Gilles Cohen

Membre
  • Content Count

    627
  • Joined

  • Last visited

About Gilles Cohen

  • Rank
    Ovision
  • Birthday 11/13/1974

A propos

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Gilles Cohen

    Annonces curieuses

    Quand on a un doute, le mieux est de demander une photo avec le numéro de série apparent, ces instruments étant numérotés et répertoriés. Pas plus tard que la semaine dernière, j'ai été contacté par MP par une personne me demandant conseil car elle avait acheté d'occasion "un C11 sélectionné spécialement qui m'a appartenu"...télescope que je n'ai jamais eu... Quand je lui ai dit, c'était presque moi qui étais mis en cause...plus de nouvelles depuis...
  2. Gilles Cohen

    Smartguider autoguidage sans PC ?

    Je vois que l'élégance est toujours de mise... Le tarif LVI a disparu de notre site depuis belle lurette et si vous nous demandez la disponibilité, nous vous répondrons aimablement que nous n'en avons plus en stock depuis un long moment, et que nous n'avons plus de nouvelles non plus du fabricant. Ils sont donc toujours vivants...J'ai juste laissé la page à titre informatif. Mais dans tous les cas nous ne pourrons pas prendre de commande. C'est lors d'un SAV il y a presque deux ans que le colis nous est revenu avec la mention "destinataire inconnu à cette adresse". La société en question ayant disparu et déménagé dans de nouveaux locaux en changeant d'activité. Saisissez donc cette opportunité pour acquérir ce système de guidage à prix bradé (je dis bien bradé puisque nous les achetions bien plus cher même en quantité). Il s'agit probablement de modèles reconditionnés. Dommage que la collaboration avec LVI se soit terminée de cette manière.
  3. Gilles Cohen

    Connexion CCOps avec une SBIG ST 8300

    Christian, je suppose que oui, et que si ça marche sous Seven 64 (testé et fonctionnel) , ça marchera sous 8 (jamais eu dans les mains pour le moment). Je suis moi aussi dans le même cas...PC imagerie mort, sous 32 bits, et je me retrouve avec comme souci majeur une licence Adobe CS3 qui me convenait tout à fait et qui ne va pas fonctionner sous 64 bits, et je n'ai pas envie en ce moment de dépenser le prix de mon ordi en licences diverses...
  4. Gilles Cohen

    Connexion CCOps avec une SBIG ST 8300

    Quel est le système d'exploitation? Cela arrive quand les Drivers Checkers 32 et 64 cohabitent dans le même ordi et rentrent en conflit. Je suggère: 1. Désinstaller TOUTES les versions de Driver Checker. 2. Eventuellement mettre un coup de CCleaner pour bien nettoyer la base de registre. 3. Réinstaller les Drivers Checkers à partir du site SBIG, il n'existe plus qu'une seule version unifiée qui s'appelle 64, mais qui contient les drivers pour 32 ET 64 bits. 4. Penser à installer aussi la dernière version de CCDOPS. 5. Une fois la caméra branchée, aller dans le gestionnaire de périphériques Windows et vérifier sa présence dans les périphériques USB. 6. Si cela ne suffit pas, on peut réinstaller le pilote manuellement à partir d'un clic droit sur le périphérique USB non reconnu et en parcourant manuellement jusqu'à la directory logicielle SBIG. Gilles
  5. Gilles Cohen

    Mesure du backfocus SBIG STF-8300 + FW8

    Si le nez est présent dans le montage, alors oui, il faut le compter dans le backfocus et on arrive alors à 41.8+2.4mm. Gilles
  6. Gilles Cohen

    Mesure du backfocus SBIG STF-8300 + FW8

    Bonjour, Le backfocus de la camera est de 38mm avec la tourelle en place. Les backfocus SBIG s'expriment sans la plaque frontale. En rajoutant celle ci, qui est de 3.8mm (modèles STF et STT) vous obtenez 41.8mm soit le backfocus de la plupart des APN, ce qui facilite le couplage des objectifs photo et le calcul des montages mécaniques. Donc, 41.8mm pour la cote Y (plaque frontale comprise) et X pour les 38mm, je suppose que Z est la cote incluant l'épaisseur de l'épaulement du nez de montage? Bien cordialement, Gilles Gilles COHEN
  7. Gilles Cohen

    PEMPro et G11 gemini II

    PemPro fonctionne avec les drivers ASCOM disponibles. Donc si le driver existe, ça marche. Il va simplement pointer la monture à un endroit donné pour calculer l'échantillonage, l'angle d'orientation de la caméra, et quantifier les dérives à des endroits bien précis prédéfinis. Ensuite il fonctionne à merveille avec MaximDL. Pareil, il suffit que le driver caméra soit disponible pour Maxim. J'ai passé quelques soirées de tests divers sur PemPro pendant les vacances de Noël. Les résultats sont précis, rapides, et reproductibles. J'arrivais à une dérive non mesurable en AZ et ALT sur deux cycles de mesure des écarts de MES, à la fois au logiciel et au viseur polaire. Pour le nombre d'installations il faut demander à Ray, son développeur...
  8. Gilles Cohen

    Sale Telescope : Arnaque ?

    Surtout qu'il a toutes les montures Astro-Physics en stock même celles qui n'existent plus!!! 11814€ la 3600GTO avec encodeur absolu, moi je dis fonçons!!!
  9. Gilles Cohen

    Naissance du Sandro II !

    +1 Olivier!!!
  10. Gilles Cohen

    Roue à filtre pour sbig

    La tourelle de la ST402 est un petit disque qui vient dans le boitier caméra, ce sont des filtres collés sur le carrousel, donc non amovibles. Et ils sont tout petits, c'est pour cela qu'ils ne fonctionnent que sur la 402
  11. Gilles Cohen

    Calage du viseur Losmandy sur AP 1200

    Bonjour à tous, Je prends la plume pour clarifier certaines choses et éviter les confusions qui aboutissent à des méprises et des utilisations erronées , et forcément des mauvaises critiques. Tout d’abord, quel que soit le type de monture équatoriale utilisant un viseur polaire, j’ai toujours conseillé de faire la mise en station en charge. Cela évite : 1. Si la monture n’est pas rigide mécaniquement, que l’axe d’AD ne s’affaisse sous le poids du matériel, dans ce cas, on se retrouve alors trop bas par rapport au pôle avec une erreur de vitesse sidérale à la clé. 2. Si la monture est rigide mais le sol meuble, c’est alors le sol qui joue et le résultat est le même. Si l’instrument est trop long pour permettre un tour complet de l’axe d’AD durant la mise en station, dans ce cas, on n’a pas le choix, on doit faire la mise en station sans l’instrument, et pour contrecarrer les effets d’un sol meuble comme j’ai suggéré à Bernard lors de son passage, on peut tout à fait poser un carreau de dallage de 30x30 sous chaque pied, on appuie bien fort sur le sommet de pied, puis on peut commencer la mise en station sereinement. Maintenant concernant les montures Astro-Physics : Hormis la monture Mach1GTO, sur les montures 600, 900 et 1200GTO, il ne faut PAS tourner le viseur indépendamment de l’axe, c’est précisément l’axe qui entraîne la rotation du viseur et une fois le réticule réglé, c’est une fois pour toutes. Avec un réticule ajusté, la polaire cachée derrière la croisée des gravures reste cachée tout au long de la rotation. Pour ma part, je ne suis jamais allé plus loin que cette étape lors de mes séances d’imagerie. L’heureux acheteur de ma monture 900GTO m’a fait part de ses premiers retours d’utilisation, hormis la précision de suivi, à la fin de la session il a mesuré sa précision de mise en station avec Pempro. Il était à 0.7 arcmin en azimut et 1.9 arcmin en élévation…donc, rien qu’avec le viseur polaire. Pour les montures Losmandy : Nous avons développé le kit polarscope pour dissocier la molette d’embrayage de la fixation du viseur polaire. Dans cette configuration, une fois monté, on peut régler l’embrayage sans toucher l’axialité du viseur puisqu’il n’est plus solidaire de la molette de serrage. Il est déporté en bout d’axe, et bloqué en position. Là encore le réglage est définitif. Le retour de plusieurs clients et mes tests confirment que l’on obtient rigoureusement le même résultat qu’avec la monture AP. Donc, encore une fois, il ne faut PAS tourner le viseur indépendamment de l’axe ! Maintenant, je reprends certains propos : « Oui ça répond seulement à une partie du problème : celui de la coaxialité de l'ensemble du viseur dans l'axe de la monture. Mais ça ne répond pas au problème de viseur par lui même... comme expliqué ci dessus. Un membre du fofo, équipé d'une G11 a pris l'option O&V : Au final le champ du viseur décrit toujours un cercle "désaxé" quand il le tourne sur lui même... Il m'a envoyé des images faites au travers du viseur. Désespérant. » Justement c’est là qu’est l’erreur : il ne FAUT PAS tourner le viseur, c’est l’axe qui entraîne le viseur en rotation avec le PS kit ! Si c’est pour tourner le viseur sur lui-même, le PS Kit ne sert à rien puisqu’on l’utilise à l’inverse de ce pour quoi il a été conçu. Je me demande pourquoi cet utilisateur ne nous a pas contactés alors que la réponse était simple. La coaxialité du viseur lui-même avec l’axe n’a aucune importance. L’optique ne sert qu’à projeter l’image du réticule sur l’infini. C’est bien le réticule lui-même qu’on rend axial avec l’axe de la monture. Donc, pour toute monture, il faut rendre le réticule coaxial à l’axe de la monture ! Même ceux assemblés en usine dans les montures japonaises entre autres sont réglés à un moment ou à un autre. Si le réticule n’est pas axial, il ne fonctionnera pas. Pour le viseur RAPAS fabriqué par Astro-Physics : Ce nouveau viseur ne tourne pas. Il est assemblé sur une platine de couplage avec trois jeux de vis poussantes tirantes et un ergot pour le positionnement sur l’axe de la monture. Là encore, on le rend axial via une méthode classique de mise en station, et une fois initialisé, il ne bougera plus, on peut le retirer et le remettre sans risque grâce à son système de repositionnement. Par contre, on doit passer par un logiciel pour la mise en station, et il requiert une excellente mise à niveau de la monture dans l’axe Est-Ouest, alors que l’adaptation Losmandy ne demande aucune mise à niveau. Maintenant, lorsque vous rencontrez un problème quel qu'il soit, le plus simple est encore d’appeler ou d’envoyer un petit message (pas via les MP du forum, mais directement à l'adresse email concernée) aux personnes qui ont conçu et/ou connaissent le système et l'ont manipulé…
  12. Olivier, elles sont en cours de fabrication, j'attends donc davantage d'infos avant de m'avancer sur un délai. On se contacte en privé si tu veux.
  13. 50 kg en photo, en tenant compte de la longueur du tube. Le plus gênant c'est toujours l'effet de bras de levier à proximité du méridien. D'où les axes plus gros et trapus, les roues dentées de mêmes dimensions sur les deux axes (la DEC est donc désormais surdimensionnée sur toutes les montures de la marque), les roues dentées plus épaisses, dents larges, axes monoblocs précontraints...un tas de petites choses qui rend les montures rigides tout en restant légères. Roland avait très bien expliqué le phénomène de rappel de force sur les dents des vis et couronnes en fonction du centre de gravité. Bon j'aurai jamais de scope de 50kg mais on ne sait jamais....
  14. Ma prochaine monture??? Surprise! Ma 900 fait désormais le bonheur d'un autre propriétaire...elle va quand même me manquer. :-( Pour les 1100 il faut s'attendre comme d'habitude à des valeurs d' EP faibles puisqu'il y a un engagement du constructeur et une courbe très douce grâce au motoréducteur et à la technique de découpe de vis et de couronne. Les moteurs aussi sont nouveaux. On a donc au pire 7'' pp très reproductible tombant facilement à 1 ou 1,5" avec le PEM en route. C'est pour ça que Pempro qui modélise sur plusieurs cycles fait déjà un malheur. Avec les codeurs la valeur est de 0,2". Les codeurs fonctionnent en autonome. Pour modéliser les flexions ou autres trucs qui gênent le suivi il faudra passer par la modélisation logicielle. Ce sera intégré un jour dans le CP. Mais dans tous les cas en imagerie CCD on a besoin d' un ordi, donc... Avec la 1100 on a affaire à une 900 survitaminée: même gabarit, masse très limitée, mais charge de 50 kg de télescope. Elle est pleine de rondeurs et charmante :-) Si Roland est d'accord je posterai des images que vous ne verriez normalement jamais ;-) Gilles