roger15

Membre
  • Compteur de contenus

    17 650
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de roger15

  • Rang
    amateur d'astronomie
  • Date de naissance 12/09/1949

A propos

  • Résidence
    Cantal, Massif-Central de la France.
  • Intérêts
    L'histoire en général, celle de l'astronomie et de l'astronautique ainsi que la mécanique céleste.
  • Occupation
    Retraité de La Poste et de France Télécom.
  • Matériel
    Mes yeux.

Visiteurs récents du profil

925 visualisations du profil
  1. roger15

    Quizz alternatif convivial

    Eh bien, Mon Cher Pejive , j'ai trouvé la réponse (ou plutôt les réponses) à mon énigme en recherchant, non pas dans le "bouquin de Meeus", mais tout simplement sur mon logiciel astronomique préféré. Roger le Cantalien.
  2. roger15

    Quizz alternatif convivial

    Bonjour Mon Cher Pejive, Tu as tout à fait raison pour l'année 1905 : • équinoxe de printemps le mardi 21 mars 1905 à 06h 58m 14s (Temps Terrestre) ; • Pleine Lune le mardi 21 mars 1905 à 04h 55m 24s (Temps Terrestre). Cependant il y a eu une concomitance dans au moins deux années plus récentes. Roger le Cantalien.
  3. roger15

    Quizz alternatif convivial

    Un deuxième indice : pour résoudre cette énigme il faut en effet pouvoir se procurer (outre les dates et horaires précis des équinoxes de printemps sur une très longue période) les dates et horaires précis des Pleines Lune sur une très longue période. Comment procéder ? Eh bien, ici encore, on peut se référer au livre du brillant calculateur belge Jean Meeus “Astronomical Tables of the Sun, Moon and Planets” (3ème édition parue en 2015) qui indique aux pages 181 à 207 les dates (avec les horaires précis, à la seconde, en “Temps Terrestre”) des phases de la Lune entre 1970 et 2050. Dans la seconde édition de son livre (parue en 1995) l'auteur donne, toujours aux pages 181 à 207, les mêmes renseignements sur la même période (entre 1970 et 2050). En revanche, dans la première édition de son ouvrage (parue en 1983), Jean Meeus donne, aux pages 4-3 à 4-27, les mêmes renseignements mais sur la période entre 1950 et 2050. Si l'on préférait consulter les sites Internet indiquant les phases de la Lune sur une très longue période, on pourrait consulter le site suivant : • le site “AstroPixel.com” qui indique les dates et les horaires de certaines Pleines Lunes (entre 3 et 5 par années) entre 2001 et 2100 : http://astropixels.com/ephemeris/moon/fullperigee2001.html ; Autrefois, Patrick Rocher de l'IMCCE indiquait chaque année la liste des phénomènes astronomiques pour l'année en question et les trois ou quatre années suivantes ; hélas, depuis qu'il a pris sa retraite l'IMCCE ne les publie plus… Quelqu'un pourrait-il nous indiquer quelques sites Internet (en français, en anglais, ou dans une autre langue) qui publie encore les principaux phénomènes astronomiques ? Merci par avance. Roger le Cantalien.
  4. roger15

    Quizz alternatif convivial

    Bonjour à toutes et bonjour à tous , Un premier indice : pour résoudre cette énigme (qui pour une fois, parmi toutes celles que j'ai posées, ne peut pas être résolue par un simple clic sur Internet) ; il faut en effet pouvoir se procurer deux types de renseignements : - 1°) les dates et les horaires précis des équinoxes de printemps sur une très longue période (cela c'est relativement facile à se les procurer ) ; - 2°) les dates et les horaires précis des Pleines Lune sur une très longue période (cela en revanche c'est très difficile à se les procurer ). Aussi, pour vous aider, voici comment procéder : - 1°) pour savoir les dates et horaires précis des équinoxes de printemps sur une très longue période : • vous pouvez consulter un livre papier qui indique cela. A ma connaissance (mais si vous en connaissez d'autres, faites-nous le savoir) il n'y a que le très célèbre livre du brillant calculateur belge Jean Meeus “Astronomical Tables of the Sun, Moon and Planets” (3ème édition parue en 2015) qui indique aux pages 99 à 175 les dates (avec les horaires précis, à la seconde, en “Temps Terrestre” [c'est-à-dire en “Temps Universel Coordonné” déconnecté des variations de la rotation de la Terre]) des équinoxes et des solstices entre l'année zéro de notre ère et l'an 3000 : https://www.willbell.com/almanacs/AstroTables.htm. • vous pouvez aussi consulter un site Internet qui indique cela. Je vous conseille dans ce cas de consulter le site Internet de l'IMCCE (Institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Éphémérides] qui indique ces mêmes données en “Temps Universel Coordonné” (mais avec une précision à la minute seulement) entre -4000 et +2500 de notre ère : https://promenade.imcce.fr/fr/pages4/439.html. Une fois que vous avez trouvé une année qui donne la même date pour l'équinoxe de printemps et pour la Pleine Lune (par exemple l'année 1609 : équinoxe de printemps le vendredi 20 mars 1609 à 10h 03m 21s Temps Terrestre [avec un “Delta Temps” de 109,8 secondes] ; Pleine Lune le vendredi 20 mars 1609 à 12h 18m 23s Temps Terrestre vous pourriez vous dire que la suite est très facile à trouver : il suffit de rajouter (ou de retrancher) 19 années en suivant le fameux “cycle de Méton” (voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_m%C3%A9tonique) qui veut qu'au bout de 19 années (235 mois synodiques lunaires) les mêmes phases de la Lune se produisent presque aux mêmes dates. Eh bien, voyons si cela s'est vérifié en 1609 + 19 = 1628 ? Hélas non !… Car en 1628 l'équinoxe de printemps s'est bien produit le lundi 20 mars 1628 à 03h 47m 35s Temps Terrestre [avec un “Delta Temps” de 90,3 secondes] ; mais avec une Pleine Lune le dimanche 19 mars 1628 à 23h 14m 22s Temps Terrestre. Le fameux “cycle de Méton” n'est donc pas utilisable pour répondre à l'énigme actuelle vu qu'elle suppose la même date tenant compte des horaires précis en minutes et secondes. Il vous faut donc consulter, soit sur un livre papier, soit sur un site Internet, une liste indiquant les dates et horaires précis des Pleines Lune sur une très longue période. Mais où la trouver ? A vous de chercher... Alors, bon courage à vous. Roger le Cantalien.
  5. roger15

    Le calcul de la date de la fête de Pâques.

    Bonsoir à toutes et bonsoir à tous , Je suis évidemment ravi de voir resurgir cet ancien sujet sur la date du dimanche de Pâques. Félicitation à Frédéric le Dieppois pour ses brillants commentaires. Quelques remarques complémentaires cependant : - 1°) le dimanche de Pâques est une fête ecclésiastique dont la fixation ne concerne pas les astronomes mais uniquement les clercs. - 2°) voici un lien Internet qui vous indiquera les dates du dimanche de la fête de Pâques grégorienne entre 1583 (la première année complète du calendrier grégorien) et l'an 3000 : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9617994w/f264.image (d'après “l'Annuaire du Bureau des Longitudes pour 1972”, pages 224 à 227). Dans “l'Annuaire du bureau des Longitudes pour 1975”, Jacques Lévy (1914-2004), astronome à l'Observatoire de Paris, a rédigé (aux pages A.1 à A.28) un très bon article explicitant tous les rouages de la fixation de la date de Pâques : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96263155/f771.image. - 3°) Dans 92,2 % des années il y a coïncidence entre la date du dimanche de Pâques fixée par référence à la Pleine Lune astronomique et par référence à la Pleine Lune ecclésiastique. Le célèbre calculateur belge Jean Meeus a indiqué tous les cas de divergence qui se sont produits entre 1583 et 2582 dans son livre “Mathematical Astronomy Morsels”, paru aux éditions Willmann-Bell à Richmond en Virginie aux États-Unis en 1997 (voir : https://www.willbell.com/math/mc16.htm), au chapitre 60 “Ecclesiastical and astronomical Easter”, pages 364 à 366 : sur les 1 000 années qu'il a étudiées seulement 78 divergent (soit 7,80 %). Pour répondre à Toutiet, le calendrier des Postes n'indique pour chaque mois que les dates des Nouvelles Lune astronomiques (généralement par un symbole le jour considéré). On ne peut donc pas y lire les dates des Nouvelles Lune ecclésiastiques. Pour répondre ensuite à Toutiet : non, la divergence ne concerne pas uniquement un retard de Pâques calculée selon la Pleine Lune ecclésiastique ou selon la Pleine Lune astronomique. Un exemple dans chaque sens : • en 1974 : Pâques aurait dû être célébrée le dimanche 7 avril 1974 en prenant en compte la Peine Lune astronomique, or elle l'a été le dimanche 14 avril 1974 en prenant en compte la Peine Lune ecclésiastique (soit un retard de une semaine) ; • en 1981 : Pâques aurait dû être célébrée le dimanche 26 avril 1981 en prenant en compte la Peine Lune astronomique, or elle l'a été dès le dimanche 19 avril 1981 en prenant en compte la Peine Lune ecclésiastique (soit une avance de une semaine) ; Mais, lors de la prochaine divergence, en 2038, il y aura un grand retard de quatre semaines !!!… : la fête de Pâques devrait être célébrée le dimanche 28 mars 2038 en prenant en compte la Peine Lune astronomique, or elle ne le sera que le dimanche 25 avril 2038 en prenant en compte la Peine Lune ecclésiastique (soit un très grand retard quatre semaines). Roger le Cantalien.
  6. roger15

    Nouveau mais passioné

    Bonjour Ludovic le Nantais et bienvenue à ton fiston de huit ans (à ce propos, si ce n'est pas trop indiscret : quel est son prénom ? ). Bienvenue sur le forum astronomique (et astronautique) Webastro. N'étant hélas point un astronome amateur, mais un simple amateur d'astronomie , je vais toutefois te donner quelques conseils concernant l'astronomie. Rassure-toi : sur le forum Webastro il y a au moins 98 % d'astronomes amateurs qui te conseilleront très prochainement sur l'utilisation optimale de ta nouvelle lunette Skywatcher 70/900 sur monture équatoriale EQ 1. Sinon, revenons à l'astronomie proprement dite : je vais oser me permettre de t'indiquer trois liens Internet que je te conseille de consulter très fréquemment, afin de parfaire un peu (si toutefois c'est possible) tes connaissances théoriques en ce qui concerne l’astronomie (et l’astronautique) : ● que dirais-tu, Ludovic tout d'abord, d'un "cours d'astronomie" gratuitement à domicile sur Internet ? Je te propose le “Cours d'astronomie générale” de Jacques Gispert, professeur d'astronomie à l'Université de la Méditerranée, faculté des Sciences de Luminy à Marseille (Bouches-du-Rhône) : https://astronomia.fr/ ; ● après cela, le site Internet de Gilbert Javaux “PGJ - L'astronomie une passion à partager” : http://pgj.pagesperso-orange.fr/ ; ● enfin, le site Internet de Jean-Pierre Martin, membre de la prestigieuse Société Astronomique de France, “Planetastronomy” : http://www.planetastronomy.com/ . ● si tu disposes de 34,00 € je te conseille en plus d'acheter l'excellent “Guide du Ciel” de l'Héraultais Guillaume Cannat, édition 2018-2019 (24ème édition) qui t'informera sur tout ce qu'il faut savoir pour observer le ciel entre le 1er juin 2018 et le 30 juin 2019 : https://www.amds-edition.com/. Sinon, la 25ème édition du “Guide du Ciel” de Guillaume Cannat (qui concernera la période entre le 1er juin 2019 et le 30 juin 2020) est actuellement en souscription pour 27,00€ (parution début mai 2019) : http://www.leguideduciel.net/lgdc/lgdctextes/lgdc144.php. J'ajoute un lien Internet très intéressant pour parfaire un peu tes connaissances, en matière d'astronomie (et d'astronautique) le QAC de Webastro (Quizz Alternatif Convivial) : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=58669. D'ailleurs, si toutefois ça t'intéresse, n'hésite pas à y participer et même à poser des questions que nous tenterons de solutionner. Alors, à très bientôt, peut-être, sur le QAC. Un dernier point que tu pourrais peut-être répercuter autour de toi : sais-tu comment apprécier immédiatement, en observant à l’œil nu (si possible un soir où la Lune n'est pas présente dans le ciel) la constellation de la Petite Ourse, la qualité du ciel où tu compte observer ? C'est un indicateur très important en matière de pollution lumineuse, car si l'on compte combien d'étoiles l'on arrive à voir à l’œil nu dans le "Petit Chariot" l'on saura si le ciel du où l'on observe habituellement est relativement pur ou non ? Si l'on a la chance d'en voir sept : son ciel est excellent , si l'on n'en voit que trois (l'étoile Polaire et les deux du bout du "Petit Chariot") son ciel est hélas très médiocre en ce qui concerne la pollution lumineuse... Cette procédure permettant à chacun d'évaluer très simplement et assez rapidement la pureté de son ciel nocturne m'avait été indiquée dans les années soixante par une sommité de l'astronomie française (et qui était comme moi un postier retraité), Robert Sagot (1910-2006), un des deux co-auteurs de la très célèbre “Revue des Constellations” (voir : https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51%2B8GtB2hLL._SX323_BO1,204,203,200_.jpg) et pendant plus de quarante ans le bibliothécaire de la Société Astronomique de France (voir : http://www.webastro.net/forum/showpost.php?p=2517885&postcount=71265). Pour situer exactement la constellation de la Petite Ourse [en partant de la très célèbre la constellation de la Grande Ourse dite “la grande casserole”] (un soir sans Lune de préférence), voir ce dessin dû à Gilbert Javaux : Avant de terminer, je t'indique une petite anecdote vécue sur la pureté du ciel cantalien (en espérant que les cieux de ta région vers Nantes soient identiques) : il ne faut en effet surtout pas négliger la simple observation des beautés de la voûte étoilée tout simplement à l’œil nu. Voici un souvenir merveilleux lorsque j'ai quitté la région parisienne (où je suis né et où j'ai vécu 55 ans, jusqu'à ma retraite en septembre 2004 pour m'installer dans la commune du Cantal d'où est originaire mon épouse), ce souvenir restera sans doute le plus beau observé dans le ciel, il concerne tout simplement une superbe voie lactée étincelante !!!... C'était à l'automne 2009, un soir de Nouvelle Lune je suis sorti par hasard à l'arrière de mon terrain et ai vu un spectacle inhabituel : la merveilleuse Voie Lactée (qu'évidemment je n'ai jamais pu voir dans les Hauts-de-Seine et qui n'est jamais visible chez moi dans le Cantal au-dessous de 45° d'élévation) barrait entièrement la voûte étoilée du Nord au Sud jusqu'à 20° au-dessus de l'horizon. J'ai alors appelé mon épouse Josette (qui est une pure cantalienne de naissance, mais qui est très peu intéressée par l'astronomie, elle préfère cent fois l'astrologie) pour qu'elle puisse admirer ce merveilleux spectacle et elle m'a dit en voyant cette extraordinaire Voie Lactée scintillante : « Oh !... Je n'ai jamais vu autant d'étoiles dans le ciel du Cantal, on dirait qu'il y a un incendie dans le ciel !... » Je te souhaite, Mon Cher Ludovic, et je souhaite à ton fiston de huit ans ainsi qu'à tous ceux qui liront ma prose, de pouvoir observer eux-aussi un soir un tel incendie dans le ciel !... Cieux clairs à toi, Mon Cher Ludovic. Roger le Cantalien.
  7. roger15

    Quizz alternatif convivial

    Bonjour à toutes et bonjour à tous , Tout d'abord, je tiens à saluer le retour de l'équinoxe de printemps aujourd'hui, mercredi 20 mars 2019 à 21h 59m 34s (Temps Terrestre, soit 21h 58m 25s Temps Universel Coordonné, avec un “Delta Temps” de 69,2 secondes). Pour saluer le retour du printemps, voici une chanson de circonstance qui date de 1964 : https://www.youtube.com/watch?v=vg78UyPPB_M . « Les filles sont jolies, Dès que le printemps est là, Mais les serments s'oublient, Dès que le printemps s'en va, Là-bas dans la prairie, J'attends toujours, mais en vain, Une fille en organdi, Dès que le printemps revient… Je repense à ses yeux, Dès que le printemps est là, Je revois nos adieux, Dès que le printemps s'en va, Mais son image rôde, Au détour de mon chemin, Quand les soirées se font chaudes, Dès que le printemps revient… ». Pour une version “scopitone” en couleur de cette chanson saluant le retour du printemps, voir : https://youtu.be/-mR4h0-4H88. Or, en mois de mars 2019 le jour de l'heure de la Pleine Lune qui suivra l'équinoxe de printemps ne sera pas (à 2 heures et 43 minutes près) le même que celui de l'équinoxe de printemps puisque la Pleine Lune se produira le jeudi 21 mars 2019 à 01h 44m 01s (Temps Terrestre, soit 01h 42m 52s Temps Universel Coordonné, avec un “Delta Temps” de 69,2 secondes). La concomitance de la date de l'équinoxe de printemps et de la Pleine Lune est donc ratée de justesse en ce mois de mars 2019… Mon énigme est donc : quand y a-t-il eu concomitance de la date de l'équinoxe de printemps et de la Pleine Lune la dernière fois ? Et quand cette concomitance se reproduira t'elle ? Roger le Cantalien.
  8. roger15

    Qu'est-ce que cette lumière verte?

    Salut Mon Cher Damien, l'Alsacien, Sais-tu pourquoi j'ai tenu à attirer l'attention sur deux articles de la revue l'Astronomie de 1938 sur la visibilité à l’œil nu en France et en Europe méridionale des fameuses aurores boréales ? Eh bien, tout simplement pour saluer un très actif foromeur de Webastro né cette année-là. Roger le Cantalien.
  9. roger15

    Fraichement inscrit et on demande déjà des conseils☺️

    Bonjour Aurélien, le Rhodanien, Bienvenue sur le forum astronomique (et astronautique) Webastro. N'étant point un “astronome amateur” (et encore moins un “astrophotographe” ), mais un simple “amateur d'astronomie” , je ne puis hélas pas te donner de conseils sur ce sujet. Je te conseille toutefois de contacter un club ou une association d'astronomes amateurs près de Lyon (tu trouveras leurs coordonnées ici : https://www.webastro.net/communaute/clubs/ ) parmi lesquels il y aura obligatoirement des astrophotographes qui sauront répondre à tes attentes. Cieux clairs à toi Mon Cher Aurélien. Roger le Cantalien.
  10. roger15

    Qu'est-ce que cette lumière verte?

    Bonjour Frankastro64, Ainsi, selon toi « En France, elles [les aurores boréales] ne sont pas visibles à l’œil nu ! » Ah bon ?… Eh bien, regarde ces deux articles parus dans l'Astronomie (le bulletin mensuel de la Société Astronomique de France) de 1938 : • d'abord, l'article (assez court) paru dans le bulletin de janvier 1938, pages 43 à 44 [http://articles.adsabs.harvard.edu/cgi-bin/nph-iarticle_query?1938LAstr..52S..43.&data_type=PDF_HIGH&whole_paper=YES&type=PRINTER&filetype=.pdf]. • ensuite, l'article (assez long) paru dans le bulletin de février 1938, pages 49 à 68 [http://articles.adsabs.harvard.edu/cgi-bin/nph-iarticle_query?1938LAstr..52...49F&data_type=PDF_HIGH&whole_paper=YES&type=PRINTER&filetype=.pdf]. Roger le Cantalien.
  11. roger15

    Qu'est-ce que vous écoutez comme zic ?

    Bonjour à toutes et bonjour à tous , Sans doute que la très grande majorité des internautes du forum astronomique (et astronautique) “Webastro” étaient trop jeunes (ou par encore nés) en 1966 lorsque le génial chanteur français Hugues Aufray a sorti ce disque microsillon 45 tours vinyle chez Barclay : Parmi les quatre titres qui composaient ce disque, il y en avait un qui m'avait à l'époque beaucoup impressionné (car il me semblait être très prophétique ; d'ailleurs j'y ai souvent repensé deux ans après, en mai et juin 1968… ) : “Les Temps Changent” (d'après Bob Dylan, sur des paroles françaises de Pierre Delanoë) : https://www.youtube.com/watch?v=H-pObQ9AF0s. « Où que vous soyez, écoutez braves gens, L'eau commence à monter, soyez clairvoyants. Admettez que bientôt vous serez submergés. Si vous voulez être sauvés, Il est temps maintenant d'apprendre à nager, Car le monde et les temps changent… Et vous, gens de lettres dont la plume est d'or, Ouvrez grands vos yeux, il est temps encore. La roue de la fortune est en train de tourner, Qui sait quand elle va s'arrêter ? Les perdants d'hier vont peut-être gagner, Car le monde et les temps changent… » Roger le Cantalien.
  12. roger15

    Un endroit sympa en Auvergne?

    Bonjour Evylox l'astrophotographe Danjoutinois, Ainsi cet été tu veux venir photographier le ciel de l'Auvergne ? C'est une très bonne idée. Certes, le col du Béal est très bien (voir : https://www.webastro.net/forums/topic/22695-star-party-du-forez-compte-rendu-dobservation-par-un-observateur-n%C3%A9ophyte%E2%80%A6/) mais il y a dans le Cantal deux autres sites très intéressants pour un astrophotographe : • le site du buron de Paillassères-Bas, à la limite du Puy-de-Dôme et du Cantal, voir : https://www.webastro.net/forums/topic/63695-ricard-dans-le-c%C3%A9zallier-nl-dao%C3%BBt-2010/?do=findComment&comment=909201 ; • le site de la Roussière à Saint-Clément (canton de Vic-sur-Cère), voir : https://www.webastro.net/forums/topic/45910-compte-rendu-dune-soir%C3%A9e-dobservation-%C3%A0-la-roussi%C3%A8re-cantal/. Sinon, si tu passais par le Sud-Ouest du Cantal cet été, et que tu accepterais de discuter avec un simple “amateur d'astronomie”, fais-le moi savoir par un message privé. Pour que tu en saches davantage sur moi, voici quatre CROA que j'ai posté sur Webastro il y a déjà quelque temps : • https://www.webastro.net/forums/topic/29592-jai-eu-beaucoup-de-chance/ ; • https://www.webastro.net/forums/topic/31923-cent-huit-fois-le-mauvais-choix-%E2%80%A6/ ; • https://www.webastro.net/forums/topic/34552-la-troisi%C3%A8me-sortie-de-quotth%C3%A9ophilequot%E2%80%A6/ ; • https://www.webastro.net/forums/topic/124727-croa-dune-soir%C3%A9e-avec-un-t%C3%A9lescope-de-106-m%C3%A8tre-de-diam%C3%A8tre/ . Si tu as eu déjà l'occasion de fréquenter le QAC de Webastro (Quizz Alternatif Convivial) tu as peut-être pu constater que j'adore l'histoire de l'astronomie et de l'astronautique (voir par exemple : https://www.webastro.net/forums/topic/57434-quizz-alternatif-convivial/?page=2448&tab=comments#comment-2642367 et https://www.webastro.net/forums/topic/89143-1957-1972-les-premi%C3%A8res-ann%C3%A9es-de-lastronautique/ ) ; nous pourrions alors en discuter de vive voix cet été. Roger le Cantalien.
  13. roger15

    Qu'est-ce que vous écoutez comme zic ?

    Bonjour à toutes et bonjour à toutes , Voici deux versions instrumentales d'un air emblématique du folklore américain qui date de 1884 et qui a enchanté mon adolescence, l'air de la chanson « Oh my darling Clementine » (voir : https://en.wikipedia.org/wiki/Oh_My_Darling,_Clementine) : C'était un air que je connaissais pas jusqu'en 1964 où Lucky Blondo (surnommé “le rocker français à la voix de velours” ; voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lucky_Blondo ) l'a enregistré dans une version française : Roger le Cantalien.
  14. roger15

    Quizz alternatif convivial

    Bonjour et toutes mes félicitations Mon Cher Pejive, Il s'agissait effectivement de Caroline Herschel (la sœur de William Herschel, le découvreur d'Uranus) qui découvrit une comète périodique le 21 décembre 1788 (voir “La Connaissance des Temps pour 1791” page 370 : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65094848/f378.image) . Cette comète détient actuellement le record de durée concernant deux retours certains au périhélie avec une période actuelle de 155 ans !!!… Elle fut en effet redécouverte par un astronome amateur français, Roger Rigollet (voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_Rigollet) , le 28 juillet 1939 (voir : “L'Annuaire du Bureau des Longitudes pour 1941” page 273 : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6583871c/f290.image) . La comète 35/P Herschel Rigollet est passée déjà deux fois au périhélie : • une première fois le 20 novembre 1788 ; • une seconde fois le 10 août 1939. Elle devrait revenir nous rendre visite (ou plutôt rendre visite aux astronomes amateurs et aux astronomes professionnels de la fin du 21ème siècle) dans 73 ans ; troisième passage au périhélie calculé pour le 13 février 2092 à 11h 36m 02s (Temps Terrestre) [soit le jour julien 2 485 190,98205] (voir : http://www.minorplanetcenter.net/db_search/show_object?object_id=35P). Je souhaite aux plus jeunes astronomes amateurs de Webastro (ceux qui ont moins de vingt ans en ce mois de mars 2019) de bénéficier de conditions météorologiques favorables pour pouvoir l'observer ; sinon, ils devront encore patienter 56 613,75 jours pour observer son quatrième passage au périhélie (calculé pour le 15 février 2247 vers 9 heures du matin Temps Terrestre). Pour plus de précisions sur cette comète 35P/Herschel-Rigollet, voir : http://cometography.com/pcomets/035p.html et https://en.wikipedia.org/wiki/35P/Herschel%E2%80%93Rigollet. La place est libre pour une nouvelle énigme. Roger le Cantalien.
  15. roger15

    Quizz alternatif convivial

    Tout à fait Mon Cher Claude, le musicien breton, Bon dimanche à toutes et bon dimanche à tous , Voici une nouvelle énigme qui concerne l'histoire de l'astronomie et plus spécialement une très grande dame astronome. Tout d'abord, un indice en chanson, pour découvrir son prénom : https://www.youtube.com/watch?v=uDXZbYl43aI. Alors ? Qui était cette très grande dame astronome ? Quel était son nom de famille ? Elle a surtout découvert une comète périodique très exceptionnelle, quelle est cette comète périodique ? Quand a-t-elle été découverte ? Qui l'a redécouverte et quand ? Et enfin : quand cette comète périodique très exceptionnelle repassera-t-elle au périhélie ? Un indice supplémentaire : cette très grande dame astronome a vécu très longtemps puisqu'elle morte à l'âge très exceptionnel pour l'époque de 97 ans !!!… Son frère était aussi un très grand astronome, de même que leur fils, et même un de leurs petits-fils. Roger le Cantalien.