merzhin

Membre
  • Content Count

    478
  • Joined

  • Last visited

About merzhin

  • Rank
    Membre

A propos

  • Résidence
    Essonne
  • Occupation
    Flaneur stellaire

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. merzhin

    Instrument de voyage

    Arf serge, il ne faut pas le prendre personnellement comme cela . C'est une question de ressenti. J'en ai eu un car je pensais qu'il répondait à tous mes critères sur le papier. Je n'ai pas dit c'est un mauvais instrument mais que je ne l'appréciais pas personnellement. Je ne suis pas le seul, la personne qui me la fourni m'a dit qu'elle préférait son dobson tube plein pourtant beaucoup plus lourd car elle n'aimait pas le démonter et le remonter. Laurent Ferrero, féru de ciel profond utilise les deux par exemple, la lunette de 80 et le télescope de type strock 250mm, il n'y a pas incompatibilité. Bon d'accord, j'avoue que ce télescope fait avec autant de bois n'allait pas du tout avec mon rideau de douche high tech et il n'y avait pas encore la version imprimante 3D à l'époque . Aussi bizarre que cela puisse te paraitre, j'avoue que même si on me proposait un 400, je prendrais le mak 127. Tout les goûts sont dans la nature comme tu dis^^.
  2. merzhin

    Instrument de voyage

    Bonjour, Pour en revenir au Mak 127 et à la lunette de 80ED que j'ai eu et pu comparer. Je dirais que les deux sont vraiment complémentaires. Si tu es plutôt sur un site urbain un peu pollué, le mak ira très bien. Si tu as accès à un très beau ciel, la lunette sera très bien pour son grand champ. Je me souviens d'une soirée où nous avions mak 127, lunette de 80 et C8. Les instruments étaient très complémentaires, la lunette nous montrait les beaux amas ouverts, le C8 les belles galaxies comme M81 et M82 et le mak marchait bien sur la nébuleuse de la lyre par exemple et grossissait facilement sur la lune et les planètes avec sa longue focale. Le mak est, je trouve, un peu plus performant en planétaire et la courte focale de la lunette demande l'ajout d'une barlow pour le planétaire ce qui fait un accessoire à prévoir en plus mais elle sera de ce fait polyvalente planétaire/grand champ alors que le mak ne fera pas de grand champ. Il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas tant d'objet que ça qui nécessite un grand champ mais c'est agréable d'en avoir, question de ressenti. Pour la monture, j'utilisais cela (pour le mak ou la lunette) : https://www.maison-astronomie.com/montures/3880-monture-azimutale-sky-watcher-az5.html Cela faisait un "set up" très facile à installer et sortir. Je descendais mes trois étages en une fois, la valise avec la lunette de 80ED, la monture sur l'épaule, les oculaire et un livre d'astro dans un sac à dos. Pour résumer, le mak plutôt pour le planétaire urbain, il fait des merveilles pour sa taille j'ai trouvé. La lunette plutôt pour le grand champ sous un bon ciel avec plus de polyvalence si on ajoute une barlow. Le tout sur une petit AZ à bras. Tout cela ne prend pas de place, particulièrement le mak qui doit rentrer dans une sacoche photo : https://www.webastro.net/constellia/photo/67819_mak-127-orion-apex--filtre-solaire--sacoche/ Le "strock" 250mm est aussi une bonne solution dans ton cas car on a le diamètre et la transportabilité. Personnellement, je n'aime pas du tout donc je laisse Serge Viellard t'en parler comme il l'a très bien fait^^.
  3. Je l'ai déjà dit un peu plus haut, c'est le diamètre qui fait vraiment la différence. C'est enfoncer une porte ouverte que de dire cela. Les professionnels ont cessé d'en utiliser pour les remplacer par des télescopes. Il y a encore quelques lunettes utilisées en solaire mais il n'y a plus de projet de construction de grandes lunettes professionnelles. Plus de lumières donc plus de pouvoir séparateur donc plus détails d'autant que la conception des miroirs s'est grandement améliorée. Je pense au newton de 200 par exemple qui ne sont pas encore trop lourd (après chacun son ressenti concernant le poids). J'utilise encore les lunettes car c'est un instrument qui me passionne et c'est souvent le choix de ceux qui en utilise. Il y a aussi les raisons de praticité (absence de collimation) et mise en température rapide pour les sorties rapides. J'ai ressorti la lunette achromatique celestron (même pas une lunette classique) hier soir pour regarder Satrune et pfiouuu, quelle beauté ! On ne peut pas les jeter à la poubelle comme cela. En plus, elles marchent bien pour les étoiles doubles ces achros pour moitié moins qu'une ED/APO.
  4. Non, j'utilisais un SC de 150mm. Je me demandais si on ne gagnait pas des miettes en mettant un verre ED pour du visuel par rapport à au gain que l'on aurait en mettant un peu de diamètre. J'avoue que j'aurais un peu d'appréhension à utiliser une grosse achros en planétaire parce que j'ai clairement trop lu de test qui disent que ce n'est pas pertinent (je partirais donc avec un a priori, malédiction de l'abus de test sur internet). Je questionnais le rapport coût/bénéfice. Il faudrait testé en visuel sur le long terme une 80/910 vixen classique et une 80ED sur Jupiter par exemple. Heureusement, on s'en sort bien au niveau coût d'une 80ED grâce à la production chinoise. Donc le bénéfice serait réduit mais si on sort des 3 skywatcher 72/80/100ED, ça fait cher le gain même si on a un magnifique instrument produit dans des pays qui essaient de respecter les travailleurs et l'environnement (televue, takahashi, APM...). D'autant que pour la 100ED, maintenant que j'ai pu voir ce que montrait une achro dite "bas de gamme" de même diamètre, une fois les difficultés mécaniques surmontées, je ne reviendrait pas à la 100ED sinon pour une production faite dans des pays dit "développés" si j'étais très fortuné (une perl vixen AX103S par exemple mais bonjour le prix, vous allez me dire qu'elle est faite en chine ahah.). Encore une fois, c'est un opinion totalement personnel, un ressenti compte tenu du fait que je ne suis pas un geek de l'optique (sans péjorativité dans le propos aucune bien évidemment). Pour caricaturer, le gain serait d'après moi un peu sur-fait (caricature à mort mais si je nuance trop, on va plus rien comprendre^^). On m'avait trop dit que les performance allaient s'effondrer en passant de la 80ED par rapport à l'achro. Une fois que l'on a compris ses limites, l'achromatique a encore son mot à dire dans ce diamètre, c'est en quelque sorte un "bon compromis". Je laisse la parole aux experts, encore une fois, la 100ED est surement excellente (meilleur qu'une achromatique si on oublie tous les autres paramètres). C'est surement un instrument qui "assure" comme la 80ED, j'avais hésité à la prendre mais compte tenu de ma pratique astronomique, je trouvais qu'il y avait encore des choses à faire avec une achro avec un assez long F/D dans mon cas. Le passage à la lunette achromatique confirme ce que je pensais. Question de compromis toujours. Ok, désolé, je ne l'avais pas lu. C'est très intéressant. Lyl avait l'air de dire que ISTAR soignait particulièrement la conception de ses verres. Ca me fait penser qu'il manque toujours une super achro faite en europe de petit diamètre accessible à tous comme les petites japonaises de oliv55 ( mais je radote^^).
  5. Pour en revenir à la différence entre une achro (on va dire de bonne facture) et une ED par exemple. Si je fais une analogie et que je prends un des pires instruments (d'après moi) qui est sur le marché à savoir un newton 130mm d'entrée de gamme avec une barlow intégrée pour allonger artificiellement la focale et que je mets une lunette de 80mm à côté, ce sera une évidence que la lunette de 80mm même de moyenne facture sera devant. Il n'y aura pas besoin de graphique, de théorie, ni de recherche minutieuse des défauts. Je discute ici des arguments qui disqualifient les achromatiques en gardant bien les critères du prix en têted'une achro plutôt que sa qualité optique. J'entends par là qu'à prix égale, on préfèrera toujours une ED voir, une APO. Alors que si je reviens à mon achro classique et une ED moderne, et bien en dehors de quelques fausses couleurs qui seront peut être présentes sur l'achros, ce ne sera pas une évidence en terme de détails. Cela se jouera au pouillème en quelque sorte. Et si je rajoute la différence en terme de prix, est-ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle une fois tout ces critères pausé (en visuel j'entends). Si les ED valaient le prix d'une achro, on se poserait pas la question mais ce n'est pas le cas. J'ai fais une sortie astronomique avec des passionnés d'optique plutôt orienté astrophoto, nous avions tous des lunettes 80 et 100 ed et observions la lune en visuel ce soir là. L'argument pour valider la qualité des lunettes ED était de grossir à fond sur la lune et de dire : "c'est une bonne lunette, il n'y a pas de chromatisme qui apparait sur la lune". Quand je suis passé de la lunette de 80ED à un instrument de 150mm, je n'avais pas besoin de faire toute sorte de test optique, quand j'observais Jupiter, certains détails que j'avais du mal à voir sur Juptier étaient maintenant très accessibles, c'était une évidence (et cela dès la première sortie), nul besoin de banc optique pour en apporter la preuve. C'est plus dans ce sens là que les achromatiques ne sont pas encore à jeter à la poubelle. Encore une fois, je parle en simple contemplatif et pas en extrémiste (pas dans son sens péjoratif) de l'optique. La lunette achro que j'utilise (qui n'est pas du tout une lunette classique comme une clavé par exemple) a des images un peu "molle" au niveau du rendu sur les étoiles mais en montre quand même pas mal sur les planètes et si je ne connaissais pas le chromatisme, pas sûr que je l'aurais relevé. Encore une fois, j'utilise un oculaire à 30 euros pour les faibles grossissements (sacrilège ) alors que j'utilisais des oculaires à 130 euros avec la 80ED. En astrophoto, la différence est par contre évidente quand on voit qui est fait entre une lunette Achro et ED. Un exemple ici, quoique les images avec la 120 achromatique ne sont pas à jeter non plus : http://photobucket.com/gallery/user/Muteroc/media/bWVkaWFJZDoyMjEzNTY1NQ==/?ref= Comparer des optiques ED, achro APO uniquement à partir de tests optiques ne reviendrait-il pas à faire de l'astrodessin à l'oculaire après avoir longuement étudier les photos d'une planète de l'objet prise par hubble ? Ne risque-t-on pas de voir des détails qui nous auraient échapper autrement ? Encore une fois, je ne discute pas de la pertinence des tests qui sont bien indispensables pour la conception de verres optimisés comme l'a montrée lyl.
  6. Pour en revenir au fait d'être achros au achro, j'ai trouvé dommage que l'on ne trouve pas de lunette achro longue à environ 900 euros entre 60 et 80mm sur monture de type Porta II fait dans un pays où l'on respecte tant bien que mal le droit des travailleurs et de l'environnement (en tout cas mieux qu'en chine) plutôt que d'avoir tout ce matériel venu de chine parfois plutôt orienté obsolescence programmé (monture en contreplaqué, monture trop juste avec trépied qui peut casse au niveau des vis...). Un peu comme les lunettes que Oliv55 a montré (scopetown) qui sont faite en partie au Japon sur les modèles des anciennes achros, le prix des APO étant encore prohibitif hormis la 80/100ED (et encore la 100ED avec monture fait plus de 1000euros) mais faite en chine entièrement. Après, c'est bien aussi d'avoir autant de bon matos pour si peu chère, on ne va pas cracher dans la soupe. C'est juste l'absence d'un milieu de gamme modeste (petit diamètre mais de bonne facture mécanique comme les telemator) fait dans des pays comme la france, l'allemagne ou encore la république tchèque qui manque. Il y aurait je pense un certain marché de niche que les magasines pourrait mettre en avant et qui permettrait de se maintenir face à la production asiatique.
  7. Salut Fred, Loin de moi l'idée de critiquer Bruno Salque dont je reconnais la modération et la réflexion de fond dans tous les avis qu'il donne. C'est un des rares qui arrive à bien mettre de côté la passion et savoir vraiment écouter les besoins des débutants pour bien les conseiller sans les orienter vers son instrument fétiche qui correspond à ses besoins propres. Ce que je voulais dire, c'est qu'il n'a pas à ma connaissance acquis une lunette achromatique pour se lancer dans l'étude du ciel sur une longue période comme il l'a fait avec son dobson 200mm. Son argument sur les limitations d'une achro me semblait toutefois plus juste que le simple mais il y a du chromatisme... ! Pour le reste, tout ce que tu dis est vrai. En passant de la 80ED à la lunette de 100 achromatique, j'ai bien vu les premiers soirs que sur les étoiles comme le double amas de persée, elle avait moins de "peps" que la 80ED. Après, j'utilise aussi des oculaires entrée de gamme alors que j'utilisais des hyperions sur la 80ED. Cependant, mes observations de Jupiter me confirme qu'il y a quand même beaucoup de choses à faire avec cette lunette contrairement à ce que l'on m'avait raconté sur les achros (bien souvent par des observateurs qui n'en avaient pas). Tout cela sans compter que j'étais à x100 avec un oculaire de 6mm sur la 80 et que je suis déjà à x120 avec un 8mm et x166 avec un 6mm ce qui est pour bien avantageux par rapport à la courte 80 qui nécessitait l'usage d'une barlow. Pour les questions de diamètre, sans commentaire ( plus de lumière donc de pouvoir séparateur), un newton 200 sur équato. motorisé pour environ le même prix et même encombrement (en plus lourd tout de même) fera mieux mais si on veut une lunette...
  8. Les courbes sont éloquentes mais que reste-t-il vraiment sous le ciel en pratique en visuel, avec la turbulence, la PL ? Peut être un peu de fausse couleur qui est facile à voir mais seul une recherche attentive des défauts optiques qui sont plutôt l'apanage des passionnés d'optique que des contemplatifs permettra vraiment de faire la différence. J'ai peur que l'oeil à moins de passer ses soirées à ne chercher que cela ne fait autant de différence que les courbes en montre. Ce ne sera pas HUBBLE dans la lunette bien corrigé et rien à voir dans la lunette achromatique. Les avis ne serait pas aussi tranché si on n'avait pas les graphiques à l'appui. Attention, Je ne critique pas la démarche des passionnés d'optique qui ne font que faire croitre la qualité optique des instruments disponibles sur le marché bien au contraire mais je trouve incorrect d'en faire un horizon indépassable. Voila pour ma défense de l'achromatique^^.
  9. Très intéressant ce sujet ! C'est vrai que ce qui était critiqué sur les lunettes achromatiques, ce n'était pas la perte de détails sur les planètes mais la présence du chromatisme uniquement qui était pointé dans les lunettes souvent par des personnes qui ne se sont jamais lancé sérieusement dans l'observation visuel avec ce genre de lunette. Il n'y a que 'Bruno qui expliquait que l'étalement des couleurs des achros en théorie faisait perdre du contraste mais c'était une explication théorique, je ne crois pas qu'il ait réellement testé en visuel avec lunette achro sur une longue période même si cette explication pour le coup, a du sens. Après avoir possédé une 80ED, je possède maintenant une achro longue moderne de la marque celestron (100/1000) et je ne trouve pas qu'elle soit si mauvaise. La mécanique n'est pas parfaite, elle mériterait un regraissage et il y a un peu de jeu dans le PO mais ça ne m'a jamais gêné en visuel. Après, je suis un passionné du ciel et un non un ingénieur passionné d'optique (qui forme généralement la clientèle des lunettes haut de gamme). La lunette tiendra sans problème sur la durée car elle est toute en métal, elle permet déjà à ceux qui ont 800 euros d'avoir une monture équatoriale correct (cg4) et un instrument relativement puissant. Cette lunette n'a rien à voir avec la petite 60mm jetable avec lequel j'ai commencé, elle est à la hauteur d'un newton SW de 150mm comme celui-là : https://www.telescopes-et-accessoires.fr/fr/telescopes/34-tube-optique-sky-watcher-150-750-dual-speed.html Il n'y a que le PO qui est un peu en dessous. Je mets ce message au cas où des débutant passerait et surinterprèterait les messages de ce sujet qui laisserait penser qu'il n'y a plus rien à faire avec une lunette achromatique. Si on rêve d'une lunette et que l'on a un budget serré, la 100/1000 celestron ainsi que la bresser restent abordables sans avoir trop à sacrifié la qualité mécanique. Je ne connais pas la 90 de bresser mais cyril 86 arrive à faire de belles choses avec : Même si je pense que d'après les tests qu'il avait fait, la 90 commence à être limite sur la qualité mécanique avec beaucoup de jeu dans le PO. C'est un gros compromis mais beaucoup de monde n'aura pas le budget pour une lunette APO televue de 100mm malheureusement. Je pense toutefois que les marques d'astronomie ont plus intérêt à vendre des lunettes estampillé ED car quand je suis allé commandé la lunette au télescope à Paris, il ne savait qu'il avait la lunette de 100/1000 dans son catalogue. Seul bresser et celestron la propose. Si je demandais une 80ed, je ne doute pas qu'il aurait su sans problème de quoi je parlais^^. Dans ce diamètre, c'est plus le newton 150/750 qui est répandu pour les budgets serré qui est un bon choix également Oui, dans ce cas là, il faut aussi discuté que de la coma des newtons mais comme la tendance est au gros newton, cette argument n'est jamais mentionné quand on parle newton. Imaginons, que demain, l'optique adaptative se répande et que les gros newtons courts perdent leur suprématie sur des instruments plus petit mais munis d'une optique adaptative (imaginons qu'elle soit sans coma) qui fait mieux, je ne doute pas que la coma deviendra une horreur absolue.
  10. Très belle initiative cette observatoire. Je ne pourrais pas être à l'inauguration malheureusement mais allant dans la région de temps en temps, j'espère pouvoir aller observer sur ce site pendant les vacances. On peut faire du ciel profond avec une lunette, c'est le ciel qui fait vraiment la différence. Ici, en région parisienne, il n'y a rien à voir même avec le 500mm si on ne s'éloigne pas du grand halo parisien. Par contre, lorsque je suis en vacances, je ne peux emmener que des petites lunettes et je peux faire du ciel profond sans problème car le ciel est constellé d'étoiles. L'idéal étant le gros diamètre et le CP mais je trouve que c'est surtout le ciel qui compte personnellement.
  11. merzhin

    Belle moisson planétaire (avec dessin et photo)

    Merci pour le partage.
  12. merzhin

    Oculaire 25mm

    Oui, je suis d'accord. Optiquement, il n'y a rien à dire. Après, je préfèrais que ça ne balance pas de petite poussière sur mon renvoi coudé mais maintenant que la peinture est quasi partie, cela devrait aller.
  13. merzhin

    2ème sortie de l'année

    Sympa ce compte rendu, merci pour ce partage. C'est un beau télescope que tu as là, avec un excellent compromis entre bon diamètre, portabilité et longue focale (j'apprécie les longues focales personnellement^^). Si tu regarde à côté de M42, tu verras une autre petite nébuleuse M43, tu devrais la voir assez facilement avec ton télescope même si elle n'est pas aussi grande et aussi brillante. Je ne sais pas si tu aimes les étoiles double mais Sigma Orionis est superbe : http://www.skyandtelescope.com/observing/celestial-objects-to-watch/orions-splendid-double-stars/ Elle est sous Alnitak qui est une étoile du baudrier d'orion. Pour les planètes, vers juin, juillet (même mai pour jupiter) ce sera bon, elles ne seront pas très hautes (entre 20 et 30 degrés) mais tu pourras voir les anneaux de saturne et des bandes nuageuses sur Jupiter. Sur stellarium, tu te mets entre le sud et l'est à l'heure qui te parait raisonnable (disons 23h00), tu fais défiler les mois jusqu'à que tu vois apparaitre les planètes dans cette zone. Tu as alors trouver le mois où elles apparaitront. Plus elles sont hautes, mieux c'est car il y a moins d'atmosphère à traverser pour les observer mais même basses, il ne faut pas s'en priver^^. L'évènement planétaire de cette année, ce sera l'opposition de mars, il y aura pas mal de choses à voir, un peu de lecture ici : http://www.astrosurf.com/topic/116068-mars-une-opposition-exceptionnelle-pour-2018/ Bon ciel !
  14. merzhin

    Oculaire 25mm

    Merci pour les réponses Rapio et Cyrille-86. Je pense que je vais visser et dévisser l'oculaire au dessus d'une feuille blanche jusqu'à qu'il n'y ait plus de peinture qui s'écaille. Je rajouterai un peu de peinture si besoin, ça a un peu dépasser le filetage mais ça devrait pas créer de lumière parasite, ça doit être sur 0,5/1mm à peine. C'est vrai que pour les filtres ça s'écailler de toute manière mais je n'ai pas utilisé de filtre jusqu'à maintenant, je vais continuer.