Jump to content

popov

Animateurs
  • Posts

    19,507
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    17

About popov

  • Birthday 01/26/1981

A propos

  • Résidence
    Nord Alsace
  • Intérêts
    numismatique + histoire antique, astro, aquariophilie, foot, 2 enfants fous + 1 femme gentille
  • Occupation
    Expert en sommeil !
  • Matériel
    Un peu de cœur et l'amour des étoiles, le reste n'est qu'accessoire ;)

Recent Profile Visitors

6,022 profile views

popov's Achievements

  1. Disons que leur spécialité est ailleurs (ciel profond grand champ sous bon ciel)
  2. Tu sais t'as pas besoin de te casser la tête sur des tableaux. L'important c'est d'avoir un rapport de focale +/- 2x entre tes oculaires (l'un a sa focale environ 2x plus petit que le suivant), avec éventuellement un resserrement à +/- 1.5x sur les plus petites focales (par exemple un 4mm et un 6 ou 7mm car c'est difficile d'atteindre les plus forts grossissements, on est limité par la turbulence, la tolérance des objets aux grossissements, la qualité de réglage et mise en température de l'instrument, ...). En suivant ce principe et en évitant de dépasser les limites un extrêmes (pupille de sortie 6mm pour le plus faible grossissement, grossissement de 2x le diamètre pour le plus fort grossissement) tu finis avec 4 oculaires dans des étagements comme on t'as suggéré plus haut.
  3. Salut ! Idem pour les écarts entre les oculaires, ce qui compte c'est pas le nombre de mm entre deux pièces mais le rapport entre elles. Par exemple passer d'un 24 à un 30 c'est 25% de différence (image un peu plus petite, champ angulaire un peu plus grand). Passer d'un 6 à un 12 c'est 100% de différence, c'est à dire le double (= image 2 fois plus petite, champ 2 fois plus grand). Y'a 6mm d'écart à chaque fois dans ces exemples, mais les rapports eux sont très différents. La réponse dépend de tes oculaires actuels et de tes calculs d'étagement. Actuellement tu as un 30mm 2" qui fait le taf et un 9mm 52° qui est assez bof. Il te faudrait une barlow x2 en 2" qui va être chère, pénible à utiliser (changements d'adaptateurs, rééquilibrage en passant du 15mm très lourd au 9mm ultra léger) et qui ne sauvera pas tes deux plus forts grossissements des limitations de champ et confort du petit plossl. Comme quoi l'étagement ne fait pas tout - car il serait bon - faut aussi savoir tenir compte de l'aspect pratique. Perso je virerai le 9mm et je prendrai un +/- 6mm et un +/- 12mm Mon avis perso : tant que t'as pas fixé tes étagements ET tes préférences en terme de critères (où mettre le curseur sur le confort et la qualité), je prendrai des oculaires "moyens" et d'occasion. Ce qui permettra de les revendre avec une modeste décote une fois que tu sauras exactement ce que tu veux. Et cette certitude, elle viendra déjà avec l'expérience. Du coup tu peux reconsidérer ta question en fonction du matos actuellement en vente dans les PA. Cette question n'a pas trop de sens, tous les oculaires peuvent tout faire. On dira qu'un plossl sera plus à l'aise en planétaire (avec une optique top qualité, un suivi sidéral, ...) ou qu'un oculaire 80 à 110 degrés sera plutot destiné au CP (si on n'a pas de suivi comme ça arrive souvent sur les dobson, si on recherche l'immersion, ...). Mais l'un des domaines n'empêche jamais l'autre. Ceux que t'as retenu sont dans la grande famille des trucs polyvalents. Televue c'est la garantie de très bonne qualité de fabrication. D'autres marquent sont au même niveau. Dans la gamme televue y'a différents types d'oculaires, donc différentes caractéristiques (par exemple plossl vs ethos sur le champ/confort) ou la philosophie (par exemple nagler vs delos sur le choix des défauts optiques résiduels). Aucun oculaire n'as de correcteur de coma intégré, mais avec ton f/5 c'est tout sauf un problème urgent à gérer. Bon courage !
  4. Régler le chercheur sur le milieu de la lune c est pas top, parce que le milieu, il est où dans ce bazar ? Si tu sais trouver les planètes tu ferais mieux de te baser sur elles
  5. Salut Martin, bienvenue ! Et si tu nous disais de quel télescope il s'agit ? Certains sont fait pour que le foyer soit assez sorti (nécessaire pour la photo par exemple) et sont alors fournis d'office avec le tube rallonge nécessaire pour le visuel. Alors petit cours de vocabulaire : ce n'est pas la "focale" que tu règles mais la "mise au point (MAP)", tu n'y mets pas un "objectif" mais un "oculaire" et tu ne recules pas le "porte objectif" mais le "porte oculaire (PO)". Par contre tu as effectivement glissé ton oculaire dans le "coulant", pas à fond (ce qui n'est pas trop grave tant qu'il reste bien tenu par la vis de serrage, mais effectivement c'est pas top) ce qui t'as permis de compenser le "chemin optique" trop long. Il doit y avoir un glossaire des mots astro épinglé en haut des discuts dans le forum débutant, ça te sera utile par la suite même si on fini toujours pas comprendre la nature d'un pépin. Ca semble etre la bonne analyse. Tu arrives à avoir la lune bien nette en ayant le porte oculaire en butée externe et en n'enfonçant pas totalement l'oculaire dans le porte oculaire ? Ou malgré tout tu penses qu'il te manque encore un peu de longueur pour vraiment bien y arriver ? +1 Vraiment pas d'accord avec toi Rudi. On a un débutant qui vient de recevoir son scope, un tout neuf si j'ai bien compris. C'est fait pour fonctionner sans devoir magouiller sur des vis qui ne sont pas faites pour cela (même si on peut effectivement gratter quelques mm). S'il manque un tube alonge pour faire fonctionner le bazar avec les oculaires de base c'est la faute du fabricant/distributeur. Il faudrait voir si l'alonge est prévue dans les accessoires d'origine (quasi certain, cf notice) et si c'est oublié il faut en réclamer une. En attendant je ne toucherai pas les vis du primaire car ça va lui dézinguer totalement la collimation et on n'a pas encore d'info sur sa capacité à la refaire tout seul. Au fait Martin, on a parlé tout du long comme si tu avais un newton. Mais si t'as par exemple une lunette que tu essayes d'utiliser sans son renvoi coudé, tu pourras avoir le même soucis de mise au point.
  6. Salut et bienvenue ! Y'a plein de petites choses pas très graves qui peuvent expliquer que tu ne vois rien. Il faudrait nous en dire plus sur ta manière de faire. Quelques cas possibles et déjà rencontrés : - oublie d'enlever le cache avant - oublie de mettre un oculaire - oublie de monter le renvoi coudé (dans certains cas cela empêche d'atteindre la mise au point) - montage extrème et inexploitable (genre oculaire 6mm + barlow x3) - placement de l'oeil pas comme il faut au contact et dans le prolongement de l'oculaire (avec des lunettes ça peut etre compliqué) - incompréhension du principe de la mise au point - incompréhension du fonctionnement du chercheur et du pointage des objets (la lune est un bon objet pour débuter, par contre le soleil c'est interdit sinon tu te crameras l'oeil) - contexte d'observation non possible (genre au travers d'une fenetre, sous un lampadaire, ...) - fausse idée de ce qui est attendu comme image (ça ça arrive souvent quand on a aucun repère et qu'on commence de manière totalement isolée sans s'être assez documenté) Faut que tu réessayes donc en tenant compte d'un peu tout ça. Si ces notions te sont inconnues ce sera quand même chaud et tu te feras vite coincer par d'autres trucs techniques. Il faut donc au minimum avant lire la notice et si possible un bouquin d'initiation à l'astro amateur. Ca te rendra très vite service
  7. C'est vrai que la moulinette ne considère pas les plateformes eq mais ça ne répondrai de toutes manières pas à la question 10 pour l'aide ou l'automatisation du pointage. Si notre ami débute il pourrait croire à tord que la plateforme y serve à quelque chose...
  8. Méheu pourquoi il a choisi AS ? C est pas juste…
  9. Il te manque un tube allonge 2” dans ton montage entre le po et l oculaire. C est un cylindre d un peu plus de 5cm de diamètre et dans les 4 ou 5 de long. Normalement c est fourni d origine.
  10. Pas du même avis. J ai déjà pu tester la collim sur plusieurs flextubes 12 à 16, ça tient très bien aux changements de hauteur.
  11. Je vois pas où tu veux en venir… en grossissant on voit comme si on était plus proche sans grossir, mais physiquement on n a pas changé de place. On ne remonte donc pas le temps comme tu disais plus haut, la lumière met toujours la même durée pour venir. comme à 2 en fait (100/50). Mais ça ne vaut que pour les écarts angulaires de l image, rien d autre. Note toutefois qu une étoile à 2 AL a un écart angulaire de très loin inférieur au pouvoir de résolution de tes yeux, ça reste donc un point quand même.
  12. Si tu regardes un truc en passant de l œil nu à des jumelles, est ce que tu réduis la distance qui te sépare de l objet ?
  13. On ne remonte pas le temps en grossissant plus puisque la lumière a toujours besoin de la même durée pour nous parvenir. Par contre on voit effectivement l étoile comme elle était au moment où la lumière est partie : betelgeuse a peut être déjà explosé, mais l info ne nous est pas encore arrivée.
  14. Salut ! Les problèmes de turbu tu en auras autant avec le mak.
  15. Salut et bienvenue (dis t'es sûr que ton avatar correspond bien à ton pseudo ? ...) Ca dépend de la combinaison instrument/monture et de ce qu'on veut en faire. En photo par exemple c'est encore plus exigeant qu'en visuel. Sur de l'entrée de gamme dans les 200-300 euro c'est pas rarement possible d'avoir une monture qui tienne correctement un tube de qualité acceptable. Car si on vise un tube correct dans ces prix on va se retrouver avec une lunette achromatique longue ou un newton non catadioptrique avec dans les deux cas trop de porte à faux pour ce que permet le bout de budget restant pour la monture (en gros une eq2). A qualité de fabrication identique on peut un peu mieux charger une azimutale mais c'est pas la panacée non plus si on veut monter en grossissements. Avec ton budget 600-1000 on peut viser un 150/750 eq3, là c'est bon et certains s'en sortent même à peu près en photo. La question principale reste l'usage que tu voudras faire, si pas de photo y'a pas besoin d'une équato. Je pense comme Bruno que ton souhait de vouloir faire de l'astro ET du diurne avec le même instrument complique tout. Sans photo et sans diurne, tu peux trouver un dobson 200 ou 250 très performant dans tes prix et garder 100 euro pour des juju correctes. Note toutefois que quelque soit s'instrument que tu prendras, si tu t'en sers n'importe comment ça restera la déception assurée dans tous les cas. Quel motif ? Si t'es myope ou hypermétrope la mise au point de l'instrument va corriger ton défaut. Donc tu peux observer sans porter tes lunettes (c'est ce que je fais moi même). Si t'es un peu astigmate c'est pas trop grave. Si t'es fortement astigmate là oui faut garder tes lunettes, ce qui sera plus facile avec un choix d'oculaires adaptée. Cf notion de "dégagement oculaire" qui représente la distance à laquelle ton œil peut être de la dernière lentille, un porteur de lunette doit viser des oculaires qui ont une valeur entre 15 et 20mm. Dans ces mm se coincent tes lunettes, si t'avais par exemple un oculaire orthoscopique 5mm qui a autant de dégagement oculaire tu ne pourrais pas garder les lunettes. Ca s'appelle une bino mais ça va être très chaud à coincer avec ton budget. Aucun stress, elles sont très bien tes questions
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.