cpeg

Membre
  • Compteur de contenus

    4 149
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de cpeg

  • Rang
    Membre
  • Date de naissance 07/03/1949

A propos

  • Résidence
    Banlieue nord de Lyon
  • Occupation
    Retraité
  • Matériel
    Dobson 350
    Dob 300/1200
    L150/750
    L150/1200
    Atlas EQG non Goto

Visiteurs récents du profil

257 visualisations du profil
  1. cpeg

    Essai de dessin de Mars 18 octobre

    Bonjour, Effectivement curieux ce dédoublement au nord. Par contre tu as bien saisi le bassin Hellas. Pour ma part j'ai remis ça le 19 octobre, avec cette fois la L150/1200 qui est un peu plus performante. J'ai eu une bien meilleure image mais c'est quand même resté limité. Je n'ai pas enregistré beaucoup plus de détails, la vision générale est restée la même, à l'exception justement de Hellas, nettement perçue. Le positionnement de la calotte polaire est assez approximatif. Dessin brut, juste remis dans la bonne orientation E/O: Comme tu dis, vivement la prochaine opposition, enfin pas trop vite quand même, il n'y a pas urgence à vieillir...
  2. cpeg

    Essai de dessin de Mars 18 octobre

    Merci, Çà confirme en tous points l'aspect théorique que donne Carte du Ciel. Pour ma part je n'ai même pas soupçonné Hellas et je n'ai pas pu identifier Syrtis Major, bien qu'ayant noté une zone sombre indistincte à son emplacement... Cordialement, Claude
  3. cpeg

    Essai de dessin de Mars 18 octobre

    Pas plus que mon dessin fait à x250 avec un seing pourri et une achro de 120? Je n'ai jamais utilisé de site de prévision du seing, ce n'est pas primordial pour mon activité habituelle de variabiliste, mais je me demande si c'est fiable. Par exemple: http://www.astroplanetes.net/seeing-ciel.html
  4. Bonjour, Pour le fun, un petit essai fait hier soir, juste pour voir si je pouvais tirer quelque chose d'une image a priori indessinable. Sur mon balcon, Mars au méridien (c'est royal elle culmine vers 24° de haut), turbulence plutôt forte. Instrument: L120/1000 achro, correcte pour sa catégorie mais sans plus. Oculaire de 4mm LV. G= x250 Les seuls détails a peu près accessibles d'emblée sont la phase gibbeuse et l'impression de taches impossibles à localiser sur la planète, ce que j'appelle "indessinable" . Je prend quand même un papier et un crayon et tente le coup. De temps en temps j'ai l'impression de percevoir une forme, un grand arc de cercle qui traverse la planète d'Est en Ouest, une tache plus claire vers le haut gauche, une tache plus sombre en haut, une forme en Y couché un peu contradictoire avec la vision précédente, etc... A aucun moment je n'ai eu une vision d'ensemble même sommaire. Vous me direz que c'est un peu le quotidien du dessinateur planétaire tout ça. C'est vrai mais là j'étais vraiment à la limite du truc. J'ai essayé parce que je n'avais encore rien fait pour cette opposition, en temps normal je n'aurais même pas tenté. Enfin voici le résultat, complété d'une image théorique tirée de Carte du Ciel. Si quelqu’un a une photo ou un dessin du même soir je suis preneur . Je vous laisse juges Cordialement, Claude
  5. cpeg

    Jour de la nuit 2018 à Meyzieu 69

    Allez, un petit CROA souvenir : Cette année, le ciel paraît parfait en fin de journée, après quelques hésitations des prévisions météo dans les jours précédents. Une barre de voiles d'altitude très lointaine est présente à l'ouest mais ne se rapprochera pas. Au final la transparence est bonne mais le fond de ciel reste très lumineux, ce n'est pas l'Atacama. C'est malgré tout bien mieux qu'au-dessus de mon balcon habituel... J'installe le dob 350 au moment de l'arrivée d'Eric, vers 18h. Comme prévu, ça permet d'intriguer quelques passants et de les renseigner sur la séance du soir. Le Soleil se couche. Dès avant la Lune était observable, mais naturellement peu contrastée dans un ciel bleu. Petit à petit le public arrive. Au fur et à mesure que le ciel s'assombrit nous pointons Jupiter (dans le crépuscule), Saturne, Mars et bien sûr la Lune. Devant le Dob 350 une file d'attente impressionnante s'est mise en place. Je n'ose pas interrompre l'observation de la Lune, il y a des gens qui ne l'ont pas encore vue et je ne veux pas les frustrer. Je tente d'expliquer que ça ne vaut plus le coup mais... L'image est de plus en plus turbulente et absolument horrible vers la fin, même à x90. Une lunette de 40mm aurait fait mieux, mais il faut dire que la Lune est pratiquement à 5° au-dessus de l'horizon. Finalement j'arrête quand même pour pointer Mars, pas terrible non plus, trop basse. Les seuls détails perceptibles sont le fait qu'elle est gibbeuse (encore qu'une personne a vu la partie gibbeuse du mauvais côté), et on soupçonne des taches vers le centre du confetti agité. Mais la réaction standard est : « elle est vraiment rouge ». Saturne se défend mieux, l'anneau est toujours spectaculaire. Il y a des réactions intéressantes, spécialement chez les enfants : - Quelqu'un découvre, sans explication préalable, que l'anneau ne touche pas la planète, bonne interprétation de l'image ! - Je montre Titan, bien visible : une gamine connaît, et sait qu'on y cherche des traces de vie. Il y a beaucoup d'enfants, c'est bien, mais la contrepartie est que beaucoup de familles s'en vont trop tôt, avant que j'ai pu attaquer le ciel profond. C'est donc avec des spectateurs moins nombreux, mais toujours motivés, que le 350 se dirige vers quelques objets remarquables. M13 : bien résolu, même pour des néophytes (x90). M57 : l'anneau est vu spontanément (x90). M27 : soupçonné par des néophytes, alors qu'il est bien visible pour moi. J'ajoute alors un filtre UHC et la nébuleuse devient évidente pour tous le monde. M31 et M32 : Je passe à x72, ce qui permet d'avoir le cœur de M31 et la galaxie satellite dans le même champ. C'est l'occasion de revenir sur la pollution lumineuse qui ne permet de discerner que le centre d'un objet qui devrait être vu comme au moins deux fois la champ de l'oculaire... J'évoque NGC 205 en expliquant que la PL interdit absolument de voir cette autre galaxie satellite de M31, puis, pris d'un remord soudain, je la tente quand même. Et là, connaissant sa position à côté d'un astérisme très reconnaissable, je soupçonne quelque chose qui se précise et devient de plus en plus certain. Je détecte le centre de NGC 205 ! Je fais un repérage soigneux par rapport à l'astérisme, ce qui me permettra de confirmer mon observation grâce à Carte du Ciel et les images du DSS. Le visiteur à qui je tente de montrer cela ne voit rien avec certitude et c'est bien normal, l’œil est un instrument que l'expérience permet d'étalonner, mais quand on ne sait pas encore ce qu'il faut voir... Albireo : les couleurs de cette belle double sont facilement perçues. Amas ouverts dans Cassiopée : M103, NGC 457, NGC 663. C'est la fin, il reste un spectateur pour reconnaître la forme du hibou aux ailes écartées. C'est terminé, relativement tôt malgré le temps clément. C'était, comme d'habitude une expérience sympathique. Je laisse les autres intervenants compléter par leurs souvenirs personnels Cordialement, Claude
  6. cpeg

    Molette de map XL pour r&p GSO.stl

    Bonjour, Effectivement. J'avais collé à l'araldite un disque de plastique de près de 10 cm de diamètre sur un des boutons du PO à crémaillère de ma lunette achro de 150mm et ça améliorait bien les choses. Une progression par rapport à la pince à linge que semblent utiliser certains...
  7. cpeg

    Temps de m....

    Non, non, je ne me permettrais pas. Mais ça m’ennuierais que tu laisses tomber l'astro . Pour les différentes météo c'est effectivement un problème. Mais il arrive qu'un voile bien visible à l'ouest se disperse ou stagne avant d'atteindre la région. Ce n'est malheureusement pas souvent le cas. Par ailleurs, je me demande s'il est possible qu'on ait un ciel observable avec une image satellite en IR montrant un voile? En tout cas, à Caluire, vendredi soir j'ai pu observer jusqu'à minuit après dispersion de quelques nuages locaux de début de soirée. Et je pense que c'est resté clair la majeure partie de la nuit. Hier soir j'étais à Meyzieu pour "le Jour de la Nuit". Ciel clair à l'exception d'une barre de voile d’altitude très lointaine à l'ouest (moins de 5° de haut), qui n'a pas progressé. Fin à 23h00, le ciel était toujours bon. Par contre le vent du Sud de la journée a effectivement généré une grosse turbulence sur la Lune et les planètes malheureusement bien basses, bien que le vent lui-même soit tombé dans la soirée. Cordialement, Claude
  8. cpeg

    Temps de m....

    Bon, encore un petit coup de mou...? Evidemment, si tu n'as pas la vocation... Désolé, Mais le fait que tu résistes quand même, crise après crise, devrait te rassurer. Moi aussi le temps pourri me gonfle, mais, comme je crois l'avoir déjà dit, il me semble que l'on apprécie d'autant mieux les opportunités favorables. Pour samedi soir les voyants sont au vert pour le Jour de la Nuit, sur Météoblue, Météociel et MétéoFrance. Mais comme il s'agit d'un créneau entre des périodes plus perturbées, un petit décalage dans le temps risque de ruiner mes espoirs. Enfin à 48h ça permet d'être un peu optimiste. Mardi soir, le temps brumeux n'annonçait pas un horizon bien dégagé. Mais j'avais décidé de compléter une série d'images de l'Etoile de Barnard pour alimenter mon site sur les déplacements propres des étoiles. J'ai donc installé tout le bouzin nécessaire (monture Atlas, L150/750, bloc batterie pour l'alim, etc) sur le balcon. J'ai commencé mes prises de vues alors que le Soleil n'était pas encore aux -18° fatidiques, mais avec la PL ça n'a pas beaucoup d'importance. J'ai bien fait de me hâter: l'horizon était déjà bien bouché et 20 poses de 20s (5 à 10mn avec les diverses manipulations) plus tard le ciel n'était plus vraiment exploitable et s'est bouché totalement peu après. J'ai quand même eu mon image, pas de la meilleure qualité, mais lisible pour l'usage demandé. Si l'occasion se présente je la referai. Soirée pas perdue, donc, mais on est quand même à la limite Il y a un coté "jeu avec Murphy" qui peut amuser un peu (pas valable pour tout le monde apparemment ). Allez, courage, Claude
  9. Bonjour, J'ai acheté il y a un bail (peut-être pour l'éclipse de 1999...), un filtre polymère qui ressemble bien à ça. Ça n'a rien à voir avec l'Astrosolar, c'est un support relativement épais (genre carton mince) et teinté dans la masse. Avantages: - ça ne se froisse pas et ne se perce pas facilement. - la couleur orange est plus agréable que le blanc-bleuté de l'astrosolar. Inconvénients: - définition nettement moins bonne qu'à travers l'Astrosolar, je pense que ça diffuse dans la traversée du support. - trop absorbant pour la photo. Excellent pour l'observation à l’œil nu et à réserver à cet usage à mon avis. Je me suis fait un masque en carton sombre assez large intégrant un bout de polymère permettant de voir avec les 2 yeux, façon masque de soudeur. C'est léger et plus agréable que les lunettes du commerce. Il faut simplement le tenir à la main devant le visage. Cordialement, Claude
  10. Bonsoir, J'ai cette monture. Pour la mise en station j'ai renoncé à utiliser les cercles gradués du viseur polaire. Méthode simple, sommaire mais à mon avis suffisante: Il faut bien sûr que le VP soit centré sur l'axe polaire. J'utilise un logiciel de cartographie qui me donne la position de la Polaire par rapport au pôle réel à l'heure de la mise en station (dans mon cas Carte du Ciel). J'estime à l’œil la position de la Polaire par rapport au pôle, comme sur un cadran d'horloge. 12h c'est au-dessus, 3h à droite, 6h en dessous, etc C'est un positionnement en azimut, le repérage se fait par rapport à la verticale. Ensuite je positionne la Polaire dans le viseur, suivant l'angle repéré précédemment, et sur le grand cercle gravé. Je ne me préoccupe pas du petit cercle qui peut-être n'importe où puisque je n'ai fait aucun des réglages pour lequel il est prévu. Attention au fait que l'image dans le VP est renversée. En tenir compte. A l'estime, je dois approcher une erreur sur la mise en station, notablement inférieure à 10', soit 1/6 du rayon du cercle, et probablement bien mieux. Cette précision doit largement suffire pour tester la motorisation et son erreur périodique qui risque d'être le vrai problème de cette monture. J'ai aussi une Atlas (idem EQ6), avec une erreur périodique honnête, et je fais la mise en station de la même manière, ce qui ne m'a jamais posé de problème. C'est toujours l'erreur périodique le facteur limitant, ou alors, sur quelques essais faits en autoguidage, les faibles corrections en déclinaison ne posent pas non plus de problème. Les puristes ne seront sans doute pas d'accord mais à mon avis, la simplicité va souvent de pair avec l'efficacité 🙂 Le point dur de ma méthode est que pour bien apprécier la position de la polaire il faut mettre l’œil au VP avec la tête verticale, ce qui suppose d'être accroupi avec les vertèbres cervicales un peu sollicitées... Cordialement, Claude
  11. cpeg

    Doublet sans spacers, normal ?

    Je confirme, c'est le cas de ma lunette achro 120/1000 chinoise, pas de cale visible. Ne pas se précipiter pour un démontage intempestif avant d'avoir plus de renseignements...
  12. cpeg

    Jour de la nuit 2018 à Meyzieu 69

    Salut D'accord pour la météo: il y a quelques jours ça paraissait bien compromis, maintenant c'est le grand beau... entre deux périodes moins fastes, faut être prudent, un petit décalage dans le temps peut tout compromettre Mais a priori on y sera même avec des conditions moyennes, comme on l'a déjà fait .
  13. cpeg

    Mars 2018 : bilan en dessins

    Bonsoir, Superbe travail! C'est de l'Antoniadi... en couleurs. Bravo! Claude
  14. Bonjour, CROA sympa et superbes dessins! Cordialement, Claude
  15. cpeg

    Jour de la nuit 2018 à Meyzieu 69

    Bonsoir, Samedi 13, c'est ça? Je viendrai probablement. Cordialement, Claude