roger15

Membre
  • Compteur de contenus

    17 584
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de roger15

  • Rang
    amateur d'astronomie
  • Date de naissance 12/09/1949

A propos

  • Résidence
    Cantal, Massif-Central de la France.
  • Intérêts
    L'histoire en général, celle de l'astronomie et de l'astronautique ainsi que la mécanique céleste.
  • Occupation
    Retraité de La Poste et de France Télécom.
  • Matériel
    Mes yeux.

Visiteurs récents du profil

852 visualisations du profil
  1. roger15

    Quizz alternatif convivial

    Bonsoir Mon Cher Pat, J'avoue que j'ai de plus en plus de mal à comprendre si la place est libre pour poser une nouvelle énigme . Je demande donc humblement pardon à ce Cher Yui d'avoir posé frauduleusement cette nouvelle énigme , que je supprime bien sûr immédiatement. Roger l'étourdi.
  2. roger15

    Quizz alternatif convivial

    Message supprimé.
  3. roger15

    Présentation Jamer

    Bonjour Maxime, le gardois, Bienvenue sur le forum astronomique (et astronautique) Webastro. Roger le cantalien.
  4. roger15

    Quizz alternatif convivial

    Bonjour et toutes mes félicitations Mon Cher Hibou, Tout d'abord : bienvenue sur le QAC !!!… Effectivement, il s'agit bien des amateurs de calculs astrologiques. Voici d'ailleurs l'intégralité de la réponse de Robert Sagot en 1972 : « Vous serez sans doute surpris d'apprendre que si les éditions Gauthier-Villars continuent de publier chaque année l'excellent “Annuaire du Bureau des Longitudes” ce n'est pas grâce aux astronomes amateurs et aux amateurs d'astronomie, qui ne sont guère nombreux à l'acheter régulièrement, mais grâce aux très nombreux amateurs d'astrologie qui l'achètent régulièrement afin de pouvoir avoir accès à des éphémérides de qualité afin d'établir les horoscopes de naissance !… » En effet, à l'époque, vu qu'il n'y avait effectivement pas de logiciels d'astrologie comme en 2019, il fallait calculer à la main les “horoscopes de naissance” afin de pouvoir prévenir l'avenir de la personne concernée selon eux, et l'excellent “Annuaire du Bureau des Longitudes” était leur ouvrage de référence chaque année… La place est libre pour une nouvelle énigme. Roger le Cantalien.
  5. roger15

    Yo tout le monde

    Bonjour , et bienvenue sur le forum astronomique (et astronautique) Webastro, Pedro , le loirétain, Je suis très heureux de souhaiter la bienvenue sur Webastro à un presque compatriote, car je suis moi-même un quart loirétain vu que ma grand-mère maternelle était née à Villereau en 1874 (canton de Neuville-aux-Bois, chef-lieu de canton où elle a très rapidement habité avant de venir se placer comme domestique à l'âge de douze ans, donc en 1886, chez une famille bourgeoise fortunée de la commune d'Antony [département de la Seine], ma ville natale qui n'était même pas alors un chef-lieu de canton mais qui est aujourd'hui une sous-préfecture du département des Hauts-de-Seine) ; connais-tu ce coin du Loiret au Nord d'Orléans ? Tout d'abord, et bien que je ne sois point un brillant “astronome amateur” mais un très modeste “amateur d'astronomie” , je vais cependant oser me permettre de t'indiquer trois liens Internet que je te conseille de consulter très fréquemment, afin de parfaire un peu (si toutefois c'est possible) tes connaissances théoriques en ce qui concerne l’astronomie (et l’astronautique) : ● que dirais-tu, Pedro, tout d'abord, d'un "cours d'astronomie" gratuitement à domicile sur Internet ? Je te propose le “Cours d'astronomie générale” de Jacques Gispert, professeur d'astronomie à l'Université de la Méditerranée, faculté des Sciences de Luminy à Marseille (Bouches-du-Rhône) : https://astronomia.fr/ ; ● après cela, le site Internet de Gilbert Javaux “PGJ - L'astronomie une passion à partager” : http://pgj.pagesperso-orange.fr/ ; ● enfin, le site Internet de Jean-Pierre Martin, membre de la prestigieuse Société Astronomique de France, “Planetastronomy” : http://www.planetastronomy.com/ . ● si tu disposes de 34,00 € je te conseille en plus d'acheter l'excellent “Guide du ciel” de Guillaume Cannat , édition 2018-2019 (24ème édition) qui t'informera sur tout ce qu'il faut savoir pour observer le ciel entre le 1er juin 2018 et le 30 juin 2019 : https://www.amds-edition.com/. . J'ajoute un lien Internet très intéressant pour parfaire un peu tes connaissances, en matière d'astronomie (et d'astronautique) le QAC de Webastro (Quizz Alterernatif Convivial) : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=58669. D'ailleurs, si toutefois ça t'intéresse, n'hésite pas à y participer et même à poser des questions que nous tenterons de solutionner . Alors, à très bientôt sur le QAC . Un dernier point que tu pourrais peut-être répercuter autour de toi : sais-tu comment apprécier immédiatement, en observant à l’œil nu (si possible un soir où la Lune n'est pas présente dans le ciel) la constellation de la Petite Ourse, la qualité du ciel où tu comptes observer ? C'est un indicateur très important en matière de pollution lumineuse, car si l'on compte combien d'étoiles l'on arrive à voir à l’œil nu dans le "Petit Chariot" l'on saura si le ciel du où l'on observe habituellement est relativement pur ou non ? Si l'on a la chance d'en voir sept : son ciel est excellent , si l'on n'en voit que trois (l'étoile Polaire et les deux du bout du "Petit Chariot") son ciel est hélas très médiocre en ce qui concerne la pollution lumineuse... Cette procédure permettant à chacun d'évaluer très simplement et assez rapidement la pureté de son ciel nocturne m'avait été indiquée dans les années soixante par une sommité de l'astronomie française (et qui était comme moi un postier retraité ), Robert Sagot (1910-2006), un des deux co-auteurs de la très célèbre “Revue des Constellations” (voir : https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51%2B8GtB2hLL._SX323_BO1,204,203,200_.jpg) et pendant plus de quarante ans le bibliothécaire de la Société Astronomique de France (voir : http://www.webastro.net/forum/showpost.php?p=2517885&postcount=71265). Pour situer exactement la constellation de la Petite Ourse [en partant de la très célèbre constellation de la Grande Ourse dite "la grande casserole"] (un soir sans Lune de préférence ), voir ce dessin dû à Gilbert Javaux : Avant de terminer, je t'indique une petite anecdote vécue sur la pureté du ciel cantalien (en espérant que les cieux de ta région soient identiques ) : il ne faut en effet surtout pas négliger la simple observation des beautés de la voûte étoilée tout simplement à l’œil nu . Voici un souvenir merveilleux lorsque j'ai quitté la région parisienne (où je suis né et où j'ai vécu 55 ans, jusqu'à ma retraite en septembre 2004 pour m'installer dans la commune du Cantal d'où est originaire mon épouse), ce souvenir restera sans doute le plus beau observé dans le ciel, il concerne tout simplement une superbe voie lactée étincelante !!!... C'était à l'automne 2009, un soir de Nouvelle Lune je suis sorti par hasard à l'arrière de mon terrain et ai vu un spectacle inhabituel : la merveilleuse Voie Lactée (qu'évidemment je n'ai jamais pu voir dans les Hauts-de-Seine et qui n'est jamais visible chez moi dans le Cantal au-dessous de 45° d'élévation) barrait entièrement la voûte étoilée du Nord au Sud jusqu'à 20° au-dessus de l'horizon. J'ai alors appelé mon épouse (qui est une pure cantalienne de naissance, mais qui est très peu intéressée par l'astronomie, elle préfère cent fois l'astrologie ) pour qu'elle puisse admirer ce merveilleux spectacle et elle m'a dit en voyant cette extraordinaire Voie Lactée scintillante : « Oh !... Je n'ai jamais vu autant d'étoiles dans le ciel du Cantal, on dirait qu'il y a un incendie dans le ciel !...» Je te souhaite, Mon Cher Pedro, et je souhaite à tous ceux qui liront ma prose, de pouvoir observer eux-aussi un soir un tel incendie dans le ciel !... Cieux clairs à toi, Pedro. Roger le Cantalien.
  6. roger15

    Quizz alternatif convivial

    Coucou Mon Cher Yui, Est-ce pour une raison professionnelle ? Oui pour certains, non pour d'autres pour qui c'était seulement un loisir. En tout cas cela ne concernait pas spécialement des marins… Un premier indice : c'était avant la généralisation des logiciels informatiques spécialisés où certaines personnes (qui n'étaient ni astronomes amateurs, ni amateurs d'astronomie) achetaient chaque année “l'Annuaire du Bureau des Longitudes” pour avoir des éphémérides de qualité concernant la mécanique céleste, pas du tout pour observer les phénomènes qui allaient se produire sur la voûte céleste, mais pour une toute autre raison. Laquelle ? Roger le Cantalien.
  7. roger15

    Quizz alternatif convivial

    Bon dimanche à toutes et bon dimanche à tous , Voici une nouvelle énigme qui va sans doute bien surprendre les certitudes de nombreux webastrams (cela concerne un épisode véridique vécu par moi vers 1972) : Un samedi après-midi j'étais allé au siège de la Société Astronomique de France, comme je le faisais assez régulièrement à l'époque, pour consulter les anciens volumes reliés de “La Connaissance des Temps” [voir : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb327469896/date.r=connoissance%20des%20temps et https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34354613f/date] et de “l'Annuaire du Bureau des Longitudes” [voir : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb343785544/date.r=.langFR et https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34350484f/date.r=] car j'adorais déjà lire les ouvrages anciens et actuels traitant de la Mécanique Céleste. Comme Robert Sagot, le bibliothécaire de la Société Astronomique de France était présent cet après-midi là, je lui ai dit que je regrettais énormément la disparition de “l'Annuaire Astronomique et Météorologique Camille Flammarion” dont j'avais acheté par hasard le dernier volume, qui concernait l'année 1965 (voir : http://articles.adsabs.harvard.edu/cgi-bin/nph-iarticle_query?1965LAstr..79..151.&data_type=PDF_HIGH&whole_paper=YES&type=PRINTER&filetype=.pdf et surtout http://articles.adsabs.harvard.edu/cgi-bin/nph-iarticle_query?1965LAstr..79..452M&data_type=PDF_HIGH&whole_paper=YES&type=PRINTER&filetype=.pdf). Je lui disais, qu'en revanche j'étais très content que les éditions Gauthier-Villars continuent à publier chaque année “l'Annuaire du Bureau des Longitudes” (dont j'avais acheté l'édition pour 1966 ; voir : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9644477j) pour satisfaire les astronomes amateurs et les amateurs d'astronomie. Robert Sagot m'a alors estomaqué par sa réponse : « Vous serez sans doute très surpris d'apprendre que si les éditions Gauthier-Villars continuent de publier chaque année l'excellent “Annuaire du Bureau des Longitudes” ce n'est pas grâce aux astronomes amateurs et aux amateurs d'astronomie, qui ne sont guère nombreux à l'acheter régulièrement, mais grâce… » Grâce à qui selon vous ? Roger le Cantalien.
  8. roger15

    Bonjour et merci

    Bonjour , et bienvenue sur le forum astronomique (et astronautique) Webastro, Guimby et à ton épouse. Tout d'abord, et bien que je ne sois point un brillant “astronome amateur” mais un très modeste “amateur d'astronomie” , je vais cependant oser me permettre de t'indiquer trois liens Internet que je te conseille de consulter très fréquemment, afin de parfaire un peu (si toutefois c'est possible) tes connaissances théoriques en ce qui concerne l’astronomie (et l’astronautique) : ● que dirais-tu, Guimby, tout d'abord, d'un "cours d'astronomie" gratuitement à domicile sur Internet ? Je te propose le "Cours d'astronomie générale" de Jacques Gispert, professeur d'astronomie à l'Université de la Méditerranée, faculté des Sciences de Luminy à Marseille (Bouches-du-Rhône) : https://astronomia.fr/ ; ● après cela, le site Internet de Gilbert Javaux "PGJ - L'astronomie une passion à partager" : http://pgj.pagesperso-orange.fr/ ; ● enfin, le site Internet de Jean-Pierre Martin, membre de la prestigieuse Société Astronomique de France, "Planetastronomy" : http://www.planetastronomy.com/ . ● si tu disposes de 34,00 € je te conseille en plus d'acheter l'excellent "Guide du ciel" de Guillaume Cannat , édition 2018-2019 (24ème édition) qui t'informera sur tout ce qu'il faut savoir pour observer le ciel entre le 1er juin 2018 et le 30 juin 2019 : https://www.amds-edition.com/. . J'ajoute un lien Internet très intéressant pour parfaire un peu tes connaissances, en matière d'astronomie (et d'astronautique) le QAC de Webastro (Quizz Alterernatif Convivial) : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=58669. D'ailleurs, si toutefois ça t'intéresse, n'hésite pas à y participer et même à poser des questions que nous tenterons de solutionner . Alors, à très bientôt sur le QAC . Un dernier point que tu pourrais peut-être répercuter autour de toi : sais-tu comment apprécier immédiatement, en observant à l’œil nu (si possible un soir où la Lune n'est pas présente dans le ciel) la constellation de la Petite Ourse, la qualité du ciel où tu comptes observer ? C'est un indicateur très important en matière de pollution lumineuse, car si l'on compte combien d'étoiles l'on arrive à voir à l’œil nu dans le "Petit Chariot" l'on saura si le ciel du où l'on observe habituellement est relativement pur ou non ? Si l'on a la chance d'en voir sept : son ciel est excellent , si l'on n'en voit que trois (l'étoile Polaire et les deux du bout du "Petit Chariot") son ciel est hélas très médiocre en ce qui concerne la pollution lumineuse... Cette procédure permettant à chacun d'évaluer très simplement et assez rapidement la pureté de son ciel nocturne m'avait été indiquée dans les années soixante par une sommité de l'astronomie française (et qui était comme moi un postier retraité ), Robert Sagot (1910-2006), un des deux co-auteurs de la très célèbre “Revue des Constellations” (voir : https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51%2B8GtB2hLL._SX323_BO1,204,203,200_.jpg) et pendant plus de quarante ans le bibliothécaire de la Société Astronomique de France (voir : http://www.webastro.net/forum/showpost.php?p=2517885&postcount=71265). Pour situer exactement la constellation de la Petite Ourse [en partant de la très célèbre constellation de la Grande Ourse dite "la grande casserole"] (un soir sans Lune de préférence ), voir ce dessin dû à Gilbert Javaux : Avant de terminer, je t'indique une petite anecdote vécue sur la pureté du ciel cantalien (en espérant que les cieux de ta région soient identiques ) : il ne faut en effet surtout pas négliger la simple observation des beautés de la voûte étoilée tout simplement à l’œil nu . Voici un souvenir merveilleux lorsque j'ai quitté la région parisienne (où je suis né et où j'ai vécu 55 ans, jusqu'à ma retraite en septembre 2004 pour m'installer dans la commune du Cantal d'où est originaire mon épouse), ce souvenir restera sans doute le plus beau observé dans le ciel, il concerne tout simplement une superbe voie lactée étincelante !!!... C'était à l'automne 2009, un soir de Nouvelle Lune je suis sorti par hasard à l'arrière de mon terrain et ai vu un spectacle inhabituel : la merveilleuse Voie Lactée (qu'évidemment je n'ai jamais pu voir dans les Hauts-de-Seine et qui n'est jamais visible chez moi dans le Cantal au-dessous de 45° d'élévation) barrait entièrement la voûte étoilée du Nord au Sud jusqu'à 20° au-dessus de l'horizon. J'ai alors appelé mon épouse (qui est une pure cantalienne de naissance, mais qui est très peu intéressée par l'astronomie, elle préfère cent fois l'astrologie ) pour qu'elle puisse admirer ce merveilleux spectacle et elle m'a dit en voyant cette extraordinaire Voie Lactée scintillante : « Oh !... Je n'ai jamais vu autant d'étoiles dans le ciel du Cantal, on dirait qu'il y a un incendie dans le ciel !...» Je te souhaite, Mon Cher Guimby, et je souhaite à tous ceux qui liront ma prose, de pouvoir observer eux-aussi un soir un tel incendie dans le ciel !... Cieux clairs à toi, Guimby. Roger le Cantalien.
  9. roger15

    Quizz alternatif convivial

    Bonjour et toutes mes félicitations Mon Cher Orionis57, le Mosellan, Il s'agissait en effet de l'astronome allemand Simon Marius né à Gunzenhausen en Bavière le samedi 10 janvier 1573, il y a donc 445 années aujourd'hui. (voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Simon_Marius). Simon Marius a menti en prétendant (dans un livre publié en 1614) avoir découvert en premier les quatre plus gros satellites de Jupiter à la fin de novembre 1609 et au début de décembre 1609. Effectivement Galileo Galilei (dit Galilée) les a découverts pour trois d'entre eux le jeudi 7 janvier 1610 et le quatrième le dimanche 13 janvier 1610. Sauf que Galilée a annoncé sa découverte dans un livre écrit en décembre 1610 et a utilisé le tout nouveau calendrier grégorien pour indiquer les dates de ses observations (voir : https://www.webastro.net/forums/topic/33025-hommage-%C3%A0-galileo-galilei/) et que Simon Marius mentionnait, en 1614, ces mêmes dates en calendrier julien (donc avec dix jours de retard). En revanche, Simon Marius a eu la très bonne idée de donner en 1614 à ces quatre plus gros satellites de Jupiter les noms qui sont aujourd'hui internationalement reconnus : IO (pour le satellite I), EUROPE pour le satellite II), GANYMÈDE (pour le satellite III), et enfin CALLISTO (pour le satellite IV). A titre d'information Galilée refusa d'utiliser les noms proposés par Simon Marius et proposa de les nommer : PRINCIPHARUS (pour le satellite I), VICTIPHARUS (pour le satellite II), COSMIPHARUS (pour le satellite III), et enfin FERDINANDIPHARUS (pour le satellite IV). Ces quatre noms en l'honneur des quatre frères de la Famille Médicis. Pour ceux qui voudraient en savoir un peu plus sur les circonstances de la découverte des quatre plus gros satellites de Jupiter, je leur conseille de lire ce qu'en a écrit, en 1857 l'astronome François ARAGO (1786-1853) dans sa remarquable “ASTRONOMIE POPULAIRE” (publiée à titre posthume entre 1854 et 1857), Tome IV, Livre XXVII “JUPITER”, Chapitre X “HISTORIQUE DE LA DÉCOUVERTE DES SATELLITES”, pages 350 à 355 : https://archive.org/details/astronomiepopula04arag/page/350. La place est libre pour une nouvelle énigme. Roger le Cantalien.
  10. roger15

    Quizz alternatif convivial

    Bonjour à toutes et bonjour à tous , Voici une nouvelle énigme qui concerne l'histoire de l'astronomie : — Bonjour Mon Cher Ami, comment allez-vous ce matin ? — Bonjour Mon Cher Ami, mais je vais très bien, malgré le froid, merci de votre sollicitude envers moi ; et vous-même comment allez-vous ce matin ? — Mais, tout comme vous, à part le temps très froid, je vais très bien, merci. A ce propos, avez-vous pensé qu'aujourd'hui c'est son anniversaire de naissance ? — Euh… Sur le moment j'avoue que je ne vois pas très bien à qui vous faites allusion ?… — Eh bien, il s'agit d'un élève d'un très brillant astronome danois, qui a hélas menti en prétendant les avoir découvert en premier, mais qui leur a donné leurs noms aujourd'hui internationalement reconnus. De qui s'agissait-il ? Qu'a-t-il faussement prétendu avoir découvert en premier ? Qu'a-t-il en revanche nommé définitivement ? Roger le Cantalien.
  11. roger15

    salut la meute

    Bonjour RegArtwork, Bienvenue à toi-même sur le forum astronomique (et astronautique) Webastro. A titre d'information, j'ai des dizaines de fois souhaité la bienvenue (avec des tas d'informations pratiques utiles pour qui veut débuter dans l'observation des "choses du ciel") sans avoir eu des astronomes amateurs débutants la moindre réponse... La vie c'est hélas devenue cela : la politesse, qui était la première chose qu'on enseignait à tous les jeunes à la fin des années cinquante et dans les années soixante, semble devenue aujourd'hui une notion totalement oubliée... Roger le Cantalien.
  12. roger15

    Vers la fin de l'heure d'été ?

    Tu as raison, j'ai regardé dans la mauvaise colonne... J'ai rectifié les horaires fautifs...
  13. roger15

    Vers la fin de l'heure d'été ?

    Bonjour Mon Cher Patrick, le ch'timi, Tout d'abord je te souhaite une bonne année 2019 pour toi et pour tous ceux qui sont chers à ton cœur. Ensuite, je suis très agréablement surpris de découvrir que tu t'intéresses également à la Mécanique céleste, j'en suis fort satisfait !…. J'ai vérifié ce que j'ai écrit dans mon message d'hier (mercredi 2 janvier 2019 à 10h59 heure légale française à Temps Universel plus une heure) ; eh bien, je reconnais que j'ai eu tort de me fier aveuglément à ce qu'indiquait le logiciel astronomique “Guide 9” de l'Américain Bill Gray. Soit qu'il y ait un bug dans mon exemplaire (curieusement ce serait le même avec “Guide 8” ), soit que j'ai fait une mauvaise manipulation, que je n'arrive pas à comprendre, ni à rectifier… Maintenant, pourquoi ai-je pris le lever et le coucher du Soleil le dimanche 22 décembre 2019 à l'entrée Sud de l'Observatoire de Paris (très précisément du côté du boulevard Arago pour ceux qui connaissent l'endroit) ? J'aurai pu en effet prendre les quatre lieux géographiques extrêmes de la France continentale : • la commune de Bray-Dune (département du Nord), la commune la plus septentrionale de la France continentale (50° 05' 21" de latitude Nord et 02° 32' 43" de longitude Est) ; • la commune de Lauterbourg (département du Bas-Rhin), la commune la plus orientale de la France continentale (48° 58' 02" de latitude Nord et 08° 13' 50" de longitude Est) ; • la commune de Plouarzel (département du Finistère), la commune la plus occidentale de la France continentale (48° 24' 46" de latitude Nord et 04° 47' 44" de longitude Ouest — très précisément à la pointe de Corsen) ; • la commune de Lamanère (département des Pyrénées Orientales), la commune la plus méridionale de la France continentale (42° 19' 56" de latitude Nord et 02° 31' 58" de longitude Est) — très précisément au Puig de Coma Negra). Voir “la liste de points extrêmes de la France” : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_points_extr%C3%AAmes_de_la_France. Eh bien, j'ai pris l'Observatoire de Paris puisque c'est l'endroit indiqué par tous les annuaires astronomiques internationaux et tous les logiciels astronomiques du monde en ce qui concerne la France. Pour une ultime vérification, j'ai regardé ce qu'indique l'IMCCE (Institut de Mécanique Céleste et de Calculs des Éphémérides), qui est un organisme officiel de la République française, situé à l'observatoire de Paris à propos du lever et du coucher du centre du Soleil le dimanche 22 décembre 2019 : - 1°) tout d'abord, la date et l'heure du début de l'hiver 2019/2020 (donc du solstice d'hiver) : le 22 décembre 2019 à 04h 19m (Temps Universel) [voir : https://promenade.imcce.fr/fr/pages4/439.html] ; - 2°) ensuite, l'heure du lever et l'heure du coucher du centre du Soleil le 22 décembre 2019 pour Paris [voir : https://promenade.imcce.fr/fr/pages6/746.html] ; • lever du Soleil : 07 heures 43 minutes (Temps Universel) ; • coucher du Soleil : 15 heures 55 minutes (Temps Universel). Alors, si la France vivait toute l'année à Temps Universel plus deux heures, le 22 décembre 2019 le soleil se lèverait à Paris à 09 heures et 43 minutes (heure légale française, soit dix heures moins le quart du matin) et se coucherait à 17 heures 55 minutes (heure légale française, soit six heures moins cinq minutes du soir). Les pauvres paysans du Cantal (département où il y a quatre fois plus de vaches que d'habitants ) seraient obligés de traire leurs bêtes à cornes en pleine nuit le jour du solstice d'hiver, et tes élèves dans les Hauts-de-France seraient obligés à venir à ton école de très bon matin également en pleine nuit le jour du solstice d'hiver. Est-ce bien souhaitable ? A chacun de répondre selon sa conscience… Bonne et heureuse année astronomique 2019 à toutes et à tous. Roger le Cantalien.
  14. roger15

    Vers la fin de l'heure d'été ?

    Bonjour Mon Cher Chrismlt, Excellente analyse !... Si toute l'année (donc du 1er janvier au 31 décembre) la France et la majorité des pays européens se raccordaient à l'heure du méridien de Görlitz (donc à Temps Universel plus deux heures) lors du prochain solstice d'hiver, le dimanche 22 décembre 2019 à 04 heures 19 minutes et 46 secondes (Temps Universel) le centre du Soleil se lèverait sur l'Observatoire de Paris [dont l'entrée est située exactement à 02° 20' 11,50"de longitude Est (02,33653 ° Est) et à 48° 50' 11,27" de latitude Nord (48,83646° Nord)]. Cela signifierait concrètement que les horloges françaises indiqueraient donc alors six heures dix-neuf du matin ; quant au coucher du Soleil il se produirait à 15 heures 58 minutes et 40 secondes (Temps Universel) donc à presque six heures du soir... Cela signifierait aussi qu'à six heures et quart de l'après-midi il ferait nuit noire... Serait-ce un progrès pour tous ceux qui rentreraient en voiture (notamment ceux qui habitent comme moi une petite commune sans transports en commun) du travail ou qui iraient chercher leurs enfants à la sortie de la crèche ?... Les personnes qui sont pour l'heure d'été toute l'année semblent ignorer un détail : l'été ne dure pas tout l'année, il est suivi par l'automne puis par l'hiver... Roger le Cantalien.
  15. roger15

    Quentin675 débarque en famille

    Je pense que “CP” signifie “Ciel Profond” , l'opposé du “Planétaire” .