Jump to content

maire

Membre
  • Content Count

    2,187
  • Joined

  • Last visited

About maire

  • Rank
    Aime les télescopes finis
  • Birthday 04/15/1964

A propos

  • Résidence
    31550 CINTEGABELLE --> 68910 LABAROCHE (à partir de sept. 2020)
  • Intérêts
    Astronomie visuelle
  • Occupation
    CNRS
  • Matériel
    T300 F/4 monobras de fabrication personnelle + Nagler 2,5mm, Ethos 4,7mm, Nikon 12,5mm HW, Nagler 26mm + Parracor TII + filtre OIII Lumicon 2" de 1ère génération. http://astrodobsonterre.blogspot.com/
  • A propos de vous
    J'ai débuté l'astronomie à 16 ans avec un Perl Nova 115/1000 en 1980. Puis passé par des étapes "instruments achetés" comme Mewlon, lunette APO... Ancien pratiquant de la photo argentique. Même si l'imagerie fait encore partie de mon activité professionnelle, la CCD j'y ai à peine touché... Ce qui me plait vraiment c'est l'observation en visuel et la construction. Depuis 2004, j'ai construit une poignée de télescopes Dobson (5 au total, un sixième en projet...) dont plusieurs versions de T300 et un T600 à barillet astatique. La construction c'est une très enthousiasmante aventure, et surtout c'est toujours les premières lumières et les tests afférents qui suivent qui sont presque les plus passionnants. Quelques articles publiés dans Astrosurf Magazine. Désormais j'observe (même si c'est moins souvent) avec un T300 monobras démontable (voir blog) conçu également pour le voyage. Bonnes observations à tous. Eric Maire.

Recent Profile Visitors

497 profile views
  1. Juste un truc, pour essayer des oculaires et les comparer en terme de piqué du centre jusqu'en bord de champ... En particulier pour des oculaires haut de gamme, il faut ôter l'idée qu'on va pourvoir le faire avec un dobson classique genre SyntaSkytrucbidule . Il faut toujours parler d'une chaîne d'acquisition d'images: c'est à dire un primaire d'artisan avec un micromamelonage résiduel, un secondaire haute qualité (je laisse les opticien(e)s patentés le préciser mieux que moi, mais par exemple les critères de Françon et Couder pour le primaire c'est bien...), un correcteur de coma haute qualité si tube très ouvert... Ceci étant on peut mettre un oculaire haut de gamme sur un SyntaSkytrucbidule, cela révélera grandement ce tube...
  2. Quick finder rigel c'est à mon sens ce qu'il y a de plus pratique sur un T200. Le telrad a une surface exploitable plus grande mais c'est bien sur un instrument plus conséquent.
  3. Merci pour vos avis. Sinon il y a d'autres Atlas aussi pratique que le PSA.
  4. Bonjour à tous, Je fais un petit sondage et n’hésitez pas à me donner vos avis. Pour résumer, après la quasi-disparition de la grande carte Sirius (avec une fenêtre tournante pour l'hémisphère Nord) que l’on trouvait pour près de 53 euros. https://www.optique-pro.fr/cartes-du-ciel/freemedia-sirius-carte-celeste-grand-modele/p,12560 Je me demandais si certains astronomes pourraient être intéressé(e)s par une carte géante (genre format A2 environ) d’un seul tenant décrivant à la fois l’ensemble des constellations avec les étoiles disons jusqu’à la magnitude 5 ou 6 et les principaux objets du ciel profond (on va dire environ une centaine à savoir les NGC les plus remarquables, les contours de la voie lactée et la plupart des Messiers). Cette carte synthétique ne serait pas là pour concurrencer SkySafari et autres logiciels sur tablette/smartphone ou ordinateur portable mais à mon sens c’est une des rares façons de faire progresser très vite un débutant par la mémorisation du ciel. De plus, cela pourrait être aussi un outil pour l’observateur expérimenté qui reprend l’astronomie … et un support pédagogique complet sur le terrain. Qu’en pensez-vous ?
  5. Faut tout peser... le seul avantage de la jupe que l'on peut reconnaitre à une jupe pour un tube serrurier, c'est une sorte d'assurance pour éviter la chute d'objets sur le miroir primaire... et encore quand on observe on est particulièrement soigneux de ne pas jeter un oculaire sur le primaire Après c'est confortable j'en conviens si la jupe est bien conçue, mais ne pas oublier qu'une jupe c'est: - une cheminée pour l'écoulement des flux d'air. - un empêchement pour saisir le télescope par n'importe quel tube pour le faire pivoter - un obscurcissement partiel de la zone en face du porte-oculaire. En clair la jupe ne suffit pas a enlever les lumières parasite qui pourrait pénétrer vers le PO obliquement par le haut de la cage secondaire. Il y a donc nécessité de mettre en plus un bafflage en arc de demi-cercle en face du PO afin d'éviter d'éventuelle lumière parasite provenant d'un lampadaire au loin dans certain cas. - pas d'accès au miroir secondaire. Personnellement, dans le noir, j'aime bien contrôler les allers et venue de l'impact du faisceau laser sur le secondaire quand je pré-collimate (car la collimation se fait toujours sur une étoile et c'est facilité quand on a un dobson avec une collimation par le haut ) avec un laser de collimation...
  6. Sauf erreur la mise en température avec du BK7 sera plus lente. La résistance chauffante il faut bien choisir sa puissance en gros 1W par 20mm d'ouverture, donc si tu as un miroir secondaire de 70 de petit axe une puissance de chauffe de 3 W doit suffire. Pas audelà pour éviter la turbu de chauffe. Mais comme les résistance seront placées au dos du secondaire ça doit le faire. Je peux remesurer la valeur de la résistance sur mon T300 et je te dis ça (je ne m'en rappelle plus )
  7. Attention si tu achètes un ES le miroir à retoucher c'est surement du BK7 sauf erreur. Si tu achètes le miroir chez Franck Grière c'est du suprax, on ne parle donc pas de la même chose en terme de dilatation thermique a priori. La différence de prix est justifié. Se lancer dans la construction c'est très enthousiasmant, c'est presque la partie la plus intéressante de l'aventure... Attention Dobson Factory c'est du Flex rocker alors que Altaz c'est la manière de faire pour confectionner une caisse primaire taille basse optimisée avec un encombrement contenu pour l'ensemble du télescope. SD c'est du bon rapport qualité/Prix je trouve, j'ai acheté une table équatorial basic chez lui (pas le temps d'en faire une à l'époque...) c'est nickel. La jupe conseillée?, oui mais perso, je ne suis pas fan. Les plastiques cartonnés avec velcro un en face du PO un autre en forme d'octogone c'est très bien aussi. Je peux saisir le scope par n'importe quel tube, absence de prise au vent limitant l'effet girouette, etc... Et je n'ai pas très envie de jeter un oculaire sur le miroir du primaire La protection contre la buée... un chapelet de résistances alimenté par une petite batterie au lithium et cela règle la question car j'ai déjà du des télescopes avec jupe inopérationnel en cas de très très forte buée... La turbu c'est mieux quand il n'y en a pas mais faut pas trop focaliser la dessus si je puis dire car avec l'expérience la vision s’affine (l'oeil intègre l'agitation des grains de turbulence ce que les anglophone appelle speckle - on distingue des détails sur les surfaces planétaires, les NP, qu'au début on ne soupçonne pas trop...) et on verra toujours plus de détail dans un gros diamètre que dans un petit dans une même turbu
  8. En dehors du postulat de base que c'est trop complexe, trop long à fabriquer en série pour un fabriquant comme le dit justement yannick78, la question du Strock, on en revient toujours au même, c'est le cahier des charges. Le strock est un concept méga-génial puisque le tout rentre dans une valise tubes compris (sauf erreur je ne connais pas de fabricants qui fait ça même Sumerian sauf à risquer un truc du genre ici... http://litescope.net/ mais là encore le tube principal est d'un seul tenant... et il faut aimer le risque et ce qui sort des sentiers battus). En gros pour en avoir un, il faut s'y coller et ce n'est pas si difficile que ça même pour quelqu’un qui a peu bricolé. C'est même une porte d'entrée enthousiasmante car les plans existent ! Après l'évolutivité, c'est le truc qui coince un peu. C'est vrai que pour moi, hors de question de se passer d'un porte-oculaire capable d'accepter des oculaires lourds en 2 pouces (charge approximative de 1,5 kg sans sourciller) qui de fait à des répercussions sur comment gérer l'équilibre d'un tel instrument sans concessions ni sur la rigidité ni sur la praticité.. Donc là forcément, on sort un peu de la zone de confort strock... C'est là que la conception personnelle prend tout son sens. Faire un instrument léger et ultra transportable avec un PO 2 pouces n'est pas infaisable. Les fabricants utilisent des PO 2 pouces et du fait qu'ils évitent un minimum la complexité extrême de fabrication (où alors ça se paye ce qui est normal) ce n'est pas demain qu'on trouvera en vente classique un strock optimisé avec de superbes variantes comme savent le faire certains astrams.
  9. Autant pour moi... j'ai lu trop vite. Pan sur le bec. Pour la cage du secondaire j'aurais eu tendance à choisir un octogone consolidé par un intérieur circulaire, c'est une combinaison super-rigide. Après le double anneau, je ne suis pas fan même si c'est éprouvé c'est clair mais avec un T600 ça commence à être gros et encombrant... Plutôt un octogone avec un profilé en T ou en L avec une araignée pyramidale pour protéger le secondaire. J'ai pêché l'idée en son temps sur altaz aussi... On va tous à la pêche, je ne fais que ça Heureusement qu'il ne faut pas de carte de pêche
  10. C'est peut-être pas nécessaire de lui donner ainsi une épaisseur à la base (même si c'est du super boulot avec du sandwich composite) surtout que sauf erreur tu ne fais pas fort justement de flex rocker... Par contre pour les parois du rocker pour qu'elles soient de véritables murs bien rigides, là on peut faire du sandwich composite avec du CTP bouleau. La philosophie a été décrite via le site Altaz par Frédéric Géa depuis plus de 10 ans je crois.
  11. Oui j'ai un Lumicon OIII 2" d'approximativement 20 ans d'age... A l'époque j'ai peu le choisir parmi un lot de 4 (dans un magasin que je ne citerais pas ) avec la meilleure sélectivité possible. Celui là me donne vraiment satisfaction...
  12. maire

    Félicitations pour le travail effectué pour ta chaine astro! Que j'ai découvert il y a seulement 2 ou 3 mois... C'est là que je me suis rendu compte que je n'étais plus très présent sur les forums... Mais on y revient toujours... En général c'est souvent le cas quand un nouveau projet de fabrication de dobson est dans ma tête! rire. En tout cas  la présentation qui m'a particulièrement plu (avec celles sur les dobsons bien entendu) c'est l'horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg. Astro-amicales salutations. Eric

    1. CDLC

      CDLC

      Merci beaucoup cher ami!

      Tu sais que tu as des tutoriels sur la construction des Strocks sur ma chaîne?

      A très bientôt!

      Christophe

    2. maire

      maire

      Oui je sais et je les ai regardé avec grand intérêt! Il y a quelques années, j'ai eu l'occasion de prendre l'apéro avec Pierre Strock aux rencontres Astrociel à Valdrôme mais on n'a pas parlé de télescopes :D Le strock est un concept vraiment génial, rapide, accessible à tous bricoleurs mais avec quelques manques, du moins à l'époque. J'aime bien partir d'une feuille blanche en m'inspirant à droite à gauche (dont les strocks bien entendu) pour réaliser mes instruments... Le prochain sera un nouveau monobras avec un cahier des charges très restrictif... A bientôt. Eric

  13. L'oculaire de collimation taka, c'est au crépuscule avant le repas. Le laser Baader juste avant le fignolage sur une étoile après le repas
  14. La réponse a cette question est extrêmement simple et tient en quelques lignes ! En préalable à F/D 4 et des chmolles le parracor T2 est obligatoire. La réponse est donc ensuite: - Un Ethos 21 ou (un Nagler 26 si on accepte les seulement 82° de champ... car c'est moins cher, très bon et rentre bien au regard des conditions de taille de pupilles). - Un Nikon 12,5 mm HW (10mm avec Eic). Pour moi, il n'y a pas photo, c'est clairement le meilleur oculaire au monde.... En plus il permet 2 focales... - Un Ethos 4,7mm à 110° de champ! Une tuerie... En plus il a aussi la possibilité d'utiliser une jupe au coulant 2 pouces.... Après si on veut utiliser une bino... (en choisir une de très haute qualité, je ne donne pas de marque volontairement ), il faut l’associer à une paire d'oculaires Nikon 17,5 mm SW et là ça va déchirer grave jusqu'en bord de champ... J'ai testé. D'ailleurs le sieur Colmic aussi Bon, je ne l'ai plus car finalement je suis revenu à l'usage des oculaires classiques (enfin si on peut dire) car sur mon T300 monobras ça passe mieux... PS: les conseilleurs ne sont pas les payeurs PS2 du jour: pas de barlow dans la liste car ce n'était pas compris dans la question... car le Monsieur a demandé 3 oculaires. Et j'ai toujours des réticences à augmenter le porte-à-faux sur le PO. Et comme dit l'EIC du Nikon permet déjà un grossissement supplémentaire. La différence de qualité ne justifie pas le prix des Ethos par rapport à d'autres? Sans doute, mais tous le monde sait que la qualité n'est pas linéairement proportionnelle au prix... Si j'avais un quatrième oculaire à proposer ce serait un Nagler 2,5mm !!! ... très utile pour la collimation sur une étoile en cas de turbulence faible. Dommage que Televue en a cessé la fabrication. Mon oculaire est donc désormais un collector
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.