Jump to content

Julien3146

Membres association
  • Content Count

    2,113
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Julien3146

  1. J'avais jeté un oeil au simulateur l'orbite (actualisé avec les nouveaux paramètres orbitaux je crois), le prochain passage à proximité de la Terre s'effectuera à 15-20 fois la distance Terre-Lune, il a intérêt à être brillant le second étage pour qu'on le repère!
  2. Il n'y a que deux étages, et la Tesla est à jamais accroché au dernier
  3. C'est fou comme les gens ont du mal avec les bangs... un bang ne se produit pas quand un objet "passe" le mur du son dans un sens ou dans l'autre, il est produit de façon continue lorsque l'objet se déplace à vitesse supersonique. Ce n'est pas parce que les boosters ralentissent qu'on entend le bang, mais simplement parce que, geometriquement, le cône passe par l'observateur. Si les boosters s'étaient crashés à Mach 2 par Terre, on aurait entendu la même chose, avec un autre boom en plus
  4. Tu trolles? Il manquait peut être deux énormes panneaux solaires au deuxième étage non?
  5. Pouahahaha ce sens du spectacle. C'est tellement invraisemblable!
  6. C'est déjà une franche réussite, et une tonne d'infos exploitables sur ce qui n'avait jamais été fait auparavant! La fusée n'a pas démoli le 39A La fusée a passé max-Q Les boosters se sont séparés correctement Les boosters nous ont offert le spectacle du siècle avec une synchro parfaite Le deuxième étage s'est rallumé, l'apogée est maintenant de 7000km, il se rallumera peut être dans 6h, direction l'orbite heliocentrique. Alors, si un booster qui n'avait jamais fait ses preuves a atterri à côté de la barge après avoir subi le pire stress mécanique de tous les boosters de SpaceX, qu'il en soit ainsi, ça m'empêchera pas de finir ma bière de la victoire!
  7. Petit gout amer pour le center core. Sur un live audio, on entend dire "We've lost the center core" juste quelques secondes après "Center Core landing burn has started". S'il s'est crashé sans propulsion à 900kmh sur la barge, adieu OCISLY
  8. J'ai versé une bonne larme! SpaceX écrit l'histoire ce soir! Marrant de voir que les "flight proven" s'en sont super bien sortis. J'espère qu'OCISLY n'a pas trop souffert
  9. Omg Ça sent pas bon pour le central, mais qu'importe, je n'oublierai jamais la vue des deux boosters qui arrivent en MEME TEMPS sur LZ1 et LZ2
  10. J'essaie de relayer aussi vite que possible toutes les infos fiables que je trouve en tout cas Edit : le live gagne environ 3000 spectateurs par seconde en ce moment Edit 2 : C'EST PARTI! DÉBUT DU LIVE
  11. Le live s'affole! Le logo de SpaceX vient d'apparaître
  12. Remplissage du RP1 terminé, niveaux des réservoirs nominaux, C'est parti pour le LOX Edit : remplissage de LOX en cours, T-40min Edit2 : purée j'ai chaud!
  13. Nan, la vidéo commencera 20min avant, c'est bien l'heure du lancement qui défile. T-50min
  14. Le remplissage de RP1 "se passe comme prévu", t-60min (Je tiens plus en place, je transpire chaque fois que je vois une nouvelle mise à jour) Edit : remplissage de RP1 du deuxième étage en cours
  15. Le RP1 est en cours de remplissage, le moins critique. L'oxygène liquide sera transféré à 21h, on croise les doigts pour le vent!
  16. Le compte à rebours a repris, la prochaine évaluation des vents sera déterminante Edit : selon des gens sur place, les vents sont de retour dans la limite, la séquence automatique a repris, et l'atmosphère (ha..ha..) se détend un peu à Cape Canaveral. On croise les doigts
  17. 21h05... ça pue un peu étant donné la largeur de la fenêtre, il ne reste que 55 minutes de rab... le problème c'est que le temps est moins favorable pour demain qu'aujourd'hui...
  18. Mission réussie! La place dans le hangar doit manquer, parce qu'en écoutant le live, on devine que SpaceX a déroulé tout le processus de récupération : entry burn, landing burn, déploiement des pieds. Il ne manquait au final que la barge Edit : l'étage était en fait destiné à tester un nouveau profil d'atterrissage, à 3 moteurs au lieu d'un, pour deccelerer plus fort au dernier moment, et économiser du carburant en se servant davantage de la traînée pour freiner. Ne pas le récupérer était essentiel car il y avait de gros risques pour la barge. Mais au final : Il a survécu
  19. LOL! Je ne sais pas d'où sort cette info, mais elle est assez magique...
  20. Yeah! Attendons une com de SpaceX maintenant!
  21. Aucun intérêt de gérer en soft l'alternance des phases! Je prends l'exemple du DRV8825 en bipolaire (il y a un DRV unipolaire chez TI) : un pin prend la direction, un autre pin le step (et d'autres réglages optionnels que tu peux régler en dur selon ton application. L'arduino lui, ne servirait qu'à passer le pin step à HIGH, le drv s'occupant de l'alternance des phases tout seul. Tu peux tout à fait configurer un des timers pour déclencher une interruption tous les xxx millisecondes ou même microsecondes, réglable à la volée en gérant ses bornes, et associer une routine à l'interruption qui passerait le pin STEP à haut puis bas, et c'est tout. Si tu gères ça avec les registres et un peu de bitwise, c'est encore plus reactif, mais plus difficilement debuggable. Ça laissera même du temps pour faire quelques boucles de code entre deux steps Attention, un bon driver de moteur pas à pas aime beaucoup piloter un moteur à plusieurs fois sa tension nominale, en PWM. La doc de l'atmega328p sur le site de microchip est une bible en ce qui concerne les registres et l'utilisation des timers et interruptions, et tous les noms de registres sont utilisables tels quels dans l'IDE Arduino En ce qui concerne les interruptions pour détecter un bouton pressé, tu n'as que deux pins gérant directement les interruptions, ça peut être suffisant. Il faut prendre garde à rester très soft dans les routines d'interruption, le minimum de code, comme passer un boolean à true ou false, le reste de la logique étant gérée dans la boucle principale du programme, en testant les dits booleens
  22. Ne pas oublier la série des DRV de Texas Instruments, ils font du bon boulot et prennent un gros courant pour peu qu'on les refroidisse un peu (même passif).
  23. En même temps, j'aurais pas la prétention de calculer une structure de fou comme ça. Entre la statique, les chargements répartis dynamiques (remplissage des réservoirs), les gradients thermiques qui en découlent, ça doit être un casse tête de malade. Et puis l'isostatisme c'est beau mais très théorique. Ça reste l'approche prise par Airbus pour les attaches moteurs (contrairement à Boeing qui travaille en hyperstatique tolérancé serré), mais c'est une plaie à monter...
  24. Bah alors, ils ont séché les cours d'isostatisme chez SpaceX?
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.