Jump to content

Ygogo

Membre
  • Posts

    6,019
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

1 Follower

About Ygogo

  • Birthday 04/27/1947

A propos

  • Résidence
    Lyon 3ème
  • Intérêts
    Histoire des sciences en général et de l'astro en particulier
  • Occupation
    retraité (ex prof Physique Chimie)
  • Matériel
    L 60/700 ; T 114/900 ; et Internet !

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Ygogo's Achievements

  1. Et voilà ce qui se passe quand on essaye d'élever un peu le niveau de la discussion... c'est consternant
  2. Bonjour les copains Voici une petite contribution pour alimenter la conversation troutologique 😀 Nous avons déjà posé beaucoup de questions sur les trous, leur nature et leur environnement immédiat. Aujourd'hui, au chapitre "histoire de l'art & troutologie", je vous propose de regarder "au-delà" ! Il y a dans un musée de Venise un ensemble de 4 panneaux peints par Jérôme Bosch, "visions de l'au-delà", qui nous montre un des plus célèbres et des plus troublants "trous" de l'histoire de la peinture. image empruntée à : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:"Visioni_dell'Aldilà"_di_H.bosch.jpg Zoom sur le passage vers l'au-delà : et si vous voulez une image en très très haute définition (on voit la moindre craquelure de la peinture) suivez ce lien http://boschproject.org/bosch_in_venice.html et cliquez sur l'image pour la visualiser "avec une loupe". Des explications sur l'oeuvre et son histoire : https://fr.wikipedia.org/wiki/Visions_de_l'au-delà
  3. C'est vrai, et ça m'a permis de ne pas passer ma vie dans un trou, j'ai eu de la chance
  4. Les systèmes correcteurs automatiques, ça peut être utile pour une multitude de raisons... plus une : ça peut nous faire rire Vive l'informatique ! (bon, en même temps, une angine, c'est encore un truc en rapport avec un trou... )
  5. S'cusez-moi, M'sieur, promis, je reste calme et sérieux jusqu'à la prochaine récré Alors là, ça devient TRES intéressant ! Si on raisonne sur un espace géométrique tridimensionnel, abstrait et "vide", ça dépasse mes compétences en maths 😪 Mais si on reste dans le concret de nos cuisines ou de notre ciel étoilé, ça va... Un trou sphérique (ou à peu près) dans une portion d'espace remplie de fromage d'Emmental ne pose aucun problème conceptuel, et il est déjà en trois dimensions... éventuellement son statut de "trou" peut être discutable, selon la définition adoptée pour le mot 'trou". 🙂 Pour un "trou dans l'espace à 3 dimensions" je ne vois pas trop de problème non plus en astronomie si on prend une définition comparable à celle du trou de l'Emmental : c'est une zone (tridimensionnelle) où il n'y a rien (ou pas grand chose, en tout cas rien de visible) entourée par une zone où il y a quelque chose (de visible). Mais évidemment, dans ce cas, le "quelque chose" n'est pas compact et il n'y a pas de frontière nette entre le "trou" et son environnement. Il faut raisonner de façon statistique sur des volumes assez grands. Concrètement, le "quelque chose visible" peut être formé d'étoiles dispersées, et le "trou" est alors une zone sans étoiles. Ou encore, à très très grande échelle, la répartition des galaxies n'est pas du tout homogène, il y a des amas, des filaments., des feuillets... et des trous ! J'entends déjà une objection qui va arriver "bah tes trous il sont pas vides, y'a forcément du gaz et des rayonnements dedans" / réponse : ben oui, comme dans les trou de l'Emmental ! Et là, il y a une porte ouverte pour discuter sur la notion de "vide" en astronomie et en astrophysique. Vaste sujet ! Un exemple bien concret et fascinant en astronomie est celui des "trous" dans les zones remplies d'étoiles. Là, pas besoin d'imagination semble-t-il, il suffit de regarder... Mais il y a un "mais" ! 😕 Historiquement, William Herschel et d'autres avaient bien repéré et décrit des espaces "vides d'étoiles" dans le Scorpion et dans Ophiucus. D'autre part, la zone très sombre située dans la Croix du Sud était connue depuis longtemps, Herschel l'a nommée "Sac à Charbon" (ci-dessous le "sac à charbon" photo ESO tirée de https://www.eso.org/public/france/news/eso1539/ voir explications très bien écrites) La nature exacte de cette zone a fait l'objet d'interrogations et de (petites) controverses. A l'époque, on considérait en général que la Voie Lactée correspondait à la totalité de l'univers. Et aux endroits où la couche d'étoiles était moins épaisse qu'ailleurs, on devait voir à travers... C'est pour cela que W. Herschel parlait de "openings in the heavens" (ouvertures dans les cieux) et Humboldt de "vastes trous par lesquels nos regards plongent dans les espaces les plus reculés de l'univers". On sait maintenant que le "sac à charbon" n'est pas un trou, mais une apparence due à un nuage absorbant particulièrement sombre (voir lien ESO ci-dessus). Donc c'est un "plein" (de poussières et de gaz) qui cache un autre "plein" (d'étoiles en arrière-plan). Comme quoi, "l'habit ne fait pas le trou" Amis troutologues, bonsoir !
  6. Comme tu voudras ! En attendant, j'ai trouvé (sur un célèbre site de vente en ligne) un truc pour faire des photos de famille, il y a trois trous, tu mets qui tu veux dedans 😁
  7. Extraordinaire ! Merci Charpy pour ce lien qui nous fait voir la pluridisciplinarité du concept, que dis-je, son universalité Troutologues de tous les pays, unissez vous ! (accessoirement, ça m'a permis de voir à quel point j'avais oublié le peu de vocabulaire anglais appris au collège et au lycée... "trout", c'est une truite... )
  8. Bienvenue sur Webastro ! Je vous souhaite une très très très belle et longue route, jalonnée de découvertes et d'émerveillement !
  9. Nous entrons là dans un autre domaine fortement connecté à la troutologie : celui de la psycho-physiologie de la vision 😄 Nos systèmes perceptifs, cognitifs et moteurs, correctement éduqués dans la petite enfance (au prix d'un nombre incroyable d'expériences, de chutes et d'améliorations progressives) fonctionnent maintenant en mode "automatique"... et peuvent facilement être trompés si les repères sont déformés ou manquants. Je n'ai pas essayé, mais j'imagine que la traversée du salon ci-dessous en portant un plateau chargé de verres et de bouteilles pour l'apéro peut se révéler un tantinet périlleuse 😁 (si vous voulez le même tapis, il est disponible chez plusieurs fournisseurs "en ligne" !) et celui-là est bien imaginé aussi : Et vive la troutologie !
  10. Ne perdons pas de vue non plus que, dans ces conditions, les équations de Devos (Raymond) sur les "bouts" doivent inclure les conditions aux limites imposées par les inégalités de Heisenberg-Devos, à cause de la présence de "rien" déjà évoquée dans le premier message de cette discussion !
  11. Si nous abordons les aspects cliniques et thérapeutiques de la troutologie générale, nous ouvrons un vaste champ de questionnements existentiels potentiellement anxiogènes. Heureusement de nombreux auteurs ont déjà travaillé ces sujets et pourront nous aider à voir le bout du tunnel.
  12. Ah mais pas du trou tout, ça serait complètement hors sujet !
  13. et il peut y avoir aussi des problèmes de topologie, quand l'envers d'un trou est connecté avec l'endroit de son voisin...
  14. De rien ! je vais paraphraser un collègue plus connu que moi :
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.