Jump to content

Jean-ClaudeP

Membre
  • Content Count

    1,118
  • Joined

  • Last visited

About Jean-ClaudeP

  • Rank
    Membre

A propos

  • Résidence
    Reims
  • Intérêts
    Histoire des sciences, Mathématiques, Physique
  • Occupation
    Enseignant
  • Matériel
    Mes yeux

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. OK, pour Altair et Taka, je revois mes choix. En ce qui concerne le visuel sur une apo, est-ce que le contraste est réellement meilleurs. C'est ce qui est souvent affirmé sur les sites de ventes. Un exemple concret, quand j'observe Jupiter avec mon Dobson 300/1500 je trouve que l'image est bien pâle. Sera-t-elle meilleure en contraste avec une Apo de 100mm d'ouverture ?
  2. Bonjour à tous, j’ai le projet d’acheter ce tube : Lunette ExploreScientific ED APO 102mm f/7 FCD-100 Alu HEX avec une monture azimutale. Je ne fais que du visuel, la légèreté du matériel me permettra de faire cela de mon balcon. Sachant que j'ai déjà un dobson 300/1500 mais que je ne peux utiliser qu'en nomade. Sur le site l'Astronome.fr ils disent: Les optiques triplets des réfracteurs apochromatiques Explore Scientific utilisent des verres ED (Extra-low Dispersion) FCD100(Dense Fluor Crown) développé par la société japonaise Hoya. Le nouveau verre FCD-100 utilisé pour le triplet de cette lunette représente une amélioration majeure, la correction globale (couleur et sphérique) établit de nouveaux standards dans cette classe de prix. Le design optique montre une valeur polystrehl de 0,97, ce qui indique un niveau de correction absolument supérieur. Ce qui m'intéresse c'est que ce type de lunette offre un contraste élevé parce qu'ils disent: Le contraste élevé et la netteté de l'image offrent des vues à couper le souffle sur de grands objets comme la nébuleuse North America ou la galaxie Andromede ainsi que des images planétaires pointues. Je voudrais avoir votre avis sur ce choix, sur le tube et son optique. Le prix reste tout de même important. Le contraste accentué de ces optiques est-il réel, par rapport à ce que le vendeur dit ? Merci de vos réponses. JC https://www.astronome.fr/produit-b0112108-lunette-explore-scientific-ed-apo-102mm-f-7-fcd-100-alu-hex-Prix-1490-euro-id-2457.html
  3. Est-ce que pour une lunette de 90/910 un oculaire de 6 mm donnera plus de détails qu'un 10mm ? L'image sera plus grosse, moins contrasté assurément mais en ce qui concerne plus de détails, c'est autre chose. Je préfère une petite image avec du piqué qu'une grosse image floue, mais ce n'est que mon avis personnel... Nanou06, ayant commandé son oculaire, jugera lui-même de visu, mais qu'íl n'attende pas des miracles sur les détails. Quant à ce niveau de grossissement pour faire du planétaire (lune excepté) quel intérêt y a-t-il à avoir un grand champ ?
  4. Vraisemblablement un problème de diamètre. J'ai observé dimanche dernier avec un Dobson 300. Pour la lune quelques belles vues sur les montagnes au bord sud-ouest. Pour Jupiter, situé à une hauteur d'environ h=16º, j'ai été étonné d'apercevoir, des détails, certes assez fugaces, dans les bandes et la grande tâche rouge. Pour l'observation en visuel, il faut savoir que Jupiter ses bandes et sa tâche ne vont pas apparaitre comme sur une photo d'excellente qualité. L'image est minuscule, peut contrastée, mais ne désespérez pas, regardez bien, soyez patient et vous apprendrez à voir des détails qui n’apparaissaient pas au début.
  5. Dans Voyage au Centre de la Terre Jules Verne fait découvrir à son héros un continent souterrain avec océan et restes de l'Atlantide disparue. Il me semble que Bob Morane y a aussi été. La terre creuse est un grand classique de la science fiction, de là à ce que certain y croît...
  6. les s ils sont inteligent

     

  7. fdp

    oula oula.jpg

    1. Great gig in the sky

      Great gig in the sky

      Nouveau sur le site ? :be:
      Pas encore bien compris comment ça marchait mais ça va venir ! :D

  8. A la décharge de Tycho Brahé, il faut remarquer qu'il n'avait ni lunette, ni télescope comme ses successeurs des 17e et 18e siècles. Son système du monde était un système hybride entre le géocentrisme et l'héliocentrisme. Le soleil et la lune tournaient autour de la terre placée au centre de l'univers, quant aux autres planètes elles tournaient autour du soleil. Ce qui a fait dire à certains qu'il avait imaginé un système consensuel ! Il est clair que ce fut un grand observateur et un piètre théoricien... mais Képler n'était pas loin.
  9. Merci du conseil, j'avoue ne pas y avoir pensé. Pour prolonger l'inventaire du 12". Le miroir est un GSO de bonne qualité : l'observation de M13 est d'un piqué assez extraordinaire avec l'aperçu de centaines d'étoile apparaissant comme des pointes d'épingles. L'ensemble est assez lourd (24 kg) mais peut se démonter : j'ai même démonté le miroir de sa caisse qui est assez lourde et n'est pas facile à déplacer. Le porte oculaire de type Crayford avec microfocuser me donne toute satisfaction. La collimation (j'utilise un laser Baader) se fait très facilement, quelques secondes suffisent pour aligner d'abord le secondaire avec les 3 vis attachés, puis le primaire avec les 3 autres vis au dos du porte miroir primaire. L'instrument est fourni avec un chercheur point rouge que j'ai modifié en Quickfinder. Mis à part le défaut souligné plus haut je l'estime, de mon modeste point du vue, comme une bonne machine. (2100E avec tubes carbone)
  10. J'ai acheté le 12"de Sud-Dobson. Il n'a effectivement pas les défauts cités par Fred2402. Bien sûr, il ne bouge pas qu'on on monte un oculaire un peu lourd mais, par contre les mouvements ne sont pas très fluides. Et quand il s'agit de suivre un objet avec un bon grossissement (300x) c'est un peu galère, mais je n'ai peut-être pas encore la main. Malgré ce défaut l'ensemble est de bonne qualité, de mon modeste avis.
  11. "Argument observationnel" mais pas preuve, effectivement Galilée voit le disque de Vénus éclairé entièrement, ce qui lui permet d'affirmer que Vénus passe derrière le soleil ce qui est contradictoire avec un aspect du système Ptoléméen traditionnel, mais ne remet pas en cause la doctrine de base à savoir le géocentrisme. L'ordre des planètes dans ce système est traditionnel et ne semble pas s'appuyer sur de solides arguments observationnel ou calculatoire (*) mais plutôt sur des arguments philosophiques. En effet, le système de Ptolémée ne permet pas de calculer facilement les distance relatives des planètes à la terre. Le système Ptoléméen est avant tout une modélisation mathématique permettant de faire de prédictions, acceptables quant aux besoins des anciens, sur les positions des planètes dans leurs futurs, pour le reste c'est assez flou. Ce sont les calculs de la mécanique Newtonienne qui prouvent que les corps du système solaire sont en mouvement autour de son centre de gravité. Un preuve plus directe du mouvement de la terre sera fournie en 1727 par J Bradley avec la découverte de l'aberration des étoiles. (*) Histoire et pratique de l'astronomie ancienne, James Evans, 2016, p397.
  12. En quoi la lunette de Galilée a prouvé l'héliocentrisme ? Herschel n'a-t-il pas découvert, entre autre chose, une nouvelle planète dans un système qui était limité à Saturne depuis l'antiquité ? Son grand télescope front view lui a permis de découvrir pas mal de choses du ciel profond, non ?
  13. Etait-ce simplement un problème de qualité de lentilles ?
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.