Spectrahm

Membre
  • Compteur de contenus

    76
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Spectrahm

  • Rang
    Membre

A propos

  • Résidence
    Lyon
  • Intérêts
    Astrophysique, informatique
  • Occupation
    Ingénieur
  1. Entendre les étoiles? Es ce possible?

    Voilà un synopsis, me concernant ! Désolé je l'ai écrit en anglais à l'origine et n'ai jamais eu la motiv' de le refaire en français... https://drive.google.com/open?id=0BzKwhhUsAxugOW9uSlMtdUw0YTQ Je recommande vraiment de regarder ce que fait mon ami Jean-Jacques Maintoux, le Christian Buil de la radio-astronomie amateur :-) http://f1ehn.pagesperso-orange.fr/fr/f_radioastro.htm
  2. Entendre les étoiles? Es ce possible?

    La seule exception serait la coupure de la ionosphère vers les 25MHz, selon le jour ou la nuit. Mais sinon c'est clair que ce sont vraiment des pentes douces. Tout au plus, l'absorption de la vapeur d'eau commence à se faire sentir à partir de la bande C, et l'O2 vers les 60GHz (grosse raie d'absorption).
  3. Entendre les étoiles? Es ce possible?

    Un exemple de waterfall sur une observation spectrale (HI à 21cm) : la distribution de l'hydrogène local, sans correction barycentrique. Les pros obtiennent des résultats beaucoup plus précis, néanmoins l'ordonnée est étalonnée, le flux est en absolu et les mesures ont été confirmées par Wolfgang Hermann de l'observatoire d'Astropeiler en Allemagne. J'ai aussi fait quelques détections formelles en continuum, notamment M87, mais là, ça ressemble juste à une gaussienne dans un repère orthonormé. En tout cas ça donne une bonne idée je pense de ce qu'il est possible de faire en amateur !
  4. Entendre les étoiles? Es ce possible?

    Oui, si tu veux, comme en optique d'ailleurs (les photos bucoliques ne sont pas très utiles en science ;-) ) Pour être un peu technique, il y a une différence majeure entre radio et optique, c'est l'énergie des photons, seulement 10e-6eV à 1GHz contre 1eV à 100THz, d'où l'obligation d'une détection temporelle plutôt que spatiale. Comprendre, pas de CCD, un radio télescope un comme un capteur monopixel couvrant une surface assez large dans le ciel, 15° pour mon télescope à 21cm ! On peut superposer ces "courbes" sur un axe temporel pour obtenir une "waterfall", ou sur un axe spatial pour obtenir une"heatmap". Le premier est assez employé en spectro, le deuxième en photométrie. Ce n'est pas différent du résultat obtenu par l'oeil humain : il ne fait que coder en puissance le signal reçu sur chaque batonnet de la rétine, et créer une représentation 2D de ces valeurs. La question serait plutôt : à quoi s'intéresse t-on en RA ? - aux champs magnétiques, qui dévient des électrons à vitesse relativiste. Le fléchissement émet un photon dans le vecteur de lancée de la particule. Rayonnement synchrotron, basses fréquences. Les objets d'étude sont les pulsars, le système jovien, les quasars. Ils permettent de tester la relativité générale, les ondes gravitationnelles, les champs magnétiques. - aux raies atomiques (principalement HI) et moléculaire (principalement CO), souvent redshiftées car non soumises à l'effet Gunn-Peterson. Avantage majeur de la radio en cosmologie, z>40 possible. Objet d'étude : distribution de la matière baryonique, cartographie de la matière manquante. C'est ce que je fais en amateur, mais sur l'hydrogène local. - au rayonnement thermique de nuages froids, poussières, hydrogène non ionisé, anisotropies de polarisation du CMB (fond diffus). Objet d'étude : cosmologie. La radio est surtout utilisée en cosmo en fait, du fait des propriétés physiques de ces longueurs d'onde. Les méthodes de détection varient assez elles aussi. VNA a posté une antenne cornet pour le CMB, en réalité on utilise aujourd'hui des bolomètres car le pic de densité spectral est autour de 100GHz et l'on n'a pas besoin de résolution en fréquence, juste de pouvoir numériser la puissance d'une large bande, et les bolomètres correctement étalonnés s'y prêtent mieux. On n'utilise presque plus d'antennes uniques non plus, sauf en amateur. En général, elles sont remplacées par des réseaux phasés branchés sur des corrélateurs. On ne peut faire ça qu'en radio, l'optique est limitée à la corrélation additive. Enfin, la radio est très, très large en domaine de fréquences, plusieurs milliers de fois plus que l'optique. Les systèmes optiques varient donc eux aussi selon que l'on travaille en décamétrique ou millimétrique.
  5. Entendre les étoiles? Es ce possible?

    Collaboration professionnels / amateurs. Elle est relativement démocratisée en bande optique via des listes comme spectro-L, beaucoup plus confidentielle en bande radio où le niveau technique reste encore extrêmement faible en France, comme tu l'auras peut-être constaté (énormément de bidouilleurs radio et de low-cost). Des mesures précises, étalonnées et reproductibles nécessaires à un résultat scientifique ne se voient que rarement. Il faut dire qu'en radio, il n'y a pas de représentation visuelle possible, seule une application rigoureuse des formules peut formaliser un résultat. Or, beaucoup sont des radio-amateurs pointant leur antenne vers le ciel, que des physiciens ou astronomes amateurs s'essayant à la spectro en bande radio. ;-) Pour SETI, en fait on fait des transformées de fourrier à échantillonnage élevé afin de discriminer des bandes étroites. On perd en résolution temporelle pour gagner en fréquentiel, ce n'est donc adapté qu'à des signaux continus. ATA permet de collecter des bandes plus larges, les pipelines de traîtement tournent donc aujourd'hui sur FPGA pour tenir la cadence. Beaucoup de ces technologies se retrouvent aujourd'hui sur des "ogres" comme CHIME qui recherchent des FRB (pulsations rapides non périodiques) sur des bandes atteignant 0.5GHz de large, ce qui nécessite une fréquence d'échantillonnage de 1GHz (théorème de Nyquist). Clusters GPU + FPGA obligatoires, sans parler de la puissance nécessaire pour la corrélation de phase, gros avantage de la radio par rapport à l'optique. De la folie !
  6. Spectro Party OHP 2018

    Olivier, Shelyak envoit-il un email de confirmation une fois le règlement reçu ? J'ai dû m'inscrire parmi les derniers et l'absence de confirmation me rend un peu nerveux !
  7. Entendre les étoiles? Es ce possible?

    Par ailleurs, volontiers pour démystifier la radio-astronomie. Je crois être le seul ici à la pratiquer en pro/am. :-) Damien
  8. Entendre les étoiles? Es ce possible?

    SETI n'écoute pas, c'est une romancisation hollywoodienne (pas la première ni la dernière !). Les chercheurs de SETI, comme à l'interferomètre ATA (plus gros radiotélescope privé au monde) cherchent des signatures de signaux intelligents, en particulier des bandes étroites à des fréquences clés, comme Pi * f(HI). Tu sais peut-être que l'on peut couvrir une large bande à basse énergie, ou une bande étroite à haute énergie (P=k.TB), un peu comme dans une distribution de Dirac. C'est la raison pour laquelle les signaux télécoms utilisent des porteuses à bandes étroites. C'est ce que recherchent les télescopes SETI. Le rayonnement thermique et synchrotron, lui, rayonne en continuum (bande infiniment large suivant la loi de Planck), c'est ce à quoi on s'intéresse en astronomie, toutes bandes confondues. Evidemment, ça dépend aussi du sujet d'étude. En radio comme en IR, optique, ou UV, les analyses photométriques traîtent des signaux continuum, tandis que la spectro traîte des raies atomiques et moléculaires, comme les fameuses raies HI, forêts de Lyman, Balmer etc.
  9. Entendre les étoiles? Es ce possible?

    Rien n'empêche de moduler du bruit gaussien en fonction de l'amplitude des signaux reçus, c'est justement le principe de la radio AM. C'est intéressant pour les s-bursts et l-bursts joviens, les pulsars, l'étude des magnétosphères... Voici quelques exemples : - https://radiojove.gsfc.nasa.gov/observing/sample_data.htm Attention, il ne s'agit que de modulation d'amplitude, c'est à dire une reconstitution sonore d'une onde lumineuse, exactement comme la radio. Quant à savoir si c'est étudié professionnellement, non, c'est une présentation des données peu utile d'un point de vue scientifique. On utilise plutôt des vues waterfall et beaucoup de data mining en Python/numpy. La modulation sonore a par contre un intérêt pédagogique certain !
  10. Entendre les étoiles? Es ce possible?

    D'un point de vue physique, il n'y a aucune différence entre un télescope optique ou radio, seule la longueur d'onde change. Les longueurs d'onde étant beaucoup plus longues, les miroirs n'ont pas la même forme. Bien qu'on les nomme antennes, les pros parlent toujours "d'optique" d'un radio-télescope et on retrouve des optiques cassegrain sur la plupart des radiotélescopes (VLA, ALMA, NOEMA etc.). Noter que l'on observe aussi en millimétrique, en IR, UV, et rayons X... La fenêtre visible à l'oeil humain n'est pas la plus intéressante d'un point de vue scientifique !
  11. la Radioastronomie

    Salut Jean-Marie, Comme il s'agit d'une invitation à l'échange, mieux vaut poster ceci dans le forum, où se trouve une section radio-astro dédiée à ça. Noctua est un espace pour poster des tutoriaux, guides et articles.
  12. Report de bugs nouvelle version

    Vous avez raison, il s'avère qu'il faut augmenter le zoom à 200% pour que la colonne disparaisse. Je n'avais pas essayé. Néanmoins à 200%, la lecture reste peu confortable, cette fois car le texte est trop gros.
  13. Report de bugs nouvelle version

    Oui, sur PC, Firefox 59, portable avec dalle 14" 2560x1440, donc petite extension dans Firefox pour augmenter le DPI à 150% afin de rester lisible. Néanmoins, même en désactivant l'extension, la colonne subsiste. Je rencontre le même problème dans Chrome.
  14. Report de bugs nouvelle version

    Bonjour, Je découvre, avec un peu de retard, cette nouvelle version. Plutôt bonne impression, mais je rencontre un problème de lisibilité du contenu, illustré par cette capture d'écran : https://screenshots.firefox.com/m0FAhlkaIuJ1BXiL/www.webastro.net La colonne de droite "Aider Webastro" (etc.) prend une place considérable (même plus bas où elle disparait), ce qui créé un continu compressé horizontalement et difficile à lire. J'ai cherché comment masquer cette colonne, en vain. Est-ce normal avec la nouvelle version ?
  15. Actualité exoplanétaire

    édité