Jump to content

roger15

Membre
  • Content Count

    18,455
  • Joined

  • Last visited

4 Followers

About roger15

A propos

  • Résidence
    Cantal, Massif-Central de la France.
  • Intérêts
    L'histoire en général, celle de l'astronomie et de l'astronautique ainsi que la mécanique céleste.
  • Occupation
    Retraité de La Poste et de France Télécom.
  • Matériel
    Mes yeux.

Recent Profile Visitors

2,127 profile views
  1. Bonjour à toutes et bonjour à tous , Ceux qui voudraient tenir compagnie aux astronomes amateurs qui vont régulièrement à la belle saison observer au “Restefond” devraient préalablement contacter Bernard Augier (médecin à Saint-Étienne-de-Tinée) pour obtenir des renseignements sur cette ascension à but astronomique. Pour lui envoyer un message privé : https://www.webastro.net/profile/110585-bernard-augier/ Sinon, regardez ces trois sujets postés sur Webastro concernant le “Restefond La Bonette” : • “Déneigement du col de la Bonette Restefond. Réserve de ciel étoilé” : https://www.webastro.net/forums/topic/154956-d%C3%A9neigement-du-col-de-la-bonette-restefond-r%C3%A9serve-de-ciel-%C3%A9toil%C3%A9/ ; • “Le col de la Bonette Restefond est ouvert ! En images” : https://www.webastro.net/forums/topic/110431-le-col-de-la-bonette-restefond-est-ouvert-en-images/ ; • “Le Quintet du Restefond” : https://www.webastro.net/forums/topic/64778-le-quintet-du-restefond/ . Roger le Cantalien.
  2. Bonjour Mrdownjack, Bienvenue sur le forum astronomique (et astronautique) Webastro. Tu as tout à fait raison de venir sur le forum Webastro pour en apprendre un peu plus sur l'astrologie. Sache que l'astrologie est la grande sœur de l'astronomie et que toute l'astronomie actuelle doit beaucoup à elle. Pour t'en convaincre (et pour en convaincre ceux qui critiqueraient ce que je viens d'énoncer) tu devrais regarder mes deux sujets postés autrefois sur Webastro : • le sujet posté le 26 décembre 2008 : “Les deux prédictions réussies d'un brillant astrologue” : https://www.webastro.net/forums/topic/38813-les-deux-prédictions-réussies-dun-brillant-astrologue/ ; • le sujet posté le 18 mars 2012 “Signes zodiacaux et constellations zodiacales” : https://www.webastro.net/forums/topic/93925-signes-zodiacaux-et-constellations-zodiacales/. Roger le Cantalien.
  3. Bonjour et toutes mes félicitations Mon Cher DDS, Il s'agissait en effet de l'ingénieur des Ponts-et-Chaussées des Alpes-Maritimes Jacques Cotel qui en faisant dévier le projet routier de la voie qui devait relier Saint-Étienne-de-Tinée (Alpes-Maritimes) à Jausiers (Basses-Alpes, aujourd'hui Alpes-de-Haute-Provence depuis le 13 avril 1970) qui devait passer initialement par le col de Restefond mais qui passerait désormais par la cime de la Bonette et atteindrait donc l'altitude de 2 802 mètres et deviendrait du coup la plus haute route d'Europe joignant deux vallées (la vallée de l'Ubaye et celle de la Tinée) battant de 32 mètres l'altitude du col de l'Iseran (2 770 mètres) ; la route du col de l'Iseran avait été inaugurée par le Président de la République Albert Lebrun le 10 juillet 1937. Aujourd'hui les astronomes amateurs des environs de Nice et de beaucoup d'autres endroits adorent monter observer les beautés de la voûte étoilée au “Restefond”. L'on pourra consulter mon sujet posté sur Webastro le 4 mai 2011 intitulé “Mais où est donc la route du col de Restefond ?” : https://www.webastro.net/forums/topic/79751-mais-o%C3%B9-est-donc-la-route-du-col-de-restefond/. Pour plus de détails sur l'historique de la route de la Bonette voir : http://routedelabonette.fr/histoire/ Eh bien, profite de cet été pour le découvrir. La place est libre pour une nouvelle énigme. Roger le Cantalien.
  4. La carte du troisième indice vous parait-elle trop large ? Eh bien, dans ce cas, voici la région concernée par l'actuelle énigme grâce à la carte très détaillée de l'IGN au 1 / 25 000 : Alors ? De quel lieu s'agit-il selon vous ? Roger le Cantalien.
  5. Bonjour Thomas, le Lot-et-Garonnais, de la région de Marmande, Bienvenue sur le forum astronomique (et astronautique) Webastro. Je te précise tout de suite que je ne suis hélas point un “astronome amateur” , mais seulement un très modeste “amateur d'astronomie” . Je te confirme qu'il serait bon de prendre le plus rapidement possible contact avec les astronomes amateurs proche de ton domicile près de Virazeil. Sinon, en ce qui concerne l'astronomie proprement dite, voici quelques informations ; je te conseille préalablement de consulter régulièrement ces trois liens Internet pour parfaire et actualiser un peu tes connaissances avec le milieu des “choses du ciel” : ● que dirais-tu, tout d'abord d'un “cours d'astronomie” gratuitement à domicile sur Internet ? Je te propose le “Cours d'astronomie générale” de Jacques Gispert, ancien professeur d'astronomie à l'Université de la Méditerranée, faculté des Sciences de Luminy à Marseille (Bouches-du-Rhône), membre de l'association astronomique “Andromède” à Marseille : https://astronomia.fr/ ; ● après cela, le site Internet de Gilbert Javaux “PGJ - L'astronomie une passion à partager” : http://pgj.pagesperso-orange.fr/ ; ● enfin, le site Internet de Jean-Pierre Martin, membre de la prestigieuse Société Astronomique de France, “Planetastronomy” : http://www.planetastronomy.com/ . ● si tu disposes de 27,00 € je te conseille en plus de d'acheter l'excellent “Guide du Ciel” de l'Héraultais Guillaume Cannat, édition 2020-2021 (26ème édition ; la 25ème édition étant hélas épuisée... ; tu pourrais peut-être cependant la trouver sur certains sites Internet) qui t'informeront sur tout ce qu'il faut savoir pour observer le ciel entre le 1er juin 2020 et le 30 juin 2021 : https://www.amds-edition.com/ . J'ajoute un lien Internet très intéressant pour parfaire un peu tes connaissances, en matière d'astronomie (et d'astronautique) : le QAC de Webastro (Quizz Alternatif Convivial) : https://www.webastro.net/forums/topic/181392-quizz-alternatif-convivial-la-résurrection/. N'hésite pas à y participer en nous posant une énigme de ton cru que nous tenterons de solutionner. Alors, à très bientôt sur le QAC Mon Cher Thomas. Un dernier point que tu pourrais peut-être répercuter autour de toi : sais-tu comment apprécier immédiatement, en regardant à l’œil nu (si possible un soir où la Lune n'est pas présente dans le ciel) la constellation de la Petite Ourse, quelle est la qualité du ciel où tu compteras peut-être observer bientôt dans ton lieu d'habitation ? C'est un indicateur très important en matière de pollution lumineuse, car si l'on compte combien d'étoiles l'on arrive à voir à l’œil nu dans le “Petit Chariot” l'on saura si le ciel du où l'on observe habituellement est relativement pur ou non ? Si l'on a la chance d'en voir sept : son ciel est excellent , si l'on n'en voit que trois (l'étoile Polaire et les deux du bout du “Petit Chariot”) son ciel est hélas très médiocre en ce qui concerne la pollution lumineuse... Cette procédure permettant à chacun d'évaluer très simplement et assez rapidement la pureté de son ciel nocturne m'avait été indiquée dans les années soixante par une sommité de l'astronomie française (et qui était comme moi un postier retraité ), Robert Sagot (1910-2006), un des deux co-auteurs de la très célèbre “Revue des Constellations” (voir : https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51%2B8GtB2hLL._SX323_BO1,204,203,200_.jpg) et pendant plus de quarante ans le bibliothécaire de la Société Astronomique de France (voir : http://www.webastro.net/forum/showpost.php?p=2517885&postcount=71265). Pour situer exactement la constellation de la Petite Ourse [en partant de la très célèbre constellation de la Grande Ourse dite “la grande casserole”] (un soir sans Lune de préférence), voir ce dessin dû à Gilbert Javaux : Avant de terminer, je t'indique une petite anecdote vécue sur la pureté du ciel du Sud-Ouest cantalien (en espérant que les cieux de ton domicile dans le Lot-et-Garonne où tu observeras peut-être bientôt de nouveau les beautés de la voûte étoilée soient identiques ) il ne faut en effet surtout pas négliger la simple observation des merveilles de cette voûte étoilée tout simplement à l’œil nu. Voici un souvenir merveilleux lorsque j'ai quitté la région parisienne (où je suis né et où j'ai vécu 55 ans, jusqu'à ma retraite en septembre 2004 pour m'installer à Maurs-la-Jolie, dans la commune du Cantal d'où est originaire mon épouse), ce souvenir restera sans doute le plus beau observé dans le ciel, il concerne tout simplement une superbe voie lactée étincelante !!!... C'était à l'automne 2009, un soir de Nouvelle Lune je suis sorti par hasard à l'arrière de mon terrain et ai vu un spectacle inhabituel : la merveilleuse Voie Lactée (qu'évidemment je n'ai jamais pu voir dans mon département de naissance, les Hauts-de-Seine, et qui n'est jamais visible chez moi dans le Cantal au-dessous de 45° d'élévation) barrait entièrement la voûte étoilée du Nord au Sud jusqu'à 20° au-dessus de l'horizon. J'ai alors appelé mon épouse Josette (qui est une pure cantalienne de naissance, mais qui est très peu intéressée par l'astronomie, elle préfère cent fois l'astrologie ) pour qu'elle puisse admirer ce merveilleux spectacle et elle m'a dit en voyant cette extraordinaire Voie Lactée scintillante : « Oh !... Je n'ai jamais vu autant d'étoiles dans le ciel du Cantal, on dirait qu'il y a un incendie dans le ciel !... » Je te souhaite, Mon Cher Thomas et je souhaite à tous ceux qui liront ma prose de pouvoir observer également un soir un tel incendie dans le ciel !... Roger le Cantalien.
  6. Un troisième indice : depuis la vallée de l'Ubaye (département des Basses-Alpes ; devenu département des Alpes-de-Haute-Provence le 13 avril 1970) jusqu'à la vallée de la Tinée (département des Alpes-Maritimes).
  7. Bonsoir Mon Cher Yui, donc : 2 770 mètres + 32 mètres = 2 802 mètres.
  8. Mon Cher DDS, mon énigme concerne un lieu (perché à 2 802 mètres d'altitude) que les astronomes amateurs français et européens adorent pour faire des observations sur un point très en altitude d'où l'on voit même par beau temps la Méditerranée. Rien à voir avec un engin astronomique, mais avec un lieu. Lequel ? Telle est la question. Tant que j'y suis un second indice : le préfet en question s'appelait Pierre-Jean Moatti. (voir : https://www.archivesportaleurope.net/ead-display/-/ead/pl/aicode/FR-FRAD006/type/hg/id/FRAD006_ABEL/unitid/176J+0001+-+176J+0009).
  9. Un premier indice : altitude du col de l'Iseran plus trente-deux mètres !...
  10. Bonjour à toutes et bonjour à tous , Voici une nouvelle énigme qui concerne un personnage au sujet duquel bien des astronomes amateurs français (et francophones européens) devraient être reconnaissants pour son “astuce”. Voici de quoi il s'agit : le préfet d'un département du Sud-Est de la France a refusé lors d'une réunion qui s'est tenue le 4 août 1959 que l'État français dépense quoi que ce soit pour réaliser ce qui était demandé par ce département, sauf si cette dépense correspondait à une réalisation de prestige !… Or l'ingénieur en Chef des Ponts-et-Chaussées de ce département a trouvé assez rapidement une “astuce” pour que cela devienne une réalisation de prestige et donc le Préfet a dû débloquer les fonds de l'État nécessaires pour réaliser ce qui était demandé par ce département français du Sud-Est. Quel était le nom de cet Ingénieur des Ponts-et-Chaussées ? De quelle réalisation de prestige s'agissait-il ? En quoi cette réalisation concerne aujourd'hui les astronomes amateurs français et francophones européens ? Roger le Cantalien.
  11. Bonjour Benjamin, le Mainoligérien, Bienvenue sur le forum astronomique (et astronautique) Webastro. Je te précise tout de suite que je ne suis hélas point un “astronome amateur” , mais seulement un très modeste “amateur d'astronomie” . Je te confirme ce que l'on t'a dit plus haut : il serait bon de prendre le plus rapidement possible contact avec un club ou une association d'astronomes amateurs proche de ton domicile en Maine-et-Loire ou dans un département proche (la Vendée par exemple ?). Tu trouveras leur liste ici : https://www.webastro.net/communaute/clubs/ . Sinon, en ce qui concerne l'astronomie proprement dite, voici quelques informations ; je te conseille préalablement de consulter régulièrement ces trois liens Internet pour parfaire et actualiser un peu tes connaissances avec le milieu des “choses du ciel” : ● que dirais-tu, tout d'abord d'un “cours d'astronomie” gratuitement à domicile sur Internet ? Je te propose le “Cours d'astronomie générale” de Jacques Gispert, ancien professeur d'astronomie à l'Université de la Méditerranée, faculté des Sciences de Luminy à Marseille (Bouches-du-Rhône), membre de l'association astronomique “Andromède” à Marseille : https://astronomia.fr/ ; ● après cela, le site Internet de Gilbert Javaux “PGJ - L'astronomie une passion à partager” : http://pgj.pagesperso-orange.fr/ ; ● enfin, le site Internet de Jean-Pierre Martin, membre de la prestigieuse Société Astronomique de France, “Planetastronomy” : http://www.planetastronomy.com/ . ● si tu disposes de 27,00 € je te conseille en plus de d'acheter l'excellent “Guide du Ciel” de l'Héraultais Guillaume Cannat, édition 2020-2021 (26ème édition ; la 25ème édition étant hélas épuisée... ; tu pourrais peut-être cependant la trouver sur certains sites Internet) qui t'informeront sur tout ce qu'il faut savoir pour observer le ciel entre le 1er juin 2020 et le 30 juin 2021 : https://www.amds-edition.com/ . J'ajoute un lien Internet très intéressant pour parfaire un peu tes connaissances, en matière d'astronomie (et d'astronautique) : le QAC de Webastro (Quizz Alternatif Convivial) : https://www.webastro.net/forums/topic/181392-quizz-alternatif-convivial-la-résurrection/. N'hésite pas à y participer en nous posant une énigme de ton cru que nous tenterons de solutionner. Alors, à très bientôt sur le QAC Mon Cher Benjamin. Un dernier point que tu pourrais peut-être répercuter autour de toi : sais-tu comment apprécier immédiatement, en regardant à l’œil nu (si possible un soir où la Lune n'est pas présente dans le ciel) la constellation de la Petite Ourse, quelle est la qualité du ciel où tu compteras peut-être observer bientôt dans ton lieu d'habitation ? C'est un indicateur très important en matière de pollution lumineuse, car si l'on compte combien d'étoiles l'on arrive à voir à l’œil nu dans le “Petit Chariot” l'on saura si le ciel du où l'on observe habituellement est relativement pur ou non ? Si l'on a la chance d'en voir sept : son ciel est excellent , si l'on n'en voit que trois (l'étoile Polaire et les deux du bout du “Petit Chariot”) son ciel est hélas très médiocre en ce qui concerne la pollution lumineuse... Cette procédure permettant à chacun d'évaluer très simplement et assez rapidement la pureté de son ciel nocturne m'avait été indiquée dans les années soixante par une sommité de l'astronomie française (et qui était comme moi un postier retraité ), Robert Sagot (1910-2006), un des deux co-auteurs de la très célèbre “Revue des Constellations” (voir : https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51%2B8GtB2hLL._SX323_BO1,204,203,200_.jpg) et pendant plus de quarante ans le bibliothécaire de la Société Astronomique de France (voir : http://www.webastro.net/forum/showpost.php?p=2517885&postcount=71265). Pour situer exactement la constellation de la Petite Ourse [en partant de la très célèbre constellation de la Grande Ourse dite “la grande casserole”] (un soir sans Lune de préférence), voir ce dessin dû à Gilbert Javaux : Avant de terminer, je t'indique une petite anecdote vécue sur la pureté du ciel du Sud-Ouest cantalien (en espérant que les cieux de ton domicile en région Angevine où tu observeras peut-être bientôt de nouveau les beautés de la voûte étoilée soient identiques ) il ne faut en effet surtout pas négliger la simple observation des merveilles de cette voûte étoilée tout simplement à l’œil nu. Voici un souvenir merveilleux lorsque j'ai quitté la région parisienne (où je suis né et où j'ai vécu 55 ans, jusqu'à ma retraite en septembre 2004 pour m'installer à Maurs-la-Jolie, dans la commune du Cantal d'où est originaire mon épouse), ce souvenir restera sans doute le plus beau observé dans le ciel, il concerne tout simplement une superbe voie lactée étincelante !!!... C'était à l'automne 2009, un soir de Nouvelle Lune je suis sorti par hasard à l'arrière de mon terrain et ai vu un spectacle inhabituel : la merveilleuse Voie Lactée (qu'évidemment je n'ai jamais pu voir dans mon département de naissance, les Hauts-de-Seine, et qui n'est jamais visible chez moi dans le Cantal au-dessous de 45° d'élévation) barrait entièrement la voûte étoilée du Nord au Sud jusqu'à 20° au-dessus de l'horizon. J'ai alors appelé mon épouse Josette (qui est une pure cantalienne de naissance, mais qui est très peu intéressée par l'astronomie, elle préfère cent fois l'astrologie ) pour qu'elle puisse admirer ce merveilleux spectacle et elle m'a dit en voyant cette extraordinaire Voie Lactée scintillante : « Oh !... Je n'ai jamais vu autant d'étoiles dans le ciel du Cantal, on dirait qu'il y a un incendie dans le ciel !... » Je te souhaite, Mon Cher Benjamin et je souhaite à tous ceux qui liront ma prose de pouvoir observer également un soir un tel incendie dans le ciel !... Roger le Cantalien.
  12. Bonsoir à toutes et bonsoir à tous , Afin de ne pas bloquer plus longtemps le QAC, je vous communique la réponse à l'actuelle énigme : Ce fut en 1944 que pour la dernière fois avant 2020 qu'il y a eu quatre éclipses de Lune par la pénombre : le 9 février 1944 (saros lunaire n° 142), le 6 juillet 1944 (saros lunaire n° 109), le 4 août 1944 (saros lunaire n° 147), et enfin le 29 décembre 1944 (saros lunaire n° 114). Avant 1944 ce phénomène avait eu lieu en 1933, encore avant en 1926, et encore avant en 1915, etc. Ce phénomène se reproduira pour la prochaine fois après 2020 en 2038 : où il y aura de nouveau quatre éclipses de Lune par la pénombre : le 21 janvier 2038 (saros lunaire n° 144), le 17 juin 2038 (saros lunaire n° 111), le 16 juillet 2038 (saros lunaire n° 149), et enfin le 11 décembre 2038 (saros lunaire n° 116). Après 2038 ce phénomène se reproduira en 2056, puis après en 2085, et encore après en 2096, etc. Je vous rappelle que pour retrouver toutes ces données, vous pouvez consulter l'excellent site Internet de Xavier Jubier “Cinq millénaires d'éclipses lunaires (-1999 à +3000)” http://xjubier.free.fr/site_pages/lunar_eclipses/5MCLE/xLE_Five_Millennium_Canon.html. Maintenant, si vous voulez savoir depuis quand l'astronomie française a enfin décidé d'introduite les éclipses de Lune par la pénombre dans ses deux revues annuelles officielle publiées chaque année par l'Observatoire de Paris (“La Connaissance des Temps” et “L'Annuaire du Bureau des Longitudes”), je vous conseille de consulter le document suivant : l'article de André Danjon (alors Directeur de l'Observatoire de Paris) publié dans l'Astronomie (le bulletin mensuel de la Société Astronomique de France) de février 1951 aux pages 51 à 53 intitulé “Les éclipses de Lune par la pénombre” : http://articles.adsabs.harvard.edu/c...;filetype=.pdf pour les pages 51 et 52, et http://articles.adsabs.harvard.edu/c...;filetype=.pdf pour la page 53. La place est libre pour une nouvelle énigme. Roger le Cantalien.
  13. Bonjour à toutes et bonjour à tous , Ce sujet, proposant «“Une "nuit des étoiles” au Falgoux dans le Cantal le 25 août 2014 ? », avait fait un “bide” puisque cette éventualité n'avait pas du tout pu se concrétiser il y a six ans... Qui sait, vu les événements sanitaires récents, une “rencontre astronomique” (pas spécialement une “nuit des étoiles”, mais un très modeste rassemblement avec quelques personnes intéressées par “les choses du ciel”) pourrait peut-être se réaliser quelque part dans le Cantal au printemps ou à l'été 2021 ? A tout hasard j'indique les dates des Premiers Quartiers de Lune (car la Lune est également très agréable à observer une semaine après la Nouvelle Lune ) à la belle saison 2021 : mardi 20 avril 2021, mercredi 19 mai 2021, vendredi 18 juin 2021, samedi 17 juillet 2021, dimanche 15 août 2021, lundi 13 septembre 2021, et enfin mercredi 13 octobre 2021. Roger le Cantalien. PS : pour ceux qui ne connaissent pas du tout le département du Cantal, je leur conseillerais de regarder à la télévision la fin de la 13ème étape du Tour de France cycliste le vendredi 11 septembre 2020 entre Châtel-Guyon (Puy-de-Dôme) et le Pas de Peyrol (le Puy Mary, à 1 589 mètres) dans le Cantal. Et plus spécialement, à 11 kilomètres de l'arrivée au Pas de Peyrol, l'adorable Col de Néronne (1 243 mètres) où il y a la très sympathique “Auberge du col de Néronne” située près du très pittoresque “Buron d'Algour” (http://routedesfromagesavelo.fr/pfitemfinder/buron-dalgour/).
  14. Bonjour Patrick, le Chtimi , et bonjour Yui, l'Alsacien , Vous avez tous les deux tout à fait raison. Roger le Cantalien.
  15. Salut Mon Cher Jean-Louis le Tourangeau, Merci pour ton très intéressant message. Évidemment, tu dois connaître la chanson de Graeme Allwright intitulée “Petit garçon” enregistrée en 1968 (https://www.youtube.com/watch?v=_sT6hZwf8cQ), mais connais-tu cette version très sympathique où il l'interprète en direct sur scène avec son petit-fils, Elliot, à la guitare et sa petite fille, Gaia, au chant, lors d'une soirée au théâtre antique de Vaison-la-Romaine (Vaucluse) : https://www.youtube.com/watch?v=i8_QxkPGiFI. Roger le Cantalien.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.