Francois6340

Membre
  • Content Count

    16
  • Joined

  • Last visited

About Francois6340

  • Rank
    Membre
  • Birthday 09/12/1980

A propos

  • Matériel
    Skywatcher 130/900
  1. Francois6340

    Comment vous considèrent les non astrophile?

    Je sais bien que l'intérogation ne porte pas sur le sens du verbe mais c'est l'occasion de vous faire part de quelques lignes du livre COSMOS de Carl Sagan. "Considérer signifie "Avec les planètes", ces dernières étant évidemment indispensables à toute réflexion sérieuse." Et puis, la liste pourrait être longue : sidérer" qui signifie "frappés par les planètes connues pour être directement responsables de la mort" désastre : d'origine grecque, "mauvaise étoile" influence, dont le sens latin était celui de "flux astral" mazeltov, mot hébreu d'origine babylonienne signifiant "bonne constellation" ... De notre vocabulaire à l'implantation de nos bâtiments cultuels, en passant par les drapeaux et l'organisation du jardinage, des baignades à la plage, l'astro est partout... Mais la plupart des gens l'ignorent. Certains de mes collègues ignoraient ce que c'était qu'une gallaxie ! (Et avec un "diplôme" d'ingénieur) C'est impensable ! Il n'y a pas d'éducation au ciel. Là, où nous voyons des amas, il voient des tâches. Là, où on peut reconnaître Cassiopée, Pégase, le Lion, ils ne voient que des points lumineux, sans ordre. Juste un montrueux bazare. Vous vous souvenez de l'anecdote des points lumineux qui apparaissent au dessus de Los Angles parce qu'il n'y a plus de courant et affolent une partie de la population... Pour beaucoup l'horizon vertical, c'est deux mètres, alors qu'est-ce qu'il peut y avoir d'intéressant à des années lumières d'ici. Des années-quoi, d'ailleurs ? Les contacts sont assez décevants, parfois un peu de compassion comme on pourrait en avoir pour des névrosés. Mais c'est tout.
  2. Francois6340

    Aide argument contre PL

    Il y a aussi deux précédents posts de Gégé : Le plus récent qui renvoie vers la plaquette de la FRAPNA : "Trop d'éclairage nuit" Et le suivant qui reprend l'argumentaire des JOA 2007 : Voici le lien
  3. Francois6340

    Iso 14001 et la pollution lumineuse

    Bonjour Gégé, Et en plus, elle était mignone. Mais donner son numéro, c'est autre chose... Comme ça a aiguisé ma curiosité, j'ai continué ma petite enquête dans le milieu de la certification HQE : un référentiel HQE commerce est en ligne sur le site de l'organisme certificateur (officiel). Ce référentiel est le Référentiel V0 Commerce du 22/02/2008. C'est tout récent. Tout beau, tout neuf. Extrait du Référentiel V0 Commerce du 22/02/2008: 1.3.5 Limiter la pollution visuelle nocturne Dispositions prises pour que l’éclairage optimisé pour le confort et la sécurité, ainsi que toute la signalétique du site n’occasionne pas de pollution visuelle nocturne pour les riverains. Extrait du Guide Pratique réf V0 Commerce du 22/02/2008: Le but de cette préoccupation est de limiter la pollution visuelle nocturne pour les riverains, quelle soit due aux affichages, la signalétique ou l’éclairage. Pour obtenir LE POINT relatif au niveau TRES PERFORMANT, des dispositions doivent être prises afin de limiter la pollution visuelle nocturne pour les usagers. Ces dispositions peuvent par exemple être : o Limitation des niveaux d’éclairement et des zones éclairées au strict nécessaire en terme de confort et de sécurité. o Mise en place d’équipement limitant les éclairements diffus vers la voûte céleste notamment. o Extinction nocturne de certaines parties du projet ne nuisant pas à la sécurité. o Enseignes lumineuses n’impactant pas directement les riverains les plus sensibles ou les plus proches o Dimensionnement des enseignes lumineuses allant au-delà des aspects réglementaires. o Etc. Limiter les éclairements diffus vers la voûte celeste. On dirait que ça a été écrit par l'ANPCEN ! Tu peux leur faire un retour... Même si le nouveau référentiel HQE bureau n'y fait pas référence (mars 2008), de voir la lutte contre la PL estampillée HQE, ça, c'est un argument ! Ca donne du poids !
  4. Francois6340

    Iso 14001 et la pollution lumineuse

    C'est un vieux post que je fais remonter... La semaine dernière, j'ai eu le droit à une petite réunion d'information sur le HQE des bâtiments logistiques... La Haute Qualité Environnementale pour ces bâtiments n'existe encore qu'en phase test. La formatrice : "Et puis, il y a la cible de la pollution visuelle, dont la pollution nocturne" Moi (en moi-même) : Ai-je bien entendu ? Moi à la formatrice, mine de rien : Qu'est-ce que vous entendez par "pollution nocturne"? Mes collègues, d'autres sites : Oui, qu'est-ce que c'est ? La formatrice : Et bien, c'est l'excès de lumière. Vous savez, ça empêche de voir les étoiles ! Ca, ça fait chaud au coeur... Donc, la pollution lumineuse commence à s'inviter dans le monde de l'industrie et de la réglementation, par la petite porte... Affaire à suivre...
  5. Francois6340

    Aide argument contre PL

    ... ce qui n'empêche pas un ellargissement du sujet tout en rentrant dans la définition "Aide argument contre PL".
  6. Francois6340

    Aide argument contre PL

    Peut-être deux articles du Code de l'Environnement, mais c'est un peu utiliser l'artillerie lourde sans connaître la balistique. Usage : Pour maires peu réceptifs... Peut-être que ça reste à creuser par l'ANPCEN dont les arguments peuvent s'adosser sur ce qui suit... Dans l'attente d'une jurisprudence. Article L110-1 I. - Les espaces, ressources et milieux naturels, les sites et paysages, la qualité de l'air, les espèces animales et végétales, la diversité et les équilibres biologiques auxquels ils participent font partie du patrimoine commun de la nation. II. - Leur protection, leur mise en valeur, leur restauration, leur remise en état et leur gestion sont d'intérêt général et concourent à l'objectif de développement durable qui vise à satisfaire les besoins de développement et la santé des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Elles s'inspirent, dans le cadre des lois qui en définissent la portée, des principes suivants : 1° Le principe de précaution, selon lequel l'absence de certitudes, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder l'adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque de dommages graves et irréversibles à l'environnement à un coût économiquement acceptable ; 2° Le principe d'action préventive et de correction, par priorité à la source, des atteintes à l'environnement, en utilisant les meilleures techniques disponibles à un coût économiquement acceptable ; 3° Le principe pollueur-payeur, selon lequel les frais résultant des mesures de prévention, de réduction de la pollution et de lutte contre celle-ci doivent être supportés par le pollueur ; 4° Le principe de participation, selon lequel chacun a accès aux informations relatives à l'environnement, y compris celles relatives aux substances et activités dangereuses, et le public est associé au processus d'élaboration des projets ayant une incidence importante sur l'environnement ou l'aménagement du territoire. Article L110-2 Les lois et règlements organisent le droit de chacun à un environnement sain et contribuent à assurer un équilibre harmonieux entre les zones urbaines et les zones rurales. Il est du devoir de chacun de veiller à la sauvegarde et de contribuer à la protection de l'environnement. D'alleurs, suivant l'article R*111-15 du Code de l'Urbanisme, les maires ne peuvent plus donner de permis de construire qui ne respectent pas ces deux articles
  7. Francois6340

    Pollution lumineuse? réponse: on éteint tout!

    En dehors de la réalité, complètement... Même l'AFE (Association Française de l'Eclairage) l'avoue sur son site : En milieu urbain, l'éclairage public a pris une nouvelle dimension liée à l'espace avec les notions de qualité de la lumière et d'ambiance lumineuse. Il n'est plus seulement au service de la sécurité ou du confort mais il est devenu une composante de l'aménagement. Oui, nous sommes au delà de la sécurité, au delà du confort même ! L'éclairage est devenu "une composante de l'aménagement"... C'est si beau pour parler de gaspillage !
  8. Francois6340

    besoin d aides pour ciel nocturne

    Bonjour St Pol, Quelle question ! Vas sur le site de l'ANPCEN, tu vas trouver un document pdf qui met en avant des études menées en Angleterre (ronds-points), en Hollande(routes), et en Belgique (autoroutes) qui n'aboutissent à aucune correlation entre éclairage et sécurité routière, sans toutefois préciser où on peut trouver ces études. Dommage... Vraiment dommage, ça laisse toute la place à l'Agence Française d'Eclairage d'inscrire sur son FAQ les choses suivantes Y’a-t-il déjà eu une enquête sur l’impact de l’éclairage sur la sécurité routière ? Oui à la demande du Syndicat de l’Eclairage et EDF.Cette enquête a été effectuée par le CNRS de Strasbourg (Centre d’études de physiologie appliquée) sous l’énoncé : « analyse des performances de conduite et de la vigilance des conducteurs sur trajet long et court sur simulateur de conduite PAVCAS ». Quel est l’intérêt de l’éclairage public dans l’amélioration de la sécurité routière ? Selon une étude réalisée par le CRNS de Strasbourg, en portant la visibilité de 40 m à plus de 500 m en permanence, l’éclairage améliore considérablement les performances de conduite et notamment l’anticipation aux événements de la route (déboîtement, doublement, régulation de la vitesse, freinage anticipé) ; le tout sans augmentation des vitesses moyennes pratiquées (Etude CNRS Strasbourg). L’éclairage public réduit largement le phénomène d’éblouissement dû aux autres véhicules. Cela améliore le comportement des conducteurs, diminue l’hypo-vigilance et les micro-sommeils sur les trajets durant la première heure de conduite. Evidemment, je te laisse aprécier toute l'objectivité que peuvent avoir l'AFE et EDF dès qu'on parle d'éclairage. Je ne mets pas en doute le CNRS mais c'est un peut comme les questions dans un sondage "Préférez-vous vous risquer de vous faire agresser dans des coins sombres ou êtes-vous pour l'augmentation du budget de l'éclairage public ?" : Evidemment, si tout est éclairé, tu es moins ébloui quand tu conduis, mais de passer de l'obscurité à des zones éclairées comme des salles d'opération (c'est le cas), ça, ça n'est pas pris en compte dans l'étude de l'AFE. Quant à la non-augmentation des vistesses de conduite... 1) Une expérience modifie toujours le comportement des gens qui sont étudiés, surtout quand ils sont placés sous l'observation d'une autorité reconnue .. Le CNRS, quand même ! 2) Si, moi, j'avais voulu démontrer que les vitesses n'augmentaient pas avec l'éclairage, et bien, c'est sûr, j'aurais fait faire cette étude en Alsace plutôt que dans le sud de la France :-) Enfin, l'expérience "grandeur nature" de l'autoroute A16 nous donne raison !!!
  9. Francois6340

    Recensement: membres ANPCN?

    Ca y est. Ma cotisation est partie !
  10. Cette confusion est due à l'absence d'études sur le sujet de la relation sécurité routière / éclairage en France Sur le site de l'ANPCEN, on peut trouver les conclusions de rapports étrangers, mais rien ou presque sur le site "www.securite-routiere.gouv.fr". Les recherches menées portent essentiellement sur le conducteur : son âge, son alcolisation, etc... J'ai juste vu à deux endroits qu'il fallait envisager d'avoir une recherche plus approfondie sur la part qu'ont les infrastructures et les aménagements urbains dans l'accidentologie. On parle une fois de vision nocture... C'est édifiant car les statistiques de 2006 (beaucoup plus faciles à trouver) nous révélent que le traffic de nuit (10%) représente 35 % des accidents, et que la vitesse de nuit est sensiblement plus élevée que le jour (sauf sur les autoroutes de liaison) Seul le laboratoire des Ponts et Chaussée lance une étude dont les conclusions vont être très intéressantes : Visibilité et sécutité routière http://www.lcpc.fr/ext/pdf/rech/opec/opec_11k061.pdf Si la recherche est plus globale, elle traite de la visibilité nocture, de l'éclairage et de l'éblouïssement.
  11. Ca fait chaud au coeur d'entendre ces conclusions ! Malheureusement, tout le monde n'est pas de cet avis, notamment les élus... On le sait déjà, mais en voici à nouveau la preuve sur le site du département du Val d'Oise : http://www.valdoise.fr/content/heading280/content515872.html
  12. Francois6340

    Bonnes adresses (gites, camping...)

    Salut à tous, Voilà mon site : C'est le stade de Montagny Ste Félicité. 49°07'35 N 02°44'08 E Pour peu qu'on n'y joue pas (jeudi soir), c'est un bon endroit pour la région parisienne... On voit la Voie Lactée et le sud est superbement dégagé. A l'ouest, le halo de l'aéroport de Roissy est présent, mais pas trop gênant. Deux-trois Messier à l'oeil nu. Ce serait plutôt un site "jaune-verdâtre" suivant le référentiel de Fredogoto.
  13. Francois6340

    Astrophysicien, trop tard ?

    Salut, Je pense que le mieux pour toi, c'est de lire cette fiche de l'ONISEP. ONISEP : Astrophicien(ne) Tu y apprendras que : "On recense environ sept cents astronomes en France. Le nombre de places offertes est faible : une vingtaine de jeunes chercheurs sont recrutés chaque année dans la discipline." En lisant tout, tu te rendras compte qu'il y a plus de masters menant à cette profession que de postes pourvus chaque année... Tu dois savoir qu'il existe des gens qui entrent à Polytechnique (par exemple) en ayant toujours été des glandeurs. Après avoir atterris là par hasard (ils sont allés toujours tout droit en suivant la Voie Royale), ces doux rêveurs bluffants sont parfois attirés par ce type de travail (la Voie Lactée). Tu connais maintenant tes concurrents. Mais si seuls les génies réussissaient, cela se saurait ! Au Lycée (ca remonte), des profs nous avaient dit qu'Hubert Reeves avait un QI de 110. C'est pas exceptionnel pour quelqu'un en filière scientifique, mais tu vois qu'en travaillant, tu peux aller loin. Si je me souviens, il y a d'ailleurs au CNRS un homme qui est rentré comme tourneur-fraiseur et qui est maintenant un des spécialistes mondiaux des détecteurs de particules. Ce n'est pas immédiat comme évolution professionnelle...mais ca te donneras, j'espère, le goût de l'effort (Ceci dit, en Maths Sup et Maths Spé, ceux qui réussissent le mieux sont ceux qui savent le mieux glander. Ils se détendent dès le début de leurs pauses et reprennent le boulot en se reconcentrant immédiatement. Donc, puisqu'il le faut, oui, glande, mais glande bien ! )
  14. Francois6340

    stpolastro62 présentation

    Salut et bienvenue ! Oui, c'est bien St Pol sur Ternoise pour l'astro. Les cartes de pollution lumineuse de Fredogoto sont un peu pessimistes sur le coin. (Mais quand même, quel travail !) Dans la région, je n'ai jamais aussi bien vu la Voie Lactée que du côté de Frevent. Tu vois c'est pas loin ! Ou alors, au sud de la vallée de la Canche. D'après les cartes de l'ANPCEN, un peu plus au nord, vers Coupelle-Vielle ou Fruges, ça a l'air pas mal non plus... Mais j'ai pas encore pu vérifier. Profite bien !
  15. Francois6340

    Nouveau en Seine-et-Marne

    Merci à vous ! Will, cette histoire de lance-roquette ne m'est pas venue toute seule, je l'avoue... En recherchant des sujets sur la pollution lumineuse, je suis tombé sur une interview d'un guide qui organise des ballades astro dans le Sahara. Il expliquait combien il était difficile d'amener son tube dans le désert, d'autant plus que celui-ci était parfois pris pour une arme par les douanes, à l'arrivée ! QRV21 : suite à ton post, oui, le courage m'est revenu ! Mais entre : - les villes bien noires où il n'y a pas un coin pour s'arrêter (trop petites) - les stades, où les gens jouent au foot même par -4°C, et jusqu'à 10h00 (quelle idée) avec un éclairage de salle d'opération. (sinon c'est très bien, les stades !) - les voitures qui roulent plein phares et qui t'éblouissent en ralentissant pour voir ce que tu fais... la campagne, c'est quand même diffcile... Salut Sebtour ! Près de Roubaix ? Moi, je viens de l'autre côté de Lille, plus proche de Béthune... Tu es inscrit au CARL ?