Cyrilounet

Membre
  • Content Count

    518
  • Joined

  • Last visited

About Cyrilounet

  • Rank
    Membre
  • Birthday 08/18/1987

A propos

  • Résidence
    Péronne-en-Mélantois (59)
  • Intérêts
    Astrophotographie modestement, Informatique, Littérature SF
  • Occupation
    Etudiant doctorant
  • Matériel
    Télescope Newton SW 200/1000
    Monture SW EQ-6 Pro SynScan GoTo
    Monture Star Adventurer
    Lunette guide Altair 60mm
    Lunette SW 80ed
    Canon EOS 1100D non défiltré
    Canon EOS 450D défiltré partiel

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Cyrilounet

    Intelligence artificielle, risques réels...

    Oui c'est Global. Aussi, pour le GPS, c'est plus exactement de la trilatération que de la triangulation (mon ancienne chef, experte dans le domaine, m'a déjà repris plusieurs fois à ce sujet alors je vous taquine là dessus :p) car on utilise des distances (satellites-récepteur) et pas des angles pour calculer une position sur Terre. Galileo est là pour nous affranchir du GPS et de leur "selective availiability" (aka leur gros bouton rouge pour nous brouiller les signaux GPS qui, aux dires des US, est devenu obsolète depuis EGNOS i.e. système basé sur des satellites géostationnaires pour réduire les erreurs de position du GPS seul). C'est vrai que nous sommes très dépendant d'un système GPS pour nous repérer. Il faut le prendre comme un système d'assistance. Le conducteur est maître de son véhicule pas le GPS et tant pis si une voix suave nous dit d'aller à droite et que vous allez à gauche. Laissez donc recalculer l'itinéraire à sa guise... Et, pour recentrer le débat sur l'IA, celle-ci doit nous assister et pas nous substituer comme le GPS. Faut des récepteurs parfaits pour une précision au micro près. Pour le train autonome, ça serait le rêve ! De ce que j'en sais, un récepteur RTK (précision centimétique) vaut très cher déjà... Je me demande si financièrement le fait de nous traquer à cette précision est rentable pour que d'obscures entreprises... Beidou la couverture n'est pas encore mondiale c'est pour bientôt juste après Galileo peut être. Reste la problématique de la localisation "indoor". En général, les signaux GNSS ne passent pas à l'intérieur des bâtiments sauf s'ils sont relayés.
  2. Cyrilounet

    Intelligence artificielle, risques réels...

    Je suis d'accord avec ça. J'ajouterai peut être le terme de "Fonction" ou "Programme". Quelque chose qui fait plus "ensemble de lignes de code". Comme disait bang*gib, c'est des termes qu'on associe dans le langage courant à l'humain. Si je prends cette définition de l'intelligence artificielle : "Ensemble des théories et des techniques développant des programmes informatiques complexes capables de simuler certains traits de l'intelligence humaine" On trouve le terme de simulation. Une simulation n'est qu'une représentation qui n'est jamais à 100% l'image de la réalité. En plus, on parle de "certains traits" ça sous entend qu'il y a des traits de l'intelligence comme l'intuition ou les émotions qui sont impossible à simuler avec les techniques actuelles. On joue peut être sur les mots et définition mais, si on devait faire un rapport de notre débat, c'est important. Première section du rapport, "qu'est-ce que l'intelligence artificielle ?"
  3. Cyrilounet

    Intelligence artificielle, risques réels...

    Pour relancer et recentrer le débat avec l'actualité. Voici le rapport Villani sur l'IA : Rapport_Villani.pdf Aussi, vidéo youtube du discours de Macro, sur les 1,5 milliards d'€ alloués à l'IA ou "l'utopie prométhéenne ne doit pas devenir une dystopie (et ce n'est pas de la poudre de perlimpinpin, sapristi !)"
  4. Cyrilounet

    Intelligence artificielle, risques réels...

    Je pense que tu trouveras ton bonheur en faisant une recherche sur internet avec les mots-clefs suivants : Principe anthropique, Ajustement fin. Attention à ne pas sombrer dans le créationnisme dit "Jeune-Terre" (age de l'univers = 6000 ans, terre plate et autres absurdités...). Aussi, le roman de José Rodrigues dos Santos "La Formule de Dieu" t'intéressera sans doute. Cela parle de "machine universelle réplicante" pour imaginer la propagation de l'intelligence (quelle soit artificielle ou biologique) dans l'Univers dans ce roman. Attention, c'est de la fiction évidemment mais j'ai bien aimé !
  5. Cyrilounet

    Intelligence artificielle, risques réels...

    Ouais ce sont des techniques qui me disent quelque chose... j'avais des collègues chercheurs qui me parlait de ça. Je n'ai pas vraiment les compétences dans ce domaine Il y a "quelques années", j'ai fait de la reconnaissance faciale durant un stage en utilisant OpenCV, bibliothèque libre de traitement d'image en temps réel. Elle utilise sans doute les techniques que tu cites. J'étais un utilisateur lambda d'OpenCV et j'étais bien content d'avoir pu détecter des haussements de sourcils, larges sourires, etc.. ! Quant à ta vidéo de drone tueur, ça fait très peur en effet mais des contre-mesures existent notamment le Skywall : https://openworksengineering.com/ J'avais en tête une adaptation plus large en fait. Par exemple, prenons l'IA d'une voiture autonome. Elle ne pourra pas être mise dans un train pour le conduire. Une IA peut s'adapter du moment où le contexte d'utilisation ne change pas. Dans la cas contraire, c'est toute sa programmation qui doit être modifiée et elle ne pourra pas le faire seule. Nous, en tant qu'être humain, nous sommes capables de s'adapter aux changements de contexte (je ne dis pas qu'un automobiliste sache s'adapter - sans une formation - à la conduite d'un train - l'exemple est mal choisi ^^' ) ce n'est pas le cas de l'IA aujourd'hui. Aussi, pas sûr qu'un algorithme d'apprentissage suffise à une IA pour apprendre à s'adapter aux changements de contexte.
  6. Cyrilounet

    Intelligence artificielle, risques réels...

    Comme tu l'as dit dans ton message, c'est une question de définition. Ici, sur l'anecdote du smartphone et des missions Apollo, intelligence désigne la puissance de calcul c'est à dire la fréquence d'un processeur informatique. Aujourd'hui, nous avons plus de puissance de calcul dans nos smartphones pour regarder une vidéo sur internet que ce qu'il a fallu pour que l'homme marche sur la Lune ! Aussi, quand on regarde la définition de l'intelligence sur Wikipédia, on remarque que ça ne se limite pas qu'à de la puissance de calcul. AlphaZero, l'IA de DeepMind, filiale de Google, est devenue imbattable au jeu de Go uniquement en calculant tous les coups possibles et en faisant le meilleur. Est-ce vraiment de l'intelligence ? Si on décide de changer de jeu, l'IA ne saura pas s'adapter. Et c'est cette adaptation aux situations changeantes qui manque à la machine pour être intelligente. Comment "programme"-t-on l'adaptation ?
  7. Cyrilounet

    Intelligence artificielle, risques réels...

    Pardon. Je ne visais personne en particulier. Je parlais en général moi y compris (surtout dans les cas où un film/roman de SF me séduit par son réalisme mais cela reste de la fiction). Aussi, c'était juste pour mettre en garde parce qu'il n'y a pas que le débat sur les IAs où ça part en vrille. Je vois souvent sur internet et les réseaux sociaux cette récupération à outrance des rapports d'experts où des informations sorties de leur contexte. Je remarque que l'article du Monde que tu as mis dans ton premier post met le lien vers le rapport "The Malicious Use of Artificial Intelligence". C'est très bien parce que parfois ce n'est pas le cas... et dans ce cas tu ne peux pas confirmer ce qu'il est dit de l'article. Ta référence de l'INRIA est intéressante. Je n'ai pas eu le temps de tout lire mais leur "livre blanc" (par définition, objectif et qui se concentre uniquement sur les faits) cite un article (je l'ai retrouvé ici) qui décrit 5 classes de risques lié à l'usage des IAs : "la communauté des chercheurs en IA ne devrait pas se focaliser sur le risque de perte de contrôle par les humains car celui-ci ne présente pas de caractère critique dans un avenir prévisible, et recommandent plutôt d'accorder plus d'attention aux cinq risques à court terme auxquels sont exposés les systèmes basés sur l'IA, à savoir : - les bugs dans les logiciels ; - les cyberattaques ; - la tentation de jouer à "l'Apprenti Sorcier", c’est à dire donner la capacité aux systèmes d'IA de comprendre ce que veulent les utilisateurs au lieu d'interpréter littéralement leurs ordres ; - "l'autonomie partagée", à savoir la coopération fluide des systèmes d'IA avec les utilisateurs de façon que les utilisateurs puissent toujours reprendre le contrôle en cas de besoin ; - et les impacts socio-économiques de l'IA : en d'autres termes l'IA doit être bénéfique pour l'ensemble de la société et pas seulement pour quelques privilégiés. Le quatrième point, en le lisant, on peut se demander pourquoi est-ce un risque ? Je pense que c'est parce que c'est très compliqué à réaliser et que si ça ne marche pas ça présentera de gros risques. Voilà les types de risque immédiats liés à l'utilisation des IAs. Si ces risques ne sont pas réduits à un niveau acceptable (qui est à définir) et couverts pour des procédures (existantes pour les deux premières classes de risques : maintenance régulière et firewalls efficaces. Pour les autres, je ne vois pas...), on devrait pas utiliser les IAs. Sur "On pourrait se méfier des chercheurs spécialisés sur l'IA qui ont une vue forcément partisane du sujet, malgré eux.", en fait, il existe des comités d'éthique (l'INRIA en a un) pour encadrer les travaux de recherche quand c'est nécessaire. Après, ce n'est sans doute pas le cas de tous les instituts de recherche... Aussi, on dit souvent que les chercheurs ont "la tête dans le guidon" c'est à dire trop focalisés sur les travaux, perdent de vue les implications et ne regardent pas ce qu'il se passe ailleurs (pourtant ça peut donner des idées !). Je pense que l'ouverture d'esprit est une qualité essentielle d'un chercheur toute discipline confondue. Cela permettrai d'éviter les dérives éthiques. "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme" (je ne me souviens plus de l'auteur... edit : Google me dit que c'est de Rabelais)
  8. Cyrilounet

    Intelligence artificielle, risques réels...

    Ce débat va bien au delà des IAs car tout outil ou innovation peut être contourné à des fins bellicistes. L'arme nucléaire est bien née des recherches sur l'atome... Un sujet que je connais bien ce sont les trains autonomes. C'est l'un des projets de R&D effectué par la SNCF dans le cadre de qu'elle appelle son "renouveau technologique". Il s'agit d'améliorer la capacité du réseau, sa flexibilité et sa sécurité. Ce sont des sujets très actuels. Dans un contexte de "SNCF bashing" que ce soit des français ou du gouvernement, on veut + de trains, des trains qui arrivent à l'heure et en sécurité. Il s'avère que les IAs peuvent y contribuer. Qu'on se rassure à ce sujet, tout modification impactant la sécurité nécessite un dossier de sécurité béton pour le train modifié puisse circuler sur le réseau. Si les risques liés à une IA embarquée dans le train ne sont pas couverts par des procédures, pas d'autorisation et donc pas de train autonome sur le réseau. En plus, on ne va pas brancher une IA totalement autonome sur un TGV (ou InOUI comme vous voulez ). Dans le transport guidé, il y a plusieurs stades d'automatisation appelés Grade of Automation de GoA 0 (pas d'automatisation) à GoA 4 (absolument tout est automatisé). Une échelle comme ça est appliquée aux degrés autonomie du train. A chaque fois que l'on progressera sur cette échelle, cela modifie le train de manière significative et donc nécessitera une autorisation. En résumé, je réponds un peu sur ce que dit CO2 "on peut agir, chercher à réguler". C'est le cas dans le domaine ferroviaire et pour toute innovation (pas que les IAs). A voir dans les autres secteurs industriels... Il faut la réglementer pas l'interdire. Toute innovation n'a pas encore de cadre réglementaire c'est normal il faut du temps. Combien faut-il pour rédiger/voter des textes de lois ? Plusieurs années, une dizaine peut être ! Quant à cette singularité technologique, elle va forcément se heurter à des problèmes matériels. Les ressources sur Terre ne sont pas illimitées. On ne peut pas miniaturiser à l'infini. Nos connaissances technologiques ne sont pas infinies non plus. Arrivera-t-on un jour à créer une IA qui pense véritablement par elle-même et qui va au delà de sa programmation ? Attention à la "récupération" des rapports d'experts. Il faut se limiter qu'aux conclusions de ces rapports, ne pas réinterpréter à sa sauce (ce que font certains médias et des gens non expertes) et d'éviter tout de suite de sombrer dans le fantasme du Terminator.
  9. Cyrilounet

    Juno, une mission vers Jupiter

    Bonjour, Est-ce que vous avez l'info que nous sommes sollicités pour imager Jupiter afin de préparer la sonde à sa mise en orbite en Juillet ? Plus d'info : http://www.planetary-astronomy-and-imaging.com/juno-besoin-amateurs/ (en français) Le site officiel d'upload des images : https://www.missionjuno.swri.edu/junocam Une présentation intitulée "How Amateur Astronomers Can Support the Juno Mission" qui rappelle le contexte de la mission, comment les amateurs peuvent contribuer (avec un tuto sur la calibration des images brutes - connue et maitrisée par nos chers pro du planétaire -) : http://www.astrosurf.com/delcroix/doc/EPSC2015/Delcroix%20M.%20and%20Orton%20G.%202015-How%20Amateur%20Astronomers%20Can%20Support%20the%20Juno%20Mission-EPSC2015%20Nantes%20Oct.1%202015.pdf
  10. Cyrilounet

    Une belle M42 au Strock...

    Quel bel oscillo ! ça me rappelle mes projets de fac Pourquoi j'ai pas fait des choses comme ça ? Les sujets des projets étaient imposés et pas vraiment exaltant... enfin bref ! Beau boulot ! Petite question comme ça : que signifie les infos sur l'afficheur ? est-ce qu'elles ont une réelle signification (si oui laquelle) ou est-ce que tu as juste spécifié (comme ça pour tester l'afficheur) quels segments allumer quand tu actionnes un des 4 boutons ?
  11. Cyrilounet

    Transit ISS devant Saturne

    Il y a quelques infos à 0:05 de la vidéo. Lieu : Gran Canaria Date et heure : 25 janv. 2016 à 6:51:17 Instrument : Skywatcher Skymax 90/1250 avec la caméra ASI 120 MC. Maintenant, on va se poser la question si c'est un fake ou pas à chaque fois avant de parler des conditions d'acquisition ou autre CROA... c'est bien dommage...
  12. Cyrilounet

    Transit ISS devant Saturne

    Un autre amateur aurait capturé un tel transit : http://earthsky.org/space/real-iss-transit-of-saturn-follows-apod-fake?utm_content=buffer0487c
  13. Cyrilounet

    Transit ISS devant Saturne

    ça c'est de la performance ! C'est peut être expliqué ici : http://jwastronomy.com/news/ISS-transit-in-front-of-Saturn et plus précisément dans ce paragraphe : "My Equipment was a 10" Newton Skywatcher on a Neq6 with a Alccd5l-IIc as a Camera. The setting was a short exposure time due to the small amount of time in which the event happens combined with a high gain to illuminate the two objects with an apparent magnitude of ~ -0,5mag. I set up the framerate to 42 fps to capture the station through the whole field of view. You can get more detail about my Equipment here!"
  14. Cyrilounet

    Punaise c'est en ligne OU OU OU !!!!

    En temps normal, OU est assez avare en mail quand tu commandes en ligne. Tu as juste un de confirmation. Pas de mail pour te dire que c'est expédié ou te communiquer un numéro de suivi. Cependant, tu reçois ça rapidement (j'en suis même surpris). Contrairement à Amazon par exemple où tu en as 3/4 pour une même commande. J'ai déjà commandé une caméra lors d'un déstockage une année je me souviens de ne pas avoir eu de mail. Par contre, il faut être patient au vu de la charge de travail chez OU au moment du déstockage.
  15. Cyrilounet

    Punaise c'est en ligne OU OU OU !!!!

    Bon, Même constat, à première vue, rien ne me tente. J'ai ce qu'il me faut pour l'instant. Tant que j'ai pas exploité à fond le matos que j'ai déjà. Pourquoi changer ? Est-ce qu'on peut s'attendre à une vague de petites annonces de vente de matos sur WA après les soldes OU ? ça peut être intéressant d'y jeter un œil !