Jump to content

_stephane_

Membre
  • Content Count

    217
  • Joined

  • Last visited

About _stephane_

  • Rank
    Membre

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Quelle densité de détails sur la nébuleuse de la flamme !!! J'adore l'équilibre du traitement et notamment la finesse des transitions tout en douceur 😍
  2. J'ai confiance en tes retours Discret68, mon message était uniquement ironique bien entendu. Sinon, concernant le poids de mon setup basé sur une lulu APO de 130, en fait il doit plutôt tourner autour des 15kg que des 18/20kg je pense (il va falloir que je procède à une pesée réelle pour éclaircir ce point, mais je pense avoir suréstimé la charge à supporter) Qui plus est, le setup s’allégera d'autant plus si je retire le matériel d'autoguidage, bien que le poids soit relativement anecdotique (système par division optique). Bref, tout ça pour dire, que si mon setup ne dépasse pas les 15kg, là cette fois ci, c'est sûr que la GM1000 pourra supporter cette charge de manière optimale (les tests les plus complets que j'ai vu se faisaient avec une charge aux alentours de 12 à 15kg). J'ai plusieurs touches sur des AP900 d'occas', mais la GM1000 est quant à elle quasi introuvable, et son tarif en neuf pique un peu quand même. De plus, quand je vois le placement en prix de la nouvelle AP Mach 2 (avec encodeurs absolus garantissant <1/2" arc d'erreur par heure pour plus de 30kg de charge), je me dis que la GM1000 pourrait avoir du mal à survire sans nouveau placement tarifaire en 2020. Mais ça, ce n'est que supposition. Rien n'est moins sûr que de voir le tarif de la GM1000 décrocher en 2020, et puis je n'ai pas envie de passer des mois à attendre une éventuelle baisse de prix après avoir déjà passé des mois à peaufiner mon setup lulu + acquisition (dédicace à Malik au passage 😎). Au plaisir d'accueillir ton 1.000ème message Discret68 😄
  3. Je ne sais pas si on peut prendre ton retour d'expérience de manière objective discret68, car tu as l'air limite amoureux de ta monture 😅 Dans ton cas, tu exploites les valeurs de pression/t°c/hygrométrie en temps réel durant la session ? Si oui, remarques-tu un gain de qualité de suivi perceptible grâce à l'ajout de ces données ? Sinon, il y'a juste un petit point technique sur lequel tu ne m'a pas répondu, c'est la capacité réel optimal de charge. Est-ce que les 10micron sont reconnues pour maintenir un suivi optimal jusqu'à 100% de la charge supportée indiquée sur papier (ex 25kg pour la GM1000), ou faut-il mieux se limiter à un certain pourcentage de la charge max indiquée ? Tu n'as peut-être pas expérimenté toi même les limites de charge de ta monture, mais peut-être a tu eues des échos sur ce point en échangeant avec d'autre proprios de 10µ. En tout cas, merci pour cet échange d'expérience fort intéressant 😉
  4. Merci du retour 😉 Très impressionnant comme résultat !!! (quel échantillonnage sur ton exemple ?) Sinon, pour rappel, mon projet de nouvelle monture sera bien en poste fixe. La GM1000 serait capable de maintenir un suivi <1"arc avec 20kg de charge ? (sachant que sur le papier, cette monture est donnée pour 25kg de charge max). Combien de temps en gros pour parfaire la MES afin de bien exploiter les encodeurs sous la seconde d'arc ? Ça se maintient bien dans le temps ou il faut ré-affiner la MES régulièrement en prenant beaucoup de temps à chaque fois ? (évidemment, ça doit dépendre en partie des caractéristiques du terrain où est situé le poste fixe en question) Si la MES originale prend toute une séance (çàd plusieurs heures), c'est pas vraiment un souci. Ce qui compte surtout, c'est de ne pas repartir pour une heure de réglage de MES toute les semaines quoi. De toute façon, dans mon cas perso, une monture sans encodeurs sera bien plus justifiée, même si j'avoue que depuis que je me penche sur le monde des montures, les 10Micron me font clairement de l'oeil 😍 Je me sens d'ailleurs en grand danger de craquage imprévisible et foudroyant 😱😅😅😅
  5. Arffff, je suis en pleine hésitation 😱😅 Déjà, je ne suis pas trop chaud pour acheter en occas' une monture (ce qui réduit le nombre d'inconnues dans l'équation finale) Je suis un gros adepte de l'occas' (majorité de mon setup astro et quasi 100% des mon matos photo classique, objectifs, reflex ...), mais en ce qui concerne les montures, je préfère vraiment me diriger sur du 100% neuf garanti (hors sublime occas' dans ma région bien entendu). EQ8 : - Avantage du tarif - qualité optimale par rapport à ma pratique Montures types AP ou 10Micron à 25kg de charge (pour rappel environ 20kg de charge réel dans mon cas) : - 2x plus cher, mais deux facteurs relativisent en partie ce point négatif. 1) Si revente d'ici quelques années ===> Je récupérerai la majeure partie du surplus tarifaire d'achat (car la décote absolue ne sera pas beaucoup plus grande pour l'AP et la 10Micron, du moins je pense) 2) Si je la garde sur le long terme (>8 ans) ===> Possibilité d’amortir une partie du surcoût initial par le fait qu'il y'aura moins d'interventions à faire que sur une EQ8 qui n'est pas réputée pour garder son intégrité qualitative sur le long terme. + bonus de pouvoir "éventuellement" se passer d'autoguidage pour des échantillonnages de 1"arc avec 2 à 5 minutes de poses unitaires. En théorie, les AP et 10Micron en sont capables, mais à voir sur le terrain selon ma pratique (notamment la qualité de ma MES en poste fixe). Je pars donc du principe que j'autoguiderai, mais avec possibilité de s'en passer. + Choix éthique en faisant vivre une entreprise qui mise sur la passion et qualité de son travail (ça peut paraître "niais" dis comme ça, mais ça à quand même son importance de mon point de vue). Bref 😅
  6. Merci pour ces précieux renseignements 😉 Première fois que j’entends parler de la « méthode de la dérive », je vais de ce pas me renseigner en quoi ça consiste. Mais quand je vois la précision requise pour bien placer la polaire sur le réticule, je trouve ça un peu déroutant de ne pas avoir un retour d’information direct (via le viseur polaire) permettant de s’assurer du bon maintien d’une MES optimale au fil du temps. Même le meilleur des socles ne pourra que se désaxer (très légèrement certes) dans le temps, impossible de construire du 100% fixe ... et dans le meilleur des cas, il restera toujours au minimum le défaut de précession des équinoxes 😅 Bref, j’imagine qu’il faudra repeaufiner la MES de temps en temps, et donc garder un oeil permanent sur ce paramètre. Mais quoi qu’il en soit, ça sera toujours 100 fois mieux que de refaire une totale MES à chaque sortie 🙂🙂🙂
  7. Bonjour à tous 🙂 Je possède actuellement une monture AZ-EQ6 que j'utilise en nomade pour de l'astrophotographie, mais ayant pour projet de passer en poste fixe ces prochains mois, j'aimerais passer à une monture un peu plus haut de gamme et garder mon AZ-EQ6 en complément pour le nomadisme. Cette monture devra pouvoir : - supporter mon nouveau setup : 130 APO + matos divers ... Je dois approcher les 18/20kg de charge, ça pourrait passer sur l'AZ-EQ6, mais elle serait a son maximum de charge. - permettre un échantillonnage optimal à 1"arc (avec autoguidage) - Bonne ergonomie et démarrage "relativement" rapide de session afin de pouvoir profiter au mieux de chaque nuit sans "grosse" prise de tête (avec l'AZ-EQ6 en nomade, la moindre prévision de passage nuageux suffit parfois à me démotiver de sortir installer tout le matos 😕) - facultatif : pratiquer le visuel avec un réflecteur >20KG. J'ai pensé à un moment pouvoir éventuellement casser la tirelire pour une monture premium en occas' (de type AP, Takahashi ...). Mais, au fil de mes recherches, j'en suis arrivé à la conclusion (peut-être erronée, vous me direz) que la plupart des gains à attendre ne seront pas exploités par ma pratique et qu'une EQ8 pourrait aussi bien faire l'affaire. Voilà en gros les points majeurs qui, pour l'instant (et de mon simple point de vue plutôt néophyte), me confortent dans le choix d'une EQ8. Je compte sur vous pour me redresser les oreilles si mes conclusions sont mauvaises et si j'omets des point cruciaux importants 😁 Avantages/Désavantages EQ8 VS Premiums - Poids de la monture avantageux chez la concurrence premium ==> Importance de ce point fortement réduite en poste fixe. - Meilleure précision de suivi chez la concurrence premium (possiblement en deçà de la 1/2"/arc) ==> Je ne compte pas échantillonner en dessous de la seconde d'arc, notamment du fait que le seeing de mon ciel ne permet pas vraiment d'aller au delà (Basse-Normandie à 10km de la mer) - Encodeurs absolus chez la concurrence premium ==> L'autoguidage fait déjà bien le taff, et puis les encodeurs absolus me laissent perplexe ..... car si après chaque grosse averse tassant le terrain ou chaque passage de famille de lombrics sous mon poste fixe je dois passer 3H à repeaufiner une MES parfaite, non merci !!! 😱 - Meilleure qualité de construction globale (notamment les engrenages) ==> Ce point peut être potentiellement rédhibitoire, car il n'y a pas que la qualité de suivi globale via le crête à crête sur plusieurs minutes qui compte ..... mais aussi les éventuels sursauts de plus d'une seconde d'arc qui peuvent se répéter à bien plus haute fréquence (non corrigés par l'autoguidage pour certaines) dus aux imperfections de construction. L'EQ8 est elle bien capable de stabiliser 20KG de charge sans impliquer ce genre de sursauts à plus d'une seconde/arc ? - Usure dans le temps ==> Effectivement, l'EQ8 a l'air de bien moins supporter les années passées dehors sous l'humidité (tropicalisation bien moins bonne), ce qui sous-entend d'avoir une attention particulière pour la monture concernant ce point. - Ergonomie et réactivité (démarrage de session le plus rapide possible pour potentialiser au mieux les bonnes nuits) ==> Le différentiel entre premium et EQ8 doit être réduit en utilisation sur poste fixe par rapport au nomade, mais quid du temps que je pourrais "éventuellement" gagner avec une monture premium ? (rien, qques secondes, minutes ...... heures 😅) - Si choix de l'EQ8, nouvelle ou ancienne version ? ==> Le mieux serait dans ce cas de patienter au minimum quelques semaines, voir quelques mois, afin de pouvoir profiter des retours d'expériences de la nouvelle version sur le terrain. Et sinon, quid de la visée polaire avec l'EQ8 ? Ça a l'air d'être en option 😕 ....... ça s'installe facilement un système de viseur polaire ? c'est pas un coup à se retrouver avec un système périphérique légèrement désaxé qui faussera la MES ? Merci d'avance à la fabuleuse communauté pour l'aide que vous pourrez m'apporter 😊
  8. Merci pour la photo 😉 Effectivement, t'as 80mm de BF sorti sur le PO, et environ le double après jusqu'au capteur. Cette mésaventure aura eu le mérite de m'apprendre qu'un back-focus ne se compte pas forcément en mm sur les doigts de la main 😄
  9. J'me suis fabriqué une petite chambre noire avec un carton de pierres à sucre récupéré dans la poubelle 😎 Petit test à la va vite sans bouger la lunette (qui vise un arbre à une trentaine de mètres depuis le lieu ou elle est entreposée). Le rendu est limite hypnotisant 😍😍😍 ...................... le fond de la boite à sucre qui se transforme littéralement en mini TV 4K HDR😄 Résultat ==> 23cm de back-focus depuis la sortie du coulant 2" du PO (ce qui doit être en accord avec un back-focus de 20cm à l'infini) Je n'avais pas de doute sur le résultat, mais c'est toujours bien de confirmer par ses propres yeux 🙂
  10. Ah oui, pas bête le test du soleil 🙂 J’avais aussi pensé à un moment faire une mini boite noire en carton et viser l’horizon 😄
  11. Test de MAP sur les nuages ........ non mais oh, j’avais dis pas de moqueries hein 😅 J’ai le PO APM 3,7" qui intègre une crémaillère de 10cm. Pour le coup, avec un aplanisseur simple sans réduction de focale, il faudra que je rajoute encore de l’allonge supplémentaire. Comme je l’avais pressenti, grosse erreur de débutant de ma part. Celle de ne pas avoir vérifié le back-focus de la lunette. Je ne m’attendais tellement pas à ce qu’un back- focus puisse être supérieur à 10cm, que j’ai même pas cherché à comprendre. Si ma crémaillère avait eu seulement 5cm de tirage, j’aurai tilté bien plus vite.
  12. Oui, je sais qu'un correcteur est incontournable. Je comptais juste m'en passer le temps de la prise en main pour faire le plus simple et light possible (1pièce en moins, c'est toujours ça de gagné 😅) Se compliquer la vie à vouloir faire au plus simple ... le résumé de ma vie 🤣
  13. Non, pas de correcteur justement. Cette problématique va d'ailleurs accélérer mon projet d'achat d'aplanisseur 🙂 J'avoue que je suis fortement surpris par le fait que le PO d'une lunette avec crémaillère sortie à 100% n'offre pas l'allonge nécessaire à la focalisation à l'infini. C'est certainement un parti pris pour rendre la lunette plus maniable et facilement transportable grâce à son faible encombrement relatif.
  14. Et bien, le souci a certainement été localisé. Merci Malik pour ton coup de pouce en messagerie privé 😉 (pour info, je possède la "soeur" de sa lunette 😊) Focale de la lunette ==> 780mm Distance entre la lentille frontale et le capteur de la cam ==> environ 720mm max en bout de crémaillère. Je manque donc certainement d'allonge. A moins que la formule optique de certaines lunettes permettent de focaliser en deçà de la distance focale annoncée ? Je dis ça, car en photographique classique c'est parfois le cas (exemple : mon 600mm F/4 fait moins de 50 cm de longueur avec un capteur proche du fut), mais aucune idée de ce qui en est de le monde de l'astro.
  15. APM-TMB 130/780. Il est effectivement possible que la MAP pour des objets distants d'une centaine de mètres se fasse au delà de la butée de la crémaillère. J'ai d'ailleurs tout de suite pensé à ce facteur lors de mes premiers tests. Mais je ne m'attendais pas à ce que le rendu reste aussi flou à ce genre de distance. Voilà le genre de netteté maximale que j'ai en bout de crémaillère en visant à environ 150 mètres de distance (la nuance bleue en moins😁) Ça me laisse perplexe quant au fait que la focalisation à l'infini pourra devenir optimale en partant de ce stade à 150 mètres de distance. Mais je ne demande qu'à être étonné 😁
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.