Astro52

Membre
  • Content Count

    125
  • Joined

  • Last visited

About Astro52

  • Rank
    Membre

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour, Deuxième nuit consécutive sur le terrain, avec encore beaucoup de vent, mais d'une direction qui a permis de m'abriter derrière un tas de gravas plutôt que derrière ma voiture, ce qui est plus protecteur. Une fois que l'objet a monté un peu j'ai pu descendre le temps de poses de l'autoguideur à 1 seconde, avec une bonne mise en station ça a pas mal marché, même si par moment la déc a cessé de répondre à PHD2 à nouveau. C'est probablement mon image la plus fine et la plus profonde à ce jour, avec 23 fois 10 minutes en L et un autoguidage décent. Je ne connais pas la magnitude limite, mais je devine que les 20 sont dépassés sans trop de soucis (si quelqu'un a une cartographie jusque 21 pour comparer). http://astro52.com/photo/images/NGC5906-28-mars-2019.bmp Setup : C8 EdgeHD @ 1500mm de focale réelle (f/d=7,5) CGEM Atik 414ex Filtres LRVB Astronomik Autoguidage diviseur optique fin Orion + ASI 224MC L : 23 x 10 minutes RV : 7 x 200 secondes en binning 2x2 chacun B : 6 x 200 secondes en binning 2x2 chacun Traitement tout Iris
  2. Astro52

    M66 de cette nuit

    Bonjour, Une nuit un peu galère pour faire cette photo, entre le vent, le temps de pose de l'autoguideur trop long faute d'étoiles guide, les phares de tracteurs (dans l'axe ils auraient gêné encore à 8 ou 10 km, c'est bien utile pour rouler au pas dans un champ de voir 10 fois plus loin qu'une bagnole à 130 sur l'autoroute)... Heureusement ça s'est un peu calmé l'heure avançant. http://astro52.com/photo/images/M66-27-mars-2019.bmp Setup : C8 EdgeHD @ 1500mm de focale réelle (f/d=7,5) CGEM Atik 414ex Filtres LRVB Astronomik Autoguidage diviseur optique fin Orion et ASI 224 MC L : 23 x 5 minutes RVB : 5 x 2 minutes en binning 2x2 chacun Traitement tout Iris
  3. Astro52

    M1 et NGC3184

    Bonjour, Voici les travaux de lundi et mardi, avec une journée de retard car il a fallu faire tourner la caméra une nuit à la cave pour faire les darks qui manquaient. NGC3181 (L le 25/02 et couleurs le 26/02) : http://astro52.com/photo/images/NGC3184-25-fev-2019.bmp L : 23 x 7 minutes RV : 6 x 200 secondes en binning 2x2 chacun B : 8 x 200 secondes en binning 2x2 Traitement Iris M1 (le 26/02) : http://astro52.com/photo/images/M1-26-fev-2019.bmp H-alpha 6nm : 15 x 10 minutes
  4. Bonjour, Pour ouvrir cette période de beau temps sans trop de Lune (enfin !), j'ai opté pour ma première M82. Un choix plutôt heureux puisque malgré tout sur mon site d'observation, pas mal de petits nuages sont passés, mais en épargnant miraculeusement cette zone du ciel une fois la nuit astronomique tombée. Autre bonne nouvelle, le problème d'autoguidage avec ma monture CGEM ne semble plus se poser de la même façon avec la 224MC à la place de la 120MM. Il semblerait donc que ce soit un problème de type USBTrafic avec la 120MM en USB2 qui engendrait le bug d'autoguidage en déclinaison. Voilà le bébé, j'ai conservé le principe déjà testé de moyenner les images issues de différentes ddp de la même image prétraitée : http://astro52.com/photo/images/M82-2019.bmp Setup : C8 EdgeHD @ f/d réel 7,5 CGEM Atik 414ex Filtres L RVB Astronomik Autoguidage par diviseur optique fin Orion et ASI 224MC sous PHD2 L : 27 x 5 minutes RVB : 7 x 2 minutes en binning 2x2 chacun J'ai terminé la soirée en testant 15 minutes en binning 2x2 avec le filtre Ha 6nm en vue d'ajouter le panache rouge. Mais ceci me semble d'après ce test hors de portée. Il n'en ressort quasiment rien alors que le signal de la galaxie elle-même reste très fort même en Ha. Tout ceci me semble difficilement combinable sachant qu'il a déjà été très dur ici de tout équilibrer sans cramer la couche rouge au centre.
  5. On s'est croisés. Il y a deux choses : - Le newton 200/1000 s'il n'est pas équipé d'un correcteur de champ, aura une aberration de coma importante avec un grand capteur comme sur un APN. - L'oculaire de 25mm n'est pas forcément adapté à la digiscopie, notamment si c'est un petit oculaire fourni d'origine et non un oculaire haut de gamme bien corrigé. Ce type d'objet se fait en mettant un boitier photo au foyer du téléscope, pas sur un oculaire.
  6. Bonjour, Ce n'est pas un problème de réglage lors des acquisitions, c'est au niveau matériel que tu utilises un montage incohérent. Soit tu utilises un instrument qui a un grand besoin d'un correcteur de champ pour la photo, comme un Newton ouvert à 4, et il te manque cette pièce. Soit tu utilises un réducteur de focale puissant, exploitable en contre-partie sur une surface limitée, avec un appareil numérique dont le capteur est beaucoup plus grand que ce qu'autorise ce montage optique. Soit tu utilises un réducteur de focale qui impose de placer le capteur précisément à une distance déterminée de la lentille, et tu en es très très éloigné (et encore je doute que ça produise un effet aussi important).
  7. Enfin !!! Ma dernière sortie, c'était pour ma photo de la tête de cheval en Ha... le 18 novembre 2018. Mais en prime, comme annoncé sur meteoblue, un niveau de turbulence très favorable. http://astro52.com/photo/images/15-02-2018-tycho.bmp http://astro52.com/photo/images/15-02-2019-clavius.bmp http://astro52.com/photo/images/15-02-2019-copernic.bmp http://astro52.com/photo/images/15-02-2019-platon.bmp http://astro52.com/photo/images/15-02-2019-survol-sud.bmp http://astro52.com/photo/images/15-02-2019-termsud.bmp Setup : C8 EdgeHD CGEM Barlow 2x Antares Apo ZWO ASI 120MM + filtre rouge Acquisitions sous FireCapture, 10 minutes à 13,6 ims Sélection / empilement des 1000 meilleures frames sous Autostakkert 3 Masque flou Iris
  8. Astro52

    Un phare dans la nuit

    Bonjour, En regardant l'image en taille réelle, il y a un rebond bizarre. Je me demande s'il n'y a pas un problème de collimation sur le newton.
  9. Bonjour, Les prévisions météo étant favorables, l'histoire était prévue sur deux nuits. La deuxième étant moins concernée par le lever de la Lune, et M16 étant observable sur une période assez courte en début de nuit. Première partie le soir du 5 août, où j'ai pu bien avancer la bulle après avoir massacré M16, très basse dans un ciel extrêmement turbulent. Deuxième partie hier soir avec l'ami Etienne. En principe tout commençait comme prévu : les problèmes d'autoguidage, à deux c'est mieux, mais malgré cela je commençais à avoir quelques poses sur M16 plutôt moins mal autoguidées que la veille. Qui paraissaient même pas mal jusqu'à l'heure de la comparaison avec les brutes d'hier. Le signal était divisé par 2,5 pour les mêmes paramètres d'acquisition... Je passe donc sur la bulle, complètement de l'autre côté et surtout beaucoup plus haute. Même constat : un signal divisé par 2,5 également... ô transparence des cieux pourquoi m'as-tu abandonné ? Il a donc fallu faire sans la revanche, en attendant la belle, avec les 11 poses sur M16 et les 18 poses sur la bulle. Voilà les images prétraitées à télécharger : http://astro52.com/ciel-profond/m16pt.fit http://astro52.com/ciel-profond/ngc7635pt.fit Je m'attendais à avoir besoin d'aide pour les traitements, notamment sur la bulle, car c'est ma première expérience avec le H... alpha en dehors des objets assez brillants. Mais finalement j'ai trouvé une bidouille assez satisfaisante. M16 est moins difficile. 11 poses de 7 minutes en Ha 6nm. Miniature 50% : Et le lien vers la full : http://astro52.com/ciel-profond/M16-2018.bmp Pour la bulle, j'ai privilégié les détails à la profondeur car il n'y a que 18 x 7 minutes, pour ne pas faire ressortir le bruit. L'autoguidage ayant marché exceptionnellement bien, malgré des réglages douteux : Et le lien vers la full : http://astro52.com/ciel-profond/bulle-2018.bmp Setup : C8 EdgeHD @ f/d=7 CGEM + autoguidage diviseur optique Orion et ASI 120 MM Filtres Ha 6nm Astronomik Reste à dormir après cette 6ème nuit d'astro consécutive et à soigner les restes des orgies des moustiques.
  10. Astro52

    SH2-157

    Quel incroyable crustacé !
  11. Astro52

    Mission MARS 2018 accomplie

    Merci ! En effet Mars va remonter, mais d'ici là j'aurai aussi remonté de quelques degré de latitude, et je n'aurai donc plus accès au même observatoire que pendant l'été.
  12. Bonjour, Une 3ème nuit de suite, déjà ma 23ème sortie en 2018, et beaucoup de chance... enfin ! La tempête de poussière tombe presque en direct, et une très bonne turbu dans l'heure qui a entouré le passage au mériden, sous les 19° quand même. Meilleure photo de la soirée, milieu de la vidéo à 02h49 : http://astro52.com/planetes/Mars-25-juillet-2018-2h47.bmp Une animation de 11 images autour du méridien, très court forcément : Et en prime j'ai encore progressé dans les traitements. Le package avec les images prétraitées pour ceux qui veulent s'amuser : http://astro52.com/planetes/Mars-Saturne-25-juillet-2018.zip ------- La planche stéréoscopique : http://astro52.com/planetes/mars-stereo-2018-web.bmp Consignes d'usage de la planche stéréo 1) La télécharger 2) Créer une image toute noire de format égal à la résolution d'écran 3) Coller la planche stéréo bien au milieu, sauveharder 4) Ouvrir l'image en plein écran, afin qu'il ne contienne que la planche et du noir 5) Se placer dans le noir complet, cacher les LED de l'ordinateur. 6) Se placer bien en face de l'écran, surtout pas trop près. 7) Loucher de façon à obtenir 3 Mars et non pas deux ou 4. Ne plus bouger. 8) Ne pas chercher à faire consciemment la netteté du centre. C'est à chaque oeil de faire la mise au point inconsciemment. ------- Acquisitions : durée du film : 240 secondes fréquence : 302 fps (limité par USB2 et disque non-SSD) frames : 72652 exposition : 2,453 ms gain : 180 WBlue=98 WRed=53 Empilement AS 2.6.8 : Ouverture des frames 26000 à 46000 soit 20000 frames en milieu de vidéo Empilement des meilleures 400 / 20000 Réouverture des 72652 frames avec "Last stack is reference" Empilement des meilleures 3501 sur 72652 Finitions Iris : Balance des blancs ; Rouge 1.00 Vert 1.10 Bleu 1.75 Masque flou en mode bug exploit, finesse 0,40 intensité 700 >clipmin 0 0 Filtre passe bas 0.01 Contraste 0.12 0.88 0.00 Saturation 1.05 >clipmin 0 0 Sauvegarde en bmp
  13. Astro52

    NGC7662 à Royan

    Bonjour, Encore une nuit à l'observatoire, où après avoir bien bricolé et sous-pesé la question, j'ai fini par passer le reste de la nuit sur NGC7662 afin de mieux cerner le rôle du nombre de poses. Cette fois c'est le H-alpha qui est parti à la poubelle, beaucoup moins intéressant que le L, contrairement à l'oeil de chat et la blink. 2018 (Atik 414ex) : NGC7662 Royan 2018 au 355 / 3550 LX200 Prétaitées format iris : http://astro52.com/ciel-profond/ngc7662-pt-2018.zip Rappel 2017 (SXV-M7C) : NGC7662 ancienne caméra 2017
  14. Bonjour, La nuit a été bien compliquée. Un peu par ma faute, puisque j'ai oublié le masque de Bahtinov à la maison, et puis j'ai cru que la résistance chauffante suffirait à protéger de la buée par ces températures estivales, car la protection passive rend la mécanique plus instable, mais la proximité de l'océan a eu raison de mon optimisme. Et puis encore et toujours l'autoguidage de la déclinaison, mais au moins je cerne mieux le problème, puisque jamais la calibration n'a fait bouger d'un poil la déc. Il a donc fallu se résoudre à ne calibrer que l'AD, et à autoguider manuellement la déc. En Ha la lumière de l'écran gêne moins. Mais au moins, en passant quelques heures à faire le travail de PHD2 manuellement, je visualise mieux quels bugs il rencontre en fonctionnement automatique, et donc pourquoi il fonctionne de façon aussi aléatoire. D'abord, il y a une impulsion "plancher" en dessous de laquelle il ne se passera jamais rien, quel que soit le nombre de corrections ordonnées. Cette valeur plancher varie, ça peut fonctionner pour 400ms, comme il peut être nécessaire de monter à 900ms pour que les corrections produisent un effet. Quand la correction produit un effet, cet effet n'est pas amputé de la valeur plancher. S'il faut monter à 900ms pour qu'il se repasse quelque chose, la correction est bien une correction de 900ms, potentiellement excessive ; sachant donc que si une fois 900ms c'est trop, dix fois 800ms au même moment aurait pu ne rien produire du tout (si vous me suivez). Si avec ça vous voyez encore comment guider manuellement, pas de panique... parce que c'est pas fini ! L'ampleur des corrections varie également au cours du temps d'une minute à l'autre, même si cette variation n'est pas corrélée à la valeur plancher. On peut donc avoir des corrections de 500ms qui impactent la monture de plus de 2" d'angle, et la minute suivante des corrections de 900ms qui impactent la monture de 1" d'angle. Le poids d'un 1ms d'impulsion peut donc varier du simple au quadruple à tout moment sans prévenir, indépendamment de la valeur plancher en dessous de laquelle les corrections n'existent plus, qui varie également de son côté. Malgré tout cela, l'image traitée est correcte : http://astro52.com/ciel-profond/M27-2018.bmp Les pré-traitées : http://astro52.com/ciel-profond/M27-pretrait-2018.zip Format Iris Possibles problèmes de dimensions et d'alignement... que je n'avais jamais rencontrées sous Iris...
  15. Astro52

    Projet voyage astro... voire plus si...

    Il m'avait semblé d'après les données météo que c'était vers Tamlakoute que les dernières entrées océaniques finissent leur parcours. Ce qui m'avait fait complètement écarter ma première idée, qui était le col Kerdous, à une distance non-prohibitive de Tiznit où j'étais allé il y a une dizaine d'années chez un ami enseignant devenu inspecteur depuis. Je pourrais me renseigner auprès des français qui agissent là-bas. Mais ça ne résout pas le problème du matériel. Mais je garde ta proposition, peut-être pour un 2ème voyage.