Jump to content

popov

Animateurs
  • Content Count

    17,569
  • Joined

  • Last visited

8 Followers

About popov

  • Rank
    au fond à gauche
  • Birthday 01/26/1981

A propos

  • Résidence
    Nord Alsace
  • Intérêts
    numismatique + histoire antique, astro, aquariophilie, foot, 2 enfants fous + 1 femme gentille
  • Occupation
    Expert en sommeil !
  • Matériel
    Un peu de cœur et l'amour des étoiles, le reste n'est qu'accessoire ;)

Recent Profile Visitors

2,896 profile views
  1. nan, pas bon. c'est totalement défocalisé que ce soit vénus ou autre chose. Considère bien que les molettes de mise au point ne font pas zoom, l'image sera nette (c'est à dire la lumière la mieux concentrée que possible) quand elle sera la plus petite.
  2. Bah non, à priori c'est toi le nouveau
  3. C'est clair, comment peut il rater la plus brillante des galaxies (cf photo ci dessous) même avec un champ de 2/3 de degrés à raz l'horizon un soir de lune et sous une probable PL ? Je te taquine évidemment Norma, ne m'en veux pas ! Mais faut pas oublier que notre ami débute et n'a aucune expérience d'observation. Moi j'ai fait mes débuts tout seul aussi et sans internet, je me souviens avoir eu des soucis idem. Facilement résolus mais qui sur le coup m'avaient laissés dans le doute. On ne peut pas évidemment pas exclure une erreur de pointage mais je reste convaincu qu'on peut passer sur M31 sans rien voir dans les conditions d'observation de william. Car qu'est ce qu'il y aura à voir dans sa situation non idéale ? Juste une zone du ciel plus large que son champ et à peine plus claire que le fond de ciel. Pas super spectaculaire… Quand on est expérimenté et sous un bon ciel c'est un objet qui change totalement de nature, j'espère que william pourra la connaitre sous ce jour là ! Bien vu Polorider pour ta citation
  4. Yo, Je me questionne quand même sur la diffusion du virus qui semble bien plus large que les chiffres officiels. J'ai dans mon entourage désormais virtuel des personnes qui ont des symptômes grippaux plus ou moins marqués (le plus curieux étant la perte totale du sens du gout, le plus courant étant un "simple" état de fatigue avec des gamins de 10-12 ans qui se remettent à faire une ou deux siestes en journée) et qui pourtant ne seront jamais dépistés. Je comprend que si les tests sont en nombre limités on les réserves aux cas "graves" pour être sûr, pas de soucis là dessus. Mais il ne me parait pas impossible que plein de gens - voir une part majeure de la population - soit touchée sans que ça ne se voit plus que ça. Ca ne remet pas en cause le confinement je pense, au moins pour les personnes les plus fragiles même si on a pu voir que ça pouvait occasionnellement tomber sur des gens en pleine santé.
  5. Ca dépend du boulot ! J'en connais qui travaillaient au grand air et qui désormais glandent toute la journée devant la télé
  6. Salut et bienvenue Monter en grossissement t'exposera toujours aux limites de ton matos et de ton ciel. C'est pas vraiment surprenant ce que tu nous dis ici. Pour autant, tes photo de la lune (j'imagine prises à main levée avec un smartphone ?) sont loin d'être dégueux pour de premières tentatives. Donc parmi les obstacles qu'il te faudra dépasser, coté "immatériel" : - savoir estimer la stabilité du ciel, certains soirs étant plus propices que d'autres pour le planétaire. En gros, les soirs où les étoiles scintillent dans tous les sens, c'est pas top. - choisir son spot d'observation : faut éviter de s'exposer aux rayonnement thermiques du sol. Exit les observation sà raz des toitures surchauffées, si possible également éviter les balcons, en été éviter de se coller à un mur chauffé au soleil toute la journée, … Le pire du pire étant une observation au travers d'une fenetre (ouverte ou pas) comme tu l'as fait !!! Si tu veux progresser faudra te trouver un autre emplacement... - respecter la mise en température de son instrument. Un newton 150 demande une bonne demi heure minimum en cette saison si tu le stockes en intérieur et que tu le sors par zéro degrés. Et les trucs à vérifier coté matos : - le bon réglage des optiques. C'est ce qu'on appelle la collimation, tu trouveras des tonnes de tutoriels sur le net. C'est un point totalement capital avec un instrument comme le tien même si elle n'est actuellement pas affreuse (tes images en attestent). C'est toutefois impossible qu'elle soit parfaite d'origine au déballage du carton. Il faudra un petit outil pour cela, si t'es short en budget ça peut se bricoler (œilleton, à partir du bouchon du PO percé en son centre) sinon y'a d'autres solutions comme des lasers par exemple. - une bonne mise au point, c'est bête mais c'est très important. Il est parfois utile d'améliorer la précision des molettes, ça va te paraitre étrange mais on y arrive très bien avec une pince à linge montée sur une des molettes (c'est pas une connerie !) - une petite vérif du jeu dans le porte oculaire est souvent utile. Les crémaillères d'entrée de gamme ne sont pas toujours géniales et désaxent. Ca peut se compenser (bande teflon à monter à l'intérieur pour faire appui), à voir si t'es concerné. - la qualité des optiques sur ton instrument ne sera pas la meilleure possible, j'espère ne pas te vexer en disant ça. Pour les miroirs faudra faire avec. Pour les oculaires la question d'un changement peut se poser mais c'est le point le moins important de tout ce qu'on a vu ici (par contre c'est le seul qui s'achète). En changeant d'oculaire tu vas surtout gagner en confort. C'est mon point de vue perso, si tu fouilles le forum sur des discut récentes tu verras que certains astrams considèrent le remplacement des oculaires d'origine comme une priorité, il me semble honnête de le signaler. La barlow qui est fournie avec ce type d'instrument ne sauvera pas les meubles, si tu devais revoir ta gamme d'oculaires je te suggère de ne pas prendre en compte cette barlow dans tes calculs. Bon courage ! à William, tu peux lacher le lien de ta discut si tu veux, les questions de notre nouvel ami sont pas très différentes des tiennes
  7. Si t'es fêlé tu peux manger un max de carottes aussi Je plaisante, je sais pas si ça a vraiment un effet. En tout cas c'est ce que dit le diction (semblerai que ce soit démontré par des études). Perso je fais d'avantage attention à mon état de fatigue : par exemple entre une journée de boulot sur écran et une journée de boulot dehors, je ressens une énorme différence sur ma sensibilité et ma capacité de concentration.
  8. Le soucis c'est que quand la lune sera repartie, orion sera presque hors de portée en début de nuit. Observer une cible sur l'horizon c'est pas top… Tant que la lune est là tu peux aussi oublier M31 dont c'est plus vraiment la saison de toutes façons. Le printemps est plutôt pour les petites galaxies mais c'est pas forcément les cibles les plus simples à aborder quand on débute. Si te faut en choisir une pour commencer, je te suggère M82. Tu trouveras bien sûr aussi d'autres types de cibles mais moins que le reste de l'année, comme les premiers amas globulaires à revenir (M3) ou quelques nébuleuses planétaires certes petites et difficiles à trouver mais qui pourront te montrer une couleur allant sur le vert/bleu (ngc3242 si tu réussis à la trouver) ou bien la classique M57 (plus grande, anneau accessible à ton instrument, mais généralement sans perception de la couleur avec un instrument comme le tien) un peu plus tard dans la nuit. Tu vas avoir le droit de te renseigner ! Fais une petite recherche internet, tu trouveras facilement des tonnes de détails. Petit résumé : - vision nocturne : c'est le fait de laisser ses yeux s'habituer à l'obscurité afin que les pupilles se dilatent au max et laissent entrer plus de lumière (comme l'œil d'un chat qui change de forme suivant la lumière ambiante, sauf que chez eux c'est plus efficace et rapide…). Suivant ton age et ton état de forme faut compter 10 à 30 minutes pour être au top. Faut ausii éviter les éblouissements une fois en vision nocturne sinon tes pupilles vont se refermer comme une huitre et toute sera à reprendre du début. Implique donc aussi le choix d'une lumière adaptée pour consulter tes cartes du ciel papier ou bien si tes cartes sur ton mobile, de bien régler la luminosité. - vision décalée : c'est le fait d'utiliser les cellules périphériques de ton œil (les bâtonnets, même s'ils fonctionnent en nuances de gris) qui sont plus sensibles aux faibles lumières que les cellules au foyer de ton œil (les cones, utiles en journée et en astro planétaire car rendent les couleurs et les fins détails mais bof bof en CP sur les objets faibles). Ca revient à ne pas fixer du regard les objets que tu observes mais à loucher, à les regarder du coin de l'œil. En fait tu regarderas volontairement à coté d'eux. Laisses ton regard se balader dans tout le champ de l'oculaire, tu te rendras compte que les objets faibles et nébuleux te paraitront alors plus évidents que si tu les regardes directement. - la position et le temps d'observation est souvent quelque chose qu'on néglige. Un objet astro ne livre pas tous ses détails d'un coup. Ce sont souvent des détails que l'on saisis l'un après l'autre, auxquels le cerveau à besoin de s'habituer pour les cumuler et te construire progressivement une image de plus en plus évidente. Souvent on voit les débutants regarder un objet quelques dizaines de secondes, y'a pas de soucis chacun fait comme il veut mais c'est pas comme ça qu'on tire le maximum. Une observation sur plusieurs minutes (avec des pauses bien sûr, pas d'une traite) est souvent nécessaire. Penser aussi à la position d'observation, si l'orientation de l'oculaire te fait être dans une position instable tu ne pourras pas te concentrer comme il faut. L'idéal dans la mesure du possible est une position assise, implique donc une chaise réglable en hauteur. - tu ne nous a pas dit quelle est la qualité de ton ciel, hors présence de la lune. En fonction de ta pollution lumineuse il te faudra aussi adapter tes cibles : les trucs stellaires (amas ouverts, étoiles doubles) et éventuellement les cibles diffuses petites et brillantes (certaines néb planétaires) sont moins pénalisées par la PL que les grandes nébuleuses diffuses ou la plupart des galaxies. Il te faudra aussi apprendre à juger de la transparence du ciel (d'autant plus que tu seras exposé à la PL), certains soirs étant humides au point d'êtres imbuvables sur les cibles étendues. Et dans la mesure du possible choisi des cibles hautes dans le ciel, plus c'est haut et moins c'est impacté par tout ça. Bonne chance pour la suite .
  9. Salut ! Avec le grossissement déjà sympatoche de ton 15mm et si ton ciel n'est pas top top, il est tout à fait possible de passer au dessus de M31 sans même la remarquer. En fait si tu débutes même avec un bon ciel tu pourrais la louper simplement parce que tu seras peut être fait une mauvaise idée de ce qui est à voir. Si je peux me permettre de te suggérer, tu pourrais commencer par des cibles sur lesquelles ont est plus ou moins sûr de ne pas pouvoir se rater. Du genre un amas ouvert assez évident (M45 même si ça va déborder de tous les coté, sinon m36 par exemple, ou le double de persée l'un après l'autre) ou si tu veux rester dans le nébuleux : M42 si ton horizon n'est pas trop pollué (gare au retour de la lune aussi…). Ca te permettra de t'entrainer au pointage des objets et de te faire un peu la main avec ton instrument. Evidemment faut que ton chercheur soit bien réglé, c'est bon de ce coté là ? (si c'est pas le cas, tu trouveras 13294 discussions à ce sujet mais si c'est pas clair tu pourras y ajouter une de plus ). Il faut aussi respecter les règles de base de l'observation ciel profond : vision nocturne, vision décalée, se trouver un spot sans lumière directe dans le champ de vision, prendre le temps + se trouver une bonne position d'observation, … Si ces notions ne te sont pas connues dis le nous !
  10. Mais je capte même pas… On a pas été d'accord sur la question de luminosité, on n'a pourtant fait que discuter et argumenter... J'ai pas l'impression d'avoir manqué de respect. C'est pas un drame si on n'est pas d'accord sur tout, faut juste pas oublier qu'on essaye de donner chacun du mieux qu'on peut les infos qu'on pense utiles pour ceux qui ont des questions. DeepImpact si je t'ai vexé je m'excuse, on peut continuer par MP si tu veux (et qu'on me suggère comment améliorer mes interventions si besoin en est, c'est pas parce que je met pas des smiley et du miel partout que je ne vous aime pas ).
  11. Je n'ai pas dit qu'ils étaient bons ! Tu dis "peu lumineux". Mets toi à la place de notre ami, cela laisse à croire qu'il existe a focales identiques des oculaires "très lumineux" avec bien sûr l'obligation d'y mettre un budget conséquent. Quelle est la différence entre peu lumineux et très lumineux ? 2x plus ? 3x plus de lumière (encore une fois, imagine comment Maxou va percevoir la chose). En fait la différence ne sera que de quelques % car les traitements les plus basiques des lentilles assurent déjà une bonne transmission, notamment sur une formule simple comme les plossl. Même avec un pentax ou un televue 10mm l'image paraitra toujours aussi sombre comparé au 25mm et à peine plus lumineuse (le remarque-t-il ?) par rapport au 10 d'origine. La différence se fera d'avantage sur la qualité optique avec une image qui bave moins, donc plus nette et mise au point plus franche montrant plus facilement les détails. Et sur le confort comme évoqué plus haut. Ces points là sont importants mais n'ont rien à voir avec la luminosité.
  12. Salut Maxou, bienvenue sur le forum ! Evidemment un instrument à 100 euro, s'il permet de faire ses débuts, ne peut pas être irréprochable. Au moins tu en as conscience. A peu près tout peut être amélioré mais à quel prix ? c'est ça la vraie question. Si tu changes deux oculaires et le renvoi coudé puis que tu y additionnes la valeur de la lunette, tu auras dépassé le budget d'un instrument plus gros qui donnerai d'avantage à voir avec son équipement d'origine (et probablement sur une monture plus stable). Elle est un peu là la limite du raisonnement. Cela pousse souvent à suggérer de ne pas trop investir dans ce type de matos, d'en faire ses premières armes et si tu accroches à l'astro de se réserver pour un second instrument plus sérieux. C'est sûr aussi que si ta lulu actuelle vient du père noel, ça peut pousser à faire quelques concessions. Un oculaire correct ne sera pas non plus perdu même en cas de changement d'instrument plus tard. Oui et non. La qualité forcément peut s'améliorer. Mais tu resteras limité par la qualité de la lunette. Pour la luminosité qui semble te tracasser, il faut se dire que plus on grossit et moins l'image est lumineuse. C'est inévitable puisque tu étales d'avantage l'image en grossissant plus fort. C'est valable quel que soit l'instrument. Si tu veux creuser la question tu peux te renseigner sur la notion de pupille de sortie. Alors qu'est ce qui fait la différence entre deux oculaires ? Sur la transmission de lumière c'est la précision de polissage des verres, le traitement antireflets de leur surface et la gestion des réflexions internes. Ton 10mm est un ploss je pense, même fabriqué à bas cout c'est une formule simple qu'il est difficile de flinguer. La différence de transmission de lumière avec un oculaire un peu plus cher sera faible, je ne parierai même pas que tu t'en rendras compte. Par contre la différence en confort avec oculaire comme celui suggéré par Miro (même si pour ce budget j'en aurai pris une autre sorte) sera là très visible en terme de champ apparent et de placement d'œil. Et ça c'est pas négligeable en particulier avec un junior. Le seul point de comparaison de Maxou étant la vue au 25mm, oui c'est forcément plus sombre dans le 10mm En disant ça tu laisses à penser qu'on peut gagner beaucoup de lumière en changeant d'oculaire (à même focale). C'est pas vrai. La barlow augmente le grossissement et diminue la pupille de sortie, donc même la meilleure barlow du monde va fortement assombrir l'image par rapport à l'utilisation du même oculaire sans elle. Ce qu'il ne faut pas avec une barlow, c'est qu'elle assombrisse d'avantage l'image que le ferai un oculaire ayant la même focale résultante (par exemple un 20mm + barlowx2 comparé à un 10mm sans barlow). C'est un risque avec les barlow d'entrée de gamme. Pour ta seconde question, le choix du bon grossissement dépend toujours de plusieurs facteurs. On peut vouloir grossir fort pour mieux voir les détails mais on perdra du contraste et on s'exposera aux limites du ciel (turbulence, …) et du matériel (bons réglages, qualité optique, …). On peut vouloir grossir moins pour garder du contraste et une image plus nette mais forcément les petits détails seront plus difficiles à saisir. C'est une question d'équilibre
  13. Salut ! Le 10 d'origine c'est pas forcément un cadeau mais la diminution de lumière est tout à fait normale : comme tu grossis plus fort tu étales d'avantage l'image. Si tu prends un top oculaire 10mm ce sera à peu près pareil et d'avantage encore si tu prends un oculaire de 5mm (par ailleurs pertinent à avoir, afin que ton étagement soit un peu plus complet). Cf notion de pupille de sortie. Une observation astro c'est toujours une recherche d'équilibre entre le grossissement et la luminosité de l'objets. Si vraiment tu veux virer ton 10 actuel j'en prendrai un autre à +/- la même focale. Ce que te permettra un tel changement c'est un meilleur confort et un peu plus de champ. Eventuellement un gain sur la qualité optique mais c'est pas ça que tu ressentiras le plus. Un 15mm je trouve que ça reste trop proche du 25. Maintenant si ton ciel est bon et que les seuls trucs qui te branchent sont les grandes nébuleuses et champs stellaires, là c'est clair que tu peux te suffire de faibles grossissements. Non, ce seront des quasi doublons. Si tu trouves un 30-32mm agréable à utiliser le 25 ne servira plus. A toi de voir si tu en fais ta priorité mais ce ne sera pas le cas pour la plupart des observateurs. Le 2" est une nécessité mécanique pour accéder à certains champs apparents à certaines focales. Ca concerne plutôt les faibles grossissements. Si tu veux un 5 ou un 10mm dans ton budget ton champ apparent sera dans les 50 à 80° (plutôt 70 à 80° si tu peux étant donné que c'est un de tes critères). Pour cela y'a pas besoin de 2", ces valeurs tiennent dans le format 1.25" qui sera le seul utilisé.
  14. popov

    Etoile qui bouge

    Salut Fafane, bienvenue sur le forum Le départ d'une course nautique, s'agissant de voiliers ? Bon j'arrête de t'embêter . Mais c'est pour dire à quel point il est important d'essayer de s'exprimer avec précision (et avec un correcteur d'orthographe si besoin) ! Par exemple estimer des distances entre objets n'est pas possible si on n'a aucune idée de la distance qui les sépare de nous même. Ce qui me questionne c'est que tu as trouvé cette discussion mais que tu ne rapproches pas ton expérience des cas similaires dont on a déjà parlé ici. Tu as forcément du voir les commentaires et liens concernant ces satellites spaceX starlink, est ce que ça ressemble à ce que tu as vu ? (semble être le cas...)
  15. Petite observation : 303 exemplaires au total (série numérotée). Si dispo sur AS, c'est que tout ne c'est pas vendus aux US. Je trouve ça surprenant.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.