Jump to content

paskdcx

Membre
  • Posts

    252
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

A propos

  • Résidence
    IdF - 78
  • Intérêts
    la photographie, l'astronomie... tout naturellement j'arrive vers l'astrophotographie
  • Occupation
    trop
  • Matériel
    sw 254/1200 & TS 86/464 sur NEQ6 pro Goto, ASI1600MM
    en visu = oculaires 28/10/5mm

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

paskdcx's Achievements

  1. Ça tombe au bon moment pour moi car Il faut justement que je me prépare pour cet été et je dois redéployer une solution nomade simple, ça le fera du bien de voir les nouveautés et voir quelles sont les meilleures plateformes actuelles (entre les différents"raspberry-like", les SMB Ordinateur)
  2. @TuxAstro@sun : Pour avoir également posé la question ailleurs du résultat : Ce ne sera pas un problème une fois le sondage clôturé si tant est qu'il soit suffisamment représentatif Du coup n'hésitez pas à le partager autour pour qu'il puisse être le plus représentatif possible !
  3. C'est bon, j'ai répondu de mon côté ! Intéressant comme petit sondage !
  4. On s'y fait très vite On a pu te guider du coup ! Bon live à tous Ca commence maintenant en tout cas !
  5. Bonjour à toutes et à tous ! Une grande première ce soir, Jeudi 14 Avril, à 21h30 !! Le premier épisode de "Un traitement presque parfait" 4 Candidats vont "s'affronter" sur le traitement d'une photo linéaire prétraitée pour sortir le meilleur résultat possible en moins de 30 minutes ! Il y aura diffusion live vidéo des 4 candidats simultanément, tout en laissant la place à vos commentaires et les commentaires des candidats ! Ce sera donc le premier épisode live de votre nouvelle série d' "AstroRéalitée culinaire" ! N'hésitez pas si le cœur vous en dit, de venir encourager les 4 premiers candidats ! Et si vous vous sentez l'âme d'un grand chef ? ou vous souhaitez juste bien rigoler, n'hésitez pas à vous proposer pour les prochains épisodes de la série "Un traitement Presque Parfait" !!!!* Petite vidéo (Crédit Vidéo @berylius) Toute ressemblance avec une série télé existante ne serait que pure coïncidence 😃 😃 😃 Pour participer à cet évènement en tant que spectateur : rendez-vous dès à présent sur le discord astro-fr : https://bit.ly/ASTRO-FR
  6. Bonjour à vous ! Astro-FR c'est une petite équipe de passionnés mais plus d'un millier de membres ! Et clairement nous ne sommes pas "youtubeur", mais nous essayons tant bien que mal de poster les lives que les membres du Discord se proposent de faire. Nous les rendons public afin qu'ils puissent profiter au plus grand nombre d'astrams, si tu cherches "astro-fr" sur youtube tu trouveras la chaîne et les vidéos précédentes. Ce sont les astronomes amateurs qui se proposent de partager leurs connaissances, et c'est ce qui est génial ! Du coup, en parallèle, si ce n'est déjà fait : je t'invite à rejoindre le discord si tu souhaites voir quels seront les prochains live car nous en faisons toutes les semaines (et même proposer tes propres sujets !!). et tu pourras les suivre en direct ce qui sera bien mieux pour y participer et apporter tes remarques et questions. (le temps de les monter et les rendre lisible pour tous, nous les publions avec facile une petite semaine de retard sur youtube)
  7. Hello ! encore une belle initiative de partage de connaissances ! Pour avoir participer à plusieurs des présentations, c'est top et très ouvert à tous ! Les échanges entre les participants est très formateur, n'hésitez pas à participer, c'est gratuit et dispo pour tous ! Je serai présent pour ma part ce soir ! Amicalement, Pascal
  8. Merci pour votre retour @Alhajoth Il est vraisemblable que je m'essaye à d'autres petits trucs à l'avenir, tout du moins tenter de faire mieux sur certains des points problèmatiques relevés par vous tous et par moi-même aussi Pour ce qui est des autorisations, le parcours est assez compliqué je dois l'avouer et sûrement pas des plus adapté pour de petits photographe en herbe comme moi. Mais c'est la "mission cinéma" qui gère cela. Ensuite il faut contacter nombre de personnes (les momuments, les parcs et jardins etc... etc... ) Il faut ensuite tomber une personne disponible et disposée Cdt, Pask
  9. Merci Colmic pour ce retour très intéressant avec de bonnes idées d'améliorations pour des éventuels futurs plans, - Vous avez tout à fait raison sur le chapelet troué, très déçu de ces nuages et ces "disques" manquants, j'ai pris le partie de respecter les conditions et ne pas créer de positions non visible. Mais vous avez raison j'aurai pu reserrer sur la partie sans "trou". Au final j'ai choisi de mettre toutes les phases de "croquage". Je pourrai aussi tout simplement combler les trous pour "améliorer" le rendu cosmétique mais comme expliqué plus haut on s'éloigne d'une certaine rigueur. (rigueur relative car il fallait faire des compromis comme vous l'avez tous remarqué) .. - Sans annotation, oui je l'ai faite cette version en effet. pour un visionnage ou une impression elle est très bien, clairement mieux vous avez tout à fait raison. - Pour la taille du soleil, j'ai seulement respecté la taille angulaire du soleil par rapport au cadrage choisis. La difficulté réside dans le fait que photographier toute la course de l'évènement représentait 44-45° ce qui contraint le cadrage si l'on veut l'ensemble du premier plan. Shooter en paysage aurait permis d'avoir une focale plus grande (car un angle plus grand), certes, mais cela reserrait en vertical et empêcher d'avoir toute la perspective. J'avais également pensé prendre le soleil juste au dessus de la tour Eiffel avec le teleobjectif mais le cadrage possible aurait juste donné une petite partie du dernier étage ce qui n'aurait pas été ni très reconnaissable ni très joli.. et je n'aurai pû shooter qu'au moment du maximum. (si j'avais une autre personne avec moi j'aurai laisser l'appareil programmé et serait descendu au pied de la tour pour faire juste ce cliché, mais la simulation de la photo n'était pas terrible). Après ce n'est pas pour trouver des excuses aux nombreuses imperfections de la photo, mais simplement partager ma réflexion qui a motivé les décisions que j'ai prises pour choisir le cliché à réaliser... C'est un monde de compromis Il a fallu que je trouve la bonne distance pour avoir l'élévation max du soleil jusqu'aux pieds du trocadéro (plus de 74° au final) - Prendre le même plan à la même heure est une très bonne remarque et peut-être aurait été la meilleure solution, je m'étais posé la question mais j'avais peur que la photo donne un premier plan très luimineux avec des billes sombres représentant le soleil (j'ai aussi fait un test quelques jours avant en réduisant l'exposition au maximum mais le premier plan rendait vraiment très moche, en tout cas je ne suis pas parvenu avec mes modestes compétences à faire quelque chose qui me plaisait) , du coup je ne l'ai pas fait. Reste l'éclairage publique qui est effectivement un point assez négatif pour le rendu, et c'est un point tout à fait valable et que je reconnais. Merci pour ces remarques très constructives et qui donnent de bonnes idées ! (et me font encore plus cogiter pour refaire un projet fou comme cela ahahahha Ma femme ne va pas vous remercier !!! cdt, Pasccal
  10. Bonjour Julien, Je vais tâcher d'y répondre le mieux possible et de manière totalement transparente, mais sûrement dans le désordre et avec sûrement beaucoup de texte courage pour la lecture ! - "Pourquoi ne pas avoir utilisé le même appareil" : En répondant à cette question et détaillant ma démarche et la genèse du projet je devrai répondre à l'ensemble de vos questions : . C'était effectivement initialement la teneur de mon projet. Je shoot le premier plan, puis sans rien toucher j'attends l'occultation et je shoot en ajoutant juste le filtre solaire. Cela m'aurait grandement simplifié la tâche... J'ai ensuite calculé le rendu de la photo : à pleine résolution de mémoire le soleil aurait fait environ 10pxl, ce qui compte tenu de la légère occultation aurait rendu le phénomène quasi imperceptible sur la photo (occultation de 13% de 10 pixels, je vous laisse faire le calcul ). J'ai quand même testé en réel pour vérifier => beurk ! Si c'était une occultation totale, oui le projet aurait été réalisé tel quel. . Vient donc la seconde étape du projet : shooter le soleil avec une focale plus grande pour obtenir une meilleure résolution. Oui mais dans ce cas on perd forcement le cadrage et il faut alors pouvoir remettre sur une base commune... Ma conclusion était alors d'avoir un second appareil "témoin" avec un cadrage plus large permettant d'avoir l'exact position de l'astre dans le cadrage initial (cela implique de cramer le soleil pour obtenir même très bruité et sous-ex le premier plan, éventuellement cramer légèrement quelques photosites du capteur photo par la même occasion. la non utilisation d'un filtre sera expliqué plus bas), mais cela implique alors que les deux appareils soient synchronisés et se déclenchent au même instant pour être un peu puriste. . On arrive alors à la troisième étape : J'ai potentiellement un soleil avec une meilleure résolution, un shooting en parallèle pour le bon positionnement... pourquoi pas améliorer le premier plan et en faire un plus grand, c'est alors que j'ai tenté un panoramique du même cadrage mais avec une plus grosse focale. Les deux photos résultantes se superpositionnent parfaitement (même angle, même cadrage etc..) Maintenant les déconvenues et les petits soucis : * Cassage de la tête de trépied lors de l'installation du matin.. Ca fait mal au budget, et ça ruine quelques paramètres, mais je ne renonce pas. * Travaux à l'emplacement de mon point de shooting qui ne m'a pas été mentionné par les services m'autorisant au shooting (à Paris il faut être autorisé pour faire tout cela sans être éjecté manu-militari - j'ai déjà essuyé les plâtres de ce type de projet sur les champs élysées à deux reprises, les forces de l'ordre n'aiment pas que l'on mette un trépied sur la voie publique, alors aujourd'hui j'essaye de faire tout ça officiellement) -> cadrage du premier plan de nuit impossible à retrouver à cause de l'obstruction due aux travaux le matin. je fais alors le choix délibéré de dégrader quelques paramètres du projet mais de les choisir judicieusement pour conserver le maximum de rigueur possible : -> shooting avec un seul trépied pour le second appareil "témoin", il n'aura malheureusement plus exactement le même cadrage mais aura 70% de "surface" commune ce qui suffira amplement pour assembler le tout. Par contre inutilité d'utiliser un filtre solaire sur cet appareil, car nécessité d'obtenir du signal sur le premier plan pour l'assemblage rigoureux. -> shooting à main levé avec l'appareil principal sur la focale plus grande et le filtre solaire. Le second trépied manquant pour assurer la parfaite orientation par rapport à l'horizon des photos (et assurer la même horizontalité que le second appareil). C'est le paramètre qui m'a le plus chagriné sur le coup, mais sera facilement résolu en retrouvant la position exacte de l'occultation à chaque instant sur les différentes simulations scientifiques des occultations. Au final j'ai réussi à bien me caler physiquement (grâce aussi au niveau numérique intégré à l'appareil) car je n'ai eu que 0.44° de rotation à mettre au maximum. Enfin, pour la photo finale présentée ici : - j'ai affiché le premier plan réalisé avec un panoramique de 16 photos sur un 100mm de focale (photo "maître"), le soleil est pris avec une focale de 200mm ramené à l'échelle pour la photo finale. l'appareil témoin shootait en 24mm. (Le non-multiple entier de cet appareil témoin était moins important car il était possible de calculer la déformation optique sur chaque photo pour réassembler sur la photo "maître") L'intérêt pour moi était de mener à terme un projet assez fou (effectivement incompris de la famille ) Mais surtout je me devais d'y apporter le maximum de rigueur possible dans sa préparation et son exécution, pour rendre le travail final recevable à mon goût, et pour moi. et je me disais que cette aventure valait la peine d'être partagé avec d'autres astronomes la raison de ce post ici. J'aurai pu shooter au jugé sans trop me préoccuper et mettre tout ca rapidement en forme, mais je n'aurai pas aimé ma photo même si elle aurait été très certainement plus belle. Aujourd'hui j'estime y avoir mis le maximum de rigueur que j'aurai pû y mettre (compte tenu surtout des mésaventures qui ont pondéré son exécution). J'espère avoir répondu au mieux à vos interrogations en tout cas ! PS : désolé, trop de texte à lire, et sûrement beaucoup de fautes
  11. Bonjour @Hans GruberC'est en effet une histoire de goût, je respecte votre opinion Hans merci pour ce retour formateur pour moi. Je me suis longuement posé la question de comment réaliser ce projet de la meilleure manière possible et le rendre le plus proche de la "réalité" et j'ai appris beaucoup avec ce projet et ai encore beaucoup d'axes d'amélioration à appliquer pour la suite. Toute fois, pour exposer un peu mon propre point de vue, J’ai pour ma part une approche assez similaire à la vôtre mais que je pondère néanmoins quelque peu : Je différencie de mon côté : - les photomontages qui visent à juste faire une belle photo mais qui ne respectent pas grand chose (une voix lactée de 3x sa taille, pas à sa place sur un paysage qui n’a rien à voir, une lune de 10x sa taille collée sur un paysage ou un bâtiment, sans compter les FoV qui n’existent pas etc… ) [des photos qui pour moi n'ont pas grand chose à faire sur un site d'astronomie] - et de l’autre côté des superpositions qui respectent précisément la position ("géographiques" et temporelles) des astres, les tailles, les échelles etc ... Le soleil était bien aligné avec cet exact champ lors de son maximum d'occultation et à cette hauteur, et avec cette taille. On peut approcher ce projet comme un exercice tel qu’un bracketing multi expositions que l'on réalise depuis l’apparition des premiers appareils photographiques. Si je dois m'arrêter personnellement à rejeter toute photo composée de plusieurs prises, à des instants différents je devrai également rejeter les photos de ciel profond ou certains types de planétaire (celles montrant la planète et ses satellites, ou pour les astres: le soleil complet avec ses protubérances). Car il s’agit de coller plusieurs prises réalisées à des instants différents (souvent sur plusieurs jours pour le ciel profond), prises à différentes expositions (différents filtres utilisés aussi, ou différentes expositions de différentes parties n'ayant pas la même luminosité) et également souvent à différentes résolutions (bin1, bin2 etc..) voir issue d'un magnifique travail collaboratif de plusieurs astronomes avec différents télescopes, différentes focales etc… Je précise ici que je ne fais qu'exposer mon propre point de vue en la matière et que bien évidemment je n'essaye en rien de prouver quoique ce soit ou de faire changer les goûts en la matière de qui que ce soit. Mais cela reste un intéressant débat et j'avoue être également sur le rejet de photomontages totalement artificiels que l'on peut voir surtout en dehors de notre forum et souvent relayés par quelques "journaleux" peu scrupuleux . Dans tous les cas je comprends totalement les idées sous-jascente à votre texte et accepte pleinement le qualificatif de photomontage à ce titre. Merci d'avoir pris le temps de regarder et de commenter ce petit projet fun a faire.
  12. Merci titophe ! Oui l'image est assez grande à pleine résolution mais elle n'est pas assez belle à mon goût (j'ai un léger bougé dû au mouvement du miroir du reflex j'aurai dû le verrouiller avant de déclencher, arggg) après je n'ai pas de stockage en ligne qui me permet de la mettre
  13. Merci beaucoup Jean-Louis, il me semble en toute modestie que le résultat est assez loin d'un résultat pro à mon humble avis car j'y vois énormément de choses à améliorer.. mais je suis heureux qu'elle vous plaît en tout cas ! C'etait une belle aventure ! Et c'est ça le plus important : ce faire plaisir et partager ses plaisirs comme ses galères
  14. Bonjour à tous !!! Je suis en retard sur le buzz de l'évènement astronomique du mois de Juin, mais j'ai eu besoin d'un peu de temps pour finaliser cette photo et un peu de repos. Alors voici ma petite photo de cette occultation de 13% du soleil ce 10 Juin 2021. Tout est parti du défi technique de faire un chapelet avec un décor en ombre au premier plan... J'ai cherché le meilleur premier plan que je pouvais trouver sur Paris, et je me suis orienté à trouver un alignement particulier. Et j'ai pu trouver que la particularité du maximum de l'occultation serait parfaitement aligné avec le Troca/Eiffel/ChampsDeMars.. et voilà le défi était lancé ! Par contre, comme tout projet : il y a eu beaucoup/énormement de galères une fois sur place et en traitement ce qui m'a quasiment découragé à plusieurs reprises, mais j'ai persisté pour au final avoir une photo qui je l'espère vous plaira (remarque : la photo est postée en 2048pxl pour minimiser le poids, l'image originale fait un peu plus de 21.000 pixel de haut pour un peu plus de 1Go en tiff/zip ) J'ai longtemps hésité entre faire ce chapelet de toute l'éclipse (ce qui entrainait l'usage d'un grand angle et un recul prononcé rendant le soleil très petit) ou un seul et unique shoot avec une plus grosse focale pour écraser les distances et faire ressortir le soleil sur le haut de la tour Eiffel. J'ai fait tous les calculs de ce dernier mais au vue de l'élévation du soleil sur le maximum il n'y aurait eu seulement qu'une petite partie du dernier étage, ce qui n'était pas des plus judicieux pour immortaliser cet instant et cet alignement. (Et j'étais seul pour faire le shooting, je n'ai pas le don d'ubiquité encore ) Voilà c'est donc fait ... j'ai relevé le défi. Réussi ou pas selon vous je vous laisse seul juge mais pour ma part je me suis éclaté à le préparer et à le shooter !! C'était surtout la technique qui m'intéressait je l'avoue, un gros challenge pour mes petites épaules. Des heures de préparations et de calculs pour trouver le bon emplacement, les bonnes focales et simuler le cadrage, et des heures de travail pour réaliser ce compositage. J'ai pas mal appris sur ce projet et je serai en mesure de faire encore mieux la prochaine fois mais avec un peu plus de matériel (et pas de casse). La Photo premier plan réalisée à 5h du matin pour profiter de l'heure bleu et du peu de nuage, le soleil évidemment shooté entre 11h et 13h15 ;). Malgré un bon thermos d'eau fraiche, des gateaux et une casquette, ce fut une expérience exténuente sans compter les repérages et tests les jours précédents (toujours à 5h du mat), et les heures passées les nuits suivantes pour finaliser la photo ! Quelques mots sur l'explication du shooting : Un shoot simple en une photo aurait représenté une taille du soleil d'environ 10pxl, ce qui était très insuffisant pour bien se rendre compte de cette très faible occultation. D'où l'usage de deux appareils en parallèle et synchronisés et l'emploi de focales en multiple simple (utilisation d'un 200mm, et d'un 100mm pour les photos finales ) mais aussi l'utilisation d'un 24mm pour un repérage plus global et qui sera remis à l'échelle. Le premier plan a été fait à plusieurs échelles également (1 shoot en 24mm, pano d'environ 9photos en 50mm, pano de 16photos en 100mm). Une très longue histoire et si vous avez des questions je me ferai un plaisir d'y répondre. Photo "finish": Petite immortalisation du jour-J avec malheureusement des travaux qui ne m'avaient pas été notifié par la mairie de Paris et qui ne m'ont pas donné la possibilité de faire le shooting prévu, Par dessus tout, je casse le second trépied au montage sur place. A minima les deux APN étaient synchronisés, il a fallu faire tout ça en mode dégradé (#LoiDeMurphy) (du coup une partie du shooting fait à main levée avec une dérotation nécessaire pour retrouver la bonne orientation.. Egalement le changement d'angle et de positionnement m'a obligé à traité pour corriger la déformation par rapport à l'image voulu Quelques petits souvenirs sur le travail préparatoire Calcul du meilleur spot en fonction de l'angle disponible pour avoir l'ensemble de la tour Eiffel ou juste une partie : Petits brouillons du positionnement du soleil et du cadrage : (mon changement de focale a un peu changé la donne, mais le calcul du parcours angulaire du soleil reste valable Si vous êtes arrivés jusqu'à cette ligne et bien tout d'abord Merci pour votre lecture attentive Je suis bien conscient que ce petit projet fou est très loin de vos impressionnantes photos de cette occultation, mais je suis heureux de l'avoir fait pour moi et je me permet de modestement partager ces petits travaux, très intéressés de lire vos éventuels commentaires. Me reste plus qu'à vous dire : Bons ciels à tous et n'hésitez pas soyez foux tentés des trucs de dingues, au moins vous le faites A très vite, Pascal
  15. Hello, Je me permets de tenter de donner quelques détails en attendant que @RAMICOURT02precise bien mieux que je ne peux faire, je ne suis qu'un novice dans cette pratique super passionnante De ce que je connais pour répondre à un premier commentaire : le suivi de satellites (ISS entre autres) se fait en dehors d'un alignement polaire (afin de faciliter le suivi). Donc, le socle noir est en fait un système ingénieux qui permet de régler l'altitude voulu pour le suivi et permet en remettant a plat de revenir à l'alignement polaire. Pour quelqu'un qui est en mode 'nomade' il lui suffit juste de régler l'altitude à celle souhaiter pour le passage donc sans le socle. Pour le reste, il y a un boîtier électronique (de conception et de fabrication par E.Rietsch) qui est ajouté (entre l'ordi et la monture). C'est effectivement le même type d'installation que celle de Thierry Legault mais ici pour une eq6 et en mode "plug'n'play". Ce boîtier reprogramme la carte de l'eq6 au démarrage pour faire le suivi satellites (si le boîtier est débranché la monture fonctionne normalement). Combien de vitesses ? Le boîtier configure un peu plus de 48000 vitesses "pilotable" en direct. Le suivi se fait sur la lunette de visée avec une caméra de guidage >15fps. La correction se fait aussi bien en position qu'en vitesse (car la vitesse apparente de l'ISS change pendant la traversée de notre ciel) et il y a jusqu'à 15 corrections par seconde (ce pourquoi on appelle du suivi à haute vitesse). Dans l'ordi il y a un logiciel spécifique encore une fois développé par E.Rietsch pour faire fonctionner le tout. Par dessus on ajoute une caméra pour imager et hop ! La mise en station étant spécifique à chaque trajectoire, normalement le champ de la lunette guide devrait attraper la station, si besoin on corrige avec une manette pour la ramener au centre et on lance le suivi automatique. Voilà ce que j'en sais après je laisse l'auteur de ce magnifique cliché préciser d'autres infos. En espérant que cela vous éclaire. Je suis moi-même en train de découvrir ce boîtier sur mon setup (pour cela que je connais un peu certains détails mais bien loin que ceux qui en font depuis plus longtemps) Clear Sky à vous tous !!!! PaskEyes.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.