Jump to content

Solariste Alain

Membre
  • Content Count

    46
  • Joined

  • Last visited

About Solariste Alain

  • Rank
    Membre
  1. Bon, je n'ai rien vu de spécial le lendemain. Juste un "couvercle nuageux foncé" et un horizon assez dégagé, avant le coucher du soleil, comme la veille. Bon, j'aurais certainement "rêvé" que cela soit une aurore boréale, mais non.
  2. ou des starship: http://fr.ubergizmo.com/2017/03/21/sursauts-radio-rapide-origine-extraterrestre-harvard.html
  3. j'ai vu ça à partir de minuit (j'ai pas regardé avant) pas de bruit d'orage, la lumière était stable et pas scintillante. Bon, bah si ça recommence ce soir (on sais jamais), je ferais de belle photos de lumières de chantier ou de grues alien!
  4. Edit: je retire ma question, j'ai confondu hier et avant-hier... Néanmoins, j'ai l'impression qu'il se passe quand même quelque-chose: http://www.swpc.noaa.gov/news/g1-watch-18-20-may-g2-watch-19-may non?
  5. Les photos de nuages semblent aller dans les couleurs blanc-bleu et une luminosité plus grande vers le haut du ciel que vers l'horizon. ça ne correspond pas à ce que j'ai vu, il n'y avait pas de teinte bleue et la luminosité était plus grande à l’horizon et à "moyenne altitude" (si je peux dire). A la verticale jusqu'à un angle d'environ 30°, le ciel était normalement noir
  6. Dommage... Pour la peine, j'essayerai peut être d'en voir une vraie, ça sera mieux Par contre, hier, le Kp était de 5 et ce soir il sera de 6. Édit: au départ, j'ai eu un doute sur l'interprétation à avoir. Mais non, finalement, je ne suis pas froissé. J'ai malgré tout un peu d'humour. L'oral permet généralement de comprendre le ton d'une personne, mais pas l'écrit, surtout lorsque l'on ne se connais pas.
  7. entre minuit et 3 heures du mat, le soleil, sous nos latitudes, je doute. Pollution lumineuse reste possible, surtout du coté de l'aéroport, on pourrait imaginer qu'il pourraient utiliser temporairement un éclairage spécial pour les pistes (pour ces zigoto de Startrek en panne de pilote automatique? ), mais je le voyais aussi depuis l'autre fenêtre qui donne sur les champs, la nationale 104 (Francillienne) et la ville de Lourvres. On pourrait aussi imaginer des travaux sur la Francilienne, avec des éclairages inhabituels qui "pétent" et éclairent (aussi) vers le ciel. J'avais supposé que les 2 en même temps c'était peu probable. mais hum... heu... http://www.dir.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/rn104-la-francilienne-elargissement-a-2x3-voies-r88.html http://www.agglo-pvm.fr/elargissement-de-la-n104-pontault-combault/ Ils sont peut être actuellement en travaux, ou c'est fini, je ne sais pas. Du coté nord, nord/est oui, c'était visible, mais c'est aussi le coté de la francilienne... Du coté sud, sud/est, c'était visible aussi, mais c'est le coté de l'aéroport. C'est aussi le coté de la D317, mais elle n'est pas mentionnée dans les travaux prévus. Sur les photos, il y a quelques nuances roses et vertes, mais j'ai l'impression que le téléphone à un peu décalé les couleurs vers le rouge. Sur la très courte vidéo, on a l'impression que les couleurs changent, mais je n'avais pas non plus cette impression à l’œil nu, je me demande si le réverbère qui me "péte" sa lumière dans la fenêtre n'a pas perturbé le capteur photo. Le ciel était nuageux, ça ressemblait plus à un effet de lumière dans les nuages qu'a une luminescence de l'air Pour poster une image, il faux d'abord qu'elle soit hébergée quelque-part?
  8. @Fred: ha...oui! Une réponse comme ça, j'aurais pu en trouver une tout seul... Pour être franc, je ne sais pas trop comment prendre ta remarque... J'aurais voulu inventer un faux truc, je suppose que les rigolos qui le font trouvent plus gros que ça, avec des photomontages et des théories et exagérations à outrance, je ne crois pas être dans cette philosophie avec mon post... regarder le ciel nocturne et être curieux, je croyait que c'était plutôt encouragé, plutôt que raillé par les amateurs astronome. Alors possible que je me trompe complètement, mais comme on dit "mieux vaut poser une question con, plutôt que d'y rester toute sa vie". Donc désolé, possible que j'ai dit une connerie (mais je l'assume). Merci pour ta réponse Colmic, je vais regarder ça.
  9. Bonjour, hier soir, j'ai remarqué une lueur diffuse inhabituelle qui semblait mettre en lueur les nuages avec des teintes colorées (en région parisienne à coté de Roissy). J'habite ici depuis de nombreuse années, ça n'était pas de l'éclairage de ville, surtout que je le voyait au loin tout autour de la maison (disposée en hauteur), ça s’étendait sur une surface d'au moins plusieurs villes voisines. J'ai supposé que cela pouvait être une petite aurore boréale, due à quelque-chose d'inhabituel comme des vents solaires plus intense que d'habitude, mais je suis loin d'être un amateur chevronné comme certain doivent l’être ici. Coïncidence ou conséquence (si c'était un "événement" électromagnétique) durant environ une heure, ma box à perdu sa synchronisation au réseau. Une recherche rapide "actualité" sur "g:censuré:gle a été totalement infructueuse. J'ai une photo de piètre qualité, mais je ne sais pas comment la poster. Quelqu'un aurait-il une info ou une explication sur ce phénomène?
  10. Tu as raison, en vérité, ça semble très complexe. Inutile et presque impossible à mettre en équation, pour un amateur comme moi. http://la.climatologie.free.fr/soleil/soleil.htm#activite. Les articles de Francheu sont intéressants, mais la complexité du sujet + l'anglais font que je n'y ai presque rien compris. Si j'en crois ce petit graphique, la constante solaire aurait variée, en moyenne de 1363 à 1368W/m2 de l'an 800 à nos jours... elle est quand même pas loin de mériter son nom de "constante solaire" Ce qui m'intrigue, c'est comment il ont réussis (pour tracer ce graphique) à estimer la constante solaire à quelques watt près dans le passé, c'est déjà difficile avec les satellites modernes ou des instruments météo au sol, alors trouver un "indicateur" dans la nature ou que la nasa (ou je sais pas qui) ai réussis à créer un modèle, ça me parait (vraiment) balaise et sûrement sujet à une marge d'incertitude non négligeable. Il serait plus logique et plus intéressant d'utiliser un petit fichier historique, mais pour l'application sur laquelle je travaille, pour le moment, je considère que supposer le constant d'une année sur l'autre sera suffisant. Peut être que ça pourrait être intéressant sur le plan "pédagogique", dans un avenir futur, si mon modeste fichier de simulation fonctionne, mais les effets de l’atmosphère (notamment de l'humidité) sur le rayonnement solaire reçu au sol sont largement plus importants et déjà suffisamment complexes comme ça (voir même un peu trop pour moi).
  11. Merci pour ta réponse. Effectivement, c'est plus compliqué et moins régulier que ce que je pensais. à priori, cela ne peut pas servir pour faire une analyse comparative entre 2 années de production solaire.
  12. Il y a donc bien une influence de l’altitude sur la hauteur angulaire du soleil et même sur la durée du jour? Il faut donc considérer que la réfraction est différente, sous nos latitudes tempérées que sous les latitudes polaires? (vu les températures et l'humidité de l'air qui doivent être différentes)
  13. Bonjour, Le titre en feras peut être sourire quelques-uns... Je m'intéresse à l'évolution de la puissance lumineuse reçue sur terre. La constante solaire est dans ce contexte, la puissance lumineuse reçue à son arrivée dans la haute atmosphère. Je dispose déjà de cette formule, qui donne la variation de l'énergie solaire reçue en fonction de l'éloignement Terre-soleil: ESol = 1367 x (1 + 0,0334 x Cos(360 x (j - 2,7206) / 365,25)), en W/m² C'est bien, mais il me semble avoir lu sur un site que la puissance émise par le soleil varie d’environ 5% au cour de son cycle de 11ans. Serait-ce possible de trouver une formule (approchée) décrivant ce phénomène?
  14. Bonjour, J'ai déjà trouvé des formules me permettant de calculer la position (hauteur angulaire et azimut) du soleil dans le ciel, mais j'aimerais bien avoir des formules qui prennent aussi en compte l'altitude. Ainsi que le mouvement de l'axe de rotation de la terre, si c'est pas trop compliqué. Mon but serait d'améliorer/faire évoluer un outil perso (sur LibreOffice) qui permet de tracer le mouvement apparent du soleil (les solaristes appellent ça un "diagramme solaire", en astronomie, je ne sais pas comment) pour avoir des données suffisamment fiables pour servir de base pour un dispositif de poursuite du soleil. Actuellement, les formules que j'utilise sont celles-ci: http://herve.silve.pagesperso-orange.fr/solaire. Déclinaison solaire : Dec = ArcSin(0,3978 x Sin(va x (j - (81 - 2 x Sin(va x (j - 2)))))) hauteur solaire : h = ArcSin(Sin(Lat) x Sin(Dec) + Cos(Lat) x Cos(Dec) x Cos(Ah)) azimut solaire : a = ArcSin((Cos(Dec) x Sin(Ah)) / Cos(h)) Avec Ah: angle horaire, va: vitesse angulaire de la terre autour du soleil en rad/jour Auriez-vous quelques formules un peu plus précises à me proposer? (mais qui restent abordables pour une personne n'ayant pas fait "math sup" ) Par curiosité, les formules dont je dispose, prennent-elles en compte la "déviation" de l’atmosphère? (réfraction?) Comme je suis curieux, si en plus, s'il y avait quelques explications, pour comprendre un peu, ça serait encore mieux.
  15. Bonjour, Je crois qu'il y a une très bonne question de notre ami à laquelle vous n'avez pas répondu: Effectivement, une bonne question de base de mécanique. Quand on s'interroge sur la vitesse ou la trajectoire de quelque-chose, on le fait par rapport à une référence... de préférence "immobile", le problème c'est qu'une référence immobile, ça n'existe pas ou probablement pas (à part peut être le point d'origine du big bang?). On peut peut être dire que le soleil est la référence considérée comme immobile au milieu du système solaire. Quoi que je demanderais confirmation aux chevronnés du forum si l'attraction des planètes ne le feraient pas "vibrer" un peu autour de sa position "moyenne". Le système solaire, donc le soleil bougent aussi au sein de la galaxie. Notre galaxie bouge au sein de l'amas de galaxie... On peut aussi vouloir simplifier les choses (?) et prendre la terre comme référence. Pour être plus rigoureux, les astronomes parlent du "mouvement apparent" du soleil (vu de la Terre).
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.