Ygogo

Membre
  • Content Count

    5,460
  • Joined

  • Last visited

About Ygogo

  • Rank
    Membre

A propos

  • Résidence
    Lyon 3ème
  • Intérêts
    Histoire de l'astro et des sciences
  • Occupation
    retraité (ex prof Physique Chimie)
  • Matériel
    L 60/700 ; T 114/900 ; et Internet !

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Ygogo

    Forme des cratères lunaires

    Bonjour La masse et la vitesse de l'impacteur sont les paramètres déterminants. L'influence de l'angle d'arrivée ne se fait vraiment sentir que pour un impact presque "rasant", donc très peu fréquent. Comme un petit dessin vaut mieux qu'un long discours, comparaison des deux cas : à gauche formation d'un cratère de type "bol", à droite formation d'un grand cratère avec pic central : Pour en savoir plus : https://www.emse.fr/~bouchardon/enseignement/processus-naturels/up1/web/wiki/MC - Meteorites - impact cratere - Giavitto.htm https://www.nirgal.net/crater.html ou encore l'inépuisable site "planet-terre" http://planet-terre.ens-lyon.fr/article/impacts-crateres-planetes.xml Bonne lecture !
  2. Ygogo

    Question sur le premier pas de Armstrong

    Si j'ai bien compris un article que j'ai lu en vitesse tout à l'heure, il y a en fait deux bottes superposées (pour chaque pied ! ) : - la botte intérieure, qui fait partie intégrante du scaphandre, avec tout ce que ça comporte comme étanchéité et contrôle thermique, et celle là doit effectivement être assez mince, mais ce n'est pas celle qu'on voit sur les pages indiquées par bb98. - la botte extérieure ou "surbotte" qui s'enfile par-dessus la première, qui est attachée par des lanières et qui n'est pas étanche, c'est celle qu'on voit sur le les pages susnommées. Et là, c'est vraiment épais, c'est pas une ballerine, il y a même des renforts métalliques pour éviter le risque de perforation par un éventuel truc pointu ! Tout ça expliquerait la différence de dimensions, selon l'objet dont on parle… EDIT : ah, j'oubliais, je suis raisonnablement certain que le modèle n'a pas fondamentalement varié entre Apollo XI et Apolo XVII, mais ça mériterait évidemment d'être vérifié.
  3. Ygogo

    Question sur le premier pas de Armstrong

    Ah oui, le lien donné par BB98 répond exactement à la question : pour les dimensions : Clothing: 33 x 17.8 x 19.7cm (13 in. x 7 in. x 7 3/4 in.) En parlant de botte en caoutchouc, j'avais nettement sous-estimé la largeur Pour la forme de la semelle, voir photo 8, yaka faire un tirage sur papier puis un "patron" en carton, à enfoncer dans de la poussière gris foncé...
  4. Ygogo

    Question sur le premier pas de Armstrong

    L'idée est sympa, bravo ! Je te suggère de prendre une botte en caoutchouc pointure 45 ou 47, et de la mesurer : ça doit correspondre suffisamment bien pour ce que tu cherches à faire… (je veux dire que pour faire un modèle réaliste dans le cadre d'une exposition, tu peux te permettre une incertitude de l'ordre du centimètre, personne ne devrait trouver là matière à critique…)
  5. Ygogo

    Splendeurs du Ciel Profond en PDF

    Merci pour l'info !
  6. A propos d'une étoile bien étudiée tout au long de son orbite autour du TN de notre Galaxie : https://fr.wikipedia.org/wiki/S2_(étoile https://www.pourlascience.fr/sd/astrophysique/la-relativite-generale-validee-au-centre-de-la-voie-lactee-14576.php https://www.msn.com/fr-ca/video/divertiss/video-ces-étoiles-sont-irrémédiablement-attirées-par-sagittarius-a-un-trou-noir-supermassif/vp-BBL9WUB EDIT : le lien Wiki n'a pas l'air de fonctionner / chercher avec les mots clé : étoile S2 sagittarius
  7. De rien... Mais attention, ces calculs donnent juste des ordres de grandeur, il ne faut pas leur accorder trop d'importance... A ma connaissance, pour des objets "massifs" clairement identifiés, les records de vitesse doit être détenu par les étoiles qui orbitent assez près des trous noirs géants au centre des galaxies. Je vais aller pêcher quelques infos et je reviens... Sinon, bien sûr, il y a des phénomènes d'éjection qui expédient de la matière à des vitesses relativistes, mais c'est sous la forme "diluée" de plasma…
  8. Bonjour Je veux bien essayer de donner des éléments de réponse… mais à quelle question ? Si on parle de la vitesse de déplacement d'un point de l'équateur d'une sphère en rotation, n'oublions pas de préciser d'abord qu'on se place dans un référentiel "extérieur" (style : je suis dans mon petit vaisseau spatial, j'ai bien calé mon engin par rapport aux étoiles lointaines, et je regarde tourner le truc devant moi) et qu'on se sert de la bonne vieille mécanique qu'on a appris à l'école. Après, pourquoi pas, tentons le calcul au lieu de chercher sur GlouGlou ! Il faut juste savoir l'ordre de grandeur du rayon d'une étoile à neutrons, disons 10 km. Alors : vitesse (en km/s) = 2 x 3,14 x (rayon du truc en km) x (nb de tours par seconde). Vieille étoile à neutrons bien ralentie : de l'ordre de 1 tour par seconde -> 60 km/s, pas de quoi se faire flasher ! Pulsar du Crabe : 30 tours par seconde -> 1900 km/s, c'est déjà mieux Le recors des pulsars "millisecondes", PSR J 1748-2446ad , à 746 tours par seconde -> 47000 km/s, alors là ce n'est plus négligeable par rapport à la vitesse de la lumière. Notons au passage que la valeur que je trouve "à la louche" n'est pas tout à fait la même que celle donnée par Pinguise (16% de c au lieu de 24%) ce qui n'est pas étonnant, au moins parce que je n'ai pas tenu compte de l'aplatissement du truc tournant. Pour en savoir plus sans plonger dans une piscine de maths : https://www.astrofiles.net/astronomie-les-etoiles-a-neutrons-41.html A part ça, je viens de parcourir la discussion, et il me semble qu'il y a beaucoup de questions floues et de concepts approximatifs qui ne facilitent pas la compréhension... la contrainte technique primordiale ne va pas venir des frottements, mais de la résistance à la traction… (aucun matériau n'est assez résistant à la traction pour fabriquer une sorte de "fronde" (même s'il n'y a rien au bout) tournoyant à des vitesses pareilles, à moins d'être très très court… Alors 5 km, même pas la peine de rêver ! à mon avis, cette phrase n'a pas de sens, et les suivantes dans le message d'origine non plus tu avais dit qu'on faisait l'expérience dans le vide… et il ne peut pas y avoir d'effet Cerenkov dans le vide… Tout à fait d'accord avec RL38 ! Ben oui, la résistance du fil à la traction pour commencer... Maintenant, si vous voulez absolument faire une expérience de pensée, prenez votre moteur qui tourne vite, fixez sur sa partie tournante un petit laser qui va émettre un faisceau perpendiculaire à l'axe de rotation, et mettez le tout au milieu d'un cylindre de quelques kilomètres de diamètre formant écran pour recevoir la lumière. Nous sommes revenus à la première question, avec cette fois une expérience "faisable". Qu'en pensez-vous ?
  9. Bonjour Le fait que ce genre de théorie complètement déraisonnable trouve des adeptes me semble affligeant Mais que faire ? Comme le dit SerenAstro, une conversation avec une personne qui défend ce genre de théorie est très déroutante. Il peut y avoir un tel flot d'inepties, présentées avec un aplomb imperturbable, que ça devient difficile à endiguer. D'ailleurs, c'est plutôt un monologue qu'une conversation, puisque les arguments rationnels que l'on peut avancer ne sont en général même pas écoutés… Pour préserver son équilibre mental, il est bon de se rappeler qu'une erreur répétée 10000 fois est quand même toujours une erreur
  10. Ygogo

    Quizz alternatif convivial

    Bravo Pejive, et bravo Fred : tu nous a proposé une excellente question, juste comme on les aime Mon seul regret, c'est d'avoir enclenché trop brutalement la marche arrière Du coup, j'ai reculé dans la bonne direction, mais trop vite : jusqu'aux exoplanètes, au lieu de m'arrêter dans la banlieue du Soleil Ah là là, les vieux au volant, c'est vraiment n'importe quoi
  11. Ygogo

    Quizz alternatif convivial

    Tout en prenant du recul, faut-il rester dans la même perspective de diffusion de la lumière par une atmosphère ? Et si oui, faut-il reculer jusqu'à une exoplanète ? Et si non… mystère
  12. Ygogo

    Quizz alternatif convivial

    "A vue d'œil", le premier code pourrait correspondre à peu près au "bleu du ciel de la Manche", la couleur donnée par la diffusion de la lumière solaire dans une atmosphère terrestre un peu brumeuse ? et dans le même registre, le deuxième code pourrait être le "bleu du ciel observable à très haute altitude", là où de toute façon les astrams ne peuvent pas aller parce qu'il n'y a plus assez d'air à respirer Mais je ne suis pas convaincu du tout que ce soit la bonne réponse…
  13. Ygogo

    Quizz alternatif convivial

    Et encore un autre "détail" : l'affirmation pourrait laisser penser que la "naissance d'une étoile" est un processus du type "flash" ou "feu d'artifice"... alors que c'est un processus qui s'étale sur des durées très longues à notre échelle humaine Bon, restons-en aux affirmations raisonnablement certaines : - l'Univers est très très très grand et même peut-être un peu plus - il y a tout plein beaucoup énormément de galaxies - dans les galaxies il y a eu / il y a / il y aura beaucoup d'étoiles qui se formaient / forment / formeront Là, on est sur du solide, bon monsieur ! Ah, j'oubliais, bravo Pyrène !
  14. Ygogo

    Quizz alternatif convivial

    Crévindjûûû ! ! ! !