About This Club

Vous trouverez ici tout ce qui intéresse l'impression 3D et l'astronomie. Que ce soit une bague ou encore un support pour chercheur, venez ici partager vos idées !

  1. What's new in this club
  2. Salut, pour éviter de surcharger WA, j'envoie juste un lien car j'ai récupéré de superbes objectifs de jumelles 40X100, et j'en ai fait (pour l'instant) une longue vue qui va très très bien. En cours de finition, mais en visuel, c'est déjà un très bon instrument. Je reste à votre disposition pour les détails.
  3. Bonjour, Je vous présente ici mon envie de réalisation d'une monture équatoriale pour APN avec l'axe d'ascension droite motorisé. Pourquoi ça ? En effet, j'ai fait l'acquisition d'un reflex Nikon D3500 et me suis découvert une passion pour l'astrophotographie. Après plusieurs essais photo de chez moi avec comme seul matériel mon APN, je me suis vite rendu compte des limites J'ai donc commencé par faire l’acquisition d'un trépied pour la stabilité, ce qui est déjà mieux, mais c'est pas encore çà. Je me suis effectivement rendu compte que çà tourne plus qu'on pourrais le croire Après quelques recherche j'ai découvert les "montures équatoriales". Trop bien ce truc mais .... hors budget Bidouilleur dans l’âme et heureux possesseur d'une imprimante 3D, me voila partie pour ce projet qui j'espère aboutira sur quelque chose de fonctionnel "à petit budget" Comment je compte m'y prendre ? Le tout sera imprimé en 3D avec comme motorisation un nema17 contrôlé par une carte Arduino UNO + Shield CNC + Driver DRV8825 Il n'y aura que l’ascension droite de la monture qui sera motorisé (du moins pour le moment). La mise en station et le pointage se fera donc manuellement J'ai déjà commencé à modéliser le bousin et voila à quoi ça va ressembler
  4. Bonjour à tous, voici le lien vers un contenu que nous avons posté il y a peu dans le forum "les bricoleurs" mais qui pourrait intéresser plus particulièrement les membres de ce club. Ce projet est récent: si vous vous lancez dans la construction, n'hésitez pas à nous faire part de votre expérience!
  5. Bonjour tout le monde, je déterre le sujet mais... Quelle réalisation, je ne suis pas un grand spécialiste de la construction de téléscope mais je rêverai d'avoir les plans et fichiers .stl pour pouvoir imprimer mon propre téléscope. Sont ils en libre téléchargement ou en payement quelque part ?
  6. Salut, Une petite protection pour mon moteur de déclinaison sur l'EQ5 en 2 parties afin de protéger le port ST4. Dispo sur: https://www.thingiverse.com/thing:3632201
  7. Salut, Une petite entretoise pour avoir accès aux molettes de serrage du rail vixen pour une 80/400. Ici le rail a été fraisé a la perceuse a colonne de 4mm afin d'avoir un serrage sur la totalité de la vis 1/4. fichier sur: https://www.thingiverse.com/thing:3697624
  8. Je continue mon petit bout de chemin sur le viseur polaire avec la corrélation stellaire. Pour être le plus performant possible sur le Pi Zéro lors des captures en live, toutes les coordonnées cartésiennes des étoiles seront pré-calculées en pixels (sur la base de l'échantillonnage connu du couple capteur/objectif) et les distances entre chaque étoile stockées dans une base SQLite. Deux avantages: Il sera très facile de limiter le champs de recherche des segments en bornant simplement les requêtes SQL sur leur longueur. Aucune conversion supplémentaire nécessaire afin de respecter des rapports d'échelle pour comparer les distances entre les étoiles. La déformation de champs de l'objectif étant très limitée, une tolérance de +-2,5 pixels semble suffisante pour filtrer correctement les segments. Bref, l'identification commence à marcher... Après avoir fait un peu le tour de ce qui existe pour la conception d'interface (Qt, Gtk, etc), j'avoue ne toujours pas être super emballé par la plateforme Linux dans ce domaine. C'est vieillo et lourd à souhait à mon goût. Du coup j'ai décidé de repartir sur ma bibliothèque ScreenView réalisée à la base pour Arduino. ScreenView est donc en train de devenir une bibliothèque multiplateforme (PC/Raspberry PI/Arduino) pour concevoir facilement des interfaces graphiques en C++. Le code est très fortement inspiré des paradigmes de Mac OS avec son principe de hiérarchisation de vues et l'approche MVC (Model/Vue/Controller) que j'affectionne particulièrement... Le retour d'évènement est 100% objet avec une gestion par délégation (tel qu'on le connait en Objective-C et non en C#). L'idée est donc d'avoir une API haut niveau commune et d'adapter le bas niveau en fonction de la plateforme. Pour Arduino, pas le choix c'est du quasi spécifique à l'écran 4,3" que j'utilise. Pour le Raspberry et le PC, j'ai opté pour OpenCV comme sous couche graphique commune. Voici un aperçu des premiers éléments d'interface sous Linux... J'ai bien dit Linux contrairement aux apparences. Ce n'est pas une appli Mac qu'on aperçoit sur la capture. Je développe en fait sur Xcode mais le code est compilé et exécuté à distance sur Raspbian qui renvoie l'interface graphique à XQuartz via un canal SSH. Linux avec le confort du Mac quoi... Le rendu des interfaces est un peu plus customisé "Desktop" pour le PI mais on retrouve les fondements de ScreenView sur Arduino avec notamment son mode jour/nuit. Voici un aperçu en vidéo... L'idée de base est donc de disposer d'un viseur polaire qui soit autonome au niveau logiciel (capture caméra, analyse du champ d'étoiles et interface graphique). Il suffira d'un simple client VNC sur une tablette, un smart phone ou un PC pour prendre le contrôle du viseur polaire sur la Raspberry.
  9. Je vais regarder ça de près, car je préfère le PLA. Une couche de polyuréthane, ça doit rendre l'objet plus solide aussi. Merci!
  10. Merci pour tes tests. Pour le lissage j'ai trouvé ça : https://all3dp.com/fr/lisser-impression-3d-pla-sans-papier-verre/
  11. Pas forcément. Je n'ai pas vu le .stl, mais peut-être que l'on peut le creuser au niveau de l'embase, qui doit prendre beaucoup de temps et de matière. Il est aussi possible de reprendre un .stl en rétro-engineering sur Freecad ou autre, ou carrément l'imprimer en vertical. Ça peut sembler bizarre, mais en diminuant les mouvements en XY, on gagne un temps fou. Le Y ne perd pas de temps, et comme il n'y aurait pas beaucoup de déport, ça devrait marcher. Un p'tit 90° sur cura, pour voir le temps calculé.... Edit, j'ai testé le fichier, effectivement, il mériterait d'être creusé. Pas de temps gagné en vertical. Par ailleurs je le ferais en ABS, en 0.2, et lissage à l'acétone.
  12. Juste un coup de bombe blanche. Mais il est tout petit. En 25X25 cm ça doit donner super mais il faut des jours pour l'imprimer.
  13. Wahou, il est sympa! Quelle peinture as-tu utilisé?
  14. Bonjour Le plateau était à 40° j'augmenterai pour le prochain coup. Il y avait bien le raft. Pour le temps Cura prévoyait 2h29 mais ça a pris 3h45. Sinon ça marche. Tycho 6 cm de côté. Fait avec du fil noir je l'ai peint en blanc. Bonne journée. Luc.
  15. Yep, si c'est du PLA, plateau 50 ou 55°. La surface d'accroche livrée avec les u20 est bonne, au moins au début. Il faut prêter une attention particulière au réglage de plateau, en utilisant une feuille de papier comme cale d'épaisseur, sans serrer. La plupart des PLA s'impriment vers 200°, parfois 210° si le lien entre couche ne semble pas assez soudé. En vitesse, 50mm/s convient bien, on accélère quand on maitrise bien le filament et la bécane. Si un coin se détache avec du PLA, c'est T° plateau trop basse, buse pas assez ou trop serrée sur le plateau, plateau pas plan, vitesse trop élevée. La meilleure solution est d'imprimer un raft (sous couche sur toute la surface de l'objet) quand ça veut pas malgré de bons réglages. Les premières impressions sont généralement des bouses, mais ça vient vite et une fois que ça marche, c'est génial! Quand au temps d'impression, ouais, je suis d'accord, c'est long....... Cura te donne une approximation du temps d'impression, histoire de casser le moral. Enfin, je met un détecteur de fumée dans la pièce, et je ne laisse pas la machine tourner toute seule dans la maison. Je ne laisse pas ma maison gardée par une imprimante chinoise. à plus!
  16. Merci l'impression est en cours mais un des coins s'est décollé du plateau. La base doit faire une dizaine de cm de côté et ça fait plus de 2 h qu'elle marche je pensais que ça irai plus vite. Il aurait fallu plusieurs jours pour faire une maquette de 30 cm de côté. Bonne nuit. Luc
  17. Si tu as une version de Cura qui marche bien, je te conseille de ne pas mettre à jour, car il n'est pas certain que ça fonctionne. La 14.7 est ancienne, mais parfaitement stable et fait le boulot. Il faut aussi penser à vérifier la planéité du plateau, problème courant sur ces machines. J'ai été obligé de mettre un plateau de verre sur la mienne (anet e12).
  18. C'est bon j'ai trouvé. Ouf ! Merci Pascal
  19. Normalement, ton slicer te permet de mettre un objet à l'échelle que tu veux. J'utilise Cura, qui fait ça très bien
  20. Bonjour à tous Pour mon anniversaire aujourd'hui (et ma retraite à la fin du mois) j'ai eu en cadeau une imprimante 3D l'Alphawise U20. Je voulais pour la tester imprimer Tycho voir https://www.thingiverse.com/thing:2881083 mais dans Ultimaker Cura la pièce est trop grosse. Y a t'il un moyen dans ce programme de diminuer l'échelle ou en faut il un autre ? d'avance merci. Bonne soirée. Luc
  21. Bon, décidément, le service commercial de Gear***t est au top. Communication rapide et aimable, propositions avantageuses, je ne suis pas payé pour faire des compliments, mais là, je conseille. Comparés à atazone ou Cpadiscount, c'est le jour et la nuit. Seul souci, tous les échanges se font en anglais, ça peut devenir pénible pour ceux qui n'entravent pas le britiche.
  22. Salut, quelques petits commentaires, après un mois d'utilisation. Premiers essais concluants, sur de petites pièces. Sur les grandes surfaces en XY, gros décollages. Le problème est que le plateau en alu se déforme au fur et à mesure des chauffes jusqu'à se creuser de 0,3mm au centre. Je préfère poser un verre de 4mm, bon compromis rigidité/chauffe, plutôt que de faire appel au SAV, qui risque de m'envoyer le même. Autre souci, le raccord pneumatique côté buse refuse de lâcher le tube. C'est très pénible, ça oblige à dévisser le raccord pour changer de fil! Bon, le SAV est très réactif, et m'en envoie un autre. Enfin, il faut vraiment poser la machine sur une mousse rigide pour éviter au mieux les vibrations et résonances, car j'avais du ghosting avant cela. Pour le positif, les résultats sont précis, pour exemple un boulon de 8mm imprimé en PLA se visse sans jeu tout de suite. La chauffe est très rapide, l'extrusion impeccable, les réglages avec Cura sont parfaits. Je crée les pièces sur Freecad, transfert des stl sur Cura, impression, ça marche à tous les coups. J'ai bricolé un masque de Hartmann avec une pièce mobile, elle parfaitement conforme à la simulation (voir: https://www.webastro.net/forums/topic/172637-masque-de-collimationmap-pour-sct/?tab=comments#comment-2652701) Voilà, en espérant quelques lecteurs....
  23. Bonsoir, Comme dit dans un autre sujet, j'ai acheté une nouvelle imprimante 3d, et je commence à bien m'amuser. J'ai dessiné un disque de Hartman un peu spécial pour un Meade LX10, mais je pourrai facilement l'adapter à d'autres instruments si vous m'envoyer les cotes. L'ensemble est dessiné sur Freecad. L'esquisse du masque: Après perçage et protrusion: Une fois imprimé: Le bouchon et son système de fixation/rotation: Imprimé: L'ensemble assemblé sous Freecad: Monté "en vrai": Sur le Meade: Voilà, pour le mode d'emploi, on place les trois trous en face des vis, qu'on nommera A,B, et C. On laisse les trois trous ouverts, et sur une étoile brillante ou artificielle, on fait la MAP pour n'avoir qu'une seule tache. Si ce n'est pas le cas, il faut collimater. En gros, on bouche le trou en face de A, on règle la vis B pour rapprocher au mieux les deux taches, puis trou B vis C, trou C vis A et normalement, au bout de deux tours, c'est bon! Je vous met un lien plus complet et mieux fait: http://colmic.free.fr/collim/collimat.htm. Le disque en carton que j'utilisais marchait très bien, mais là, c'est le pied!
  24. bonjour fixoo ça excite ma curiosité quels sont les matériaux et les taux de remplissage ? crois-tu qu'un barillet collimatable fait en impression 3d pour un doublet de 102 mm serait envisageable, notamment au niveau rigidité du matériau ?
  25. petite évolution de ce sujet.... finalement on a un peu changé d'orientation, on abandonne l'idée de la crémaillère au profit d'un patin qui va frotter sous le rail courbe. Les supports cidessus vont permettre de créer un écart suffisant, environ 40mm au point bas, entre la courbe de la caisse support et du rail courbe qui porte la caisse du miroir, pour pouvoir y glisser un patin fixé directement sur le pignon du moteur. cf ci-dessous, le pignon du moteur reproduit en PLA, avec une extension sur laquelle se fixe le patin de récupération. reste à déterminer la position du moteur et le système de pression à ressort qui le maintiendra contre le rail, avec un débrayage pour permettre de retrouver un fonctionnement manuel. le pignon est le grand du moteur ci-dessous, récupéré sur une EQ6 passée en courroies. précision : les supports du post précédent seront au nombre de 4, soit 2 de chaque côté et placés plutôt vers les extrémités de la courbe du socle, dégageant donc les 40mm au centre en bas pour glisser ce patin. si intéressés je peux publier les modèles fusion et stl dans thingiverse, mais à ce stade nous sommes en phase de création... donc rien n'est encore sûr ... tout peut changer....
  26. Aïe, je plaide non-coupable, les prix sur Gear**** sont parfois trop tentants. Je suis tombé sur un tarif de 200€ port compris pour une anet e12. Reçue 5 jours plus tard, le colis est bien fait, je déballe sans délai. Le montage est d'une simplicité déconcertante. Elle est gigantesque, ma pauvre vieille Prusa i3 passerait à l'aise sous le support Z. Le boitier contenant l'alimentation, la carte de commande et l'écran est une vraie évolution, tous les câbles sont gainés jusqu'aux prises vissées. Malheureusement, côté extrudeur, hot bed, moteurs, buse, les connecteurs ne tiendront pas longtemps s'ils ne sont pas protégés. La fixation de la buse est médiocre, il faut démonter le ventilo pour accéder au réglage du serrage sur le rail X, pour un résultat qui est loin d'être convaincant. L'extrudeur type "Bowden" est donc séparé de la buse, et le filament est amené par un tube en téflon qui déstabilise la buse en fin de course à droite. J'ai choisi ce modèle pour le volume d'impression hallucinant (300X300X400) et les deux moteurs en Z qui assurent le respect de l'orthogonalité. Bon, pour l'instant, le moteur droit n'est pas dans l'axe, et refuse de monter au delà de 360mm, mais c'est une question de réglage. Par rapport aux modèles identiques à portiques alu, il n'y a pas d'écran tactile ( commande type Prusa i3), pas de reprise en cas de coupure, et pas de détecteur de présence filament. Honnêtement, ça ne me manque pas, j'ai vu beaucoup plus rustique. Après avoir collé le buildtak sur le plateau alu, et réglé la hauteur ( le plateau semble raisonnablement plat), je lance une impression de test avec le PLA livré dans le colis. Le résultat nécessitera quelques réglages ( je testerai avec mon filament habituel avant de bidouiller), mais c'est correct, malgré l'imprécision de la fixation de la buse. Je constate au passage la rapidité de chauffe de la tête et du bed (non isolé). Le bruit des ventilos de l'UC et du moteur d'axe Y est tel que je ne retrouve que difficilement le bruit type R2D2 des Prusa. La courroie Y est trop serrée et il faudra que je change les ventilos de l'UC. Au total, belle affaire pour une structure super rigide, un boitier intégrant toute l'électronique, une grande simplicité de montage. Un bricoleur rôdé aux Prusa y trouvera un vrai bonheur, un débutant part pour l'enfer. Il faut revoir la fixation de la buse d'extrusion et des moteurs en Z, protéger tous les connecteurs côté imprimante, vérifier tous les serrages et l'orthogonalité, et dans un deuxième temps, changer les ventilateurs d'origine si bruyants que ça frise le comique. Voili voilou, j’espère n'avoir pas été trop gonflant, à plus dans l'bus!
  27.