Ygogo

Membre
  • Compteur de contenus

    5 399
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Ygogo

  • Rang
    Membre

A propos

  • Résidence
    Lyon 3ème
  • Intérêts
    Histoire de l'astro et des sciences
  • Occupation
    retraité (ex prof Physique Chimie)
  • Matériel
    L 60/700 ; T 114/900 ; et Internet !

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Ygogo

    Chat quantique

    Oui, excellent ! J'imprime, et je fais circuler à la prochaine réunion à la Fac
  2. Ygogo

    Qu'est-ce que vous écoutez comme zic ?

    Merci Roger !
  3. Ygogo

    D'ou vient l'énergie qui anime un photon ?

    Eh bien disons que j'ai mal interprété en disant qu'il y avait eu erreur d'interprétation... Mais la phrase "(...) Sur le photon à part qu’il soit apparu 380 000 après le big bang (...) " demeure inexacte, puisqu'il y avait des photons bien avant cette date. Ayant relu, persiste et signe : Hibou grincheux et pinailleur EDIT : tiens, pourquoi ça fait des surlignages bizarres ?
  4. Ygogo

    D'ou vient l'énergie qui anime un photon ?

    Bonsoir J'ai lu avec attention le long message de bang*gib, et le Hibou Grincheux qui sommeillait a haussé un sourcil surpris voire même désapprobateur Il serait long et fastidieux de tout commenter, je reprends seulement deux points. Et alors ? ce phénomène est convenablement décrit par la Relativité Générale, et non par l'attraction Newtonienne... si c'est pour ramener une fois de plus l'idée que la masse du photon n'est pas nulle, l'argument est sans valeur. Attention, il y a ici une sérieuse erreur dans l'interprétation des lectures ! Il y a eu des photons bien "avant", quel que soit "l'âge" considéré, avec une énergie moyenne d'autant plus élevée que la température était élevée... La valeur "380000 ans" souvent mentionnée correspond à une estimation de l'époque à laquelle le plasma primordial a été suffisamment refroidi pour que les électrons, les protons, les noyaux d'hélium, etc... se recombinent pour former des atomes. Une des conséquences a été le passage d'un univers fortement "opaque" pour les photons à un univers presque "transparent". Pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Recombinaison_(cosmologie) https://fr.wikibooks.org/wiki/Cosmologie/La_physique_du_fond_diffus https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9couplage_des_photons ou, en plus costaud, : http://www.astrosurf.com/luxorion/cosmos-bigbang5.htm http://www.apc.univ-paris7.fr/APC_CS/fr/le-fond-diffus-cosmologique-cmb Bonne lecture
  5. Ygogo

    D'ou vient l'énergie qui anime un photon ?

    Bonjour Nous devrions donc être le premier avril, ce qui donne un éclairage très spécial à la discussion ! … ce qui nous dispense donc de lire la suite, sauf pour apprécier le canular, puisque l'hypothèse d'un photon dont la vitesse est variable est poissondavrilesque, comme vient de la rappeler Bruno Gagnons du temps : Je soussigné Hibou Grincheux certifie n'avoir rien à dire au sujet de ce qui n'est pas une démonstration, mais un canular Bonne journée à tous !
  6. Ygogo

    D'ou vient l'énergie qui anime un photon ?

    Bonjour Bruno Alors tu ne peux pas dire "j'ai un sommeil de plomb " Bon, d'accord, je sors !
  7. Ygogo

    D'ou vient l'énergie qui anime un photon ?

    Bonsoir Je suis vraiment étonné de voir que la question de base n'est posée qu'aujourd'hui... Ce que le Dr Spock a obtenu de la part des scénaristes, c'est la permission de s'affranchir des lois de la physique. A partir de là, évidemment, ça devient bien plus simple… C'est ton droit, évidemment… Mais tu risques d'être bien obligé de te résigner, puisque les physiciens et les techniciens de la planète Terre ne sont pas capables de te fournir le vaisseau de tes rêves. Bon courage !
  8. Ygogo

    D'ou vient l'énergie qui anime un photon ?

    Mode nostalgie ON/ Quand j'avais moins de 20 ans (arrêtez de ricaner là-bas dans le fond, galopins ) et que je lisais des romans de science fiction, j'espérais vaguement qu'on trouverait un jour un moyen de propulsion plus efficace que le moteur-fusée. Par la suite, j'ai perdu mes illusions… Evidemment, c'est un peu râlant de voir les rêves de voyages spatiaux buter sur des bêtes problèmes de physique. Sans oublier qu'un voyage vers Mars avec les techniques actuelles exposerait déjà les candidats à une dose de rayons cosmiques comment dire… cuisante ? Mais c'est comme ça… Mode nostalgie OFF/ A propos du photon et de sa "quantité de mouvement"... On retombe sur la difficulté conceptuelle due au fait que la notion de "quantité de mouvement" est souvent introduite quand on parle de chocs (visibles) entre billes (visibles) dans des expériences macroscopiques. De ce fait, nos intuitions restent reliées à notre expérience vécue, on a tous joué aux billes (ou au billard)… Et pour les photons, notre intuition est complètement mise en défaut à cause de la nature quantique et relativiste de ses interactions. Dans mon précédent message, j'ai été trop bref là-dessus. Mais je dois bien reconnaitre que je suis plutôt mal à l'aise dès qu'on plonge dans le quantique ! Disons que l'énergie totale E de n'importe quel système est reliée à sa quantité de mouvement p et à sa masse "au repos" m0 par la relation E² = ( pc)² + (m0c²)² Cette relation découle des définitions des différentes grandeurs, des lois de conservation et des lois d'invariance relativiste (formalisme de la théorie d'Einstein) mais c'est une autre histoire... Dans le cas du photon, m0 = 0 et il reste E = pc d'où p = E/c Après, on peut se triturer le cerveau au sujet de la signification des lois physiques, et de leur rapport à la réalité, et d'ailleurs c'est quoi la réalité, et est-ce que la réalité est bien réelle, et puis… Tu parlais de Doliprane ?
  9. Ygogo

    question sur l'integrité d'une planete

    Bonjour Je ne suis pas d'accord avec RL 38, ou du moins je dis qu'il faut nécessairement savoir "où est ta table" pour pouvoir dire quelque chose sur cette amusante "expérience de pensée" dont les conditions ne sont pas suffisamment précises . EDIT : je n'avais pas vu le message de l'ami Popov, avec lequel je suis d'accord.
  10. Ygogo

    D'ou vient l'énergie qui anime un photon ?

    Bonjour Expliquer l'Univers ? Alors là, on est bien dans la métaphysique pure et dure ! Mode nostalgie ON/ Je crois que je suis comme toi, et ça doit faire environ 65 ans que je fonctionne comme ça… Mais il y a longtemps que j'ai renoncé à l'illusion d'expliquer l'univers, et je me contente de chercher à en comprendre tel ou tel morceau, petit à petit… C''est déjà un gros travail ! Et même en ayant un peu de maths dans sa boite à outils, il y a bien des cas où il faut se résigner à admettre que "c'est comme ça" si on ne veut pas rester bloqué Mode nostalgie OFF/ Je ne vais pas avoir le temps de tout commenter point par point. En tout cas, Patrick, le fait de ranger les billes et de penser en termes de quantons est un grand pas en avant ! Ne t'inquiète pas, c'est une certitude, elle ne découle pas de l'observation directe, mais c'est une conséquence de ce que l'on sait en thermodynamique dans le cas d'un plasma très chaud ! Pour un objet matériel se déplaçant à une vitesse faible par rapport à c, on a effectivement p=mV Pour une particule rapide (électron, proton, etc...) on a p=g.mV g est le facteur de Lorentz, g=1/racine(1-V²/c²) Mais le photon n'est justement pas un objet matériel, jusqu'à nouvel ordre, et on peut prendre m=0 … ce qui n'empêche pas le photon d'avoir une quantité de mouvement p = E/c (ça sert par exemple pour comprendre l'effet Compton, dans une interprétation semi-classique d'un "choc" entre un photon et un électron… mais là encore ce n'est pas prudent de raisonner en termes de "billes" !) Bon, il va falloir que j'arrête pour ce matin, "à plus tard" !
  11. Ygogo

    D'ou vient l'énergie qui anime un photon ?

    Bonsoir Bang*gib Tu as certainement raison Je vais me faire un plaisir de lire avec attention la réponse que tu vas évidemment nous donner !
  12. Ygogo

    D'ou vient l'énergie qui anime un photon ?

    A mon avis, la question n'est pas "physique" mais plutôt métaphysique… Il faut bien que la célérité de la lumière ait une valeur… mais si tu me demandes "pourquoi celle là et pas une autre" ? je ne peux que répondre "c'est comme ça et pas autrement" ! Quant à la deuxième partie de la question, on va tourner en rond longtemps : "pourquoi les photons voyagent-ils à la vitesse C dans le vide ?" Réponse : "parce que C est par définition la vitesse des photons dans le vide"... La première partie de la phrase est surprenante : vitesse finie, oui, donc PAS de propagation instantanée… et le "presque" est étonnant aussi, à partir du moment où on parle d'astronomie : ce n'est pas "comme dans ton salon" ! La deuxième partie de la phrase est erronée, voir les exemples dans mon précédent message… Là, on est dans un cas particulier, et en plus c'est très mal dit : dans le cycle de Bethe comme dans le cycle proton proton, l'énergie dégagée est essentiellement l'énergie cinétique des particules produites. Mais dans le milieu dense du cœur de l'étoile, les particules vont être "thermalisées" par leurs interactions successives avec leurs voisines. Parallèlement, les interactions entre particules chargées rapides produisent des photons (qui n'ont pas tous la même énergie) qui sont à leur tour absorbés, etc... etc... Eh ben non, justement, on ne peut pas supposer que tous les photons issus du cœur d'un étoile ont les mêmes caractéristiques. Remarque, c'est pas grave : ces photons là n'arrivent pas à la surface de l'étoile, et tu ne pourras pas les voir ! D'ailleurs, absorptions et ré-émissions, tu en parles toi-même Gagné ! c'est une grosse bêtise, puisque les photons n'ont pas de charge Je répète ce que je disais dans le précédent message : à partir du moment où tu imagines une sorte de petit projectile appelé photon qui est lancé par une sorte de catapulte cachée dans un atome, ça devient impossible de te faire une idée correcte. Et ne pense pas que les mathématiques soient un bon remède pour rectifier ça ! Essaye plutôt de raisonner en termes de "système" avec un état initial et un état final, et arrête de te demander ce qu'il y a "entre les deux" : en physique quantique, la question n'a guère de sens… NON ! Va ranger ta fronde et tes billes, galopin ! Oui, ce temps est statistiquement calculable, et il est incroyablement long. Mais attention, il vaut mieux éviter de dire "le photon" car ce n'est pas le même photon qui est parti du cœur et qui arrivé à la surface ! Si on veut absolument "personnaliser" l'histoire, il faudrait dire qu'un photon émis par la photosphère (surface brillante de l'étoile) est l'arrière-arrière-arrière-arrière (…) arrière-arrière petit fils d'un photon parti du coeur... Et ça, c'est parce qu'un photon quelconque va être absorbé après un parcours minuscule, un autre photon est illico ré-émis dans une direction quelconque, puis absorbé, ce qui permet à un autre photon d'être émis, puis absorbé, etc... etc... etc... ça va aller, Patrick ? N'abuse pas du Doliprane !
  13. Ygogo

    D'ou vient l'énergie qui anime un photon ?

    Bonsoir Patrick60 Je commence par la valeur de la vitesse de la lumière, dont la valeur (dans le vide) est 299 792 458 m/s dans notre système d'unités. Je ne comprends pas bien ta question subsidiaire. La "valeur précise" ne dépend pas de nous, et les chiffres ci-dessus correspondent juste à un certain choix d'unités, complètement arbitraire d'ailleurs... Maintenant, si la question est "pourquoi cette valeur et pas deux fois plus ou deux fois moins", je ne sais pas répondre… et je ne dois pas être le seul dans ce cas Pour l'autre question, il faut préciser que les photons n'ont pas tous la même énergie, et que les plus nombreux sont vraiment "minables" à ce point de vue Ils ont pourtant tous la même vitesse que "les plus costauds" énergétiquement parlant. Sans aller chercher des trucs exotiques, une lampe de poche "lance" des photons qui vont tous à la même vitesse (celle de la lumière dans l'air, environ 299 711 km/s dans les conditions ordinaires)… et cette lampe n'est pourtant pas "une source d'énergie colossale". L'énergie des photons de lumière visible est de l'ordre de 2 eV . Si dans la même pièce tu as un appareil de radiographie qui émet des rayons X (énergie de l'ordre de quelques dizaines de milliers d'eV !) les photons X vont aussi voyager à cette même vitesse. Et si tu as en plus une source radioactive qui émet des rayons gamma (énergie de l'ordre du million d'eV), ils ne vont pas plus vite que les autres... Ah, deux remarques, - les mécanismes d'émission des photons sont très différents dans les 3 cas que j'ai mentionnés, mais je ne rentre pas dans les détails ; - il ne faut pas trop imaginer les photons comme "des petites billes", parce que ça nous donne forcément des idées fausses A suivre...
  14. Ygogo

    Quizz alternatif convivial

    et pourtant je vous assure, j'ai vérifié sur tous les sites internet dignes de confiance : JvousditKonNousRacontepasTout.com ; StopAuxCarabistouilles.fr ; GrandComplotDuBistrot.org et NouvelZinfoGalactiks.univ ! On m'aurait menti ?
  15. Ygogo

    Quizz alternatif convivial

    A la question " qui c'est que c'est qu'on voit dessus", je réponds sans l'ombre d'une hésitation : des Playmobils !