À propos de ce club

Vous trouverez ici tout ce qui intéresse l'impression 3D et l'astronomie. Que ce soit une bague ou encore un support pour chercheur, venez ici partager vos idées !

  1. Quoi de neuf dans ce club
  2. La résolution par sls fritage sur nylon est de 100 - 150 µm, mais j'ai l'impression qu'en dessous 1 mm, c'est mort pour un taraudage sauf si tu choisi du métal, peut etre de la résine a priori, t'a pas de meilleur résolution sur nylon + aluminium et nylon/verre, mais il est dit que plus résistant. d'ailleurs les contraintes sont marquées (élongation etc... mais j'y pige que dale ^^)
  3. Insert! Merci, j'ai cherché le mot depuis un quart d'heure sans y parvenir.
  4. Ok donc ce n'est pas recommandé il vaut utiliser un insert à la place du coup.
  5. Bonjour, La plupart du temps, on voit plutôt des écrous "noyés" dans la pièce, car dans un PLA de base, on doit avoir l'impression de tarauder du bois. J'ai tenté de tarauder en 3mm pour fixer une prise uhf sur un boitier imprimé en PLA conducteur, ça s'est fini par quatre petits boulons, car ça foirait au moindre serrage.
  6. Il y a aussi celui ci qui date de 2016 : http://dobsonfactory.blogspot.com/2016/02/projet-ultra-confidentiel_11.html
  7. J'ai déjà vu des pièces en nylon sur un dobson se fissurer à l'usage maintenant je pense qu'il doit exister plusieurs qualité de matériaux du moins c'est ce qui est proposé par la plupart des service d'impression en ligne que j'ai pu voir. C'est sûr que c'est un peu nouveau il faut essayer pour savoir si celà convient à ce que l'on veut en faire. D'ailleurs je me demande si il serait envisageable d'exectuer un taraudage fiable dans une pièce imprimée ?
  8. J'ai un problème sur ma table équatoriale d'axe d'entrainement (ca glisse). Je peux concevoir une pièce 3d pour imprimer. vous croyez que ça peut tenir 1/4 du poids du télescope . (soit environ 10kg ?) ils proposent de leur coté, en pas trop cher, en SLS du nylon (j'ai peur que ca plie) ou nylon + aluminium ou nylon + verre et on peut pas choisir de sens d'impression la dessus. y'a pas mal d'autre truc aussi : https://www.sculpteo.com/fr/materiaux/ et puis faudrait que ca puisse accrocher mieux que mes pièces en métal actuel (genre alliage laiton d'un coté et aluminium de l'autre pour l'instant).
  9. Salut, juste une astuce à partager. Après avoir bien galéré, avec parfois un truc propre, mais plus souvent un machin inutilisable, avec plein de fils et de défauts sur mes essais de courroies crantées en Polyflex pontages de fils en vrac lors des déplacements de la tête, toujours "à l'intérieur du design") , j'ai trouvé le moyen: Il faut juste les imprimer "à la retourne" (avec les dents à l'extérieur) et miracle, c'est net au premier essai! Ca demande de réfléchir un au dessin mais ça marche vraiment nickel Pour obtenir ça: Il faut imprimer ça: Jean-Marc
  10. Je n'ai jamais commandé sur ce site, Mais pour te donner une idée du type de PLA employé : https://www.makershop.fr/278-pla-renforce Maxime
  11. Je pensais de mon coté faire un "mix" des deux, impression abs et bois Aurais tu une ref pour l'abs + fred 😁
  12. Salut Fredo, J'ai choisis d'imprimer le dobson dans sa quasi intégralité. Voici le lien du téléscope dont je me suis inspiré: https://www.thingiverse.com/thing:2492121 Pour des premières impressions, je te déconseillerai l'abs, car ce type de matériau est vraiment délicat à imprimer. Maintenant il existe des PLA + dont les caractéristiques se rapprochent de l'abs.
  13. Salut, selon l'usage des pièces tu as le choix de matériaux: nylon, PLA simple ou chargé de carbone et j'utilise aussi un PLA chargé de fibre de lin, matériau sain qui s'imprime sans grosses contraintes et est presque aussi costaud que le PLA carbone. Il faut faire des essais. Après, dans une construction il faut regarder le rapport avantage / emmerdements. Si par exemple tu montes dans un truc du genre Strock la pièce ou insérer les tubes en partie basse: c'est plus vite faite et beaucoup plus solide en contreplaqué qu'en impression 3D.... Mais pour un support de secondaire je n'hésiterais pas, avec en plus l'avantage du plastique vis à vis de la conduction thermique (plus faible que l'alu), la possibilité de faire des pièces légères et parfaitement adaptées et bien plus précises qu'un travail manuel à la scie et à la lime! Bien sur, comme le rappelle Eguzkiarte, il faut réfléchir au design de tes pièces pour que le sens de la fibre soit en phase avec les sollicitations que la pièce va subir, et il faut aussi penser à ce que la pièce puisse être imprimée dans ce sens là (cf. porte à faux, zones non imprimables etc...) donc, c'est dès le dessin de tes éléments que tu dois intégrer tout ça. Amuses toi bien, c'est magique ce truc !
  14. j'ai déjà fait quelques pièces avec fusion 360, je vais tenter de me familiariser avec les paramètres d'impression pour voir... je note dans un coin ce fameux nylon 😉 . j'ai pris la précaution de commander de la laque et de l'adhesif pour éviter le "warping" fred
  15. C'est clair! Un super filament pour les pièces mécaniques: le nylon Taulman 645. C'est vraiment très costaud.
  16. la pièce est petite 15m2 env la température sera stable et sans courant d'air c'est sur ! certaines dispose d'une enceinte d'impression fermée, c'est sûrement un avantage ! Fred
  17. C'est une question de température. Si la tête monte à 260° et le plateau vers 50°, alors pas de souci. Si tu imprimes un peu trop bas, la liaison entre couches est trop faible. J'avais été obligé de d'augmenter un peu la vitesse en X et Y, à cause de la température élevée, mais ça collait beaucoup mieux, et dans mon cas, c'était moins sensible aux variations de température extérieure. Si tu as le choix, il vaut mieux imprimer dans un lieu thermostaté et sans courants d'air!
  18. merci pour vos conseils 😊 j'ai pu lire aussi que le "pla" était sensible à l'humidité, l'abs semble le meilleur choix, mais l'impression plus délicate ! maxbat : quelle partie du dobson as tu imprimé ? Eguskiarte : je sais pas si la cr10 imprime le nylon , je l'ai dans la semaine normalement ! Fred 😊😊
  19. Bonjour à tous, je viens de débuter l'impression d'un dobson en PLA 1,75mm. Pour ma part, j'ai choisis un remplissage en 20% sous forme de grille dans le logiciel cura (impression sur une ender 3 de creality) les pièces ont l'air vraiment solides. Maxime
  20. Je préfère le nylon pour les pièces qui doivent travailler autrement qu'en compression. Mais je n'ai pas (encore) l'expérience de pièces de liaison de tubes Serrurier. Les constructeurs de Dobson de WA ont peut-être essayé.
  21. Hello 😊 d'accord j'ai acheter du pla 1.75 (imprimante creality cr10 ) j'envisage l'impression 3d pour la construction d'un dobson, d'ou mon interrogation pour des pieces comme les fixations de tube serrurier, support miroir secondaire, araignée, barillet... je vais faire des essais bien sûr 😊 fred
  22. Bonsoir, non,non, les pièces ne cassent pas. Selon le matériau employé et la direction de l'effort par rapport au sens des couches, il peut y avoir une fragilité, mais ça se prévoit en amont. Il ne viendrait à l'idée de personne d'imprimer un engrenage "debout",car l'effort se ferait dans le sens de l'arrachage des couches! J'ai fabriqué un engrenage de pièce de compteur de moto en nylon, et ça ne bouge absolument pas. Et certaines pièces de liaison de mon imprimante sont en ABS, sans problème depuis des années.
  23. Hello à tous 😊 tout est plus ou moins dans le titre. Immédiatement après l'acquisition d'une imprimante 3d on pense fabrication de pièces pour télescope ! Ces pièces sont réputées pour casser sans prévenir ! pouvons nous envisager l'impression de pièces délicates (support de miroir, fixation tube serrurier....) sans craindre une casse intempestive ? votre avis ? 😊 bon ciel Fred
  24. Pour ceux que cela intéresse un lien vers un telrad à imprimer 😉 https://www.instructables.com/id/Wide-Angle-Reflex-Finder-for-Amateur-Astronomers/
  25. Adaptation de la caméra Raspberry PI avec son objectif CS sur l'EM-10 pour le développement logiciel. Dans un premier temps, optique et Raspberry vont être placés en extérieur. Comme ça je pourrais monter/démonter le système sans condamner le viseur polaire d'origine le temps du développement. Il me reste à faire le support du Raspberry mais l'adaptateur est ok avec fixation par pas vissant et contre écrou. Simple mais efficace et assez robuste...
  26. Oui avec raspistill. C'était vraiment un premier essai au plus simple pour vérifier le backfocus et le potentiel optique/caméra. Pour la suite j'aimerais mettre en place un service qui s'occupe du pilotage de la cam et envoie les images via un socket en wifi sur le PI. Les images seront analysées par mon PC portable. Cela devrait faciliter les devs car bon Raspbian c'est bien gentil pour bidouiller mais loin d'être au top en terme d'éditeur de code et d'outils de déboggage. A terme l'idée ultime serait de pouvoir prémacher les données (analyse de la taille et de la disposition des étoiles) sur le PI et d'envoyer les infos via liaison série vers l'Arduino Due de ma raquette de commande pour affichage schématique. Ainsi l'EM-10 resterait 100% autonome sans PC et c'est ce que je souhaite conserver à tout prix avec ma petite nomade. Sinon j'ai repassé une couche de peinture dans la chambre noir... Et j'ai mis une touche de peinture sur la led du circuit de la cam. Au final l'optique devrait se loger par là... Comme l'EM-10 n'a pas de barre de contrepoids rétractable, j'ai la place qu'il faut à l'intérieur pour le raspberry PI. Idéalement j'aimerais y mettre un PI Zéro pour optimiser l'espace et la consommation mais il faudra voir s'il tient la charge de calcul.
  27.