le gite, et la certitude de la fermeture du cimier de la coupole en cas d'urgence (orage, mistral). Bref, ça peut être l'aventure d'une vie, mais le mieux serait que cela soit en toute connaissance de la situation, surtout si le postulant doit être à la fois astronome (si possible avec son propre matos), technicien polyvalent en bâtiment (si possible avec son propre matos), troubadour et poète (si possible avec son propre matos). Des situations pittoresques sur des sites "rustiques", je pense en avoir vécu dans ma "carrière d'avant", mais au moins, on avait des moyens et surtout la liberté de manoeuvre d'y faire face... En pour conclure, contre les exercices nocturnes héliportés, le nouveau faisceau lumineux qui fusille le ciel depuis Moustier St Marie, je n'y peux rien, quels que soient la puissance électrique de l'installation et le F/D de l'instrument.
  9. Ici tout le monde m'appelle Sébastien, voire Seb, c'est un signe de convivialité entre astronomes, et de bon aloi sur ce forum. J'admire votre forte propension à basculer entre 2 extrêmes, c'est à dire passer un été loin de toutes commodités dites modernes, et être 2mois plus tôt rivée à vos outils de communication numérique, et répondre en moins de 2h sur ce forum pour la première fois. Perso, j'en suis parfaitement incapable. Comme il est d'ailleurs d'usage par chez nous, un petit message là: https://www.webastro.net/forums/forum/16-présentation/ C'est bien le leitmotiv des astronomes, en général. ce qui contraste bien avec l'annonce parue ici: http://www.astrosurf.com/annonces/services/animateurtrice-en-astronomie-r24977/ où tout n'est que chiffre, caractéristique spécifique. Bref, une fois de plus, l'astronome du site sera un mouton à 5 pattes: geek et poète!
  10. C'est sympa pour les équipes d'avant.... Le problème c'est que le nouveau gérant (tout sympa, motivé qu'il est pour ce type de poste...), si c'est comme le précédant, n'est que saisonnier et ne prend la gestion des murs (qui ne lui appartiennent pas) que pour les mois les plus lucratifs. Le reste de l'année, en plein vent et sous moins 20°C il se passe quoi sur l'infrastructure? Et ce malgré les... C'est la mairie de Blieux, au travers de son association locale qui en reste à ma connaissance propriétaire. Et concernant les investissements sur le long terme, ils sont a peu près...inexistants. Alors pour quelques vacations en 2013, puis en 2015 pour ma saison (puis en 2016 avant de jeter définitivement l'éponge...) je suis monté avec ma propre batterie 12V. Les gérances passent, ma batterie est restée là haut, elle n'a pas du être souvent rechargée, encore moins au moment de l'hivernage... Bon, sans en connaitre tous les tenants et aboutissants, j'y suis monté en fin juin 2020 à l'invitation de l'ancien gérant, qui n'était pas libre de sa ligne éditoriale. D'ailleurs, lui aussi est parti, en cours d'été, "poussé" vers la sortie. Alors, aider son prochain OK, mais faire 25h sur 24h, monter son propre matos, je sais qu'on est pas loin à vol d'oiseau de la secte du Mandarom mais quand même.... Faudra aussi faire un état des lieux "béton" arrivant et surtout sortant (boulon par boulon sur la coupole ) si on veut pas voir la Gemerderie Nationale débarquer à la maison, à la stupeur des voisins.... Alors maintenant, si le nouveau gérant est bien le patron du site (le vrai), a pu enfin réussir à faire démonter l'ancien télescope, vous fait un contrat béton (salarié au forfait? autoentrepreneur?) , vous fait bosser conformément à la législation, vous laisse maitre de la partie astro, FONCEZ! c'est le poste en or!!!!* *Poste en or (entre 800 et 1500 pax dans la saison, à 20€ la soirée)
  11. Bonjour. Heureux d'apprendre le réveil estival de ce site, qui permettra la vulgarisation de l'astronomie auprès d'un public d'amoureux de la nature, d'efforts physiques et respectueux de l'environnement. "Un bel endroit, un ciel superbe" dixit l'annonce. Indubitablement. "un télescope historique du CNRS avec une monture toute neuve". Je n'en suis pas certain... ça fait longtemps que le 9XX a rejoint le Chili. Et ça va pas tenir sur une EQ8. Par contre j'ai connu un T300 avec un tube en fibro ciment, incollimatable. Le fibro ciment devait se justifier "du temps du CNRS" pour encaisser les amplitudes thermiques et le risque aux incendies, surement très fréquent à l'époque? J'espère que le tube a enfin suivi une cure de jeunisme... Certains animateurs qui sont devenus très connus, ici où là, l'on même surnommé le BOUZOSCOPE☹️. Le postulant devra aussi prendre en considération qu'il n'y a pas d'eau potable là haut, un lieu d'hébergement couvert d'humidité et de champignons car l'isolation a été faite en dehors du bon sens. Et qu'il devra composer, entre une législation du travail qui lui offre des droits, et une pression du gérant (s'il était astronome il écrirait lui même sa petite annonce sur les forums majeurs d'astro) qui lui doit faire son année en quelques mois.... C'est bien de montrer Nathalie Simon (qui promeut autre chose que des culottes où les vieux font pipi dedans), par contre ça aurait été pas mal aussi de préciser que depuis le changement de gérance, il y avait aussi eu un petit mât avec des antennes de téléphonie qui avaient été installées entre le lieu de vie et de travail...Les exploitants s'en dédouanent. Mais si vous avez des soucis de santé dans quelques dizaines d'années (l'amiante était en vente libre y a moins de 40 ans....) faudra pas dire qu'on vous a pas prévenu. Si je parle aussi bien du site, c'est que c'est moi qui y ai sévi à l' été 2015. J'ai eu le droit aux 2x 35h par semaines, aider à vider les toilettes sèches, puer le fénec pendant 2 mois, nourri sans eau courante, 2m2 où la 3G captait. Alors oui, super site pour faire de l'astro quelques jours! Pour un été complet...réfléchissez bien et...négociez! C'est un site à 1900m. Quand on y est, il faut au moins 1h30 en véhicule "haut sur patte" pour rejoindre la première route départementale qui mène à Digne, Oraison . Le postulant s'étonnera aussi que chaque année, la nouvelle gérance soit obligée de faire à nouveau appel à candidature... Depuis, je suis saisonnier dans une vallée du 04, et mon poste m'est réservé, de saison en saison. Surprenant non? Et pour rester sur une "note positive et constructive", il aura fallu 7 ans pour que mon compte rendu de fin de mission mettant en lumière les faiblesses de l'instrument principal puissent être exploitées... Pas d'instrument solaire pour capter les randonneurs durant la journée et les inciter à rester ou revenir le soir??????? Alors longue vie au nouveau T300, et que son exploitant s'éclate, en toute connaissance de cause! PS: Quand j'ai reçu le PV d'assemblée générale de l'association qui avait la gérance du site en 2015, on se rendait compte que le seul poste bénéficiaire, c'était les soirées astro. Puis les nuitées (si c'est pas limité à 50% à cause du covid...). Alors défendez le bout de gras!
  12. Y en a beaucoup des idées reçues ancrées dans le monde de l'astronomie. Pourvu que ceux qui ont la clairvoyance, l'ouverture d'esprit puissent te lire, et en comprendre tous les fondements....
  13. Si dans le cahier des charges la composante "observer en bino" est non négociable, seul le PST parmi les 3 instruments cités le permettra....le plus. PST et lunt 35, 40, 50, 60 ont un système de filtration basé sur une lame d'air emprisonnée entre 2 lame de verres à faces parallèles (étalon air). Ce sont des instruments d'entrée de gamme, tout à été mobilisé par le constructeur sur le filtre, pas grand chose en natif sur la mécanique, à base de fonte de cochonium appauvri véritable. Sur certaines valeurs, on a des mesures de coulant à 4 voire 5 dixième. La vraie mécanique, ça a un coût. Bonne nouvelle, par leur conception, les instruments à étalon air peuvent "se contenter" d'une mécanique simple, puisqu'on peut compenser en tiltant le tilt produit par la mécanique. Le scout 60, technologie à étalon solide (lame de mica prise en sandwich dans 2 lames de verre), ne supporte aucun tilt du montage mécanique. Le réglage est réalisé par chauffage (chauffage= nécessité d'avoir une source de courant sur le terrain). Si ça plie derrière l'étalon à cause d'un montage trop lourd, tu perds en performance au fur et à mesure des décalages, et c'est irrémédiable. Pour en revenir au PST, il est relativement robuste, de par son système de mise au point par translation d'un pentaprisme dans le corps noir principal. Si tu es sûr d'atteindre le foyer, il pourra te fournir des images nominales. Lunt 35, 40 ou 50, les portes oculaires sont trop sommaires et bloblotent, il faut compenser à la main le porte à faux avec un simple oculaire, alors avec le poids d'une tête bino et de 2 oculaires... Aux ROS, tu pourras voir peu de PST ou d'instruments d'entrée de gamme avec bino. Tu verras d'avantage de montages binoculaires sur de vraies lunettes, avec de vrais porte oculaires bien costauds sur lesquels ont été intégrés des filtres solaires Halpha. Mais là on n'est plus dans des budgets de 500€. Pour ce prix tu auras le porte oculaire.
  14. Un bel exemple de pied colonne. Et patatra dans les derniers 5cm du projet.... http://www.astrosurf.com/topic/152058-pilasse-béton-tiges-filetées-vibrations-est-ce-possible/ Pas le temps de me confondre en commentaires sarcastiques, j'ai du béton à couler cet aprem.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.