Jump to content

pachanga

Membre
  • Content Count

    150
  • Joined

  • Last visited

About pachanga

  • Rank
    Membre
  1. Voici l'image d'une mise en situation pour mieux expliquer. https://img15.hostingpics.net/pics/836645Sanstitre1.png
  2. Je suis désolé, pour une raison quelconque je n,arrive pas à téléverser l'image. je re essai plus tard.
  3. Donc une accélération ? car ce que le pilote voyait(l'astéroïde frappant la terre) était un mouvement au ralenti pendant que sa navette filait à une vitesse proche de "c"?
  4. Je vais reprendre. pour l'individu dans la navette voyageant à une vitesse relativiste tout se passe normalement. Mais il voit l'astéroïde s'approcher de la terre de facon très ralentie. qu,arrive t-il à cette vue si la navette de l'individu ralenti sa vitesse rapidement pour filer à une vitesse normale de navette ?
  5. Salut à tous, question ici concernant des déplacements proches de la vitesse C: Un individu voyageant à une vitesse proche de la lumière se retrouve à ralentir ou déformer ce qui est autour de lui, ralentir ses battements du cœur, les battements de sa montre, raccourcir la longueur de son vaisseau, mais pour lui tous ces événements se passent de façon normale. En passant à la même vitesse devant la terre frappée par un astéroïde, l'individu voit donc ces événements se dérouler de façon ralentie devant ces yeux. mais qu'arrive t-il s'il ralenti son vaisseau ? disons que ça vitesse initiale le rajeunit d'un an par rapport à ceux restés sur terre, si son vaisseau ralenti à l'intérieur de disons 1heure, cela veut donc dire que pendant cette heure il verra un déroulement rapide des événements sur un an après l'impact de l'astéroïde ? Voir minute 3:15 pour l'exemple. "http://www.youtube.com/watch?v=uSXeFKpLQHw&t=3m15s" via YouTube ERROR: Si vous lisez ce texte, YouTube est hors-ligne ou vous n'avez pas installe Flash
  6. Salut à tous, Je voudrais savoir s'il y a un effet de ralentissement de la lumière au passage près d'une étoile car la distance de ce que l'oeil humain voit est différente de la vrai position de l'étoile. Merci.
  7. Le zoom n'a aucun effet sur les années lumière. Il ne fait que te donner un meilleur aperçu de la lumière qui y arrive, et qui reste 2.55 million AL
  8. http://www.lefigaro.fr/sciences/2014/07/22/01008-20140722ARTFIG00221-et-si-les-trous-noirs-finissaient-par-exploser.php Et si les trous noirs finissaient par exploser ? Par Tristan Vey Mis à jour le 22/07/2014 à 16:18 Publié le 22/07/2014 à 15:44 Les trous noirs ne laissent rien, pas même la lumière, sortir de leur sphère d'influence gravitationnelle. Selon une théorie récente, ces objets d'une densité extrême pourraient éclater sous l'effet de leur propre poids et libérer un gigantesque flash lumineux, faisant d'eux, l'espace d'un instant, des «trous blancs». Personne ne sait ce qui se passe dans le cœur d'un trou noir. Ces ogres cosmiques, qui résultent de l'effondrement de certaines étoiles sur elles-mêmes, ne laissent rien, pas même la lumière, sortir de leur sphère d'influence gravitationnelle. Aucun télescope ne pourra donc jamais plonger son regard dans leur intimité. Dans ces conditions, seule la théorie peut venir au secours des astronomes. Mais ce n'est pas si simple. D'un côté, la théorie de la relativité générale aboutit à une solution absurde: l'étoile se contracterait en un point de densité infinie. Une aberration physique prouvant que la théorie a atteint ses limites. De l'autre, la mécanique quantique se retrouve confrontée à un paradoxe célèbre: pour des raisons complexes, les trous noirs s'évaporent. Toute l'«information quantique» contenue dans la matière avalée par le trou noir semble condamnée à disparaître, ce qui représente une violation majeure d'un principe fondamental de la discipline. Le résultat est sans appel: les deux principales théories physiques du XXe siècle sont inopérantes pour décrire précisément le fonctionnement des trous noirs. Carlo Rovelli, chercheur au Centre de physique théorique (université Aix-Marseille), propose aujourd'hui une solution élégante reposant sur la théorie de la gravitation quantique à boucles, une tentative de synthèse entre la relativité générale et la mécanique quantique. La masse du Soleil concentrée dans un seul atome «Nos calculs montrent que l'effondrement de la matière dans le trou noir finit par s'arrêter, explique le physicien au Figaro. Lorsqu'on atteint une certaine densité, environ la masse du Soleil concentrée dans un seul atome, les effets quantiques de la gravité génèrent une force répulsive qui s'oppose à la contraction». Il en résulte un noyau extrêmement dense que le chercheur a baptisé «étoile de Planck». Vue depuis l'extérieur du trou noir, cette phase dure plusieurs milliards d'années. Mais, au sein du trou noir, le temps s'écoule différemment en raison de la forte gravité qui y règne. Pour l'étoile, cette phase ne dure en réalité qu'une fraction de seconde. Très vite, la matière rebondit violemment dans une gigantesque explosion, transformant le trou noir en trou blanc, un grand flash lumineux. «La grande beauté de cette théorie est de concilier un scénario très dynamique (l'étoile originelle se contracte et explose presque instantanément dans son référentiel de temps) avec la perception que nous avons d'un phénomène extrêmement lent», s'enthousiasme Carlo Rovelli. Les détails numériques de ce scénario sont présentés dans deux articles mis en ligne respectivement en janvier et début juillet sur le site de prépublication arXiv (le premier coécrit avec Francesca Vidotto, chercheuse à l'université de Radboud de Nimègue, Pays-Bas, le second avec l'aide d'un postdoctorant américain de son laboratoire, Hal Haggard). Interprétation novatrice Cette interprétation novatrice met fin au paradoxe de l'information quantique puisque la matière ne disparaît plus: tout ce qui entre dans le trou noir en ressort. D'autre part, elle permet de contourner le problème de la densité infinie rencontré dans la théorie classique. La solution semble parfaite. Elle rappelle d'ailleurs les théories modernes du «big bounce», selon lesquelles l'Univers enchaînerait des phases de contraction et d'expansion. Dans ce cadre théorique, le big bang n'est plus une explosion originelle, mais le rebond survenant quand la phase de contraction atteint une densité critique. La théorie de l'étoile de Planck présente encore un trait extrêmement séduisant: elle va pouvoir être confrontée aux observations. Dans un article mis en ligne fin avril, toujours sur arXiv, et soumis au comité d'une revue de référence, Aurélien Barrau, chercheur au laboratoire de physique subatomique et de cosmologie de Grenoble (CNRS-IN2P3), étudie les conséquences phénoménologiques d'une explosion de trou noir. «Cela provoquerait notamment une émission très importante de rayons gamma pendant une période assez courte, explique-t-il au Figaro. Si elles existent, les explosions de trous noirs doivent être assez courantes dans notre environnement proche. On pourrait en observer jusqu'à une par jour.» De courts sursauts gamma d'origine inconnue ont d'ailleurs déjà été observés. Il est impossible d'affirmer qu'il s'agit là de «trous blancs», mais l'hypothèse est suffisamment crédible pour que l'on se penche dessus. Ce serait au passage une manière astucieuse de confirmer expérimentalement l'existence de la gravité quantique, une prouesse qui n'a jamais été réalisée et que de nombreux physiciens jugent encore impossible.
  9. En allant plus loin je me rend compte que r136a1 est une étoile Wolf-Rayet, elle aura perdu une énorme quantité de masse avant son effondrement, si sa masse du moment le permet... http://www.cosmovisions.com/WR.htm
  10. Voilà qui est aussi un gros détail. plus grande taille ne veut pas dire plus grande masse le rayon RS de notre étoile est (même si elle ne deviendra pas un trou noir) 1.989x1030* 1.485139x10-27=2900m le RS de la plus grande étoile est 8.5*1.989x1030* 1.485139x10-27=25108m et le rayon de l'étoile la plus massive est 320*1.989x1030* 1.485139x10-27=928076m Morale de l'histoire, vous en voyez une comme ça proche de votre épicerie du coin ne planifiez pas d'y aller. il ne restera plus rien... Merci. c'est très intéressant
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.