Jump to content

roger15

Membre
  • Posts

    19,237
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4

Everything posted by roger15

  1. Bonjour Florent, le Nantais, Bienvenue sur le forum astronomique (et astronautique) Webastro. Je te signale tout d'abord que je ne suis hélas pas un “astronome amateur” super bien équipé en instruments d'observations astronomiques, mais un très modeste “amateur d'astronomie” . Mon matériel “astronomique” se compose principalement de mes deux yeux, de mes logiciels astronomiques et de mes très (trop ?) nombreux ouvrages ou revues traitant de l'astronomie et de l'astronautique. Aussi, je vais me borner d'abord à te donner une information importante concernant l'astronomie, mais qui pourra enrichir tes connaissances dans le domaine des “Choses du Ciel” : pour que tu en saches encore davantage sur l'astronomie je te suggère de consulter ce très intéressant document : “La lettre d'information de l'IMCCE” n° 190 qui concerne le mois de mai 2022 : https://www.imcce.fr/lettre-information/archives/190. Au cas où tu l'ignorerais, je te signale que l'IMCCE est “l'Institut de Mécanique Céleste et de Calculs des Éphémérides” qui dépend de l'Observatoire de Paris. Depuis la première lettre d'information de l'IMCCE qui concernait le mois d'avril 2005 tu constateras qu'une somme considérable d'informations, difficilement trouvables ailleurs, est à la portée de tous ceux, astronomes professionnels, astronomes amateurs, ou simples amateurs d'astronomie (comme moi) qui s'intéressent aux “choses du ciel”. Pour avoir la liste complète de toutes les 190 lettres d'information de l'IMCCE, voir : https://www.imcce.fr/lettre-information/#4. En ce qui concerne l'astronomie proprement dite, voici quelques informations ; je te conseille préalablement de consulter régulièrement ces trois liens Internet pour parfaire et actualiser un peu tes connaissances avec le milieu des “Choses du ciel” en ce mois de mai 2022 : ● que dirais-tu, tout d'abord d'un “cours d'astronomie” gratuitement à domicile sur Internet ? Je te propose le “Cours d'astronomie générale” de Jacques Gispert, ancien professeur d'astronomie à l'Université de la Méditerranée, faculté des Sciences de Luminy à Marseille (Bouches-du-Rhône), membre de l'association astronomique “Andromède” à Marseille : https://astronomia.fr/ ; ● après cela, le site Internet de Gilbert Javaux “PGJ - L'astronomie une passion à partager” : http://pgj.pagesperso-orange.fr/ ; ● enfin, le site Internet de Jean-Pierre Martin, membre de la prestigieuse Société Astronomique de France, “Planetastronomy” : http://www.planetastronomy.com/ . ● si tu dispose de 34,00 € je te conseille en plus de d'acheter l'excellent “Guide du Ciel” de l'Héraultais Guillaume Cannat, édition 2021-2022 (27ème édition) qui t'informera sur tout ce qu'il faut savoir pour observer le ciel jusqu'au 30 juin 2022 : Je te signale en plus que Guillaume Cannat a mis en souscription la prochaine édition (donc la 28ème) du “Guide du Ciel” qui t'informera sur tout ce qu'il faut savoir pour observer le ciel du 1er juin 2022 jusqu'au 30 juin 2023 : https://www.amds-edition.com/ . J'ajoute deux liens Internet très intéressants pour parfaire un peu tes connaissances, en matière d'astronomie (et d'astronautique) : le QAC de Webastro (Quizz Alternatif Convivial) [où intervient assez souvent de manière très brillante le Nantais Ney44 ] : https://www.webastro.net/forums/topic/57434-quizz-alternatif-convivial-les-origines/ et https://www.webastro.net/forums/topic/181392-quizz-alternatif-convivial-la-résurrection/ . N'hésite pas à y participer en nous posant une énigme de ton cru que nous tenterons de solutionner. Alors, à très bientôt peut-être sur le QAC Mon Cher Florent. Un dernier point que tu pourrais peut-être répercuter autour de toi : comment apprécier immédiatement, en observant à l’œil nu (si possible un soir où la Lune n'est pas présente dans le ciel) la constellation de la Petite Ourse, la qualité du ciel où tu compteras observer ? C'est un indicateur très important en matière de pollution lumineuse, car si l'on compte combien d'étoiles l'on arrive à voir à l’œil nu dans le “Petit Chariot” l'on saura si le ciel du où l'on observe habituellement est relativement pur ou non ? Si l'on a la chance d'en voir sept : son ciel est excellent , si l'on n'en voit que trois (l'étoile Polaire et les deux du bout du “Petit Chariot”) son ciel est hélas très médiocre en ce qui concerne la pollution lumineuse... Cette procédure permettant à chacun d'évaluer très simplement et assez rapidement la pureté de son ciel nocturne m'avait été indiquée dans les années soixante par une sommité de l'astronomie française (et qui était comme moi un postier retraité ), Robert Sagot (1910-2006), un des deux co-auteurs de la très célèbre “Revue des Constellations” (voir : https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51%2B8GtB2hLL._SX323_BO1,204,203,200_.jpg) et pendant plus de quarante ans le bibliothécaire de la Société Astronomique de France (voir : http://www.webastro.net/forum/showpost.php?p=2517885&postcount=71265). Pour situer exactement la constellation de la Petite Ourse [en partant de la très célèbre constellation de la Grande Ourse dite “la grande casserole”] (un soir sans Lune de préférence), voir ce dessin dû à Gilbert Javaux : A titre d'information, je suis né à Antony (à 8 kilomètres de la Porte d'Orléans) le 12 septembre 1949 et dans ma jeunesse je n'ai jamais pu voir ni la Voie Lactée ni dans la constellation de la Petite Ourse que trois étoiles (sur les sept visibles à l’œil nu dans le “Petit Chariot”) ; et ceci même les nuits des grèves des agents de l'EDF qui coupaient carrément le courant électrique pendant vingt-quatre heures (de 21h00 un soir jusqu'à 21h00 le lendemain soir ; heureusement ce n'est plus le cas aujourd'hui... ). Et j'étais très désolé de ne jamais pouvoir voir la Voie Lactée à Antony même ces nuits-là. Ma maman (qui étais née en 1910) voyant mon chagrin sur ce point m'avais dit : « Tu sais Roger, tu ne pourras hélas jamais voir la Voie Lactée à Antony, moi-même je la voyais très bien entre 1920 et 1930 soit le soir soit le matin lorsque j'allais aider mon papa et mes deux oncles dans les champs autour d'Antony cueillir des fruits et des légumes (ils étaient cultivateurs) ; puis à partir de 1930 je n'ai plus jamais pu la voir ni le soir, ni le matin à cause de l'électrification galopante de la banlieue parisienne... En revanche, j'ai eu une bonne surprise lorsque je me suis mariée avec ton papa en octobre 1941 où, à cause du “black out” imposé par les autorités allemandes d'occupation, j'ai pu jusqu'à la fin de la guerre la revoir. A partir de l'automne 1944 je ne l'ai plus jamais revue... » Je savais donc que jamais je ne pourrais voir un jour la Voie Lactée. Et puis, à l'été 1972 je suis allé admirer le magnifique spectacle son et lumière du château du Lude dans la Sarthe [ voir : https://www.lepelerin.com/patrimoine/le-chateau-du-lude-pionnier-du-son-et-lumiere-avec-des-acteurs/ ]. Avant de repartir, vers 23h30, j'ai été ébloui par l'exceptionnel et grandiose spectacle du ciel illuminé par la Voie Lactée !... Rien d'exceptionnel pourrais-tu me dire !... Eh bien sache que depuis 1957 où j'ai commencé à m'intéresser à l'astronomie [voir : https://www.webastro.net/forums/topic/19047-pourquoi-un-cassegrain/?do=findComment&comment=241747 et https://www.webastro.net/forums/topic/143302-il-y-a-cinquante-ans-à-peine-il-y-a-cinquante-ans-déjà-…/ ] jamais je n'avais pu la voir à l’œil nu dans ma commune natale... C'est pourquoi depuis que j'ai quitté l'Ile-de-France pour la Sud-Ouest du Cantal, je m'extasie toujours de pouvoir admirer depuis chez moi à l’œil nu la merveilleuse “Milky-Way” ; ce qui n'est hélas pas le cas de 90 à 95% de la population française... Voici un souvenir merveilleux lorsque j'ai quitté la région parisienne (où je suis né et où j'ai vécu 55 ans, jusqu'à ma retraite en septembre 2004 pour m'installer dans la commune du Cantal d'où est originaire mon épouse), ce souvenir restera sans doute le plus beau observé dans le ciel, il concerne tout simplement une superbe voie lactée étincelante !!!... C'était à l'automne 2009, un soir de Nouvelle Lune je suis sorti par hasard à l'arrière de mon terrain et ai vu un spectacle inhabituel : la merveilleuse Voie Lactée (qu'évidemment je n'ai jamais pu voir dans les Hauts-de-Seine et qui n'est jamais visible chez moi dans le Cantal au-dessous de 45° d'élévation) barrait entièrement la voûte étoilée du Nord au Sud jusqu'à 20° au-dessus de l'horizon. J'ai alors appelé mon épouse Josette (qui est une pure cantalienne de naissance, mais qui est très peu intéressée par l'astronomie, elle préfère cent fois l'astrologie ) pour qu'elle puisse admirer ce merveilleux spectacle et elle m'a dit en voyant cette extraordinaire Voie Lactée scintillante : « Oh !... Je n'ai jamais vu autant d'étoiles dans le ciel du Cantal, on dirait qu'il y a un incendie dans le ciel !... » Je te souhaite Mon Cher Florent et je souhaite à tous ceux qui liront ma prose de pouvoir observer également un soir un tel incendie dans le ciel !... Roger le Cantalien.
  2. Bon dimanche à toutes et bon dimanche à tous , Voici deux version d’un air écossais mondialement connu, surtout depuis les années 1960 avec les premiers satellites de télévision intercontinentaux géostationnaires, car surtout aux États-Unis, mais également dans beaucoup de pays anglophones, on le chante dans la rue chaque 31 décembre à minuit en se tenant la main pour former une chaîne afin de saluer l’année qui vient de nous quitter : “Auld Lang Syne” que l’écossais Robert Burns a composée en 1788, et dont le Père Jésuite Jacques Sevin écrivit en 1920 les paroles françaises sous le titre “Ce n’est qu’un au revoir” [voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Auld_Lang_Syne ]. En voici d’abord une première version (uniquement instrumentale) très douce à entendre interprétée par trois musiciens : un au piano, le deuxième au violon, le troisième à la guitare : https://www.youtube.com/watch?v=oXAoULB6f7E . En voici ensuite une seconde version (assez magistrale) interprétée par le grand orchestre du violoniste hollandais Andre Rieu (voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Rieu ) avec une remarquable joueuse de cornemuse : https://www.youtube.com/watch?v=11wYCgYms2I . Roger le Cantalien.
  3. Bonjour Delcencen, Bienvenue sur le forum astronomique (et astronautique) Webastro. Tu as tout à fait raison de vouloir rejoindre un club ou une association d'astronomes amateurs non loin de chez toi. Tu trouveras leur liste ici : https://www.webastro.net/communaute/clubs/ . Je te signale tout d'abord que je ne suis hélas pas un “astronome amateur” super bien équipé en instruments d'observations astronomiques, mais un très modeste “amateur d'astronomie” . Donc, sans doute suis-je assez mal placé pour t'aider à maîtriser ton nouveau télescope newton 114/900 Perl . Mais, en matière d'observations astronomiques, comme en toute chose, on peut cependant trouver des conseils venant d'autres astronomes amateurs voire de simples amateurs d'astronomie... En ce qui me concerne, mon matériel “astronomique” se compose principalement de mes deux yeux, de mes logiciels astronomiques et de mes très (trop ?) nombreux ouvrages ou revues traitant de l'astronomie et de l'astronautique. Aussi, je vais me borner d'abord à te donner une information importante concernant l'astronomie, mais qui pourra enrichir tes connaissances dans le domaine des “Choses du Ciel” : pour que tu en saches encore davantage sur l'astronomie je te suggère de consulter ce très intéressant document : “La lettre d'information de l'IMCCE” n° 190 qui concerne le mois de mai 2022 : https://www.imcce.fr/lettre-information/archives/190. Au cas où tu l'ignorerais, je te signale que l'IMCCE est “l'Institut de Mécanique Céleste et de Calculs des Éphémérides” qui dépend de l'Observatoire de Paris. Depuis la première lettre d'information de l'IMCCE qui concernait le mois d'avril 2005 tu constateras qu'une somme considérable d'informations, difficilement trouvables ailleurs, est à la portée de tous ceux, astronomes professionnels, astronomes amateurs, ou simples amateurs d'astronomie (comme moi) qui s'intéressent aux “choses du ciel”. Pour avoir la liste complète de toutes les 190 lettres d'information de l'IMCCE, voir : https://www.imcce.fr/lettre-information/#4. En ce qui concerne l'astronomie proprement dite, voici quelques informations ; je te conseille préalablement de consulter régulièrement ces trois liens Internet pour parfaire et actualiser un peu tes connaissances avec le milieu astronomique en ce mois de mai 2022 : ● que dirais-tu, tout d'abord d'un “cours d'astronomie” gratuitement à domicile sur Internet ? Je te propose le “Cours d'astronomie générale” de Jacques Gispert, ancien professeur d'astronomie à l'Université de la Méditerranée, faculté des Sciences de Luminy à Marseille (Bouches-du-Rhône), membre de l'association astronomique “Andromède” à Marseille : https://astronomia.fr/ ; ● après cela, le site Internet de Gilbert Javaux “PGJ - L'astronomie une passion à partager” : http://pgj.pagesperso-orange.fr/ ; ● enfin, le site Internet de Jean-Pierre Martin, membre de la prestigieuse Société Astronomique de France, “Planetastronomy” : http://www.planetastronomy.com/ . ● si tu dispose de 34,00 € je te conseille en plus de d'acheter l'excellent “Guide du Ciel” de l'Héraultais Guillaume Cannat, édition 2021-2022 (27ème édition) qui t'informera sur tout ce qu'il faut savoir pour observer le ciel diurne et nocturne jusqu'au 30 juin 2022 : Je te signale en plus que Guillaume Cannat a mis en souscription la prochaine édition (donc la 28ème) du “Guide du Ciel” qui t'informera sur tout ce qu'il faut savoir pour observer le ciel du 1er juin 2022 jusqu'au 30 juin 2023 : https://www.amds-edition.com/ . J'ajoute deux liens Internet très intéressants pour parfaire un peu tes connaissances, en matière d'astronomie (et d'astronautique) : le QAC de Webastro (Quizz Alternatif Convivial) : https://www.webastro.net/forums/topic/57434-quizz-alternatif-convivial-les-origines/ et https://www.webastro.net/forums/topic/181392-quizz-alternatif-convivial-la-résurrection/ . N'hésite pas à y participer en nous posant une énigme de ton cru que nous tenterons de solutionner. Alors, à très bientôt peut-être sur le QAC Mon CherDelcencen. Un dernier point que tu pourrais peut-être répercuter autour de toi : comment apprécier immédiatement, en observant à l’œil nu (si possible un soir où la Lune n'est pas présente dans le ciel) la constellation de la Petite Ourse, la qualité du ciel où tu compteras observer ? C'est un indicateur très important en matière de pollution lumineuse, car si l'on compte combien d'étoiles l'on arrive à voir à l’œil nu dans le “Petit Chariot” l'on saura si le ciel du où l'on observe habituellement est relativement pur ou non ? Si l'on a la chance d'en voir sept : son ciel est excellent , si l'on n'en voit que trois (l'étoile Polaire et les deux du bout du “Petit Chariot”) son ciel est hélas très médiocre en ce qui concerne la pollution lumineuse... Cette procédure permettant à chacun d'évaluer très simplement et assez rapidement la pureté de son ciel nocturne m'avait été indiquée dans les années soixante par une sommité de l'astronomie française (et qui était comme moi un postier retraité ), Robert Sagot (1910-2006), un des deux co-auteurs de la très célèbre “Revue des Constellations” (voir : https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51%2B8GtB2hLL._SX323_BO1,204,203,200_.jpg) et pendant plus de quarante ans le bibliothécaire de la Société Astronomique de France (voir : http://www.webastro.net/forum/showpost.php?p=2517885&postcount=71265). Pour situer exactement la constellation de la Petite Ourse [en partant de la très célèbre constellation de la Grande Ourse dite “la grande casserole”] (un soir sans Lune de préférence), voir ce dessin dû à Gilbert Javaux : Voici un souvenir merveilleux lorsque j'ai quitté la région parisienne (où je suis né et où j'ai vécu 55 ans, jusqu'à ma retraite en septembre 2004 pour m'installer dans la commune du Cantal d'où est originaire mon épouse), ce souvenir restera sans doute le plus beau observé dans le ciel, il concerne tout simplement une superbe voie lactée étincelante !!!... C'était à l'automne 2009, un soir de Nouvelle Lune je suis sorti par hasard à l'arrière de mon terrain et ai vu un spectacle inhabituel : la merveilleuse Voie Lactée (qu'évidemment je n'ai jamais pu voir dans les Hauts-de-Seine et qui n'est jamais visible chez moi dans le Cantal au-dessous de 45° d'élévation) barrait entièrement la voûte étoilée du Nord au Sud jusqu'à 20° au-dessus de l'horizon. J'ai alors appelé mon épouse Josette (qui est une pure cantalienne de naissance, mais qui est très peu intéressée par l'astronomie, elle préfère cent fois l'astrologie ) pour qu'elle puisse admirer ce merveilleux spectacle et elle m'a dit en voyant cette extraordinaire Voie Lactée scintillante : « Oh !... Je n'ai jamais vu autant d'étoiles dans le ciel du Cantal, on dirait qu'il y a un incendie dans le ciel !... » Je te souhaite Mon Cher Delcencen et je souhaite à tous ceux qui liront ma prose de pouvoir observer également un soir un tel incendie dans le ciel !... Roger le Cantalien.
  4. Bonjour à toutes et bonjour à tous , La chanson que je poste aujourd'hui est surtout destinée aux astronomes amateurs et aux amateurs d'astronomie des cinq départements normands : Calvados (14), Eure (27), Manche (50), Orne (61), et enfin Seine-Maritime (76). A leur attention, voici une chanson qui date de 2004 interprétée par Jean-Pax Méfret que je trouve très émouvante consacrée à “un grand matin, du mois de juin” dans une région jusqu'alors épargnée par les combats de la Seconde Guerre Mondiale : https://www.youtube.com/watch?v=5IO6LG2wu1c. « Au grand matin, du mois de juin, Julien préparait le troupeau. Dans la cuisine, Marie-Martine, Venait d'allumer les fourneaux. La vielle Louise était assise, Elle réchauffait ses pauvres mains. Lorsque dans Sainte-Mère-l'Église, Sont entrés les Américains !… Ils sont tombés du ciel, comme s'ils avaient des ailes. Ils apportaient un air de liberté. Ils venaient de Virginie, D'Oklahoma, du Tennessee, Le jour le plus long les attendait ici !… » J'ajoute (surtout à destination de l'ancien Dieppois Fred_76 ) que parmi les soldats des armées alliées contre le nazisme j'ai une grande admiration pour les soldats canadiens dont beaucoup trop sont tombés lors du premier débarquement en France (dont malheureusement pratiquement tous les Français, sauf ceux de la Seine-Maritime, ignorent l'existence ) le mercredi 19 août 1942 (l'opération “Jubilee” [ https://fr.wikipedia.org/wiki/Raid_de_Dieppe ] dont l'échec a cependant été très formateur sur le long terme puisqu'elle a permis, en analysant les erreurs commises lors de cette première tentative de débarquement à ne plus les commettre pour l'avenir, et ainsi de réussir victorieusement le débarquement du mardi 6 juin 1944 ). En hommage à leurs compatriotes tué, blessés et prisonniers en Allemagne lors du raid de 1942, les Canadiens ont tenu à être ceux qui ont libéré Dieppe le vendredi 1er septembre 1944 [voir : https://www.dieppe.fr/mini-sites/19-aout-1942/les-consequences-du-raid-180/la-2e-division-canadienne-revient-en-armee-liberatrice-633 ] En hommage aux soldats canadiens qui l'ont libéré, la ville de Dieppe a donné à la départementale n° 27 qui la traverse le nom de “avenue des Canadiens”. Roger le Cantalien.
  5. Complément concernant ce qu’a posté hier Ney le Nantais . • En ce qui concerne les autres personnes (dont Pierre Bourge) ayant eux aussi pu observer l’occultation de l’étoile de première grandeur Régulus par la planète Vénus le mardi 7 juillet 1959, voir l’article de la revue mensuelle de la Société Astronomique de France “l’Astronomie” de septembre 1959, pages 378 à 388 [l’observation de Pierre Bourge à Saint-Aubin-de-Courteraie (département de l’Orne) est à la page 383] : https://articles.adsabs.harvard.edu/cgi-bin/nph-iarticle_query?bibcode=1959LAstr..73..378.&db_key=AST&page_ind=0&data_type=GIF&type=SCREEN_VIEW&classic=YES&high=4849a22f0a14374 • En ce qui concerne l’observation de l'occultation de l’étoile Eta des Gémeaux par Vénus le mercredi 27 juillet 1910, voir le Bulletin de la Société Astronomique de France de décembre 1910 pages 409 à 413 : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9671976r/f441.item. Roger le Cantalien.
  6. Bonsoir et toutes mes félicitations Mon Cher Ney, le Nantais, C’est à peu près la réponse que j’attendais, sauf que Pierre Bourge a observé ce phénomène depuis Saint-Aubin-de-Courteraie dans l'Orne et non depuis l’Observatoire de la Société Astronomique de France 28 rue Serpente à Paris (6ème arrondissement) ; de plus, sauf erreur de ma part, Pierre Bourge n’était pas un postier retraité… Mais, pour le reste c’est bon !… En effet, il s’agissait de l’observation par Robert Sagot (bibliothécaire à la Société Astronomique de France) de l’occultation de l’étoile de première grandeur Régulus (Alpha du Lion) par la planète Vénus le mardi 7 juillet 1959 à 14 heures 20 minutes et 54 secondes (Temps Universel). Vous pourrez trouver la narration de cette observation exceptionnelle dans la revue mensuelle de la Société Astronomique de France “l’Astronomie” de juin 1959, page 286 : https://articles.adsabs.harvard.edu/cgi-bin/nph-iarticle_query?1959LAstr..73..286D&data_type=PDF_HIGH&whole_paper=YES&type=PRINTER&filetype=.pdf . Quand la planète Vénus a-t-elle occulté Régulus (Alpha du Lion) pour la dernière fois avant 1959 et quand l’occultera-t-elle de nouveau après 1959 ? A l’époque nul ne pouvait le savoir, mais à partir des années 1970 ce fut possible grâce aux ordinateurs de plus en plus performants et aux tables planétaires de plus en plus précises. La fois précédente, avant 1959, où la planète Vénus a occulté Régulus ce fut 831 années auparavant, le mardi 11 septembre 1128. Ladite occultation fut théoriquement visible en Afrique, en Asie et en Océanie. Encore avant ce fut le mercredi 6 septembre 439 (occultation théoriquement visible en Australie, dans l’Océan Indien et dans l’Océan Pacifique). La fois suivante, après 1959, où la planète Vénus occultera de nouveau Régulus ce sera seulement 85 années après, le samedi 1er octobre 2044. Ladite occultation sera observable en Amérique du Nord, et en Asie. Encore après ce sera 1 082 années plus tard le jeudi 22 juillet 3126 (occultation visible dans le Sud de l’Amérique du Sud, dans le Sud de l’Océan Atlantique, et en Antarctique). La place est libre pour une nouvelle énigme. Roger le Cantalien.
  7. Bonjour à toutes et bonjour à tous , Voici une nouvelle énigme qui concerne l’observation d’un phénomène astronomique exceptionnel. Le mardi 7 juillet 1959 à 14 heures 20 minutes et 54 secondes (Temps Universel) un astronome amateur (qui était comme moi un postier français retraité) retint son souffle : il venait tout juste d’observer avec la lunette de 215 millimètres de diamètre de l’Observatoire de la Société Astronomique de France situé 28 rue Serpente (Paris 6ème arrondissement) un événement exceptionnel qui ne s’était plus produit depuis sans doute fort longtemps et qui ne se reproduirait également sans doute pas avant fort longtemps [à cette époque l’informatique astronomique en était encore à ses balbutiements et personne ne pouvait savoir les dates en question très lointaines dans le passé et très lointaines dans le futur]. Qui était cet observateur français et qu’a-t-il observé comme phénomène exceptionnel ? Quand ce phénomène exceptionnel s’était-il produit pour la dernière fois avant le mardi 7 juillet 1959 et quand se reproduira-t-il de nouveau ? Roger le Cantalien.
  8. Bonjour Alain, le Varois, Bienvenue sur le forum astronomique (et astronautique) Webastro. Je te signale tout d'abord que je ne suis hélas pas un “astronome amateur” super bien équipé en instruments d'observations astronomiques, mais un très modeste “amateur d'astronomie” . En effet, mon matériel “matériel astronomique” se compose principalement de mes deux yeux, de mes logiciels astronomiques et de mes très (trop ?) nombreux ouvrages ou revues traitant de l'astronomie et de l'astronautique. Aussi, je vais simplement me borner d'abord à te donner une seule information importante concernant l'astronomie, mais qui pourra enrichir tes connaissances dans le domaine des “Choses du Ciel” : pour que tu en saches encore davantage sur l'astronomie je te suggère de consulter ce très intéressant document : “La lettre d'information de l'IMCCE” n° 190 (qui vient très récemment de paraître) et qui concerne le mois de mai 2022 : https://www.imcce.fr/lettre-information/archives/190. Au cas où tu l'ignorerais, je te signale que l'IMCCE est “l'Institut de Mécanique Céleste et de Calculs des Éphémérides” qui dépend de l'Observatoire de Paris. Depuis la première lettre d'information de l'IMCCE qui concernait le mois d'avril 2005 tu constateras qu'une somme considérable d'informations, difficilement trouvables ailleurs, est à la portée de tous ceux, astronomes professionnels, astronomes amateurs, ou simples amateurs d'astronomie (comme moi) qui s'intéressent aux “choses du ciel”. Pour avoir la liste complète de toutes les 190 lettres d'information de l'IMCCE, voir : https://www.imcce.fr/lettre-information/#4. Roger le Cantalien.
  9. Bonjour et toutes mes félicitation Mon Cher DDS . La valeur en “doigts” évoquait la proportion d’une éclipse de Lune mais surtout d’une éclipse de Soleil cachée par l’ombre de la Terre ou cachée par le disque de la Lune ; sachant qu’un “doigt” valait un douzième du disque apparent de la Lune ou du Soleil. [voir ce qu’en disait en 1740 la troisième édition du célèbre “Dictionnaire de l’Académie française” ( https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A3D1177 ) : « En termes d’Astronomie, on appelle Doigt, la douzième partie du disque du Soleil ou de la Lune. Cette éclipse de Lune ne fut que de quatre doigts. »]. A titre d’information le très célèbre calculateur astronomique Autrichien Theodor von Oppolzer [ https://fr.wikipedia.org/wiki/Theodor_von_Oppolzer ] dont son équipe publia à titre posthume en 1887 son mythique “Canon der Finsternisse” [voir : https://archive.org/details/canonderfinstern00oppo/page/n8/mode/1up ] qui recense près de 13 000 éclipses solaires et lunaires entre l'an -1207 à l'an 2161 indique leur grandeur en “doigts”. La toute prochaine éclipse lunaire, totale, du lundi 16 mai 2022 (saros lunaire n° 131) aura selon Oppolzer (voir page 374 de son “Canon der Finsternisse” : https://archive.org/details/canonderfinstern00oppo/page/374/mode/1up ) une grandeur dans l’ombre de la Terre, avec deux décimales, de 17,1 doigts soit 17,1/12 = 1,43 (le diamètre apparent de la Lune, avec également deux décimales, étant de 1,00). Avec les gigantesques moyens informatiques actuels la NASA trouve, avec quatre décimales, une grandeur dans l’ombre de la Terre de 1,4137 (voir : https://eclipse.gsfc.nasa.gov/5MCLEmap/2001-2100/LE2022-05-16T.gif ). Les valeurs calculées manuellement par Theodor von Oppolzer, et publiées à titre posthume en 1887, étaient donc excellentes !… Et avant 1887, la grandeur des éclipses exprimée en doigts était-elle aussi précise ? Pour le savoir, nous allons nous replonger 300 ans en arrière, en 1722. A l’époque paraissait chaque année depuis 1679 la très célèbre revue annuelle de l’Observatoire de Paris “La Connaissance des Temps” [voir : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb327469896/date.r=connoissance%20des%20temps ]. Pour l’année 1722 [voir : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6520606h ] sont indiquées aux pages 175 et 176 des explications sur les trois éclipses visibles à Paris cette année-là, une de Soleil le mardi 8 décembre 1722, et deux totales de Lune le vendredi 2 janvier 1722 puis le vendredi 19 juin 1722. A la page 175 “La Connaissance des Temps pour 1722” donne une définition précise du “doigt” à cette époque : « On appelle un doigt la douzième partie du diamètre apparent du Soleil, ou de la Lune. Le doigt est partagé en soixante parties égales qu’on appelle minutes. » A midi, en ce qui concerne l’éclipse annulaire de Soleil du mardi 8 décembre 1722 (saros solaire n° 118), “La Connaissance des Temps pour 1722” indique pour l’Observatoire de Paris une grandeur de “six doigt et 5 minutes d’angle” soit 6,08 doigts / 12 = 0,51. Le site Internet de l’excellent webastram français Xavier Jubier (alias “Éclipses” sur webastro) “Cinq Millénaires (-1999 à +3000) d’Éclipses Solaires” [voir : http://xjubier.free.fr/site_pages/solar_eclipses/5MCSE/xSE_Five_Millennium_Canon.html ] indique, avec cinq décimales, pour l’Observatoire de Paris une grandeur de 0,50871. Donc les valeurs calculées manuellement par les astronomes de l’Observatoire de Paris il y a trois siècles, en 1722, étaient également excellentes !… La place est libre pour une nouvelle énigme. Roger le Cantalien.
  10. Un premier indice : si vous avez lu quelques un de mes nombreux messages postés sur Webastro vous savez peut-être que je suis un postier retraité qui, (outre à France Télécom) a travaillé surtout dans la branche postale et qui donc connait assez bien les codes postaux de tous les départements français, et que j’habite depuis ma retraite dans le Sud-Ouest du Cantal (code postal 15) mais également à seulement cinq kilomètres de cet autre département charmant [dont le code postal vous facilitera grandement la solution de l’actuelle énigme] : https://www.youtube.com/watch?v=M7EshhVlRdU . Roger le Cantalien.
  11. Effectivement, ce n'est pas cela car la valeur de la grandeur en “doigts” d'une éclipse (lunaire ou solaire) ne concerne pas seulement les éclipses partielles mais également les éclipses totales..
  12. Bonjour Mon Cher Ney, Ce n'est hélas pas exact, car la valeur du “doigt” dans la grandeur des éclipses était très précise. Mais, quelle était donc cette valeur ? Roger le Cantalien.
  13. Bonjour Mon Cher Yui, Effectivement j'en ai plusieurs fois parlé dans des messages concernant les éclipses et les saros, mais également dans un message évoquant un brillant calculateur astronomique autrichien du 19ème siècle. Roger le Cantalien.
  14. Bonsoir Mon Cher Mahou, Ça se rapproche de la solution vu que ça concerne autant les éclipses solaires que les éclipses lunaires. Mais cependant, tant la Lune que le Soleil vus du sol terrestre sont concernés par cette histoire de “doigt”. Roger le Cantalien.
  15. Bonjour Mon Cher Pyrene, Hélas, rien à voir avec un quelconque “doigt de Dieu”... Alors, de quoi peut-il s'agir ?... Roger le Cantalien.
  16. Bonjour à toutes et bonjour à tous , La dernière énigme du QAC proposée par l’excellent YUI concernant la valeur du “doigt” en astronomie m’a remémoré une autre valeur, très ancienne, du “doigt” en astronomie et plus spécialement lors des deux événements les plus spectaculaires que l’on a pu observer à l’œil nu depuis des millénaires. De quoi parlait-on alors lorsqu’on évoquait une valeur en “doigts” ? Roger le Cantalien.
  17. Bonjour Clément, le Tourangeau, Bienvenue sur le forum astronomique (et astronautique) Webastro. Je te signale tout d'abord que je ne suis hélas pas un “astronome amateur” super bien équipé en instruments d'observations astronomiques, mais un très modeste “amateur d'astronomie” . Donc, sans doute suis-je assez mal placé pour t'aider à “trouver des astuces...” Mais, en matière d'observations astronomiques, comme en toute chose, on peut cependant “trouver des astuces indirectes...” En ce qui me concerne, mon matériel “astronomique” se compose principalement de mes deux yeux, de mes logiciels astronomiques et de mes très (trop ?) nombreux ouvrages ou revues traitant de l'astronomie et de l'astronautique. Aussi, je vais me borner d'abord à te donner une information importante concernant l'astronomie, mais qui pourra enrichir tes connaissances dans le domaine des “Choses du Ciel” : pour que tu en saches encore davantage sur l'astronomie je te suggère de consulter ce très intéressant document : “La lettre d'information de l'IMCCE” n° 190 (qui vient très récemment de paraître) et qui concerne le mois de mai 2022 : https://www.imcce.fr/lettre-information/archives/190. Au cas où tu l'ignorerais, je te signale que l'IMCCE est “l'Institut de Mécanique Céleste et de Calculs des Éphémérides” qui dépend de l'Observatoire de Paris. Depuis la première lettre d'information de l'IMCCE qui concernait le mois d'avril 2005 tu constateras qu'une somme considérable d'informations, difficilement trouvables ailleurs, est à la portée de tous ceux, astronomes professionnels, astronomes amateurs, ou simples amateurs d'astronomie (comme moi) qui s'intéressent aux “choses du ciel”. Pour avoir la liste complète de toutes les 190 lettres d'information de l'IMCCE, voir : https://www.imcce.fr/lettre-information/#4. En ce qui concerne l'astronomie proprement dite, voici quelques informations ; je te conseille préalablement de consulter régulièrement ces trois liens Internet pour parfaire et actualiser un peu tes connaissances avec le milieu astronomique en ce mois de mai 2022 : ● que dirais-tu, tout d'abord d'un “cours d'astronomie” gratuitement à domicile sur Internet ? Je te propose le “Cours d'astronomie générale” de Jacques Gispert, ancien professeur d'astronomie à l'Université de la Méditerranée, faculté des Sciences de Luminy à Marseille (Bouches-du-Rhône), membre de l'association astronomique “Andromède” à Marseille : https://astronomia.fr/ ; ● après cela, le site Internet de Gilbert Javaux “PGJ - L'astronomie une passion à partager” : http://pgj.pagesperso-orange.fr/ ; ● enfin, le site Internet de Jean-Pierre Martin, membre de la prestigieuse Société Astronomique de France, “Planetastronomy” : http://www.planetastronomy.com/ . ● si tu dispose de 34,00 € je te conseille en plus de d'acheter l'excellent “Guide du Ciel” de l'Héraultais Guillaume Cannat, édition 2021-2022 (27ème édition) qui t'informera sur tout ce qu'il faut savoir pour observer le ciel diurne et nocturne jusqu'au 30 juin 2022 : Je te signale en plus que Guillaume Cannat vient de mettre en souscription la prochaine édition (donc la 28ème) du “Guide du Ciel” qui t'informera sur tout ce qu'il faut savoir pour observer le ciel du 1er juin 2022 jusqu'au 30 juin 2023 : https://www.amds-edition.com/ . J'ajoute deux liens Internet très intéressants pour parfaire un peu tes connaissances, en matière d'astronomie (et d'astronautique) : le QAC de Webastro (Quizz Alternatif Convivial) : https://www.webastro.net/forums/topic/57434-quizz-alternatif-convivial-les-origines/ et https://www.webastro.net/forums/topic/181392-quizz-alternatif-convivial-la-résurrection/ . N'hésite pas à y participer en nous posant une énigme de ton cru que nous tenterons de solutionner. Alors, à très bientôt peut-être sur le QAC Mon Cher Clément. Un dernier point que tu pourrais peut-être répercuter autour de toi : comment apprécier immédiatement, en observant à l’œil nu (si possible un soir où la Lune n'est pas présente dans le ciel) la constellation de la Petite Ourse, la qualité du ciel où tu compteras observer ? C'est un indicateur très important en matière de pollution lumineuse, car si l'on compte combien d'étoiles l'on arrive à voir à l’œil nu dans le “Petit Chariot” l'on saura si le ciel du où l'on observe habituellement est relativement pur ou non ? Si l'on a la chance d'en voir sept : son ciel est excellent , si l'on n'en voit que trois (l'étoile Polaire et les deux du bout du “Petit Chariot”) son ciel est hélas très médiocre en ce qui concerne la pollution lumineuse... Cette procédure permettant à chacun d'évaluer très simplement et assez rapidement la pureté de son ciel nocturne m'avait été indiquée dans les années soixante par une sommité de l'astronomie française (et qui était comme moi un postier retraité ), Robert Sagot (1910-2006), un des deux co-auteurs de la très célèbre “Revue des Constellations” (voir : https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51%2B8GtB2hLL._SX323_BO1,204,203,200_.jpg) et pendant plus de quarante ans le bibliothécaire de la Société Astronomique de France (voir : http://www.webastro.net/forum/showpost.php?p=2517885&postcount=71265). Pour situer exactement la constellation de la Petite Ourse [en partant de la très célèbre constellation de la Grande Ourse dite “la grande casserole”] (un soir sans Lune de préférence), voir ce dessin dû à Gilbert Javaux : Voici un souvenir merveilleux lorsque j'ai quitté la région parisienne (où je suis né et où j'ai vécu 55 ans, jusqu'à ma retraite en septembre 2004 pour m'installer dans la commune du Cantal d'où est originaire mon épouse), ce souvenir restera sans doute le plus beau observé dans le ciel, il concerne tout simplement une superbe voie lactée étincelante !!!... C'était à l'automne 2009, un soir de Nouvelle Lune je suis sorti par hasard à l'arrière de mon terrain et ai vu un spectacle inhabituel : la merveilleuse Voie Lactée (qu'évidemment je n'ai jamais pu voir dans les Hauts-de-Seine et qui n'est jamais visible chez moi dans le Cantal au-dessous de 45° d'élévation) barrait entièrement la voûte étoilée du Nord au Sud jusqu'à 20° au-dessus de l'horizon. J'ai alors appelé mon épouse Josette (qui est une pure cantalienne de naissance, mais qui est très peu intéressée par l'astronomie, elle préfère cent fois l'astrologie ) pour qu'elle puisse admirer ce merveilleux spectacle et elle m'a dit en voyant cette extraordinaire Voie Lactée scintillante : « Oh !... Je n'ai jamais vu autant d'étoiles dans le ciel du Cantal, on dirait qu'il y a un incendie dans le ciel !... » Je te souhaite Mon Cher Clément et je souhaite à tous ceux qui liront ma prose de pouvoir observer également un soir un tel incendie dans le ciel !... Roger le Cantalien.
  18. Bonjour Nicolas, le Barentinois, Bienvenue sur le forum astronomique (et astronautique) Webastro. Je te signale tout d'abord que je ne suis hélas pas un “astronome amateur” super bien équipé en instruments d'observations astronomiques, mais un très modeste “amateur d'astronomie” . Mon matériel “astronomique” se compose principalement de mes deux yeux, de mes logiciels astronomiques et de mes très (trop ?) nombreux ouvrages ou revues traitant de l'astronomie et de l'astronautique. Aussi, je vais me borner d'abord à te donner une information importante concernant l'astronomie, mais qui pourra enrichir tes connaissances dans le domaine des “Choses du Ciel” : pour que tu en saches encore davantage sur l'astronomie je te suggère de consulter ce très intéressant document : “La lettre d'information de l'IMCCE” n° 190 (qui vient très récemment de paraître) et qui concerne le mois de mai 2022 : https://www.imcce.fr/lettre-information/archives/190. Au cas où tu l'ignorerais, je te signale que l'IMCCE est “l'Institut de Mécanique Céleste et de Calculs des Éphémérides” qui dépend de l'Observatoire de Paris. Depuis la première lettre d'information de l'IMCCE qui concernait le mois d'avril 2005 tu constateras qu'une somme considérable d'informations, difficilement trouvables ailleurs, est à la portée de tous ceux, astronomes professionnels, astronomes amateurs, ou simples amateurs d'astronomie (comme moi) qui s'intéressent aux “choses du ciel”. Pour avoir la liste complète de toutes les 190 lettres d'information de l'IMCCE, voir : https://www.imcce.fr/lettre-information/#4. En ce qui concerne l'astronomie proprement dite, voici quelques informations ; je te conseille préalablement de consulter régulièrement ces trois liens Internet pour parfaire et actualiser un peu tes connaissances avec le milieu des “Choses du ciel” en ce mois de mai 2022 : ● que dirais-tu, tout d'abord d'un “cours d'astronomie” gratuitement à domicile sur Internet ? Je te propose le “Cours d'astronomie générale” de Jacques Gispert, ancien professeur d'astronomie à l'Université de la Méditerranée, faculté des Sciences de Luminy à Marseille (Bouches-du-Rhône), membre de l'association astronomique “Andromède” à Marseille : https://astronomia.fr/ ; ● après cela, le site Internet de Gilbert Javaux “PGJ - L'astronomie une passion à partager” : http://pgj.pagesperso-orange.fr/ ; ● enfin, le site Internet de Jean-Pierre Martin, membre de la prestigieuse Société Astronomique de France, “Planetastronomy” : http://www.planetastronomy.com/ . ● si tu dispose de 34,00 € je te conseille en plus de d'acheter l'excellent “Guide du Ciel” de l'Héraultais Guillaume Cannat, édition 2021-2022 (27ème édition) qui t'informera sur tout ce qu'il faut savoir pour observer le ciel jusqu'au 30 juin 2022 : Je te signale en plus que Guillaume Cannat vient de mettre en souscription la prochaine édition (donc la 28ème) du “Guide du Ciel” qui t'informera sur tout ce qu'il faut savoir pour observer le ciel du 1er juin 2022 jusqu'au 30 juin 2023 : https://www.amds-edition.com/ . J'ajoute deux liens Internet très intéressants pour parfaire un peu tes connaissances, en matière d'astronomie (et d'astronautique) : le QAC de Webastro (Quizz Alternatif Convivial) [où intervient de temps en temps un certain Fred76 , un havrais qui est un membre important de la SAH, Société Astronomique du Havre ( https://sahavre.fr/wp/ )] : https://www.webastro.net/forums/topic/57434-quizz-alternatif-convivial-les-origines/ et https://www.webastro.net/forums/topic/181392-quizz-alternatif-convivial-la-résurrection/ . N'hésite pas à y participer en nous posant une énigme de ton cru que nous tenterons de solutionner. Alors, à très bientôt peut-être sur le QAC Mon Cher Nicolas. Un dernier point que tu pourrais peut-être répercuter autour de toi : comment apprécier immédiatement, en observant à l’œil nu (si possible un soir où la Lune n'est pas présente dans le ciel) la constellation de la Petite Ourse, la qualité du ciel où tu compteras observer ? C'est un indicateur très important en matière de pollution lumineuse, car si l'on compte combien d'étoiles l'on arrive à voir à l’œil nu dans le “Petit Chariot” l'on saura si le ciel du où l'on observe habituellement est relativement pur ou non ? Si l'on a la chance d'en voir sept : son ciel est excellent , si l'on n'en voit que trois (l'étoile Polaire et les deux du bout du “Petit Chariot”) son ciel est hélas très médiocre en ce qui concerne la pollution lumineuse... Cette procédure permettant à chacun d'évaluer très simplement et assez rapidement la pureté de son ciel nocturne m'avait été indiquée dans les années soixante par une sommité de l'astronomie française (et qui était comme moi un postier retraité ), Robert Sagot (1910-2006), un des deux co-auteurs de la très célèbre “Revue des Constellations” (voir : https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51%2B8GtB2hLL._SX323_BO1,204,203,200_.jpg) et pendant plus de quarante ans le bibliothécaire de la Société Astronomique de France (voir : http://www.webastro.net/forum/showpost.php?p=2517885&postcount=71265). Pour situer exactement la constellation de la Petite Ourse [en partant de la très célèbre constellation de la Grande Ourse dite “la grande casserole”] (un soir sans Lune de préférence), voir ce dessin dû à Gilbert Javaux : A titre d'information, je suis né à Antony (à 8 kilomètres de la Porte d'Orléans) le 12 septembre 1949 et dans ma jeunesse je n'ai jamais pu voir ni la Voie Lactée ni dans la constellation de la Petite Ourse que trois étoiles (sur les sept visibles à l’œil nu dans le “Petit Chariot”) ; et ceci même les nuits des grèves des agents de l'EDF qui coupaient carrément le courant électrique pendant vingt-quatre heures (de 21h00 un soir jusqu'à 21h00 le lendemain soir ; heureusement ce n'est plus le cas aujourd'hui... ). Et j'étais très désolé de ne jamais pouvoir voir la Voie Lactée à Antony même ces nuits-là. Ma maman (qui étais née en 1910) voyant mon chagrin sur ce point m'avais dit : « Tu sais Roger, tu ne pourras hélas jamais voir la Voie Lactée à Antony, moi-même je la voyais très bien entre 1920 et 1930 soit le soir soit le matin lorsque j'allais aider mon papa et mes deux oncles dans les champs autour d'Antony cueillir des fruits et des légumes (ils étaient cultivateurs) ; puis à partir de 1930 je n'ai plus jamais pu la voir ni le soir, ni le matin à cause de l'électrification galopante de la banlieue parisienne... En revanche, j'ai eu une bonne surprise lorsque je me suis mariée avec ton papa en octobre 1941 où, à cause du “black out” imposé par les autorités allemandes d'occupation, j'ai pu jusqu'à la fin de la guerre la revoir. A partir de l'automne 1944 je ne l'ai plus jamais revue... » Je savais donc que jamais je ne pourrais voir un jour la Voie Lactée. Et puis, à l'été 1972 je suis allé admirer le magnifique spectacle son et lumière du château du Lude dans la Sarthe [ voir : https://www.lepelerin.com/patrimoine/le-chateau-du-lude-pionnier-du-son-et-lumiere-avec-des-acteurs/ ]. Avant de repartir, vers 23h30, j'ai été ébloui par l'exceptionnel et grandiose spectacle du ciel illuminé par la Voie Lactée !... Rien d'exceptionnel pourrais-tu me dire !... Eh bien sache que depuis 1957 où j'ai commencé à m'intéresser à l'astronomie [voir : https://www.webastro.net/forums/topic/19047-pourquoi-un-cassegrain/?do=findComment&comment=241747 et https://www.webastro.net/forums/topic/143302-il-y-a-cinquante-ans-à-peine-il-y-a-cinquante-ans-déjà-…/ ] jamais je n'avais pu la voir à l’œil nu dans ma commune natale... C'est pourquoi depuis que j'ai quitté l'Ile-de-France pour la Sud-Ouest du Cantal, je m'extasie toujours de pouvoir admirer depuis chez moi à l’œil nu la merveilleuse “Milky-Way” ; ce qui n'est hélas pas le cas de 90 à 95% de la population française... Voici un souvenir merveilleux lorsque j'ai quitté la région parisienne (où je suis né et où j'ai vécu 55 ans, jusqu'à ma retraite en septembre 2004 pour m'installer dans la commune du Cantal d'où est originaire mon épouse), ce souvenir restera sans doute le plus beau observé dans le ciel, il concerne tout simplement une superbe voie lactée étincelante !!!... C'était à l'automne 2009, un soir de Nouvelle Lune je suis sorti par hasard à l'arrière de mon terrain et ai vu un spectacle inhabituel : la merveilleuse Voie Lactée (qu'évidemment je n'ai jamais pu voir dans les Hauts-de-Seine et qui n'est jamais visible chez moi dans le Cantal au-dessous de 45° d'élévation) barrait entièrement la voûte étoilée du Nord au Sud jusqu'à 20° au-dessus de l'horizon. J'ai alors appelé mon épouse Josette (qui est une pure cantalienne de naissance, mais qui est très peu intéressée par l'astronomie, elle préfère cent fois l'astrologie ) pour qu'elle puisse admirer ce merveilleux spectacle et elle m'a dit en voyant cette extraordinaire Voie Lactée scintillante : « Oh !... Je n'ai jamais vu autant d'étoiles dans le ciel du Cantal, on dirait qu'il y a un incendie dans le ciel !... » Je te souhaite Mon Cher Nicolas et je souhaite à tous ceux qui liront ma prose de pouvoir observer également un soir un tel incendie dans le ciel !... Roger le Cantalien.
  19. Voici la chanson des Compagnons de la Chanson qui date de 1962 et qui reprend un passage de l’œuvre de Piotr Ilich Tchaikovsky “Capriccio Italiano” : “Le cœur en bandoulière” [ https://www.youtube.com/watch?v=nsUGGQ9_kcU ]. Roger le Cantalien.
  20. Un indice pour toi Olivier, le Vosgien, Cette chanson des Compagnons de la Chanson date de l'année du lancement du premier satellite de télécommunications “Telstar” : https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/video/afe85009592/a-lannion-la-reception-de-la-premiere-mondovision et https://www.youtube.com/watch?v=uKH-GijnAGk [sur ce dernier lien Internet, il faut surtout regarder à 24 minutes et 42 secondes lorsqu'on indique sur un papier installé tout près de la vitre du studio d'Andover (États-Unis, état du Maine) que l'émission transmise depuis la station de télécommunications d'Andover est captée très correctement par la station française de télécommunications de Pleumeur-Bodou (Département des Côtes-du-Nord) alors que la station de télécommunications anglaise de Goonhilly Downs ne reçoit que des images brouillées !… Pour avoir plus de précisions sur cette nuit historique des télécommunications mondiales voir : https://www.webastro.net/forums/topic/98074-11-juillet-1962-les-usa-en-direct-grâce-au-satellite-telstar/ ].
  21. Bonjour Ygogo, le Lyonnais, Si tu connais la réponse, n'hésite pas à la communiquer.
  22. Bonjour Kra-Terre, Il y a des morceaux de musique classique peu ou pas du tout connus, mais qui gagnent à être auditionnés. Par exemple l’œuvre de Piotr Ilich Tchaikovsky “Capriccio Italiano” (opus n° 45) composée en 1880 (voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Capriccio_italien ) : https://www.youtube.com/watch?v=Ce5qmAj9XX4. Tends bien l'oreille : à partir de 8 minutes et 10 secondes (et jusqu'à 9 minutes 40 secondes) il y a soudainement un air assez guilleret ! Demande donc à tes parents ou à tes grands-parents si cet air guilleret ne leur rappellerait point une chanson célèbre des années soixante interprétée par les Compagnons de la Chanson ? Sauront-ils trouver laquelle ? et toi, saurais-tu la trouver ? Roger le Cantalien.
  23. Bonjour Mandrick, ancien Toulonnais et futur Lorientais, Bienvenue sur le forum astronomique (et astronautique) Webastro. Je te signale tout d'abord que je ne suis hélas pas un “astronome amateur” super bien équipé en instruments d'observations astronomiques, mais un très modeste “amateur d'astronomie” . Mon matériel “astronomique” se compose principalement de mes deux yeux, de mes logiciels astronomiques et de mes très (trop ?) nombreux ouvrages ou revues traitant de l'astronomie et de l'astronautique. Aussi, je vais me borner à te donner une seule information concernant l'astronomie, mais qui pourra enrichir tes connaissances dans le domaine des “Choses du Ciel” : pour que tu en saches encore davantage sur l'astronomie je te suggère de consulter ce très intéressant document : “La lettre d'information de l'IMCCE” n° 190 (qui vient tout juste de paraître) et qui concerne le mois de mai 2022 : https://www.imcce.fr/lettre-information/archives/190. Au cas où tu l'ignorerais, je te signale que l'IMCCE est “l'Institut de Mécanique Céleste et de Calculs des Éphémérides” qui dépend de l'Observatoire de Paris. Depuis la première lettre d'information de l'IMCCE qui concernait le mois d'avril 2005 tu constateras qu'une somme considérable d'informations, difficilement trouvables ailleurs, est à la portée de tous ceux, astronomes professionnels, astronomes amateurs, ou simples amateurs d'astronomie (comme moi) qui s'intéressent aux “choses du ciel”. Pour avoir la liste complète de toutes les 190 lettres d'information de l'IMCCE, voir : https://www.imcce.fr/lettre-information/#4. Roger le Cantalien.
  24. Bon dimanche à toutes et bon dimanche à tous , En hommage à la chanteuse belge Régina Zylberberg, plus connue sous son nom de scène “Régine” qui vient de nous quitter aujourd'hui à l'âge de 92 ans, voici une des premières chansons d'elle qui date de 1964 : “Nounours” dont les amoureux de la langue française, et surtout ceux qui aiment le passé simple (hélas aujourd'hui très méprisé par la majorité des francophones... ), apprécieront vraisemblablement les paroles (écrites par un certain Charles Aznavour) : https://www.youtube.com/watch?v=KVDvmRDsjrk . « Dans votre pelisse en truc muche, Vous aviez l'air d'un ours en peluche, Je vous ai baptisé comme une cruche, “Nounours”... Vous vous disiez aristocrate, Moi, dans le ballet je faisais la chatte, Aussitôt vous me reluquâtes, “Nounours”... A la sortie vous m’attendîtes. Le lendemain à Maison-Laffite, Gentiment vous me conduisites, Aux courses... Je n'étais pas le genre cocotte minute, Pourtant le soir ce fût la chute, Car dès ce jour là vous me plûtes, “Nounours”... » Roger le Cantalien.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.