Jump to content

lancelaflotte

Membre
  • Content Count

    14
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

A propos

  • Résidence
    Montaigu-Vendée
  • Matériel
    Tube optique : Celestron C11 XLT - Monture : iOptron CEM60 sur Tri-Pier
    Oculaires : ES82 30 mm, ES92 17 mm & ES92 12 mm
    Imagerie : Canon 7D

Recent Profile Visitors

254 profile views
  1. Oui, j'attends la réponse à mon mail de jeudi dernier. Normalement mardi ou mercredi, si je garde les mêmes délais que pour mon câble. Ils ne vont pas m'aimer chez Astroshop ! 😁 Je vous tiendrai au jus.
  2. Merci Stellarhum pour ta remarque. Je suis bien "loggué" pourtant... Je vais essayer de désactiver mon bloqueur de publicité et autre protections habituelles sur Fireforx (uBlock Origin, HTTPS Everywhere, Privacy Badger). On verra bien par la suite. Edit : C'est bien uBlock Origin ! 😅 Je l'ai réactivé, et le "bouton" Editer ets bien présent... Allez savoir pourquoi... Sinon, pour revenir à la monture, est-ce quelqu'un connaîtrai le diamètre des vis de fixations. Je pense acheter une tige filetée de diamètre 7 mm, mais je voudrai être sûr du diamètre. Je ne peux commander qu'en "Drive" à mon magasin de bricolage, donc autant ne pas se tromper. Je fabriquerai 2 vis de fixation de même longueur, avec un dépôt d'étain (soudure) pour empêcher la vis de s'enfoncer davantage dans le Tri-Pier en la faisant tourner quand on vis les embouts par dessus.
  3. Merci pour ton retour. Ben justement, j'ai aussi souvent déplacé la monture avec juste la barre de contrepoids dessus, avec le Tri-Pier. 5 m à chaque fois, ça se fait sans problème. C'est une des questions qui me taraudent car est-ce dans ces déplacements là que les vis ont commencé à se détériorer, ou bien à force de la démonter et remonter... Sinon, c'est aussi très probablement un défaut dans l'acier des vis (un acier d'une mauvaise série). En attendant une réponse de mon revendeur, je vais essayer de faire de nouvelles vis à partir d'une tige filetée de même diamètre et pas de vis. Pour cela, il faudra que j'aille dans un magasin de bricolage... Aventure à suivre. Je suis trop frustré ce matin d'avoir loupé une si belle nuit. 😒 Hors sujet : Comment faites-vous pour éditer un ancien message afin de corriger des "fôte d'aurtoggrafe" par exemple ? Je n'ai pas trouvé de "bouton" pour ça. Je dois être sacrément bigleux... J'ai joins ci-dessous une copie d'écran de ce que j'ai quand je vais sur le forum, au cas où je n'ai pas le même affichage que vous. Vous pouvez m'aider à retrouver le mode d'emploi pour éditer un ancien message ? Merci d'avance !
  4. C'est le même ressenti que j'ai. Ça manque de finition, mais elle est super pratique à utiliser, à transporter. Après, les négligences rencontrées (qualité de la peinture, du câble, des vis de fixation) n'apportent pas de réels problèmes au fonctionnement de la monture qui reste excellente. J'attends quand même d'essayer l'imagerie avec autoguidage, mais ce sera vraiment tout nouveau pour moi. J'aurai beaucoup de choses à potasser avant de me lancer dedans, et de faire aussi plein d'essais. Pour l'instant, je reste avec un appareil photo au foyer. Il y a déjà du pain sur la planche ! 😉
  5. J'attends une réponse d'Astroshop. Je n'ai pas eu de chance ces derniers temps. le câble d'abord (pas trop grave), mais j'ai fait marcher la garantie, puis les vis. Ils viennent de m'envoyer hier un nouveau câble. Par contre, ils ont mis une semaine pour répondre à mon message. Donc sachant que j'ai envoyé un message hier, pour la demande de changement sous garantie, je verrai bien dans les jours qui viendront la réponse. Je vous tiendrai au courant ! 😉
  6. Salut Gildas. Avant de répondre à ta question, j'en profite pour te remercier pour ton retour, car j'en ai profité un peu pour me décider d'acheter cette monture. Maintenant, pour du visuel, je fais la mise en station avec la visée de la polaire très rapidement puis l'alignement avec trois étoiles. Je soigne davantage la mise en station en étant plus rigoureux sur la visée polaire quand je fais de la photo. Rien de plus. J'ai eu quelques mauvaises surprises au tout début, mais je découvrais la monture. Depuis, une trentaine de sortie m'ont permis de me rôder. Je fais toujours l'alignement avec la polaire, puis l'alignement avec trois étoiles. C'est assez rapide. Pour mon câble, Astroshop m'envoie un nouveau câble. Assez réactif, même dans cette malheureuse période. J'attends le réponse maintenant pour les fameuses vis... D'ailleurs, j'ai une question pour les possesseurs de la monture. J'ai constaté que mes vis de fixations étaient finalement très fines par rapport à ceux qui sont montrées dans le mode d'emploi d'iOptron. La partie percée est renforcée sur les photos ci-dessous, ce qui n'est pas le cas pour mes vis, dont l'épaisseur est vraiment inquiétante finalement. Est-ce le cas pour vous ? Vis du mode d'emploi : Mes vis : Merci d'avance pour vos réponses ! 😉 Je suis vraiment peiné de ne pas pouvoir sortir mon télescope 😭
  7. Je serais curieux de connaître les petits soucis de finition... 😉 Moi même ayant quelques désagréments (voir message ci-dessus).
  8. Bonjour, Petit retour pour ma part. J'ai cette monture CEM60 sur Tri-Pier depuis novembre avec un C11. J'ai sorti le télescope une bonne trentaine de fois, depuis ces derniers temps avec le confinement. J'ai un très bon avis d'utilisation sur cette monture dont j'apprécie sa légèreté, sa facilité de prise en main et d'utilisation. Je mets environ 20 min à installer mon poste d'observation nomade avec une rapide mise en station via le viseur polaire et un alignement sur trois étoiles, pour de l'observation. Un peu plus quand je veux faire de la photo au foyer. Le même temps pour ranger. Rapidement, voici les points positifs que je vais souligner : facile à mettre en place et à ranger (la boîte de rangement de la monture est un vrai plus et le Tri-Pier est excellent en compacité) ; très stable avec le Tri-Pier, vibrations vites amorties avec platine CGE sur le C11 ; prise en main de la raquette très intuitive ; mise en station très rapide : GPS intégré et viseur polaire éclairé, avec position de l'étoile polaire sur la raquette ; mouvement très fluide, équilibrage facile ; motorisation très silencieuse (pas de sifflement) -> mais je ne suis pas une référence, étant malentendant. Cependant, il y a des "mais" qui ont leur poids... : la peinture sur le Tri-Pier et sur la monture s'enlève facilement (rayures ou point de chocs) ; une tige de serrage sur le Tri-Pier s'est défait dès réception du colis (rien de grave : une boule s'est désolidarisé de la tige) ; apparition de points de rouille sur les parties non peintes du Tri-Pier ; le cordon d'alimentation du secteur au transformateur n'a pas tenu 1 mois : la gaine s'est cassée au niveau des deux extrémités (voir photo ci-dessous) ; la monture est très sensible à un mauvais équilibrage ; les deux tiges de fixation de la monture sur le Tri-Pier sont très fragile (problème de conception avec les trou au milieu des tiges). J'en ai une qui s'est tordue et l'autre s'est rompue. (photos ci-dessous). Du coup, j'ai l'impression que la qualité des matériaux n'est pas au rendez-vous. Cependant, la partie utilisation technique de la monture est excellente. On voit qu'elle a été pensée pour des astronomes amateurs. Dommage que ce côté "cheap" soit présent, mais cela explique aussi le faible coût de cette monture que je trouve excellente. Pour un deuxième essai (je n'avais jamais fait d'astrophotographie au télescope), j'ai réussi à prendre en photo au foyer de mon C11 M51 20 poses de 3 min à 6400 ISO, précédé de 10 darks (3 min & 6400 ISO) et de 100 offsets (1/8000 s & 6400 ISO). Sans autoguidage et avec une mise en station en moins de 5 min, je ne peux que être content du résultat. La photo ci-dessous a été obtenue avec un pré-traitement avec Siril, puis un ajustement automatique, une correction du gradient et du fond vert avec Siril, pour tout traitement rapide (je n'ai pas passé le temps pour obtenir quelque chose de mieux). J'ai laissé volontairement la bande noir résultat de l'alignement des différentes images avant de faire l'empilement. En espérant avoir apporté des réponses objectives. Bons cieux étoilés ! Et maintenant, les photos qui fâchent :
  9. Bonjour à tous, Je continue à compléter mon "post", en espérant que j'aurai des retours et qu'il puisse servir à d'autres personnes dans la même situation que moi. Après de nombreuses recherches sur internet, à éplucher les forums en français et en anglais, je fais le bilan suivant. N'hésitez pas à affirmer ou contre-affirmer ces remarques. Cela m'aidera dans l'achat du télescope que je compte faire en octobre. Je rappelle que je cherche à faire : dans un premier temps, que de l'observation visuelle ; dans un second temps, faire de l'imagerie planétaire (Lune essentiellement, et planète par la suite) ; et plus tard, de l'acquisition/imagerie à but scientifique (photométrie, spectroscopie) Mes questions, en bleu ci-dessous, se portent essentiellement sur le choix du tube optique et le choix des oculaires. Mon avis sur la monture penche très favorablement ver la CEM60. Tube optique C11 EdgeHD vs. C11 non EdgeHD : le tube optique du C11 EdgeHD est mieux "fini" que la version non EdgeHD, cependant le shifting semble toujours exister, même s'il est moindre (ou pour de rares chanceux, inexistant) sur la version EdgeHD -> pour de l'observation lunaire et planétaire, un "focuser" externe de type Crayford est nécessaire pour la version non EdgeHD et semble nécessaire pour la version EdgeHD ; la qualité de conception de la version EdgeHD n'est pas suffisante pour éviter le shifting ? la différence de prix, presque du simple au double pour la version EdgeHD, ne semble pas justifié, mais dans l'ensemble, tout le monde s'accorde pour dire que la qualité d'observation visuelle est/semble meilleure dans la version EdgeHD (moins de distorsion) ; cette différence est d'autant plus marquée pour l'imagerie ou tout le monde est d'accord -> la pupille de sortie de la version EdgeHD permet d'utiliser des oculaires "grand champ" sans vignetage ; ce qui ne semble pas être toujours le cas pour la version non EdgeHD qui a une plus petite pupille de sortie ; même remarque pour la taille des capteurs en imagerie : on peut mettre plus grand sur la version Edge -> un confort non négligeable pour l'observation avec des oculaires "grand champ" ; tous les oculaires "grand champ" sont-ils utilisables avec la version C11 EdgeHD ? le réducteur de focale est hors de prix sur la version EdgeHD -> indispensable en imagerie en ciel profond pour les nébuleuses et les galaxies étendues ; est-il un élément nécessaire pour l'observation visuelle ? peut-on compenser avec des oculaires "grand champ" pour l'observation visuelle ? Monture CEM60 Mon choix pour cette monture s'est surtout fait par le poids beaucoup moins important de celle-ci (13kg au lieu de 20 kg pour la CGX) et son encombrement moindre. Sa qualité a été vantée de nombreuses fois. Je ne prends pas la version avec encodeurs, à cause du prix supplémentaires excessifs sachant que je ne ferai pas de photographie du ciel profond dans l'immédiat, et si j'en ferai, ce sera sûrement avec autoguidage avec une lunette en parallèle. Quelques constats : il faut absolument une platine de type Losmandy pour le tube optique, sinon il y a trop de vibrations le hub USB craint un peu l'humidité -> à protéger avec une bande de plastique souple je n'ai pas trouvé si le contrepoids de 9,5 kg suffisait pour les 13 kg du tube optique plus 2 ou 3 kg de matériel -> faut-il acheter un contrepoids supplémentaire ? si oui, 5 kg suffit ? il y a une sacré différence de prix entre différentes boutiques (sans les citer) qui vendent en ligne pour le même modèle de la monture (CEM60, avec viseur polaire) : de 1900 à 2500 € -> qu'est-ce qui justifie cette différence ? il existe deux type de trépied : le trépied de base et le pied colonne Tri-Pier -> que gagnerai-je concrètement avec le pied colonne Tri-Pier, si ce n'est plus stabilibité au sol car plus lourd ? Oculaires N'ayant été habitué qu'à regarder dans des Plössl de 26 et 10 mm de la série 4000 de chez Meade dans un télescope Newton fait maison 200 mm F/D 7, je n'ai que peu d'expérience avec les oculaires "grand champ". J'ai eu des effet "whaou" quand j'ai observé une fois dans des Nagler et Ethos, ayant l'impression du "Space Walk" pour les premières fois, mais je n'ai pas pu comparer avec des oculaires qui donne des champs apparents visuel, mais un grossissement différent. Ma grande question est de savoir si on peut utiliser pleinement le potentiel des oculaires "grand champ" comme les TeleVue Ethos 100°, Nagler 82° ou les Explore Scientific 100° et 82°, sans qu'on observe un vignetage lié au tube optique du C11. Pour l'achat d'un premier oculaire en 2", je prendrai celui qui me permettra d'obtenir le champ visuel d'observation le plus grand. Mais que choisir ? Est-il préférable de prendre un Plössl de 55 mm, un Panoptic de 41 mm ou un Nagler de 31 mm de chez TeleVue, par exemple, sachant que le champ apparent sera à peu près le même (voir image ci-dessous) ? J'ai bien conscience que le grossissement augmentera, mais l'image sera-t-elle moins lumineuse avec un plus grand champ ? Sera-t-elle plus confortable à observer ? De moins bonne qualité ? En espérant quelques réponses, je remercie d'avance à tous ceux qui répondront, même partiellement à mes nombreuses questions. C'est un achat conséquent que je souhaite faire, le rêve de plus de 20 ans d'astronomie. Il est temps pour moi de délaisser un peu mon bon vieux Newton 200 fait maison.
  10. Qui dit évolution du projet dit adaptation du titre du sujet. En effet, en discutant avec un ami astronome amateur bien calé, il m'a fait réfléchir sur la nécessité de prendre la version EdgeHD du C11. Il m'a plutôt conseillé de mettre la priorité sur la monture, ce qui est bien sûr la base. Du coup, passer à la monture CGX me séduit bien. Il faut juste je cherche le retour des utilisateurs et les tests de cette monture. Cependant, 20 kg, c'est lourd... Très lourd... J'ai découvert au passage la CEM60. Cette monture me fait beaucoup plus d’œil que la CGX. Mais même problème : il faut que je recherche le retour de ses utilisateurs. Idem, la différence entre la version EdgeHD ou non du tube optique du C11 vaut-il les 2000 € supplémentaire ? Y a-t-il une plus value justifiable ? Sachant que mon cahier de charge se définit d'abord par le plaisir visuel dans un premier temps (et donc l'achat de bons oculaires), suivi ensuite de l'imagerie planétaire (Lune essentiellement dans un premier temps) et enfin du ciel profond avec des objets peu étendus. Difficile de se faire un avis actuellement, surtout que cette discussion avec l'ami me fait partir dans tous les sens. Donc, pour résumer : L'énorme surcoût du tube optique C11 EdgeHD par à la version non EdgeHD se justifie-t-il vraiment pour dans un premier temps faire du visuel et ensuite faire de l'imagerie planétaire ou en ciel profond peu étendu ? Même question entre la monture CGEM II, la CGX et la CEM60, pour le même cahier de charges. Merci d'avance aux possesseurs de ces différents instruments de m'éclairer sur leurs choix. De mon côté, je cherche activement toutes les informations sur internet.
  11. Merci pour ta réponse, françoisP. Quels oculaire utilises-tu le plus souvent pour le planétaire ? Le ciel profond ?
  12. Bonjour, Cela fait plus de 25 ans que j'observe le ciel, 20 ans que j'ai fabriqué un Newton 200/1400 modèle Texereau et que j'observe le ciel avec. J'ai eu la chance d'observer dans différents endroits comme au Pic du Midi ou bien dans le désert d'Atacama très récemment, dans différents types de télescopes. Je suis avant tout un contemplateur visuel, mais faire des sciences en astronomie avec un télescope m'a toujours démangé. Je bénéficie d'un ciel plutôt correct (même s'il ne vend pas du rêve) au Nord de la Vendée et je suis content de pouvoir enfin contempler la Voie Lactée de chez moi, ayant longtemps habité dans les villes. Maintenant, j'ai le projet de m'équiper sérieusement. Je viens d'ouvrir un "post" : A bientôt sous les étoiles !
  13. Bonjour, Je vais faire l'acquisition mûrement réfléchie d'un C11 EdgeHD CGEM II cet automne (j'ai longtemps hésité avec un C8 pour le mobilité et encombrement). Et bien sûr, il serait vraiment bête de ne pas compléter cet achat par quelques accessoires indispensables pour profiter pleinement de la "bête". Pour l'instant, je prévois faire essentiellement du visuel (afin de redécouvrir le ciel après avoir utiliser un Newton 200/1400 de fabrication artisanale pendant 20 ans), faire un peu de photographie avec un Canon 7D et un peu d'acquisition planétaire/lunaire avec une DMK (faut que je retrouve le modèle exact). Dans les années à venir, je poursuivrai avec l'acquisition en ciel profond avec une CCD, pourquoi pas en HyperStar, mais j'essaierai de toucher aussi à l'astrophysique (photométrie, spectroscopie, etc...). Je dispose d'un ciel plutôt correct au Nord de la Vendée, n'ayant que quelques lampadaires seulement (mais déjà beaucoup trop) à une centaine de mètres qui me gênent légèrement (sécurité routière, il paraît...). Je prévois de changer le porte oculaire qui est en 1,25" en un porte oculaire 2", de changer le renvoi coudé 1,25"/2" (je n'ai pas trouvé de retour sur la qualité de celui fourni avec le télescope) par un renvoi coudé de qualité 2"/2" et de faire l'acquisition de 2 oculaires supplémentaires (coulant 2" bien sûr). Le système ClickLock m'a beaucoup séduit par la simplicité étant un observateur visuel (manipuler dans le froid les petites vis de maintien de l'oculaire avec des moufles, ce n'est pas terrible). Je cherche dans un premier temps à optimiser l'observation visuelle, et par la suite à faire de photo sur la Lune. Un projet de se lancer dans le dessin me démange beaucoup. J'ai prévu l'achat bien sûr de : 1 alimentation électrique extérieure 1 système de blocage ClickLock CL-SCL pour C11 coulant 2" 1 renvoi coudé à miroir traitement Maxbright serrage ClickLock coulant 2" 1 oculaire Morpheus (Baader Planetarium) 17,5 mm 1 oculaire Morpheus (Baader Planetarium) 9 mm 1 filtre pour l'observation de la Lune 2" (quel modèle ?) 1 adaptateur Canon 7D / porte oculaire 2" (quel modèle ?) Le choix des oculaires Morpheus 9 et 17,5 mm a été motivé par un rapport qualité/prix très intéressant, mais je suis aussi à l'écoute pour découvrir d'autres modèles et d'autres distances focales. Pour le renvoi coudé, j'hésite à prendre le modèle BBHS de chez Baader Planetarium, mais c'est presque deux fois plus cher, et je ne sais pas si la différence de prix le vaut vraiment pour le visuel. Je prévois rapidement la fabrication d'un pare-buée avec résistance chauffante (faudra que je creuse un peu dessus...), Reste deux simples détails : l'adaptateur pour mon appareil photo pour le fixer directement sur le télescope : je ne connais pas trop ce genre d'accessoire, n'ayant jamais fait de photo avec un télescope le filtre pour l'observation de la Lune : quel modèle prendre ? J'aimerai faire l'acquisition supplémentaire d'un oculaire 30~40 mm 82° (ou plus) pour compléter la collection avec le Luminos 23 mm et les deux oculaires cités ci-dessus, ainsi que d'un filtre OIII pour l'observation des nébuleuses planétaires. Mais cela devra attendre quelques temps car je vais dépasser mon budget initial. Je vous remercie d'avance pour vos remarques conseils, etc. Je suis conscient que chacun a ses préférences et qu'il est normal d'avoir des avis différents. Je m'adresse aussi aux possesseurs d'un C11 sur les accessoires qu'ils pensent incontournables et que j'aurai oublié, aux astuces qu'ils ont mis en place et qui facilitent la vie. Merci pour vos retours !
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.