Jump to content

Albuquerque

Membre
  • Posts

    2,564
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

Recent Profile Visitors

2,424 profile views

Albuquerque's Achievements

  1. équivaloir est un verbe déjà un peu savant. Après les précédents de "fuir" devenu "fuiter" et de "bruisser" pour "bruire", je me demande dans combien de temps un journaliste imposera "équivaler" pour équivaloir.
  2. Relis : je suis arrivé à 100 seulement. En fait c'est un équivalent. C'est toujours 1000 vieux, mais j'ai compté en vieux-années et jeunes-années de survie. 100 seulement, c'est déjà plus acceptable. Mais en "genrant" le calcul ? Ne pourrait-on dire qu'il faut 100 vieux pour équivaloir à un jeune, mais (par exemple) 200 vieux pour équivaloir à une jeune, ou 50 vieilles seulement pour équivaloir à un jeune ?
  3. Je parlais spécifiquement du rein après que tu en as pris l'exemple pour me contredire, et je disais ainsi que c'était un mauvais contre-exemple. Là-dessus tu sors de la route en généralisant, ce qui ne correspond plus à ce que je disais. C'est une façon de faire à attendre de qui a un modèle idéologique en tête et ne peut se permettre une rigueur de discussion contre-productive.
  4. Partager le gâteau vaccinal est bel et bien abandonner son droit à vivre. Naturellement on n'a pas plus de droit à vivre que celui qui n'a pas de vaccin, mais je souhaite du plaisir au dirigeant d'un pays riche qui décidera de donner à un pays pauvre des doses qui passeront sous le nez de ses propres concitoyens. Naturellement on ne saurait faire un parallèle entre la covid et ceci : sans greffe la mortalité à terme certes indéterminé est de 100% pour tout le monde (sous dialyse la survie est loin de valoir la greffe). Profitons-en pour dire tous les gros mots virtuels possibles aux ............. qui exigent de se garder tous leurs organes dans la boîte à pourrir (non, je ne suis greffé de rien ni n'attends de greffe). Quand je te lis je me sens homo neanderthalensis.
  5. Alors tu n'aimes pas Arturo Benedetto Giovanni Giuseppe Pietro Archangelo Alfredo Cartoffoli ?
  6. Selon ce que j'écrivais plus haut : Appel à réduire nos consommations d’énergie : "On est en phase de déploiement d'un embargo vis-à-vis du pétrole russe", explique un spécialiste (msn.com) Le monsieur dit que si l'Allemagne et l'Italie souffrent plus que nous, cela ne nous avance pas trop vu que ça nous retombera aussi dessus. C'est bien ce que je pensais : il n'y a pas de justice. On a en Italie deux fois par référendum choisi le refus du nucléaire, et depuis sans honte elle importe une petite quinzaine de % de son électricité, et devinez qui principalement la fournit ? Nos éoliennes ? Bravo, c'est tout juste cela ! L'Italie a fourni nombre de brillants coureurs pédaleurs... N'y a-t-il pas là le germe d'un idée ?...
  7. Un quart d'heure de Mignerot et j'ai arrêté. Il aime s'entendre parler et son vocabulaire est choisi en conséquence. C'est quoi, ces "isotopes" qu'on sort du sol ? 56 Fe ? 64 Cu ? 27 Al ? Drôle d'usage des mots. J'ai eu seulement le temps de comprendre que faute d'hydrocarbures les énergies autres s'auto-éteindront. Voilà qui décevra les tenants de l'auto-amplification de ces mêmes énergies. Je fais le pari qu'il a tort, car on rationnera dur et on enverra les manants à la corvée pour installer les EnR sans recours à des engins de terrassement ; et tant pis pour tout ce qui est après le premier quart d'heure de vidéo. @Gauloisir : remarque très juste sur la priorité aux passages pour piétons. Pour enseigner aux automobilistes qu'ils gênent en ville, on leur prend six points s'ils brûlent le passage devant un piéton, sans d'ailleurs qu'il soit vraiment nécessaire de prouver que le piéton voulait traverser. Or c'est le contraire qu'il faut faire et obliger les piétons à patienter jusqu'à un temps mort entre deux voitures, afin d'éviter un arrêt/redémarrage de celles-ci.
  8. Plutôt que de voler sans raison je volerai désormais pour observer le trafic routier afin de m'assurer qu'il baisse. Me voilà ainsi promu hélicologiste.
  9. TotalEnergies, EDF et Engie appellent les Français à réduire immédiatement leur consommation d'énergie (20minutes.fr)
  10. Peu satisfait par ce mot j'ai ressorti ma grammaire latine Cart, Grimal, Lamaison et Noiville. Pour construire le mot souhaité comme quadragénaire, quinquagénaire, etc., il faut parler de vigénaires. Je vous informe que les femmes ont quatorze fois plus de risque de mourir des catastrophes naturelles engendrées par le réchauffement que les hommes. Vous haussez les épaules et je vous comprends, mais cela tourne sur media et internet. Cette affirmation étant manifestement moins scientifique que politique, je ne saurais mettre de lien sur Webastro. Cependant avec les mots de ma première phrase vous avez de quoi faire.
  11. Il s'agit ici de répondre à un besoin d'oxygène dans le cadre d'une station habitée sur une autre planète, c'est-à-dire pour des hommes que l'on fait vivre par de grands moyens hors de proportion avec toute idée de rentabilité, si ce n'est à un siècle ou plus. 300 watts pour 10 grammes d'oxygène à l'heure, tu vois ce que cela donne pour dissocier des milliards de tonnes de CO², gaz qui contient 10 grammes d'oxygène pour 14 grammes de CO². Accessoirement je trouve que 300 W pour 10 g/h d'O² représente un rendement de 11% (rapport de la chaleur de combustion du carbone sur la consommation d'énergie de l'appareil).
  12. Je maintiens que subordonner le droit à vivre à l'utilité sociale caractérise les insectes sociaux. Si toutefois ces mots te choquent, alors disons seulement que c'est de la barbarie. Mon point de vue est que ce qui est antisocial, c'est préconiser idéologiquement des "sobriétés" rétrogrades déguisées en progrès. Les difficultés de notre temps sont une aubaine pour une foule de "prêtres" dont la conception dirigiste du monde est mise à mal par les prétentions matérielles de leurs cobay... de leurs contemporains. Tu vois comme les idées sont relatives. Les dérèglements de l'empathie ont tôt fait de remplacer toute rationalité par l'émotion. Je disais donc, à propos d'une maladie qui fait (printemps 2020) un mort sur 200 contaminés, mais un mort sur vingt contaminés septuagénaires et un sur vingt mille contaminés vingtenaires, Alors, même en affectant ce rapport 1000 de celui des années qui restent à 70 ans et à 20 (encore que ce calcul sente aussi un peu sa barbarie), Le rapport final des années de vie gagnées entre la vaccination des septua- ou des vingt- reste encore de l'ordre de cent. D'où ce que j'appelle la conn... la sottise des journalistes dont je parlais. L'hélicologiste en revanche a eu raison de répondre une... sottise, puisque comme je disais, s'il répondait autre chose il perdait d'un coup son image aux yeux des "empathistes".. Sans compter qu'on se retrouverait avec des centaines de milliards de tonnes de carbone solide que nous léguerions à nos enfants.
  13. Vivre parce qu'on a quelque chose à apporter à la société : mentalité d'insecte social. (le degré au-dessous, c'est de porter aux nues la "valeur travail") Tu es planteur de cocotiers ?
  14. Heu... cela ne m'intéresse pas. En effet j'ai déjà dépassé mon temps de vie en bonne santé, puisque je supporte des gênes définitives. Cependant elles ne me donnent aucun désir de partir vite. Tant que je parviens à les dissimuler à l'aérodrome, c'est tout ce qui compte ! Ah, les générations futures ! J'ai parfois l'impression qu'elles sont cannibales. Une anecdote. Il y a deux ans des journalistes questionnaient un hélicologiste, une des grandes consciences de l'écologie qui font le tour du monde par les airs pour montrer combien la planète est fragile. C'était lorsqu'on manquait de vaccins. On lui a demandé si lui qui avait déjà consommé 70 ans donnerait sa dose à un jeune. Sous-entendu : pour qu'il soit déconfiné et puisse aller danser, quoi, il est jeune. La réponse évidente était que le risque de mourir une fois contaminé étant à son âge environ mille fois celui à 20 ans, à quel drôle de jeune on aurait là affaire ! Mais comme ç'aurait été perçu par le téléspectateur moyen comme un ratiocinage de vieil égoïste qui ne pense pas aux jeunes qui ont besoin de faire la fête, il a répondu sans hésiter que bien sûr, il donnerait sans problème sa dose. Si en somme au lieu de répondre une connerie il avait répondu intelligemment, en une seconde toute sa vie à construire son image de grande conscience verte s'effondrait !
  15. Et alors ? Science sans conscience écologique n'est que ruine de l'âme citoyenne. Il s'avère que les femmes jeunes sont la population la plus convaincue du caractère céodeugène des centrales nucléaires, et les vieux mâles la population la plus convaincue du contraire. Dans un monde moderne la parole de la jeunesse et du genre féminin doit être écoutée en priorité. Il est trop facile d'opposer des faits positifs de science exacte aux aspirations de la meilleure part du peuple.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.