À propos de ce club

Ce club est destiné à tous les passionnés et curieux d'anciens matériels astronomiques.

  1. Quoi de neuf dans ce club
  2. La série Perl Halley

    Pour compléter la série d'images, voici donc la Vixen Planet 80: De plus, pour les anglophones, voici un lien vers les "Tasco brothers" parlant de la 10VR: https://www.cloudynights.com/topic/357040-tasco-brothers/
  3. La série Perl Halley

    C'est exact, elles l'ont été mais, cela a été aussi le cas en France. Il y a quelques années, j'ai passé quelques heures à fouiller dans des anciens numéros de Ciel & Espace à la médiathèque locale et ai découvert que la Tasco 10VR était vendue à La Maison de l'Astronomie en 1986 (une pub dans le numéro de Mai 86) au prix de 3860 Francs. La 9VR a aussi été vendue (je fais référence - de mémoire - à un article de Science & Vie traitant de la Halley 70 et comportant une présentation des lunettes compactes. Malheureusement, j'ai plus cet article). Ce serait bien si quelqu'un qui a encore cet article de la revue d'Astrosurf sur la Halley 70 puisse en faire un PDF.
  4. Les 9VR et 10VR n'ont elles pas été écoulées sur le marché nord américain ? Il me semble l'avoir lu dans un numéro d'Astrosurf sur Paerl Haley 70...
  5. La série Perl Halley

    La Halley 70 a eu aussi une grande soeur, la "Halley Multi-80S", un modèle 80/400 qui a servie de base à la Planet 80S (un tube un peu modifié, de couleur blanc) dont on peut encore trouver des exemplaires à vendre d'occasion sur Jauce.com. Elle était équipée du même trépied colonne que la Halley 70 (mais sans le collier à mouvement micrométrique, une erreur selon moi). Ce même modèle a été vendu par Tasco (dans une valise métaliique) sous le nom "10VR" (la Vixen orion mini-60S - 60/300 était vendue, elle, sous la référence "9VR" (il y avait aussi la 99VR et la 999VR mais non fabriquées par Vixen). Pour être complet, la "Planet 80S" est devenue "New Planet 80S".
  6. La série Perl Halley

    Bonjour à tous et toutes, Quel bonheur que de trouver une telle discussion sur la série des Halley. Je possède aussi une Vixen Halley 70 achetée en 1990. En fait, j'avais "flashé" sur cette lunette lors de la lecture de revues d'astronomie et cette envie très forte a encore été amplifiée en 1988 lors de mon passage à La Maison de l'Astronomie où Daniel Pasquelin m'en avait vanté tous les mérites. Ceci dit, en attendant l'achat cash de cette lunette, j'ai eu pendant quelques mois sa petite soeur, la Halley 60 (revendue au bout de 10 mois ce qui a permis de financer en partie l'achat de la Halley 70 avec une bonne remise via un opticien mutualiste). Sur la photo, vous pourrez la voir installée sur une mini-monture Vixen SP (utilisée normalement sur un trépied Paragon-Plus HDX) à côté de son grand frère, un télescope cassegrain à relais Towa 80/800 (le modèle que j'ai était distribué par Paralux mais Médas l'a aussi distribué sous le nom de Perl TCC 80). Un site à consulter lorsqu'on est à la recherche de matériel Vixen dont la série Halley est: www.jauce.com. Par exemple, il y a en ce moment: https://www.jauce.com/auction/f252869706. Lorsque je vois sur le Bon Coin une Halley proposée à 430 Euros, il ne faut pas exagérer! On trouve vraiment des gens prêts à tout pour se faire du fric sur le dos d'autrui.
  7. Sifoto, je ne vais pas te contredire, et merci pour tes remarques! En ce qui concerne les colliers soutenant les mires, je te comprends. Mais que c'est pratique! J'ai aussi tendance à prendre en compte l'histoire de chaque objet (peut-être pas jusqu'à un non fonctionnement...), et je considère ainsi cet ajout, en quelque sorte comme une cicatrice d'un passé à ne pas oublier, très utile sur cette demoiselle. Je me suis même laissé allé à parler de bijoux...En tout cas, le (les) propriétaire(s) en a (ont) pris soin.
  8. Superbe objet ! A ne pas modifier selon moi, j'aurais presque envie de lui enlever ces deux vilains colliers de serrage pour tuyauterie, même si ça aide au repérage ce n'est pas des plus esthétique. J'ai aimé lire tes lignes !!!
  9. Non, non,tu peux rester! Il faut que je réfléchisse à la couleur...
  10. Y a qu'a souder une queue d'aronde
  11. Une vieille demoiselle, ma lunette VION 50mm!

    Un exemple ( collier à bride en pvc , cerclage en bois avec scie à cloche, deux boulons ! ) , pour la lunette : Ah, ça risque de pas aller avec ton viseur !
  12. Et oui Great gig in the sky, un autre monde… Pour ce qui est d'une autre monture, très bonne idée (j'ai une Super Polaris), mais cela risque d'être un nouvel épisode de Retour vers le Futur!... Et d'ici que je sois très bricoleur...
  13. Une vieille demoiselle, ma lunette VION 50mm!

    Ne pas hésiter à utiliser une autre monture ( si tu en possèdes une bien sûr ) pour ce bel instrument si la qualité est au rendez-vous. Avec un peu de bricolage, ça doit pouvoir se faire. Sur ma monture Vixen, je mets ma lunette Ganymède ( colliers bricolés ), mon vieux 115 / 900 ( collier d'origine ) ou mon Halley 125 / 1000 ( collier d'origine ) ! Ah, les caisses en beau ( ou moins beau ) bois ...
  14. Bonjour à tous, amis des anciennes et belles choses, Bon, et bien il n'y a pas de doute, la table de la salle à manger devient l'endroit le plus "hot" de l'appartement, car après la représentation de ma fine équipe Halley, voici que s'avance sur cette scène une concurrente qui a du métier, ma lunette VION, belle mensuration (50mm de diamètre!), dite "Lunette des Ecoles". La voici, la voilà, enfin non pas encore, car cette demoiselle semble timide et l'effeuillage risque de durer un moment!... Tout d'abord, comme de normal, l'extérieur, son coffret (comme dit la pub qui va suivre, "façon noyer"), plus que joli, et qui nécessite un entretien régulier... Vraiment, certaines belles choses ont disparu de nos jours! Souvent, nos instruments modernes n'ont même plus de contenant; et quand il existe, vous ne me contredirez pas si j'affirme que, bien que fort protecteur, le polystyrène est un tout petit peu moins "glamour"... Bon, alors donc, la voici, la voilà:, encore alanguie dans son coffret, mais vous l'avouerez, un aspect déjà plus que sympathique! Et quant la demoiselle daigne à prendre une position plus décente, désolé, moi, je tombe sous le charme... Que ce soit par "l'avant"... Ou par "l'arrière"... Et pour ne rien vous cacher de sa splendeur passée, sachez tout de même, amis des anciennes et belles choses, que cette dame savait à sa grande époque attirer le chaland, euh, je veux dire l'astronome, en tout bien tout honneur, en faisant elle-même sa réclame dans les plus distingués supports! Telle celle-ci, parue dans la "Revue des Constellations" de Sagot et Texereau, datant de 1963: J'étais certes né en 1963, mais quand même un peu jeune (quoique?...) pour m'intéresser à cette demoiselle! Non, j'ai franchi le pas il y a 2 ans bientôt, en devenant acquéreur (quel vilain mot pour une telle relation…) aux enchères pour 50 euros… Et comme vous le voyez, je n'étais pas le premier "amoureux", car le précédent (ou un des précédents…) a eu l'intelligence et la délicatesse de la parer de deux bijoux: 2 mires, qui à défaut de chercheur sont bien utiles pour viser l'objet terrestre ou céleste désiré! Vous remarquerez également l'astuce de la fabrication, qui a d'ailleurs été reprise par nos chères amies Perl Halley 70 et 80: les trépieds se rangent dans la colonne, ce qui facilite grandement le transport. Quant à la qualité des images, elle est au rendez-vous. La mise au point se fait par translation de l'oculaire; son utilisation est très agréable en terrestre, mais beaucoup moins en céleste, car dès que l'objet s'éloigne un tant soit peu trop de l'horizon, les cervicales, à défaut de renvoi coudé, sont mises à rude épreuve. Mais je vous avouerais honnêtement que je pense que sur ce forum, quelques astrams doivent être mieux placés que moi pour parler de cette dame (elle revient de temps en temps se faire admirer dans des conversations): je n'utilise que l'oculaire qui je pense est terrestre (25x), et n'ai pas été "foutu" d'utiliser le céleste que je n'arrive pas à intégrer dans ce puzzle de pièces. La dame résiste, mais j'ai bon espoir! Voilà! Si des amoureux, transis ou non, passent par ici, ils sont plus que les bienvenus pour évoquer de doux souvenirs... JM
  15. merci syncopatte de nous avoir transmis l'info. La vache il on bien bossé en face chapeau.
  16. Au cas où, il y a un sujet semblable chez nos amis d'en face: http://www.astrosurf.com/topic/117584-anciens-catalogues-astro-docs-techniques/
  17. En effet, il est possible qu'il date de 1854 (ou de quelques années plus tard). Marc Secrétan s'est associé en 1844 à Peymal Lerebours, fils du fondateur d'un atelier d'instruments optiques et a pris la direction de cette affaire lorsque celui ci s'est, en 1854, retiré des affaires. Un autre catalogue (mais bien plus récent : http://tobin.fr/Secretan_Instruments_astronomiques_1942.pdf
  18. Un (très) vieux catalogue Secrétan avec en accueil une Lunette méridienne... Secretan (2012_11_23 17_19_18 UTC).pdf
  19. Le catalogue n'est pas antérieur à 1911, année au cours de laquelle les Ets Secrétan ont été racheté par Charles Epry. Le second catalogue (Epry et Jacquelin) ne peut pas être antérieur à 1913 puisque c'est au cours de l'année 1913 que Jacquelin s'est associé à Epry, ni postérieur à 1939, année du décès de Jacquelin.
  20. Réclames d'époque.

    Merci Sifoto. Quant à mes deux "Etudiantes", je les prépare psychologiquement à leur future présentation...
  21. Pas grave si vous trouvez une représentation sur trépied pensez a moi....
  22. Je n'en ai aucune idée hélas....
  23. Pub pour Secretan suite....
  24.